Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 06:15

http://img.livraddict.com/covers/120/120943/couv69781105.jpgC'est dans un Japon moderniste où fleure une ambiance rétro, sensuelle et délicieusement morbide que l’action se situe. Dans cet univers familier aux amateurs de Ranpo Edogawa, les meurtres sanguinolents se succèdent et le héros, tout comme le lecteur, se retrouve rapidement pris au piège dans un déluge de faux-semblants. Qui croire dans ce monde où se confondent hommes et femmes, amis et ennemis, policiers et assassins, demoiselles en détresse et démons assoiffés de sang ?

 

 

 

 

 

 

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'une masse critique organisée par Babelio (merci !). Le titre et le synopsis me donnaient envie d'en savoir un peu plus et je n'ai pas été déçue par cette découverte ! Par contre, je pourrais difficilement dire que j'ai adoré cette histoire, mais j'y ai trouvé ce que j'y cherchais...

 

C'est un manga qui met assez mal à l'aise : personnellement, je ne me suis pas sentie très tranquille en le lisant. L'histoire est assez glauque, il y a pas mal de nudité, les personnages sont froids et étrange... Toute cette sombreté dans l'histoire nous force à aller au bout de celle-ci afin d'avoir le début d'une réponse sensée aux questions que nous nous posons. Cela dit, moi, je ne l'ai pas trouvé ! Peut-être dans le prochain tome du coup ;)

J'ai bien aimé l'histoire de l'enquête : elle donne vraiment envie d'en savoir plus ! Surtout qu'avec les personnages qui nous entourent lors de sa découverte, on a de quoi se poser beaucoup de question... notamment sur l'identité du tueur !

 

Au niveau des personnages, certaines choses m'ont assez dérangée et j'imagine que l'auteur les a écrite dans ce sens... Par exemple, le truc tout bête : il y a un personnage dont je ne suis pas sure du sexe. A première vue, il s'agirait d'un homme, mais lors d'une scène ou il est nu, c'est visiblement une femme : après je ne sais pas si c'est un fantasme rêvé par un autre personnage ou si c'est la réalité... ça a manqué de clarté pour moi du coup !

L'autre chose qui m'a dérangée, c'est le personnage central que j'ai trouvé assez antipathique :  il a ce côté vieux pervers alcoolisé qui me déplait même si je ne suis pas certaine qu'il le soit vraiment, au fond. J'ai un peu l'impression que c'est l'image que veut nous donner l'auteur sur lui pour nous prouver ensuite tout le contraire dans les prochains tomes...

 

J'ai trouvé les dessins assez sympathique et le trait de crayon de Taro Nogizata très intéressant et agréable. Comme vous l'avez compris, j'ai eu plus de mal avec la narration qui m'a donné l'impression d'essayer de me flouter, ce que je n'apprécie pas vraiment...

Un premier tome aussi étrange qu'intéressant !

Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 06:15

http://img.livraddict.com/covers/122/122433/couv55437207.jpgFace à la colère des villageois et à l'incompréhension d'Aaricia qui semble se faire à l'idée que Thorgal est bel et bien mort, Louve décide de s'enfuir et de s'installer dans la forêt. Pas facile de survivre seule alors qu'une cruelle et effrayante créature nommée Crow est à vos trousses ! Qui est cette mystérieuse chasseresse ? Qui est ce bûcheron muet qui apporte à Louve une aide providentielle avant de disparaître ? Jusqu'où ira le fourbe Lundgen ? Autant de questions que pose ce 1er tome d'un nouveau cycle des aventures de Louve.

 

 

 

 

 

 

Comme la plupart des Thorgal, celui-ci ne sera pas resté bien longtemps dans ma PAL (enfin, je dis ça, mais y'en a un qui y traine depuis plusieurs mois...). Il faut dire aussi que Louve à toujours été l'une de mes chouchoutes de la série, même, je me perds un peu dans la série qui porte son nom...

