Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 05:00

 

 

 

 

La Bulle
Tifenn CHIQUELLO

Librinova - 2017
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Alors que l'air est devenu irrespirable sur la planète, l'humanité ne doit sa survie qu'à un seul homme inventeur d'une bulle sous laquelle vit toute la population désormais. Les survivants se divisent en deux catégories : les riches, qui gagnent un salaire, et les pauvres, réduits à la condition d'esclaves. Jonas, pauvre de la classe 16, passe ses nuits à dévorer les livres dérobés à la bibliothèque, pour en apprendre davantage sur le "monde d'avant". Las des humiliations et du sadisme sans limite des riches, il ne cesse d'enfreindre le règlement. Un soir, Jonas aperçoit une étoile filante et fait un voeu : celui d'être enfin libre. Il est loin de se douter que son souhait va se réaliser bien plus vite qu'il ne l'avait imaginé... Suivez Jonas dans une aventure palpitante, au coeur d'un univers fantastique !

 

 

Un grand merci aux éditions Librinova pour l'envoi de cette belle découverte.

 

Cela faisait un moment que je n'avais pas eu l'occasion de lire de la dystopie et je suis vraiment heureuse que ce "retour aux sources" se fasse avec La Bulle. Ce roman m'a captivée immédiatement : c'est totalement le genre d'histoire que j'apprécie et qui me donne envie d'en savoir plus.

Personnellement, j'ai beaucoup aimé l'univers de La Bulle : c'est étrange, intrigant et, fatalement, on se demande comment l'humanité a pu en arriver ça. Ça semble surnaturel mais pourtant, cette histoire est d'une crédibilité déconcertante. Bon, en soit, il y avait toutes les clefs pour que j'apprécie ce roman : des personnages attachants, un peu de sang, un univers apocatalyptique et un amour profond des livres par le personnage principal. Bon, du coup, c'est également à double tranchant : beaucoup de mes questions sont restées sans réponses et j'aurai aimé vivre un peu plus longtemps dans la bulle pour en savoir davantage sur tout ça...

Cela dit, j'ai bien aimé le schéma plutôt classique de l'histoire : le premier tiers, on vit dans la bulle, à son rythme puis il se passe quelque chose, le personnage principal se rebelle et l'on sort de la bulle à la recherche de nouvelles aventures. Bon, il est certain qu'un peu d'innovation de ce côté-là ne m'aurait pas déplu, mais ça roule et l'histoire reste sympa'.

J'ai également apprécié la nouvelle vie que découvre Jonas hors de la bulle avec ses règles et ses habitants sympathiques. C'est toujours intéressant de découvrir de nouveaux univers, surtout avec les yeux d'une nouvelle recrue avec ses étonnements et ses bêtises ! Cela dit, j'ai tout de même une préférence pour la bulle : j'apprécie réellement les univers sombres et, dans les dystopies, ce sont toujours les premiers découverts qui m'intéressent et m'intriguent le plus.

L'histoire en elle-même est vraiment intéressante bien que, encore une fois, plutôt classique : ce n'est pas vraiment original, on se doute assez rapidement de ce qu'il va se passer par la suite mais ça marche bien. Finalement, c'est aussi ce que j'avais envie de lire donc ça ne m'a pas posé de problèmes. La fin est également agréable et appelle à une suite que je serai très curieuse de lire !

 

Jonas m'a tout de suite plu : il est sympathique, loyal et a du mal a rester calme devant une injustice. On se reconnaît facilement en lui, même si, clairement, peu de gens agiraient comme il a le courage de le faire... C'est le genre d'amis que l'on rêve d'avoir et, dans ce livre, il s'en montre réellement digne. J'aime bien le fait aussi qu'il a des peurs qu'on pourrait juger "étonnantes", notamment sa peur des chiens. Le passage où sa nouvelle amie tente de lui faire comprendre violemment que les chiens sont gentils est criante de vérité tellement les personnes (dans la vraie vie) ne comprennent pas ce genre de peur...

Ses différents amis sont vraiment sympathiques, notamment ceux de la bulle : ils sont liés, soudés et clairement, ils se battront jusqu'au bout pour tous s'en sortir.

 

C'était la première fois que je découvrais l'écriture de Tifenn Chiquello et c'est réellement une belle découverte. C'est fluide, intéressant et l'on sent qu'elle aime vraiment ses personnages. Ceux-ci sont peut-être un peu trop "parfaits" mais cela n'entache par pour autant leur crédibilité. En tout cas, ce qui est sur, c'est que j'espère qu'il y aura une suite et que je la lirais avec plaisir !

Une belle découverte !

 

 

[les +] Une dystopie agréable et intrigante, des personnages sympathiques.

[les -] Un peu classique.

 

 

Lu dans le cadre de :

Repost 0
18 juillet 2017 2 18 /07 /juillet /2017 05:00

 

 

 

 

 

Tinder Surprise
Ana KER

Editions Albin Michel - 2017
256 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quatorze jours pour devenir une trentenaire épanouie et heurese  grâce à Tinder, une application de rencontres pour mobile. C'est le pari fou de Joséphine Simon, au bout du rouleau sentimental, et qui désespère ses copines.

Du musclé, du tendre, du radin, du tatoué, du romantique, du biker ou du rasta : bienvenue au supermarché de l'Homme. Il n'y a qu'à liker ou à noper pour consommer. Simple comme bonjour. Quoi que...

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Albin Michel pour l'envoi de ce roman.

 

Au final, je ne sais pas trop quoi penser de Tinder Surprise : l'histoire est sympa' mais elle ne me parle pas. Personnellement, je trouve les sites de rencontre plutôt glauque et Tinder particulièrement malsain. Et, franchement, je ne pensais pas que ce livre serait autant une Ode à l'application... Sans compter que le rythme où s'enchaînent les rencontres (deux par jours tout de même !) n'a rien de naturel et à joué également dans mon malaise : personnellement, ce n'est vraiment pas comme ça que je traite les gens dans la vraie vie. Joséphine prend et jette les pauvres garçons qui tombent dans ses filets sans compassion : une fille vraiment comme ça, ça existe vraiment ?

Cependant, il est vrai aussi que ce roman est vraiment rafraîchissant : les profils des garçons m'ont beaucoup amusée tout comme les rencontres rocambolesques que fait Joséphine.  C'est drôle, moderne et j'imagine qu'il y a pas mal de vrai dans cette histoire pour les parisiennes. Sauf que moi, je suis une petite provinciale et que, du coup, ça ne me parle pas.

Ce qui est également dommage, c'est qu'il n'y a pas vraiment de grand final à cette histoire. Ou plutôt qu'il tient en une seule phrase... J'aurai aimé en savoir un peu plus.

 

Joséphine est plutôt sympathique et amusante mais j'ai senti une vraie distance entre elle et moi. J'imagine que c'est surtout parce qu'elle vit sur internet pendant quatorze jours tandis que j'ai les pieds bien encrés dans la réalité. Ce qui m'a dérangée chez elle, c'est cette impression qu'elle donne de ne pas respecter les gens qui l'entoure : sa façon de se comporter avec les hommes bien sûr (on en a déjà parlé plus haut) mais surtout le fait qu'elle appelle ses copines par un numéro. Sincèrement, qui fait ça sans manquer de respect ?

Dans tous les cas, j'ai beaucoup apprécié les différents personnages que l'on croise tout au long du roman. Chacun a sa propre personnalité tout en restant touchant, bien plus que Joséphine au final... étrange, non ?

 

Honnêtement, je n'ai pas accroché au style d'Ana Ker : ça manque trop de naturel pour moi. En la lisant, j'ai eu cette impression d'autosatisfaction qui m'agace plus que tout. Du coup, j'ai eu de mal avec cette lecture, d'autant plus que l'auteure fait tout pour créer de la distance entre nous et l'histoire de Joséphine : c'est superficiel, rapide et les émotions ne sont pas présentes.

Une lecture décevante.

 

 

[les +] Rafraîchissant.

[les -] Sans émotions et sans respect.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Albin Michel

Masse critique - Babelio

Challenge Gourmand #7 : Bière

Repost 0
18 juillet 2017 2 18 /07 /juillet /2017 05:00

 

 

 

 

 

 

 

Amoursky boulevard
Jacques ENAUX

Éditions de la Remanence - 2017
134 pages

 

 

 

 

Pour tromper l'ennui et mettre à profit ses six mois de convalescence, Jacques, célibataire endurci, s'inscrit sur un célèbre site de rencontres. Moins d'un an plus tard, enfin guéri, il décide de partir rencontrer Tatiana, la jeune femme avec laquelle il entretient une correspondance prometteuse, et se met en route pour Khabarovsk, aux confins de l'Extrême-Orient russe, à plus de 10 000 km de chez lui. Avec beaucoup d'humour, sans concession et tambour battant, il nous déroule son histoire, touchante et vraie, d'une rare fraîcheur. Car sur place, rien ne se passe comme prévu. Découvertes et péripéties s'enchaînent, jusqu'à prendre un tour totalement inattendu...

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier chaleureusement les Éditions de la Remanence.

 

Cette histoire vraie à cette saveur particulière des histoires particulièrement magiques. Dedans, tout s'enchaîne rapidement pour nous emmener dans un cauchemar sentimental au fond de la Russie, jusqu'à ce que Marina débarque, son sourire éclatant et nous redonne espoir en la vie ! 

Les sentiments du livre sont vraiment très forts : de la dépression aux premiers émois sentimentaux, on passe par toutes les émotions. Certaines sont lourdes et difficiles à supporter, d'autres nous emmènent sur des nuages tous légers ! On les ressent comme si on le vivait vraiment et ce n'est pas étonnant puisque l'auteur - Jacques Enaux - nous raconte son histoire ;)

Par moment, ce livre m'a rappelé le film Tu es beau avec Michel Blanc : c'est parfois triste, souvent fort en émotion, on imagine le pire mais tout se fini bien !

Je me suis vraiment prise au jeu de ce voyage sentimental : quand on prépare nos bagages avec Jacques, l'on a ce pressentiment que ça ne va pas se passer comme prévu, que l'on va vers une désillusion et que Tatiana va sûrement essayer de se servir de lui pour avoir une meilleure vie en Europe... Pour le coup, on n'a pas totalement tord mais on est loin d'avoir raison ! Ce qui est sûr, c'est que cette histoire se révèle vraiment très jolie et qu'elle méritait vraiment d'être racontée : on a tous besoin de garder l'espoir en l'amour et Amoursky Boulevard rempli bien son rôle !

 

Jacques est vraiment touchant comme monsieur : bon, il faut reconnaître qu'au début, j'ai un peu ressenti de la pitié en le découvrant aller de site de rencontre en site de rencontre sans jamais tomber sur la personne idéale. Puis, il m'a fait peur en tombant instantanément amoureux de Tatiana, dont on ne sait quasiment rien et tout planter pour la rencontrer à l'autre bout du monde (ou presque). Mais, finalement, il se révèle touchant et ouvert.

Marina, Valia et Anna sont des jeunes attachantes : j'ai aimé leur ouverture d'esprit et leur curiosité jamais déplacée. Par contre, Tatiana est plus filante mais ce n'est pas étonnant : notre avis est forcément biaisé par celui de Jacques.

 

J'ai eu vraiment plaisir à découvrir l'histoire de Jacques qui partage un message d'espoir : quand ça ne va pas, c'est totalement le genre de livre qu'il est plaisant de découvrir. Sans oublier que son écriture est vraiment très agréable : c'est fluide et d'une simplicité déconcertante !

Bref, à découvrir !

 

 

[les +] Une belle histoire, vraie, porteuse d'espoir.

[les -] Un avis un peu biaisé sur Tatiana.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Bookineurs en Couleurs #3.5 : Jaune

Repost 0
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 05:00

 

 

 

 

Tension à bord
Rossetti & MacLane, tome 7

Jérôme DUMONT

Autoédition - 2015
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Bien plus qu'une enquête, c'est une aventure maritime que vont vivre Rossetti, MacLane et leurs amis sur un bateau de croisière mythique, le Queen Mary 2. Malgré l'ambiance romantique, ils devront quitter leurs tenues de soirée pour faire face à des passagers surprises bien décidés à leur gâcher leur voyage... Les talents d'enquêteur de Rossetti, les compétences technologiques de MacLane, et la bonne volonté de Martinez et Chloé suffiront-ils à sauver leurs vacances ? Embarquez dans cette septième aventure et vivez l'expérience d'une croisière... inoubliable !

 

Un grand merci à Jérôme Dumont pour sa confiance et ses partages !

 

Honnêtement, j'ai un problème avec mes auteurs "doudous", ceux qu'on lit quand ça ne va pas fort et dont on n'est jamais déçus... Je ne peux pas m'empêcher de garder leurs livres dans ma PAL pour des moments spéciaux : du coup, ils deviennent une sorte de récompense, de livres sacrés et je n'ose jamais les sortir tant les moments ne sont pas assez spéciaux. Et c'est d'autant plus le cas quand il s'agit d'une série et que je me suis attachée aux personnages (je ne vous raconte pas le nombre de fois que j'ai arrêté L'assassin royal à quelques tomes de la fin et ai recommencé la série dès le début pour ne pas avoir à quitter Fitz. Entre nous, heureusement que Robin Hobb a écrit le troisième cycle, sinon je crois que je n'aurai toujours pas lu le "dernier" tome).

Bref, tout ça pour dire que j'affectionne les livres de Jérôme Dumont et tout particulièrement la série Rossetti & MacLane avec laquelle j'ai découvert son univers. Et que ce septième tome ne m'a pas déçue du tout (et que je suis particulièrement contente d'avoir appris récemment que le neuvième ne tarderai pas à sortir - et que du coup, j'ai une bonne raison de lire le tome 8 !).

Tension à bord  est assez surprenant : en le commençant, je savais qu'il s'agissait d'une histoire de croisière mais je n'en savais pas plus... Du coup, quand j'ai compris qui étaient vraiment les "passagers surprises", je l'étais aussi (surprise). Ce que j'ai trouvé particulièrement intéressant dans cette histoire, c'est que l'on suit vraiment plusieurs personnages : nos héros préférés, leurs amis (un peu), d'autres gentils méconnus (Clermont a vraiment la classe !) et un peu nos méchants. Alors, forcément, ça nous ouvre pas mal de facettes et nous permet de comprendre certaines choses avant les personnages (ce qui est plutôt flatteur pour l'égo).

L'ambiance m'a également beaucoup plu : effectivement c'est tendu, mais l'espoir reste là et l'humour de Martinez aussi. Heureusement qu'il est là avec ses blagues assez pourries pour nous changer les idées ! Mais bon, franchement, ses amis ont du mérite d'arriver à supporter ses traits d'humour dans ce genre de situation... personnellement, je crois que ça m'agacerait beaucoup.

La fin et ses jolies révélations m'a beaucoup plu : c'est simple, amical et positif.

 

J'ai vraiment pris plaisir à retrouver Gabriel et Amandine ainsi que leur capacité à se mettre dans le pétrin. J'ai également apprécié le fait que Martinez et Chloé (ça me perturbe toujours autant les personnages qui portent "mon" prénom) soient un peu plus sous le feu des projecteurs. Surtout cette dernière en fait : j'ai l'impression que l'on en apprend beaucoup plus sur elle dans cet épisode et ce n'est pas pour me déplaire !

Les personnages secondaires sont également intéressants : Nora  - la veuve qui n'en rate pas une -, Irina - la jolie passagère un peu inquiétante - et l'équipage de l'Adroit (mes chouchous). Il faut dire aussi que ces derniers m'ont rappelés certains de mes amis dévoués corps et âme à leurs métiers et ça m'a fait réellement plaisir qu'on puisse mettre en avant ce genre de personne dans un bouquin.

 

C'est donc avec grand plaisir que je me suis replongée dans l'écriture fluide et maîtrisée de Jérôme Dumont. J'ai réellement lu ce roman d'une traite et ai passé un excellent moment : c'est toujours compliqué de tenir une série sans qu'elle s'essouffle mais le pari est réussi pour l'auteur avec ce tome qui sort des sentiers battus !

J'ai franchement hâte de lire le tome suivant !

 

 

[les +] Surprenant, maîtrisé avec des petits nouveaux qui envoient du lourd.

[les -] C'est tout de même peu probable qu'on retrouve ailleurs l'équipage de l'Adroit.

 

 

Lu dans le cadre de :

On n'est jeune que deux fois, Adena HALPERN 

Service Presse - Jérôme DUMONT

Défi PKJ #juin17

Challenge Des gages ta PAL #7

 

Du même auteur :

■ David Atlan  tome 1 : Le bout du tunnel tome 2 : Le dessous des cartes

Rossetti & MacLane tome 1 : Jeux dangereux tome 2 : Une enquête cannoise tome 3 : Une affaire de famille tome 4 : Trois balles dans le buffet tome 5 : Un froid de loup tome 6 : Scoumoune niçoise

Repost 0
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 05:00

 

 

 

Blue
Conte de Faye, tome 1

Caroline COSTA

Éditions du 38 - 2017
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Pourquoi le patron de Faye lui tourne-t-il autour ? Qu'attend-il d'elle ? Hors de question qu'il la mette dans son lit, en tout cas. D'autant que la jeune femme se verrait bien tomber dans les bras d'Oliver, le séduisant Horse-Guard qu'elle vient de rencontrer. Mais est-ce vraiment raisonnable ? Rien n'est simple, dans la nouvelle vie de Faye... Et tout est passionnant !

 

 

Un grand merci aux éditions du 38 et à Caroline Costa pour l'envoi de ce roman qui m'a beaucoup plu.

 

Lire un livre de Caroline Costa est une aventure sans danger pour moi : je suis toujours sûre d'aimer et, pour le moment, ça s'est toujours vérifié. Et pourtant, Blue sort davantage du lot des autres lectures de l'auteure que je connaissais : ça bouge un peu plus, la romance n'a pas forcément la première place et, vraisemblablement, il y aura une suite !

J'ai beaucoup aimé l'ambiance du livre : Londres et ses lumières, le charme du flegme anglais, l'ambivalence d'Annie et le mystère autour du patron de Faye... Comme je le disais plus haut, j'ai aimé la romance qui se dessine dans ce roman mais j'ai encore plus apprécié l'intrigue autour de Henri, le patron, et des femmes de son passé qui resurgissent d'on-ne-sait où. Du coup, la petite histoire tendre et mignonne se transforme rapidement en une enquête semi-policière avec ses retournements de situation et ses découvertes accablantes.

Le final est plutôt sympa' : nous avons le droit à notre petite dose de faits dramatiques et à notre happy end ! Bon, personnellement, j'aurai encore plus apprécié si l'histoire avait été un peu plus loin : sans être restée sur ma faim, j'aurai aimé que Caroline Costa ose davantage le contraste policier/romance.

 

Faye est vraiment sympathique : c'est le genre de personnage que l'on apprécie tout de suite ! Par contre, je ne me suis pas du tout identifiée à elle : elle est plus proche d'une bonne copine. J'ai aimé son dégourdissement, sa perspicacité et son humour... Non pas que j'apprécie tout ce qu'elle fait - comme profiter sans aucune gène de ce que lui propose son patron - mais certaines scènes m'ont vraiment amusée.

Annie et Oliver sont vraiment des clichés anglais : ils sont très sympa' mais aussi très dans la retenue par moment. Avec eux, on ne sait jamais réellement à quelle réaction s'attendre et, personnellement, ça me dérange un peu. Cela dit, ça colle avec nos clichés anglais donc, quelque part, c'est ce qu'on attend aussi.

Les autres personnages sont plus mystérieux : le patron, ses "amies"... Même quand la vérité tombe, cette aura reste.

 

C'est donc avec plaisir que j'ai retrouvé l'univers de Caroline Costa : sa douceur et ses bons sentiments sont toujours au rendez-vous. L'écriture est fluide, le roman se lit rapidement : tous les ingrédients sont là pour passer un bon moment. Conte de Faye c'est le genre de roman à lire quand ça ne va pas très bien : malgré les passages un peu inquiétants, c'est une lecture facile et positive, qui donne le sourire une fois terminée.

Une lecture agréable.

 

 

[les +] Un mélange romance et enquête intéressant, une ambiance agréable.

[les -] Accentuer un peu plus le mélange aurait été plus sympa' encore.

 

 

Lu dans le cadre de :

Deux coeurs au fil de l'eau, Caroline COSTA
Service Presse - Caroline COSTA

Du même auteur :
  Croisière all inclusive - amour compris  Deux coeurs au fil de l'eau  Passion à l'italienne

Repost 0
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 05:00

 

 

 

 

L'orque chevaleresque
Julien MARTIN

Lulu - 2017
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Viande rouge l'orque veut sauver son frère victime d'une malédiction, mais il rencontrera des problèmes, des ennemis souvent puissants ainsi que des dangers mortels et des témoignages de débilité.

 

 

Je tiens à remercier Julien Martin pour l'envoi de son roman.

 

Depuis quelques années, je commence à bien connaître l'univers de Julien Martin ayant lu une bonne partie de ses romans et pourtant, ce n'est pas mon genre de prédilection. Enfin, la fantasy et le fantastique, si. Mais pas ce genre d'humour... Habituellement, j'aime la subtilité et l'humour un peu moins franc mais avec Julien Martin et ses romans courts, ça passe. Ça passe même très bien !

L'orque chevaleresque ne fait pas défaut à la liste des romans de l'auteur : il est court, l'histoire est simple et rappelle par de vagues lignes Le donjon de Naheulbeuk, et la plupart des personnages sont inconcevables autre part que dans ses romans. Le but de l'histoire est simple et permet de voyager à travers le monde et de faire de multiples rencontres bizarres qui ne laissent jamais indifférents.

Sans oublier que le grand final est assez rocambolesque et incertain : difficile de savoir exactement ce que vont devenir les personnages par la suite même si quelques pistes nous sont données.

 

Forcément, dans ce genre d'histoire, il est difficile de s'identifier à un personnage en particulier... Tous ont cette bizarrerie qui fait qui est humainement possible de se reconnaître en l'un d'eux. Cependant, j'apprécie le fait que le plus "humain" soit justement celui qui l'est le moins sur le papier : c'est le genre de détail ironique qui permet de nous faire réfléchir sur notre société (et j'aime beaucoup ça !).

 

Avec L'orque chevaleresque, Julien Martin reste fidèle à lui-même et à son univers : un humour un peu "facile" à chaque page (ce n'est pas dit méchamment, c'est juste que je ne vois pas comment le définir autrement), des personnages surprenants et une bonne dose d'ironie !

Bref, j'ai passé un bon moment !

 

 

[les +] De l'ironie.

[les -] De l'humour un peu trop "facile" pour moi.

 

 

Lu dans le cadre de :

Le chevalier des elfes, Julien MARTIN

Service Presse - Julien MARTIN

[l’avis de la petite sœur]

[les autres participants de la lecture commune]

Du même auteur :

Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 05:00

 

 

 

 

 

Iris Chevalier et le cristal de Fatum
Iris Chevalier, tome 3

Florence CABRE

Editions Librinova - 2016
ebook - PDF

 

 

 

 

 

 

Depuis la cérémonie de l'unisson des planètes, il n'y a plus qu'une chose qui compte pour les amis d'Iris : sa sécurité. Cela irrite encore plus son caractère explosif. La population galouk sur terre est affolée par les rumeurs d'attaques et de guerre naissante. D'autant plus qu'un parti politique xénophobe, le Conseil des Justes, voit le jour et se renforce. L'académie De Vinci devient un internat fermé et obligatoire, où l'atmosphère autrefois conviviale se détériore. Entre l'amnésie sélective de son père, son récent pouvoir de guérison et la menace d'Otaktay, Iris est encore une fois contrainte aux secrets et à la prudence. Mais pour mener à bien la nouvelle mission que sa grand-mère lui a confiée, elle devra prendre des risques démesurés et se batte contre un sentiment encore inconnu : la peur.

 

 

Je tiens tout d'abord à adresser mes remerciements à Florence Cabre pour l'envoi de ce roman.

 

Je suis les aventures d'Iris depuis ses débuts, il y a quatre ans, et je reste assez impressionnée par l'évolution du personnage avec les années. Iris grandit et gagne en intérêt dans chacun des tomes ! Quand je relis ma chronique sur le tout premier tome, je ne peux que confirmer que les choses qui m'avaient dérangées dans celui-ci ne sont clairement plus d'actualité dans le troisième.

En effet, cette histoire est plus mature et sans doute moins conventionnelle. Dorénavant, on connaît de plus en plus le monde qui entoure Iris et c'est plus facile d'avancer dans celui-ci bien que l'on en découvre encore à chaque chapitre ! L'histoire reste simple, compréhensible et dynamique : le rythme est intéressant, tantôt soutenu, tantôt plus calme et nous permettant de reprendre notre souffle. Sans oublier que le final est sympa' et plaira aux plus jeunes lecteurs.

Personnellement, j'ai beaucoup aimé l'arrivée d'Iris dans l'internat de son école ce qui donne à l'ambiance une petite touche particulière et permet de développer plus en profondeur certaines nuances de l'histoire et notamment l'amitié de la jeune fille avec  Angèle. Cependant, j'ai été moins sensible à cette aventure qu'aux autres : la thématique m'a moins captivée.

 

J'apprécie beaucoup la façon dont Iris évolue avec le temps : certains de ses défauts restent mais ce sont aussi eux qui font le charme des gens ! Elle gagne en maturité et en indépendance mais également en responsabilité. Iris perd également en naïveté ce qui a beau être agréable mais est également un peu triste du fait de ses 14 ans : l'innocence reste assez positive à cet âge-là.

Ses deux amis - Lucas et Angèle - sont également très sympathiques et dévoués. Ils sont capables de beaucoup par amitié et même si c'est touchant, ça reste tout de même inquiétant de les voir se mettre dans de sales draps pour aider Iris !

 

Il n'y a pas qu'Iris qui a évolué depuis la parution du premier tome, c'est également le cas de l'écriture de Florence Cabre qui a gagné en assurance et en constance. L'histoire gagne ainsi en fluidité et en clarté : bref, que du positif ! D'autant plus que l'on sent que l'auteure est réellement attachée à ses personnages et qu'elle veille sur eux au grain.
Un troisième tome très agréable !

 

 

[les +] Iris et son auteure qui gagnent en maturité.

[les -] Un sujet un peu moins captivant.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Du même auteur :

  Iris Chevalier    tome 1 : Iris Chevalier et les secrets du jardin  tome 2 : Iris Chevalier et la pierre élémentaire

Repost 0
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 05:00

 

 

 

 

Quand je serai partie
Emilie BLEEKER

Amazon crossing - 2017
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors qu'il rentre chez lui après avoir enterré Natalie, la femme de sa vie et la mère de ses trois enfants, Luke Richardson trouve sur le sol de l'entrée une enveloppe bleue sur laquelle son nom est inscrit, d'une écriture qu'il connaît bien : celle de son épouse disparue. Bouleversé, il découvre une lettre de Natalie, rédigée le jour de sa première séance de chimiothérapie près d'un an auparavant.C'est le début d'une longue correspondance unilatérale, qui conduit progressivement Luke à découvrir des secrets trop longtemps enfouis. Tourmenté par les lettres de son épouse, obsédé par le besoin de découvrir qui les envoie, Luke en vient progressivement à remettre en question son mariage et sa famille. Parviendra-t-il, au-delà de la peine et de la souffrance, à envisager un avenir où l'amour subsiste envers et contre tout ? Est-il trop tard pour tenir ses promesses quand la personne qu'on aime a disparu ?

 

Un grand merci aux éditions amazon pour l'envoi de ce roman.

 

J'ai eu assez peur en ouvrant ce roman de ce qui allait m'attendre. Les premières pages se tournent sans difficultés mais nous rappellent étrangement un best-seller planétaire : P.S. : I love you de Cecilia Ahern. C'est assez dérangeant comme première impression mais plus l'on avance dans le roman et plus celui-ci prend une direction différente.

Ce roman est vraiment riche en émotions : qu'ils soient positifs ou négatifs, on passe réellement par tous les sentiments possibles et inimaginables. De la tristesse au moment de joie, de la jalousie aux retrouvailles...

J'ai vraiment aimé ce schmilblick familial où l'on ne sait plus trop bien ce qui est vrai de ce qui est faux. On entre alors dans une sorte de huis-clos où tout est lié sans que l'on le sache vraiment. De ce côté-là, l'histoire va vraiment très loin et tant mieux ! Honnêtement, en ouvrant ce roman, je ne m'attendais pas du tout à lire ça et la surprise a été vraiment bonne.

J'ai également beaucoup apprécié la diversité des thèmes abordés : l'adoption et les naissances sous X, la maltraitance familiale et envers les enfants... Ce sont des thèmes difficiles à aborder et, ici, c'est fait avec justesse. En effet, certains événements ou situations pourraient paraître tirées par les cheveux mais elles sont racontées d'une façon si crédible qu'on ne peut douter de leur véracité.

La conclusion a quelque chose de terrible mais elle est aussi très belle. J'espère sincèrement que Luke pourra passer au-dessus de tous ces non-dits pour profiter de sa jolie famille et des possibilités qui s'ouvrent à lui.

 

Luke est un personnage assez attachant bien que certaines de ses actions nous donnent clairement envie de le détester. Mais, en se mettant à sa place, on comprend aisément pourquoi il agit de la sorte... J'ai aimé son sens de la justice et son envie de connaître la vérité même si ça doit faire mal : ça m'a permis de me retrouver en lui.

J'ai eu un vrai coup de coeur pour Annie. Sa sensibilité à fleur de peau bien cachée sous son masque m'a beaucoup touchée... J'ai aimé la force qu'elle donne à la famille de Luke après le départ de Natalie et son soutien sans faille.

Les enfants de Luke et Natalie ainsi que Jessie sont vraiment extra' et mignons. Ils sont dans une période difficile de leur vie et, pourtant, ils ne baissent pas les bras.

 

C'était la première fois que je découvrais l'univers d'Emily Bleeker et j'ai réellement été conquise par Quand je serai partie. Les sentiments qui y sont décrits sont vraiment forts et crédibles alors, forcément, je n'ai pas pu m'empêcher de verser une petite larme par moment...

Une belle histoire a découvrir.

 

 

[les +] Des sentiments forts et crédibles.

[les -] Un début à la P.S. : I love you qui peut être dérangeant.

 

 

Lu dans le cadre de :

  

Challenge Gourmand #7 : Bière

Challenge Des gages ta PAL #7

Défi PKJ #mai17

Challenge Lire Sous la Contrainte #32 - Pas de déterminant ​​​​​​​

Repost 0
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 05:00

 

 

 

 

 

Son dernier souffle
Robert DUGONI

Amazon crossing - 2017
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Tracy Crosswhite, détective à la criminelle, a repris son travail après le procès sensationnel de l'assassin de sa soeur. Encore marquée par cette épreuve, elle se trouve entraînée dans une enquête qui menace de mettre en danger sa carrière, voire même sa vie.

Un tueur en série, baptisé le Cow-boy, assassine des jeunes femmes dans des motels miteux du nord de Seattle. Après avoir reçu un message de menaces suggérant que le tueur pourrait s'en prendre à elle, Tracy est chargée de mettre la main sur le meurtrier. Les pistes sont minces, le nombre des victimes augmente, et elle soupçonne que la solution se trouve dans une enquête pour homicide vieille de dix ans, que personne, à commencer par son capitaine, Johnny Nolasco, ne souhaite rouvrir.

Le Cow-boy toujours en chasse, Tracy découvrira-t-elle des preuves qui permettront de l'arrêter, ou bien deviendra-t-elle sa prochaine victime ?

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier très chaleureusement les éditions Amazon pour l'envoi de ce roman.

 

Même si j'apprécie énormément les histoires policières, ce n'est pas le genre que je lis le plus souvent. Avec eux, j'ai l'impression que l'on oublie un peu plus les personnages et que c'est l'enquête qui prime avant tout. Mais moi, ce que je recherche dans un livre, c'est des tranches de vie et des émotions. Alors, lire Son dernier souffle, qui nous permet réellement de découvrir Tracy, a été une très agréable découverte !

Comme toujours avec ce genre de roman, l'ambiance à ce petit quelque chose de dérangeant qui, sans nous mettre mal à l'aise ne nous donne pas envie de nous attarder avec cette histoire. Le côté aussi des danseuses sexy et call-girls n'est pas forcément un univers qui fait mouche avec moi : je trouve ça glauque à la base donc ça a d'autant plus ajouté d'éléments à cette ambiance dérangeante.

L'enquête est rondement menée : on avance bien, pas à pas et le doute sur le meurtrier reste quasiment jusqu'à la fin. Je ne suis pas certaine d'avoir eu le nom du tueur en tête très longtemps avant d'en avoir la preuve écrite. Cette révélation est logique, mais on aurait eu son nom au début du livre, on n'aurait pas pu le croire !

La fin est plutôt sympa' : elle a un petit quelque chose d'inattendu et de surprenant. Bizarrement, la tempête ne vient pas vraiment au moment où on l'attend ni de la personne qui aurait pu sembler la plus logique. Du coup, le grand final est plutôt calme et serein et j'apprécie cette maîtrise qui montre que Tracy est vraiment une pro'.

 

Tracy m'a beaucoup plu : on ne sait pas grand chose de son passé à part les quelques pistes qu'elle évoque par-ci ou par-là mais j'imagine que l'on en apprendra un peu plus avec les prochains tomes. En tout cas, j'ai vraiment apprécié son courage, sa force et son calme en toute circonstance. 

Les autres personnages ne m'ont pas vraiment marquée... Normal ! On ne fait que les croiser sans qu'ils prennent réellement par à l'histoire. Cependant, j'ai été vraiment impressionnée par le calme et la maîtrise du tueur et ce, en toute circonstance.

 

C'était la première fois que je découvrais l'écriture de Robert Dugoni et je ne pense pas que ce sera la dernière ! J'ai trouvé la construction de son roman très intéressante par le fait qu'il joue avec plusieurs intrigue à la fois, sans que l'on s'en rende réellement compte, et qu'il parvient à nous faire accepter l'improbable à la fin de son roman. J'ai également beaucoup apprécié le fait d'avoir la version du méchant de temps en temps ce qui donne davantage de matière à l'histoire et joue, un peu, avec nos nerfs !

Une belle découverte.

 

 

[les +] Du rythme, une histoire maîtrisée, de l'improbable qui devient acceptable.

[les -] Une ambiance lourde qui ne nous donne pas envie de traîner avec ce livre.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge Gourmand #7 : Bière

Challenge Des gages ta PAL #7

Défi PKJ #mai17

 

Repost 0
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 05:00

 

 

 

 

 

Le plus beau reste à venir
Hélène CLEMENT

Albin Michel - 2017

560 pages

 

 

 

 

 

 

Venus d'horizons différents, quatre adolescents se rencontrent au lycée, peu à peu soudés par leur fascination pour un prof d'Histoire que l'on dirait sorti du Cercle des poètes disparus. Une personnalité géniale et hors-norme qui va libérer en eux les plus belles et les plus folles envies. Se surpasser, braver les obstacles, croire en soi... pour faire en sorte que les rêves deviennent réalité : grâce à lui, ils savent que le plus beau reste à venir. Au plus près des émotions de l'adolescence, Hélène Clément nous invite à retrouver l'élan et la fougue de ces années-là, sur un air de Jean-Jacques Goldman, dans un roman qui évoque avec justesse le passage à l'âge adulte. Tendre et grave, une véritable ode à l'amitié qui réveille des rêves que l'on croyait enfouis.

 

 

Un grand merci à Hélène Clément, aux éditions Albin Michel et à Babelio pour l'envoi de ce roman.

 

Parfois, il y a des livres qu'on découvre comme ça, par hasard, sans grande conviction et qui se transforment en lecture doudou, de celles qui réchauffent le coeur et apaisent les tourments. Le plus beau reste à venir en est le parfait exemple : si Babelio n'était pas venu me proposer cette masse critique, autant dire que je serais totalement passée à côté de ce livre qui m'est désormais (presque) indispensable.

L'histoire m'a tout de suite touchée en plein coeur et émue aux larmes. En effet, les émotions sont très fortes et extrêmement présentes... Le livre commence mal et ce n'est qu'un début : les événements qui s'enchaînent sont douloureuses et sont particulièrement dérangeantes. Et pourtant... le livre n'en est que plus positif encore. Car, derrière tous ces malheurs, se cache l'espoir et une multitude de petits moments de bonheur.

J'ai aimé la diversité des thèmes abordés et des mini-intrigues qui font que les chapitres se suivent mais ne se ressemblent pas. C'est tantôt triste, tantôt joyeux... ce qui est certain c'est qu'il est difficile d'en perdre une miette tant l'on se sent accepté dans cette petite bande d'amis.

J'ai également trouvé la conclusion très jolie : avec le temps les différences et la rencoeur s'effacent pour laisser place seulement aux belles histoires.

 

Raphaël m'a beaucoup plu : il a cet optimisme et cette naïveté qui font que l'on s'attache immédiatement à lui et à ses petites bêtises. Pour lui, on serait capable de tout pardonner ! Ce n'est pas forcément le meilleur des amis, mais il s'efforce d'être là pour les autres et ça, ça le rend vraiment spécial.

Gustave, Mallory et Rose m'ont beaucoup touchée. J'ai peut-être été moins sensible à Mallory que j'ai eu plus de mal à comprendre dans sa violence mais j'ai admiré sa force et sa détermination. Gustave m'a plu dans sa volonté et sa confiance inébranlable en ses capacités. Tandis que Rose, c'est juste un amour. On aimerait tant pouvoir la protéger et lui éviter toutes ces désillusions...

Il y a vraiment une multitude de personnages dans ce livre et il est donc parfois assez difficile de se rappeler qui est qui, surtout quand on laisse passer un peu de temps entre deux lectures de chapitre. Pour n'en citer que les meilleurs, les parents de Raphaël sont vraiment des personnes en or : gentils, dévoués, à l'écoute... on aimerait tous avoir des professeurs comme ces deux-là. Camille, la cousine, est plutôt amusante et Amandine mérite vraiment que l'on prenne le temps de la connaître.

 

Je ne connaissais pas du tout l'univers d'Hélène Clément et il est certain que je guetterai ses publications dorénavant. J'ai totalement été conquise par sa plume tout en émotion et en réalisme et par les parcours de vie extrêmement réaliste de ses personnages. Mais, ce que je retiens de cette histoire c'est qu'il est possible de pardonner et que le plus beau reste toujours à venir... il suffit seulement d'y croire.

A lire ! 

 

 

[les +] Crédible, réaliste, émouvant, attachant.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre de :

Desserts faciles et bluffants, Hervé PALMIERI

Service presse - Albin Michel

Masse critique - Babelio

Challenge Lire Sous la Contrainte #32 - Pas de déterminant

Challenge Bookineurs en Couleurs #3.3 : Rouge

Challenge Gourmand #6 - Gâteau 

Repost 0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs