Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 06:00

 

 

 

 

 

 

Toi. Moi. Maintenant ou jamais, épisode 1
Emily BLAINE

HQN - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

Comme si sa vie n’était pas assez chaotique ! Entre les cours, l’examen du barreau qui approche dangereusement et sa relation avec Kyle qui bat de l’aile, Charlotte n’avait vraiment pas besoin d’une complication supplémentaire. Mais l’enveloppe est arrivée. Une enveloppe au papier crème épais, tamponnée d’un blason sophistiqué et reconnaissable entre mille. A l’intérieur ? Une invitation pour une soirée de retrouvailles entre lycéens diplômés de la promo 2005. Alors, les souvenirs ont afflué, la douleur s’est réveillée et son cœur, ce pauvre organe qu’elle croyait guéri, s’est gonflé d’un espoir coupable. Jérémiah… Son amour de jeunesse, un amour aussi intense et passionné qu’éphémère. Dix ans plus tard, osera-t-elle prendre le risque de le revoir ?

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier chaleureusement les éditions Harlequin pour l'envoi de ce premier épisode qui m'a donné très envie de connaitre la suite des aventures de Charlotte.

 

Personnellement, je ne suis vraiment pas fan des histoires présentées en épisode : ça me frustre et j'ai l'impression que l'histoire perd en efficacité. Du coup, j'ai vraiment hésité avant de me lancer dans cette lecture : c'est vraiment le fait que la quasi-totalité des épisodes soit déjà sortie qui m'a convaincue de me lancer.

Et j'ai bien fait ! Ce premier épisode m'a vraiment donné envie de découvrir la suite sans me frustrer pour le moment : bien sûr, ça s'arrête au moment où l'on voudrait en savoir plus, mais on en sait relativement peu sur les personnages pour l'instant ce qui fait que l'on n'est pas encore attaché à eux. Franchement, là, je ne pourrais pas lire la suite que ça ne m'embêterait pas tellement.

Pour l'instant, je trouve l'histoire assez prévisible et déjà vu : le coup du premier amour est vu et revu. Mais connaissant les oeuvres d'Emily Blaine, je ne pense pas que l'histoire s'arrêtera là : à mon avis, elle nous réserve encore des tas de jolies surprises !

 

Charlotte me plait bien : j'ai beaucoup aimé la découvrir tenace derrière ses regards timides. J'ai aimé en apprendre plus sur ses études et découvrir ses opportunités de carrières inattendues. Je suis très curieuse de savoir où va la mener sa rencontrer avec cette fameuse avocate.

Pour l'instant, je me fiche assez de Jérémiah : on en sait très peu sur lui et seulement deux courts passages nous sont conté sur lui. Je n'ai pas d'attaches pour lui pour le moment même si je sens que ça devrait changer avec les prochains épisodes.

 

J'ai vraiment pris plaisir à retrouver l'écriture chaleureuse et douce d'Emily Blaine : son titre de "reine de la romance à la française" lui va décidément comme un gant et c'est bien pour ça que ça m'attriste que son histoire ne se passe pas en France... Je ne sais pas vous, mais ça me dérange toujours quand les auteurs contemporains français écrivent des histoires qui se passent à l'étranger et particulièrement aux Etats-Unis (ou à Londres). Perso', je pense que pour écrire avec conviction et crédibilité, il faut connaitre ce dont quoi on parle, et je trouve que ces changements de décors ont toujours un impact sur la qualité de l'histoire en leur donnant un côté un peu plus superficiel...

Une jolie rencontre avec Charlotte.

 


[les +] Une Charlotte adorable.
[les -] Un peu attendu pour le moment.

 

 

Lu dans le cadre de :

 
 

 

 

Du même auteur :

 All I want for Christmas 

■ Colocs  tome 1 : Colocs (et plus)  bonus 

■ Dear you acte 1  Intégrale  Les bonus

11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 05:00

 

 

 

 

Protégée des Anges
Les Elus, tome 1

Inès L.B.

Auto-édition (2014)

ebook - epub

 

 

 

 

 

Eileen a quinze ans. Avec sa meilleure amie, Awen, elle va entrer en Seconde. Elle va découvrir un nouveau lycée, de nouveaux professeurs, de nouveaux camarades, et cette rentrée pourrait lui réserver bien des surprises : des pouvoirs surnaturels, des révélations étonnantes, mais surtout une rencontre avec un ange, un vrai. Ange est un garçon brun aux yeux verts, et toutes les filles du lycée sont à ses pieds. Eileen va devoir lutter contre elle-même pour ne pas tomber dans ses bras, mais il est tellement imprévisible qu'elle ne veut pas prendre le risque de gâcher leur belle amitié. Pourtant il est si gentil avec elle, si attentionné... Mais que lui veut-il ? Pourquoi est-il si protecteur avec elle ? Eileen le découvrira à ses dépens...

 

 

Ce livre était mon gage pour le challenge Des gages ta PAL et ça a été toute une histoire de mettre la main dessus : à la base, la petite sœur l’avait reçu suite à un partenariat avec Inès L.B. et je ne l’avais pas retiré de ma PAL numérique (que j’avais en Allemagne et dont je me servais pour le challenge). Alors, forcément, mon gage est tombé sur la lecture que je n’avais pas sous la main et qu’il était impossible d’envoyer (poisse quand tu nous tiens) ! Mais bon, depuis que la petite sœur est rentrée à la maison, elle a pu me l’envoyer !

Brefouille ! Tout ça pour dire que j’ai bien cru que je n’arriverai jamais à le lire ! Mais c’est finalement chose faite et (Ô magie !) je ne suis même pas en retard (enfin, il faudra tout de même que je m’empresse de poster ma chronique !).

 

J’ai bien aimé Protégée des Anges. Bon, ce n’est pas la lecture du siècle mais elle est plaisante et m’a tenue en haleine pendant ma pause déjeuner au boulot. Forcément, les chapitres s’arrêtent toujours quand ça devient intéressant et le dernier qu’on doit lire (« Encore celui-là et après j’arrête ! ») est le pire !

J’ai bien aimé ce monde adolescent ou fleurissent les histoires d’amour que l’on croit éternelles et ces questions que l’on se pose. Je crois qu’à l’époque, avec mes copines, on aurait totalement eu notre place dans ce roman ! J’ai aimé également cette intrigue autour d’un amour impossible et de deux mondes qui s’affrontent… C’est classique, mais ça marche bien avec moi !

Par contre, j’ai trouvé que c’était trop prévisible. On se doute de ce qu’il va arriver et les indices sont un peu trop gros et évidents pour moi. De plus, j’ai trouvé certaines incohérences tout au long du roman lié à l’âge d’Awen et Eileen et à leur mode de vie : plusieurs fois je me suis demandée où étaient leurs parents pour qu’elles puissent sortir autant, aussi tard et sans se prendre de remarques…

 

Les personnages sont sympathiques mais leur perfection un peu trop parfaite, notamment physiquement, m’a dérangée. Tout le monde est beau, intelligent et intéressant dans ce roman ! Ce qui n’est pas vraiment crédible à mes yeux : dans la vraie vie, on ne peut pas s’entendre et aimer tout le monde… Du coup, tout ce petit monde m’a paru un peu trop stéréotypé pour être crédible.

 

J’ai trouvé l’écriture d’Inès L.B. très prometteuse et suis persuadée que son roman aurait été excellent avec une bonne relecture bêta : certaines tournures de phrases m’ont dérangées, il y a pas mal de longueurs, par moment, on est à la limite de l’auto-spoliation… C’est assez dommage ! Mais son écriture reste fluide, simple et limpide. On sent qu’elle apprécie réellement ses personnages et qu’elle leur souhaite que du bien et, rien que ça, ça me plait beaucoup !

Un premier tome prometteur.

 

 

[les +] Mignon.

[les -] Une lecture-bêta plus poussée aurait été nécessaire…

 

 

Lu dans le cadre :

10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 05:00

 

 

 

 

 

D'un commun accord

Sophie JOMAIN

France Loisirs - 2015

env. 450 pages

 

 

 

 

 

Escroc, voleur, menteur, tricheur... Les adjectifs n'ont jamais manqué pour définir Martin. Égoïste, vénale, jalouse, sournoise, des épithètes qui ont toujours collé à la peau de Jane. Mais cette fois, elle est prête à se faire pardonner. Ils reprendront les choses là où ils les avaient laissées. Avant l'accident, avant que leur vie ne vole en éclats.

 

Et ce qui devait arriver un jour s’est produit : je suis déçue d’un roman de Sophie Jomain. Non pas qu’il n’est pas bien ou nul… au contraire ! Juste qu’il ne correspond pas à mes attentes en ce qui concerne les romances.

 

Mon problème avec cette histoire c’est que tout tourne autour du sexe sans que je l’en vois réellement l’intérêt. Et, pire encore, que Jane renie ses sentiments pour se faire maltraiter par Martin et devenir son sextoy. Je crois que, plus que tout, c’est vraiment l’image de la femme qui m’a dérangée dans ce roman. J’aime les héroïnes fortes, avec du caractère et qui ne se laissent pas marcher sur les pieds tout en gardant un certain naturel qui fait que je me reconnais en elle : Jane a vraiment tout pour ça ! Mais elle renonce à tout ça pour jouer les carpettes devant un mec qui ne la respecte même pas.

Globalement, j’ai trouvé que toute l’histoire était vraiment trop machiste pour moi : il n’y a pas de relation à double sens dans D’un commun accord. Martin choisi et Jane dispose. Il lui dit un truc, elle le fait. Et, quand elle n’est pas d’accord, il la force.

Alors, même si leurs relations évoluent entre le début et la fin du roman, cette histoire ne m’a pas transportée du tout. Je n’y retrouve pas mes valeurs et ça m’a mise profondément mal à l’aise de voir Jane subir tout ça. Et ça m’a dérangée également que son entourage n’essaye pas de la sortie de cette histoire : je ne sais pas vous, mais une de mes copines vivrait ça, je lui dirais de couper court à cette relation, d’essayer de l’oublier et de se trouver un gentil garçon qui la respecterait vraiment. Personnellement, je ne vois pas comment une relation comme celle-ci peut évoluer vers de bonnes bases : le passé ressort toujours à un moment ou à un autre…

Bon, je suis surement pessimiste parce que D’un commun accord se fini bien. Normal, ce n’est pas la vraie vie...

 

Cela dit, j’étais très emballée de revoir Jane et Martin que l’on a croisé à plusieurs reprises dans Cherche jeune femme avisée. J’étais très curieuse de les découvrir dans un autre environnement puisqu’ils n’ont pas forcément une image sympathique dans ce roman… Du coup, on les découvre tout de même sous un autre jour mais mes aprioris sur Martin reste là bien que son image est un chouilla redorée. Par contre, Jane m’a réellement touchée : j’ai aimé apprendre à découvrir sa fragilité (même si ça lui fait faire de sacrées bêtises).

 

J’ai tout de même apprécié retrouver l’écriture de Sophie Jomain tout en humour et en modernité ! Avec elle, on ne s’ennuie pas. La preuve : j’ai beaucoup ne pas avoir aimé son histoire, je l’ai dévoré en quelques heures !

Une histoire qui m’a agacée.

 

 

[les +] De l’humour, des rebondissements.
[les -] Une image de la femme peu positive.

 

 

Lu dans le cadre :

Du même auteur :

 Cherche jeune femme avisée  Pamphlet contre un vampire

 Felicity Atcock  tome 1 : Les anges mordent aussi

9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 05:00

 

 

 

L'assassin royal, tome 9
Les secrets de Castelcerf

Robin HOBB

France Loisirs - 2004

472 pages

 

 

 

 

 

 

Après avoir tiré le prince Devoir des griffes des Fidèles du prince Pie et l'avoir ramené sain et sauf auprès de sa mère, au château de Castelcerf, Fitz, toujours dissimulé sous le nom de Tom Blaireau, croit avoir terminé sa mission.
Il songe à regagner sa chaumière isolée pour y reprendre l'existence tranquille de ses quinze dernières années. C'est sans compter avec la reine Kettricken et son conseiller, Umbre, qui lui demandent instamment de rester pour enseigner l'Art au prince. Il accepte finalement cette nouvelle mission. S'y ajoute bientôt la charge de surveiller la délégation d'Outre-mer qui escorte la fiancée du prince et semble poursuivre des visées secrètes.
Tandis que la guerre civile menace le royaume des Six-Duchés à cause des Fidèles du prince Pie qui demeurent dangereusement insoumis, Fitz, toujours prêt à défendre la cause du royaume, doit se démultiplier.

 
 

Merci à Naramaya et sa lecture commune.

 

A cause de mon séjour Erasmus en Allemagne, j’ai été privée de « mon » Fitz pendant cinq longs mois. Bon, c’est tout de même passé super vite, mais je dois avoir que j’ai été très heureuse de me replonger dans ses aventures. Bizarrement la « distance » m’a un peu aidée à le considérer comme un homme : jusqu’à présent, malgré ses quarante ans bien tassés, je continuais de voir le jeune adolescent amoureux de sa Molly en lui… Mais là, c’est bon, je me suis faite à l’idée et j’ai pu apprécier cette histoire à sa juste valeur.

 

Ce que j’ai adoré dans ce tome c’est qu’il m’a captivée alors qu’il ne s’y passe absolument rien : pas de grands retournements de situation, pas de voyage… Seulement la vie de tous les jours (ou presque) à Castlecerf. Mais, en fait, c’est un peu un tome de jonction qui nous renvoie à toutes les sagas de l’auteur ayant lieu dans le même monde : Les aventuriers de la mer avec Ambre et Jerk et les dragons de Les cités des anciens, peut-être même un petit peu de Le fou et l’assassin (mais pour l’affirmer, il faudrait d’abord que je me plonge dans cette série !). Du coup, avec ce tome, j’ai eu l’impression de redécouvrir toute l’étendue de la richesse de l’univers de Robin Hobb et ça, c’est assez incroyable : il y a tellement de possibilités, tellement d’interactions… tout se croise et s’entrecroise et à chaque relecture je découvre de nouvelles nuances.

J’ai beaucoup apprécié les intrigues amoureuses qui sont au cœur de ce tome : entre Devoir et la princesse Outrilienne, entre Heur et sa jolie amoureuse, entre Fitz et la sorcière…On change un peu de préoccupations pour des idées plus colorées, du coup, on oublie également un peu les vifiers et leurs histoires un peu glauques. On est dans un monde un peu moins masculin que dans les tomes précédents et j’ai beaucoup apprécié ce léger changement.

 

Le problème avec Robin Hobb, c’est que, dès que je lis un de ses romans, j’ai envie de relire l’intégrale de son œuvre là-toutdesuite-maintenant ! Je suis vraiment fan de la richesse de son univers et de son écriture toute douce, tout en nuance et en détails. Bref, compter sur moi pour lire la suite ce weekend !
Comme toujours, une belle découverte !


[les +] Réconfortant, à la croisée des mondes
[les -] ...
 
 
 
 
Les autres participants de la LC :
[Naramaya] [salhuna]
Du même auteur :
 Retour au pays
■ L'assassin Royal  tome 1 : L'apprenti assassin  tome 2 : L'assassin du roi  tome 3 : La nef du crépuscule  tome 5 : La voie magique  tome 6 : La Reine solitaire  tome 7 : Le Prophète blanc  tome 8 : La secte maudite
■ Les cités des anciens  tome 1 : Dragons et serpents  tome 2 : Les eaux acides
■ Le soldat chamane  tome 7 : Danse de terreur  tome 8 : Racines
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 05:00

 

 

 

 

 

 

L'or des Malatesta
Laurent LADOUARI

Editions HC - 2016
ebook - epub

 

 

 

 

 

Tancrède et Julien ont grandi dans un orphelinat financé par la fortune de l’énigmatique Adamas. Le jour de leur vingtième anniversaire, ils apprennent qu’ils sont les enfants d’Alexandre Malatesta, un mafieux et trafiquant d’armes dont on les a tenus éloignés. À l’article de la mort, ce dernier demande à ses fils de porter son nom et d’honorer sa tombe en échange de quoi, ils hériteront d’un trésor fabuleux, fruit d’une vie de crimes. Tancrède accepte. Julien refuse.
 

 

Un grand merci aux éditions HC et à Agnès Chalnot Communication pour l'envoi de ce roman vraiment pas comme les autres ! La logistique a été un peu compliquée, le timing difficile, mais je suis vraiment ravie d'avoir pu le découvrir : c'est réellement une petite pépite !

 

J'ai découvert Laurent Ladouari il y a presque trois ans avec son livre Cosplay que j'avais eu la chance de découvrir en avant première. Ce roman m'avait absolument fascinée et je me souviens m'être dit qu'à peine refermé, je pourrai le relire sans problème tant l'univers est riche et que j'étais persuadée d'avoir encore des tas de trucs à découvrir dans cette histoire... Bon, du coup, je ne l'ai pas relu depuis ! Mais quand Agnès m'a proposé de m'envoyer le dernier nouveau-né de l'auteur, j'aurai bien sauté de joie si je n'étais pas en Allemagne ce qui m'a empêcher d'amasser les livres papier (qu'il faut ensuite ramener...), du coup, elle a proposé de m'envoyer un exemplaire numérique que je n'ai jamais reçu jusqu'à ce qu'elle s'enquérisse de ma lecture bien quatre mois après ! Ce n'est donc que pendant mes (merveilleux) exams que je l'ai reçu et qu'il n'y a qu'une semaine que je me suis enfin plongée dedans...

Bref, tout ça pour dire, que je l'ai vraiment attendu avec impatience et que je ne suis pas déçue de cette lecture même si je l'ai trouvé assez en dessous de Cosplay. Mais bon, il faut dire aussi que celui-ci était vraiment une pépite parmi les pépites !

 

L'or des Malatesta est sans doute plus commun ou peut-être que je me suis un peu habituée à l'univers de Laurent Ladouari. En fait, il m'a moins surprise bien qu'il reste très bien : c'est juste que je m'attendais toujours plus ou moins à ce qui allait se passer... Il faut dire aussi que le roman reste assez effrayant avec ses 700 pages, mais une fois dedans, on arrive rapidement à la fin ! Je n'ai vraiment pas vu ma lecture passer : ça coule de source, c'est fluide, mystérieux et un peu envoûtant. 

Il y a vraiment quelque chose de fascinant dans l'histoire de L'or des Malatesta, un peu comme si quelques chose nous échappait totalement sans que l'on puisse réellement mettre des mots sur ce truc... Personnellement, je pense que cette impression est due au fait que l'on est dans un monde qui ressemble au nôtre bien que sa société reste différente. J'ai cherché constamment à faire des liens entre les évènements historiques décrits dans ce roman et ceux de notre Histoire tout comme j'ai cherché des similitudes entre les villes mentionnées dans ce livre et des villes françaises bien connues... Le tout sans grand résultat !

 

J'ai vraiment aimé retrouvé des personnages de Cosplay comme Kathie et Adamas mais j'ai un peu honte : je ne les ai pas reconnu tout de suite tant les deux histoires sont différentes malgré leur univers en commun... Il faut dire aussi que ces deux-là ne sont pas vraiment au coeur de l'action même si ils sont souvent évoqués au cours de la lecture. Du coup, on garde un regard un peu protecteur de maman poule qui voit ses enfants devenir grands et faire leur vie : ils sont là, un peu lointain mais on continue à les couver du regard.

Dans ce tome, l'on découvre les Malatesta au nom maudit par les actes impardonables d'un père mafieux, trafiquant d'armes qui aurait entraîné la mort de milliers de personnes dans le monde... et à l'or caché sous terre. S'en poursuit une course contre la montre pour récupérer celui-ci, ce qui nous donne l'occasion de faire plus ample connaissance avec ses deux fils : Julien, qui tente de se faire oublier et de se construire une vie loin de la malédiction familliale, et Tancrède, personnalité farfelue notoire de la ville. Dans ce roman, on suit davantage Tancrède que Julien : c'est réellement lui qui est au coeur de l'histoire ou, plutôt, qui l'a fait avec ses idées parfois bien étranges... J'ai aimé sa répartie et son intelligence mais c'est vraiment Julien mon petit chouchou dans cette histoire. Il est plus discret, plus simple, plus "normal". Sa discrétion est touchante et son rapport avec les autres juste adorable. C'est un vrai ami, un confident extraordinaire, l'amoureux que l'on aimerait toutes avoir ! Bref, il vaut le détour ;)

 

J'ai vraiment pris plaisir à retrouver l'écriture de Laurent Ladouari : c'est vraiment un auteur à suivre ! J'aime son style fluide, acéré et très intelligent. Ses histoires sont complexes mais d'une simplicité stupéfiante : tout est en nuances et en détails... Comme pour Cosplay, je pourrai relire immédiatement L'or des Malatesta que je découvrirai sans aucun doute de nouvelles facettes à cette histoire.

Personnellement, j'ai préféré Cosplay mais je pense que L'or des Malatesta plaira à plus de monde : son univers est moins pointu et parlera sans aucun doute à davantage de lecteurs ! C'est moins geek, mais tout aussi amusant et surprenant !

Une lecture redoutable ;)

 


[les +] Juste Woaw.
[les -] 

 

 

Lu dans le cadre de :

Colocs (et plus), Emily BLAINEL'or des Malatesta, Laurent LADOUARI
 

 

 

Du même auteur :
 Cosplay

3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 05:00

 

 

 

 

 

Trèfle, tome 1

G. MALOJA

Sharon Kena - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

Moi, c’est Trèfle ! 20 ans, solitaire, mauvaise fille… J’assume d’être une chiante, grincheuse, et coléreuse. Mes parents m’ont donné le nom d’une fleur. Avez-vous déjà imaginé un végétal irritable et insociable ? Peut-être auraient-ils dû me dire quelle été cette particularité qui va me transformer ! Des crocs ! J’ai des crocs maintenant en plus de mon caractère volcanique. Je croyais avoir une vie paisible avec mes pinceaux, mon travail au musée et ma meilleure amie Amande. (Qui est un chien rappelez-vous je suis une marginale !) Mais non !
Léo va arriver avec cette partie d’identité voilée que je vais découvrir et qui va me mettre en danger : mais ce que je ne vous ai pas dit c’est que j’adore l’obscurité…

 

 

J’ai pris l’habitude de télécharger les offres Sharon Kena sans réellement chercher à connaître les histoires par avance : je fais totalement confiance à la maison d’édition qui m’a déjà agréablement surprise avec plusieurs de ses publications.

Cependant, je dois reconnaître que ce n’est pas vraiment le cas avec Trèfle : cette histoire ne m’a pas vraiment surprise… Je ne l’ai pas trouvé très originale et m’a rappelé plusieurs textes parus dans la même maison d’éditions. Pour faire simple, Trèfle est une jeune femme différente des autres humaines de son âge, au passé trouble et aux parents bien silencieux… Du coup, elle se pose des questions sur la personne qu’elle est réellement jusqu’au jour où un homme, Léo, qui lui serait destiné depuis la naissance, surgit chez elle et lui annonce qu’elle est en danger à cause de sa nature extraordinaire. Un peu plus tard, elle rencontre également Elija, le frère de Léo, qui ne la laisse pas insensible…

Bref, le coup de la nature ignorée et du triangle amoureux. Du coup, ça ne m’a pas passionnée tellement j’ai lu d’histoires dans ce genre. Mais, je dois reconnaître que le suspense est là, tant du côté des histoires de cœur que des ennemis de Trèfle. Du coup, je pense réellement que ce livre trouvera son public.

 

Trèfle est le genre de jeune femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui fait ce qu’elle souhaite quand elle le souhaite. J’ai aimé son caractère de feu et l’humanité dont elle fait preuve même si parfois son sens de la justice est assez étonnant…

Elija et Léo m’ont moins plu : ils sont trop stéréotypés « animaux » pour moi et, du coup, j’ai tendance à trouver qu’ils manquent de respect envers Trèfle dans leur machisme. Après, ils restent sympathiques même si ils ont plutôt un rôle d’hommes-objets dans ce tome.

 

L’écriture de G. Maloja est plutôt agréable et imagée. J’ai trouvé son style très fluide et dynamique, facile à suivre : on avance rapidement dans ce roman qui est assez court (presque 100 pages). Mais, je dois dire que j’ai été étonnée d’avoir autant de référence au sexe dans ce tome qui se révèle pourtant chaste : ça m’a mise assez mal à l’aise, d’autant plus que je n’ai pas trop compris l’intérêt de s’étendre sur les pensées de Trèfle envers les deux garçons puisqu’il ne se passe rien… Je trouve que ça leur donne d’autant plus l’air de potiches. Dommage !

Une lecture agréable.

 

 

[les +] Dynamique, fluide, agréable.

[les -] Vue et revue.

 

 

Lu dans le cadre :

On n'est jeune que deux fois, Adena HALPERN

Challenge Des gages ta PAL #5

 

2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 05:00

 

 

 

 

Nema

Frédéric GYNSTERBLOM

L'ivre-book - 2016

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qui peut pousser un jeune homme tranquille à invoquer Satan dans les sous-sols de son domicile pour lui vendre son âme ? L’attrait du pouvoir sans doute, mais peut-être aussi une tendance inavouée à l’autodestruction.

 

Je tiens tout d’abord à remercier Frédéric GYNSTERBLOM pour l’envoi de son roman Nema. J’avais, en effet, passé un excellent moment avec son histoire Help me qui m’avait vraiment mise mal à l’aise, du coup, j’étais curieuse de le découvrir dans un autre genre.

 

Et, en effet, même si Nema et Help me sont des histoires sombres, elles n’ont pas grand-chose en commun. Help me est un thriller horrifique alors que Nema tient davantage du récit d’initiation satanique. Je dois dire que j’ai eu un peu peur avant d’ouvrir ce dernier : je lui avais vu d’associé plusieurs fois le therme « gothique » souvent mal employé et j’avais peur que ce soit le cas dans ce roman. Mais pas du tout ! J’ai été ravie de découvrir dans les premières pages du roman que Frédéric Gynsterblom et moi-même avions la même définition de ce mot : « Cette vision me hante toujours aujourd’hui, la mort n’a rien de romantique comme peuvent le penser les gothiques avec leur poésie lénifiante. La mort est affreuse, mauvaise, nauséabonde. ». Bref, me voilà rassurée et je n’ai pu qu’apprécier davantage ce roman satanique.

Bon, c’est vrai que le mot fait une peur. Mais en soit, pas besoin de croire en des cultes obscurs pour apprécier ce roman. Personnellement, je n’y connais absolument rien et je ne me suis pas sentie pour autant perdue dans ce roman. Après, il est certain qu’il faut être assez ouvert d’esprit sur ce sujet pour apprécier Nema : certains de ses personnages et des situations décrites sont vraiment flippantes et m’ont mise mal à l’aise. Même en mettant des conséquences rationnelles sur les situations découlant des messes noires, les croyances des personnages restent dérangeantes et immaîtrisables : c’est de la folie pure pour la plupart des personnes d’aujourd’hui ! Certaines scènes sont assez obscènes (je pense notamment aux initiations d’Andimon) et ne peuvent pas être lues par n’importe qui : elles rajoutent à l’horreur et à l’incompréhension de ce monde si lointain du mien…

 

Du coup, il est assez difficile de s’attacher aux différents personnages du roman qui ont des meurs de vie assez légers ou totalement flippants… Cependant, j’ai tout de même trouvé Andimion, le personnage principal, assez touchant : contrairement à d’autres personnages de l’histoire, il conserve une part d’humanité. J’ai aimé le voir tomber amoureux des mauvaises filles et de le voir se relever par la suite, l’enfonçant de plus en plus dans une noirceur assez inquiétante…

 

Ainsi, j’ai été très contente de retrouver Frédéric Gynsterblom dans un univers assez différent de ce que je lui connaissais tout en y retrouvant des similitudes dans l’histoire personnelle des personnages et dans la façon de le voir mener son intrigue. Les éléments se dévoilent au fur et à mesure, faisait dériver le fil de l’histoire vers un autre sujet… C’est vraiment intéressant ! Et plus que tout, j’ai aimé l’absence de jugement quant aux comportement des différents personnages : le ton est neutre ce qui nous laisse totalement nous faire notre propre avis avec nos propres croyances et nos histoires personnelles.

Un roman surprenant, différent et inquiétant !

 


[les +] Neutre, sans jugement, différent.

[les -] Nécessite une certaine ouverture d’esprit.

 

 

Lu dans le cadre :

Help me, Frédéric GYNTERBLOMLes nouvelles aventures de Carnacki, saison 1 : La chambre rouge, Frédéric LIVYNSColocs (et plus), Emily BLAINE
 
 
Du même auteur :
 Help me
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 05:00

rendez-vous initié par Mallou et proposé par Galleane

 

 

CE QUE J'AI LU CETTE SEMAINE

L'or des Malatesta - Laurent LADOUARI

L'assassin royal, tome 9 : Les secrets de Castelcerf - Robin HOBB

 

 

CE QUE JE LIS EN CE MOMENT

D'un commun accord - Sophie JOMAIN

 

 

CE QUE JE VAIS LIRE CETTE SEMAINE

L'assassin royal, tome 10 : Serments et deuils - Robin HOBB

Hearts & Thrones, tome 2 : L'honneur de l'espion - Amy RABY

Chroniques du chevalier errant - George R.R. MARTIN

L'ïle du feu sacré - Barbara WOOD

 

 

Et vous, que lisez-vous ?

22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 05:00

Couverture Ma vie en double

 

 

 

 

 

Au coeur du danger

B.J. DANIELS

Harlequin - 2011
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Qui cherche à lui faire peur ? L'angoissante question ne cesse de hanter Dana depuis qu’elle a reçu des menaces de mort, après la découverte d’ossements sur sa propriété… Des ossements humains, cachés depuis 20 ans au fond d’un puits abandonné. Terrifiée, et persuadée que ses ennemis rôdent et l’observent dans l'ombre, elle se résout à demander l’aide de la police locale. Mais quelle n’est pas sa surprise quand le nouveau shérif arrive chez elle ! Car il n’est autre que Hud Savage, son ex-fiancé. L’homme qu’elle a passionnément aimé cinq ans plus tôt avant qu’il ne la trahisse de la pire des manières. Celui à qui elle s’est juré de ne plus jamais faire confiance…

 

 

Vous pouvez télécharger gratuitement cette nouvelle sur le site des éditions Harlequin.

 

Ça faisait très longtemps que ce livre était dans ma PAL et également plusieurs semaines que je le mettais systématiquement dans mon « C’est lundi, que lisez-vous ? ». Mais voilà, comme d’habitude, je trouvais toujours mieux à lire. C’est finalement ma période de révision qui m’aura décidé à le sortir : j’ai besoin de faire régulièrement des pauses pour garder une concentration maximale et les Harlequin, sans prises de tête, sont parfaits pour ça (et faire doucement redescendre la tension : l’examen d’Umwelttechnik me met dans tous mes états).

 

J’ai beaucoup aimé le côté policier de ce roman. Bon, on se doute dès le début de l’identité du coupable mais l’enquête est bien menée et plutôt addictive. J’ai également beaucoup aimé la relation amoureuse qui renaît entre Dana et son premier amour, Hug, le shérif du coin. Bon, on s’y attendait aussi mais leur histoire reste mignonne et un peu mystérieuse par tous les secrets et les non-dits qu’il y a entre les deux.

J’ai également apprécié les secrets de famille que l’on retrouve entre Dana et ses frères et sœurs. Il se passe clairement des choses pas très nettes chez eux ! Même si on se doute de la bonne fois de Dana, on fini par se poser des questions sur ce qu’elle affirme… J’ai trouvé cette facette de l’histoire intéressante puisqu’elle joue également sur le côté sombre de l’histoire mais aussi parce qu’on se rend compte que les trois aspects de l’histoire sont liés.

 

Dana est une jeune femme très sympathique : je me suis reconnue en elle quant à l’importance qu’elle donne aux terres familiales contrairement aux autres membres de sa famille. Elle est douce et pourtant elle ne manque pas de punch ! J’ai également trouvé intéressant le fait qu’elle travaille dans une mercerie (c’est rare) mais ça m’a troublée par rapport au fait qu’elle vive dans un ranch : je trouve que ça ne colle pas trop ensemble…

Hug est davantage brut de décoffrage et stéréotypé mais il n’en reste pas moins sympathique. J’ai apprécié son attitude envers Dana : on voit tout de suite qu’elle compte beaucoup pour lui même si elle est visiblement trop occupée pour s’en rendre compte !

 

J’ai beaucoup aimé l’écriture de B.J. Daniels que j’ai trouvé très dynamique et fluide. L’on rentre facilement dans son univers même si, comme je le disais un peu plus haut, certains détails m’ont chiffonée. C’est doux et rythmé à la fois et l’histoire ne manque pas de rebondissements !

Une bonne découverte !

 

 

[les +] Du dynamisme et des rebondissements.

[les -] Prévisible.

 

 

Lu dans le cadre :

 
 
Du même auteur :
■ Beartooth Mountain  Préquel : Les secrets de Beartooth
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 05:00

 

 

 

 

 

 

Rencontre
COLLECTIF

Lune Ecarlate - 2014
ebook - epub

 

 

 

 

 

Anthologie sur le thème de la rencontre écrite par les auteurs et l’équipe éditoriale de Lune-Écarlate Éditions.
 

 

Vous pouvez télécharger gratuitement ce recueil sur le site des éditions Lune Ecarlate.

 

J’aime beaucoup les recueils de nouvelles, surtout quand il y a plusieurs auteurs : c’est toujours l’occasion de découvrir de nouveaux noms et univers ainsi que de recroiser le style d’autres qui nous ont beaucoup plu par le passé… C’est aussi l’occasion pour les maisons d’éditions de se vendre et de nous donner envie et, je ne sais pas pour vous, mais ça marche plutôt bien !

Ce recueil est autour des rencontres multiples que l’on peut faire dans la vie, qu’elles soient rêvées, fantastiques ou bien plus que réelle. Ce sont tantôt des situations que l’on a vécu ou que l’on vivra un jour où certaines totalement improbables… Mais toutes ont eu le mérite de ne pas me laisser indemne !

 

Du bout des doigts – Chloé BOFFY

Une nouvelle toute mignonne autour de l’éveil des sensations provoquées par un dîner dans un restaurant ayant lieu dans le noir complet. Mignon et taquin, une bonne découverte !

 

Faux ! – Christophe COLLINS

Une nouvelle assez surprenante autour d’un auteur cherchant à éviter un mariage et se concoctant un double fantastique. La chute est aussi drôle que terrible !

 

Connexion – MELL 2.2

Un début de dystopie qui donne envie d’en connaître davantage sur les Mayn et les Frontales. Une première découverte qui met l’eau à la bouche.

 

Fix – NATHY

Une nouvelle autour d’un chanteur de rock et de son addiction à la drogue. J’ai beaucoup aimé les métamorphoses que l’on découvre dans ce texte, c’est une bonne découverte !

 

Harba – Cathy COOPMAN

Une romance entre une écrivaine isolée pour écrire son dernier roman et un cavalier du coin. Pour le coup, je ne sais pas trop quoi en penser : la fin m’a assez laissée de marbre tant je n’ai pas compris où Cathy Coopman voulait en venir. Mais, visiblement, la barrière entre réalité et fiction est peut-être plus mince que ce que l’on croit…

 

La jeune femme à la boucle d’oreille – Denis LABBE

Une rencontre mystérieuse en boîte de nuit entre un auteur et une jolie brune. La chute m’a beaucoup plu, elle est de celle qui ne se finissent ni bien ni mal, de celle qui ressemblent à la vie avec ce petit truc fantastique en plus. J’aimerai bien en apprendre un peu plus sur cette fameuse jeune fille !

 

Le train du désir – Frédéric LIVYNS

Lorsqu’un homme sous liberté conditionnelle pour viol rencontre une jeune femme dans un train sous la plume de Frédéric Livyns, ça donne quelque chose de surprenant, d’ironique et de (à sa façon) plutôt drôle. Ça m’a beaucoup amusée ! Les victimes ne sont pas toujours celles que l’on croit ! ;)

 

Un matin de Septembre – Rose BERRYL

Une belle rencontre, la plus émouvante qu’il existe sur Terre. Ces trois pages donnent le sourire aux lèvres !

 

Où la temporalité croisée rentre l’administration littéraire… - Suzanne VANWEDDINGEN

Quoi, quoi, quoi ??? Cette rencontre entre ce professeur de temporalité croisée et cette bibliothécaire (enfin, chargée de la transmission livresque) serait un extrait d’un roman ? C’est prometteur pour le coup, mais je trouve ça dommage d’avoir un texte incomplet.

 

Serah – Alizée VILLEMIN

Une rencontre étonnante entre Serah et le futur lors de ses recherches sur la divination. Une découverte qui pourrait bouleverser le monde, bien plus qu’on ne se l’imagine… J’ai beaucoup apprécié les idées que l’on découvre dans cette nouvelle.

 

The end – John STEELWOOD

Ici l’on suit un père dévasté par la perte des siens. C’est une nouvelle sombre, qui fait du mal. La chute est étrangement familière bien que je ne l’avais pas prévue…

 

Une nuit – Marielle RANZINI-MARQUET

Une rencontre troublante dans un cimetière pour cette nouvelle fantomatique. J’ai trouvé la chute assez terrible mais compréhensible : avec ce genre de rencontre, il n’y a que deux solutions possibles abdiquer ou se battre… Et la meilleure dépend toujours des personnes en elle-même. Une nouvelle qui fait réfléchir !

 

Lors Idelston – Nicolas SAINTIER

La rencontre entre un écrivain et le personnage qui l’a rendu célèbre. C’est troublant et étonnant, tant et si bien qu’on fini par ne plus savoir réellement où se cache la vérité…



[les +] Troublant, émouvant, différent.
[les -]

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Colocs (et plus), Emily BLAINEOn n'est jeune que deux fois, Adena HALPERN
 

 

 

De Christophe COLLINS :
 La musique de l'âme

De NATHY :
 La chasse

De Frédéric LIVYNS :

 Danse de sang  Le souffle des ténèbres  Sutures  Zone d'ombres 
 Les nouvelles aventures de Carnacki, saison 1  épisode 1 : La chambre rouge  épisode 2 : Le placard qui chuchote  épisode 3 : Ce qui murmure

D'Alizée VILLEMIN :

 Lady Falkenna  épisode 1

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2)