Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 08:15
http://3.bp.blogspot.com/-5kZlljwjErI/UD_VcXwrR9I/AAAAAAAAAwo/nK7KtLciMGg/s1600/1.png
Rendez-vous initialement créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.
Chaque semaine, un nouveau thème est proposé pour la liste du top 10.



Les 10 endroits/univers que les livres vous ont donné envie de découvrir

 

 

http://www.livraddict.com/covers/0/956/couv44042690.jpghttp://www.livraddict.com/covers/2/2688/couv24868859.jpghttp://www.livraddict.com/covers/0/119/couv72986217.jpg

Poudlard •  Harry Potter - J.K. ROWLING • [tome 1] [tome 2]

Parce que ce château et toutes ses petites surprises m'ont fait rêver pendant des années.

Le Capitole • Hunger games - Suzanne COLLINS • [tome 1] [tome 2] [tome 3]

Parce que je serais très curieuse de découvrir toutes les folies de ses habitants.

La bibliothèque des livres oubliés • L'ombre du vent - Carlos RUIZ EAFON • [mon avis]

Parce que ça pourrait bien être une forme de paradis sur terre ;)

 

 

http://www.livraddict.com/covers/3/3401/couv73437414.jpghttp://www.livraddict.com/covers/46/46369/couv16895073.jpghttp://www.livraddict.com/covers/35/35020/couv23219818.jpg

Le château • Le Château de Hurle - Diana Wynne Jones • [mon avis]

Parcourir la terre dans ce château doit être juste magique !

Shanghai au 19e siècle • Shanghai Club - Jacques BAUDOUIN • [tome 1] [tome 2]

Parce que l'ambiance des lieux est tellement riche en découverte et flirte avec le danger

La mare • Feydeylins  - Nadia COSTE • [tome 1]
Parce que je serais très curieuse de découvrir toutes ces castes et le mode de vie de ces petits êtres... 

 

 

 

Et toi, ton top, il donne quoi ?

Partager cet article

4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 08:15

http://4.bp.blogspot.com/-AoZZI-FSTqU/TYIkmUKPmYI/AAAAAAAAADM/YJXS2xOBQCs/s1600/toggle_log.png

rendez-vous initié par Mallou et proposé par Galleane

 

 

CE QUE J'AI LU LA  SEMAINE PASSEE  

 http://img.livraddict.com/covers/8/8953/couv58941092.jpghttp://img.livraddict.com/covers/32/32609/couv41496370.jpghttp://img.livraddict.com/covers/107/107699/couv14449200.jpghttp://img.livraddict.com/covers/105/105417/couv56924992.jpg

Détective Conan, T2 - Gosho AOYAMA - [mon avis]

Contes du Japon d'autrefois - Kazuichi HANAWA - [mon avis]
Amarachi privé, T1 : Whisky Vaudou - Tom KHEFIF - [mon avis]

On ne peut pas lutter contre le système - J. HESKA - [mon avis]

 

 

 

 CE QUE JE LIS   EN CE MOMENT

  http://www.livraddict.com/covers/27/27823/couv13688400.jpghttp://www.livraddict.com/covers/85/85626/couv13113559.jpg

Monsieur Malaussène - Daniel PENNAC 

A l'ouest, rien de nouveau - Erich Maria REMARQUE

 

 

 

CE QUE JE VAIS LIRE CETTE SEMAINE

http://www.livraddict.com/covers/108/108417/couv34015102.jpghttp://www.livraddict.com/covers/21/21557/couv62884294.jpg

Aïna l'aventurière fantastique, T2 : Retour aux sources - Elodie LAFAY

HHhH - Laurent BINET


 


Et vous, que lisez-vous ?

Partager cet article

3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 08:15

http://www.livraddict.com/covers/30/30612/couv68158076.jpgJadis. Elantris était splendide. On l'appelait la cité des dieux, elle rav minait de pouvoir. La légende dit que ses habitants étaient immortels. Force, vitesse. perspicacité : ils pratiquaient la magie d'un simple mouvement de la main. On venait de très loin pour admirer Elantris et profiter de ses richesses. Jadis, le Shaod était une bénédiction. Magie bienveillante, elle frappait au hasard, souvent la nuit. aussi bien le voleur que le marchand, le noble que le guerrier, hommes. femmes et enfants. Ceux qui étaient choisis ne vieillissaient plus et pouvaient vivre dans les murs d'Elantris. une Nie libre et éternelle. Cette éternité a pris fin il y a dis ans.

 

 

 

 

 

J'étais très curieuse de découvrir ce livre qui me tentait depuis un moment. Il a donc fallut le baby-challenge Fantasy de Livraddict pour que je me décide enfin à l'emprunter à la bibliothèque. Et puis, ça tombe bien : il me permet par la même occasion de participer au mois jaune du Challenge Bookineurs en couleurs de Liyah.

Je suis totalement sous le charme de ce premier tome et j'ai hâte d'emprunter la suite à la médiathèque !

 

J'ai beaucoup aimé partir à la découverte de cette ville maudite et pourtant autrefois adulée. Elle est étrange, elle fait un peu peur mais on sent tout le potentiel qui pourrait un jour l'animé de nouveau. Sa puissance est encore bien réelle et c'est pour ça que j'adhère tant au projet de Raoden de lui rendre sa place d'autrefois. J'aime bien l'idée de faire d'Elantris une ville de "mathyr" en quelque sorte, bien que le mot ne soit pas juste : les élantriciens sont justement là pour être oubliés par la population "normale". Je dis "mathyr" parce qu'ils souffrent constamment d'une souffrance qui ne peut s'éteindre : de la faim, mais aussi des moindres petites blessures qu'ils peuvent s'infliger...

J'ai été également très sensible à l'histoire de Sarène : la jeune femme m'a beaucoup plu par son caractère fort et sa volonté de vivre sa vie comme elle l'entend et non pas comme les autres veulent lui imposer. Elle m'a beaucoup amusée à jouer les idiotes à la cours pour ne pas froisser ces monsieurs mais aussi se moquer de ses ennemis politiques. Et puis, il faut bien dire que les séances d'escrimes sont plutôt drôles !

Hrathen est le personnage qui m'a le moins plu dans ces trois là et pourtant il a un rôle clef : c'est lui qui nous montre l'opposition à Elantris et du coup, c'est lui qui nous met des bâtons dans les roues. En soit, il n'est pas désagréable comme personnage, c'est juste qu'il ne m'a pas intéressée. J'espère qu'il en sera autrement dans le prochain tome !

 

J'ai beaucoup aimé les systèmes des trois voies de l'histoire : ces trois personnages sont vraiment très différents et finalement, se croisent assez peu, du coup, on a des visions très différentes d'Elantris dans ce livre. J'aime bien ce côté un peu neutre qui est donné ainsi à l'histoire entre Raoden qui est victime de la malédiction du Shaod et vit donc à Elantris, Hrathen qui considère les Elantriciens comme des monstres et Sarène qui vient de trop loin d'Elantris pour avoir un avis dessus. Du coup, le lecteur est assez libre de se faire sa propre idée sur ces personnes vraiment pas comme les autres...

J'ai également beaucoup aimé les petits symboles en haut des chapitres représentant des anciennes runes magiques d'Elantris. C'est très agréable de découvrir et comprendre leur signification au cours des chapitres.

L'écriture de Brandon Sanderson m'a beaucoup plu : elle est assez simple et plutôt posée. On sent qu'il veut poser les fondaisons d'Elantris dans ce tome, et, personnellement, j'y ai été sensible.

La chute est une très agréable lecture !

 

 

[les +] Un ton posé, des personnages différentes qui amènent des visions différentes, un lieu mytique et mystique.

[les -] Peu d'action.

 

 

Du même auteur :
Fils-des-brumes tome 1 : L'empire ultime

Partager cet article

2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 08:15

http://img.seriebox.com/films/25/25613/affich_25613_1.jpgÀ 15 ans, Adèle ne se pose pas de question : une fille, ça sort avec des garçons. Sa vie bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune femme aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir le désir et lui permettra de s’affirmer en tant que femme et adulte. Face au regard des autres Adèle grandit, se cherche, se perd, se trouve...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'avais terriblement envie de découvrir ce film mais j'étais surtout très inquiète à l'idée de le faire. Même sa palme d'or ne m'a pas rassurée ! Il faut dire aussi que la BD dont il est inspiré avait été un gros gros coup de coeur. J'ai donc profité d'une copine qui avait envie de le voir également pour me lancer. Et bien, même si le film est bien, je suis terriblement déçue, parce qu'il ne respecte pas du tout le message plein d'amour de Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh.

 

Dans la BD, il était clair que c'était une histoire d'âme soeur, avec des sentiments purs et forts. Qu'Emma aurait pu être un homme, une vieille mamie ou tout ce qu'on veut d'autre, que Clémentine l'aurait aimé tout autant. Que c'est juste une question de destinée en soit, d'avoir trouver la bonne personne, celle qu'il nous faut vraiment.

Mais là, ce n'est pas du tout le cas dans La vie d'adèle (c'est quoi cette manie d'ailleurs de changer les prénoms ?) : c'est une histoire d'amour, c'est certain, mais pas aussi forte. Plus passagère et plus à sens unique... Moi qui trouvait que Le bleu est une couleur chaude pourrait faire changer un peu le regard de certaines personnes sur l'homosexualité, je ne pourrais certainement pas en dire autant de ce film. D'autant plus qu'avec ses scènes de sexe très osées et surtout très longues (à un tel point que ça en devient gênant de se retrouver dans cette peau de voyeur) et toute cette polémique autour du tournage, je trouve que le film donne une image "sale" aux rapports entre deux personnes du même sexe et je trouve ça vraiment dommage. Parce que dans la vraie vie, ça reste de l'amour et que les sentiments amoureux c'est forcément beau. Et surtout, parce qu'encore une fois, l'histoire initiale était tellement forte et tellement belle que ces deux filles m'avaient vendu du rêve, même si il est clair que je ne suis pas attirée par les femmes. Parce qu'on ne voyait que l'amour entre Clémentine et Emma et rien d'autre : qu'il n'y avait vraiment que ça qui comptais. Et surtout, parce que j'ai l'impression que pour la plupart des gens qui auront vu La vie d'Adèle, il restera "le film avec les deux lesbiennes chaudasses".

 

Pourtant, je reste persuadée que ce film montre assez bien la réalité d'une jeune fille qui découvre qu'elle aime les filles. Je pense qu'il reste proche de ce qu'ont pu vivre beaucoup de femme dans le cas d'Adèle et que c'est intéressant de le montrer à l'écran, notamment en ce qui concerne l'homophobie de tous les jours. Je pense notamment à cette altercation avec ses copines de classe... Quand on voit leurs réactions démesurées juste parce qu'Adèle a parlé  avec une fille qui visiblement aime les filles, je trouve que ça fait vraiment peur. Et j'espère que ça fera peur également aux personnes qui réagissent comme ça inconsciament !

 

Ah, et la fin ne m'a pas du tout plu. C'est bien de se dire que des pages se tournent mais il n'empêche que ça ne vaut pas - encore une fois - l'histoire du Bleu est une couleur chaude.

Bref, La vie d'Adèle est un bon film, j'aurais du mal à dire le contraire, mais pour moi il ne vaut pas et ne respecte pas du tout l'histoire de Julie Maroh. Lisez donc Le bleu est une couleur chaude, la bande-dessinée est vraiment beaucoup plus forte et riche en émotion que ce film.

 

 

N'hésitez pas à me prévenir si la vidéo ne fonctionne plus...

Partager cet article

1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 08:15

http://extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/BOQ/P3/9782221068243.JPGLe Surmâle se distinguerait-il comme la plus moderne des visions mécaniciennes de l'amour ? A l'inverse de ce que prétendent la plupart, il ne s'agit nullement ici d'une exaltation de la mécanique amoureuse mais de sa critique sauvage, qui doit néanmoins sa radicalité au fait de ne jamais perdre de vue l'évidence ouvrant ce livre : " L'amour est un acte sans importance puisqu'on peut le faire indéfiniment. "

 

 

 

 

 

 

 

Dans ma quête de la découverte des oeuvres de mon compatriote lavallois, Alfred Jarry, j'ai décidé de tenter Le Surmâle, très bien noté sur Livraddict et surtout très court (il ne faut pas abuser des bonnes choses non plus !).
Eh bien, je dois dire que je ne sais pas trop quoi penser de ce texte. 

En effet, je l'ai trouvé très déstabilisant, finalement pas tant par le texte que j'imagine très provocateur pour l'époque, mais plutôt par l'écriture très séductrice vis à vis du lecteur. Habituellement, dans les romans, même très engagés, le lecture à plutôt une place de spectateur, mais là, je me suis sentie sans cesse "stimulée" comme si à chaque phrase écrite, Alfred Jarry se retournait vers moi pour voir ma réaction... J'ai eu l'impression qu'il cherchait un peu trop à me plaire et ça m'a un peu dérangée. Un peu comme si, du coup, je me sentais obligée d'être d'accord avec lui.
Bon, cela n'empêche pas que l'auteur à une écriture très agréable et que le roman se lit très facilement et rapidement, que le vocabulaire est plutôt simple et que le texte s'avère assez drôle.


Je trouve le texte du Surmâle assez culotté en soit : il est assez futuriste en soit et plutôt philosophique. Je dis ça car, par certains de ses aspects et notamment ses références aux machines et sa foi en le progrès, j'ai entraperçu pas mal de brides d'idées sur la science et le rapport de l'homme aux machines que j'ai pu étudier en cours de philo' au lycée... Ne connaissant pas du tout l'univers de Jarry, j'ai été assez étonnée, mais la surprise se révèle très bonne.
Je ne m'attendais également pas du tout à retrouver tant de référence à la sexualité dans ce texte. Ça m'a rappelé un truc que dit l'un des personnages de La vie d'Adèle (je suis allée le voir hier soir aussi) comme quoi, les femmes n'ont pas besoin des hommes pour connaitre l'extase, mais qu'un homme ne pourra pas la connaitre sans l'intermédiaire d'une femme. Même si les idées défendues ne sont pas les mêmes dans ce texte, j'ai trouvé qu'il y a pas mal de similitude dans ces réflexions. Je ne pourrais pas dire que je suis d'accord avec toutes les idées que défend Alfred Jarry, mais elles ne sont certainement pas dénuées d'intérêt.
Bref, Le Surmâle est un texte déstabilisant mais sympathique.


[les +] Un texte surprenant et culoté, une écriture agréable, des réflexions intéressantes.
[les -] Un texte un peu trop dans la séduction du lecteur.


Du même auteur :
L'amour en visites Ubu roi

Partager cet article

31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 08:15

http://www.livraddict.com/covers/18/18004/couv3232162.jpgTito est un jeune garçon qui vit seul avec sa mère depuis la mort de son père. Assez renfermé, sa seule véritable évasion, c'est la lecture. En rue, Tito rencontre Zeta qui lui conte son histoire : elle fuit la secte responsable de la mort de ses parents, de célèbres archéologues qui ont mené des recherches sur la tribu des Moza capable de faire revivre les morts. Zeta, se sentant en danger, confie à Tito une mystérieuse montre à gousset. Morto le chef de la secte retrouve la jeune fille et la blesse mortellement, Tito est sauvé par l'intervention d'Argos qui récupère le corps de Zeta. Argos explique à Tito que Morto, dans sa soif de pouvoir effrénée, veut récupérer la montre pour maîtriser le don de résurrection. Une aventure mystérieuse et envoûtante par l’auteur des « Lamentations de l’agneau ». Une histoire originale oscillant entre fantaisie et réalisme servi par un graphisme exceptionnelle à travers un dessin nerveux et précis.

 

 

J'ai de nouveau emprunté ce livre grâce à ma chasse aux one-shot à la bibliothèque municipale. Et puis, il faut dire aussi que je trouve la couverture particulièrement belle et mystérieuse !

J'ai vraiment été conquise par cette histoire courte qui ne manque cependant pas de sel !

 

J'ai beaucoup aimé la plongée que l'on fait dans l'ésotérisme grâce à Tito et Zeta : c'est un peu inquiétant, très sombre et surtout rapidement addictif ! J'aime beaucoup la délicatesse et la simplicité avec lesquelles sont abordées ce thème, du coup, le manga peut totalement s'adresser à un public assez jeune.

Ce n'est qu'au moment de rédiger ma chronique que je me dis que ce thème était déjà abordé dans le manga Fullmetal alchemist, mais les deux histoires n'en sont pas moins différentes !

J'ai bien aimé l'esprit également un peu sectaire de certains personnages du manga  : ce n'est pas dit clairement, mais on sent bien l'endoctrinement qui se cache derrière tout ça. Par contre, je me dis qu'avec 10 ans de moins, je n'aurais certainement pas compris autant de chose dans cette histoire... Quelque part, ce n'est pas forcément plus mal : il y a un peu une lecture pour deux publics. De quoi permettre aux jeunes lecteurs de redécouvrir cette histoire plus tard du coup !

 

Tito et Zeta m'ont tous les deux bien plu : j'aime beaucoup la fraîcheur qu'ils amènent dans cet univers assez sombre. Ils représentent vraiment la vie et c'est d'autant plus frappant que la mort se trouve un peu partout dans ce manga. Ils sont vraiment en décalage avec l'histoire même si celle-ci leur colle à la peau, du coup, je trouve que ça accentue le côté intriguant de l'histoire (d'autant plus qu'elle se révèle assez simple...).

 

J'ai trouvé les dessins très agréable a regarder : ils collent parfaitement avec l'histoire. Ils sont sombres, un peu inquiétants, les visages sont durs et fermés. Je trouve que le mangaka a su parfaitement faire passer les émotions dans ses dessins : ils y sont vraiment pour beaucoup dans l'ambiance particulière du livre !

Luno est un manga très sympathique et original.

 

 

[les +] Une ambiance particulière, une histoire et des personnages intéressants, de jolis dessins.

[les -] L'histoire aurait pu être un peu plus approfondi.

Partager cet article

29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 08:15

 

                                 http://p0.storage.canalblog.com/00/61/877996/90742693_p.jpg

 

Bien que j'ai déjà aperçu ce challenge sur des blogs tout au long de l'année qui vient de s'écouler, ce n'est qu'aujourd'hui que je me suis penchée dessus et que je me suis dit qu'il serait parfait pour m'aider à vider un peu ma PAL !

Le principe est très simple, tous les mois (ou presque) une contrainte est définie et nous sommes invités à lire des livres dont les titres y correspondent : avec un prénom, un chiffre, une négative, pile-poil 10 lettres... De quoi faire de bonnes découvertes et s'amuser en recherchant des titres qui pourraient convenir !

Phildes se charge ensuite de réunir les chroniques sur son blog dédié au challenge.

 

 

[cession 1-10]

[11] Titre de plus de 5 mots  La petite fille de la rue Maple - Elaine HUSSEY  Les hommes en 30 modèles : les reconnaître, les approcher, les aimer - Maïa MAZAURETTE/PACCO  On ne peut pas lutter contre le système - J. HESKA  A l'ouest, rien de nouveau - Erich Maria REMARQUE  Les aventures extraordinaires d'Arsène Lupin - Maurice LEBLANC • 

 

[12] Nom de famille  Eugénie Grandet - Honoré DE BALZAC Les deux vies de Charlotte Merryweather - Alexandra POTTER

 

[13] GN + GN La madone de Notre-Dame - Alexis RAGOUGNEAU Monster, tome 6 : La forêt des secrets - Naoki URASAWA La légende Arthurienne, tome 2 : Lancelot ou l'âge d'or de la Table Ronde - Claudine GLOT & Marc NAGELS Pagan pandemia : soupe de phalanges - David BAUDET Zone de contagion - Rick MOFINA Linceuls de glace - Lisa JACKSON Iris Chevalier et les secrets du Jardin, Florence CABRE La légende Arthurienne, tome 3 : La quête du Graal et le destin du Royaume, Claudine GLOT & Marc NAGELS  Souvenirs d'école, COLLECTIF  Le journal d'Aurélie Laflamme, tome 2 : Sur le point de craquer !, India DESJARDINS Tobie Lolness, tome 2 : Les yeux d'Elisha - Timothée DE FOMBELLE 10 histoires pour dormir, BABELLE Summerville twins, tome 1 : Un palais sous la neige, Rosemary ROGERSAstérix, tome 35 : Astérix chez les Pictes, Didier CONRAD & Jean-Yves FERRI & Albert UDERZO & René GOSCINNY

 

[13] GN + Adj The mortal instrument/La cité des ténèbres, tome 1 : La coupe mortelle, Cassandra CLARE  La pitié dangereuse, Stefan ZWEIG Le premier sang, SIRE CEDRICDeux tas de sable au bord d'un lit, Eric LYSOEPénéloppe Green, tome 1 : La chanson des enfants perdus, Béatrice BOTTET  • L'homme idéal... ou presque, Kristan Higgins • Premier amour, TOURGUENIEV • La formule préférée du professeur, Yoko OGAWA • L'ami retrouvé, Fred UHLMAN

 

[19] METEO • November Rain, Fleur HANA

 

[20] MORT • Necrographie Uchronique, Didier TIERSENEt la mort perdra tout empire, Jean BURYNécromancienne, tome 1 : Une vie en échange, Corinne GUITTEAUD • Quand la mort nous sépare, L.S. ANGE

 

Partager cet article

28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 08:15

http://4.bp.blogspot.com/-AoZZI-FSTqU/TYIkmUKPmYI/AAAAAAAAADM/YJXS2xOBQCs/s1600/toggle_log.png

rendez-vous initié par Mallou et proposé par Galleane

 

 

CE QUE J'AI LU LA  SEMAINE PASSEE  
http://www.livraddict.com/covers/18/18004/couv3232162.jpghttp://extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/BOQ/P3/9782221068243.JPGhttp://www.livraddict.com/covers/30/30612/couv68158076.jpghttp://www.livraddict.com/covers/85/85729/couv36607512.jpghttp://extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/BOQ/P3/9782221068243.JPGhttp://www.livraddict.com/covers/104/104756/couv71389685.jpghttp://www.livraddict.com/covers/110/110246/couv36042095.jpghttp://www.livraddict.com/covers/46/46431/couv13180731.jpghttp://img.livraddict.com/covers/67/67213/couv18635050.jpg

Luno - Kei TOUME - [mon avis]

Le surmâle - Alfred JARRY - [mon avis]

Elantris, T1 : La chute - Brandon SANDERSON - [mon avis]

Princesse Mononoké, tome 1 - Hayao MIYAZAKI - [mon avis]

L'amour en visites - Alfred JARRY - [mon avis]

Les hommes en 30 modèles : les reconnaitre, les approcher, les aimer - MAZAURETTE/PACCO - [mon avis]

La traversée du temps - Ranmaru KOTONE/Yasutaka TSUTSUI - [mon avis]

Deux filles sur le toit - Alice KUIPERS - [mon avis]

Hate list - Jennifer BROWN - [mon avis]

 

 

 

 CE QUE JE LIS   EN CE MOMENT

http://www.livraddict.com/covers/27/27823/couv13688400.jpg

Elantris, T1 : La chute - Brandon SANDERSON

 

 

 

CE QUE JE VAIS LIRE CETTE SEMAINE

http://www.livraddict.com/covers/108/108417/couv34015102.jpghttp://www.livraddict.com/covers/85/85626/couv13113559.jpghttp://www.livraddict.com/covers/21/21557/couv62884294.jpg

Aïna l'aventurière fantastique, T2 : Retour aux sources - Elodie LAFAY 

A l'ouest, rien de nouveau - Erich Maria REMARQUE
HHhH - Laurent BINET


 


Et vous, que lisez-vous ?

Partager cet article

27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 08:15

 

http://1.bp.blogspot.com/-A-Z7QDe6dsw/TVW1_wGKVVI/AAAAAAAAA_4/r76W4WMsd3w/s1600/mailbox1.jpg

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren  et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. Retrouvez l'ensemble des participants francophones chez Lilie.

 

 

+ 4  livres dans ma PAL cette semaine. N'hésitez pas à cliquer sur les couvertures pour découvrir leur résumé et des avis de bloggeurs.

http://www.livraddict.com/covers/76/76686/couv3743681.jpghttp://www.livraddict.com/covers/107/107699/couv14449200.jpghttp://www.livraddict.com/covers/111/111060/couv13825883.jpghttp://www.livraddict.com/covers/111/111058/couv43255470.jpg



Sinon, j'ai emprunté à la bibliothèque :

http://www.livraddict.com/covers/67/67213/couv18635050.jpghttp://www.livraddict.com/covers/46/46431/couv13180731.jpghttp://www.livraddict.com/covers/21/21557/couv62884294.jpghttp://www.livraddict.com/covers/85/85626/couv13113559.jpghttp://www.livraddict.com/covers/8/8953/couv58941092.jpghttp://www.livraddict.com/covers/32/32609/couv41496370.jpg

 

 

 

Et vous, qu'avez-vous adopté cette semaine ?

Partager cet article

26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 08:15

http://www.livraddict.com/covers/110/110240/couv58684988.jpgShakerag, quartier noir de Tupelo, Mississippi. Eté 1955 C'est sur un air de blues joué à l'harmonica que Billie, dix ans, apprend que sa mère va mourir. Face à l’inacceptable, elle décide alors de braver son entourage et de retrouver son père, un musicien de blues autrefois renommé, mais qui vient de passer plusieurs années en prison, un homme dont ni sa mère ni sa grand-mère ne lui parlent jamais. Pour Billie, c'est la seule façon de défier le sort, et de trouver un nouveau point d'encrage dans un monde qu'elle voit encore comme une enfant, mais que l'adolescente qui se pointe en elle pressent plein de mystères et de dangers. Sans savoir qu'en se lançant dans cette quête, elle va faire voler en éclats des secrets enfouis depuis bien longtemps, et révéler une vérité bouleversante sur ses origines.

 

 

 

 

J'avais totalement craqué sur ce résumé qui sentait bon le blues et la Nouvelle-Orléans des années 50, du coup, quand MOSAIC m'a proposé de me l'envoyer, je ne pouvais qu'accepter (merci !). Et effectivement, j'ai adoré cette histoire !

 

Beaucoup ne seront pas d'accord avec moi, mais j'ai trouvé que La petite fille de la rue Maple ressemblait par de nombreux côté à La couleur des sentiments de Stockett : même époque, même lieu et même combat. On se retrouve au moment charnière, au moment où tout va basculer, au moment où les "noirs" commencent à se rebeller et où être un "blanc" n'est plus forcément un privilège et commence à devenir un danger...

J'ai trouvé l'histoire très prévisible à partir du moment où l'on découvre le lien qui unit Betty, Cassie et Billie. Après, c'est ce que j'avais envie de lire aussi : je ne vois pas une autre fin à cette histoire.

 

J'ai vraiment accroché au personnage de Cassie bien que dans les premiers chapitres, elle ne me plaisait pas. Mais plus on la découvre et qu'elle oublie la mort de son mari, plus elle s'attache à Betty Jewel et Billie et plus on la découvre forte, hors de portée des ragots et en amie aimante.

Les moments où elle est avec Betty m'ont tout particulièrement touchée parce que l'on sait qu'elles ne devraient pas être aussi proche et que, quelque part, elles sont comme deux âmes soeurs qui devaient se trouver à un moment où a un autre.

Bizarrement, Billie m'avait beaucoup plu dans les premiers chapitres et m'a de moins en moins touchée plus l'on avançait dans le roman. En fait, c'est ses réactions qui m'ont déplu : je sais qu'il est normal qu'elle réagisse de cette façon, mais vu l'état de sa mère, j'ai trouvé ça assez déplacé et égoïste. Mais bon, elle n'a que 10 ans aussi.

Ah, et Queen, c'est vraiment la meilleure ! ;)

 

J'ai trouvé l'écriture d'Elaine Hussey très agréable et pleine de douceur. Elle est parfaitement en harmonie avec cette histoire toute douce qui ne manque pourtant pas de sel. Je trouve qu'elle a en quelque sorte le blues dans son écriture et dans son histoire : il y a cette douceur et cette mélancolie qu'on ne retrouve vraiment que dans cette musique...

La petite fille de la rue Maple est vraiment une très belle histoire !

 

 

[les +] Une ambiance particulière, des destinées touchantes, une belle amitié.

[les -] Une histoire prévisible.

 


Merci beaucoup aux Editions Harlequin de m'avoir permis de découvrir Elaine HUSSEY et leur collection MOSAIC :)

Partager cet article

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Lecture du moment

http://img.livraddict.com/covers/98/98096/couv43833145.gif