 

En fait, je crois que le problème est qu'il y a un peu trop de série autour de l'univers de Thorgal en ce moment et que, du coup, je me perds dans cette densité : a chaque nouveau tome, j'ai un peu de mal à me remémorer l'histoire précédente même si j'avais adoré celle-ci... Je suis peut-être la seule, mais ça m'embête un peu de "gaspiller" à chaque fois les 5-10 premières pages à remettre les épisodes dans l'ordre et des noms sur des têtes.


Cela dit, j'ai trouvé Crow particulièrement bien mené : je crois bien que c'est l'un de mes épisodes préférés de cette saga pour le moment d'ailleurs. Il faut dire aussi que j'ai particulièrement apprécié l'importance que prennent les relations entre les différents personnages dans ce tome. On sent que la disparition de Thorgal et sa mort supposée les divise : entre Louve qui est persuadée qu'il est toujours vivant notamment, et sa mère, qui semble en avoir marre de croire à son retour et semble décidée à tirer un trait sur lui... Lisant les autres séries parallèles, je sais ce qui se passe et du coup, je sais de quel côté je suis, laissant la jeune femme prendre les traits d'une traîtresse même si elle a d'excellentes raisons.
J'ai également trouvé la place laissée aux villageois très intéressante : ils ont un vrai rôle dans cette histoire et ils apportent vraiment une originalité à l'histoire. Ils ont beau être fidèle à eux même, je trouve qu'ils apporte un peu de renouveau a l'histoire...

Par contre, j'ai eu un plus de mal avec la fin de la bande-dessiné : celle-ci fait beaucoup référence au premier tome de la saga - Raïssa - dont je ne me souviens pas grand chose. Donc je suis un peu perdue par les révélations qui s'y font : je voulais y jeter un coup d'oeil pour remettre les choses en place, mais j'ai totalement oublié !

 

La narration de ce tome est très agréable : je trouve qu'elle laisse une grande place aux émotions ce qui est très agréable. Il me semble que, du coup, l'on se plonge d'autant plus facilement dans l'histoire surtout quand, comme moi, on est tombé dans les aventures du viking tout petit ! ;)
Les illustrations sont également très belles !

Un tome assez captivant :)

 

 

[les +] Une histoire qui prend une dimension particulière par ses personnages et leur lien, une projection directe dans l'histoire, une narration et des illustrations agréables.
[les -] Un premier tome un peu lointain, donc des liens qui m'ont paru flou...

 

 

De SURHENKO :
  Les mondes de Thorgal - La jeunesse tome 1 : Les trois soeurs Minkelsönn

Les mondes de Thorgal - Louve tome 1 : Raïssa tome 2 : La main coupée du dieu Tyr tome 3 : Le royaume du chaos tome 5 : Skald   tome 6 : La reine des Alfes noirs
De YANN :

Le marsupilami tome 3 : Mars le noir
  Les mondes de Thorgal - La jeunesse tome 1 : Les trois soeurs Minkelsönn

Les mondes de Thorgal - Louve tome 1 : Raïssa tome 2 : La main coupée du dieu Tyr tome 3 : Le royaume du chaos  tome 5 : Skald   tome 6 : La reine des Alfes noirs

Repost 0
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 06:15

http://img.livraddict.com/covers/24/24745/couv74198057.jpgQuarante ans ont passé depuis la défaite du Tyran. Pourtant ses adorateurs n'ont pas disparu : la Guilde - la secte des Assassins - continue d'agir en son nom... A 17 ans à peine, Doubhée est une voleuse redoutable de la Terre du Soleil. Hantée par son passé de tueuse, elle a toujours fui la secte. Mais les Assassins ont déjà décidé de son sort... et lui lancent une malédiction. Pour sauver sa vie, Doubhée doit retrouver celui qui l'a piégée. Même si pour cela elle doit rejoindre la Guilde...

 

 

 

 

 

 

 

 

Les livres de Licia Troisi traînant depuis un bon moment dans ma PAL, j'ai décidé d'organiser une LC pour la trilogie Guerres du monde émergé. J'avais bien aimé Chroniques du monde émergé même si je n'avais pas été totalement bien convaincue : j'avais passé de très bons moment avec Nihal et Sennar mais leurs aventures ne m'avaient pas pleinement conquises...
Mon avis sur ce premier tome est beaucoup plus positif : j'ai été très agréablement surprise par les aventures de Doubhée et assez satisfaite de ne pas retrouver les deux héros précédents.

L'univers de Doubhée m'a beaucoup plu : j'ai aimé le principe de cette école pour assassin, avec ses doctrines, sa puissance et son côté sectaire... J'ai trouvé très intéressant le fait que la jeune fille n'adhère pas à ces choses nous donnant de quoi réfléchir et nous faire notre propre avis sur cette organisation. De la même façon, j'ai bien aimé l'histoire des cambriolages même si, les assassins et les voleurs, m'ont fait penser à d'autres séries très célèbres de fantasy...
En tout cas, j'ai trouvé l'univers du roman bien construit et intéressant. J'ai également apprécié retrouver l'histoire de Nihal et Sennar autour d'une phrase sans qu'ils soient pour autant omniprésents. On sent toute l'importance de ces personnages dans le monde émergé d'aujourd'hui sans pour autant qu'ils prennent le pas sur l'histoire de Doubhée.

 

Doubhée, la héroïne, m'a beaucoup plu : elle est solitaire, plutôt asociale et à une grande fêlure en elle. Elle a beaucoup être forte, rapide et une tueuse redoutable, on voit tout de même en elle la petite fille qu'elle a été un jour et qu'elle reste quelque part en elle. Elle n'évolue pas dans ce tome et ce n'est pas franchement un mal vu l'atmosphère de l'histoire, mais je sens que ça va rapidement être le cas avec les deux autres tomes et j'ai hâte de découvrir ça !
J'ai également apprécié découvrir Lorenin : j'ai mis un peu de temps à comprendre l'histoire de ce personnage car elle est présenté de façon très énigmatique, mais ce que j'ai appris sur lui m'a beaucoup plu : j'ai hâte de le retrouver !
Rakla, la gardienne des poisons est également un personnage très intéressant : je suis curieuse de voir ce qu'elle va devenir dans les prochains tomes.

J'ai trouvé l'écriture de Licia Troisi plus agréable dans ce premier tome que dans la série précédente : je trouve qu'elle accorde plus d'importance aux détails et  qu'elle gagne en fluidité. Honnêtement, je me suis tellement laissée emportée par l'histoire que je n'ai pas fait du tout attention à l'écriture !
Un premier tome très intéressant : je suis curieuse de découvrir la suite de cette trilogie :)

 

 

[les +] Une histoire intéressante et une coupure douce avec la trilogie précédente, des personnages intrigants, une narration fluide.
[les -] ...

 

 

Les autres participants de cette Lecture commune :
[bountyfrei] [Dévoreuse de Livre] [Klo] [Salsera15]

Du même auteur :
Chroniques du Monde emergé tome 1 : Nihal de la Terre du Vent tome 2 : La mission de Sennar tome 3 : Le Talisman du pouvoir

Repost 0
Published by Luna - dans Nights & LC
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 06:15

http://img.livraddict.com/covers/8/8263/couv38963284.jpgL’invention d’Hugo Cabret est un livre d’une originalité profonde, où les images ont la même importance narrative que les textes.
L’expression « roman graphique » semble avoir été forgée pour lui. Sur les 533 pages qui le composent, seule 182 sont véritablement du texte, le reste est composé d’images au crayon, dessinées par l’auteur, ou de photographies noir et blanc d’époque. L’intelligence de l’auteur est de ne pas limiter leur rôle à la restitution d’un Paris devenu mythique, celui de cette Belle époque, où le cinéma s’invente, où la modernité s’affirme dans les arts comme dans les sciences. Ici les images ne sont pas illustratives, elles sont narratives. Il faut les lire et les faire sienne comme les mots d’un texte. Elles sont dans les mailles d’une histoire.
A sa manière Brian Selznick amplifie le travail entamé il y a longtemps par Chris Van Allsburg. Mais ce qui aurait pu n’être qu’une manière, une astuce formelle de plus, charpente ici une histoire passionnante, énigmatique, laissant place à l’imaginaire, tout en ce faisant un bel hommage à des artistes comme Georges Méliès.

Livre ouvert, il s’offre, à notre époque qui s’affirme comme celles des images, comme un moyen étrange, peut-être inédit, mais certainement d’une indispensable initiative, de ne plus limiter la lecture aux mots et de l’étendre aux images.

 

 

La petite soeur ayant détesté le film au cinéma, je ne pensais pas qu'un jour je prendrais le temps de découvrir cette histoire. Mais bon, le livre faisant parti du baby-challenge jeunesse je me suis lancée et... la découverte est franchement très bonne ! Il me permet également de participer à la session café du challenge gourmand proposé par  Titepomme.

 

J'ai trouvé le format du livre très original : il y a énormément d'illustrations et celle-ci font toutes avancer l'histoire. Ça en deviendrait presque une bande dessinée vu leur importance : en les zappant, on pourrait presque louper un moment important de l'histoire ou mal comprendre ce qu'il suit... Au final, ce petit pavé de 500 pages se lit très vite !
L'histoire en elle-même m'a également bien plu : j'ai bien aimé ce monde d'horloger et d'automatisme. Ça à un petit côté à la Carlos Ruiz Zafon que je ne pouvais qu'apprécier (sans les trucs bizarres fantastiques cela dit !).
J'ai également beaucoup apprécié le côté réel de l'histoire avec ces personnages ayant réellement exister (Georges Méliès) et de ces films d'une autre époque dont je n'avais jamais entendu parler (pas taper !) et que j'ai bien envie de regarder maintenant...

Le personnage d'Hugo m'a bien plu : il est vraiment dégourdi ce môme ! Et n'a peur de rien. C'est agréable de suivre un personnage comme lui, qui n'a plus rien à perdre : il fait vite avancer l'histoire avec beaucoup de curiosité et d'émotion.
Isabelle m'a moins plu : je ne saurais pas dire exactement quoi mais il y a quelque chose que je n'ai pas senti chez ce personnage. Elle est assez instable et immature en fait et je crois que c'est ce qui m'a assez dérangée chez elle. C'est d'autant plus dommage qu'elle est pourtant très sympathique comme jeune fille.
De la même façon, je n'ai pas non plu apprécié le personnage de Méliès qui a globalement le même caractère que celui de sa petite fille. Mais j'ai trouvé intéressant son côté tourmenté qui donne une dimension supplémentaire à l'histoire même si il reste très difficile à comprendre.

 

L'écriture de Brian Selznick est très agréable, tout en simplicité et en finesse. Il n'en dit pas beaucoup, laissant une grande place à l'émotion à travers ses illustrations, mais c'est largement suffisant. J'ai apprécié la fluidité de sa narration qui nous fait dévorer son livre sans pouvoir nous arrêter... Pour le coup, j'ai bien envie de regarder le film maintenant !
L'invention de Hugo Cabret est vraiment un chouette bouquin à découvrir.

 

 

[les +] Un livre surprenant et original, une histoire intéressante et bien racontée.
[les -] Quelques personnages un peu énervants.

Repost 0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 06:15

http://4.bp.blogspot.com/-AoZZI-FSTqU/TYIkmUKPmYI/AAAAAAAAADM/YJXS2xOBQCs/s1600/toggle_log.png

rendez-vous initié par Mallou et proposé par Galleane

 

 

CE QUE J'AI LU LA   SEMAINE PASSEE  

 

http://img.livraddict.com/covers/24/24745/couv74198057.jpghttp://img.livraddict.com/covers/120/120943/couv69781105.jpghttp://img.livraddict.com/covers/58/58065/couv67357758.jpg

Guerres du monde émergé, tome 1 - Licia TROISI • [mon avis]

La tour fantôme, tome 1  - taro NOGIZATA • [mon avis]

Pénélope Green, tome 1 : La chanson des enfants perdus - Béatrice BOTTET • [mon avis]
 

 


 

CE QUE JE LIS  EN CE MOMENT

http://img.livraddict.com/covers/64/64842/couv59408588.jpg

Dôme, tome 2 - Stephen KING

 

 

 

CE QUE JE VAIS LIRE CETTE SEMAINE

http://www.livraddict.com/covers/108/108417/couv34015102.jpghttp://img.livraddict.com/covers/64/64158/couv22035620.jpghttp://img.livraddict.com/covers/122/122606/couv33599528.png

Aïna l'aventurière fantastique, T2 : Retour aux sources - Elodie LAFAY 
Le seigneur des anneaux, T2 : Les deux tours - J.R.R. TOLKIEN

L'homme idéal... ou presque - Kristan HIGGINS




Et vous, que lisez-vous ?

Repost 0
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 06:15

http://1.bp.blogspot.com/-A-Z7QDe6dsw/TVW1_wGKVVI/AAAAAAAAA_4/r76W4WMsd3w/s1600/mailbox1.jpg

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren  et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. Retrouvez l'ensemble des participants francophones chez Lilie.

 

 

+ 1  livres dans ma PAL cette semaine. N'hésitez pas à cliquer sur les couvertures pour découvrir leur résumé et des avis de bloggeurs.

http://img.livraddict.com/covers/122/122606/couv33599528.png

 

 


Sinon, j'ai emprunté à la bibliothèque :

http://img.livraddict.com/covers/76/76082/couv19462893.jpghttp://img.livraddict.com/covers/16/16018/couv53803463.gif

 

 

 

Et vous, qu'avez-vous adopté cette semaine ?

Repost 0
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 06:15

http://img.seriebox.com/films/0/476/affich_476_1.jpgRand Peltzer offre à son fils Billy un étrange animal : un mogwai. Son ancien propriétaire l'a bien mis en garde : il ne faut pas l'exposer à la lumière, lui éviter tout contact avec l'eau, et surtout, surtout ne jamais le nourrir après minuit... Sinon...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Apparement, je viens tout juste de remédier à l'un de mes plus grands oublis de ma vie : je viens enfin de découvrir Gremlins. Et bien... je ne suis pas transcendée : je ne savais pas de quoi ça parlait et je n'ai pas été particulièrement conquise par cette histoire.

 

Les histoires de petites bestioles ne me plaisent jamais aussi... Du coup, je n'ai pas du tout été attirée par le côté mignon des mogwaïs. Alors, forcément, si l'on ne gagatise pas devant ces petites peluches toutes poilues, ben... le film perd tout de suite de son intérêt. Et puis, de la même façon, les gremlins ne m'ont pas forcément plu : je les ai trouvé un peu too much. Il faut dire aussi que les mentalités ont assez évoluée depuis et que, du coup, l'on ne se reconnait pas forcément dedans.

Je trouve aussi que l'histoire reste un peu trop superficielle : au final, on n'apprend rien du tout sur l'origine des mogwaïs et les gremlins restent assez simples... Je pense que l'histoire aurait pu aller plus loin, autant dans l'explication que dans les bêtises des gremlins qui sont un peu trop attendues à mon goût.

Cela dit, c'est le film tout court qui a mal vieilli : les effets spéciaux piquent un peu les yeux ! Mais bon, c'est vrai que j'ai le regard critique de quelqu'un qui découvre pour la première fois ce film... je serais plus jeune ou je l'aurais déjà vu, je pense que mon avis serait assez différent. Mais bon, pour être honnête aussi, le scénario ne me tentait pas plus que ça, alors, c'était un peu joué d'avance... Cela dit, le mal est réparé : je l'aurais enfin vu ! ;)
Un classique de Noël qui ne m'a pas convaincue.

Repost 0
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 06:15

http://img.livraddict.com/covers/7/7012/couv30753625.gifUn dicton chinois prétend que " dans chaque famille il y a un livre qu'il vaut mieux ne pas lire à haute voix ". Une femme a rompu le silence. Durant huit années, de 1989 à 1997, Xinran a présenté chaque nuit à la radio chinoise une émission au cours de laquelle elle invitait les femmes à parler d'elles-mêmes, sans tabou. Elle a rencontré des centaines d'entre elles. Avec compassion elle les a écoutées se raconter et lui confier leurs secrets enfouis au plus profond d'elles-mêmes. Epouses de hauts dirigeants du Parti ou paysannes du fin fond de la Chine, elles disent leurs souffrances incroyables : mariages forcés, viols, familles décimées, pauvreté ou folie... Mais elles parlent aussi d'amour. Elles disent aussi comment, en dépit des épreuves, en dépit du chaos politique, elles chérissent et nourrissent ce qui leur reste. Un livre bouleversant, " décapant, à lire de toute urgence pour voir l'importance du trajet que la femme chinoise a dû et doit encore accomplir " (Diane de Margerie, Le Figaro littéraire).

 

 

J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque pour mon challenge ABC 2014 proposé par Nanet : je voulais absolument découvrir un autre roman de Xinran et mon choix s'est porté sur Chinoises, dont j'avais entendu énormément de bien. De plus, il me permet de participer à la session roman non-européen du challenge Jacques a dit de Metaphorebookaddict.

 

J'ai encore passé un excellent moment en découvrant les témoignages de Xinran : cette lecture n'est pas agréable par ses histoires mais est extrêmement bien racontée ! C'est vraiment terrible de se mettre à la place des femmes qu'à rencontré l'auteur : ces histoires sont si horribles, si terrifiantes... à des années lumières de ce que l'on peut vivre en France. C'est une image de la Chine que l'on ne connait pas forcément, surtout aujourd'hui ou elle s'occidentalise beaucoup... Mais ces témoignages qui ne sont pourtant pas si vieux que ça (la génération de mes parents j'imagine - mais pas que !) font vraiment froid dans le dos.

 

L'écriture de Xinran est très agréable : j'apprécie beaucoup la façon dont elle s'adresse clairement à des occidentaux pour nous raconter son histoire. Elle prend le temps de nous expliquer les éléments culturels pouvant nous poser des problèmes de compréhension ou des éléments historiques que nous ignorons.

Peut-être que, du coup, certains lecteurs trouveront qu'elle prend trop de place dans les histoires d'autrui mais, personnellement, j'apprécie beaucoup les précisions qu'elle peut nous apporter. Par contre, c'est vrai que je trouve parfois qu'elle s'accorde beaucoup d'importance dans Chinoises, se mettant un peu trop en avant en nous expliquant à quel point son émission change la vie des femmes ou que le fait de lui parler libère celles que l'on retrouve dans ces témoignages... Ça me dérange assez surtout que je trouve que les vraies héroïnes de ce livre sont ces femmes aux histoires difficiles plutôt que la personne qui nous les raconte.
Mais bon, il n'y a pas de doute à avoir : Xinran est une excellent conteuse, qui sait choisir les bons mots pour nous transmettre beaucoup d'émotion et nous faire comprendre l'enjeux de ces témoignages.
Un recueil à découvrir !

 

 

[les +] Des histoires bien racontées, bien expliquées, pleine d'émotion.
[les -] Une Xinran parfois limite égocentrique.

 

 

Du même auteur :
Funérailles célestes Messages de mères inconnues

Repost 0
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 06:15

http://img.livraddict.com/covers/103/103250/couv7279837.jpgClary n'en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant: le corps de la victime a disparu d'un seul coup!

Mais le pire reste à venir...Sa mère a été kidnappée par d'étranges créatures et l'appartement complètement dévasté.

Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d'antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d'ombres... Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

 

 

 

 

 

 J'ai lu ce roman dans le cadre du baby-challenge fantastique de Livraddict mais il me permet également de participer à la session premier tome du challenge Jacques a dit de metaphorebookaddict et à la session  GN + adjectif du challenge Lire sous la contrainte de Philippe.
Je ne m'attendais pas du tout à ça et la surprise n'aurait pas pu être meilleure ! J'ai vraiment passé un excellent moment avec ce roman :)

En fait, ce qui m'a tant plu, c'est que ce livre m'a surprise : la bit-lit n'est pas franchement un univers qui m'emballe. J'ai toujours l'impression d'en avoir fait le tour et, du coup, rares sont les séries qui arrivent à me tenir en haleine par leur originalité et cette constatation n'est que davantage vraie avec ce genre de série jeunesse...
Je ne pourrais pas dire que The mortal instruments est une série originale mais elle apporte une certaine fraîcheur et des éléments fantastiques que je n'avais pas encore croisé dans un roman. J'ai apprécié la complexité de l'intrigue notamment par les liens qu'on découvre au fur et à mesure entre les différents personnages... Plus je tournais les pages et plus je me rendais compte que l'histoire était bien plus complexe que ce à quoi je m'attendais, d'autant plus que certains points de l'histoire m'ont autant déçue qu'intriguée (je pense notamment à Clary et Jace). J'ai trouvé l'intrigue très bien menée : l'auteur sait dévoiler les informations au fur et à mesure pour garder le suspence et garder le mystère de son histoire.

Les différents personnages m'ont également bien plu, Clary, forcément, même si elle m'a agacée par moment : je l'ai trouvé assez gamine dans certaines de ses réactions ce qui m'a un peu dérangée. En fait, elle parle plus qu'elle n'agit ce qui donne parfois envie de la secouer. Mais ça ne l'empêche pas d'être très sympathique et d'avoir beaucoup d'humour !
Jace est également un personnage qui m'a beaucoup plu : il y a beaucoup de mystère autour de lui... Il est vraiment très ténébreux et intrigant. Ses remarques très sarcastiques m'ont beaucoup amusées tout au long de ma lecture.
Isabelle et Alec m'ont moins plu : je les ai trouvé un peu trop stéréotypés comme personnage... La pouffe et l'homo' sont vraiment les personnages que l'on retrouve dans toutes les séries du genre et personnellement ça m'agace beaucoup, surtout quand, comme ici, ces caractéristiques n'ont pas d'intérêt pour l'histoire. De la même façon, j'ai trouvé Simon un peu fade et trop effacé, ce que je trouve d'autant plus dommage qu'il a énormément de potentiel comme personnage.
Magnus Bane et Dorothea m'ont beaucoup plu : je trouve qu'ils apportent vraiment une nouvelle dimension a l'histoire, plus exotique et originale.

J'ai découvert Cassandra Clare avec ce roman et la surprise est plutôt bonne : elle a une écriture agréable, fluide et plein d'humour. J'ai apprécié son ton dynamique qui ne laisse pas le temps de s'ennuyer et je serais vraiment ravie de découvrir les tomes suivants de cette série !
Une excellente découverte.

 

 

[les +] Une intrigue bien menée, des personnages sympathiques, une narration dynamique et amusante.
[les -] Des personnages clichés qui auraient pu être intéressants sans ces stéréotypes.

Repost 0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 06:15

http://img.livraddict.com/covers/122/122189/couv60874028.jpgCela fait sept ans que Mary Grace Winters vit sous une fausse identité à Chicago avec son fils Tom. Sept ans que, chaque matin, elle redoute que son secret ne soit dévoilé et que son mari, un policier violent qui la maltraitait avant qu'elle ne prenne la fuite avec son petit garçon, la retrouve. Malgré ses peurs, à Chicago, Mary Grace a repris goût à la vie et elle est déterminée à laisser son douloureux passé derrière elle. Au point de se laisser aller à une relation amoureuse avec son nouveau collègue, Max Hunter. Max, le seul homme en qui elle devine une blessure ancienne et profonde qui fait écho à la sienne. Pourtant, Mary Grace l'ignore encore, son passé est plus que jamais sur le point de resurgir et de faire voler en éclats la vie paisible qu'elle s'est construite. Car son mari est sur sa trace. Pas à pas, il se rapproche...

 

 

 

J'ai reçu ce roman dans le cadre de mon partenariat avec les éditions MOSAIC (merci Romy !) : j'avais déjà eu l'occasion de découvrir des romans de l'auteur et j'avais toujours passé d'excellents moments avec. J'avais donc particulièrement hâte de découvrir celui-ci ! D'ailleurs, à peine l'avais-je reçu que ma mère me l'avait déjà piqué, lu et beaucoup aimé ;)
D'ailleurs ce roman me permet de participer à la session café du challenge Gourmand de Titepomme et à la session non-européen du challenge Jacques a dit de Metaphorebookaddict.

 

L'histoire du Silence de la peur m'a tout de suite captivée : j'étais bien décidée à savoir comment Caroline avait réussi à échapper à son mari et comment celui-ci allait réussir à la retrouver. De ce côté là, j'ai trouvé l'histoire particulièrement bien structurée et racontée : tout concorde à merveille, c'est bien construit, logique et assez inventif et il n'y a pas vraiment de place laissé au hasard.

J'ai trouvé intéressante l'enquête policière en toile de fond même si, au final, elle n'apporte pas grand chose à l'histoire : les flics sont un peu lent pour le coup ! Et je n'ai pas compris à certains moment pourquoi ils n'agissaient pas alors qu'ils étaient en mesure de le faire... Bien sur, du coup, ça permet un grand final en feux d'artifice, mais je trouve dommage que, pour le coup, ils passent assez pour des incompétents alors que l'on voit bien qu'ils font correctement leur boulot.

J'ai bien aimé également tout l'aspect sentimental de l'histoire et la grande place qui est laissé aux sentiments de Caroline : on la sent totalement désemparée face aux sentiments qu'elle ressent et qu'elle tente d'oublier. C'est difficile d'imaginer ce que l'on pourrait ressentir à la place de la jeune femme et par conséquent de comprendre toutes les émotions qui la partage.

 

Les différents personnages de l'histoire sont plutôt sympathique, Caroline, forcément, mais surtout Tom son fils, qui a 14 ans à déjà tout d'un grand. Il y a beaucoup de sagesse en lui et l'on voit tout de suite que sa maman est tout pour lui : j'ai beaucoup apprécié le lien très fort qui unit ces deux là.
Max quand à lui est un personnage intéressant : pour être honnête, je ne l'ai pas vraiment apprécié car je n'ai pas forcément compris ses réactions. Il fait souvent tout l'inverse de ce qu'il aurait du faire. Bizarrement, son histoire m'a beaucoup fait penser à celle de Nathan de la série télévisée Les frères Scott (chacun ses références, hein !) au niveau du basket, de l'accident, de la rééducation... Ils n'ont pas grand chose en commun mais il y a cette rancoeur en eux qui m'a fait faire le rapprochement. Par contre, sa famille est juste adorable.

Rob, quand à lui, à vraiment tout du sale type. Je ne vois vraiment pas comment on ne pourrait pas le détester... mais du coup, j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi les jeunes femmes le suivent si facilement.

L'écriture de Karen Rose m'a beaucoup plu : on voit qu'elle a pensé à tout par rapport à Rob même si, je trouve dommage qu'elle ai un peu laissé de côté l'enquête policière du coup, la rendant assez superficielle. J'ai également beaucoup la place qu'elle laisse aux sentiments de ses personnages, leur créant ainsi une vraie identité et une vraie vie, hors de leurs problèmes actuelles : on s'identifie d'autant plus à eux, ce que j'apprécie beaucoup.

Le silence de la peur est vraiment un roman à découvrir !

 

 

[les +] Une histoire bien construite, une intrigue bien ficellée, des personnages attachants et touchant.
[les -] Une enquête policière laissée un peu de côté et qui, du coup, manque un peu de réactivité par moment.

 

 

Du même auteur :
Dors bien cette nuit La cible de trop Personne pour t'entendre Tes larmes et ton sang Tout près du tueur

Repost 0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs