Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 05:00

 

 

 

 

 

L'étrange cas de Juliette M., tome 1

Megan SHEPHERD

Milan - 2013

439 pages

 

 

 

 

 

 

Londres, 1895.
Juliette Moreau n'est plus rien. Sa vie a basculé le jour où son père, le plus éminent chirurgien de Londres, a été accusé d'ignobles pratiques médicales. Est-il mort? En fuit? Nul ne le sait. Une chose est sûre : Juliette doit maintenant se débrouiller seule pour survivre. Et tenter de répondre à cette terrible question qui l'obsède : qui est vraiment son père? Un fou ou un génie ?

 

 

J'ai été très surprise quand j'ai découvert ce livre chez Noz : je me souvenais avoir vu de très belles chroniques sur internet pour ce livre, du coup, je pensais qu'il avait eu le succès qu'il méritait... Franchement, après lecture, je ne comprends toujours pas ce que ce livre faisait dans ce magasin : j'ai passé un excellent moment avec lui !

 

L'atmosphère m'a tout de suite charmée : le côté médecine du 19e siècle, le vieil internat, les expérimentations, la séduction amoureuse... Je me suis tout de suite sentie dans l'ambiance de ce roman. Je suis toujours assez difficile avec ce genre d'époque, mais là, ça m'a plu : ce n'est pas trop fantastique, c'est assez dramatique et ça me semble assez crédible.

Celui-ci à d'ailleurs un petit esprit Fullmetal Alchemist (FMA pour les intimes) que j'aime beaucoup : ce type de médecine me fascine autant qu'elle me dégoûte, du coup, c'est vraiment avec plaisir que j'ai suivi les expérimentations du docteur sur son île.

Le côté trio amoureux m'a moins intéressée car la solution parait assez évidente. Les deux jeunes hommes ne sont pas du même monde, ils n'attendent pas non plus la même chose de Juliette... L'un des deux parait forcément mieux, mais bon, comme toujours, c'est l'autre qui fait battre notre coeur un peu plus rapidement !

La chute, bien qu'assez prévisible, est plutôt intéressante : on y découvre un joli secret de famille, assez dérangeant ! Avec une telle fin, je serais curieuse de découvrir les deux autres tomes de la trilogie...

 

Juliette m'a beaucoup plu : elle est jeune, dynamique, intelligente et sait mettre les moyens pour obtenir ce qu'elle souhaite. Bien qu'aujourd'hui elle n'a quasiment plus rien d'une jeune fille de bonne famille, on en voit certaines traces en elle. Cela dit, je trouve assez bien qu'elle se fiche complètement du regard des autres : du coup, elle se bouge, elle se démène pour que ses plans réussissent. Et ça marche plutôt bien ;)

Mongomery est également un personnage qui m'a séduite : il joue au grand alors que finalement, on voit parfaitement le petit garçon qu'il a été en lui. Il m'a beaucoup touchée malgré ses choix parfois difficiles et regrettables... J'aurai bien aimé en découvrir un peu plus sur lui.
Les autres personnages restent très mystérieux et sont moins bien développés : j'ai eu un peu plus de mal à les apprécier...

 

C'était la première fois que je lisais un roman de Megan Sherpherd et j'ai apprécié son écriture tout en finesse. Son univers détonne assez dans le genre young adult et ça m'a bien plu : ça change, c'est mystérieux et dérangeant ! Son roman bouge, avec des moments un peu plus calme notamment quand la séduction rentre en jeu.

Un premier tome que je vous conseille.

 

 

[les +] Une ambiance particulière, des secrets de famille dérangeant.
[les -] Un trio amoureux un peu trop classique.

 

 

Lu dans le cadre :

Repost 0
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 05:00

 

 

 

 

 

Pamphlet contre un vampire

Sophie JOMAIN

France Loisirs - 2015

431 pages

 

 

 

 

 

 

S’il y a bien un truc qui m’agace, ce sont les romans à l’eau de rose sauce vampire. Mais qu’ont-elles, à la fin, ces amoureuses de Dracula d’opérette ? Ça ne tourne vraiment pas rond chez elles et ça commence à bien faire ; il est grand temps de rétablir la vérité : les vampires n’existent pas. Comment ça, « et s’ils existent ? » ? Eh bien, s’ils existent, je vais m’occuper de leur refaire le portrait, ça changera ! Je vais jeter sur mon blog un pamphlet ; un pamphlet contre les vampires. Et si, par le plus grand des hasards, un certain Hugo Rivoire – un garçon aussi mignon qu’effrayant – décide de me faire fermer mon clapet, il trouvera à qui parler ! Parfaitement ! Sauf que mon petit doigt me dit que je risque de le regretter…

 

 

J'avais découvert Sophie Jomain à travers sa saga Les étoiles de Noss Head l'année dernière : j'avais été assez bluffée par son style, du coup, quand j'ai vu que France Loisirs rééditait deux de ses bouquins (trois en fait, avec le double roman Cherche jeune femme avisée et D'un commun accord), il me les fallait de suite !

Franchement, je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec Pamphlet contre un vampire : ma première réaction a été un truc du genre "Encore une histoire de vampires ?!"... Ce n'est pas trop mon dada, mais comme avec Sophie Jomain, on est sûr de passer un bon moment, j'étais très curieuse de le lire. Et, j'ai effectivement passé un excellent moment !

 

L'histoire est assez typée Young Adult avec des héros lycéens, ce qui ne m'a pas dérangée même si, en grandissant, j'apprécie de plus en plus les personnages un peu plus âgés. Cela dit, j'ai beaucoup apprécié me retrouver dans une ambiance lycée même si celle-ci est très différente de celle que j'ai pu connaitre. J'ai également apprécié les différentes références à la danse, univers que je ne connais pas du tout mais qui donne une dimension nouvelle à l'histoire.
Le pamphlet m'a beaucoup fait rire : Satine a beaucoup d'humour et se révèle assez "mordante" pour une anti-vampire... C'est cliché mais ça correspond exactement à la lecture vampirique de nos jours ! Je pense que si j'ai autant ri avec ce pamphlet, c'est surtout parce que nous partageons les mêmes idées face aux vampires "de nos jours" (#teamdracula) ! ;)
L'histoire en elle-même se révèle assez prévisible, mais personnellement, ça ne m'a pas dérangée : je l'ai trouvé très ironique, du coup, elle m'a beaucoup amusée !

 

Satine m'a bien plu : j'ai aimé son côté cash, réactif, au sang chaud ! Ses répliques sont toujours drôles et hautes en couleurs ! C'est une bonne amie, fidèle, à qui on ne peut pas raconter des histoires : mine de rien, le pamphlet et le blog sont de belles preuves d'amitié...
Carla m'a davantage touchée : comme Satine, on a envie de la protéger. On l'a voit faire ses bêtises, manquer de confiance en elle et, fatalement, on aimerait pouvoir l'encourager nous aussi !
Par contre, Hugo ne m'a fait ni chaud ni froid : c'est sans aucun doute le personnage le plus stéréotypé de l'histoire et, du coup, je n'ai pas spécialement accroché à lui... Il est trop lisse, trop parfait et un peu trop prévisible à mon goût.

 

L'écriture de Sophie Jomain m'a encore une fois beaucoup plu : cette dame à vraiment une imagination débordante et une écriture assez "fleurie". J'adorerai pouvoir écrire comme elle ! J'apprécie tout particulièrement son humour accrocheur et ses répliques pleine de caractère.
Un roman que je vous conseille !

 

 

[les +] De l'humour, des situations cocasses, des personnages intéressants.
[les -] Une histoire assez prévisible.

 

 

Lu dans le cadre :

 

 

Du même auteur :

Cherche jeune femme avisée  D'un commun accord 
 Felicity Atcock  tome 1 : Les anges mordent aussi  tome 2 : Les anges ont la dent dure
Repost 0
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 05:00

rendez-vous initié par Mallou et proposé par Galleane



CE QUE J'AI LU CES QUINZE DERNIERS JOURS

Pamphlet contre un vampire - Sophie JOMAIN

L'étrange cas de Juliette M. - Megan SHEPFERD

Déchainés - Sandy HOLDER & Debbie VIGUIE

Cherche jeune femme avisée - Sophie JOMAIN

Une femme surveillée - Charlotte LINK

 

 

 

CE QUE JE LIS EN CE MOMENT

Sutures - Frédéric LIVYNS

 

Qu’est-ce qu’une vie?

Des fragments de temps que l’on essaie d’agencer à notre convenance ?

On a beau essayer d’agir au mieux, on ne dispose jamais de toutes les cartes.

Tout ce qu’on a créé peut être balayé d’un revers de main du Destin.

Quoi que l’on fasse, la souffrance et la mort ne sont jamais bien loin.

Elles guettent le moindre de nos faux-pas afin d’imprimer dans notre chair et notre esprit des cicatrice indélébiles.

Des sutures que nous nous efforçons de cacher…

 

 

 

CE QUE JE VAIS LIRE CETTE SEMAINE

Inavouable héritable - Barbara WOOD

De ténèbres et de sang - Frédéric LIVYNS

A couteau tiré - Sébastien BREGEON

L'envers du décor - Sébastien BREGEON

 

 

Et vous, que lisez-vous ?

Repost 0
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 05:00

 

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren  et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. Retrouvez l'ensemble des participants francophones chez Lire ou mourir.

 

+ 4 nouveaux livres dans ma PAL. Ils s'agit de livres reçus en partenariat avec les auteurs Sébastien BREGEON et Frédéric LIVYNS. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à cliquer sur leur couverture.

        

 

 

Et vous, qu'avez-vous adopté cette semaine ?

Repost 0
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 05:00

 

 

 

L'oeuf de dragon

George R.R. MARTIN

France Loisirs - 2015

182 pages

 

 

 

 

 

 

 

Quatre-vingt-dix ans avant les péripéties du « Trône de Fer », Aegon, de la lignée royale, surnommé l'Oeuf, court les routes incognito comme écuyer d'un chevalier errant, Dunk. Au hasard des chemins, le duo se voit convié par le fringant Jehan le Ménétrier à participer à un tournoi richement doté qui sera le clou des noces de lord Beurpuits. Au champion ira le grand prix, un inestimable Oeuf de dragon. Mais il apparaît bientôt que les noces et le tournoi sont un nid d'intrigues et d'ambitions, petites et grandes, et qu'une prophétie annonce de grands événements.

De fait, après la rébellion, les partisans de Deamon Feunoyr, qui a chassé quelques années plus tôt la fine fleur des chevaliers en exil de l'autre côté de la mer, fomentent une nouvelle conspiration. Certains souhaitent déposer le souverain légitime pour installer leur propre prétendant. À leur corps défendant, Dunk et l'Oeuf se retrouvent au coeur du complot.

 

 

Je suis en train d'essayer de me convaincre de me relancer dans ma lecture du Trône de Fer depuis que je suis à peu près la série télé et donc que je connais suffisamment les personnages pour suivre correctement l'histoire. Du coup, quand je suis tombée nez à nez avec ce petit livre chez France Loisirs, je me suis dit que ça pouvait aussi être sympa de lire quelque chose de différent dans ce monde...

 

J'ai été agréablement surprise par cette lecture : je ne savais pas du tout à quoi m'attendre avec ce livre et je pense que c'est ça justement qui m'a plu. Si vous lisez ce livre pour renouer avec les familles de la série, passez votre chemin ! Vous serez déçus : bien qu'on croise les Targaryen, ils ne sont pas au coeur de l'intrigue.
De même, le monde dans lequel évoluent Dunk et Egg est assez éloigné de ma perception de GOT : c'est beaucoup plus moyenâgeux que l'ambiance de la série.

 

J'ai bien aimé être aux côtés de Dunk et Egg : tous les deux ne sont pas vraiment ce dont ils ont l'air d'être. Quand on les découvre, ils ont l'air assez primaires, pas très cultivés et très pauvres. Et, au fur et à mesure de l'histoire, on découvre qu'ils sont beaucoup plus importants qu'ils n'en ont l'air dans cette masse de nobliaux présents au mariage.
Je serais assez curieuse de les retrouver dans d'autres aventures : ces deux-là se révèlent assez attachants !

 

J'ai trouvé l'écriture de George R.R. Martin beaucoup plus accessible que dans le Trône de Fer. C'est peut être du au fait que je connais maintenant l'univers, qu'il y a moins de personnages (ou bien qu'ils sont présentés en début de bouquin)... mais j'ai pris davantage de plaisir à suivre son histoire que les deux autres livres que j'ai lu de lui !
Bref, je crois bien que je suis prête à retenter TDF ;p
Un prélude sympathique.

 

 

[les +] Une histoire inédite, différente, facile à suivre.
[les -] Pas assez de GOT pour les femmes ?

 

 

Du même auteur :

Le trône de fer tome 1 : Le trône de fer tome 2 : Le donjon rouge

Repost 0
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 05:00

 

 

 

 

Lettre à mon ravissuer

Lucy CHRISTOPHER

Scripto - 2010

338 pages

 

 

 

 

 

 

Ça s'est passé comme ça.
J'ai été volée dans un aéroport.
Enlevée à tout ce que je connaissais, tout ce qui était ma vie.
Parachutée dans le sable et la chaleur.
Tu me voulais pour longtemps.
Et tu voulais que je t'aime.

Ceci est mon histoire.
Une histoire de survie.
Une lettre de nulle part.

 

La petite soeur avait repéré ce bouquin à la bibliothèque et a décidé de l'emprunter la dernière fois que nous nous y sommes allée. Le résumé étant prometteur et son avis très bon, je souhaitais le lire à mon retour de Turin, mais, je n'ai pas vraiment été convaincue par cette histoire...

 

En fait, le premier truc qui m'a dérangée, c'est qu'il n'y a pas de chapitre dans ce livre. Ce qui est totalement normal puisqu'il s'agit d'un roman épistolaire mais, personnellement, j'apprécie pouvoir faire des pauses dans ma lecture ne serait-ce que le temps d'aller au petit coin ou de faire la cuisine ! Mais là, impossible ! Tout le texte s'enchaine et il n'y a même pas de pseudo-chapitres créés grâce à des astérisques... bref, c'est normal, mais je n'aime pas.

 

Le second problème est le fait que je n'ai pas spécialement accroché à l'histoire : je l'ai trouvé lente et n'ai pas été transportée par les émotions. Je ne me suis pas reconnue dans Gemma et je l'ai trouvé trop distante dans sa lettre pour qu'elle m'emmène avec elle dans les terres arides australiennes.
Je ne me suis pas sentie concernée, ni même investie, ni même révoltée par ce que je lisais ! Je suis restée totalement passive face à ce texte qui ne me parlait pas et ne me convenait pas et franchement, je n'aime pas ça du tout : je n'ai quand même pas un coeur de pierre !

 

Cependant, j'ai réellement apprécié la chute de l'histoire : là, j'ai vraiment découvert Gemma et ses sentiments. Je l'ai sentie plus proche de nous, prête à se confier, moins distante et plus naturelle. J'ai aimé qu'on arrête avec ces faux semblants et qu'on sache enfin ce qu'elle ressent réellement ! Les questions qu'on se posent à ce moment là sont réellement intéressantes puisqu'elles sont assez dérangeantes : il est difficile d'imaginer ressentir de la tendresse pour Ty après son geste, mais, quelque part, il est vrai que, tout comme Gemma, on a appris à l'apprécié au fur et à mesure du roman.

C'est un thème assez original, rarement abordé dans les livres, notamment ceux pour les adolescents et, je trouve que cette conclusion le fait très bien.

 

C'était la première fois que je lisais un roman de Lucy Christopher et je ne peux pas vraiment dire qu'elle m'a convaincue. Je n'ai pas accroché à la majeure partie de son roman et, du coup, son écriture ne m'a pas fait le plus grand effet. Je n'ai pas eu vraiment l'impression qu'elle se reconnaissant dans Gemma et je pense que c'est pour ça que la jeune fille m'a paru aussi fade. Cela dit, je serais curieuse de découvrir un autre de ses romans pour retenter l'expérience.
Un roman qui ne m'a pas convaincue.

 

 

[les +] Une fin aussi belle que dérangeante.
[les -] Un roman très passif, une Gemma assez transparente.

 

 

Lu dans le cadre :

 

 

[l'avis de la petite soeur]

Repost 0
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 05:00

 

 

 

 

 

Private Prince, tome 1

Maki ENJOJI

Asuka - 2009

180 pages

 

 

 

 

 

Miyako Sakuragawa étudie sérieusement de l’université d’Eito, contre l’avis de sa famille. Elle découvre que le prince d’Estolie, Wilfred, étudie justement à son université ! Elle veut se rapprocher de lui uniquement pour finir sa thèse sur son extraordinaire arrière-grand-mère, la Princesse Ritsuko... Mais il n’acceptera de donner ces précieuses informations qu’en échange de... de quoi ?!?

 

 

Je ne sais plus si l'idée d'emprunter ce livre à la bibliothèque venait d'Ananas ou de moi, en tout cas, ce qui est sûr, c'est que, vu ce premier tome, on aurait pu s'abstenir (cela dit, la petite soeur a dit que la suite était mieux) !

 

Franchement, l'histoire de ce tome ne me plait pas : le coup du prince à l'université, c'est plutôt mignon et m'avait donné envie de lire ce manga. Mais, quand on sait que le prince en question n'est qu'un obsédé des "melons" comme il dit (classe, très classe !), ben, perso, j'aime pas. Je n'aime pas les histoires qui ne tournent qu'autour du sexe, qui n'ont pas de vrai fondement et dont tous ce que font les personnages tournent autour de leur libido... Et c'est exactement ce qui se passe ici.

 

Miyako est plutôt sympathique comme personnage et semble savoir ce qu'elle veut et les limites qu'elle se donne pour y arriver. Son histoire avec le professeur m'intrigue et je lirais le tome suivant (ben, oui ! On a emprunté les 5 en plus --') pour tenter d'en apprendre plus.
En fait, c'est vraiment le personnage que Will qui m'a déplu et assez dégoûtée de l'histoire : ce mec, pour le moment, me fait l'effet d'un pervers.

 

Les dessins de Maki Enjoji sont plutôt jolis mais je dois avouer ne pas avoir fait spécialement attention à ceux-ci lors de ma lecture... Peut-être dans le prochain tome si il me convient davantage du coup !

Un premier tome que je n'ai pas aimé.

 

 

[les +] hum ?
[les -] pas d'histoire, trop de sexe.

 

 

Lu dans le cadre :

 

 

[l'avis de la petite soeur]

Repost 0
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 05:00

 

 

 

 

 

Hearts and Thrones, tome 1
Le jeu de l'assassin

Amy RABY

France Loisirs - 2015

502 pages

 

 

 

 

 

Vitala Salonius est un assassin surentraîné et une femme aussi attirante que dangereuse oeuvrant pour la libération de son peuple. Sa mission : séduire l’empereur avant de lui porter le coup fatal.
Dirigeant d’un pays au bord du chaos, Lucien Florian Nigellus ne baisse jamais sa garde. Sa vie étant menacée à chaque instant, il ne peut se le permettre, même devant cette éblouissante courtisane de passage au palais. Pourtant, Vitala pourrait bien le distraire un instant de ses préoccupations – et combler d’autres besoins…
Un assassin n’a pas le droit de succomber à sa proie, Vitala le sait depuis l’enfance.
Or Lucien ne ressemble pas au tyran sanguinaire qu’elle s’est imaginé. Prise entre ses convictions et un sentiment plus trouble, Vitala hésite. À qui ira sa loyauté ?

 

 

 

La dernière fois que nous sommes allée chez France Loisirs, je n'avais pas du tout prévu d'acheter ce livre : je ne savais pas du tout qu'il existait ! Mais face à son résumé et à ses bons avis sur Livraddict (merci la 3G !), je n'ai pas hésité longtemps avant de le prendre. Et j'ai bien fait : j'ai passé un excellent moment avec ce roman ;p

Franchement, j'ai trouvé ce premier tome très bon et j'espère que Piment éditera les suivants : je suis vraiment curieuse de découvrir ce qui arrive à Vitala et Lucien par la suite. J'ai beaucoup aimé les différents retournements de situations tant politiques qu'amoureux : bien évidement, on se doute que ces deux-là vont finir ensemble mais il y avait plein de trucs que je n'avais pas vu venir, comme certains meurtres ou unions...
Je viens de lire quelques avis sur internet et je dois dire que certains m'ont étonnée : des lectrices ont trouvé cette histoire assez misogyne et dévalorisante pour les femmes en appuyant sur le fait que ce livre a justement été écrit par une femme. Personnellement, je n'ai pas du tout perçu l'histoire comme ça mais je comprends cette vision : Vitala est effectivement plus proche d'une mante religieuse que d'un assassin. Elle a été entraînée à séduire pour tuer et non tuer tout court : du coup, le texte est ponctuée de nombreuses scènes de sexe et Vitala fait parfois des choix "malheureux"... Cela dit, ça ne m'a pas dérangée plus que ça pendant la lecture même si les scènes de sexe à répétition ont fini par me lasser.

J'ai bien aimé le personnage de Vitala : elle a de la culture et est dégourdie. J'ai beaucoup aimé le fait qu'elle ne soit pas assoiffée de sang et qu'elle répugne assez à passer à l'acte. Par contre, je ne sais pas trop quoi penser de ses visions : je ne trouve pas qu'elles ont un intérêt particulier si ce n'est celui d'aborder encore une fois la question du sexe.

Lucien est également un personnage très agréable et visiblement un très bon dirigent même si ce n'est pas forcément l'impression qu'il donne. Par contre, je l'ai trouvé assez naïf et sans doute trop jeune pour être réellement crédible dans ses décisions... Cela dit, son amour pour sa soeur Céleste est vraiment très touchant.

 

J'ai trouvé l'écriture d'Amy Raby très agréable : j'ai aimé son dynamisme et ses changements de rythme, j'ai apprécié qu'elle prenne le temps de nous décrire les stratégies de combat, par contre, j'aurais aimé sans doute un peu moins de sexe même si j'ai beaucoup apprécié le côté romance de l'histoire.
Je suis curieuse de découvrir les tomes suivants !

 

 

[les +] Du rythme, des combats, une jolie romance.

[les -] Une Vitala davantage courtisane qu'assassin.

 

 

Lu dans le cadre :

Repost 0
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 05:00

 

 

 

Nuit de noces à Ikonos

Sophie KINSELLA

France Loisirs - 2015

558 pages

 

 

 

 

 

 

 

En Angleterre et en Grèce, de nos jours.

Si Fliss a grande habitude des ratages amoureux de sa sœur Lottie, elle était pourtant persuadée que Richard, l’homme que Lottie fréquente depuis un an, allait faire sa demande. Encore raté ! Fliss s’apprête donc à suivre le protocole habituel : laisser Lottie donner libre cours à sa colère, la freiner dans ses envies de tout envoyer valser/s’exiler sur une île déserte/entrer dans une secte, et la réconforter, le temps qu’elle trouve un autre fiancé. Sauf que cette fois, Lottie a innové : elle n’a rien trouvé de mieux qu’en épouser un autre ! Un certain Ben avec qui elle avait entretenu un vague flirt. Tous deux sont d’ailleurs en route pour un sublime hôtel en Grèce. Catastrophe ! D’autant que Richard a des remords et qu’un autre homme voit également cette union d’un très mauvais œil : Lorcan, l’associé de Ben. Une seule solution : empêcher à tout prix que les deux tourtereaux consomment leur union express et faire annuler le mariage. Et pour saboter la nuit de noces, Fliss a plus d’un stratagème en réserve…

 

 

Ça faisait très longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de lire du Sophie Kinsella même si j'aime beaucoup cette auteure, du coup, celui-ci ne sera pas resté plus d'un mois dans ma PAL !

Sur internet, j'ai vu que les avis sur Nuit de noces à Ikonos était plutôt mitigés mais, personnellement, j'ai beaucoup apprécié ce livre : à l'image des autres livres de l'auteur, je l'ai trouvé très frais, drôle et piquant !

 

L'histoire m'a bien plu et je me suis tout de suite prise à son jeu même si elle est assez peu crédible : personnellement, ça m'étonnerait qu'une fille puisse accepter d'épouser un mec comme ça, après trois supplications, au premier rendez vous sauf pour un mariage blanc ! Tout comme ça m'étonnerait que l'on puisse ruiner la nuit de noces de sa soeur (Ananas, je compte sur toi si un jour je me marie : pas d'entourloupe !).

Les retournements de situation étaient assez prévisibles tant pour Lottie que pour Fliss mais pas forcément la façon dont ils viennent, du coup, on est tout de même surpris. Bizarrement, il n'y a pas d'histoire que j'ai préféré à l'autre : celle de Lottie m'a autant plu que celle de Fliss. Elle sont assez complémentaires et s'accordent parfaitement.

 

De même, je n'ai pas préféré l'une des deux soeurs : elles sont aussi barrées l'une que l'autre, du coup, je ne me suis pas particulièrement identifiée à l'une ou l'autre... Il faut dire aussi qu'elles sont plus âgées que moi et que je ne me retrouve pas forcément dans leur vie : je ne travaille pas, je n'ai pas divorcé et je n'ai pas d'enfant (maman, te voilà rassurée) ! A ce propos, celui de Fliss est particulièrement mignon avec toutes ses bêtises mais je ne souhaiterais pour rien au monde être sa baby-sitter !
Du côté des mâles de l'histoire, je dois avouer un petit penchant pour Lorcan : au final, c'est celui que l'on apprend le mieux à connaître et, surtout, c'est celui dont on n'a pas forcément d'avis négatifs dès le début. Ben n'est pas désagréable mais on se doute assez facilement de qui il est vraiment tandis que Richard est un peu trop émotif à mon goût (même si c'est plutôt mignon).

 

J'ai vraiment pris plaisir à retrouver l'écriture de Sophie Kinsella : elle m'avait un peu manqué ! J'aime le dynamisme de ses mots, ses répliques cinglantes et ses situations cocasses : bien sûr, c'est loin d'être toujours très crédible, mais, avec ses personnages bien construits et assez fou, on se prend au jeu. Ses histoires sont toujours fraîches et plutôt fun : beaucoup vous conseillerons de les lire sur la plage l'été, ce que je trouve assez réducteur ! Un livre de Sophie Kinsella peut se lire tout au long de l'année ;)
Un roman chick-lit drôle, décalé et dynamique.

 

 

[les +] Dynamique, cocasses, des retournements de situations.

[les -] Une histoire un peu trop grosse pour être vrai.

 

 

Lu dans le cadre :

Colocs (et plus), Emily BLAINE
 
 
Du même auteur :
Les petits secrets d'Emma Samantha, bonne à rien faire
L'accro du shopping tome 1 : Confession d'une accro du shopping tome 2 : L'accro du shopping à Manhattan tome 3 : L'accro du shopping dit oui tome 6 : Mini-Accro du shopping
Repost 0
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 05:00

rendez-vous initié par Mallou et proposé par Galleane



CE QUE J'AI LU CES QUINZE DERNIERS JOURS

Marvin, S4 : La collection des morts - Vincent VIRGINE • [mon avis]

Les filles au chocolat, T3 : Coeur mandarine - Cathy CASSIDY • [mon avis]

L'assassin royal, T5 : La voie magique  - Robin HOBB • [mon avis]

Morwenna - Jo WALTON • [mon avis]

Nuit de noces à Ikonos - Sophie KINSELLA

Le jeu de l'assassin - Amy RABY

Private Prince, T1 - Maki ENJOJI

Lettre à mon ravisseur - Lucy CHRISTOPHER

L'oeuf de dragon - George R.R. MARTIN

 

 

 

CE QUE JE LIS EN CE MOMENT

Pamphlet contre un vampire - Sophie JOMAIN

S’il y a bien un truc qui m’agace, ce sont les romans à l’eau de rose sauce vampire. Mais qu’ont-elles, à la fin, ces amoureuses de Dracula d’opérette ? Ça ne tourne vraiment pas rond chez elles et ça commence à bien faire ; il est grand temps de rétablir la vérité : les vampires n’existent pas. Comment ça, « et s’ils existent ? » ? Eh bien, s’ils existent, je vais m’occuper de leur refaire le portrait, ça changera ! Je vais jeter sur mon blog un pamphlet ; un pamphlet contre les vampires. Et si, par le plus grand des hasards, un certain Hugo Rivoire – un garçon aussi mignon qu’effrayant – décide de me faire fermer mon clapet, il trouvera à qui parler ! Parfaitement ! Sauf que mon petit doigt me dit que je risque de le regretter…


Pour le moment, J'adore ! C'est drôle, fun, et sans prise de tête !

 

 

 

 

 

CE QUE JE VAIS LIRE CETTE SEMAINE

L'étrange cas de Juliette M. - Megan SHEPFERD

Déchainés - Sandy HOLDER & Debbie VIGUIE

Cherche jeune femme avisée suivi de  D'un commun accord - Sophie JOMAIN

Inavouable héritable - Barbara WOOD

 

 

Et vous, que lisez-vous ?

Repost 0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs