Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2020 7 29 /11 /novembre /2020 05:00

 

 

 

 

 

L'amour en cadeau
Sherryl WOODS

Harlequin - 2020
ebook - epub - 413pages

 

 

 

 

 

 

 

Heureuses en mariage, les amies de Jeanette n'ont qu'une idée en tête : la marier à son tour ! Et l'opportunité se présente quand Tom McDonald, un haut-responsable de Serenity, annonce qu'il cherche des volontaires afin d'organiser les festivités de Noël. Certaines d'avoir trouvé le candidat idéal, les amies de Jeanette précipitent dans ses bras la jeune femme récalcitrante. Récalcitrante, car Tom est exactement le genre d'homme trop séduisant et trop fortuné dont Jeanette se méfie. Seulement voilà : parfois, on ne peut lutter contre son destin

 

 

Autant j'adorais ça petite, autant aujourd'hui je ne lis plus vraiment de la slow romance… En grandissant, je deviens impatiente et cela se traduit de plus en plus dans mes choix de lecture : j'aime les histoires relativement courtes et riches en rebondissements. Du coup, L'amour en cadeau n'avait pas vraiment les arguments pour me plaire au premier abord mais, comme je suis avant tout curieuse, j'avais quand même bien envie de le découvrir !

Par contre, en préparant ma chronique, je me suis rendue compte que ce roman avait déjà été publié chez Harlequin dans leur collection Prelud' sous le titre Les lumières de l'hiver. En fait, il s'agit du quatrième tome de la série À l'ombre des magnolias que vous avez peut-être découvert également sur Netflix. J'étais tombée dessus dans les recommandations sur la plateforme mais ne m'étais pas lancée dedans. Au vu de cette lecture, je dois dire que je vais surement me laisser tenter ! ;)

Même si l'on sent qu'il y a eu d'autres tomes avant L'amour en cadeau, cette histoire peut totalement se lire de manière indépendante : je n'ai lu aucun des autres tomes de la série et cela ne m'a aucunement dérangée. Cela m'a juste donné envie de découvrir ce qui a pu se passer pour les autres Sweet magnolias ;)

 

Bien qu'assez commune, j'ai trouvé l'histoire entre Jeanette et Tom mignonne. Bon, dès que leurs regards se croisent, l'on sait comment cela va se terminer mais j'ai apprécié chacun des rebondissements de cette histoire et ai aimé voir les liens se resserrer entre eux. Leur relation est touchante et plutôt crédible même si l'on ressent clairement l'influence d'une autre génération derrière ce texte (également traduite par le peu de technologie dans cette histoire)Sherryl WOODS a l'âge de ma grand-mère et je dois dire que je ne retrouver par forcément ma vision de l'amour dans cette jolie histoire. Tout est bien plus romantique, romanesque et rapide que ce que je peux voir dans ma réalité. Bon, il faut dire aussi que Jeanette et Tom ont 35-40 ans et que l'on sait surement davantage ce que l'on veut à cet âge qu'à 20 ans.

J'ai particulièrement accroché avec l'intrigue autour de l'ancien emploi de Jeanette au Bella de Charleston et au lien avec la maman de Tom. Pour le coup, j'ai vraiment trouvé ça original et ça m'a beaucoup plu ! C'est plutôt chouette de voir que les mauvais départs ne font pas toujours les mauvaises relations… J'aurais cependant aimé que cette intrigue ait un plus grand rôle dans cette histoire et qu'elle ne se conclut pas aussi facilement. 

De même, j'ai également apprécié les liens entre Jeanette et ses parents que l'on comprend difficiles. Au fur et à mesure que les pages se tournent, on comprend le pourquoi du comment. C'est difficile de ne pas être touché par leur passé et de ne pas porter un regard aussi compréhensif qu'attendri face au drame qui s'est produit il y a maintenant 15 ans. J'ai aimé voir leurs liens se renouer une fois la bulle éclatée et tous ces bons moments en famille promis à venir.

La conclusion est jolie et tombe à pic dans cette ambiance de Noël. Même si j'apprécie cette période, elle ne me fait pas forcément rêver et j'ai donc apprécié qu'elle ne soit pas un prétexte pour une histoire dégoulinante de bons sentiments et de "magie de Noël". Il y a juste ce qu'il faut pour une ambiance chaleureuse et festive.

 

Jeanette m'a beaucoup plu : elle parait forte par son côté têtu, mais au fond, elle a besoin d'énormément d'amour. Elle a beau être bien entourée avec ses amies et collègues, ce n'est clairement pas suffisant tant elle s'est sentie si souvent rejetée. Ses punchlines m'ont amusée mais j'ai surtout été très touchée par elle.

Tom est également très sympathique mais je l'ai trouvé plus cliché même si l'on suit également ses émotions à travers la narration à deux voix. Je l'ai trouvé un peu trop "lisse" et "parfait" pour être réellement crédible même s'il fait beaucoup d'erreur en essayant de plaire à Jeanette. 

Les personnages secondaires et notamment les Sweet Magnolias ne m'ont pas particulièrement plu. Il faut dire aussi que l'on ne sait pas grand chose sur elle dans ce roman et qu'elle sont assez imposantes. J'imagine que l'on a davantage de plaisir à les côtoyer si on a lu les tomes précédents et que l'on a donc passé par mal de temps avec elle (ou potentiellement que l'on a vu la série Netflix ;D).

 

Clairement, même si j'ai trouvé l'écriture de Sherryl WOODS très agréable et son univers plutôt moderne, la différence générationnelle ne m'a pas permis de me reconnaitre dans cette histoire. En 60 ans, les mentalités ont beaucoup évoluées sans compter les différences culturelles entre Etats-Unis et France. Cependant, j'ai apprécié son ton juste et plutôt simple, sans épanchement de romantisme. J'ai également aimé la place qu'elle laisse à certains personnages secondaires comme Mary Vaughn et son ex-mari afin de construire une histoire riche et crédible.

Une jolie découverte.

 

 

[les +] Plusieurs voix, des intrigues secondaires intéressantes, des personnages attachants.

[les -] Une différence générationnelle bien présente.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge gourmand #14 : Pâtes
Service presse - Harlequin

Repost0
26 novembre 2020 4 26 /11 /novembre /2020 05:00

 

 

 

 

L'alliance de Penthièvre
Lynda GUILLEMAUD

Harlequin  (Aliénor) - 2020
ebook - epub - 336 pages

 

 

 

 

 

 

 

En découvrant avec horreur Armel du Chastel - l'Anglais que Jean de Montfort lui impose pour époux  - afin de sceller l'alliance entre Bretagne et Angleterre -, Pénélope se sent défaillir. Non seulement sa bienfaitrice et protectrice, Jeanne de Penthièvre, a consenti à la livrer en pâture à l'ennemi, mais celui-ci est de surcroît froid et patibulaire. Tout l'inverse se son serviteur Patry, dont le visage lui semble étrangement familier…

 

 

Comme je l'évoquais dernièrement, depuis que j'ai découvert la collection Aliénor d'Harlequin, j'en suis entièrement sous le charme. Jusqu'à présent, je n'étais pas très portée sur les romances historiques, les trouvant souvent trop clichées et semblables les unes aux autres. Avec Aliénor, c'est plutôt le contraire : l'Histoire est vraiment mise en avant bien que la romance reste le coeur du livre.

 

J'ai passé un très bon moment avec L'alliance de Penthièvre mais je dois dire que je l'ai trouvé assez différent des autres romans de la collection. En fait, le côté historique est très présent au début du bouquin où l'on nous explique les raisons et le déroulement de la guerre de cent ans et plus particulièrement de la guerre de succession de la Bretagne. C'est une époque dont je ne sais pas grand chose - à part Jeanne d'Arc - et ai donc apprécié en apprendre davantage et plus particulièrement sur la Bretagne, où je vis maintenant. Ça m'a beaucoup plu de visiter les châteaux d'Angers et Nantes à côté desquels j'ai grandi et d'entendre parler de la "grande ville" où la petite soeur vit maintenant. Même si les lieux ont beaucoup changés en quelques siècles, ça a un côté très rassurant de découvrir ces endroits dans un roman.

Mais, une fois la paix signée entre Jeanne de Penthièvre et Jean de Montfort, cela en est rapidement fini des faits historiques et on entre pleinement dans la romance. Clairement, il n'y avait pas d'autres possibilités pour cette histoire, mais j'aurai bien aimé que les deux soient davantage entremêlées. Cela dit, j'ai trouvé la relation entre Armel et Pénélope très jolie malgré les mensonges de celui-ci. Pour le coup, je ne l'ai pas trouvé très fair-play et sympathique dans le mauvais tour qu'il organise pour sa promise mais il est vrai qu'il met le paquet pour se faire pardonner et que c'est plutôt chouette à voir. Surtout que Pénélope n'est pas du genre à lâcher facilement l'affaire : d'un autre côté, avec le côté très macho d'Armel, c'est ce qu'il faut.

La conclusion de l'histoire m'a beaucoup plu. Elle est simple et efficace : clairement, c'est ce que l'on avait envie de lire. Certes, elle n'a rien d'original mais elle tombe juste.

 

Pénélope m'a beaucoup plu ! Je ne sais pas si elle est crédible en tant que personnage historique tant elle partage les idées et opinions des jeunes femmes de nos jours. D'un autre côté, c'est également ce qu'il nous faut pour nous identifier à elle. J'ai beaucoup aimé l'amour qu'elle souhaite tant donner et recevoir ainsi que la loyauté inébranlable dont elle fait preuve envers son entourage malgré le mal qu'ils peuvent lui faire. Pénélope peut paraitre très dynamique mais elle a su avant tout me toucher.

Armel m'a moins plu bien que l'on suive également ses pensées à travers l'écriture à deux voix du roman. Pourtant ma première impression était bonne ! Mais le petit jeu qu'il a mis en place pour tromper son ennui pendant ses fiançailles m'a clairement déçue. Pour le coup, nous ne sommes pas dans le cliché de l'homme idéal ! Cela dit, j'ai aimé son engagement envers Pénélope et l'énergie qu'il met pour ne pas perdre la bataille de son cœur.

J'ai eu un petit coup de cœur pour le personnage de Françoise : cette dame est vraiment touchante. J'ai aimé ses bons conseils et l'amour qu'elle porte pour Pénélope. C'est vraiment une épaule aussi douce que ferme sur laquelle on peut se reposer. Françoise, c'est un peu une madeleine de Proust, elle nous rappelle forcément quelqu'un pour qui l'on a beaucoup d'affection.

 

J'avais déjà eu l'occasion de découvrir l'écriture de Lynda GUILLEMAUD à travers son roman autopublié Oraison pour une île que j'avais bien aimé. Pour le coup, les deux romans sont très différents - bien qu'ils mettent tout les deux en scène une romance - et j'ai donc apprécié découvrir une nouvelle facette de l'univers de l'auteure. J'ai beaucoup aimé la justesse de son ton et la facilité à travers laquelle elle retranscrit les émotions de ses personnages. L'alliance de Penthièvre se lit facilement : malgré un langage d'époque présent, le texte reste simple et abordable. Tout ce qu'il faut pour passer un bon moment ;)

Une lecture agréable.

 

 

[les +] Des personnages touchants, une écriture agréable, des lieux bien connus.

[les -] Un cadre historique vite oublié.

 

 

Lu dans le cadre de :

 
Service presse - Harlequin

 

Du même auteur :

 Oraison pour une île

Repost0
24 novembre 2020 2 24 /11 /novembre /2020 05:00

 

 

 

 

Broken Knight
All Saints High, tome 2

L.J. SHEN

Harlequin  (&H) - 2020
ebook - epub - 336 pages

 

 

 

 

 

 

Knight est la star du lycée. Sexy, sportif, populaire, il enchaîne les filles comme les soirées. Pourtant, derrière cette façade de serial lover insouciant, Knight ne pense qu'à Luna. Luna, sa voisine, qu'il a prise sous son aile tout au long de leur enfance. Mais, alors qu'il se décide à amener leur relation amicale sur un terrain plus… sensuel, Luna lui échappe. 

Tout le monde aime Luna. Discrète, douce, paisible. Mystérieuse. Ce que les gens ignorent, c'est qu'elle n'est pas la Belle au bois dormant passive qu'ils imaginent. Non, Luna sait parfaitement ce qu'elle veut : Knight, celui qui lui a redonné goût à la vie quand tout s'écroulait autour d'elle. Elle le veut, mais pas à n'importe quel prix. Hors de question de finir comme toutes ses conquêtes d'un soir, qu'il jette le lendemain. Pour Luna, ce sera tout ou rien.

 

 

Malgré quelques doutes pendant ma lecture, ce n'est vraiment qu'en refermant le livre sur l'extrait du troisième tome de All Saints High que j'ai compris qu'il s'agissait d'un deuxième tome d'une série. Autant dire que ça ne m'a pas gênée du tout et que cette histoire peut très bien se lire indépendamment des autres. Seuls les appels du pieds peu discrets quant aux allusions sur le passé de Daria et Penn (le tome 1) ainsi qu'à l'adolescence de Vicious et Dean (Sinners tomes 1-2) m'ont mis la puce à l'oreille. Pour le coup, ça a bien marché puisque maintenant j'ai bien envie de lire ces deux derniers qui sont effectivement dans ma PAL.

 

Cela dit, je suis bien embêtée pour vous parler de cette lecture : il n'y a aucun doute que j'ai passé un très bon moment avec ce livre que j'ai lu très vite (merci les vacances !) mais certaines choses m'ont profondément dérangées. Je crois que les livres sont là pour nous faire grandir et avancer dans la vie, ça ne me dérange pas quand des choses négatives sont présentées dedans pour nous faire réagir mais, dans le cas de Broken Knight, j'ai eu l'impression qu'elles étaient sublimées. Personnellement - et mon avis n'engage que moi - je ne comprends par qu'une auteure contemporaine puisse idéaliser et justifier des violences faites aux femmes dont le slutshaming, d'autant plus que ce livre est destiné à un public plutôt jeune.

Pour moi, l'histoire entre Knight et Luna n'est pas belle : il a clairement trop d'emprise sur elle et met beaucoup trop d'application à la faire souffrir pour réellement l'aimer. On prend soin des personnes qu'on aime, on les respecte et c'est bien tout le contraire qu'il fait. De mon point de vue, Knight a un certain côté pervers narcissique à essayer d'isoler Luna de ses amis, à s'acharner à se venger en lui faisant du mal et en gardant une belle image à l'extérieur. Et ça me dépasse qu'une auteure se serve de ce genre de personnage pour faire rêver des jeunes filles. Je viens surement de faire de la psychologie de comptoir, mais clairement j'y ai pensé plusieurs fois dans le livre. Comment une histoire qui commence autant dans la souffrance peut devenir belle un jour ? On peut certes pardonner beaucoup de choses, mais Luna n'a pas à souffrir autant pour être heureuse. Bref, ça me dépasse tant je trouve que ce n'est pas un bon message à passer aux lecteurs.

Cela dit, j'ai bien apprécié les intrigues secondaires et notamment la maladie de Rosie. Pour le coup, j'ai trouvé que la fin de vie était abordée d'une manière très positive et saine. Clairement, ce sont des moments difficiles où l'on sait que l'on doit profiter de chaque instant alors qu'on aimerait seulement se rouler en boule sous sa couette pour pleurer. J'ai trouvé que Rosie faisait preuve d'une belle intelligence émotionnelle pour soulager la douleur de sa famille. De même, j'ai trouvé intéressant la manière dont la douleur de ses proches était traduite, notamment en parlant d'alcoolisme - ce qui est plutôt rare dans les romances. Par contre, j'ai trouvé que la thématique manquait de crédibilité tant il semble facile de s'arrêter de boire du jour au lendemain dans ce roman.

J'ai également apprécié les deux intrigues sur les mamans biologiques de Luna et Knight. J'aurais bien aimé qu'elles aient une plus grande place dans cette histoire mais elles rythment agréablement le roman.

La conclusion est jolie et touchante. J'ai aimé la manière dont elle illustre le retour à la vie même si, encore une fois, je ne la trouve pas très saine [notamment à travers cette idée que faire un bébé remplacera Rosie].

 

Luna m'a beaucoup plu et je n'ai aucun doute sur le fait que son prénom lui va comme un gant. Elle est clairement dans son monde et enfermée dans une tour dorée entre son père qui la surprotège et Knight qui souhaite la garder que pour lui. Effectivement, changer d'air lui fait le plus grand bien et l'aide enfin à grandir et à sortir de sa léthargie. J'ai trouvé intéressant le fait qu'elle soit atteinte de mutisme sélectif : ce n'est pas quelque chose que l'on retrouve habituellement dans les romances et j'ai apprécié cette touche d'originalité qui nous apprend des choses sur cette maladie méconnue.

Malgré que je pense que Knight agit comme un pervers narcissique, je ne pense pas qu'il en soit réellement un. On sent qu'il a un bon fond mais que son comportement destructeur gâche tout. J'ai beaucoup aimé les moments de tendresse qu'il partage avec Rosie et Lev et qui permettent de contrebalancer toutes les méchancetés qu'il dit par ailleurs.

J'ai également beaucoup apprécié le personnage d'Edie - la belle mère de Luna : j'ai aimé ses mots justes et ses silences tendres. C'est clairement une belle personne qui est capable d'entendre beaucoup de choses. Les autres personnages ne m'ont pas paru particulièrement sympathiques mais j'ai tout de même apprécié leur compagnie dans ce roman.

 

Je n'avais pas encore lu un roman de L.J. SHEN et j'ai passé un bon moment : elle a vraiment une écriture dynamique, fluide et prenante. Une fois le livre commencé, j'ai eu du mal à le lâcher ! Vraiment, ce sont les idées mises en avant qui m'ont dérangées dans ce livre : j'ai du mal à comprendre qu'une jeune femme d'aujourd'hui puisse valoriser des comportements aussi peu respectueux des femmes. Oui, les bad boys ont un je ne sais quoi de sexy mais, en soit, le respect et l'égalité le sont encore plus.

Une lecture paradoxalement agréable.

 

 

[les +] Des intrigues secondaires intéressante, une écriture prenante.

[les -] Un roman mettant positivement en avant les violences faites aux femmes, des passages peu crédibles, une histoire d'amour aux bases malsaines.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge gourmand #14 : Pâtes
Service presse - Harlequin

Repost0
20 novembre 2020 5 20 /11 /novembre /2020 05:00

 

 

 

 

 

 

Colère sur Paris
Angélique JENET

Harlequin (Aliénor)- 2020
ebook - epub - 320 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

Paris, 1848.

De l'audace. Ambre en avait mobilisé pour braver la colère de son foyer et cele d'une ville lumière en ébullition le temps du banquet républicain clandestin organisé par une amie proche. Pas assez d'audace toutefois pour risquer l'impudeur d'ôter le masque de son délicieux cavalier. Un inconnu au regard céruléen, dont le doigt aussi fougueux que sensuel venait de se poser sur ses lèvres pour clore toute protestation Et qui faisait renaître en elle la passion qu'elle avait enterrée avec ses rêves de liberté dans cette société en décadence.

 

 

Ces derniers mois, j'ai découvert la collection Aliénor de Harlequin et je dois dire que j'en suis particulièrement sous le charme. Amatrice de jolis destins, d'amour et d'Histoire (bien que je reste une bille dans ce domaine), je trouve qu'elle allie l'utile à l'agréable : j'apprends tout en rêvant. Colère sur Paris ne fait pas exception à ce constat même si, concrètement, j'ai davantage apprécié le contexte historique que la romance entre Milos et Ambre.

En tout honnêteté, je ne connais pas grand chose du reigne de Louis-Philippe ni de cette révolution qui gronde au 19e siècle : je ne crois pas en avoir entendu parler dans mes cours d'Histoire à l'école (bon, ça remonte un peu aussi…) et je ne pense pas avoir vu un Secrets d'Histoire (j'adore cette émission !) dont il aurait fait l'objet… Autant dire que mes connaissances sur cette époque se résumaient à une feuille blanche. Alors, j'ai pleinement savouré cette leçon narrée qui m'a apprise plein de choses, dont l'année du droit de vote pour les hommes (1848) alors que je connaissais parfaitement celle des femmes (1944) #girlpower

En parlant de féminisme, j'ai beaucoup apprécié le regard des femmes partagé dans ce livre. Naïvement, je pensais que le féminisme était quelque chose d'assez récent. On en entend tellement parler aujourd'hui que j'associe ça à ma génération, à celle de mes parents et - pour les prémices - à celle de mes grands-parents (#monpapyceprécurseur). J'avais totalement oublié que pour en arriver là, des générations de femmes (et d'hommes) s'étaient battus et avaient posé les premiers pavés de cette longue route… Dans La colère de Paris, on côtoie Georges Sand et on découvre d'autres femmes qui ont osé mettre le doigt sur les choses qui font mal. J'ai aimé découvrir ces réunions de femmes et leur courage nécessaire pour prendre la parole en public alors que leur avis n'est pas le bienvenu. Je ne me suis jamais intéressée de près à la façon dont l'accès au divorce et les droits parentaux sont nés et je dois dire que ce livre m'a fait me poser beaucoup de questions en découvrant les tourments maritaux d'Ambre.

En effet, pour le coup, je me suis davantage intéressée au couple que forme Ambre avec Jules qu'à son histoire avec Milos. Avec ce dernier, tout coule de source : dès que leurs regards se croisent chez Clémentine, on sait comment ça va se finir. Par contre, avec Jules, rien n'est gagné. Surtout parce qu'il y a Hugo : sans ce petit garçon tout serait malheureusement plus simple… C'est ce qui est terrible dans le malheur de femme "mal mariée" d'Ambre : c'est qu'elle n'a aucun pouvoir et dispose de la manière dont Jules en a décidé. Je pense que ce sont des choses dont je n'avais pas vraiment conscience de cette époque - tout comme la référence à demi-mot au viol conjugal : bien sûr, on le sait. Mais jusqu'à présent, je ne l'avais pas ressenti. Maintenant c'est chose faite.

Cela dit, j'ai tout de même apprécié la romance entre Ambre et Milos. J'aime beaucoup cette idée de destin qui rend leur amour très beau et pur. J'ai également apprécié les intrigues amoureuses secondaires, notamment la relation entre Clémentine et Thomas et les manigances de Nina. La conclusion est un peu trop "rêvée" à mon goût mais elle est vraiment très jolie.

 

En parlant de Nina, je dois dire que je n'ai pas vraiment été sensible à ce personnage. Personnellement, je ne comprends par vraiment son utilité dans cette histoire si ce n'est d'ajouter quelques rebondissements dans la romance entre Ambre et Milos. J'aurai aimé en apprendre davantage sur sa maladie et sur les soins prodigués à l'époque. Après tout, c'est tellement rare un roman qui aborde ce sujet alors que finalement à peu près tout les troubles psychologiques devaient être qualifiés d'"hystérie" quand le patient était une femme…

Ambre est un personnage très sympathique à suivre : j'ai aimé sa curiosité et son envie de changer les choses. J'ai aimé la voir oser prendre la parole en public pour donner son avis et se relever à chaque nouvelle critique de son mari. Ambre, malgré son aspect lisse, est clairement l'amie rêvée.

J'ai également trouvé Milos un peu stéréotypé "homme idéal" par son côté capitaine des pompiers, poète amateur des belles lettres et amant romantique. D'autant plus que l'on sent le regard actuel de l'autrice derrière ses mots : même si je reste persuadée qu'il y a des mentalités plus ouvertes que d'autres à toutes les époques, je l'ai trouvé particulièrement féministe et moderne. Cela dit, c'est également ce qui m'a plu chez lui.

Enfin, j'ai apprécié l'entourage d'Ambre, notamment Marthe, Jeanne et Rose - ses employées de maison et "amies" - ainsi que son frère Julien et ses parents : tous ont le mot juste au bon moment et sont d'excellents conseils. J'ai également beaucoup apprécié son amie Clémentine, tout en joie et en dynamisme, pleinement engagée dans la lutte pour le droit des femmes.

 

C'était la première fois que je lisais un roman d'Angélique JENET et j'ai passé un bon moment. J'ai aimé sa manière de nous plonger dans l'action de cette révolution et de nous apprendre discrètement deux-trois choses sur cette époque. J'ai trouvé son écriture très agréable, tout en fluidité et en positivité, malgré un côté un peu trop "lisse" à mon goût.

Une belle découverte qui m'a raconté l'Histoire autrement.

 

 

[les +] un véritable plongeons au coeur de l'Histoire, une belle découverte du combat des femmes au 19e siècle

[les -] un roman qui reste un peu "lisse"

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Harlequin

Repost0
19 novembre 2020 4 19 /11 /novembre /2020 05:00

 

 

 

 

 

Jeux de séduction
Maya BLAKE
Melanie MILBURNE
Julia JAMES

Harlequin - 2020
ebook - epub - 432 pages

 

 

 

 

 

 

 

Ils pensent être maîtres de leurs sentiments. Ils se trompent…

 

Amis lecteurs, sachez que les trois histoires de ce recueil sont également disponibles à l'unité sous les couleurs de la collection Azur des éditions Harlequin. 

En toute honnêteté, ce n'est pas vraiment le genre de romance que je recherche : c'est le type d'histoire un peu classique des Harlequin de la jeunesse de nos mamans, machistes et aux débuts sombres. Personnellement, je préfère les histoires plus légères, plus fraîches et amusantes, aux idées un peu plus féministes. Cela dit, j'ai apprécié la rapidité de lecture de ces trois romans et ai tout de même passé un bon moment en les lisant même si je ne me suis pas reconnue dans les différents personnages et histoires.

 

***

 

Une exquise provocation - Melanie MILBURNE

Aiesha a toujours aimé provoquer James, son ami de longue date. Elle sait exactement comment le faire entrer dans une colère folle et ne s'en prise pas, car c'est son seul mécanisme de défense contre le trouble qu'il éveille en elle. Mais, quand sa dernière provocation - annoncer leurs fausses fiançailles - les oblige à cohabiter pendant trois semaines, Aiesha panique. Saura-t'elle résister à ses sentiments pour James ?

 

Des trois histoires, c'est celle que j'ai le moins appréciée. Même si elle se lit facilement, je ne l'ai pas trouvée très cohérente et crédible. En si peu de pages, il est difficile de concevoir qu'Aiesha puisse être la bienvenue dans cette famille dans laquelle elle semble avoir fait beaucoup de mal. Je pense que l'on puisse pardonner beaucoup de choses, mais la mère de James fait clairement preuve d'une empathie extrêmement rare dans la vraie vie. Du coup, avec ce passé sombre entre James et Aiesha, je n'ai pas vraiment adhéré au jeu du chat et de la souris qui s'installe progressivement entre eux : je ne me suis pas du tout reconnue dans les sentiments ambivalents qu'ils ont l'un pour l'autre. Je suis peut-être trop terre à terre, mais j'ai du mal à concevoir que l'on puisse construire une relation amoureuse saine quand les prémices sont malsains et destructeurs…

Cela dit, j'ai trouvé l'écriture de Melanie MILBURNE agréable et fluide. Même si je reste persuadée que l'histoire aurait mérité davantage de pages pour clarifier - et crédibiliser - la relation de James et Aiesha, j'en ai apprécié la part belle laissée aux sentiments des personnages. Dans tous les cas, j'ai trouvé l'intrigue plutôt originale.

 

***

 

À la merci de son ennemi - Maya BLAKE

"Tu es à ma merci." Sous le choc, Carla se force à ne pas chanceler face aux menaces de Javier Santino. Quelle terrible erreur elle a commise en entrant au service de cet homme d'affaires impitoyable ! Car, elle s'en doutait, Javier ne lui a jamais pardonné d'avoir disparu après l'unique nuit de passion qu'ils ont partagée trois ans plus tôt. Et aujourd'hui, elle comprend qu'il n'a plus qu'un but : se venger…

 

Pour le coup, même si j'ai plutôt apprécié cette seconde histoire, je ne l'ai pas trouvée originale du tout ! Même si je n'en avais pas lu avec cette intrigue, j'ai plusieurs titres en tête qui y font étrangement échos… Malgré tout, c'est vrai que la recette fonctionne et qu'elle m'a tenu en haleine toute la durée de ma lecture (bon, ce n'est qu'une petite centaine de pages aussi !). Autant l'histoire m'a bien plu, autant j'ai moins été sensible aux personnages que j'ai trouvé très clichés. Trop célèbres, trop riches, trop beaux. Ça fait beaucoup trop de "trop" pour que je me retrouve en eux ! ;)

Comme pour le titre précédent, j'ai toutefois trouvé l'écriture de Maya BLAKE très agréable. Le ton est juste, les sentiments sont présents et tout s'enchaîne de manière fluide. Pour le coup, je trouve que ce genre d'intrigue à la fois dynamique et simple colle parfaitement à un "petit format".

 

***

 

Une si troublante vengeance - Julia JAMES

Le plan d'Ethan était simple : séduire la belle Marisa Milburne pour la quitter ensuite. N'est-ce pas tout ce que mérite cette aventurière sans scrupule qui, il en est persuadé, voulait briser le mariage de sa sœur ? En revanche, ce qu'Ethan n'avait pas prévu, c'est ce désir qui l'embrase à chaque fois qu'il pose les yeux sur Marisa. Un désir contre lequel il va devoir lutter s'il veut accomplir sa mission…

 

Enfin, c'est cette histoire que j'ai le plus apprécié. Même si, sur le papier, elle pourrait nous en évoquer d'autres, je l'ai trouvée originale. Sincèrement, je ne crois pas avoir déjà lu un autre livre comme celui-ci… Même si le ton n'est pas humoristique, j'en ai pleinement apprécié l'ironie : c'est bien fait pour Ethan qui juge au lieu de s'informer ;) Au final, même si je doute qu'elle puisse se réaliser dans la vraie vie, j'ai trouvé l'histoire entre Ethan et Marisa plutôt crédible et mignonne, malgré le fait que je ne pense pas qu'un tel début soit une base saine pour une relation amoureuse.

J'avais déjà eu l'occasion de lire À la folie… passionnément de Julia JAMES qui ne m'avait pas fait grand effet, l'ayant jugé trop mièvre à l'époque. Je dois dire que je me suis bien amusée à relire ma chronique (de 2015 !) qui, pour le coup, est bien différente de l'avis que je porte aujourd'hui sur l'écriture de l'auteure. Certes, le ton est mielleux, mais j'ai apprécié la description des sentiments qui nous permet de faire davantage connaissance avec ces personnages qui restent stéréotypés, ainsi que la fluidité et le dynamisme de cette intrigue.

 

 

[les +] Rapide, dynamique, des intrigues plutôt originales

[les -] Pas vraiment moderne, des débuts romantiques assez malsains

 

 

Lu dans le cadre de :

Colocs (et plus), Emily BLAINE    

Service Presse - Harlequin
Challenge Gourmand #13 : Fromage

 

 

De Julia JAMES : 

A la folie passionnément

Repost0
17 novembre 2020 2 17 /11 /novembre /2020 05:00

 

 

 

 

 

 

Celui qui m'embrasa
La saison du péché, tome 4

Lorraine HEATH

Harlequin (Victoria) - 2020
ebook - epub - 464 pages

 

 

 

 

 

 

 

Londres, 1872

Selena, jeune veuve et duchesse de Lushing, n'avait jamais connu la passion. Jusqu'à ce qu'Aiden Trewlove l'embrasse avec fougue dans l'un des boudoirs de l'Elysium club - le palais de tous les désirs dont il est tenancier - avant de la congédier sans appel en lui enjoignant d'être plus sincère. Comme si, par ce contact charnel, il avait lu en elle la terrible machination dont il était l'objet...

 

 

Les deux premiers tomes de La saison du péché m'avaient beaucoup, beaucoup plu mais je n'avais pas eu l'occasion de découvrir le troisième avant que le quatrième n'arrive dans ma PAL. J'ai lu directement celui-ci et n'ai pas été dérangée par le fait de ne pas connaître l'histoire précédente tant les tomes de cette saga peuvent se lire indépendamment. Et puis, entre celui-ci et L'ombre d'un amour, j'avais les échos nécessaires de l'histoire entre Lavina et Flinn pour ne pas être gênée : par contre, cela m'a vraiment donné envie de découvrir ce troisième tome ! 

J'ai été étonnamment surprise par l'histoire de Selena qui comporte un sacré dilemme entre un acte répréhensible face à la justice et le fait de devoir protéger sa famille. Concrètement, vous me demanderiez si à sa place, je ferais la même chose… je serai bien embêtée pour vous répondre ! Force m'est de constater que je n'en sais rien et que j'ai trouvé l'aventure de Séléna aussi distrayante que séduisante.

J'ai eu plaisir à retrouver l'univers de la fratrie Trewlove et leurs idées plutôt modernes et ensorcelantes. Ceux-là n'ont que faire de l'étiquette et savent aussi bien avancer indépendamment dans la vie que flairer les bonnes affaires. J'aime bien ces mauvais garçons qui, au fond, ont tout des gentlemans si ce n'est leurs mœurs un peu plus légers… Quoique ! J'aime beaucoup l'univers qui est construit autour d'eux et de leurs affaires : cela créé une ambiance aussi chaleureuse que séductrice tout en nous donnant l'impression d'être entrée dans l'antre du loup.

La romance entre Selena et Aiden m'a particulièrement plu. Certes, il n'y a pas de grandes surprises et l'on sait comment cela va se finir, mais c'est agréable à lire et les rebondissements sont sympathiques. Il y a beaucoup d'enjeux dans leur relation et c'est compliqué d'imaginer un compromis afin de satisfaire tout le monde… La conclusion est très belle et rassurante. Ce que j'ai bien aimé dans leur histoire, c'est que bien qu'elle commence d'une manière assez malsaine, ils arrivent à en faire quelque chose de joli. Tout comme Aiden avec son héritage familial.

 

Selena m'a beaucoup touchée. J'ai aimé sa détermination à faire réussir un plan voué à l'échec (ou presque), tout ça pour le bien de ses sœurs. La relation qu'elles ont toutes les trois m'a beaucoup plu : elles sont douces et à l'écoute. J'ai aimé leurs rêves et le soutien qu'elles s'accordent les unes aux autres.

J'ai également apprécié découvrir Aidan. Je ne gardais pas un souvenir précis de lui des livres précédents et ce fut donc une belle surprise d'en apprendre plus sur lui. J'ai été séduite par son magnétisme de mauvais garçon et sa volonté de justice envers sa famille biologique. Dans les romances, les hommes sont souvent stéréotypés et lissés afin de plaire au plus grand nombre, mais ce n'est clairement pas le cas de ce dernier.

Et, plus que tout, j'ai beaucoup apprécié voir leur famille se rencontrer dans une certaine librairie. A ce moment-là, ils ne le savaient pas encore, mais nous - lecteurs - on a bien vu que les jeux étaient faits ;)

 

J'ai retrouvé avec plaisir l'univers de Lorraine HEATH tout en douceur et en émotion. J'aime la fluidité de son écriture et sa simplicité qui nous permet de tout comprendre aisément et de laisser une belle part aux émotions des personnages. J'aime sentir à travers ses mots toute l'affection qu'elle a pour eux et qui nous plonge d'autant plus dans cette histoire. 

Au final, dans cette saga, le fil conducteur est toujours le même : un garçon des rues qui séduit une jeune femme de la bourgeoisie ou inversement… mais, au final, je trouve que toutes les histoires lues jusqu'à présent sont différentes et ne se ressemblent pas. A chaque fois, j'ai été surprise et ai passé un excellent moment. Il me semble que deux autres tomes existent et n'ont pas encore été traduits en français: autant dire que la suite nous réserve surement encore de belles surprises !

Une jolie histoire douce, sensuelle et surprenante.

 

 

[les +] Original, paradoxal, sensuel.

[les -] Un fil conducteur commun aux tomes qui en agacera peut-être certains...

 

 

Lu dans le cadre de :

Colocs (et plus), Emily BLAINE    

Service Presse - Harlequin
Challenge Bookineurs en Couleurs #4.7 : Jaune

 

 

Du même auteur : 

 La saison du péché  tome 1 : Le miroir du scandale  tome 2 : L'ombre d'un amour

Repost0
15 novembre 2020 7 15 /11 /novembre /2020 05:00

 

 

 

 

 

 

Ennemis (et plus si affinités)
Mia SOSA

Harlequin (& H) - 2020
ebook - epub - 396 pages

 

 

 

 

 

 

 

Acceptez-vous de prendre pour ennemi et collègue la personne ici présente ?

Quel est le comble pour une wedding planneuse . Se faire abandonner devant l'autel. Ça ressemble à une mauvaise blague mais c'est bien ce qui est arrivé à Carolina Santos. Pour autant, elle continue d'aider les couples à faire de leur mariage le plus beau jour de leur vie. Et elle est douée, vraiment douée. A tel point qu'un prestigieux hôtel lui fait une proposition qui pourrait changer sa vie. Il y a juste un problème : pour obtenir le poste de ses rêves, elle va devoir collaborer avec l'homme qui a convaincu son ex fiancé de la planter le jour de leur mariage.

Max Hartley, expert en marketing, a enfin l'opportunité de sortir de l'ombre de son frère et faire ses preuves auprès du grand hôtel qui a fait appel à leur entreprise familiale. Même si, pour cela, il va devoir passer les prochaines semaines avec l'ex fiancée de son aîné, qui le déteste profondément. A raison : c'est à cause d'un de ses discours anti-mariage et avinés que le marié a déserté les lieux. Et plus il va passer du temps avec elle, plus il va se demander pourquoi son frère a quitté une femme aussi drôle, intelligente et attachante

 

 

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en ouvrant ce livre : entre la couverture rose shocking et le titre tapageur, il ne m'attirait pas plus que ça… Grossière erreur ! J'ai beaucoup, beaucoup aimé ce bouquin.

Ennemis (et plus si affinités), c'est comme une tornade : certes la conclusion de l'histoire se devine aisément (tout est dans le titre), mais le reste n'est que punchlines, cris, pleurs et rires ! Une fois que l'on a mis le nez dedans, il est impossible d'en décrocher tant que la dernière phrase n'a pas été lue.

J'ai trouvé l'histoire étonnamment originale, notamment dans la relation complexe entre Max et Andrew (son frère et ex-fiancé de Lina), entre Lina et Andrew et donc, fatalement, entre Lina et Max. Il y a beaucoup de non-dits dans cette histoire qui ont des enjeux extrêmement importants : clairement, chaque nouvelle découverte nous fait avancer d'un bond. 

J'ai également aimé voir les sentiments naître entre Max et Lina. Clairement, elle a décidé qu'elle le détesterait bien avant de lui parler et est donc plus que piquante avec lui. Certains échanges sont vraiment musclés et m'ont beaucoup amusée ! Cette guéguerre est prenante et s'adoucie tout doucement au fil des pages ce qui rend cette romance d'autant plus crédible. En soit, il y a relativement peu de rebondissements dans la romance pure et dure du livre mais, encore une fois, j'ai trouvé ça d'autant plus crédible et ça ne m'a aucunement dérangée.

Enfin, j'ai aimé en apprendre plus sur la culture brésilienne. Certains passages du roman m'ont donné très faim tant les repas de famille aux plats si colorés (et visiblement savoureux) sont présents ! Par contre, à mon sens, j'ai trouvé certains passages assez clichés, notamment dans les personnalités des personnages brésiliens très hautes en couleurs, tout en cris et en larmes.

 

Lina m'a beaucoup plu : elle a un caractère volcanique et ne se laisse clairement pas marcher sur les pieds. J'ai ri de ses remarques acerbes et piquantes bien que justes et ai donc apprécié d'autant plus ses fragilités. Elle a beau paraitre forte, elle encaisse beaucoup et reste une "tendre" à l'intérieur.

De Max, j'ai apprécié son flegme et son entêtement : je ne pense franchement pas que ce soit simple de faire face à Lina et à sa famille au vu des circonstances, mais il le fait avec panache et respect.

La famille de Lina m'a beaucoup plu dans ses extrêmes. J'aime les liens qui les unissent tous, les repas qui durent trois plombes avec toute la famille et le fait que chacun ait toujours un avis sur tout. Bref, avec eux, on ne s'ennuie pas !

 

C'était la première fois que je lisais un roman de Mia SOSA et j'ai vraiment passé un bon moment. J'ai trouvé son écriture très addictive et amusante, tout en gardant un ton juste et plus léger malgré les circonstances. J'ai aimé sentir toute la tendresse qu'elle a pour ses personnages dans son écriture. Clairement, il y a du vrai et du personnel dans tout ça et ça m'a beaucoup touchée.

Une belle découverte.

 

 

[les +] Une tempête de sentiments, des échanges musclés, une romance crédible, une famille en or.

[les -] Totalement prévisible (tout est dans le titre !).

 

 

Lu dans le cadre de :

Colocs (et plus), Emily BLAINE    

Service Presse - Harlequin
Challenge Gourmand #13 : Fromag

Repost0
14 novembre 2020 6 14 /11 /novembre /2020 05:00

 

 

 

 

 

 

N'importe où avec toi
Fiona BOUSSEAU

Harlequin (HQN) - 2020
ebook - epub - 201 pages

 

 

 

 

 

 

 

Cette nouvelle vie a des avantages très, très séduisants Emma doit être en train de rêver. Une famille charmante, une splendide maison avec jardin, une chambre avec lit king size et douche à l'italienne... Être jeune fille au pair, c'est le rêve ! Elle qui pensait avoir besoin de temps pour trouver ses repères dans cette nouvelle vie canadienne se sent déjà comme chez elle. Il faut dire que Logan, le petit garçon de quatre ans dont elle va s'occuper, est tout simplement adorable. Et surtout, il y a Adam, l'oncle et coach sportif de la famille, alias "sexy tonton". Un corps musclé à la perfection, des yeux verts qui vous transpercent et un charme fou. A chaque fois qu'Emma repense à leur poignée de main et au contact de sa peau, elle ressent des frissons d'excitation. Et si se rapprocher de lui de serait pas très professionnel, rien ne l'empêche de fantasmer

 

 

Malgré son titre et sa couverture un peu fade, je suis tout de suite entrée dans l'histoire de N'importe où avec toi. Sur le papier, il a tout d'une romance mignonne et un peu commune, mais je ne peux nier avoir passé un excellent moment avec ce livre. Par contre, plusieurs semaines après ma lecture, force m'est de reconnaitre que je n'associe pas du tout le titre et la couverture à l'histoire lue (et dont je me souviens parfaitement pour le coup) : bref, je trouve ça dommage d'autant plus que ce sont des éléments importants.

 

Cependant, j'ai beaucoup aimé suivre les aventures d'Emma. Clairement, elle nous offre quelque chose que peu d'entre nous sont capables de faire et feront un jour : tout quitter pour découvrir un nouveau mode de vie. Emma est surement un peu jeune pour s'ennuyer autant au travail mais je pense que, du coup, certains lecteurs plus âgés se retrouveront plus facilement dans son état d'esprit au début du livre. Je pense qu'on a tous eu un jour l'envie de tout claquer pour faire autre chose mais, dans mon cas, j'aime bien trop mon métier et mon entreprise pour tout arrêter dans les moments durs !

Voir Emma découvrir le Canada m'a beaucoup plu. En fait, ça m'a rappelé de bons souvenirs liés à mes semestres d'études au Pays de Galles et en Allemagne : l'envie de tout voir dans un temps limité, de se faire des copains et de passer de bons moments. Clairement, ces épisodes de vie à l'étranger sont tellement courts que tout y est plus intense : si ça vous tente, je ne peux que vous recommander l'aventure. Et je suis certaine qu'Emma en ferait de même. 

J'ai trouvé l'intégration d'Emma dans la famille du petit Logan très touchante. Ça, par contre, c'est quelque chose que je n'ai pas connu ayant toujours été en collocation avec des jeunes de mon âge lors de ces Erasmus… Quoique ! La première fois que je suis allée en Allemagne, j'avais 14 ans et la famille de ma correspondante m'avait invitée à passer quelques semaines l'été chez eux : j'avais été super bien accueillie et plus de 10 ans plus tard, quand j'y suis retournée pour son mariage, ça a été la même chose !

Ce qui est sûr, c'est que je n'ai jamais rencontré l'amour dans ce cadre - ce qui convient très bien à ma maman qui avait été un peu inquiète (même si elle ne l'avouera pas !) de me voir discuter intensément avec un jeune pasteur roux allemand rencontré à ce fameux mariage ! Bref… J'ai trouvé la rencontre entre Emma et Adam assez touchante et juste dans les peurs et inquiétudes qu'ils rencontrent. J'ai aimé leur amitié quasi-immédiate puis leurs sentiments naissant. J'ai moins compris la phase où ils cherchent à ne plus se voir alors qu'ils en meurent d'envie : on voit toujours ça dans les livres mais, personnellement, personne dans mon entourage ne réfléchi comme ça.

La fin est jolie et prévisible. Au fond, on le savait autant qu'on le souhaitait que ça allait finir comme ça ! Cependant, j'admire le courage d'Emma et son choix - que j'aurai été incapable de faire - d'autant plus que je me suis beaucoup retrouvée dans sa relation avec ses grands-parents.

 

J'ai trouvé Emma très agréable : j'ai aimé son côté fonceur. Clairement, quand elle a une idée en tête, elle se donne tous les moyens pour y arriver ! Je trouve qu'elle fait preuve d'une grande intelligence émotionnelle et qu'elle sait parfaitement mettre ses interlocuteurs en avant (et dans sa poche !). De même que je me suis reconnue dans le lien qu'elle a avec ses grands-parents, j'ai beaucoup apprécié son amitié avec Alexie et sa présence à distance : ce n'est clairement pas une chose facile, mais elle y arrive avec brio ! J'ai également aimé son intérêt pour les fleurs : ce n'est pas un métier que l'on voit souvent dans les livres et j'ai trouvé intéressant d'en apprendre davantage, d'autant plus que cela donne une petite touche d'originalité à l'histoire plutôt commune.

Adam m'a également beaucoup plu : il est drôle et touchant. Je suis moins fan du côté "homme parfait" (ou presque : après tout, c'est un coach sportif ! ;D) qui met de la distance avec lui : qu'on soit bien clair, ça n'existe pas ! On a tous nos petits défauts avec lesquels il faut faire avec ! 

Logan et ses parents - July et Ryan - m'ont aussi beaucoup touchée. Au final, on n'apprend pas grand chose sur eux à part qu'ils ont le cœur sur la main et son vraiment très gentils. J'ai trouvé Logan très amusant et mignon. July, quant à elle, m'a beaucoup émue vis-à-vis de son histoire avec sa maman et j'ai aimé sa détermination. Cependant, j'ai trouvé dommage que l'on ne passe pas davantage de temps avec Ryan : clairement, on ne connait quasiment rien de lui.

 

C'était la première fois que je découvrais l'univers de Fiona BOUSSEAU et j'ai passé un agréable moment. Concrètement, je n'ai pas trouvé son histoire très innovante mais j'ai apprécié son écriture douce et dynamique, tout en finesse et en fluidité, ainsi que son humour léger et discret. Cependant, ce que je retiendrai le plus de ce livre, c'est la positivité qu'il dégage et les bons moments qu'il m'a rappelé. Que ce soit pour deux mois ou toute une vie, ce que vit Emma dans N'importe où avec toi la marquera pour toujours.

Une histoire aussi commune que plaisante.

 

 

[les +] Une écriture agréable et prenante, un changement de vie qui m'a rappelé de bons souvenirs.

[les -] Une couverture et un titre qui ne permettent pas d'identifier le livre, une histoire assez commune.

 

Lu dans le cadre de : 

Colocs (et plus), Emily BLAINE        

Service Presse - Harlequin
Challenge Gourmand #13 : Fromage
Challenge Bookineurs en Couleurs #4.10 : Marron & beige

Repost0
13 novembre 2020 5 13 /11 /novembre /2020 05:00

 

 

 

 

 

 

L'académie des femmes parfaites
Helly ACTON

Harlequin (& H) - 2020
ebook - epub - 285 pages

 

 

 

 

 

 

Six femmes enfermées pendant quatre semaines et filmées 24h/24. Une seule gagnante : celle qui prouvera qu'elle est la petite amie idéale.

Amy Wright, trente-deux ans, est persuadée que ce soir, son petit ami va enfin lui poser LA question qu'elle attend impatiemment. Après tout, ils sont ensemble depuis deux ans et il lui a dit qu'il lui réservait une surprise Mais le rêve tourne au cauchemar lorsqu'elle retire le bandeau de ses yeux. Devant elle, un écran qui diffuse une vidéo de son petit ami dans laquelle il la largue brutalement. Derrière elle, une caméra qui filme toute la scène et la diffuse devant des millions de téléspectateurs. car Amy fait désormais partie d'une nouvelle émission de téléréalité dont le but est de couronner la meilleure petite amie potentielle. Enfermée pendant quatre semaines avec cinq autres candidates, elle va devoir réussir les épreuves et prouver

 

 

Quand j'ai découvert la couverture de L'académie des femmes parfaites, je l'ai trouvé improbablement moche.  Sans compter que ces têtes sont assez flippantes. Cela dit, nul doute qu'elle colle parfaitement avec le titre et, maintenant que ce livre est lu et terminé, je peux vous affirmer qu'il en va de même avec son histoire.

Franchement, avec une telle couverture et sans avoir lu son résumé, je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre. J'aime les surprises littéraires et L'académie des femmes parfaites en est clairement une. Et une bonne.

 

La féministe en moi a particulièrement approuvé les messages disséminé plus ou moins discrètement par Helly ACTON. Toutes les attentes que l'on puisse avoir envers les femmes y sont passées au peigne fin sous le prétexte d'une émission de télé réalité Les oubliées de l'amour ayant pour but de créer des femmes parfaites… du moins au regard de certains hommes. Maternité, carrière, sexualité, maintien de la maison, attitude et look vestimentaire… tout est passé au crible afin de robotiser les candidates de l'émission. Heureusement pour nous, elles partagent nos idées et leurs moments de rebellion sont vraiment chouettes à lire.

J'ai également apprécié la vision des réseaux sociaux qui est partagée dans ce livre : certes, cela peut-être un moyen d'échanger et de se rallier/créer une communauté mais ils ont également des facettes plus sombres. Ce qui est le cas pour ce livre et, je crois, pour tout influenceur... Cette thématique est souvent abordée dans des émissions de manière plutôt négative : là, j'ai apprécié y voir cette part mêlée aux soutiens des autres et à leur positivité. Il n'y a pas d'explications, c'est à nous de nous faire notre propre avis : j'aime beaucoup ça !

Enfin, de L'académie des femmes parfaites, je retiendrais surtout l'esprit de sororité. Clairement, aucune d'elles (sauf Flick) n'avait demandé à être là. Elles se sont toutes pris cette vague injuste de reproches en tête et ont décidé de ne pas se laisser faire. J'ai aimé voir l'amitié prendre le dessus sur la compétition et le respect, le bon sens ainsi que l'indépendant remporter face au formatage. La conclusion est très belle et montre que l'on a tous une carte à jouer et une pierre à apporter à l'édifice.

 

Au début du livre, je ne me suis pas du tout reconnue dans Amy : la façon assez désespérée dont elle s'accrochait à Jamie dans l'espoir de se marier et d'avoir des enfants était assez écœurante. Surtout que lui, ne la calculait pas vraiment… Mais, plus on la voit avancer dans l'émission et plus je l'ai appréciée. J'ai aimé certain de ses doutes et de ses questionnements qui ont pu faire échos en moi. Surtout, j'ai aimé sa gentillesse, son écoute et son bon esprit.

En fait, que ce soit Gemma, Hattie, Lauren ou Kathy ; toutes sont de super nanas que j'adorerai avoir dans mon entourage. Elles sont respectueuses, impliquées, entières malgré le côté cliché que l'on peut avoir d'elles au premier abord. Alors, certes, elles ne se laissent pas marcher sur les pieds et n'ont pas fait ce que leur conjoint aurait aimé, mais les concessions doivent toujours se faire dans les deux sens.

Enfin il y a Flick qui est difficile à cerner entre perfection, grand sourire affiché, tristesse cachée et petits mensonges. Elle a visiblement tout d'une Bree Van Der Kamp (les histoires louches et la rousseur en moins !). Cependant, en grattant la surface, on lui découvre des failles qui la rendent humaine et qui nous donnent envie de l'aider. 

Quant à Jamie - l'ex d'Amy, il est difficile de ne pas le prendre en grippe tant son comportement est égoïste et irrespectueux. C'est pour ça aussi que la conclusion m'a tant plu : chacun a ce qu'il mérite.

 

C'était la première fois que je lisais un livre d'Helly ACTON et j'ai passé un très bon moment. L'académie des femmes parfaites est vraiment une belle surprise ! J'ai beaucoup aimé l'univers chaleureux et ouvert de l'auteure dans ce monde formaté qu'est la télé-réalité : le choc des deux est surprenant mais très agréable. Helly ACTON a une écriture fluide, amusante et abordable. Elle écrit à la troisième personne - ce qui est assez étonnant - mais arrive tout de même à nous partager facilement les ressentis de ses personnages.

Surprenant et engageant.

 

 

[les +] Féminisme, ouverture d'esprit, engagement, humour.

[les -] Beaucoup de stéréotypes.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge Gourmand #13 : Fromage

Repost0
12 novembre 2020 4 12 /11 /novembre /2020 05:00

 

 

 

 

 

 

 

Le chant des Bruyères
Héritiers des larmes, tome 4
Penny WATSON WEBB

Harlequin - 2019
ebook - epub - 320 pages

  

 

 

 

  

  

À l'automne fleurissent les bruyères et l'amour...

Pour préserver sa fille, Katel était prête à se sacrifier en acceptant un mariage de convenance avec le baron Darren Seton, le séduisant frère du laird. Mais, pour consentir à cette union, Katel avait imposé une seule règle : ne jamais partager la couche de cet homme. Pourtant, ce soir, en voyant Darren pousser la porte de sa chambre, sans doute inspiré par le fol espoir de lui dérober un baiser, elle se surprend à plonger dans l'océan de ses yeux clairs. Et ) désirer ce geste tendre plus que tout, alors qu'il briserait la seule résolution qui guide désormais sa vie.

 

 

J'avais beaucoup aimé le tome précédent, qui plus d'un an après ma lecture me laisse un souvenir plutôt clair de son histoire. Comme beaucoup de grands lecteurs, c'est suffisamment rare pour être noté ! Cependant, autant je me souvenais de la romance de Le serment brisé autant je n'ai pas réussi à remettre les personnages de ce tome dans Le chant des bruyères... Ce n'est qu'une fois ma lecture terminée que je suis allée lire le résumé précédent pour découvrir qu'il s'agissait d'Aelig et de Wandrille ! Ce n'est pas un point négatif, au contraire : cela montre bien que les tomes ne sont pas dépendants les uns des autres et que l'on peut rencontrer cette série à n'importe quel moment.

 

Je dois tout de même dire que j'ai eu un peu de mal à rentrer dans cette histoire qui m'a tout de même beaucoup plu. J'avais la tête sans doute ailleurs et, du coup, j'ai eu un peu de mal à raccorder certains évènements et notamment l'importance du mariage entre Katel et Darren. Après quelques chapitres une phrase plus directe que les autres m'a permis de tout comprendre et, ainsi, d'entrer totalement dans cette histoire.
J'ai vraiment trouvé très intéressant le fait que l'on suive un couple plus mature, avec un "vrai passif". Ca a clairement été une très bonne surprise : ce n'est habituellement pas le cas dans les romances historiques et j'ai trouvé ça très plaisant. Alors, certes, notre différence d'âge ne m'a pas permis de m'identifier à eux mais leurs valeurs, oui. Tout comme la présence d'Aelig. 
J'ai apprécié découvrir la thématique du viol dans ce roman : on n'en parlera jamais assez. Par contre, le manque de réactivité de Darren pour découvrir ce secret m'a surprise : cela me semblait tellement évident ! Mais il est vrai qu'en remettant dans un contexte historique, c'est sans doute différent...

 

J'ai eu plaisir à découvrir Katel et à la voir se réapproprier son corps et ses émotions. J'ai apprécié la voir changer au fil des pages et rentrer dans la séduction sans pour autant renier son caractère combatif. Elle m'a vraiment touchée et je me suis reconnue en elle dans l'importance qu'elle donne à ses proches et à l'accueil qu'elle fait dans son cœur à sa belle famille.
Darren m'a également plu même si je n'ai pas trop aimé ses exigences au début de son mariage avec Katel. Certes, il ne connaissait pas son histoire, mais j'ai trouvé qu'il manquait de délicatesse et - dans une autre mesure - de respect vis à vis de ses choix. Cependant, j'ai aimé ses réactions qui montrent son écoute bien qu'il ne comprend pas très bien ce qu'il se passe. Cela dit, il n'y a pas de doute possible, c'est bien son entêtement qui lui a permis d'apprivoiser la "féminité sauvage" de Katel ;)
J'ai également beaucoup aimé la famille de Darren, notamment le bourru Robert et sa douce femme Jamesima qui apprennent à s'aimer, l'attentionnée Morag, le fougueux Arès et Lachlan qui ne tient pas en place. Tous sont attachants et différents. Chacun détient une mini-intrigue qui nous tient en haleine sur quelques chapitres tout en renforçant le fil conducteur qu'est l'histoire entre Katel et Darren.


J'ai eu plaisir à retrouver l'écriture de Penny WATSON-WEBB même si mes débuts dans cette nouvelle histoire ont été un peu laborieux. J'aime beaucoup la douceur de son écriture et l'affection que l'on ressent pour ses personnages bien que l'histoire qu'elle nous décrit ne soit pas vraiment enviable... Cela dit, sa conclusion nous met quelques étoiles dans les yeux !
Une jolie romance historique, originale par l'âge de ses amoureux.

 

[les +] Une histoire touchant, des amoureux originaux, une famille unie, une thématique douloureuse trop peu abordée.

[les -] Un Darren un peu long à la détente.

Du même auteur :

  Les héritiers des larmes  tome 3 : Le serment brisé 

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs