Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 06:15

 

 

 

 

Qu'est-ce-qu'on a fait au bon Dieu ?
Philippe DE CHAUVERON

2014
 

 

 

 

 

 

 

 

Claude et Marie Verneuil, issus de la grande bourgeoisie catholique provinciale, sont des parents plutôt "vieille France". Mais ils se sont toujours obligés à faire preuve d'ouverture d'esprit. Les pilules furent cependant bien difficiles à avaler quand leur première fille épousa un musulman, leur seconde un juif et leur troisième un chinois. Leurs espoirs de voir enfin l'une d'elles se marier à l'église se cristallisent donc sur la cadette, qui, alléluia, vient de rencontrer un bon catholique...


J'ai vu ce film lors d'une soirée film-pizza (on ne se refait pas) avec des amis. On était plusieurs à ne jamais l'avoir vu et au vu de son succès, on s'est dit qu'il méritait sans doute un peu de notre attention (et tant pis pour le film en anglais ! - toutes les excuses sont bonnes ;p).

Personnellement, j'ai beaucoup aimé ce film. La petite soeur a décidé de ne pas le voir à cause de ses trop nombreuses répliques racistes mais, personnellement, j'ai choisi de prendre toutes ces remarques au second degré : du coup, j'ai beaucoup ri tout au long du film.
J'ai bien aimé le fait que la situation dans chacune des familles des mariés soit la même : on pense toujours au racisme des blancs envers les autres cultures, mais rarement que la réciproque existe également. Je pense que c'est surtout ça qui m'a beaucoup amusé dans ce film : cette situation d'arroseur arrosé.
Par contre, l'histoire me semble assez tirée par les cheveux : j'ai du mal à comprendre pourquoi les soeurs demandent à Laure d'annuler le mariage vu qu'elles sont également passée par cette situation...

 

Les différents personnages sont vraiment agréables surtout le trio de beau-frère : leur amitié reste palpable entre tous leurs petits pics qu'ils s'envoient lors des retrouvailles familiales.
J'ai trouvé que la relation entre les soeurs était beaucoup moins développée ce que je trouve assez dommage même si elle permet de mettre en avant d'autres relations sans doute plus intéressante.
Bizarrement, les parents m'ont assez touchée : bien que je ne partage pas leurs idées, je comprends le fait qu'ils puissent être déçus que leurs filles n'aient pas le mariage de conte de fée dont ils avaient toujours rêvé pour elles... Après, bien sûr, ça n'excuse pas tout !

Un film amusant à voir, à prendre au second degré ;p
 

N'hésitez pas à me prévenir si le lien ne fonctionne plus

Repost 0
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 06:15

 

 

 

 

 

Le journal de Raymond F.
Christophe ROSATI

L'ivre-book - 2014

ebook - epub
 

 

 

 

 

 

Le ciel est chargé, il pleure des larmes lourdes.
Coincé dans son appartement, Raymond F. n'a d'autre occupation que de tenir son journal. Il couche par écrit ses réflexions désabusées, sa haine et ses angoisses du monde qui l'entoure et qu'il ne peut plus atteindre.
Seule sa fenêtre, écran ouvert sur l’extérieur, lui permet d'appréhender les évènements.
Ceux qui se déroulent devant ses yeux sont-ils de nature à le remettre en question ? Peut-on retrouver l'envie de vivre lorsqu'on est irrémédiablement handicapé, vieux et seul ?


J'ai vraiment été surprise par cette courte nouvelle (une dizaine de page) disponible gratuitement sur le site des Editions L'ivre-book.

En effet, au début, elle me semblait d'une banalité ennuyeuse à propos d'un mec coincé dans un fauteuil roulant racontant sa vie - ou plutôt ce qu'il aperçoit depuis sa fenêtre - au fil des jours. Mais, en fait, Le journal de Raymond F. est bien plus que cela : c'est loin d'être un texte de lamentation, ni même d'une banalité monstre ! C'est une histoire qui nous prend aux tripes, qui nous désarçonne et face à laquelle on se sent impuissant tellement la fatalité de la vie y est importante.
J'ai été étonnée par le fait que le texte se révèle assez apocalyptique et la fin m'a franchement surprise. Elle est triste mais vraiment très très bonne ! Je ne souhaite que le meilleur à Raymond et j'espère qu'il a atteint son but... mais, au fond de moi, je sais que c'est peu probable.

 

Raymond est vraiment un bon personnage : au début, je l'ai pris assez de haut. Je n'en suis pas fière, mais j'ai toujours du mal avec les gens qui se lamentent, même quand ils ont des circonstances atténuantes... Mais au fur et à mesure que je lisais son journal, je me suis davantage attachée à lui et à tous ses petits repères qui lui font se sentir davantage en vie.
Du coup, j'ai été vraiment énervée en voyant que Sylvia ne réapparaissait pas... surtout en devinant ce que ça pouvait signifier pour la vie de la jeune femme.

Ainsi, j'ai également pu découvrir l'écriture de Christophe Rosati que j'ai beaucoup apprécié : il est totalement passé à la trappe tellement j'avais l'impression de lire les mots de Raymond. Et, je trouve que c'est justement ce qui fait les bons auteurs ;p
J'espère pouvoir bientôt découvrir une de ses autres histoires : celle-là m'a vraiment laissé une forte impression !
Une nouvelle assez terrible à découvrir.


[les +] de la tension, des surprises, de la crédibilité : un texte qui cache bien son jeu !
[les -] ...

 

Repost 0
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 06:15


 

 

 

 

 

Infinite
Julie BOUCHONVILLE

L'ivre-book - 2013
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Il y a 15 ans, les musiciens de Restless étaient adulés par les foules… et le temps a passé. Infinite n’est pas une histoire ordinaire de musiciens, ce n’est pas une histoire de gloire, de succès ou d’excès. C’est l’histoire d’une fin, ni plus heureuse ou tragique que toutes les autres. Juste une fin et tout ce qu’elle implique.

 

J'ai été assez bluffée par cette nouvelle disponible gratuitement sur le site internet des éditions L'ivre-book : l'auteur - Julie Bouchonville - est toute jeune (23 ans) et pourtant son écriture ne manque pas de caractère ! J'ai beau avoir son âge, jamais je n'aurais pu écrire un texte aussi abouti : je suis un peu jalouse ;p

J'ai bien accroché au thème de sa nouvelle : la jet-set, les paillettes, la célébrité... ça en jette ! Par contre, il reste difficile de savoir ce que deviennent les stars quand leur célébrité retombe. C'est vraiment une question que je n'ai jamais vraiment pris le temps de me poser. Du coup, j'ai bien aimé l'hypothèse que nous apporte Julie Bouchonville dans cette nouvelle : elle est loin d'être rose, ni même positive mais elle est crédible. Elle m'a vraiment donné envie d'y croire.
J'ai eu l'impression de voir la vie défiler dans cette nouvelle : j'ai vraiment senti un grand décalage entre les différents personnages comme si certains grandissaient plus vite que d'autres. J'ai trouvé cette idée intéressante : c'est souvent le cas dans la vraie vie. Certains stagnent pendant que d'autres avancent rapidement...

Les différents personnages n'ont pas pu être beaucoup développé en cette petite dizaine de pages mais ça m'a largement suffit : j'ai pu me faire rapidement mon idée sur David et Peter, moins sur Bill et Twiggy (qui sont plutôt des figurants dans l'histoire d'ailleurs). Ils m'ont l'air d'avoir des avis assez différents sur leur vie et leur carrière passée, du coup, c'est assez intéressant de découvrir ce qu'ils comptent dorénavant faire de leur vie maintenant que tout ça est terminée...

L'écriture de Julie Bouchonville m'a bien plu même si elle m'a assez désarçonnée par son ton très "nature" limite vulgaire par moment. La surprise passée, ça ne m'a pas posé davantage de problèmes : ça colle parfaitement avec l'ambiance de l'histoire et le genre de personnage.
J'ai aimé le dynamisme et le pep's de son écriture que j'espère pouvoir retrouver très bientôt.
Infinite est une nouvelle à découvrir !


[les +] de la crédibilité, de l'originalité, du dynamisme.
[les -] un langage déroutant au début.

 

Repost 0
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 06:15

 

 

 

 

 

 

Monsieur Edouard

Raphaël NOMEZINE
L'ivre-Book - 2013
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

« Il avait soupé à 19 heures 02 d’un bouillon de poireaux et d’une petite salade verte légèrement relevée au vinaigre balsamique. Puis il s'était installé dans son relax, sous la tonnelle écrue, pour s'adonner à la lecture d'un classique de la littérature. Après une longue période balzacienne, il avait décidé de se replonger avec délectation dans les écrits de Victor Hugo. »

 

Et voici la seconde nouvelle de Raphaël Nomézine dont je vous parlais hier. Celle-ci ne m'a pas vraiment plus : je ne l'ai pas trouvé assez claire, assez "évidente"... J'imagine que c'est fait exprès, mais, personnellement, ça m'a dérouté d'avoir une fin floue.

 

En fait, cette histoire est très courte et très impersonnelle. Une distance est volontairement mise avec le lecteur et du fait, je ne me suis pas sentie concernée ou même investie dans cette histoire : j'ai cherché à comprendre ce qu'il se passait, mais il est vrai que ça ne m'intéressait pas forcément plus que ça vu que je n'ai pas trouvé ma place dans l'histoire.

La fin m'a vraiment déroutée : j'ai du la relire plusieurs fois pour être sûre de l'avoir bien comprise. Après, je ne suis pas certaine qu'il y avait vraiment quelque chose à comprendre : je crois que c'est vraiment au lecteur de se faire sa propre idée sur ce qui a pu se passer.

 

Edouard est vraiment loin d'être un personnage sympathique : je ne vois vraiment pas comment un lecteur peu s'identifier à ce genre de personne ! Il est réglé comme un coucou suisse, n'est pas franchement aimable et laisse peu de fantaisie dans sa vie... Autant dire qu'il ne m'a pas particulièrement fait rêver non plus !

 

Même si je n'ai pas passé un excellent moment avec cette histoire, j'ai tout de même apprécié l'écriture de Raphaël Nomézine : son écriture est dynamique et laisse une grande part au suspense !
Une nouvelle à laquelle je n'ai pas accrochée.


[les +] Une belle écriture, du mystère.
[les -] Une trop grande distance avec le lecteur, une histoire trop floue pour moi.



Du même auteur :

Des visages La vague à lames, Gaby...
 

Repost 0
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 06:15

 

 

 

 

 

La vague à lames, Gaby...

Raphaël NOMEZINE
L'ivre-Book - 2013
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Découvrez Raphaël Nomézine dans cette nouvelle, une tranche de vie finement découpée.
Suivez-le ensuite dans son recueil "Ephémères et diluviennes".

 

J'avais découvert Raphaël Nomézine grâce à un recueil de nouvelles paru chez Booxmaster (je crois qu'ils ont fermé depuis) : j'avais beaucoup aimé cette nouvelle et l'auteur m'avait conseillé de télécharger deux de ses nouvelles disponibles gratuitement sur le site des éditions L'ivre-book (que je ne connaissais pas du tout à l'époque !).
Deux ans plus tard, je me suis enfin décidée à livre la première de ces nouvelles et je regrette de ne pas l'avoir fait plus tôt : l'histoire est très très bonne !


L'histoire de Gaby est vraiment mystérieuse : dès les premières pages, je me suis doutée que ça allait mal tourner et ça n'a pas loupé ! Sans que la nouvelle soit pour autant prévisible, j'avais plusieurs scénari en tête sur ce qui pouvait se passer : du coup, j'avais compris assez facilement la réalité des choses, mais, ça ne m'a pas empêchée d'être surprise par plusieurs évènements. J'étais bien loin d'avoir tout pensé à l'avance ! Et tant mieux ;)
La vague à lames est une nouvelle très courte (7 pages virtuelles) mais elle ne manque vraiment pas de rebondissements : j'ai très rapidement accroché à l'histoire et ai dévoré celle-ci en quelques minutes !
La chute de l'histoire m'a attristée... mais je dois reconnaitre qu'elle est excellente !

Le personnage de Gaby m'a beaucoup plu : au début, elle parait d'une normalité déconcertante et semble s'ennuyer dans sa propre vie et, au fur et à mur, elle prend confiance en elle et décide de choisir son avenir. Du coup, même si je connaissais finalement très peu de choses d'elle, elle a su me toucher.

J'ai beaucoup apprécié l'écriture de Raphaël Nomézine. Elle est dynamique, claire et va droit au but ! Sans oublier qu'il a su me surprendre et que j'ai passé un très bon moment en découvrant son histoire.
Une nouvelle à découvrir !



[les +] du suspense, des surprises, une fin détonnante
[les -] ...




Du même auteur :

Des visages Monsieur Edouard
 

Repost 0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 06:15

                                               

rendez-vous initié par Mallou et proposé par Galleane

 

 

CE QUE J'AI LU LA   SEMAINE PASSEE 

La vague à lames, Gaby - Raphaël NOMEZINE • [mon avis]

Monsieur Edouard - Raphaël NOMEZINE • [mon avis]

 

 

 

CE QUE JE LIS  EN CE MOMENT

Jusqu'au Crépuscule - Laurent ANDRE & Christelle HEDIN

Paris, 13ème arrondissement, été 70, cinq enfants font connaissance.
Une belle amitié va naître entre Marie, Julie, Christophe, Philippe et Lucas, intemporelle malgré les années qui passent. Espiègles, débordants d'énergie et de lubies, ils se lient un peu plus chaque jour, partageant jeux, activités sportives, découvertes technologiques, fous rires, peines et drames familiaux.
Les cinq amis grandissent, toujours animés par cette même amitié devenue fusionnelle, et vivent leur premier amour, leur première expérience sexuelle. Qui n'a pas un jour rêvé de revivre ses premières fois exaltantes ?
Une histoire qui vous transporte dans les années 70-80 et vous immerge dans la vie trépidante de ces cinq enfants à la vie, à la mort…

 

 

 

CE QUE JE VAIS LIRE CETTE SEMAINE

http://img.livraddict.com/covers/146/146989/couv36975267.jpg

Système d'exploitation - Vincent GERMAIN

Rossetti & MacLane, tome 5 : Un froid de loup - Jérôme DUMONT
Petits délices et grand amour - Nora ROBERTS

 

 

 

Et vous, que lisez-vous ?

Repost 0
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 06:15

http://1.bp.blogspot.com/-A-Z7QDe6dsw/TVW1_wGKVVI/AAAAAAAAA_4/r76W4WMsd3w/s1600/mailbox1.jpg

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren  et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. Retrouvez l'ensemble des participants francophones chez Lire ou mourir.

 

+ 6 nouveaux livres papier dans ma PAL ces dernières semaines ! Les deux romans de Sophie Belin ont été reçus dans le cadre d'un partenariat.  Pour en savoir plus, n'hésitez pas à cliquer sur sa couverture.

 

                 

 

 


Et vous, qu'avez-vous adopté cette semaine ?

Repost 0
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 06:15

 

 

 

 


Amère

Jo Ann VON HAFF

L'ivre-Book - 2013

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

« Léopoldine est la réplique vivante d’une poupée en porcelaine : pâle, raide comme un balai, la peau brillante, le front lisse, les joues rosées et les cils volumineux. Pour Charlotte, sa mère ne diffère pas beaucoup d’une statue : il y a un creux à la place du cœur. »

 

J'aime beaucoup ce genre de découverte : j'avais téléchargé cette nouvelle sur le site des Editions L'ivre-Book uniquement parce qu'elle était gratuite. Le titre, son résumé ne me tentait pas plus que ça, mais vu qu'on est jamais à l'abri d'une bonne surprise... Et, effectivement, j'ai été convaincue : j'ai passé un excellent moment avec cette histoire très très courte !

 

Tout l'intérêt d'Amère réside dans ses sentiments ultra-puissants : on ne connait pas du tout Léopoldine et Charlotte et pourtant l'on ressent immédiatement le malaise entre les deux femmes.
Ce qui m'a frappé dans ce texte c'est surtout la force des ressentiments mais aussi le fait que les proches de Léopoldine semblent totalement ignorer l'existence de la mésentente entre la mère et la fille...
Bizarrement, j'ai trouvé que Charlotte redevenait la petite fille qu'elle a du être un jour quand elle doit s'expliquer de cette relation : le titre de la nouvelle prend effectivement tout son sens !

J'ai beaucoup apprécié la dualité entre Léopoldine et Charlotte : elles n'ont vraiment rien en commun et du coup, c'est assez intéressant de les voir évoluer au cours de ce thé... A un moment, je me suis demandée si je ne m'étais pas rangée trop vite du côté de l'une des femmes en accordant plus d'importance à son explication... mais non, la fin m'a conforté dans mon choix premier.

On ne connait pas grand chose de ces deux-là dans cette nouvelle mais, étrangement, cela m'a parfaitement suffi pour m'intégrer pleinement dans ce texte : les sentiments sont tellement forts que, finalement, le reste n'a pas tellement d'importance.

C'était la première fois que je découvrais l'écriture de Jo Ann Von Haff et je ne pense pas que ce sera la dernière : j'ai beaucoup aimé la puissance de ses mots et la simplicité relative de son histoire. Même si je ne me suis pas identifiée dans son histoire, elle m'a totalement emmenée avec elle.
Une courte nouvelle très belle.


[les +] des sentiments puissants, une belle écriture.
[les -] ...

 

Repost 0
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 06:15

 

 

 

Les Dits du Midgardr, tome 1

Sàga

Manuel ESSARD

L'ivre-Book - 2013

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

« Il fut un temps où les Dieux de l’Ásgardr vivaient et marchaient sur la terre des hommes que l’on nommait le Midgardr. Mais dans leur mystérieuse disparition, les Dieux emportèrent avec eux un morceau du Midgardr. Ce n’était plus vraiment notre terre, sans en être tout à fait une autre. Le ciel était continuellement gris et bas, et l’hiver régnait en maître d’un bout à l’autre de l’année. »
Le début d’une fabuleuse saga nordique nous est contée dans ce livre. Manuel Essard, ancien auteur du Fleuve Noir, récompensé d’un prix du Public, revient enfin à la littérature de l’imaginaire.

 

Franchement, j'avais vraiment hâte de lire cette nouvelle que j'ai téléchargé gratuitement il y a seulement quelques jours sur le site des éditions L'ivre-Book, mais, voilà, je suis assez déçue par cette lecture.
Il faut dire aussi que j'aime beaucoup les histoires de vikings et surtout l'ambiance que l'on découvre dans celles-ci et là... je ne les ai pas retrouvées.

En fait, je crois que c'est la présence de magie dans ce texte qui m'a posée problème : quand je lis ce genre d'histoire c'est pour me plonger dans une époque passée et non passer dans un autre monde... Du coup, dans le cas de Sàga, je trouve que l'histoire manque pas mal de crédibilité.
Le langage m'a également dérangée par moment : Manuel Essard emploie certains mots dans son récit qui m'ont fait me poser question... je ne les avais jamais vu jusqu'à présent dans ce genre d'univers mais plutôt dans des récits moyenâgeux !
En soit, l'histoire reste agréable et bien menée sans oublier que la fin est une réelle surprise : jamais je n'aurais pu deviner qu'une chose pareille pourrait arriver ! Ce premier tome est vraiment surprenant et plein de rebondissements : c'est vraiment l'ambiance qui a ralentit ma lecture.

 

Sàga - l'héroïne de l'histoire - est plutôt sympathique et mystérieuse. On découvre assez rapidement qu'elle a une mission bien lourde à effectuer pour son jeune âge. Du coup, fatalement, on aimerait pouvoir l'aider et la protéger, en sachant très bien que c'est toutefois impossible.

Vali m'a tout de suite plu : il impose directement le respect et pour de bonnes raisons. J'aime son respect des traditions et de ses valeurs : il a l'air franchement droit dans ses bottes...

Comme je le sous-entendais un peu plus haut, je n'ai pas particulièrement accroché à l'écriture de Manuel Essard. Non pas qu'il écrit mal, au contraire ! C'est juste qu'il n'a pas trouvé les bons mots pour me convaincre de voyager dans son univers avec lui...
J'espère que j'aurai l'occasion de redécouvrir son écriture dans un univers différent, histoire de réellement en profiter.
Une nouvelle sympathique.


[les +] Des personnages mystérieux et attachants.
[les -] Un univers trop magique pour une ambiance Vikings.

 

Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 06:15

 

 

 

 

 

Quand la mort nous sépare

L.S. ANGE

L'ivre-book - 2015
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Ce silence oppressant... Ce sentiment de ne pas exister, de n'être rien... Je ne dors jamais, je reste éveillée jour et nuit à observer la vie des autres, le temps s’étire et n'en finit pas. Je sais que je suis morte depuis des siècles... Je me rappelle... Je donnerais n'importe quoi pour rejoindre la lumière... J'ai tout essayé pour y parvenir. Mais je reste là, entre ces murs, prisonnière de cet enfer. Timaël est arrivé dans cette maison, dans ma vie, il y a deux ou trois ans, je ne m'en rappelle plus, le temps n'a plus vraiment d'importance pour moi. Ce fut mon rayon de soleil dans les ténèbres... Je l'aime... Plus que tout, je l'aime... Mais il ne sait pas que j'existe. Ne connaît pas la force de mon amour pour lui...

 

J'ai téléchargé ce livre gratuitement il y a quelques jours sur le site des éditions L'ivre-book. Si je me suis décidée à le lire si rapidement c'est, entre autre, à cause de la session 'mort' du Challenge Lire sous la contrainte.
Ne lisant jamais les résumés, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre et, franchement, j'ai passé un bon moment avec cette nouvelle d'une vingtaine de pages.

L'histoire est très simple et pourtant très sympa : j'aime beaucoup l'idée de suivre les aventures d'un fantôme amoureuse d'un humain. Habituellement, les histoires de ce genre que je lis sont vu de l'autre côté (de l'humain amoureuse d'un fantôme). Du coup, j'ai trouvé ce point de vue assez original, surtout qu'il est bien conté.
De même, j'ai trouvé les aventures d'Adélice assez rocambolesques bien qu'assez prévisibles. Cependant la fin m'a vraiment étonnée.

Adélice est vraiment un personnage très agréable à suivre même si elle est trop fleur bleue pour moi. Elle m'a touchée mais je ne me suis pas reconnue dans ses actes.
Timaël m'a également plu : j'ai cru comprendre que cette nouvelle était en fait un premier tome, du coup, je serais assez curieuse d'en apprendre un peu plus sur lui par la suite...

J'ai apprécié l'écriture de L.S. Ange : c'est agréable, assez "romantique" et émouvant. J'ai également une autre de ses nouvelles dans ma PAL - De toute mon âme - et je sens qu'elle va également bientôt en sortir !
Un premier épisode très sympa' !

 

 

[les +] un point de vue original, une histoire touchante, une écriture agréable.
[les -] un peu trop fleur bleue pour moi.

 

 

Du même auteur :

De toute mon âme épisode 1

Repost 0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs