Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 05:00

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren  et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. Retrouvez l'ensemble des participants francophones chez Lire ou mourir.

 

De jolis bouquins qui me tardent d'être lu !

 

 

LES PARTENARIATS

         

 

 

Et vous, qu'avez-vous adopté cette semaine ?

24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 05:00

DISTRICT 9
Neill BLOMKAMP - 2009 - 
★★★★

District 9 se présente comme un reportage sur un homme, Wikus Van der Merwe, employé de ma MNU, agence chargée de la gestion des extraterrestres. Ceux-ci, surnommés "crevettes", sont confinés dans un immense ghetto, le District 9, depuis leur arrivée sur Terre à bord d'un immense vaisseau désormais en panne au-dessus de Jahannesburg. Wikus Van der Merwe, décrit comme peu intelligent, a été chargé par son beau-père, un important responsable de la MNU, de superviser l'évacuation des extra-terrestres vers un nouveau camp, à 200km de la ville. Son rôle est de notifier aux extra-terrestres leur avis d'expulsion, sous la protection des troupes dirigées par le brutal colonel Koobus Venter.

 

Je ne suis pas vraiment une fana' de SF, mais j'adore les histoires d'extra-terrestre comme celle-ci ! Dès le début, on ne sait pas trop à quoi s'attendre, ni même ce qu'il va se produire... Bien sûr, au fur et à mesure que les minutes passent, on voit davantage où l'on va en venir sans pour autant deviner réellement la fin. Pour le coup, j'ai beaucoup aimé les dernières images un peu triste et romantique mais surtout porteuse d'espoir : pourvu qu'il revienne ! ;)



CHAPPIE
Neill BLOMKAMP - 2015 -
★★★★

Après avoir été kidnappé à la naissance par deux criminels, Chappie devient le fil adoptif d'une étrange famille dysfonctionnelle. Chappie a été doté d'un pouvoir exceptionnel. Un vrai prodige. Mais Chappie est aussi accessoirement un robot...

 

 

 


Après avoir découvert District 9, j'étais très curieuse de découvrir les autres oeuvres du réalisateur. Et je n'ai pas été déçue : Chappie est vraiment un chouette film, très touchant et aussi riche en action qu'en émotion. J'ai vraiment été captivée par le destin de ce petit robot que l'on a envie de prendre sous son aile. La fin est très belle et porteuse d'histoire tout en nous laissant nous imaginer notre propre suite !


 

LOLITA MALGRE MOI
Mark Waters - 2004 -
★★

Après avoir passé son enfance en Afrique, Cady Heron atterrit un beau jour dans un lycée de l'Illinois, où elle découvre un univers encore plus exotique, plus mystérieux et plus dangereux que toutes les jungles : le monde des filles... Des cliques de lolitas branchées, friquées et assoiffées de pouvoir se disputent âprement ce terrain, où chaque jour est un combat pour être la fille la plus belle, la plus populaire et la plus prestigieuse.
Au sommet de la hiérarchie : Regina George, leader du trio des "Plastiques". Les jeux de pouvoir n'ont plus de secret pour cette manipulatrice. Au premier coup d'oeil, elle voit en l'innocente Cady une rivale potentielle et se pose aussitôt en amie pour mieux la contrôler. C'est alors que Cady commet l'erreur fatale de tomber amoureuse du bel Aaron, l'ancien petit ami de Regina...

 

On change totalement de genre avec ce film, vu avec La petite soeur un soir d'ennui. Il était sorti lors de mon adolescente et je m'étais promis de le regarder un jour... Effectivement il est sympa' mais ne casse pas quatre pattes à un canard (coucou maman ! ;D). L'histoire est plutôt mignonne dans le genre mélodrame adolescent et permet de passer le temps sans grande prise de tête.


V POUR VENDETTA
James McTEIGUE - 2006 - ★★

Londres, au 21e siècle...
Evey Hammond ne veut rien oublier de l'home qui lui sauva la vie et lui permit de dominer ses peurs les plus lointaines. Mais il fut un temps où elle n'aspirait qu'à l'anonymat pour échapper à une police secrète omnipotente. Comme tous ses concitoyens, trop vite soumis, elle acceptait que son pays ait perdu son âme et se soit donné en masse au tyran Sutler et à ses partisans. 

Une nuit, alors que deux "gardiens de l'ordre" s'apprêtaient à la violer dans une rue déserte, Evey vit surgir son libérateur. Et rien ne fut plus comme avant. SOn apprentissage commença quelques semaines plus tard sous la tutelle de "V". Evey ne connaîtrait jamais son nom et son passé, ne verrait jamais son visage atrocement brûlé et défiguré, mais elle deviendrait à la fois son unique disciple, sa seule amie et le seul amour d'une vie sans amour...


Je ne sais pas pourquoi, ce film, malgré tout le bien que j'entendais de lui, ne m'a jamais vraiment tentée. Et pourtant, je l'ai adoré ! J'aime beaucoup ce genre d'univers sombre où l'on reconnait notre monde sans réellement y croire... C'est vraiment intéressant de voir Evey grandir et s'affirmer à travers cette histoire même si, je ne pense pas avoir tout compris : j'imagine que plus l'on voit se film et plus des détails nous sautent aux yeux.

 

 

LE PRENOM
Alexandre DE LA PATELLIERE & Matthieu DELAPORTE - 2012 - ★★

Vincent, la quarantaine triomplante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Elisabeth et Pierre, sa soeur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d'enfance. En attendant l'arrivée d'Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale... Mais quand on demande à Vincent s'il a déjà choisi un prénom pour l'enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos.

 

Ce film avait fait beaucoup de bruit à sa sortie et, du coup, je l'avais noté dans un coin de ma tête. Bon, entre temps, T. avait réussi à me spolier le prénom ce qui n'était pas franchement cool de sa part... mais, j'étais tout de même loin d'imaginer jusqu'au irait cette histoire. J'ai trouvé assez drôle ces enchainements de situation en cascade tout en me demandant si une famille pouvait réellement se remettre de tout ça... Bref, affaire à suivre !




UN MONSTRE A PARIS
Bibo BERGERON - 2011 -

Dans le Paris inondé de 1910, un monstre sème la panique. traqué sans relâche par le redoutable préfet Maynott, il demeure introuvable... Et si la meilleure cachette était sous les feux de "L'Oiseau Rare", un cabaret où chante Lucille, la star de Montmartre au caractère bien trempé ?

 

 

 

 

Cette histoire est vraiment très mignonne ! J'ai beaucoup apprécié son côté fantastique et magique ainsi que l'univers de la musique que l'on y retrouve : les chansons sont vraiment belles et j'ai pris plaisir à y retrouver les voix de Vanessa Paradis et M. Les images m'ont aussi beaucoup plu : les décors sont vraiment magnifiques ! Sans oublier l'humour, présent tout au long du film et ses clins d'oeil très amusants.

23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 05:00

 

 

 

 

 

Ici et maintenant

Ann BRASHARES

Gallimard - 2014

314 pages

 

 

 

 

 

Suivez les règles.
Souvenez-vous de ce qui s'est passé.
NE TOMBEZ JAMAIS AMOUREUX.

Voici l'histoire de Prenna James, une jeune fille de dix-sept ans qui a immigré aux Etats-Unis, à New York, à l'âge de douze ans. Mais Prenna ne venait pas d'un autre pays. Elle venait... d'une autre époque, du futur. Prenna et ceux qui ont fui avec elle jusqu'au temps présent, doivent suivre un ensemble de règles strictes pour assurer la survie du genre humain : ne jamais révéler d'où ils viennent, ne jamais interférer dans le cours de l'Histoire, et ne jamais développer de relations intimes avec quiconque en dehors de leur communauté. Mais Jenna rencontre Ethan Jarves...

 

 

J'ai grandi avec les filles d'Ann Brashares : Bridget, Lena, Carmen et Tibby ont été d'excellentes copines durant mon adolescence. Du coup, quand l'auteure a sorti ce nouveau livre, il me le fallait : j'étais sure de passer un excellent moment avec ! Bon, ce n'est que deux ans plus tard, avec le retour du Challenge Bookineurs en couleurs - et sa session bleue -, que je me suis enfin décidée à le sortir de ma PAL... et je ne le regrette pas ! Même si ce n'est pas exactement ce à quoi je m'attendais...

Ann Brashares m'avait habituée a des histoires de vie crédibles et que l'on peut s'approprier, à des portraits d'adolescentes qui nous ressemblent bien qu'elles connaissent des "drames" personnels... Alors, forcément, le coup de la dystopie, je ne l'avais pas vu venir ! En soit l'idée des voyageurs du futur me plait beaucoup, celle de l'enquête pour empêcher ce qui doit arriver aussi mais je ne suis pas certaine que ce soit le genre qui siet le plus à l'auteure. Cela dit, j'y ai retrouvé ce qui me plaît tant dans ses livres : une héroïne forte et qui ne mâche pas ses mots et une jolie romance qui se dessine doucement.

Le rythme du livre est surprenant mais agréable : on est pressé par le temps et pourtant on le prend... On traîne sur la plage, on profite du soleil et de la nature et, en même temps, on échafaude des plans. Aussi, j'ai trouvé la résolution plutôt simple : tout fonctionne comme sur des roulettes, en douceur. Personnellement, j'aurai sans doute apprécié un peu plus d'action ! Cela dit, j'ai bien aimé toutes les révélations sur le patient 0 et le monde de Prenna.

 

Prenna m'a beaucoup plu : elle pourrait paraître quelconque au premier abord mais elle est finalement très loin de l'être. J'ai beaucoup aimé la façon dont elle remet en doute toutes les règles qu'on lui impose et la force qu'elle met dans ses croyances quant à l'avenir de l'Homme. Elle grandit tout au long de ce roman et s'épanouie au fur et à mesure de ses contacts avec Ethan.

D'ailleurs, j'ai trouvé ce personnage très agréable bien qu'un peu trop parfait pour être crédible : il voit tout, il comprend tout, il ne juge pas, il est intelligent, gentil, drôle... Dommage qu'il n'a que 16 ans - et qu'il n'existe pas pour de vrai - , sinon on voudrait toute l'épouser ! ;) J'aime beaucoup le rôle qu'il a dans l'histoire, tout comme le SDF, qui permet de faire réellement avancer l'histoire et de nous poser les bonnes questions.

 

Ce fut très agréable de retrouver l'écriture de Ann Brashares : elle m'étonne a chaque fois par la douceur et la tranquillité qui s'en dégage. C'est le genre de lecture qui apaise et qui calme. Ça nous donne envie de voir au-delà de ce qui est écrit et des choses qui nous entourent. Bref, c'est le genre de lecture qui nous fait du bien !

Une jolie découverte.

 

 

[les +] Une jolie histoire inattendue.

[les -] Un rythme qui aurait pu être davantage soutenu.

 

 

 

Lu dans le cadre de :

Ici et maintenant, Ann BRASHARESOn n'est jeune que deux fois, Adena HALPERN
 
 
Du même auteur :
 Toi et moi à jamais 
■ 
Quatre filles et un jean  tome 1 : Quatre fille et un jean tome 2 : Le deuxième été  tome 3 : Le troisième été  tome 4 : Le dernier été  tome 5 : Quatre filles et un jean pour toujours
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 06:15

 

 

 

Felicity Atcock, tome 2
Les Anges ont la dent dure

Sophie JOMAIN

France Loisirs - 2015

595 300 pages

 

 

 

 

 

 

 

« Je crois que cette fois, c’est sûr, je suis née sous une mauvaise étoile. J’ai d’abord découvert les vampires, puis les anges, ensuite les entre-deux, les démons, et maintenant, voilà qu’on me jette des sorts et qu’on accroche des poulets égorgés à ma porte. Il ne manquait plus que ça ! Daphnée, ma colocataire, affirme que c’est parce que j’ai un mauvais karma, tu parles !
Quoi qu’il en soit, j’allais devoir me sortir au plus vite de ce pétrin, mais c’était sans compter que j’avais une deuxième préoccupation : Greg le Bulldozer. Cet idiot s’était amouraché d’une griffeuse psychopathe que je ne voyais pas d’un bon œil. Il avait l’air d’avoir de sérieux problèmes.
C’était plus fort que moi, il fallait que je m’en mêle, même si à coup sûr, j’allais au-devant de sacrés ennuis. »

 

 

A mon retour d'Allemagne, j'avais très envie de me replonger dans les aventures de Felicity : la jeune fille, son pep's et ses aventures rocambolesques m'avaient donné très envie d'en savoir plus ! Et, effectivement, ce second tome ne manque pas de piquant !

J'ai trouvé l'intrigue vraiment très sympa' et plutôt mystérieuse avec l'arrivée de ces sorcières pas comme les autres et particulièrement vampiriques. C'était assez inattendue pour moi mais j'ai beaucoup aimé d'être dans une ambiance un peu plus "fille". Bon, personnellement, j'avais deviné qui était la coupable du mal-être de Greg assez rapidement mais j'étais loin d'avoir tout vu venir, notamment le grand final.

Les tournants de la vie amoureuse de Felicity m'ont également bien plus même si certain m'ont semblé assez triste bien que la jeune fille n'a pas l'air tant touchée que ça. Du coup, de ce côté-là, l'histoire fait un sacré bon et je suis curieuse de voir ce que ça va donner dans les prochains tomes.

 

J'ai vraiment retrouvé Felicity avec plaisir : sa bonne humeur est vraiment motivante et communicante ! Cette fille est un amour, une vraie bonne copine.

Personnellement, je ne suis pas fana' de la clique de créatures surnaturelles qui la suivent : je les trouve un peu trop superficiels et clichés pour être crédibles même si, je dois bien reconnaître que sans eux, l'histoire serait beaucoup moins piquante.

 

Sophie Jomain a une écriture très plaisante et sexy. Avec elle, impossible de s'ennuyer ! C'est drôle, fun et captivant ! J'aime également beaucoup le fait que ses romans ne soient pas un épanchement de relations sexuelles comme ça peut être le cas pour plus d'une histoire bit-lit...

Bref, j'ai passé un excellent moment !

 

 

[les +] Drôle, frais, piquant.

[les -] ...

 

 

 

Lu dans le cadre :

Colocs (et plus), Emily BLAINE
 
 
Du même auteur :
 Cherche jeune femme avisée  D'un commun accord   Pamphlet contre un vampire 
 Felicity Atcock  tome 1 : Les anges mordent aussi
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 05:00

 

 

 

 

Dans l'ombre d'Ana

Marjorie MOTTO

Editions de la Rémanence - 2016

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Un peu ronde mais bien dans sa peau, Elsa est une jeune femme heureuse. Pour elle, tout va pour le mieux : un travail prenant, des amis et une famille aimante, des loisirs et des projets. Comment imaginer qu’une simple rencontre puisse venir bouleverser sa vie, que perdre du poids pour entrer dans le moule des canons de beauté modernes devienne son obsession ?

 

 

Un grand merci aux Editions de la Rémanence et à Livraddict pour l'envoi de ce roman.

 

Honnêtement, avec ce livre, je me suis faite avoir par son résumé : en le lisant, je n'avais pas du tout perçu qu'il irait aussi loin et qu'on y parlerait d'anorexie bien que le titre  mentionne clairement la maladie. J'ai trouvé ce texte très touchant et respectueux des malades et, surtout, j'ai apprécie que ce soit une histoire romancée et non un témoignage : je ne me suis pas sentie voyeuse en le lisant bien que j'ai eu du mal à m'en décoller.

Je fais partie de cette génération de jeunes filles qui souffre du poids des images et développe des troubles alimentaires. J'ai donc grandi au milieu d'anorexiques, de boulimiques et de personnes ayant des troubles du comportements alimentaires... C'est triste à dire, mais, durant mon adolescence, voir mes copines batailler avec tout ça faisait partie de ma normalité et, heureusement, depuis, elles sont sorties de ces enfers et mènent une vie normale (enfin, à peu près, on n'en sort réellement jamais). A travers Elsa, qui a sensiblement le même âge que moi, j'ai revu les comportements annonciateurs et la descente aux enfers qu'ils annoncent. J'ai trouvé cette histoire vraiment très crédible et réaliste tant par ses propos que par les pensées d'Elsa aussi faussées que douloureuses à lire.

En tant que diététicienne, j'ai été heureuse de croiser des "collègues" au détour d'une page : moi, qui trouve que notre métier n'est pas reconnu à sa juste valeur, me voici aux anges ! Même si la diététicienne en question est un peu pris pour une greluche sans cervelle ;) Quelle n'a pas été ma surprise en découvrant que l'auteur, Marjorie Motto, exerce cette même profession !

 

Elsa m'a beaucoup touchée, j'ai vraiment reconnue mes copines en elle. Malheureusement, les filles sont capables de beaucoup de bêtises quand elles sont amoureuses et rejetées comme de vieilles chaussettes... Cela dit, les raisons d'Elsa se s'arrêtent pas là. Elle m'a touchée et m'a donné envie de la prendre sous mon aile. Avec ses changements physiques, elle devient quelqu'un d'autre - pas meilleure ou pire, juste différente - ce qui est assez fascinant.

Matthias m'a également plu mais son côté "superman" m'a dérangée un peu comme si les raisons de son amour envers Elsa n'était pas les bonnes alors qu'il prouve plus d'un fois le contraire. Par contre, Manon et la maman sont juste géniales et Sabrina veut la peine de se faire connaitre.

 

J'ai trouvé les mots de Marjorie Motto très criant de vérité : je me demande où s'arrête la fiction et où commence la réalité dans son roman... C'est touchant, juste et d'un réalisme à toute épreuve. Les sentiments d'Elsa sont vraiment très poignants et un chouilla dérangeant : bref, je suis convaincue par cette histoire qui nous permet, je l'espère, d'avoir un regard un peu différent sur l'anorexie.

Une belle découverte.

 

 

Lu dans le cadre :

20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 05:00

 

 

 

 

 

L'assassin royal, tome 10

Serments et deuils

Robin HOBB

France Loisirs - 2005

453 pages

 

 

 

 

 

 

 

A Castelcerf, Fitz s'efforce de poursuivre sa mission : former un clan d'Art avec le prince héritier Devoir, un serviteur simple d'esprit, et lui-même.
Mais comment parvenir à fondre en un tout harmonieux des personnalités aussi disparates ? Car rien n'est apaisé dans la forteresse ancestrale où la menace des Pie se fait toujours plus pressante. Ceux-ci, pétris de haine, ont réussi à introduire des espions à la cour même. Quant à la reine, elle doit recevoir des représentants du Lignage pour mettre un terme aux persécutions des vifiers. Dans sa vie privée, le malheureux Fitz est également tourmenté : son fils délaisse son apprentissage pour une belle jeune fille qui affronte à cette occasion l'hostilité de son père.
Et le vieil Umbre, autrefois si lucide, semble perdre la tête : il dévoile l'ambition dévorante et insensée d'entrer dans l'héritage royal. Entre inquiétude, colère et désespoir, Fitz doit donc constamment jongler pour sauver l'avenir du royaume tant sont nombreux les dangers qui les menacent, lui et la dynastie.


 

Merci à Naramaya et sa lecture commune et à sa lecture commune qui me permet de me replonger régulièrement dans les aventures de Fitz. Cela dit, tout le monde l'a désertée au fur et à mesure, je suis donc la dernière à me prêter au jeu ce qui est bien dommage...

 

Comme vous le savez, si il y a bien une saga qui me fait trépigner sur place, c'est bien celle-ci. Je ne tiens plus le compte du nombre de fois que j'ai pu la lire mais, à chaque fois, j'ai l'impression de la découvrir comme si c'était la première fois... J'aime son univers complexe et ses petits détails dont on se rend compte de toute l'importance au fur et à mesure que s'enchaînent les tomes et les relectures.

Honnêtement, ça fait près de deux mois que j'ai refermé ce tome, mais je n'ai pas eu le temps d'écrire ma chronique à ce moment là. Du coup, j'ai dû faire remonter à la surface des souvenirs qui commençaient à s'enfouir... En tout cas, ce qui est sûr, c'est que j'ai passé un excellent moment avec ce roman ! J'aime beaucoup la douceur et la sérénité qui se dégagent de cette lecture même si, finalement ce n'est pas vraiment le cas de cette histoire !

Les choses bougent dans ce tome, notamment en ce qui concerne l'apprentissage de l'Art par le Prince Devoir et la formation de son clan, avec des personnalités aussi imprévues que familières ! Le climat de Castlecerf change par la même occasion et se fait peut-être un peu plus pressant... J'ai également beaucoup aimé la délégation du lignage qui donnent une nouvelle image, sans aucun doute plus positive, de cette magie inquiétante.

 

Quelle n'a pas été ma surprise de retrouver Burich, vieilli mais toujours aussi mauvais de caractère et son fils, aussi têtu que son père ! On les croise régulièrement au détour de rêves, mais, personnellement, ça m'a fait du bien de les voir en chair et en os... Du coup, on sent aussi que la fin de la saga est proche (même si, maintenant, on a Le fou et l'assassin pour continuer de suivre les aventures de Fitz !).

Les rapports entre Fitz et le fou ainsi qu'avec Heur, son fils d'adoption, m'ont tenue en haleine. De ce côté-là, ce n'est pas la joie, on sent que les relations sont tendues et qu'il n'en faudrait plus beaucoup pour que la corde se casse. Mais, au fur et à mesure que l'on tourne les pages, l'ambiance se déleste un peu en tension et nous font penser que l'on pourrait bientôt voir la sortie du tunnel !

 

Comme toujours, je suis ravie d'avoir passé ce moment (toujours trop court) avec Robin Hobb dont je pourrai chanter les louanges à longueur de journée ! Elle a vraiment un talent pour l'écriture et sait nous tenir en haleine avec trois fois rien !

A lire !

 

 

[les +] Une suite à la hauteur de la série.

[les -] ...

 
 
Du même auteur :
 Retour au pays 
■ L'assassin Royal  tome 1 : L'apprenti assassin  tome 2 : L'assassin du roi  tome 3 : La nef du crépuscule  tome 4 : Le poison de la vengeance  tome 5 : La voie magique  tome 6 : La Reine solitaire  tome 7 : Le Prophète blanc  tome 8 : La secte maudite tome 9 : Les secrets de Castelcerf 
■ 
Les cités des anciens  tome 1 : Dragons et serpents  tome 2 : Les eaux acides 
■ 
Le soldat chamane  tome 7 : Danse de terreur  tome 8 : Racines
 
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 05:00

rendez-vous initié par Mallou et proposé par Galleane

 

 

CE QUE J'AI LU CETTE SEMAINE

Blue Heron, tome 3 : Repartis pour un tour - Kristan HIGGINS • [mon avis]

L'âme au fond - Sébastien Prudhomme-Asnar • [mon avis]

Ici et maintenant - Ann BRASHARES

Satan était un ange - Karine GIEBEL

 

 

 

CE QUE JE LIS EN CE MOMENT

Purgatoire des innocents - Karine GIEBEL

 

 

 

CE QUE JE VAIS LIRE CETTE SEMAINE

Dans l'ombre d'Ana - Marjorie MOTTO

Le prisonnier de la liberté -  Patricia DEMOULIN

Tombée pour lui -  Claire BIANCHI

 

 

Et vous, que lisez-vous ?

18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 05:00

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren  et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. Retrouvez l'ensemble des participants francophones chez Lire ou mourir.

 

Après plusieurs semaines de silence, je reviens vers vous avec mes nouveaux livres
Vous pouvez les découvrir en cliquant sur leur couverture !

 

 

LES PARTENARIATS

                    

 

 

LES LIVRES PAPIER

         

 

 

LES LIVRES ACHETES PAR MA FAMILLE

            

 

 

Et vous, qu'avez-vous adopté cette semaine ?

17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 05:00

OUTLANDER, saison 1

Ronald D. MOORE - 2014

A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Claure Randall, mariée et infirmière de son état, touche un cercle de pierre comme il y en a des dizaines sur les îles anglaises et se retrouve projetée en 1743. Alors qu'elle venait de fêter la fin de la guerre, la voici replongée dans la guerre avec des conflits quotidiens entre des clans écossais rivaux. Sans compter, qu'un jeune guerrier, James Fraser, n'est pas insensible à son charme.

 

Franchement, je ne sais pas qui a écrit ce résumé, mais je ne pense pas qu'il a réellement regardé cette série ou bien, je n'ai vraiment rien compris à l'histoire. Bon, c'est vrai que je l'ai regardé en anglais et que l'accent écossais est a couper au couteau, mais je ne pense pas être si loin de la vérité que ça !

J'ai été assez déçue par cette série : mes copines en sont fana' donc j'en attendais beaucoup, d'autant plus que, dans les grandes lignes, l'histoire me plait beaucoup... Le voyage dans le temps, les liens générationnels entre les personnages du passé et la famille de Claire, le trio amoureux... Mais, finalement, je trouve que cette série n'est qu'une histoire de cul, pas forcément crédible en prime et qu'ils recyclent trop d'image. On m'a dit "'C'est pire dans Game of Thrones" et bien, justement, je ne suis pas d'accord. Ces dernières saisons, il n'y a qu'une ou deux scènes de fesses dans GOT dans toute la saison, là c'est trois ou quatre par épisode. Toujours les mêmes en plus.

On m'avait dit que je serai surprise par la fin. Et bien non ! C'était grillé depuis le début... Les acteurs sont bons et les regards ne trompent pas. Bref, je ne pense pas regarder la suite.

 

 

NASHVILLE, saison 1

Callie KHOURI - 2012 

Grandeur et décadence dans le milieu de la musique country à Nashville, aux côtés d'une star montante et d'une autre au plus haut de sa carrière...

 

 

 

J'ai bien mis six mois à regarder cette première saison : l'histoire ne m'a pas vraiment passionnée bien que j'étais contente de revoir Hayden Panettiere. L'univers de la musique m'intriguait, d'autant plus que les chansons sont sympa' mais j'ai vraiment eu l'impression de tourner en rond. Un peu comme avec Les feux de l'amour : on peut déccrocher pendant des mois et reprendre avec l'impression d'avoir tout oublier que, finalement ce n'est pas le cas : c'est très (si ce n'est "trop") facile à suivre.

 

 

GAME OF THRONES, saison 5

D.B. WEISS & David BENIOFF - 2011 

Sur le continent de Westeros, le roi Robert Baratheon règne sur le Royaume des Sept Couronnes depuis qu'il a mené à la victoire la rébellion contre le roi fou, Aeruys II Targaryen, dix-sept ans plus tôt. Son guide et principal conseiller, Jon Arryn, venant de décéder, il part dans le nord du royaume demander à son vieil ami Eddard Stark, seigneur suzerain du Nord et de la maison Stark, de remplacer leur regretté mentor au porte de "Main du roi". Eddard, peu désireux de quitter ses terres, accepte à contre-coeur de partir à la cour avec ses deux filles, alors que Jon Snow, son fils bâtard, se prépare à intégrer la fameuse Garde de Nuit : la confrérie protégeant le royaune depuis des siècles à son septentrion, de toute créature pouvant provenir d'au-delà du Mur protecteur. Mais, juste avant le départ pout le Sud, Bran fait une découverte en escaladant une tour de Winterfell dont découleront des conséquences inattendues...

Dans le même temps, sur le continent Est, Viserys Targaryen, héritier "légitime" en exil des Sept Couronnes et fils d'Aerys, projette de marier sa jeune soeur Daenerys au khal Drogo, le chef d'une puissante horde de cavaliers nomades afin de s'en faire des alliés, en vue de la reconquête du royaume. Mais Viserys est presque aussi instable mentalement que son père.

 

J'aurais aimé voir cette saison plus tôt, à sa sortie, mais on m'a gentimment demandé d'attendre pour la voir en bonne compagnie. Au final, ça n'a rien changé : en quatre jours, c'était plié. Ça m'a beaucoup amusée de découvrir que tous les spoils que j'avais croisés sur internet étaient en fait faux. Après, j'imagine que certains  - enfin un - pourrait se révéler vrai dans la prochaine saison... 

Comme toujours, la série s'est révélée très addictive et les épisodes bien trop courts malgrés leurs 50 minutes. Le suspense est là, les intrigues sont renouvellées et l'on prend plaisir à redécouvrir certains personnages un peu oubliés. Comme je le disais plus haut, j'ai trouvé cette saison moins glauque que les précédentes : moins de sexe mais aussi moins de sang... A moins que l'on s'habitue pour la seconde affirmation ! En tout cas, ce qui est sûr, c'est que je ne peux que vous recommander de regarder cette série si ce n'est pas déjà le cas ! ;)

 

 

ORANGE IS THE NEW BLACK, saison 5

Jenji KOHAN - 2013 

Piper Chapman va en prison pour quinze mois car elle a transporté une valise d'argent de la drogue, dix ans plus tôt, pour son amante Alex Vause. Elle tente de se faire à la vie de prison.

 

 

Honnêtement, cette série, c'est de plus en plus n'importe quoi en avançant dans les saisons... Mais ça ne me dérange pas ! Je continue de la trouvé très addictive et je la suis avec beaucoup de plaisir. Au fur et à mesure des épisodes, je me suis réellement attachée aux différents personnages de cette prison, même celles qui, au début, m'horripilaient : elles ont toutes un bon fond ! J'ai également apprécié découvrir de nouveaux visages et voir certaines situations se retourner... J'ai été contente de retrouver Sophia et ai pleuré pour Poussey. C'est sûr, je regarderai la prochaine saison !

 

 
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 05:00

Couverture Ma vie en double

 

 

 

 

 

L'âme au fond

Sébastien PRUDHOMME-ASNAR

Harlequin - 2015
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

« Une série de nouvelles fantastiques... diaboliquement efficaces, à ne pas conseiller si vous voulez vous endormir paisiblement ce soir. 
Bestioles terrifiantes, esprits maléfiques, âmes torturées et autres phénomènes mystérieux, rien ne vous sera épargné dans ce recueil des meilleures histoires du genre.
Les héritiers d'Edgar Alan Poe et de Stephen King n'ont qu'à bien se tenir !
Un véritable chef d'oeuvre du genre ! » 

 

 

Je tenais tout d'abord à remercier Sébastien Prudhomme-Asnar et les éditions du Menhir pour l'envoi de ce recueil très troublant.

 

Après avoir découvert ces nouvelles horrifiques, je suis bien contente d'habiter loin du soleil niçois : cette ville a l'air assez poisseuse ! ;)

L'âme au fond est une jolie découverte malgré quelques incompréhensions qui ont un peu freinées ma lecture. Pour le coup, l'écriture de Sébastien Prudhomme-Aznar est efficace : j'ai l'impression que la température a baissé de plusieurs degré dans mon appartement... 

 

Piquant pique-nique

Ou quand une sortie d'école tourne au cauchemar... Ces derniers temps, j'ai manger pas mal d'insectes (ah, ah ! Vous aimeriez bien savoir pourquoi ! Ce sont les privilèges de travailler dans une start-up agroalimentaire !) mais j'avouerai que je n'avais jamais pensé au fait que ça pourrait se retourner contre moi. Cette première nouvelle est un peu dégueu' mais elle a le mérite de mettre tout de suite dans l'ambiance !
 

Grignotage nocture

Bizarrement, j'ai trouvé cette nouvelle très drôle bien qu'elle reste inquiétante. Ici, on part à la rencontre d'un homme isolé par ses nombreuses peurs qui l'empêchent de sortir de chez lui et de mener une vie normale qui, un beau jour, se rend compte qui lui manque un orteil... mais ce n'est que le début !

 

Historique festin

Des les premières lignes, l'on sent assez rapidement ce qu'il va se passer mais je n'avais pas du tout vu venir la chute ! Avec celle-ci le titre perd de son mystère et nous donnerait presque le sourire si cette nouvelle n'était pas si horrible ;)

 

Triste constat 

Enfin un titre qui n'a rien à voir avec l'alimentation, je commençais à me demander si ce n'était pas une thématique pour le recueil ! D'un premier abord, cette histoire pourrait sembler plus normal bien qu'elle prend rapidement des tournures assez "anormales". Je ne m'attendais pas du tout à cette chute, je m'attendais à quelque chose de plus sanglant.

 

Terminus

Cette nouvelle, autour d'un train inquiétant et d'un costume Armani, est assez envoûtante : je me suis totalement laissée avoir par cette histoire et ai passé mon temps à me demander ce qu'allait devenir ce peintre en quête de succès. Et, visiblement, ce n'est pas joli-joli...

 

Le sot de l'ange

Cette nouvelle est très mystérieuse, du coup, je ne suis pas certaine d'avoir parfaitement compris toutes ses nuances. En effet, sous une simplicité apparente, elle se révèle en fait assez complexe et beaucoup de questions que l'on pourrait se poser en la lisant restent sans réponses...

 

Ne m'appelez pas Eléonore

Cette histoire m'a collé des sueurs froides : les histoires d'esprits m'impressionnent beaucoup et celle-ci ne fait pas exception. C'est vraiment glauque et flippant...

 

La dernière pluie

Cette nouvelle est davantage fantastique et prend des allures de The walking deadDu coup, c'est assez improbable mais ça reste captivant : on veut en savoir plus ! Comme précédemment, je trouve certains passages assez énigmatiques (ou pas suffisamment clairs pour moi) et certaines de mes questions sont donc restées sans réponses.

 

Cousu main

L'ironie de cette nouvelle m'a bien plu : on quitte une scène d'horreur pour une nouvelle qui, visiblement est bien pire. Et, pour le coup, notre curiosité (un peu malsaine tout de même) aimerait bien savoir ce qu'il en est devenu de Charlie...

 

La curiosité est un bien vilain défaut

Une chute un peu décevante pour une nouvelle fascinante d'horreur... On sent les choses venir sans réellement y croire et pourtant, c'est bien la réalité ! Glaçante !

 

Tolérance

Cette nouvelle est très touchante bien qu'elle met réellement mal à l'aise. Les questions que l'on y aborde sont vraiment gênantes et poussent à se remettre en question sur sa propre tolérance... Corentin est vraiment un gamin touchant bien qu'il semble assez instable. La fin est assez surprenante : je ne suis pas certaine d'avoir tout compris...

 

Point de vue

Honnêtement, j'ai du relire la fin pour bien tout comprendre (bon, c'est surtout que je l'avais lu trop vite pour que toutes les informations montent jusqu'à mon cerveau !). Je trouve cette nouvelle très ironique et ça me plaît beaucoup !

 

El matador

Par vraiment de surprises autour de cette nouvelle efficace. Tout est dans le titre...

 

Une fin de rêve

Encore une nouvelle fascinante pour une histoire glauque. J'aime beaucoup le fait que les rêves deviennent réalité dans cette histoire : ce n'est pas vraiment pour le meilleur, mais, au moins, c'est accrocheur...

 

L'âme au fond

Là, pour le coup, je n'ai vraiment rien compris. J'aime les récits énigmatiques, mais là, ça l'est clairement trop pour moi... Du coup, je ne suis pas certaine que ce soit la meilleure conclusion pour ce recueil.

 

 

Lu dans le cadre :

L'âme au fond, Sébastien PRUDHOMME-ASNARL'âme au fond, Sébastien PRUDHOMME-ASNAROn n'est jeune que deux fois, Adena HALPERN
Published by Luna
commenter cet article

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs