Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2023 7 15 /01 /janvier /2023 06:00

 

 

  

 

 

L'Abus de toi est dangereux (pour mon coeur)
Caro M. LEENE

Harlequin - 2023
Ebook (Epub) - 324 pages

 

 

 

 

 

 

 

L'amour est le plus explosif des cocktails !

Dans la vie, Harper a une devise : ne compter que sur elle-même. Si elle veut pouvoir payer les soins de sa mère, atteinte d'un cancer, elle n'a d'autre choix que de gagner le premier prix du concours du meilleur barman et les 100 000 dollars qui vont avec. Et elle ne laissera rien, ni personne, lui voler la victoire. 

Dans la vie, Liam a une seule priorité : son fils, Milo. S'il n'a pas réussi à sauver son couple, il fera tout pour assumer son rôle de père. À commencer par remporter le concours du meilleur barman, sans quoi il n'aura pas les moyens de déménager à Los Angeles pour se rapprocher de son fils. Alors, rien - pas même cette barmaid sexy au tempérament de feu - ne doit le détourner de son objectif.

Quand l'amour s'ajoute à une recette pourtant millimétrée, le résultat ne peut être que pimenté !

 

 

J'aime généralement bien les romances de Caro M. LEENE. Du coup, j'étais plutôt confiante (et contente) de voir son nouveau roman dans la sélection Harlequin de janvier : j'étais sûre de passer un bon moment !

Si L'Abus de toi est dangereux (pour mon coeur) est plutôt fidèle à ce que je m'attendais en commençant ce roman, je n'ai pas trouvé le comportement des personnages très innovant, surtout celui de Harper. Si son histoire personnelle est plutôt touchante (et m'a arraché de nombreuses larmes de crocodile), notamment concernant son combat pour sa maman, je n'ai pas été séduite par sa manière de voir les relations avec les hommes que je trouve maintenant un peu cliché dans les romances modernes. Je comprends le traumatisme vécu petite mais j'ai du mal à comprendre qu'une période si courte ait pu autant impacter sur sa vie d'adulte. Cela m'a mise d'autant plus mal à l'aise qu'il s'agit vraisemblablement d'une incompréhension lors de la dépression de sa maman et que celle-ci lui a répété le contraire à de nombreuses reprises depuis. Bref, à ce stade, j'imagine qu'une psychothérapie ne ferait pas de mal à Harper (j'ai l'impression de vouloir emmener bon nombre de personnages chez le psy' ces derniers temps !).

Mais, comme je le disais plus haut, j'ai vraiment été touchée par la relation entre Harper et sa mère. Les soins palliatifs sont compliqués pour les proches et j'ai trouvé que Caro M. LEENE racontait plutôt bien ce que l'on peut vivre et ressentir dans ce genre de situations. Cela m'a rappelé quelques souvenirs douloureux et un peu hors temps bien que je ne me suis pas retrouvée dans ses interrogations, notamment financières. Il faut dire aussi que, dans le cadre de la prise en charge de ma petite Mamy ♥, c'était surtout ma tante et ses frères et sœurs qui avaient tout géré mais, pour le coup, je crois qu'en France la prise en charge est simplifiée et les familles plutôt bien accompagnées dans ce dernier parcours de vie.

La jeune femme prend pas mal de place par sa charge émotionnelle et j'ai donc trouvé que Liam passait plus inaperçu. Cela dit, j'ai également trouvé son histoire familiale touchante bien que je ne comprends pas vraiment Emy, tant ses actes et ses paroles semblent par moment contraires. J'ai bien aimé la manière dont Harper et Liam se rapprochent et sont discrètement présents l'un pour l'autre malgré leurs (nombreuses) séparations. Pour le coup, j'avoue que ce jeu du chat et de la souris m'a un peu lassée bien que cela donne du rythme à cette histoire. C'est juste que l'évidence est là et qu'ils gâchent un peu de temps alors que c'est si précieux.

J'ai également apprécié le cadre du concours de cocktails. C'est, pour moi, clairement le détail qui fait que je me rappellerais un bon moment de cette histoire. Bien que je ne bois pas d'alcool, j'ai trouvé que cela apportait une certaine dose de glamour à ce roman et que les mélanges donnaient plutôt envie, tout comme les différentes thématiques des épreuves du concours. Forcément, les enjeux des deux côtés étant importants, je me demandais comment l'auteure réussirait à gérer la réussite - et donc l'échec - de ces deux-là. La pirouette m'a surprise mais elle était finalement très rationnelle au vu des derniers évènements. La conclusion m'a également plu : les rêves ne sont pas toujours exactement là où on les imagine ;)

 

Malgré sa rigidité, Harper m'a bien plu. C'est clairement une fille sensible qui essaie de faire des gros efforts pour se sociabiliser bien que ce ne soit pas évident d'un œil extérieur. J'ai bien aimé ses répliques pimentées et la franchise imposée par la distance qu'elle maintient avec les autres.

Liam est également touchant, notamment dans sa relation avec son fils, son ex mais aussi avec sa soeur. Par contre, je l'ai trouvé plus cliché et moins crédible qu'Harper. Pour le coup, je pense que c'est aussi parce que je me suis moins reconnue dans ses émotions, n'ayant pas d'enfant et ayant vécu une situation plus proche de celle d'Harper.

 

J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture dynamique et épicée de Caro M. LEENE. J'aime la manière dont son histoire avance doucement bien qu'elle pourrait un peu donner l'impression de stagner voire de reculer par moment. C'est frais, parfois drôle et j'ai vraiment apprécié les notes doucereuses liées à la maladie et au passé de la maman d'Harper. Les émotions qui s'en dégagent ne peuvent pas être plus justes...

Une romance surprenante par ses émotions contradictoires.

 

 

[les +] Des émotions justes, un cadre plutôt original.
[les -] Une Harper qui efface un peu Liam.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Harlequin (Netgalley)
Challenge gourmand #18 : Fruit

 

Du même auteur :

  Cher Père Noël, je voudrais un mec !  Je te ferai aimer Noël !

Repost0
6 janvier 2023 5 06 /01 /janvier /2023 06:00


 

 

  

 

 

 

Extremely Hot Lover
Karine MARCÉ

Harlequin - 2022
Ebook (epub) - 299 pages

 

 

 

 

 

 

Pour éviter à son cœur la moindre blessure, Eryn veille depuis des années à ne s'entourer que de personne de confiance - autrement dit, pas grand monde en dehors de ses frères, Caden et Blake. Lorsque ces derniers l'embarquent en vacances dans un ranch au Texas, Eryn n'y voit qu'un moyen de s'amuser sans prendre de risque : il suffit de coucher sans attaches et personne ne souffre ! La seule faille de son plan s'appelle Austin : un cow-boy indécemment sexy et un brin sauvage qui est loin de la laisser indifférente. Sauf que les hommes, Eryn les veut pour une nuit. Pas pour la vie. Et Austin est tout à fait le genre de mec qu'elle devrait fuir : stable, sérieux, prêt à se caser Pourtant, elle est incapable de résister à son corps divinement sculpté. Alors, jusqu'où ira-t-elle avec lui sans craindre d'être blessée ?

 

 

Pour le coup, je n'étais pas franchement enthousiaste à l'idée de lire Extremely Hot Lover. Entre le titre un peu beauf', la couverture sans équivoque et le résumé très cliché Harlequin (pour le coup, ça me rappelait vraiment ces pub'). Je ne savais pas trop si j'avais envie d'en rire ou d'en pleure,r tant ça sentait le stéréotype à plein nez. Alors, oui, c'est bateau mais j'ai bien aimé !

 

Je ne sais pas vraiment ce qui m'a autant plu dans cette histoire tant, à la réflexion, elle contient tout ce qui me fait habituellement hurler : des personnages clichés au possible, qui ne savent pas ce qu'ils veulent, sont distants et dont tout le monde se pâme devant ; des scènes de sexe à profusion, répétitives et sans originalité ; un décor stéréotypé et des intrigues secondaires qui le sont tout autant. Bref, ça ne casse vraiment pas trois pattes à un canard (voire quatre #coucoumaman).

Vraiment, l'intrigue principale est très basique. Si j'ai aimé cette idée de vacances en famille, j'ai trouvé dommage qu'elle tourne aussi rapidement à un affrontement sur le droit de séduire (ou non) Austin. Les dès sont jetés assez rapidement et je n'ai donc pas été émouvue (si ça vous fait tiquer, c'est que vous n'avez pas la référence ;D) par cette histoire aux préliminaires laissant à désirer. C'est trop rapide, ça manque de romantisme et de sensualité. J'ai trouvé ça nul de se cacher de Caden, même si les remarques gentiment menaçantes de celui-ci m'ont bien amusée. De même, j'ai trouvé sans réel intérêt les péripéties liées à l'enfance d'Eryn : Karine MARCÉ nous en dit trop ou pas assez ce qui laisse penser que l'excuse est facile. J'aurais été curieuse d'en savoir plus sur sa coupure avec ses frères puisque les extraits choisis de son enfance ne permettent pas, à mon sens, de justifier sa manière de détruire toutes les relations qui s'offrent à elle : OK, ses parents ont été injustes mais, dans ces passages, l'on voit déjà à quel point ses frères veillent sur elle.

J'ai davantage apprécié les intrigues secondaires notamment celle autour de l'amitié et de la rivalité entre Austin et Mac. J'ai trouvé ces passages intéressants et bien dosés, nous laissant le plaisir d'en imaginer la suite. De même, j'ai apprécié découvrir l'histoire autour de Blake, Milena et Avery même si j'aurais bien aimé en savoir plus. Si je trouve touchant la manière dont Avery et Blake se rapprochent au ranch, j'aurais aimé que l'intrigue avec Milena soit davantage détaillée. Pour le coup, elle passe surtout pour une méchante peu valeureuse alors qu'elle a sûrement été tourmentée au moment de faire ses choix.

 

Je n'ai pas spécialement été séduite par les personnages d'Eryn et Austin (quand je vous dis que je ne sais pas ce qui me plaît dans cette histoire !). Je les ai trouvés tous les deux très stéréotypés et ai été refroidie par les visions que l'on a d'eux à travers les yeux de l'autre et les mots qu'ils disent : à plusieurs reprises, je me suis dit qu'ils étaient vraiment à côté de la plaque tant ils ont l'impression de faire des choses que je n'ai pas ressenties ainsi lors de ma lecture.

Cela dit, j'ai bien apprécié les frères d'Eryn, Caden et Blake. Surtout ce dernier. Leur description physique m'a un peu saoulée à force d'être répétée mais il est clair qu'ils doivent avoir beaucoup de charme même si je ne suis pas très sensible au côté macho qu'ils - enfin, surtout Caden - peuvent dégager. Pour le coup, j'espère qu'il y aura un tome sur Blake.

J'ai également apprécié Avery, Stella, Mac et Ava. Clairement, j'ai trouvé dommage que la plupart des personnages soient continuellement sexualisés au cours de ce roman. Je sais que tout le monde est beau et désirable mais, dans la vraie vie, beaucoup ignorent leur charme alors, ça n'aide pas à s'identifier à eux de lire continuellement à quel point tous sont hyper sexy.

 

J'ai pris plaisir à retrouver l'écriture de Karine MARCÉ même si je déplore l'hypersexualisation de son roman. Tout tourne autour du sexe et cela m'a assez agacée. Je trouve que ça donne à un roman un côté télé-réalité qui flirte avec le vulgaire alors que les personnages sont loin de l'être. Du coup, ils perdent sûrement un peu de leur charme. Cela dit, j'ai apprécié l'écriture entraînante de l'auteure et les péripéties qui rythment les aventures d'Eryn et Austin de manière intéressante.

Je lirais avec plaisir les autres tomes de cette série (j'ai d'ailleurs celui de Caden dans ma PAL !).

 

 

[les +] Une histoire entraînante malgré que, sur le papier, elle avait tout pour me déplaire.

[les -] Des personnages hypersexualisés et tourmentés auxquels il est difficile de s'identifier.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Harlequin (Netgalley)
Challenge gourmand #18 : Fruit

 

 

Du même auteur :
 Le Coloc de l'enfer  Sensual Revenge

Repost0
4 janvier 2023 3 04 /01 /janvier /2023 06:00

 

 

 

 

 

 

Gâche Noël si tu l'oses !
FLorie C.

Harlequin - 2022
ebook (epub) - 336 pages

  

 

 

 

 

  

  

Ou comment boycotter Noël avec son crush...

Un poste de lutine au Village du Père Noël, ce parc d'attractions perdu au milieu des montagnes, rempli d'enfants plus excités les uns que les autres ? La définition même de l'enfer sur Terre pour Ambre, qui déteste Noël, ne croit plus à sa magie et ses paillettes ! Mais c'est le seul moyen qu'elle a trouvé pour mettre un peu d'argent de côté... Elle ne voit alors qu'une option pour éviter la déprime liée aux fêtes : prouver à tous que les miracles n'existent pas en sabotant Noël. Et Ambre peut compter sur Jad, le pâtissier du parc, pour l'aider dans sa mission. Le seul hic ? À force de passer du temps avec le beau brun au regard intense, de gestes esquissés en complicité grandissante, Ambre risquerait presque de croire à nouveau aux paillettes...

 

 

Noël est l'une de mes périodes favorites concernant les lectures : j'aime bien toutes ces petites romances légères qui sortent à cette saison et qui nous mettent des étoiles plein les yeux. Beaucoup se ressemblent mais j'apprécie ce positivisme qu'elles nous communiquent. Alors, j'ai trouvé la thématique de Gâche Noël si tu l'oses ! ironiquement amusante et j'étais donc curieuse de découvrir cette histoire plutôt lointaine des clichés des fêtes de fin d'année.

 

Au final, j'ai trouvé cette histoire assez déroutante comme peut en témoigner le temps qu'il m'a fallu pour lire ce roman plutôt court. Ça ne m'a pas fait rêver et je ne me suis pas retrouvée dans les valeurs des personnages : tant dans les ondes négatives d'Ambre et - à moindre mesure - de Jad que dans l'hyper enthousiasme de Noéline et Elio. Cela dit, j'ai apprécié l'originalité de cette histoire et je pense qu'elle amusera certains lecteurs peu fan de Noël et de son ambiance.

En fait, j'ai trouvé les tours joués par Ambre et Jad plus méchants qu'amusants. Ils ont davantage envie de nuire que de faire voir différemment les choses aux collègues et visiteurs du Village de Noël. C'est pour ça que je ne me suis pas reconnue dans leurs valeurs alors que je suis certaine qu'ils ont un bon fond. C'est presque violent, au final, tant ça attaque le travail de chacun et l'innocence des enfants. Dans mon entourage, plusieurs parents se refusent de raconter les "légendes" autour du Père Noël, du lapin et des cloches de Pâques ou encore de la petite souris à leurs enfants et, sans aller pleinement dans leur sens, je comprends leur choix. Par contre, je trouve ça vraiment terrible de briser les croyances des enfants comme tente de le faire Ambre dans ce livre. Pour le coup, je mets ça dans la catégorie du respect d'autrui. De même, leurs cachotteries leur fait dire beaucoup de mensonges, ce qui m'a également gênée.

Cela dit, j'ai apprécié le côté romance de ce livre. Si je n'ai pas été particulièrement charmée par celle entre Jad et Ambre, ayant trouvé ces personnages assez peu sympathiques, j'ai bien aimé suivre l'évolution de l'histoire entre Elio et Noéline. Tous les deux sont amusants dans leur exubérance et j'ai eu plaisir à les voir s'approprier leurs sentiments.

J'ai apprécié les intrigues secondaires sur la dépression de la maman d'Ambre ou les relations difficiles entre Jad et son papa même si j'aurais aimé qu'elles soient davantage présentes, surtout la première. L'hospitalisation en psychiatrie d'un proche fait partie des tabous de notre société et je trouve ça bien d'en parler dans les livres. Je suis donc restée un peu sur ma faim, trouvant que toutes les pistes lancées par Florie C. ne trouvaient pas forcément écho dans ce qui nous est dit. De même, j'ai apprécié découvrir un peu de la parole des trans' à travers Elio. J'aurais voulu en savoir un peu plus mais, tout ça étant du domaine de l'intime, je trouve ça bien que l'auteure n'en dise pas plus. Au-delà, Elio n'étant qu'un personnage secondaire, on aurait peut-être basculé dans la curiosité déplacée.

 

Ambre ne m'a pas vraiment plu. Elle n'est pas spécialement agréable et ne me suis pas reconnue en elle. Je crois que c'est surtout sa manière de parler des autres qui m'a déplu : elle est dure et est, au final, rarement sincère. Je sais qu'elle fait écho à pas mal de personnes que l'on croise dans la vie de tous les jours à travers sa façon de gérer son mal-être mais c'est le genre de personnages que j'évite. Ce n'est pas parce que l'on se sent mal que l'on doit forcément faire souffrir les autres.

Je ne sais pas quoi penser de Jad. Il a l'air d'être un garçon plutôt intéressant mais, au final, il a un côté assez mouton dans ce livre. Même s'il n'a pas l'air d'être forcément OK avec tout au départ, il finit toujours par suivre Ambre et semble y prendre beaucoup de plaisir. Je comprends qu'il profite des moments passées ensemble mais je trouve dommage que ce soit à travers la destruction qu'il en tire avantage.

Noéline et Elio ont des côtés un peu agaçants mais, au final, je crois bien que ce sont les personnages les plus sympathiques de ce roman. J'ai aimé la passion et la détermination qu'ils mettent dans l'ensemble de leurs actes : ils sont pleinement entiers et je crois que c'est ce genre de personne qui nous poussent vers le haut. J'ai également apprécié Tahra, Nicole et le petit Lucien qui apportent un peu de douceur à cette histoire.

 

Il est difficile de parler de l'écriture d'un auteur quand on n'a pas vraiment été charmé par son histoire... Dans le cadre de Gâche Noël si tu l'oses ! c'est vraiment une question de valeurs dans le comportement des personnages et dans lesquelles je ne me retrouve pas. En soi, j'ai trouvé l'écriture de Florie C. agréable et facile à suivre. J'ai aimé la manière dont elle donne une ambiance particulière à son roman, presque désabusée. J'ai également bien aimé le fait que son histoire reste relativement tout public avec sa sensualité discrète. Bizarrement, même si c'était la première fois que je lisais un roman de Florie C., j'associe son nom à des lectures positives alors je devrais être pleine de bonnes ondes pour commencer Lovers qui est bien au chaud dans ma PAL !

Une lecture très étonnante.

 
[les +] Des personnages complexes et différents de ce que l'on a l'habitude de voir dans les romances.

[les -] Des actes en décalage avec mes valeurs.

Repost0
23 décembre 2022 5 23 /12 /décembre /2022 06:00

 

 

 

 

 

 

Kiss Me Again
Elise BOURGES

Harlequin - 2022
Ebook (epub) - 370 pages

 

 

 

 

 

  

 

Il va bouleverser sa vie pour le pire... mais surtout le meilleur.

Lorsque Lou apprend qu'elle va devoir accueillir le frère de son mari chez elle, elle voit rouge. Partager son bel appartement bordelais avec un inconnu pour une durée indéterminée, ça jamais ! Malheureusement, et comme pour beaucoup d'autres choses, Alex ne lui a pas laissé le choix. Alors, Lou décide de garder ses distances pour faire fuir son invité indésirable le plus vite possible. Entre son couple qui s'effondre jusqu'au point de non-retour sous les mensonges d'Alex et le désordre d'Eliott qui chamboule son organisation, elle est à bout et se sent terriblement seule. Mais voilà que, peu à peu, la présence rassurante d'Eliott et son charme discret distraient Lou de toutes ces tempêtes. Est-elle réellement prête à ouvrir les portes de son cœur à cet homme aussi exaspérant qu'attirant ?

 

 

En refermant Kiss Me Again, je peux dire que c'est totalement le genre de romance sur lequel j'aimerais tomber plus souvent. Elle ne paie pas de mine comme ça, quand on lit son résumé mais, clairement, elle ramène à la vraie vie (ou presque) et fait écho à des choses que l'on a tous vécu un jour et à des environnements que l'on connait bien.

 

Je crois que l'un de ses principaux points forts, c'est d'être clairement encrée dans la vraie vie. Du moins, en ce qui concerne Lou. Certes, elle a un job qui fait rêver et un train de vie que peu d'entre nous connaissent, mais son quotidien nous rappelle le nôtre. J'ai aimé le fait qu'elle habite à Bordeaux. Si je ne connais pas bien cette ville, elle a pour mérite de ne pas être très loin de chez moi et plusieurs personnes de mon entourage y ont déjà vécu. C'est un peu bête comme détail mais je trouve que ça rapproche cette histoire de ma réalité. Ainsi, et pour les mêmes raisons, j'ai également trouvé intéressant toute la part consacrée aux problèmes de couple de Lou et Alex. Dans les romances, on a tendance à ne mettre en avant que les débuts passionnels alors que le plus dur (et le plus intéressant) reste encore à venir. Perso', je me suis déjà demandé si les couples qui font tellement rêver dans les livres finissent vraiment leur vie ensemble ;) Alors, c'est sûr que ce n'est pas très joyeux ce qu'il se passe entre Lou et Alex mais ça ressemble à la vraie vie, avec ses hauts et ses bas quand on a des projets qui ne sont pas partagés, que la routine et le travail prennent le dessus (ou que celui-ci nous déplaise), que l'on s'inquiète de la fidélité de l'autre ou que l'on prend conscience que ça ne vaut plus le coup de continuer. On est tous passés par là, en espérant que la dernière fois était réellement la dernière (#fingerscrossed mais, clairement, si l'on n'y croyait pas, on n'en serait pas là aujourd'hui !). Ainsi, il est facile de se mettre à la place de Lou et d'entrer pleinement dans cette histoire. 

L'arrivée d'Eliott et la manière dont il chamboule tout ce qui est établi m'a beaucoup plu. J'ai aimé le fait que celui qui ressemble à une contrainte devienne un allié. Il est vrai aussi que quand on n'arrive pas à se confronter à ce qui nous entoure et à faire le point sur sa vie, c'est souvent un regard extérieur qui nous donne le déclic. Ici, ça a d'autant plus de sens qu'Eliott et Alex sont très différents et qu'ils montrent donc deux possibilités bien opposées à Lou. On ne se rend pas toujours compte qu'on mérite mieux quand l'on est avec quelqu'un qui fait nous sentir petit, mais, le jour où quelqu'un d'autre nous montre que l'on a également de l'importance, il n'est plus possible de revenir en arrière (#çasentlevécu). J'ai bien aimé la manière dont tous les deux apprennent à se connaître, en douceur et en s'entraidant ainsi que la confiance qui les unit rapidement. J'ai apprécié leurs discussions autour des voyages qui m'ont fait rêvées et données envie d'explorer encore davantage le monde qui nous entoure.

J'ai également apprécié l'intrigue autour de la famille de Lou même si elle m'a assez laissée sur ma faim. On sent qu'il nous manque des éléments pour bien tout comprendre ce qu'il s'est passé entre eux depuis la disparition de sa sœur et j'aurais aimé une bonne nouvelle concernant celle-ci. Cela dit, j'ai trouvé assez réaliste de ne pas avoir de conclusion de ce côté. Même si c'est très frustrant et triste, cela nous rappelle que c'est le lot de nombreuses familles recherchant l'un de leurs proches.

 

Comme vous vous en doutez, j'ai vraiment apprécié découvrir Lou. On ne se ressemble pas vraiment mais il est facile de s'identifier à elle par rapport aux épreuves qu'elle traverse dans son couple mais aussi à son travail où elle ne s'épanouit plus vraiment. J'ai aimé sa douceur teintée de mélancolie mais également sa franchise. 

Eliott m'a également beaucoup plu même s'il est moins commun. J'y ai cependant reconnu quelques copains qui ont osé tout envoyer balader après leurs grandes études et quelques années de travail plutôt frustrantes. J'ai aimé sa manière simple de vivre, son oreille attentive et le respect qu'il accorde à ses propres valeurs, peu importe qui se trouve devant lui.

 

L'écriture d'Elise BOURGES m'a beaucoup plu. J'ai aimé sa simplicité qui la rend universelle dans les petits détails de la vie et les épreuves qui nous font grandir. J'ai apprécié le fait de me retrouver face à des personnages plus matures que ce que je lis habituellement  - et donc dans mes âges - qui me font me retrouver également dans les étapes que l'on les encourage à franchir. J'ai apprécié l'écriture douce et droite d'Elise BOURGES qui m'a donné envie de rêver encore un peu et de voyager. D'ailleurs, j'ai son livre Love Me Wild dans ma PAL et il me tarde maintenance de l'en sortir !

Une jolie découverte.

 

 

[les +] Une romance douce, concrète, à la fois familière et différente.

[les -] Pourquoi un titre anglais pour un livre on-ne-peut-plus français ?

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Harlequin (Netgalley)
Challenge Bookineurs en Couleurs #5.10 : JAUNE

Repost0
20 décembre 2022 2 20 /12 /décembre /2022 06:00


 

 

 

 

 

 

Tell Me Sweet Lies
Cassandre SYLVESTRE

Harlequin - 2022
Ebook (epub) - 465 pages

 

 

 

 

 

 

Elle avait mis un point final à leur histoire, mais il était prêt à tout pour écrire la suite.

Hayden... Lorsque Mélina apprend qu'il revient à Saint-Malo après de nombreuses années à parcourir le monde en tant que photojournaliste, elle ne peut retenir son coeur de battre plus fort. Depuis qu'Hayden est parti réaliser son rêve, elle n'est plus la même. Certes, c'était son choix de lui rendre sa liberté, de briser leur couple pour qu'il puisse quitter sa ville natale sans se retourner. Malgré tout, Mélina n'a cessé de penser à lui et de l'aimer. Alors, quand elle le revoit pour la première fois, elle ne peut s'empêcher de se remémorer sa voix rassurante, ses baisers pleins de tendresse, ses doigts sur sa peau et son souffle chaud contre son oreille. Hantée par ses sentiments et ses regrets, Mélina sait que le regard dur d'Hayden ne lui laissera aucun répit, que tous ses secrets sont menacés et ses mensonges sur le point d'être dévoilés. Mais est-elle vraiment prête à lui ouvrir son coeur à nouveau ?

 

Tell Me Sweet Lies fait partie de ces livres dont on n'imagine pas la profondeur en lisant le résumé. Clairement, celui-ci ne nous dit pas tout alors que d'autres éléments sont très présents dans ce texte et lui donne une saveur bien particulière. En disant cela, je pense notamment aux problèmes de santé de Mélina ou encore à ce qu'à vécu Hayden en tant que reporter de guerre. Ce sont des thématiques qui me parlent et qui m'auraient données encore plus envie de lire ce livre si elles avaient été abordées dans le résumé. De même, pouvant faire écho à ce qu'ont vécus certains lecteurs, cela aurait pu permettre d'avertir les personnes sensibles à ces sujets.

 

J'ai plutôt bien accroché à l'histoire d'amour entre Mélina et Hayden. Adolescente, à leur image, je planquais mes crush à mon entourage tant que je n'étais pas sûre que ce soit vraiment sérieux (bon, ça ne les a pas empêché de s'en apercevoir --' (Cela dit, Maman, les trams étaient véritablement en retard !!)). Je me suis donc retrouvée dans leurs rendez-vous clandestins même si leur raison de rester discrets me semble dommage. Hayden et Mattie, le frère de Mélina, étant amis... Il était certain qu'il serait content pour eux une fois l'information digérée.

J'ai donc été assez choquée que Mélina vive cette rupture seule et n'ait pas tourné la page des années plus tard. Même si elle n'est pas ainsi exprimée, sa fixation sur Hayden en devient assez flippante. Je trouve ça plutôt malsain qu'elle soit toujours aussi amoureuse, six années plus tard et sans s'être revus même si les raisons de leur séparation sont assez altruistes. A part ce point, j'ai trouvé cette romance assez classique, malgré la tentative de triangle amoureux vite avortée.

Par contre, comme je l'écrivais plus haut, j'ai vraiment trouvé intéressant le quotidien de Mélina. Il est rare d'avoir une héroïne malade et je trouve que ça nous permet de nous ouvrir à quelque chose de différent. Si cela peut rendre l'identification plus difficile quand on est en bonne santé, j'ai trouvé que cela donnait un rythme plus indolent à l'histoire tout en communicant un sentiment d'urgence. C'est également intéressant de se mettre à la place de Mélina vis à vis du regard que portent ses proches sur elle. Quand on a quelqu'un de malade dans son entourage, on a tendance à vouloir les protéger ce qui peut se révéler étouffant pour eux. Les voir agir ainsi permet également de prendre du recul sur soi et notamment sur les décisions qu'on aimerait prendre à leur place.

De même, j'ai apprécie la vision sur le handicap qu'apporte Hayden suite à son amputation. Je trouve ça vraiment bien d'avoir un personnage différent mais tout aussi sexy (c'est ce qui se passe dans la tête le plus intéressant !). Certes, la façon dont il a perdu son bras est plutôt héroïque et joue donc sur son charme mais cela n'enlève rien au fait qu'il reste exposé aux mêmes problématiques que toutes les autres personnes n'ayant qu'un seul membre supérieur.

 

Mélina est vraiment touchante et il est clair qu'on a rapidement, nous aussi, l'envie de la protéger. Pour le coup, sa maladie ne m'a pas vraiment aidée à m'identifier à elle, tout comme sa fixette sur Hayden. Nos quotidiens sont vraiment très différents bien que l'on n'habite pas très loin l'une de l'autre. Mais je pense que c'est surtout dû aux choix qu'elle fait et auxquels je n'ai jamais été confrontée. Cela dit, j'ai vraiment apprécié son lien avec son entourage - dans lequel je me suis davantage reconnue -, avec le centre d'enfants, et notamment son grand-père. Ces deux-là sont vraiment touchants ensemble.

Hayden est également très sympathique et dégage quelque chose de fort et rassurant. J'ai apprécié retrouver ces caractéristiques très clichés virils dans un personnage qui pourrait paraître diminué : si cela peut ouvrir les yeux de certains, ce serait bien. De même, j'ai apprécié sa relation avec sa grand-mère. Celle-ci est vraiment surprenante et j'ai beaucoup aimé sa bonne humeur contagieuse.

J'ai également bien apprécié Kat, l'amie de Hayden. Si elle pourrait avoir le mauvais rôle, j'ai trouvé ses fragilités touchantes d'autant plus qu'elle dégage beaucoup de force et de charisme. J'ai aimé découvrir un peu d'elle à travers sa carrière de médecin sans frontière. Pour le coup, j'espère que Cassandre SYLVESTRE lui dédiera un prochain livre.

 

C'était la première fois que je découvrais l'univers de Cassandre SYLVESTRE et j'ai passé un très bon moment avec son roman. J'ai bien aimé le fait qu'elle parle de sujets un peu tabou en romance, avec beaucoup d'empathie et de douceur. J'ai aimé le rythme indolent de son histoire qui nous force à ralentir et à prêter davantage d'attention aux petits bonheurs du quotidien.

Une romance qui nous force à nous remettre en question.

 

 

[les +] Des sujets un peu tabou, un regard différent sur les autres.

[les -] Une Mélina un peu inquiétante avec sa fixation sur Hayden.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Harlequin (Netgalley)
Challenge gourmand #18 : Fruits

Repost0
18 décembre 2022 7 18 /12 /décembre /2022 06:00

 

 

 

 

University Games
Erika ARRIBARD 

Sessy FERNANDEZ

Harlequin - 2022
Ebook (epub) - 349 pages

 

 

 


 

 

  

 

Sur le campus, le jeu ne fait que commencer... pas de règles ni d'interdits, tous les coups sont permis.

Alors qu'elle réalise à peine qu'elle a été tirée au sort pour participer au redoutable jeu du "King and Queen", qui élit chaque année le roi et la reine du campus, Lydia est bouleversée quand elle découvre que son partenaire n'est autre que Jake, son premier amour. Jake, celui qui l'a fait tant vibrer et qui a traversé l'enfer avec elle... Jake, qui s'est bâti un corps de rêve et une solide réputation sulfureuse ! Pourtant, aujourd'hui, il va falloir faire table rase du passé et composer avec les complications du présent. En bons Alpha et Delta, ce qui compte pour eux, c'est de remporter la victoire. Or, les épreuves du "King and Queen" s'annoncent toutes plus difficiles les unes que les autres, voire dangereuses. Aucune règle, aucun interdit, aucune limite. Pire encore : comment résister à l'attirance explosive qui l'unit toujours à Jake ?

 

 

Si la curiosité était bien là, j'étais tout de même un peu méfiante au moment de commencer University Games. J'aime généralement bien les romances adolescentes ou étudiantes mais, aujourd'hui, elles ont de plus en plus tendance à glisser vers la dark romance ou vers une certaine hypersexualisation. Bref, ces derniers temps, j'ai souvent été déçue et j'en reste donc craintive. Alors, cette histoire de jeu lié aux sororités et fraternités ne me rassurait pas du tout !

 

Effectivement, ce jeu pour élire les nouveaux rois et reines du campus m'a fait assez froid dans le dos. Si l'idée aurait pu être fun, elle tourne rapidement au trash et au vulgaire. Toute épreuve devient aussitôt un prétexte pour déshabiller ou, par la suite, humilier les participants. C'est assez malfaisant et je me suis sentir bouillir à plusieurs reprises tant certains propos sont déplacés ou m'ont mise mal à l'aise (comme, notamment, l'épreuve du sac violet). Cette manière de tout ramener au sexe m'a rappelé les bizutages de mon époque où, clairement, il ne valait mieux pas être une fille dans une grande école si on ne savait pas dire non. Sérieusement, que fait l'université ? Vu le prix qu'elles coûtent aux USA, ils ont pourtant intérêt à faire cesser ça au plus vite pour que leur réputation n'en pâtisse pas davantage.

Si la partie de l'épreuve liée aux secrets de chacun m'a de nouveaux agacée et gênée par la récurrence du chantage, j'ai bien aimé le fait qu'elle montre que tout le monde en a. Cela dit, dans le cas des personnages, ils sont particulièrement gros et lourds à porter, banalisant une violence anormale. Cependant, j'ai apprécié découvrir les secrets qui relient Lydia à Jake. S'ils sont assez répugnants, j'ai bien aimé la profondeur que cela donne à cette histoire. On sent que le lien qui les unit est vraiment fort malgré le fait qu'ils s'en veuillent encore. J'ai trouvé leur amitié combative très forte dans l'adversité et leur histoire d'amour presque de l'ordre de la destinée.

Par contre, et c'est vraiment ce qui m'a gênée tout au long de ma lecture, j'ai vraiment trouvé qu'University Games banalisait la violence sexuelle mais aussi psychologique. Tout le jeu est monté autour de l'hypersexualisation des joueurs, de l'humiliation, de la manipulation ou encore de la culpabilité. Ce n'est ni sain, ni normal et pourtant cela n'est rappelé à aucun moment. J'aurais vraiment aimé que les auteurs insistent sur ça de façon à ce que les lecteurs puissent également relayer ce message. Là, j'ai un peu peur que les plus jeunes ne soient pas en capacité de faire la part des choses face à des évènements similaires. De même, j'ai trouvé que, bien que Lydia et Jake restent traumatisés par ce qu'ils ont vécus, personne n'est vraiment là pour leur rappeler qu'ils sont avant tout des victimes et qu'ils n'avaient pas à subir tout ça. Certes, leur entourage est compatissant mais ils ne semblent pas pour autant choqués par tout ça alors que c'est juste répugnant.

 

De part tous ces passés compliqués, il est vraiment difficile de s'identifier aux personnages. De même, je ne me suis pas reconnue dans leur vie sur le campus ou dans leurs centres d'intérêt. 

J'ai bien aimé l'amitié qui les unit tous mais j'ai trouvé tout ça un peu fake, comme s'ils étaient un peu obligés de traîner ensemble. Je trouve qu'ils sont donc continuellement dans l'ambiance malsaine de ce jeu et je n'ai pas trouvé que cela les mets particulièrement en valeur.

Lydia est plutôt touchante mais il est vraiment difficile de se reconnaître en elle tant son enfance a été différente. J'ai été gênée par les différentes scènes flash-back avec le père de Jake : clairement, je ne comprends pas comment son propre père n'a pas pu voir qu'il se passait quelque chose d'anormal et qu'elle se soit retrouvée à l'hôpital psychiatrique sans pouvoir expliquer ce qu'il s'était réellement passé. Son père a bien peu foi en elle... C'est difficile à comprendre quand, comme moi, on a été élevé dans un environnement attentif et protégé où l'on était également régulièrement sensibilisés à l'école.

D'une certaine façon, j'ai trouvé Jake plus crédible. Son chemin est plus facile à comprendre même s'il est sûrement plus improbable : si tous les jeunes errants dans la rue étaient récupérés par des familles aisées prêtes à les élever comme leurs propres enfants, le monde serait bien différent ! Cela dit, j'ai trouvé ses fragilités et sa reconstruction plutôt touchantes.

 

C'était la première fois que je lisais un roman de ces deux auteures et, si l'écriture s'est révélée agréable et entraînante, je n'ai pas été charmée par leur univers. Certes elles frappent fort mais, à mon sens, elles ne font pas passer le bon message. Clairement, il n'y avait pas besoin d'être aussi trash et condamnatrices : la violence n'a pas à être banalisée.

Une histoire qui révolte.

 

 

[les +] Une écriture agréable.
[les -] Trop de violence et de sexualisation banalisées.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Harlequin (Netgalley)
Challenge Bookineurs en Couleurs #5.10 : JAUNE
Challenge gourmand #18 : Fruits

Repost0
17 décembre 2022 6 17 /12 /décembre /2022 06:00

 

 

 

 

 

Pour Noël, j'apporte le dessert et un mec !
Ève BORELLI

Harlequin - 2022
Ebook (Epub) - 304 pages

 

 

 

 

 

 

 

Depuis toujours chez les Ferreira, c'est Conception, la grand-mère, qui fait la loi. D'après elle, Gina et ses cousins ne sont pas seulement une source constante de déception, non, ils s'acharnent en plus à la priver du plaisir de devenir arrière-grand-mère : une honte ! C'est pourquoi elle a décidé de profiter des fêtes de fin d'année pour débarquer en France et les traumatiser pour les remettre dans le droit chemin du mariage. Mais, si la perspective de passer Noël avec leur aïeule tyrannique ne les enchante guère, Gina et ses cousins y voient aussi l'occasion d'un nouveau pari : et s'ils donnaient très exactement à leur ancêtre acariâtre ce qu'elle attend ? Et s'ils se trouvaient tous un +1 pour lui en mettre plein les yeux ? Gina est confiante : son meilleur ami est le faux fiancé idéal pour gagner la compétition. Sauf que le destin (ou la magie de Noël ?) a d'autres plans pour elle. Des plans qui pourraient bien l'inciter à renouer avec Marius, ex-rugbyman mais toujours star locale et, surtout, son amour de jeunesse...

 

 

Quand j'ai vu qu'Ève BORELLI sortait une nouvelle romance de Noël, j'ai été ravie ! Même si je ne me souviens pas très longtemps de ses histoires, je passe toujours un très bon moment avec son imagination débordante et le côté feel-good de ses romans ! Et puis, ce genre de titre me fait totalement craquer et dégage clairement des ondes positives ;)

 

Effectivement, j'ai passé un très bon moment avec Gina et sa famille. J'ai beaucoup aimé cette histoire improbable qui reste pourtant plutôt crédible : on a tous une copine qui vient d'une famille un peu fofolle ou qui a des réactions inattendues sous le coup du stress. Clairement, si on ne se retrouve pas dans les comportements des Ferreira, on ne serait pas pour autant étonné de lire un fait divers de ce genre.

Pour le coup, si la romance est sympa', c'est surtout l'histoire de fond autour de la grand-mère tyrannique qui m'a le plus tenue en haleine. Beaucoup de passages sont pépites tant tous perdent leur contrôle quand elle est dans les parages. Il faut dire aussi que ce n'est pas franchement une mamie gâteau et qu'il faut savoir faire preuve de beaucoup, beaucoup, de self-control quand elle est là. Cela dit, il faut bien avouer que, d'un point de vue extérieur, c'est plutôt drôle à suivre tant elle arrive à sortir des critiques inattendues : autant elle est clairement invivable, autant cela en est assez amusant.

J'ai également été enchantée par la concurrence qui se dégage dans la fratrie de Gina. Tout est toujours prétexte pour s'affronter et prouver qu'ils sont les meilleurs ! Cette surenchère est vraiment amusante même si je plains leur maman. C'est assez prenant la façon dont leur compétition déclenche l'arrivée de leur grand-mère et de voir leurs manigances se monter pour amener quelqu'un au repas de Noël. C'est vraiment farfelu et leur culot se révèle assez rafraîchissant. Gina n'est pas en reste et, si la façon dont le pot aux roses s'écroule est assez drôle, cela n'en reste pas moins un peu gênant tellement cela part loin.

Du coup, même si elle est mignonne, ce n'est pas la romance entre Gina et Marius que je retiens. Cela dit, leurs retrouvailles font de jolies étincelles et nous fait vraiment dire que tout est encore possible. J'ai également trouvé touchants les différents flashbacks sur leurs précédents rendez-vous manqués. Si l'histoire est aujourd'hui amusante, j'ai vraiment trouvé que ces moments choisis apportaient davantage de sérieux et de crédibilité à leurs sentiments.

 

J'ai bien aimé rencontrer Gina qui est aussi dynamique que pétillante. Elle m'a beaucoup amusée avec ses réactions disproportionnées qui déclenchent des calamités. On sent, qu'au fond, elle n'est pas vraiment fofolle mais juste qu'elle se met à faire n'importe quoi quand elle perd ses moyens et cela la rend plutôt touchante. J'ai vraiment aimé les relations pleine de complicité avec ses cousins et sa tante qui l'a élevée comme sa propre fille ainsi que la force dans l'adversité dont ils font preuve face à leur grand-mère.

Marius m'a également beaucoup plu même s'il est plutôt classique. Il est droit, plein d'assurance mais aussi d'humour. On sent qu'il est une valeur sûre sur lequel on peut compter même s'il est légitime de se demander pourquoi il a attendu si longtemps pour se déclarer à Gina.

 

J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture très imagée et bon enfant d'Ève BORELLI. J'aime vraiment le côté chick-lit de son univers avec son humour bien dosé et ses situations rocambolesques qui restent cependant assez crédibles. À travers son écriture, on sent tout son attachement pour ses personnages et surtout, qu'elle s'amuse autant à écrire son histoire que nous à la découvrir.

Un roman bon enfant.

 

 

[les +] Une grand-mère pas comme les autres, une fratrie surprenante.
[les -] Une romance qui passe un peu à la trappe.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Harlequin (Netgalley)
Challenge gourmand #18 : Fruits

 

 

Du même auteur :
 C'est Noël, rien ne va plus  La Petite Brune dans la Prairie

Repost0
15 décembre 2022 4 15 /12 /décembre /2022 06:00

 

 

  

 

Un Noël romantique en Laponie
Sarah MORGAN

Harlequin - 2022
Ebook (epub) - 432 pages

 

 

 

 

  

 

Noël est plus beau sous les aurores boréales.

La neige à perte de vue, les rennes, les balades en chiens de traîneau : Christy se faisait une joie de passer les vacances de Noël chez sa tante qui tient un Snow Spa en Laponie. Mais, à l'approche du grand départ, Seb, son mari, se montre distant et anormalement stressé. Christy sent que si elle veut réparer leur couple à la dérive elle doit passer, avant le réveillon, quelques jours seule avec lui. C'est décidé : elle va confier leur fille à Alix, sa meilleure amie, pour les premiers jours. Et si tout va bien, à Noël, ils seront tous réunis dans ce décor de rêve, plus soudés que jamais.

Alix est terrorisée. S'occuper d'une fillette de quatre ans représente un vrai défi pour une phobique de l'engagement comme elle. Mais pour rendre service à Christy elle est prête à tout. Sauf que son amie ne lui a pas tout dit, et elle comprend très vite qu'elle ne va pas être la seule nounou de la petite Holly : Zac, l'ami de Seb, est venu en renfort. Zac, ce globe-trotter aussi irrésistible qu'agaçant, qu'elle a pris soin d'éviter pendant cinq ans... Voilà qu'ils vont devoir partager un chalet romantique à souhait :

Heureusement que Holly sera là pour les occuper nuit et jour, sinon, elle serait en grand danger de céder à la plus dangereuse des tentations...

 

 

J'aime beaucoup l'univers de Sarah MORGAN alors je suis toujours contente quand elle sort un nouveau roman. Il faut dire aussi que les derniers parus mettent en avant la famille et les amitiés de longue date sous un format qui me plait beaucoup : j'aime quand on suit à la fois plusieurs personnages dont la vie est liée. Je trouve toujours intéressantes les connexions que l'on fait au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire.

 

C'est encore une fois le cas avec Un Noël romantique en Laponie qui met en avant Christy et sa tante Robyn, ainsi qu'Alix son amie de toujours. J'ai trouvé ces trois femmes très agréables à suivre et ai apprécié leurs secrets dans lesquels il est facile de se reconnaître.

Encore une fois, j'ai aimé que Sarah MORGAN met en avant un couple dans ses moments de down. Ça fait vraiment partie des tabous de la littérature romantique, ce que je trouve dommage puisque l'on passe tous par là. Généralement, quand on montre un couple en difficulté, les auteurs mettent davantage en avant les séparations. Je trouve ça assez négatif et représentatif de notre société de consommation. En soit, avec de la communication et l'envie de s'en sortir, il est largement possible de créer quelque chose d'encore plus fort grâce à cette mauvaise passe. Du coup, l'histoire de Christy et Seb m'a touchée tant par les questions qu'elle se pose que par les fondations parfois incertaines de leur histoire qui a avancé trop rapidement. J'ai trouvé intéressant que les craintes de Christy trouvent racine dans une réflexion d'Alix faite des années plutôt. Souvent, c'est le regard des autres qui nous met les doutes en tête alors j'ai trouvé ça on-ne-peut-plus réaliste. Et, de même, il est facile de se mettre à la place d'Alix et de ses inquiétudes quand sa meilleure amie s'apprête à convoler avec un coureur quelques mois seulement après leur première rencontre. Je ne suis pas certaine d'avoir été extrêmement positive quand mon amie Marion m'a annoncé s'endetter pour 25 ans avec le mec avec qui elle sortait depuis quelques mois ou quand mon amie Camille a traversé la France pour aller vivre en Alsace avec son crush rencontré quelques semaines plus tôt. Bref, je me suis reconnue dans la petite phrase d'Alix pleine d'inquiétude (mais surtout d'amour) pour son amie : quand on aime, il est difficile de ne pas s'inquiéter mais bon, une fois la décision prise, on n'a plus qu'à faire confiance et à être là dans les bons moments ainsi que les mauvais.

J'ai eu plaisir à découvrir Alix. Si je ne me suis identifiée à aucun des personnages de ce livre, nos vies étant très différentes, je me suis reconnue dans son attitude avec Holly et dans cette peur de mal faire ou cette responsabilité un peu impressionnante de devoir s'occuper des enfants des autres. Ce n'est pas qu'on ne veut pas, c'est juste que c'est leur prunelle des yeux et que, quand on a été un adulte dans un corps d'enfant, on ne sait pas vraiment ce que font les enfants "normaux". Après, tout s'apprend, mais ça reste impressionnant tant c'est viscéral pour les parents. Si sa romance avec Zac est mignonne, elle ne m'a pas vraiment éblouie. J'ai aimé les voir apprendre à se connaître mais ce n'est pas ce que je retiendrais de cette histoire.

J'ai davantage apprécié découvrir Robyn et ces retrouvailles qu'elle appréhende autant qu'elle espère. On sent qu'elle a beaucoup souffert de ses relations avec sa soeur et que cela a toujours des répercussions aujourd'hui. Si le secret est bien gardé, cela semble fou que cela a pu la tenir éloignée si longtemps du reste de la famille. Certes, ce qui aurait pu se passer était grave, mais il y avait beaucoup à gagner en passant au-dessus et en pardonnant. J'ai également apprécié que ce soit l'occasion de parler du tabou des addictions chez les femmes.

 

Si les trois filles sont attachantes, j'ai également beaucoup apprécié le rôle des hommes, plus discrets dans ce roman. J'ai trouvé qu'ils étaient de bons piliers sur lesquels s'appuyer et que Seb était plutôt touchant dans ses fragilités. Lui, plus particulièrement, nous rappelle que tout peut s'arrêter du jour au lendemain et, qu'effectivement, c'est difficile de se remettre en question.

 

Encore une fois, j'ai beaucoup apprécié retrouver l'écriture de Sarah MORGAN. J'aime bien la douceur de ses mots qui sont réconfortants et nous font nous sentir en bonne compagnie, surtout quand l'on se retrouve dans ce que peuvent vivre ses héroïnes. Je trouve que, l'air de rien, elle sait nous redonner confiance et foi en l'avenir !

Des destins qui ressemblent à la vraie vie.

 

 

[les +] Des personnages touchants, des intrigues qui font mouches.

[les -] Des intrigues dans lesquelles on ne se retrouve pas toujours, des hommes discrets.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Harlequin (Netgalley)
Challenge gourmand #18 : Fruits

 

Du même auteur :
 Destination Happy End  Les voeux secrets des soeurs McBride 
■ Coup de foudre à Manhattan  tome 1 : Nuit blanche à Manhattan  tome 5 : Un été dans les Hamptons 
■ Les frères O'Neil  tome 1 : La danse hésitante des flocons de neige  tome 2 : L'exquise clarté d'un rayon de lune  tome 3 : La douce caresse d'un vent d'hiver

Repost0
14 décembre 2022 3 14 /12 /décembre /2022 06:00


 

 

 

 

 

 

Baby One More Time
Molly REAGAN

Harlequin - 2022
Ebook (epub) - 358 pages

 

 

 

 

 

 

Leurs lèvres se sont accidentellement touchées... et ils ne pensent plus qu'à recommencer.

Quand Isis a accepté de vivre en colocation avec Sevan, son meilleur ami depuis huit ans, elle savait qu'il n'y aurait pas d'ambiguïté entre eux. Même si elle a eu des sentiments pour lui, Isis a vite tourné la page devant son attitude séductrice et ses multiples conquêtes. Mais lorsqu'elle l'embrasse par inadvertance, toutes ses certitudes s'envolent. Ce n'est qu'un baiser furtif, pourtant elle ne peut oublier cette sensation d'embrasement qui a parcouru son corps. Avec son physique d'athlète et son aura magnétique, Sevan l'attire irrépressiblement, et elle a du mal à résister à l'envie de le rejoindre dans sa chambre... Mais, le jour où le passé de son ami refait surface, Isis découvre un nouveau Sevan, un homme plus mature, plus sérieux, plus... sexy. Non, elle ne doit pas craquer !

 

 

Avec ce titre, je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'histoire cachée derrière. Si le résumé y est toutefois plutôt fidèle, il ne montre pas non plus toute la profondeur de l'histoire, à savoir Ceylan.

J'ai trouvé le ton de Baby One More Time très juste. Autant je crois sérieusement à l'amitié entre femmes et hommes, autant j'ai souvent vu dans mon entourage des crush inavoués pour leur meilleure(e) ami(e). D'un autre côté, il est vrai aussi que les personnes avec qui l'on partage un bout de vie deviennent souvent nos meilleurs amis et confidents. Bref, tout ça pour dire que si l'histoire entre Isis et Sevan fait un peu cliché, elle n'en reste pas moins crédible.

Personnellement, je me suis assez retrouvée dans leurs sentiments et dans leur envie de ne pas prendre de risque pour préserver cette belle amitié. Je pense que l'on a tous des souvenirs qui feront échos à cette situation au lycée ou à la fac. Je me suis aussi reconnue dans les amours pansements d'Isis, ceux qui recollent le cœur et nous montrent que tout est encore possible. Ceux qui, aussi, nous font culpabiliser de ne pas être capable de développer des sentiments face à ces garçons "parfaits" qui rendent jalouses les copines (et rassurent les parents). Bref, j'ai trouvé la relation d'Isis et Gauthier plutôt criante de vérité et vraiment intéressante. Si on voit souvent ce genre de relation dans les romans, elles sont rarement aussi crédibles que celle-ci. J'ai aimé la manière dont ce smack avec Sevan remet tout en question, la déchirant entre la raison et le cœur et faisant doucement gagner Baby One More Time en sensualité.

J'ai également apprécié la manière dont la tromperie est abordée ici, sans jugement. Si cela reste uncool, cela nous rappelle que, quand on est mal dans une relation, une lueur chaleureuse ailleurs peut tout faire basculer. Et que, quand on doute de soi ou que l'on est dans une relation déséquilibrée, une erreur est toujours plus facile à faire que lorsque l'on est au clair avec ce qu'il se passe dans notre tête.

Comme je le disais plus haut, je trouve vraiment que l'intrigue autour de Sevan, Manon et Ceylan apporte beaucoup de profondeur à cette histoire. J'ai trouvé ça beau la manière dont le sang se reconnaît et que Sevan se bat pour offrir le meilleur au petit garçon. C'est vraiment touchant de les voir s'apprendre à se connaître et changer pour vivre le meilleur ensemble. J'ai également apprécié la manière dont sont abordés les troubles psychologiques avec beaucoup de pudeur et de sincérité. J'ai bien aimé la conclusion qui ouvre beaucoup de possibilité en nous montrant une certaine justice.

 

Isis m'a bien plu. J'ai aimé sa douceur et son empathie qui m'a vraiment rappelé ma copine Marion, également infirmière. Il est facile de se reconnaître en elle dans sa manière d'aller de l'avant mais aussi de faire resurgir tout son passé et ses sentiments mis de côté suite à une maladresse. Elle m'a beaucoup touchée et j'espère avoir un peu d'elle en moi tant elle semble être quelqu'un de bien malgré ses erreurs.

Sevan m'a également bien plu même s'il est davantage cliché, notamment dans sa manière d'enchainer les coups d'un soir avec des sosies d'Isis. J'ai beaucoup aimé sa manière de se remettre en question suite à l'arrivée de Ceylan dans sa vie. J'ai aimé sa volonté de surmonter des montagnes mais n'ai pas été à l'aise de le voir condamner Isis sans remords : l'amitié semble vite s'oublier avec lui.

 

C'était la première fois que je découvrais l'univers de Molly REAGAN et j'ai vraiment passé un bon moment. J'ai été touchée par le réalisme des sentiments par lesquels passent les personnages. Plus que tout, j'ai aimé comment l'auteure faisait doucement monter la température entre Isis et Sevan en jouant sur la sensualité, sans pour autant tomber dans l'érotisme. Baby One More Time sonne vraiment très juste, d'autant plus que la relation entre les personnages est assez universelle nous projetant d'autant plus facilement dans cette histoire.

Une histoire qui a tout d'une vraie.

 

 

[les +] Des personnages attachants, un ton sincère et sensuel.

[les -] Une intrigue de base un peu déjà-vue.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Harlequin (Netgalley)
Challenge gourmand #18 : Fruits

Repost0
13 décembre 2022 2 13 /12 /décembre /2022 06:00

 

 

   

 

The Hunter
Boston Belles, tome 1
L.J. SHEN

Harlequin - 2023
Ebook (epub) - 432 pages

 

 

 

 

  

 

Dans la vie, Hunter Fitzpatrick a trois priorités : le sexe, l'alcool et le sexe. Certes, il a peut-être manqué de vigilance en apparaissant dans une sextape qui a été diffusée dans tout le pays. Mais, déjà, on devrait le féliciter pour sa performance. Ensuite, est-ce vraiment grave que l'un des héritiers de la Royal Pipelines Compagny ait offert au monde le spectacle de sa  - sublime - nudité ? Selon son père, oui. Au point que le patriarche lui a posé un ultimatum : soit il parvient à tenir six mois sans alcool, sans sexe et en se mettant sérieusement à travailler, soit il pourra dire adieu à son héritage. Pour être aidé dans sa traversée du désert de l'abstinence, il sera sous la tutelle de Sailor Brennan, alias l'athlète de tir à l'arc qui candidate pour les prochains JO, alias la fille la plus sérieuse et la plus chiante qui ait jamais existé. J-183 avant la libération.

 

 

C'est clairement méfiante que je me suis lancée dans cette lecture. Si j'ai déjà eu l'occasion de lire plusieurs livres de L.J. SHEN,  ils m'ont plus souvent fait hurler que conquise. L'auteure flirte allègrement avec la dark romance en proposant des personnages masculins souvent sombres et torturés qui abusent de leur pouvoir et de l'argent, se comportant habituellement mal avec les femmes. De plus, elle affectionne les scènes de sexe débridées récurrentes. Tout ce que je n'aime pas ! J'ai toujours peur pour les lectrices plus jeunes qui pourraient savoir moins faire la part des choses et qui pourraient donc considérer ce genre de relation normale. Alors que non, clairement, la plupart des personnages d'L.J. SHEN ont des comportements proche des pervers narcissiques. Et pourtant, je suis la première surprise d'avoir autant apprécier The Hunter tant le résumé me laissait présager du pire.

 

Etonnamment, Hunter m'a fait rire. Beaucoup rire, même ! Je l'ai trouvé très rafraichissant avec sa naïveté et sa candeur désarmante. Il est resté un petit garçon à qui l'on n'a jamais fixé de règles et ses frasques sont donc aussi déroutantes qu'amusantes. Clairement, là, c'est par écrit donc c'est drôle mais, dans la vraie vie, je crois que je ferais preuve de moins de patience encore que Sailor. J'ai bien aimé la manière dont il fini par se remettre en question et s'accrocher à l'essentiel pour se créer un univers plus sain. S'il reste aussi agaçant que facétieux avec ses sous-entendus à longueur de journée, je dois dire que je l'ai trouvé finalement sympathique et beaucoup moins bête qu'il n'y parait au premier abord.

Il est plus facile de se reconnaitre en Sailor bien qu'elle soit extrêmement rigide pour atteindre l'objectif qu'elle s'est fixé. J'ai beaucoup aimé sa volonté sans faille et l'énergie qu'elle met dans son rêve. J'ai trouvé intéressant ses prises de conscience quand à ses rêves et à ce qu'elle veut réellement au fond. Si son glow up est sans surprise, cela reste tout de même agréable de la voir se lâcher et se dérider. 

J'ai apprécié le lien de Sailor avec ses amies et la relation qu'elle tisse avec Aisling, la petite soeur d'Hunter. Cela dit, c'est davantage Cillian, le grand frère, qui a retenu toute mon attention par son côté assez Tommy Shelby. Bref, il est terriblement cliché mais il dégage une aura très séduisante. J'ai bien l'impression que le second tome va lui être consacré et je dois dire que j'en suis ravie (oui, oui... on parle bien d'un livre de L.J. SHEN).

 

L'intrigue m'a bien plu même si elle commence de manière assez vulgaire avec la sextape d'Hunter. J'ai bien aimé l'idée de cette colocation forcée entre ces deux-là qui n'ont pas grand chose en commun et la manière dont ils vont se rapprocher après s'être fait quelques crasses. Je n'ai pas été très fan' que leur relation commence que par du sexe, tant vis à vis de la parole qu'ils ont donné aux Fitzpatrick que par le fait que je ne trouve pas les fondations de leur couple très solide. D'autant plus que ces scènes m'ont semblées parfois assez sordides, surtout vu le peu d'expérience de Sailor. Clairement, on y voit des pratiques que l'on voit rarement dans les romances (je n'ai toujours pas lu 50 nuances de Grey) et qui n'ont, je trouve,  pas vraiment leur place dans un livre new adult.

J'ai bien apprécié l'intrigue autour de Sailor et Lana autour de la compétition qui s'instaure entre elle pour rejoindre l'équipe de tire à l'arc qui représentera les Etats-Unis aux prochains Jeux Olympiques. Depuis le début, l'on sentait qu'il y avait des non dits autour de cette rivalité souvent déloyale et j'ai apprécié de l'auteure garde le suspense sur leurs raisons tout au long du roman. Si l'histoire qui se cache derrière reste un peu choquante, de l'eau a coulé sous les ponts et les deux filles auraient été en capacité d'avoir une bonne discussion et de passer enfin à autre chose. En tout cas, cette intrigue donne du rythme à ce récit et nous fait un peu sortir des ébats de Sailor et Hunter... quoique ;)

Pour le coup, j'ai trouvé l'intrigue autour de la Royal Pipelines Compagny un peu faiblarde. Si tout s'accélère brusquement donnant un peu le tournis, il semblait évident que tout était sous maîtrise depuis un moment.

 

J'ai trouvé l'écriture de L.J. SHEN très agréable et fluide (je devrais arrêter avec ce mot vu le contenu de ce livre tant cela devient un sous-entendu à la Hunter). J'apprécie le dynamisme de son histoire et la manière dont elle alterne les points de vue de ses personnages. J'ai également affectionné les indices qu'elle distille sur ce que l'on peut s'attendre à découvrir dans le deuxième tome. Si habituellement je ne suis pas fan de ses livres, c'est le fait de ses personnages malsains et du too much sex de ses histoires. On ne va pas se mentir, les mêmes éléments sont aussi dans The Hunter mais, étonnamment, c'est bien passé. Comme quoi, il ne faut jamais se braquer, on peut toujours avoir une bonne surprise ;) Et, vraiment, je suis très curieuse de découvrir le tome sur Cillian (il va neiger !).

Une lecture surprenante et plutôt amusante.

 

 

[les +] Des personnages sympathiques, des intrigues qui tiennent la route et un poil d'humour.
[les -] Trop de sexe et des personnages aussi séduisants que malsains.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Harlequin (Netgalley)
Challenge gourmand #18 : Fruits

 

 

Du même auteur :
 All Saints High  tome 2 : Broken Knight  tome 3 : Angry God
Boston Belles tome 2 : The Villain

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs