Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 05:00

 

 

 

 

N’oublie pas mon petit soulier

Nadia LAKHDARI KING

Editions France Loisirs2013

Env. 250 pages

 

 

 

 

Pour le traditionnel souper de Noël, Emilie reçoit son nouveau chum Charles, accompagné de ses deux enfants. Mais elle n’a aucun talent domestique et tout ce qui peut mal aller, ira mal.

Ajoutons une tempête de neige, un ex qui débarque et une ado qui pique une crise légendaire, et voilà tous les ingrédients de cette comédie romantique cocasse et touchante. Recettes de Noël et accords mets-vins en sus !

 

 

Je n’avais pas particulièrement prévu de lire cette histoire – piquée dans la bibliothèque de La petite sœurdans l’immédiat. Du moins, si le challenge Un mot, des titres ne serait pas passé par là ! Ayant un double tome dont le deuxième titre contenait un « vie », je me suis donc décidée à les lire dans l’ordre…

 

La découverte est plutôt bonne voire très rafraîchissante ! Je trouve toujours très amusant de découvrir les expressions de nos amis québécois dont j’ai parfois un peu de mal à déterminer le sens mais qui rajoute -  sans le vouloir – une dose supplémentaire d’humour. Surtout quand la petite voix de lecture de notre tête, prend leur charmant accent (aucune moquerie là-dessus, mon accent ayant également fait rire bon nombre de québécois que j’ai pu rencontrer !).

Bref, l’histoire est assez classique mais elle marche assez bien. J’ai trouvé sympathique de suivre plusieurs des personnages dans cette aventure de Noël et de découvrir ainsi un bon nombre de versions par rapport à celle d’Emilie. Il n’y a pas une page sans qu’une nouvelle catastrophe se déclare, ce que j’ai trouvé très amusant, d’autant plus que le roman est assez court.

 

Emilie est une jeune femme très sympathique qu’il est difficilement possible de ne pas aimer. J’aime beaucoup la façon qu’elle a de se décarcasser pour faire un Noël assez incroyable (et il l’est, d’une certaine façon !) à ses proches.

Je suis assez moins fan de son entourage du coup : entre Isa qui la plante au dernier moment (je ne supporte pas les gens qui ne tiennent pas leurs engagements), Fred qui rapplique sans invitation un jour familiale, les crises des enfants de Charles, la nonchalance de celui-ci… je n’ai pas été franchement convaincue de leur potentiel sympathie.

 

L’écriture de Nadia Lakhdari King est très agréable et imagée : son histoire se suit facilement en grand éclat de rire ! Et pourtant, au début, je n’étais pas vraiment motivée par celle-ci : je ne suis pas fan’ des histoires à thème, notamment quand il s’agit de Noël… Je trouve ça terriblement cliché ! Mais là, étonnamment, c’est très bien passé.

Une jolie découverte.

 

 

[les +] Très très drôle.    
[les -] Tous les personnages ne sont pas sympathiques.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Des Gages ta PAL #6

Challenge Gourmand #5 : Eau

 

 

Du même auteur :

 Je vois la vie en rose

Repost0
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 05:00

 

 

 

Zombie Party
Chroniques de Zombieland, tome 4

Gena SHOWALTER

Editions MOSAIC2016
ebook – epub

 

 

 

 

 

L’ultime bataille s’apprête à faire rage. Lesquels survivront ? Ali pensait avoir vaincu Anima, la force obscure qui capture les zombies pour découvrir le secret de leur immortalité. Elle a payé le prix élevé pour remporter cette victoire – la vie de plusieurs de ses amis, tueurs de zombies.

  

Mais voilà qu’Anima se redresse et revient d’Outre-tombe. Si puissante que, cette fois, les pouvoirs d’Ali et ses chasseurs pourraient ne pas suffire. A moins qu’un message, envoyé depuis le monde des esprits, ne leur montre la voie…

 

 

Un grand merci aux Editions MOSAIC pour l’envoi de ce roman.

 

Je gardais un bon souvenir des trois tomes précédents, du coup, j’étais vraiment curieuse de découvrir la suite des aventures d’Ali. La surprise n’a été que meilleure quand je me suis aperçue qu’on se décollait du couple Ali-Cole pour partir à la rencontre de Frosty et Milla.

J’ai trouvé intéressant la façon dont les sentiments sont abordés dans ce tome : Frosty vient de perdre Kat – tuée par Anima – par la trahison de Milla. Et pourtant, Kat revenue sous forme de « Temoin » (une sorte d’ange gardien) demande à Milla de protéger Frosty et de ne pas le quitter d’une semelle. Autant dire tout de suite que c’est explosif et que leurs sentiments ne vont pas tarder à changer de nature…

L’aventure qui guette nos tueurs de zombies dans cet épisode n’est pas tellement différente de cette des tomes précédents : d’une certaine façon, il était temps que la série s’arrête puisque de ce côté-là, on commence sérieusement à tourner en rond. Du coup, il n’y a pas de grande nouveauté dans cette facette de l’histoire si ce n’est que nos personnages gagnent encore quelques pouvoirs supplémentaires…

Mon autre point négatif reste – encore une fois – la présence de trop de sexe dans cette série qui me semble destinée à un public assez jeune. Je trouve que le message n’est pas tellement sain, d’autant plus que la majorité des personnages présents sont adeptes des coups d’un soir.

La conclusion m’a bien plu puisqu’elle répond à la majorité de nos questions. J’ai également apprécié l’épilogue avec les « 10 ans plus tard » d’Ali, Milla et Kat. Celui de Kat est d’ailleurs très étrange mais il a le mérite d’être amusant !

 

J’ai apprécié découvrir Milla : plusieurs mois après ma lecture du tome trois, je ne me souvenais pas vraiment d’elle mais j’ai vraiment apprécié apprendre à la découvrir dans ce tome. J’aime beaucoup sa double personnalité assez tranchante : son côté pépette bien affirmée avec ses capacités de tueuse assez hors du commun. J’ai apprécié sa fragilité qui nous donne envie de la prendre sous notre aile mais le fait que l’on puisse assez facilement s’identifier à elle.

Jusqu’à présent Frosty ne m’était pas vraiment sympathique du coup c’est réellement une bonne découverte de le découvrir dans ce tome. Il est bien plus profond et intéressant que ce que je m’étais imaginée jusqu’à présent.

 

J’ai apprécié me replonger dans l’écriture de Gena Showalter et découvrir une nouvelle facette de cette histoire à travers Frosty et Milla. On se prend facilement au jeu de son histoire et a son univers riche : j’ai beaucoup apprécié en apprendre davantage sur le monde des Témoins à travers Kat.

Un chouette final.

 

 

[les +] Une nouvelle dimension.

 

[les -] Trop de sexe pour un livre YA.

  

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse – MOSAIC

Challenge Des Gages ta PAL #6

Challenge Gourmand #5 : Eau

Challenge Lire Sous la Contrainte #29 : Méchants

 

 

 

Du même auteur :

 Chroniques de Zombieland  tome 1 : Alice au pays des zombies  tome 2 : Alice et le miroir des maléfices  tome 3 : La reine des zombie

Repost0
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 05:00

  

 

 

 

Le jour où tu es revenue
Invincible, tome 2

Amy REED

Editions MOSAIC2016
ebook – epub

 

 

 

  

Tout le monde prévoit de mourir. Mais qui prévoit de SURVIVRE ? Elle a dit qu’elle n’avait pas besoin de moi. Elle a dit qu’elle ne voulait pas de mon aide. Elle a dit que tout était fini entre nous. Pourtant, elle n’a envoyé ce texto : « Viens me rejoindre à la plage ». Je ne devais pas y aller. Nous ne nous toucherons jamais si je dois toujours la poursuivre. Sauf que j’ai le pressentiment bizarre qu’elle est en danger. Et si c’est vraiment le cas, je ne me pardonnerais jamais de ne pas avoir répondu à son appel.

 

 

Je tiens tout d’abord à adresser mes remerciements à l’équipe des Editions MOSAIC pour l’envoi de ce roman.

 

Invincible le premier tome, m’avait laissé un goût amer en bouche : l’histoire était sombre, la fin avait tout pour être heureuse mais bizarrement, elle ne l’était pas vraiment… Trop de mort et de destins brisés pour ça. Du coup, j’étais assez curieuse de découvrir comment Evie et Marcus s’en sortiraient dans ce second tome… Et l’histoire se révèle tout aussi déstabilisante.

Personnellement, j’ai beaucoup aimé cette ambiance sombre et autodestructrice. On voit très clairement que quelque chose ne va pas sans que l’on sache mettre des mots là-dessus : le malaise d’Evie par rapport au fait d’être en vie est très troublant… C’est assez étrange de voir quelqu’un pas heureux d’être en vie alors que la personne s’est battue pour ça. D’un autre côté, on comprend aussi qu’il ne doit pas être facile de renouer avec une vie normale après tout « ça ».

J’ai beaucoup apprécié suivre Marcus dans ce roman : son passé avec sa mère, sa relation avec son frère et son présent entre son père et Evie. Lui non plus n’a pas eu une vie facile et en devient très attachant. Il est assez étrange de ce dire qu’il puisse être aussi « normal » après tout ce par quoi il est passé…

Comme pour le premier tome, la fin est porteuse d’espoir et pourtant elle reste étrange. Dans ce roman, tout est tellement inattendu que l’on a du mal à croire que tout pourrait être enfin fini et qu’Evie soit réellement débarrassée de ses démons…

 

Evie est vraiment dérangeante dans ce tome, c’est un peu le « poison » du livre. Elle fait du mal à toute les personnes qu’elle touche et surtout à Marcus qui devient peu à peu notre petit chouchou du bouquin. Elle agit de façon égoïste, parfois un peu en peste et personnellement, ça m’a fait assez mal de la voir réagir comme ça.

Comme je le disais plus haut, Marcus est vraiment la bonne découverte de ce bouquin. J’ai été assez fascinée par sa relation avec son frère et ses parents : son enfance n’a pas dû être facile tous les jours. L’histoire de son frère est vraiment prenante et assez triste, cela dit, j’ai été ravie de le voir recoller les morceaux avec sa famille.

 

J’ai pris plaisir à me plonger une nouvelle fois dans l’écriture d’Amy Reed qui est très jolie même si elle n’est pas toujours très facile à suivre. Les mots sont simples, mais les idées restent compliquées et peu accessibles au commun des mortels tant les sentiments des personnages sont à l’encontre de ce que l’on est supposé ressentir dans notre société.

Une lecture déstabilisante.

 

 

[les +] Des sentiments forts, une histoire à plusieurs dimension.

[les -] Parfois trop complexe ou peu clair.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Service presse – MOSAIC

Challenge Bookineurs en couleurs #3.1 : Bleu

Challenge Des Gages ta PAL #6

Challenge Gourmand #5 : Eau

 

 

 

Du même auteur :

■ Invincible  tome 1

Repost0
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 05:00

rendez-vous initié par Mallou et proposé par Galleane

 

 

CE QUE J'AI LU CETTE SEMAINE

L'obscur - Frédéric LIVYNS • [mon avis]

Harry Potter and the Philosopher's Stone - J.K. ROWLING • [mon avis]

 Jeu de plaisir - Adeline NEETESONNE • [mon avis]

Faon – Jean BURY

 

 

CE QUE JE LIS EN CE MOMENT

Le jour où tu es revenue - Amy REED

Harry Potter, book 2 : Harry Potter and the chamber of secrets - J.K. ROWLING

L’assassin royal, tome 12 : L’homme noir – Robin HOBB

 

 

 

CE QUE JE VAIS LIRE CETTE SEMAINE

Alice au pays des zombies, tome 4 : Zombie party - Gena SHOWALTER

Meilleurs ennemis – Sally THORNE

Pas celle que tu crois – Mhairi McFARLANE

Ça a commencé comme ça  - Angéla MORELLI

 

 

Et vous, que lisez-vous ?

 

Repost0
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 05:00

 

 

 

 

 

 

Les trois vies de Margareta

Charlotte LINK

France Loisirs2011

676 pages

 

 

 

 

 

 

Margareta a été élevée au couvent, à l’abri de la faim, de la misère et de la guerre. Les espoirs de sa famille reposent sur elle, la plus jolie et la plus brillante des trois filles Von Ragnitz. Sa mère envisage pour elle un beau mariage. Mais Margareta a d’autres rêves. Une nuit, elle s’enfuit secrètement avec le séduisan Richard Von Tscharnini, fils unique d’une famille protestante influente de Prague. En ce début de XVIIe siècle, catholiques et luthériens se livrent une guette sans merci en Bavière. La furie des hommes est telle que Margareta doit se résigner à épouser Maurice, un homme qui l’a protégée lorsque tous l’avaient abandonnée. Mais un jour, Richard croise à nouveau son chemin…

 

 

Ce livre est depuis très longtemps dans ma PAL et l’envie de le lire ne me manquait pas si ce n’était la crainte d’être déçue. J’aime beaucoup ce que fait Charlotte Link, mais d’elle, je n’ai lu que des policiers : comment être sure qu’elle était donc aussi douée pour les romans historiques ? C’est donc le challenge Un mot, des titres et sa session « vie » qui m’a décidée à me plonger dedans…

La découverte est bonne, très bonne même. J’ai eu l’impression de me retrouver dans un roman de Barbara Wood, romancière « historique » que j’affectionne, le côté fantastique en moins. Pas de doute, Charlotte Link est tout aussi douée dans ce genre. Je suis contente de l’avoir lu maintenant et pas quelques années plus tôt : en Allemagne, j’ai suivi des cours d’histoire de l’Allemagne au sein de l’Europe à l’université, ce qui m’a été très utile pour le contexte de l’histoire. En France, on ne voit pas tout ça et, le professeur que j’ai eu en Allemagne était vraiment passionné et nous a transmis – bien plus efficacement que tous mes autres professeurs d’histoire – ses connaissances. J’ai donc retrouvé avec plaisir certaines anecdotes vues en cours et ai un peu râlé sur des traductions un peu inexactes quand on connait le mot allemand et sa signification. Bref, premier bon point.

J’ai également beaucoup accroché à l’histoire de Margareta : ses voyages, ses désillusions… La jeune femme veut prendre sa vie en main et, bizarrement – au vu des mœurs de l’époque -, elle y arrive plutôt bien. Son histoire d’amour avec Richard m’a également beaucoup plu : on se doute dès le début que c’est voué à l’échec et pourtant on l’a laisse foncer dans le mur sans tenter de l’arrêter… Richard est omniprésent, qu’il soit physiquement là ou non et son ombre rode sur Margareta. Je ne savais pas trop comment allait se conclure leur relation et je suis très contente du choix fait par Charlotte Link : c’est très crédible.

L’histoire ne s’arrête, bien évidemment, pas là. Il y a de multiples intrigues tout au long du roman, tant liées au contexte historique qu’aux rencontres que fait Margareta.

 

Margareta m’a beaucoup plus. On la voit réellement grandir au long de ce roman qui s’étale sur plusieurs décennies. Je ne suis pas sûre qu’elle soit vraiment heureuse et, pourtant, on ne doute pas qu’elle ne puisse pas l’être davantage au vu du contexte historique et de ses choix de vie. J’ai beaucoup aimé la jeune fille un peu naïve que l’on a envie de prendre sous son aile tout comme la jeune femme déterminée et protectrice de ses proches que l’on découvre par la suite.

Son entourage est riche de belles découvertes que ce soit ses amies de Bohème, du couvent – Angela et Carla -, de ses rencontres telles Anna, de ses sœurs ou encore de son mari Maurice. Chaque personnage est réellement crédible, avec une personnalité forte qui nous empêche de douter qu’ils n’ont peut-être pas réellement existés…

Richard c’est un peu la douche froide de ce roman :  quand on le rencontre pour la première fois, il a vraiment tout pour lui… Il est jeune, beau et il nous promet prendre soin de Margareta toute sa vie. Puis, au fur et à mesure qu’on le rencontre, on découvre un lâche incapable de s’affirmer contre ses parents. Du coup, on ne sait jamais réellement si l’on doit le croire ou non et c’est assez usant de le voir tourner autour de la douce Margareta.

 

J’ai pris réellement plaisir de découvrir Charlotte Link dans ce genre inattendu. Je me suis réellement prise au jeu de cette histoire et ai apprécié voyage avec Margareta. Le ton est doux, franc : impossible de douter que cette histoire puisse être réelle !

Une excellente découverte.

 

[les +] Très crédible, passionnante.

[les -] Sans doute long pour certains.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge gourmand #5 - Eau

Challenge Des Gages ta PAL #6

 

Challenge Un mot, des titres #43

 

 

Du même auteur :

Illusions mortelles   L'enfant de personne  Le péché des anges  Le soupirant  Une femme surveillée

Repost0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 05:00

 

 

 

 

 

Je vois la vie en rose

Nadia LAKHDARI KING

France Loisirs2013

250 pages env.

 

 

 

 

 

 

 

Un imbroglio aux douze coups de minuit, le 31 décembre, chamboule le début d’année d’Iso et d’Emilie !

La recherche du cadeau parfait de Saint-Valentin, une cure de films romantiques prescrite par une ado, un mariage de campagne qui déraille, une rivale machiavélique au travail et un dîner de Pâques punché : voilà les hauts et les bas de la vie de deux amies pétillantes et attendrissantes à souhait.

 

 

Comme je le disais pour N’oublie pas mon petit soulier, si le Challenge Un mot, des titres n’était pas passé par là, je ne pense pas que ce livre serait sorti de ma PAL avant plusieurs années…

 

J’ai trouvé ce deuxième tome des aventures d’Emilie très sympa’ et j’ai eu plaisir à y retrouver la jeune femme entourée de ses amis et, surtout, d’y découvrir davantage Isa qui ne m’avait pas fait grande impression dans le tome précédent.

Cette histoire est vraiment amusante et j’ai pris plaisir à découvrir chacun des personnages de façon un peu plus poussée à travers des chapitres qui leurs sont dédiés. Ce sont donc nos deux amies ainsi que Charles et sa fille qui ont la vedette dans ce roman. Les intrigues sont donc multiples et ce fut un vrai plaisir d’avancer dans ce roman, moins rocambolesque que le précédent mais, sans aucun doute, plus crédible. C’est drôle, c’est pétillant et ça parle de la vie, la vraie.

J’ai trouvé intéressant de voir évolue Isa dans son milieu professionnel et se dépatouiller avec les requins qui rodent dans ce milieu, bien qu’ils soient très bien habillés et tout aussi sympathiques !

 

L’autre bonne découverte de ce roman, c’est la fille de Charles, une adolescente qui refuse que ses parents refassent leur vie chacun de leur côté. Dans ce roman, elle grandit et s’ouvre à chaque page ce qui est très plaisant !

 

L’écriture de Nadia Lakhdari King est très agréable et pleine d’humour. J’aime beaucoup son côté qui fait rêver à travers les milieux professionnels des personnages (ils passent tous à la télé !) avec des situations qui ont réellement lieu dans la vie des personnes « normales » ;)

Une jolie découverte.

 

 

[les +] Amusant, frais, crédible.

[les -] Un peu déjà-vu.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge gourmand #5 - Eau

Challenge Des Gages ta PAL #6

Challenge Un mot, des titres #43

 

 

Du même auteur :
N'oublie pas mon petit soulier  tome 1

Repost0
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 05:00

 

 

 

 

 

Lignes de vie

Graham JOYCE

Editions Folio – 2015

480 pages

 

 

 

 

 

 

 

Coventry, durant la Seconde Guerre mondiale.

Une famille de sept sœurs aux vies fondées sur l’amour, la tradition, l’angoisse et l’espoir, dominées par la sagesse et l’autorité d’une matriarche aussi indomptable que truculente. Des vies simples et émouvantes auxquelles se mêlent presque imperceptiblement l’étrange et le merveilleux, l’ordinaire et l’extraordinaire.

Cassie, la plus jeune des sœurs, a eu un petit garçon de père inconnu et n’a pas eu le courage de le céder à des parents adoptifs. C’est une fille fantasque et imprévisible, « la dernière fille au monde à qui laisser la garde d’un enfant » selon sa propre mère. Il est alors décidé que le petit Frank sera élevé par chacune des sœurs, à tour de rôle. Ainsi l’enfant sera-t-il le témoin privilégié de ces vies aux lignes si différentes, dans les drames et les illusions de l’après-guerre.

Mais Frank est un enfant particulier, doué d’intuitions étonnantes ; comme sa jeune mère, sensible à des signes invisibles : comme sa grand-mère, parfois visitée par des apparitions lui annonçant l’avenir...

Et au centre de leur histoire, il y eut la nuit du bombardement de Conventry par le Luftwaffe. La jeune Cassie s’est trouvée au cœur de cette nuit d’horreur hallucinée et y a laissé son secret le plus précieux…

 

 

Sans le challenge « Un mot, des titres », ce livre aurait encore traîné un bon moment dans ma PAL : une chance que le mot « vie » soit donc sorti du chapeau d’Azilis ! ;)

C’est un livre que j’ai donc piqué à mon papa et, je dois dire que, connaissant ses lectures habituelles, je suis assez étonnée qu’il a acheté ce livre : d’habitude il préfère les livres clairement plus fantastiques, voir fantasy quand ce n’est pas de la SF…

Personnellement, je n’ai pas spécialement accroché à cette histoire même si elle est plutôt sympa. C’est vraiment l’ambiance du livre, assez poussiéreuse et négative qui m’a dérangée… Et pourtant, j’ai beaucoup aimé le côté historique du roman qui nous montre différents mouvements anglais de l’après-guerre, le tout sans jugements – ce qui m’a surprise : comment se fait-il que Cassie – jeune mère célibataire – soit aussi bien intégrée dans sa ville ? Pourquoi la relation de Beatie et de Bernard – vivant maritalement sans lien sacrée – est tolérée ? Je ne sais pas vous, mais au vu de ce qu’il se faisait – ou ne se faisait pas – en France, je suis surprise que cela ne posait pas de problème à la même époque en Angleterre.

La dimension fantastique m’a également bien plus, notamment en ce qui concerne les apparitions de Martha – la grand-mère – toujours surprenantes mais très crédibles. J’ai moins accroché à ce qui touchait à Cassie ou Franck, trouvant ces deux-là un peu trop instables psychologiquement pour réellement m’attacher à eux.

 

Cette famille pas comme les autres m’a beaucoup amusée, notamment avec Martha et sa façon de manipuler gentiment tout le monde ! Les sept filles sont vraiment très différentes les unes des autres et c’est vraiment plaisant de les suivre chacune leur tour à travers Franck. Du coup, je suis un peu déçue que ce ne soit pas le cas d’Olive bien que l’on suive son mari – William – pour d’autres raisons.

Rita et Annie, deux personnages secondaires de l’histoire, m’ont beaucoup touchée. Ce sont des victimes silencieuses de l’histoire de cette époque et je suis ravie de les avoir découvert !

 

Du coup, je n’ai pas spécialement accroché à l’écriture de Graham Joyce que j’ai trouvé un peu trop compliquée à mon goût : les phrases sont longues, parfois alambiquées… Ce n’est pas vraiment le genre d’écriture que j’apprécie pour me détendre. Aussi, j’ai mis un peu de temps à venir à bout de ce livre (et ai même lu quelques autres titres en même temps – ce qui est vraiment rare chez moi !). Cependant, l’ambiance est vraiment travaillée, de même que les détails historiques ce qui rend cette histoire très crédible.

Un roman différent.

 

 

[les +] Différent, troublant.

[les -] Compliqué, pourquoi ces différences de mentalité aussi marquées par rapport à la France d’après-guerre ?

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge gourmand #5 - Eau

Challenge Des Gages ta PAL #6

Challenge Un mot, des titres #43

Repost0
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 05:00

 

 

 

 

 

Jeu de Plaisir
Adeline NEETERSONNE

Sharon Kena - 2013

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

 

Je l’ai rencontré… et ma vie s’est transformée.

Il m’a fait découvrir le plaisir, le vrai, dans un tourbillon de sensations intenses et de jeux érotiques. Le désir, la jouissance, l’extase ont pris un nouveau sens pour moi.

Il m’a tout appris.

Je suis devenue sienne. Entièrement. Et il le sait…

 

 

Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions Sharon Kena pour l’envoi de ce roman.

 

Habituellement, j’évite assez les lectures érotiques : je les trouve souvent fausses, peu crédible et mon côté féministe déteste la place que prennent les femmes dans ce genre de lecture. Mais là, il y avait ce petit quelque chose de mystérieux dans le résumé qui m’a donné envie d’en savoir plus…

J’ai tout d’abord été étonnée par la longueur de cette histoire : c’est davantage une nouvelle (26 pages virtuelles) qu’un roman. Mais, finalement, ce n’est pas plus mal : le rythme est bien présent, envoûtant et l’on n’a pas le temps de s’ennuyer une seule seconde. Les rendez-vous s’enchaînent, tous plus énigmatiques les uns des autres et nous donnent envie d’en apprendre plus sur ce fameux Clément.

Personnellement, j’ai assez apprécié que les scènes de sexe restent assez discrètes bien qu’elles y sont – bien évidement – présentes : elles ne se ressemblent pas et ne nous mettent pas dans une position de voyeur, ce qui pour moi est un sacré point positif.

Par contre, j’ai trouvé que les sentiments allaient un peu trop vite dans cette histoire pour être réellement crédibles.

 

Bizarrement, je ne suis pas certaine que le nom de l’héroïne soit clairement dit dans le texte, ou alors, c’est tellement rapide que l’on ne peut que l’oublier… Du coup, c’est plutôt intéressant : j’imagine que les lectrices pourront plus facilement s’identifier au personnage. Mais, personnellement, ce ne fut pas mon cas.

Clément est un personnage à part : il est vraiment énigmatique et, du coup, on ne sait jamais réellement ce qu’il pense ou ressent. Personnellement, je le trouve assez flippant : un type comme ça, dans la vraie vie, je le fuis.

 

C’était la première fois que je découvrais l’écriture d’Adeline Neetesonne et la découverte est plutôt positive : cela faisait longtemps que je n’avais pas autant apprécié ce genre de lecture ! C’est donc avec plaisir que je découvrirai ses autres textes ;)

Une lecture troublante.

 

 

[les +] Une nouvelle érotique pas comme les autres.

[les -] Un Clément un peu dérangeant.

 

 

 

Lu dans le cadre :

Ici et maintenant, Ann BRASHARESOn n'est jeune que deux fois, Adena HALPERN

Lucky Day - Sharon Kena

Repost0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 05:00

 

 

 

 

L'obscur

Frédéric LIVYNS

Academia - 2016
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

 

En emménageant dans leur nouvelle demeure, la famille Detreille y voyait le synonyme d'un nouveau départ. Cependant, leur nouveau foyer ne leur offre pas la quiétude tant espérée. Des bruits se font entendre, des ombres se faufilent… C'est alors que la fille aînée, Virginie, décide de mener l'enquête. Elle découvrira l'horrible passé de la maison et quels actes immondes y furent perpétrés. Ces investigations vont, bien malgré elle, la mener au-delà de la terreur !

 

 

Tout d'abord, je tiens à adresser mes remerciement aux Editions Academia pour l'envoi de ce roman.

 

Comme d'habitude avec Frédéric Livyns, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre si ce n'est que ça allait sans aucun doute faire peur. Pour le coup, ça a marché du tonnerre avec moi : l'auteur à joué avec mes craintes les plus fortes et je n'ai pas arrêté de voir des ombres dans tous mon appartement durant ma lecture (amplifié avec les bruits de pas du voisin du dessus) et j'ai passé une très mauvaise nuit.

J'aime beaucoup la façon dont cette histoire est racontée : les faits sont mystérieux et pourraient être vrais, ainsi, au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire, on s'enfonce dans le paranormal... Les événements sont ni trop gros - pour ne pas faire improbables -  ni trop petits - histoire d'être tout de même assez impressionnants et de nous faire peur. Du coup, L'obscur  se lit bien et il est difficile de le lâcher pour retourner en cours (surtout quand c'est des stat').

Jusqu'au bout, on se demande comment va bien pouvoir se terminer cette histoire : bien ou mal ? Du coup, celle-ci m'a surprise et beaucoup plu par son côté à double tranchant et ce qu'elle signifie pour le futur...

 

Tout au long du roman, l'on rencontre des personnages intéressants et de tout âge. Bernard, tout d'abord, charmant papy qui sait ce qu'il se passe dans cette maison et tente d'en avertir les habitants, puis Virginie, qui y habite. La jeune fille m'a beaucoup plu puisque, malgré son jeune âge et sa naïveté, elle déplace beaucoup de montagnes pour tenter de sauver sa famille. Et, l'inspecteur et Tibburse qui épaulent Virginie en lui apportant une aide importante.

J'ai également beaucoup aimé l'évolution des parents de Virginie et les changements inquiétants qui s'opèrent en eux. Vous en dire plus serait vous en révéler beaucoup trop sur l'intrigue, mais sachez que leur rôle est très important et que ces deux-là sont assez impressionnants et crédibles dans leur genre.

 

Comme toujours, j'ai pris beaucoup de plaisir (et ai perdu pas mal d'heures de sommeil ;D) en voyageant dans l'univers sombre et inquiétant de Frédéric Livyns. Il a vraiment l'art et la manière de nous mettre mal à l'aise en décrivant des choses qui pourraient nous paraître anodines dans la vraie vie..

Un roman inquiétant à découvrir !

 

 

[les +] Crédible et inquiétant.

[les -] Attention aux jeunes lecteurs.

 

 

Lu dans le cadre :

Repost0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 05:00

 

 

 

 

Passion à l'italienne

Caroline COSTA

Harlequin - 2016

ebook - epub

 

 

 

 

 

Elle est espagnole.

Il est italien.

La passion coule dans leurs veines.

A la seconde où elle a croisé le regard d’Orlando, Pandora a compris que cet homme bouleverserait sa vie. Car Orlando Ongarelli ne se contente pas d’être un éminent chirurgien, non, il est en plus intelligent, charismatique et… très séduisant. Alors, quand elle a lu dans ses beaux yeux bleus que l’attirance était réciproque, Pandora s’est laissé tenter par l’idée d’une passion à l’italienne. Une passion d’une nuit, sans attache, sans promesse et sans suite. Mais, au lendemain de leur étrainte, leur résolution de s’en tenir à une simple relation professionnelle paraît bien difficile à respecter, et Pandora commence à envisager l’idée de laisser un homme entrer dans sa vie. Et si Orlando était celui à qui elle peut confier tous ses secrets ?

 

 

Un grand merci aux éditions Harlequin pour l’envoi de ce roman.

 

J’ai une véritable tendresse pour les romans de Caroline Costa. Il faut dire aussi que l’auteure est très sympathique, facilement abordable et que notre métier en commun nous a beaucoup amusée… Bon, il faut dire aussi que suite à notre dernière conversation, je me demande si je ne vais pas finir dans un de ses livres (cela dit, je serai très flattée d’avoir servie de « catalyseur » à l’une de ses romances) ! ;)

Passion à l’italienne ne fait pas défaut : l’histoire est simple, toute douce et fait doucement rêver. On évolue dans le milieu de l’art et du luxe et, ma foi, on s’y fait plutôt bien ! J’ai beaucoup aimé la façon dont les clichés que l’on peut avoir sont tournés en dérision et dont Caroline Costa nous montrer que l’on peut être riche en aspirant à des choses simples (tout en gardant tout de même un certain train de vie – faut pas non plus exagérer ! ;D). J’ai trouvé cette romance très mignonne bien qu’un peu prévisible : il n’est pas difficile de deviner ce qu’il va se passer entre Pandora et Orlando… Par contre, j’ai beaucoup aimé toutes les histoires autour de la clinique et de son avenir ainsi que la maladie mystérieuse d’Orlando. Les trois intrigues sont menées de front et s’entremêlent régulièrement pour en former une plus complexe avec des liens forts.

 

J’ai beaucoup aimé le mystère qui existe autour de Pandora : bien que l’on a régulièrement sa voix pour nous guider dans cette histoire, elle reste difficilement prévisible et son passé est clairement un mystère… On y devine des choses sombres, qui nous mettent un peu mal à l’aise en nous demandant jusqu’où elle a pu aller. Cela dit, elle est très sympathique et envoûtante.

Orlando est beaucoup plus cliché et on lit en lui comme dans un livre ouvert. Du coup, il contrebalance parfaitement avec Pandora. Quant à sa famille et à Camilla, ils sont assez effrayants dans leur genre : je n’aimerais pas du tout être coincée dans un ascenseur en leur compagnie !

 

Comme toujours, c’est un réel plaisir de lire Caroline Costa tant son écriture est douce. On suit facilement les aventures de ses personnages et l’on devine aisément toute l’affection qu’elle ressent pour eux.

Une romance charmante.

 

 

[les +] Des rebondissements assez inattendus.

 

[les -] Peu de surprises dans la romance.

 

 

Lu dans le cadre :

Colocs (et plus), Emily BLAINEOn n'est jeune que deux fois, Adena HALPERN
 
 
Du même auteur :
 Croisière all inclusive - amour compris  Deux coeurs au fil de l'eau Sur ta route
 Conte de Faye  tome 1 : Blue

 

 

 

 

Prête à t'aimer ?

Mily BLACK

Harlequin - 2016

ebook - epub

 

 

 

 

 
Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs