Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2019 3 03 /04 /avril /2019 05:00


 

 

 

 

 

 

 

Un été dans les Hamptons
Sarah MORGAN

Harlequin - 2018
ebook - epub

  

 

 

 

  

  

"Ta vie, c'est un scénario de comédie romantique."
Si la situation n'était pas si catastrophique, Felicity éclaterait de rire, tant ces mots lui semblent éloignés de la vérité. pour elle, tomber nez à nez avec l'homme qui lui a brisé le coeur et constater que, dix ans après, il est toujours aussi sexy et hors de portée relèverait plutôt de son mauvais karma. Ne s'était-elle pas réfugiée dans les Hamptons justement pour lui échapper ? mais, maintenant que Seth l'a retrouvée, Felicity sait qu'elle a une décision à prendre : passer sa vie à fuir ou affronter une fois pour toutes les démons de son passé...

 

 

Un grand merci aux éditions Harlequin pour l'envoi de ce livre et leur patience.

 

En ouvrant ce livre, je ne m'attendais pas du tout à ça. Entre son titre léger et sa couverture ensoleillée, je pensais me retrouver dans une histoire simple et pétillante. Ce qui n'est pas du tout le cas. Bien sûr, il s'agit d'une romance mais elle est plutôt sombre. 

En effet, le passé des personnages - Seth et Fliss - est plutôt douloureux rendant leur relation quelque peu compliquée. Leur passé commun y est pour beaucoup comme l'enfance de la jeune femme... Du coup, un mur est construit entre eux deux et ça demande pas mal de temps pour faire tomber les briques une à une. Les sentiments sont décortiqués car parfois difficiles à comprendre si on n'a pas un passé aussi sombre.

Par contre, tout le livre est contrebalancé avec des moments plus joyeux et amusants, notamment dus au manque de courage de Fliss à affronter Seth. Certains passages sont donc assez agaçants mais vraiment drôles. J'ai notamment beaucoup aimé les réunions de la grand-mère avec ses amies !

Cependant, je dois dire que les relations aux bêtes ne m'ont pas du tout parlées. Je ne suis clairement pas une amie des animaux et voir des personnages gaga devant à une certaine tendance à me refroidir direct. Ça ne me dérange pas qu'il y ait des animaux dans les histoires mais là, c'est clairement trop.

En soit, l'histoire est plutôt prévisible mais je n'avais pas tout deviné la totalité du passé de Fliss et Seth. Il n'y a pas de grande surprise entre eux deux du coup, ce sont davantage les personnages secondaires qui m'ont étonnée en donnant du pep's et de l'inattendu à l'histoire.

 

J'ai beaucoup apprécié le personnage de Fliss qui est tout en naturel et en dynamisme. J'ai particulièrement apprécié le fait que Sarah MORGAN passe beaucoup de temps à nous décortiquer ses sentiments qui ne sont pas toujours évidents à comprendre d'un regard extérieur. Elle m'a beaucoup touchée.

Le problème, c'est que face à un personnage comme Fliss, il faut quelqu'un qui soit simple et dévoué. Du coup, Seth est un peu trop parfait pour être crédible. Ce n'est pas franchement dérangeant mais je doute sincèrement que quelqu'un comme lui puisse exister dans la vraie vie.

 

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu de roman de Sarah MORGAN et j'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver son univers. J'aime la simplicité de ses histoires délicieusement romantiques et ses personnages sympathiques. Elle sait vraiment créer des univers qui nous font nous sentir chez nous, en particulier dans la maison de la grand-mère de Fliss.

Une lecture très agréable.

 

[les +] Un joli fantôme du passé.
[les -] Trop de chiens.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Service presse - Harlequin

Challenge gourmand #10 : Champagne

 

 

Du même auteur :

 Les voeux secrets des soeurs McBride

■ Coup de foudre à Manhattan  tome 1 : Nuit blanche à Manhattan 

■ Les frères O'Neil  tome 1 : La danse hésitante des flocons de neige  tome 2 : L'exquise clarté d'un rayon de lune  tome 3 : La douce caresse d'un vent d'hiver

Repost0
2 avril 2019 2 02 /04 /avril /2019 05:00

 

 

 

 

 

 

Remington

Baptiste GOURDENAlbin Michel - 2019256 pages

 

 

 

 

 

 

Une route plongée dans la brume. Au loin, une jeune femme qui fait du stop : Remington ne sait plus d'où elle vient ni où elle va. Elle a pour seul bagage ses vingt ans, un revolver auquel il manque trois balles, et un violent désir de fuite. Soudain, un viel homme s'approche et lui propose un marché : un bout de route contre un peu d'affection. En acceptant de monter à bord de la vieille Citroën en direction du Sud, Remington s'embarque pour un périple improbable dont chaque étape va progressivement lever le voile sur son passé et sur celui du vieil homme. Jusqu'à faire ressurgir les souvenirs cannibales qui l'ont conduite sur la route...

 

 

Bizarrement, je classerai Remington dans ces livres qui font bien de dire qu'on aime alors que notre avis est plus mitigé. Clairement j'y ai retrouvé les codes du contemporain avec lesquels j'ai du mal, notamment au niveau de l'écriture. 
En effet, bien que j'ai apprécié les changements de rythme de l'écriture et son côté défouloir, j'ai trouvé le style de Baptiste GOURDEN trop élitiste pour moi. Certains mots sonnent peu naturels, les structures des phrases sans cesse différentes m'ont semblée fausses. J'ai eu l'impression que l'auteur se lisait écrire et j'ai horreur de cette sensation : j'aime la simplicité, le naturel et la modestie.


Par contre, j'ai apprécié l'histoire de ce voyage pas comme les autres, de ces rencontres fortes et des souvenirs du passé qui font surfaces pour ces deux-là. J'ai aimé ce duo improbable qui s'accorde avec justesse. 
Cependant, j'ai eu une impression désagréable avec le personnage de Remington, comme si elle était là pour choquer le lecteur, avec sa relation désinvolte et provocante au sexe. Le personnage serait attachant si elle ne semblait pas aussi parachutée pour coller avec cette idée que certains peuvent avoir des lectures contemporaines.


Merci à Babelio et Albin Michel pour cette lecture qui m'a sortie de mes chemins battus.

 

 

[les +] Différent.

[les -] Stéréotypé.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Albin Michel

Masse critique - Babelio

Repost0
1 avril 2019 1 01 /04 /avril /2019 05:00



 

 

 

  

 

Le livre qui va faire de vous un chef
Colonel Max SCHIAVON

Editions Pierre de Taillac 2013
96 pages

 

 

 

 

 

 

  

 

Apprenez à devenir un chef !

Napoléon, Foch, de Gaulle... Grâce aux pensées des plus grands leaders, découvrez tout ce qu'il faut savoir pour devenir un véritable chef.
Ce petit manuel s'adresse autant aux dirigeants confirmés qu'aux jeunes cadres débutan. ts. À tous, il permettra de réfléchir et de progresser.
Max Schiavon a été officier de l'armée de terre durant 34 ans, occupant en majorité des postes de commandement et de direction. Il a enseigné "le leadership efficace" à l'École Centrale, au Conservatoire national des arts et métiers, à Sciences-Po, et effectué des missions de conseil en organisation sur les cinq continents. Docteur en histoire, il revisite ici l'art du leadership au travers de citations de chefs militaires. En effet ces derniers bien loin de se cantonner à leur domaine, nous éclairent sur la meilleure façon de diriger une organisation, quelle qu'elle soit : une entreprise, une équipe de sport, une école, une association, etc.

 

Un  grand merci aux éditions Pierre de Taillac et à Babelio pour l'envoi de ce livre.

 

J'aime beaucoup les masses critiques de Babelio : elles sont généralement l'occasion de faire de belles découvertes à travers des livres sur lesquels l'on n'aurait pas forcément parié : on lit les résumés en diagonale, on coche ou pas, puis vient le verdict : aura-t'on l'occasion de découvrir un livre ? Si oui lequel ? Et trois fois sur quatre, clairement, j'aurai préféré tomber sur un autre livre quand je le découvre, et, une fois lu, je suis ravie de ma lecture. C'est exactement ce qu'il s'est passé avec Le livre qui va faire de vous un chef. Je ne peux pas dire que j'étais ravie quand j'ai vu que c'était ce livre-là que j'allais recevoir. Et puis, quand je l'ai eu en main, je n'ai pas arrêté de le feuilleter, lisant à voix haute à mon copain les citations qui me parlaient... et il y en a beaucoup.

Clairement, son contenu ne va pas révolutionner le management : tous les points abordés sont connus et font parti du cursus étudiant de tout futur manager. Mais, ça ne fait pas de mal de le rappeler surtout avec des exemples historiques et de jolis citations. J'y ai retrouvé avec plaisir les souvenirs de mes cours de management et les bons conseils donnés lors des formations de bienveillance que l'on a dans mon entreprise. C'est du bon sens mais c'est plus dur à appliquer que ce que l'on pourrait penser.

Ma vraie découverte dans ce livre est tout autre. Clairement, même si j'aime beaucoup l'Histoire, je n'ai que peu de connaissances dans ce domaine. Surtout en ce qui concerne les guerres et batailles. J'ai un peu honte de l'avouer, mais je ne connaissais que très peu des grands hommes qui sont cités dans ce bouquin. Mais, la justesse de leurs propos m'a donné envie de m'intéresser davantage à eux et à leur histoire. De même, j'ai une vision assez fermée de l'armée et je dois dire que ce livre m'a permis de m'ouvrir un peu sur ce sujet.

 

Finalement, l'auteur passe assez au second plan de ce livre : à citer d'autres personnes de façon aussi importante, l'on oublie qu'il y a aussi quelqu'un derrière ce livre. Le Colonel Max SCHIAVON est très synthétique et pédagogue dans ses explications ce qui permet de comprendre simplement des notions parfois complexes.

Un petit bouquin surprenant de justesse.

 

 

[les +] De belles citations, un ton juste.

[les -] Peu d'apprentissages pour ma part.

 

 

Lu dans le cadre de :

Repost0
25 mars 2019 1 25 /03 /mars /2019 06:00


 

 

 

 

 

 

Never Forgive
Never Forget, tome 2

Monica MURPHY

Harlequin - 2017
ebook - epub

  

 

 

 

  

  

Mensonges. trahison. Secrets. Amour. 
On dit que la vérité blesse. En ce qui concerne Katherine, elle l'a plutôt anéantie, ruinée, lacérée, déchiquetée. Alors qu'elle tombait amoureuse d'Ethan, il lui mentait. Alors qu'elle s'ouvrait à lui, il la trahissait. Elle devrait le haïr, mais elle ne peut pas. Ce qui existe entre eux est trop fort pour être détruit. Elle ignore ce que c'est, mais une chose est sûre : elle ne sait plus vivre sans Ethan. D'une certaine manière, étrange, dangereuse, inquiétante, elle a besoin de lui.

 

 

Un grand merci aux éditions Harlequin pour l'envoi de ce livre et leur patience.

 

J'avais beaucoup aimé le premier tome de Never Forget mais il m'avait laissé une impression étrange. Je crois que, sur le coup, je n'avais pas compris qu'il s'agissait de dark romance plutôt soft. Cependant, j'avais beaucoup aimé l'univers, désagréablement envoûtant. En fait, c'était davantage Ethan qui m'avait gênée : je l'avais trouvé assez inquiétant et néfaste dans ses sentiments pour Katie.

Je n'ai pas du tout eu la même impression avec ce second et dernier tome. Celui-ci est clairement plus tourné vers les médias et vers la perception des autres de l'histoire d'amour naissante entre Katie et Ethan. Alors, forcément, ma vision a changé : maintenant les victimes sont deux - ce n'est plus que Katie - et j'ai changé mon fusil d'épaule. Le fait qu'Ethan soit clairement devenu une cible publique y est aussi pour beaucoup. Personnellement, je ne pense pas que leur histoire est malsaine, mais clairement, s'ils s'étaient rencontrés dans d'autres circonstances, je ne suis pas certaines que leur lien aurait été aussi fort. Mais, finalement, ces différences et leur douleur commune permet aussi de construire des bases solides à leur couple.

Le final est beaucoup plus grandiose que ce à quoi je m'attendais. Des indices sont dispersés tout au long du roman, notamment lorsque l'on suit des personnages secondaires comme la journaliste ou encore le père d'Ethan, mais je n'ai pas vraiment vu les choses venir. A la fin du livre, les choses prennent un tournant dramatique qui n'a pas été pour me déplaire, rajoutant un peu d'actions et d'adrénaline à une histoire qui aurait pu s'enliser. La conclusion est assez classique mais tout aussi sympathique.

 

J'ai apprécié retrouver Katie dans ce second tome. Elle est plus sûre d'elle et prête à faire elle-même ses propres choix même si ceux-ci signifie se brouiller avec sa famille. Du coup, elle s'émancipe et va au-delà de ses peurs. Elle se rend compte qu'elle est beaucoup plus forte que ce qu'elle pensait et se le prouve tous les jours.

Ethan m'a paru beaucoup plus sympathique dans ce tome. Je l'ai trouvé plus respectueux de Katie : il est enfin à l'écoute de son rythme et de ses besoins. On en découvre également davantage sur ses démons du passé ce qui aide à cerner ses bizarreries et à l'apprécier complètement.

J'ai également apprécié passer davantage de temps avec les personnages secondaires comme la soeur et la mère de Katie - que l'on découvre sous un nouveau jour -, la journaliste ou encore le père d'Ethan. 

 

L'écriture de Monica MURPHY est très agréable. Elle va au rythme de ses personnages, leur accordant le plaisir de savourer leurs moments de bonheur et donnant plus de dynamisme dans les temps d'action. J'aime sa plume respectueuse des sentiments difficiles qu'ils ressentent sans pour autant noyer le lecteur sous des émotions trop difficiles à gérer. Encore une fois, j'ai apprécié le récit à plusieurs voix, nous permettant de nous faire notre propre opinion des événements.

Une belle fin pour une romance addictive.

 

 

[les +] Un univers intéressant, des émotions fortes.

[les -] C'est déjà fini ?

 

 

Lu dans le cadre de : 

Colocs (et plus), Emily BLAINE 

Service Presse - Harlequin

 

Repost0
24 mars 2019 7 24 /03 /mars /2019 06:00

 

 

 

 

 

 


L'énigme de Cold Spring
Carla NEGGERS

Harlequin - 2017
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Il était l'héritier d'une grande dynastie, elle une aventurière aussi belle qu'intrépide. Un soir, Colt Sinclair et Frannie Beaudine se sont enfuis à bord d'un avion qui s'est écrasé près de Cold Spring, dans le New Hampshire. Mais jamais personne n'a retrouvé l'appareil, et le sort des amants maudits est demeuré un mystère.... Des années plus tard, Pénélope Chestnut tombe par hasard sur la carcasse de l'avion au milieu des bois. La nouvelle est relayée par les médias et, très vite, tout s'accélère... Un détective surfit avec pour mission de vérifier les affirmations de la jeune femme. puis c'est le neveu du disparu, Wyatt, qui arrive à son tour bien décidé à apporter des réponses aux questions qui obsèdent toujours sa famille. L'affaire prend cependant une tournure inquiétante lorsque la vérité éclate au grand jour. une vérité aux conséquences sis dramatiques que Pénélope regrettera vite d'avoir fait la lumière sur l'énigme de Cold Spring...

 

 

Un grand merci aux éditions Harlequin pour l'envoi de ce roman et leur patience.

 

J'ai eu un peu de mal à me lancer dans la lecture de ce roman qui, pour moi, était un livre policier. Du coup, dans mon imaginaire, je ne comprenais pas bien le lien entre la maison d'éditions Harlequin et le roman. Bon, maintenant que je l'ai lu, c'est on-ne-peut plus clair vu que j'étais totalement à côté de la plaque : certes nous avons à faire avec des enquêteurs en recherche de vérité mais la romance est bien présente.

J'ai beaucoup aimé l'univers de Cold Spring. Je suis une fille de la mer alors la montagne, ça ne me parle pas. Mais là, la neige et les randonnées en pleine nature m'ont donné envie et m'ont intriguées. J'ai aimé cette ambiance aussi chaleureuse que froide et cette petite ville où tout le monde se connait. On s'y sent tout de suite bien même si, en tant qu'étranger, l'on est pas franchement le bienvenue. Et je me damnerai pour goûter l'un des fameux gâteaux de l'auberge à l'heure du goûter.

J'ai trouvé intéressant l'intrigue de fond autour de la disparition de Frannie et Colt. J'aime les mystères du passé comme celui-ci qui deviennent des légendes avec le temps. Plus l'on creuse autour de cette histoire et plus l'on se rend compte qu'elle n'est sans doute pas aussi romantique que ce que l'on imagine à première vue. Cependant la conclusion de cette histoire est plutôt surprenante.

L'histoire d'amour entre Pénélope et Wyatt se voit venir de loin mais d'un autre côté, c'est ça aussi que l'on cherche en ouvrant un Harlequin. C'est une romance assez classique mais qui met du baume au coeur. On est loin de la tendance des romans feel-good mais Carla NEGGERS rempli parfaitement son job en nous faisant passer un bon moment avec ce livre.

 

J'ai apprécié le personnage de Pénélope ainsi que sa famille. Ils sont chaleureux, dynamiques et l'on ressent tout de suite qu'ils feraient n'importe quoi les uns pour les autres. Tout le monde protège tout le monde et je trouve ces valeurs d'entraide et de tolérance très belles.

Wyatt m'a moins convaincue : il est plus cliché, plus distant aussi. J'ai eu davantage de mal à le cerner du fait que l'on ne connaisse pas réellement sa vie. Après tout, il est à Cold Spring le temps d'une enquête donc on ne le connait pas dans son quotidien.

 

L'écriture de Carla NEGGERS est très agréable et fluide. Il n'y a pas de temps mort mais on profite également pleinement de toutes les beautés de Cold Spring. J'ai aimé la tendresse qu'elle a pour ses personnages et son aptitude à me donner envie de voyager.

Une romance agréable.

 

 

[les +] Chaleureux, intriguant.

[les -] Classique.

 

Lu dans le cadre :

Colocs (et plus), Emily BLAINE    

Service Presse - Harlequin

Challenge Gourmand #10 - Champagne 

Repost0
23 mars 2019 6 23 /03 /mars /2019 06:00

 


 

  

 

Atlas des courants invisibles
Thomas GERBAUD

Autoédition 2018
Ebook - Epub

 

 

 

 

 

 

 

 

Chacun d'entre nous a, un jour ou l'autre, ressenti la part d'invisible qui nous gouverne. L'intuition. Le déjà-vu. L'empathie. Les pressentiments. Et s'ils n'étaient que d'infimes fenêtres de perception sur la véritable nature du monde ? Anton est né avec un talent extraordinaire : il lit dans les pensées. Mais un talent extraordinaire, quand on ne le contrôle pas, ça peut vite virer au cauchemar. Lorsque sa bien-aimée disparaît, Anton entreprend un voyage initiatique au cours duquel il va rencontrer d'autres individus doués de talents similaires au sien. Et découvrir la menace qui pèse sur chacun d'entre eux : dans l'ombre, un homme les traque, avec le dessein d'utiliser leurs pouvoirs pour ouvrir une porte auparavant fermée à l'Humanité.

 

 

Un grand merci à Thomas GERBAUD pour l'envoi de ce roman et à sa patience.

 

Beaucoup d'entre nous, lecteurs, ont toujours une part d'inquiétude au moment d'ouvrir un livre auto-édité : les pépites sont plus jolies mais plus difficiles à trouver dans ce cadre, au milieu de belles déceptions. Mais, rassurez-vous, Atlas des courants invisibles est une très jolie histoire qui vaut la peine de surmonter ses craintes.

 

J'ai beaucoup aimé l'univers de ce roman. Dès les premières pages, j'ai été déstabilisée de me retrouver dans un hôpital psychiatrique : c'est vraiment un univers aussi envoûtant qu'inquiétant que je connais très mal. Dans ces lieux, tout est mystérieux et nous fait prendre les personnages qui s'y trouvent avec des pincettes et de la distance. 

Puis, l'histoire démarre réellement et les mystères s’enclenchent les uns après les autres avant de s'éclaircirent au fur et à mesure que se tournent les pages. J'ai beaucoup aimé cette idée que les pouvoirs paranormaux que possèdent les quatre puissent les faire interner : c'est révoltant, mais bon, au fond, ça semble logique... J'ai aimé la façon dont ces quatre-là se rencontrent, apprennent à se connaître et partent ensemble à la recherche d'une mystérieuse clef. 

J'ai également aimé les chapitres construits autour d'autres personnages qui nous permettent d'en apprendre plus sur le contexte de l'histoire. Au final, ça fait beaucoup de monde à suivre mais tous nous permettent d'appréhender différemment cette histoire assez complexe.

La fin est intéressante et plutôt soulageante. Je m'attendais à un final plus grandiose mais je ne suis pas pour autant déçue : j'ai bien aimé cette déconvenue, après tout, la plupart des exploits de la vraie vie se passent en silence. Mais, clairement, plusieurs de mes questions sont restées sans réponse et vu la complexité de l'univers, j'aurai préféré avoir la version de l'auteur plutôt que de poser mes propres hypothèses.

 

Personnellement, j'ai eu du mal à m'attacher aux différents personnages. Anton et Tara, du fait de leur passé en hôpital, m'ont imposé une certaine distance : ils sont touchants mais vivent dans leur monde bien à eux qu'ils se sont construits à deux. Jack est perturbant, trop impulsif et peut se révéler inquiétant par moment. Par contre, j'ai beaucoup apprécié sa quête personnelle et les liens de famille qu'on lui imagine au cours du roman. Enfin, Justin m'a plu : c'est celui qui est le plus ancré dans ma réalité et, forcément, je me suis davantage reconnue en lui.

 

J'ai apprécié l'écriture de Thomas GERBAUD, tantôt lente et songeuse, tantôt dynamique et impulsive, à l'image de ses personnages. Le rythme et la longueur des chapitres varient sans cesse donnant le ton au lecteur. J'ai aimé la simplicité de ses mots et leur fluidité, notamment sur des éléments plus scientifiques, permettant d'entrer facilement dans ce monde plutôt complexe et impalpable.

 

 

[les +] Un univers riche et mystérieux, une écriture fluide.

[les -] Une conclusion qui m'a laissée sur ma fin.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service Presse - Thomas GERBAUD

Repost0
22 mars 2019 5 22 /03 /mars /2019 06:00


 

 

 

 

 

L'essence des Ténèbres
Tom CLEARLAKE

Moonlight éditions - 2018
Ebook - Epub

 

 

 

 

 

 

 

La petite ville de St. Marys est frappée par des disparitions d'enfants inexpliquées. Cinq au total, en l'espace de quatre mois. Bien qu'aucun indice formel n'ait été relevé par les forces de police, tout porte à croire qu'il s'agit d'enlèvements. Le FBI est chargé du dossier. L'agent spécial Eliott Cooper est envoyé sur place pour enquêter. Peu à peu, il va être confronté à des faits qui ne relèveront plus de ses compétences d'agents mais de sa capacité à lutter contre un mal obscur qui semble s'être emparé des forêts alentour de la ville... et ce n'est que le début de son enquête.

 

 

Un grand merci à Tom CLEARLAKE et à sa maison d'éditions pour l'envoi de ce roman et sa patience.

 

J'ai été happée par cette histoire dès les premières pages. Ça faisait un moment que je n'avais pas lu de livre policier ou de thriller, alors j'y ai retrouver avec plaisir les codes propres à ces genres. Dès les premières lignes, Tom CLEARLAKE, a su capter mon attention avec la disparition mystérieuse des enfants de St. Marys et l'arrivée d'Eliott pour enquêter. J'ai tout de suite été intriguée par cette forêt mystérieuse et inquiétante qui nous fait redouter le pire pour notre nouvelle enquêteur chouchou.

Et effectivement, il se passe de plus en plus de choses bizarres dans cette forêt dont l'apparition de belles et mystérieuses jeunes femmes qui font prendre un tournant ésotérique à ce roman. Tournant, inhabituel dans mes lectures, qui m'a beaucoup plu. 

Et puis... Tout dérape. Eliott subit une malediction, on part en Europe sur les traces de savants fous, on retourne aux US à la rencontre de Lauren partie sur les traces d'Eliott... On se retrouve à poursuivre une civilisation très ancienne qui tente de prendre le pouvoir sur l'Homme déclarant une pseudo troisième guerre mondiale voire la fin du monde. Chaque nouveau chapitre est une escalade dans la violence qui peu à peu m'a étouffée. Finalement on ne sait plus trop s'il s'agit d'un thriller, d'un roman horrifique voire mythologique, d'une romance ou bien de la SF. On perd le fil conducteur de l'histoire de base qui était pourtant très prenant. Ce qui est sur, c'est qu'il y a trop d'informations pour moi, pas assez de lien et que j'ai passé les deux cents pages suivantes à répéter en boucle "mais c'est n'importe quoi". Certes l'histoire est originale et pleine de rebondissements, bien construite mais trop...c'est trop. Avec plus de finesse et moins de violence, L'essence des ténèbres aurait gagné en accessibilité. Tout est abordé mais rien n'est réellement exploité : c'est bien d'avoir des idées mais c'est mieux de les canaliser. 

 

Du côté des personnages, je n'ai pas non plus été convaincue, pourtant ma première impression d'Eliott était excellente. Ils sont caricaturaux et assez mal équilibrés. Il faut dire aussi qu'avec ce genre d'histoire, la crédibilité des personnages n'est que secondaire puisqu'ils sont avant tout des super héros. Mais cette caractéristique décrédibilise aussi totalement la relation amoureuse entre Eliott et Lauren qui prend des allures totalement cul-cul et hors propos vu le contexte de l'histoire.

 

Toutefois, quand je lis les avis des autres lecteurs, je les découvre majoritairement enthousiastes par la diversité des genres et cette épopée grandiose et fantasque. Alors, je ne doute pas que beaucoup d'autres apprécieront également ce roman. Personnellement, je préfère un fil conducteur plus simple et finalement plus abouti. 

C'est vrai que l'histoire est plutôt bien construite mais les choix de l'auteur m'ont totalement dépassé. Au fond, je ne vois pas du tout où voulait en venir Tom CLEARLAKE : l'histoire commence tout doucement avant de prendre une ampleur à laquelle je n'étais pas préparée. Les idées prises une à une sont très bonnes et ont tout pour me plaire mais, ensemble, c'est clairement too much pour moi. Et pourtant, Tom CLEARLAKE, a une écriture que j'ai beaucoup apprécié : le rythme est savamment maîtrisé, c'est fluide, plaisant et relativement simple. Le style direct et le sens du suspense de l'auteur convient parfaitement à ce genre de roman.

Une lecture qui prend des tournants inattendus qui m'ont fait décrocher.

 

 

[les +] Original.

[les -] Too much, un manque certain de finesse et de fil conducteur.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service Presse - Tom CLEARLAKE (éditions MOONLIGHT)

Repost0
21 mars 2019 4 21 /03 /mars /2019 06:00


 

 

 

 

 

 

 

Butterfly Dreams
A. Meredith WALTERS

Harlequin - 2017
ebook - epub

  

 

 

 

  

  

Corin a vingt-cinq ans, une boutique qui marche bien et... une peur panique de mourir jeune. Chaque semaine lui apporte son nouveau lot de symptômes plus inquiétants les uns que les autres, jusqu'au jour où, persuadée d'avoir un problème cardiaque, elle intègre un groupe de soutien. C'est là qu'elle rencontre Beckett. Beckett dont le coeur s'est arrêté un beau matin. Trois minutes. trois minuscules minutes qui ont changé sa vie à jamais. Fini le saut à l'élastique, les matchs de foot endiablés et les voyages au bout du monde. Désormais, il est malade. Mais, quand le destin projette ces deux âmes blessées l'une contre l'autre, c'est peut-être leur chance de réapprendre à vivre... et à aimer ??

 

 

Un grand merci aux éditions Harlequin pour l'envoi de ce livre et leur patience.

 

En ouvrant ce livre, je ne m'attendais pas du tout à ça. Bon, encore une fois, il faut dire aussi que je n'avais pas lu le résumé avant de l'ouvrir sur ma liseuse... Résultat la bonne surprise de lire une romance assez différente de ce à quoi je m'attendais. En cause, une Corin hypocondriaque et donc une rencontre amoureuse dans un lieu inattendu : un groupe de parole. 

J'apprécie l'univers de la santé, des soins - après tout c'est également une partie de mon travail dans la vraie vie - mais je ne cours pas après les romances médicales, au contraire ! Mais là, c'est différent : il y a tout une part psychologique très intéressante chez Corin et Beckett. Le second doit radicalement changer de vie après la détection d'une maladie cardio-vasculaire tandis que la première n'a jamais vraiment osé vivre alors qu'elle a tout pour le faire. De manière assez étonnante, chacun envie la vie de l'autre : Beckett envie les possibilités qu'à Corin et Corin aimerait tellement qu'on colle une maladie sur ce qui lui empoisonne la vie.

Concrètement, sans un coup pareil du destin, rien ne les aurait mené l'un à l'autre. Tout les oppose à la base mais ils ont les mêmes valeurs et les mêmes frayeurs, alors ça marche. En lisant Butterfly Dreams, on les découvre vraiment tous les deux contre le monde entier. Ça a un côté fascinant mais également un peu triste.

Certains passages du roman sont très émouvants, notamment les retrouvailles entre Corin et sa soeur et le décès de personnages croisés le temps d'un instant. Et pourtant, avec la détresse quasi-constante de Corin, j'avais assez peur que les émotions ne soient pas au rendez-vous si ce n'est un certain agacement. La fin est également intéressante et nous fait nous poser des questions et, une fois de plus, l'émotion est au rendez-vous.

 

Corin ne fait pas partie des héroïnes attachantes au premier coup d’œil. Le fait qu'elle soit hypocondriaque demande beaucoup de patience en tant que lecteur : on pourrait avoir envie de la secouer, de claquer le livre pour le refermer tellement on se sent impuissant devant les pensées qui lui pourrissent la vie. Mais c'est impossible et ce n'est pas comme ça que ça marche dans la vraie vie. Et puis, au fur et à mesure des rencontres avec Beckett, on la voit évoluer et découvrir différemment le monde... La découvrir avec d'autres yeux renforce également son côté sympathique.

Autant la rencontre avec Corin est difficile, autant c'est vraiment simple avec Beckett qui est très ouvert et dynamique. C'est plus facile avec lui d'autant plus que l'on met facilement des mots sur sa tristesse du fait de sa maladie. C'est facile de le plaindre lui, puisque ce qui le touche est palpable. C'est ce côté injuste des émotions qui nous font nous identifier à ce que l'on connait ou que l'on peut imaginer et rejeter le reste...

J'ai beaucoup apprécié la soeur de Corin aussi. On l'imagine en tant que dragon et finalement c'est une petite fille que l'on découvre sous cette carapace. Chacun surmonte ses traumatismes comme il le peut et clairement, elle a décidé d'attaquer la vie à pleines dents.

 

C'était la première fois que je découvrais l'univers de A. Meredith WALTERS et je suis plutôt satisfaite de cette nouvelle rencontre.  J'ai apprécié la force des émotions et des sentiments que l'on lis dans ce livre. Clairement, une Corin comme héroïne n'est pas une chose facile et bon nombre de lecteurs n'arrivent pas à passer au-dessus de l'agacement qu'elle procure... Il n'empêche que des Corin, il y en a plein dans la vraie vie : c'est vraiment ce réalisme que j'ai apprécié dans Butterfly Dreams.

Une romance différente des autres.

 

 

[les +] Un univers intéressant, des émotions fortes.

[les -] Une héroïne difficile à suivre.

 

 

Lu dans le cadre de : 

 

Colocs (et plus), Emily BLAINE 

Service Presse - Harlequin

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.1 : bleu

Repost0
20 mars 2019 3 20 /03 /mars /2019 06:00

 

 

 

 

 


Quitte ou double
Rossetti & MacLane, tome 11

Jérôme DUMONT

Autoédition - 2018
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Alors que son propre couple est en crise, Gabriel Rossetti est consulté dans un divorce hors normes : Anne-Sophie Bonifassi, riche héritière de Battaglia constructions, en a assez de tolérer les frasques de son mari, par ailleurs directeur général de la puissante entreprise. Animée par une volonté de vengeance insatiable, cette nouvelle cliente veut humilier son mari à tout prix.

Rossetti va devoir prendre ses responsabilités, tant en ce qui concerne sa vie personnelle que ce dossier explosif dans lequel Olivia Coste, sa meilleure ennemie, se retrouve face à lui. Un combat sans merci qui prendra vite un tournant dramatique.

 

 

Un grand merci à Jérôme DUMONT pour l'envoi de ce roman.

 

Comme je le disais lors de ma chronique du tome précédent, j'ai enchaîné assez rapidement les trois derniers tomes des aventures de Gabriel Rossetti. Résultat, au moment d'écrire les chroniques - des semaines plus tard aussi - je suis un peu perdue dans les histoires. Heureusement, en lisant le résumé tout bouquin tout m'est immédiatement revenu en tête !

Il faut dire aussi qu'avec la fin du tome précédent, il était impossible de ne pas enchaîner avec ce roman : en ayant la suite à disposition, comment pouvais-je attendre avant de savoir ce qu'il se tramait réellement entre Gabriel et Amandine ? Clairement, connaître la tournure de leur histoire après ce froid glacial était de loin ma première motivation. Et je ne suis pas déçue : l'histoire a la complexité de la crédibilité et, au milieu de la tourmente, de jolies révélations sont faites.

Du côté de l'enquête, je ne suis pas non plus déçue. Celle-ci commence de manière classique avec un divorce qui promet de belle étincelle avant de virer au drame. Entre famille peu sympathique, liaison, disparition, mafia et j'en passe... impossible de s'ennuyer. Au fil des pages, l'histoire se révèle de plus en plus compliquée tandis que celle entre Gabriel et Amandine se simplifie. J'ai beaucoup aimé cette histoire, difficile à démêler bien que l'on devine assez rapidement qui tire les ficelles, et en bonne compagnie du côté des forces de l'ordre (hum, hum) ! En toute honnêteté, autant j'avais le "coupable", autant les raisons m'échappaient totalement : tout était finalement beaucoup plus simple que ce que j'imaginais. Mais bon, il parait que c'est le propre de l'Homme de tout complexifier ;)

 

Comme toujours, j'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver l'univers de Jérôme Dumont. Il faudrait que je relise l'un des premiers tomes de la série puisque j'ai l'impression que son style s'est affuté avec les années, rendant ses pièges d'auteur plus difficiles à déjouer ! Il va sans dire que j'ai, encore une fois, passé un excellent moment dans son univers bourré d'humour et de chauvinisme pour la côté méditerranéenne ;)

Une enquête prenante et surprenante !

 

 

[les +] Prenant, surprenant, dynamique.

[les -] A quand la suite ?

 

Lu dans le cadre :
Le bout du tunnel, Jérôme DUMONT
Service Presse - Jérôme DUMONT
 
Du même auteur :

 Just Married  Sacrifiées 
■ David Atlan  tome 1 : Le bout du tunnel  tome 2 : Le dessous des cartes 
 
Rossetti & MacLane  tome 1 : Jeux dangereux  tome 2 : Une enquête cannoise  tome 3 : Une affaire de famille  tome 4 : Trois balles dans le buffet  tome 5 : Un froid de loup  tome 6 : Scoumoune niçoise  tome 7 : Tension à bord  tome 8 : L'Arlésienne  tome 9 : La preuve par neuf  tome 10 : Des cadavres dans le placard

Repost0
19 mars 2019 2 19 /03 /mars /2019 06:00

 

 

 

 

 

 

Sous l'emprise du viking
Les vikings, tome 2

Anna Lyra

Editions Harlequin 2018
Ebook - Epub

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce devait être le plus beau jour de sa vie... Alors qu'elle s'apprêtait à épouser le fiancé choisi par son père, Derilia, fille de roi picte, voit sa vie basculer. En un éclair, une cohorte de Vikings déferle dans le village en fête en pillant tout sur son passage. Lorsque l'un d'entre eux la sort de sa cachette et qu'elle croise son regard impérieux, Derilia voit sa dernière heure arriver. Pourtant, cet étranger aux yeux clairs l'épargne et choisit de l'emmener sur son bateau avec son jeune frère, lui aussi prisonnier. Terrifiée, et résolue à cacher son rang de princesse, Derilia se raccroche à l'intuition étrange que son ravisseur la protégera... en attendant l'occasion de fuir !

 

 

Un grand merci aux éditions Harlequin pour l'envoi de ce roman et leur patience.

 

Sous l'emprise du Viking est un deuxième tome mais, personnellement, je pense qu'il peut totalement être lu de manière indépendante. Bien que j'ai lu le premier tome, cette lecture remonte déjà à de longs mois et, donc, je n'en ai pas grands souvenirs... Ça ne m'a pas pour autant empêchée d'apprécier cette suite, au contraire ! En tout cas, s'il y a des liens avec le premier tome, je dois dire que je ne les ai pas du tout relevés !

 

Ce que je retiens de ce roman, c'est vraiment l'ironie de cette histoire. Derilia a beau être attachante, il est clair qu'elle représente un poids certains pour son entourage. Dès les premiers pages, l'on sent à quel point ce mariage est important pour elle et toute la fierté qu'elle en attend ainsi qu'une certaine indépendance. Alors, clairement, quand les vikings débarquent, ça ne pourrait pas être pire pour elle... Et finalement, je reste persuadée que c'est la meilleure chose qui pouvait lui arriver.

J'ai apprécié la façon dont les liens familiaux sont décrits et mis en avant dans ce roman. Je mentirai si je disais que je les ai pleinement apprécié : j'ai été assez écœurée de la place de Derilia dans sa famille, des réactions de son père et de son frère... Mais bon, j'imagine que c'est très représentatif des relations familiales de l'époque.

Le point inattendu de l'histoire, c'est Aslak et sa relation à Odin. J'ai aimé ce mélange de fantastique, de religion et de tradition que sont les Berserkers. Je n'en avais jamais entendu parler jusqu'ici alors j'ai vraiment été ravie de découvrir ce pan de la culture viking à travers ces combattants hors pairs.

La relation entre Derilia et Aslak se devine aisément, dès leur rencontre sous tension. Dès les premières pages, l'on se doute de la façon dont cela va se terminer. Mais bon, ce n'est pas bien grave, c'est pour ça aussi qu'on a ouvert ce livre à la base, non ?

 

J'ai beaucoup apprécié découvrir Derilia. On la rencontre incertaine et au fur et à mesure que l'on tourne les pages, on la découvre courageuse, autoritaire et volontaire. C'est un réel plaisir de la voir grandir avec les vikings et s'apprécier enfin à sa juste valeur.

J'ai également aimé voyager en compagnie d'Aslak mais je l'ai trouvé plus fuyant sous mes yeux : il a quelque chose d'indomptable et un certain mystère qui lui colle à la peau. C'est donc assez difficile de le cerner et de comprendre qui il est vraiment. Par contre, j'ai beaucoup aimé l'honneur et le respect dont il fait preuve.

 

J'ai eu plaisir à retrouver l'écriture d'Anna LYRA. Avec elle, j'ai l'impression d'apprendre des tas de choses en m'amusant. Je n'ai malheureusement pas les connaissances historiques pour commenter ses histoires mais elles me semblent terriblement crédibles et bien documentées.

 

 

[les +] Fluide, prenant.

[les -] Assez prévisible.

 

 

Lu dans le cadre de :

Colocs (et plus), Emily BLAINE    

Service Presse - Harlequin

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.1 : bleu

 

 

Du même auteur :

Les Vikings tome 1 : L'honneur d'une viking

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs