Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/95/95242/couv7385607.jpgPour Ava Bixby, conseillère dans une association de défense des droits des victimes, aider Kalyna Harter à confondre son violeur est une priorité absolue. Mais très vite, Ava découvre dans cette affaire de trop nombreuses zones d'ombres. Au point de douter que Kalyna est bien la victime qu'elle prétend être.
Taraudée par ses soupçons et profondément désorientée par cette histoire qui la ramène aux pires souvenirs de son passé, Ava préfère se dessaisir du dossier, même si toutes les preuves matérielles semblent confirmer le récit de Kalyna. Malgré tout, cette affaire continue de l'obséder, jour et nuit, jusqu'à la pousser à rencontrer Luke Trussell, le capitaine de l'US Air Force que Kalyna a désigné comme son agresseur, et qui risque de se retrouver bientôt derrière les barreaux.
Hélas, loin de lui rendre le sommeil, cette confrontation, aussi saisissante que troublante, se révèle des plus dangereuses pour Ava.

 

 

Le résumé m'avait beaucoup tentée - et c'est pourquoi j'ai choisi de le recevoir lors d'un partenariat avec les éditions MOSAIC - mais, en fait, il est loin de mettre aussi bien en valeur Tu seras à moi que ce à quoi je m'attendais : ce roman est vraiment addictif !

 

En effet, l'histoire pourrait avoir un côté déjà vu, mais elle a surtout un côté très crédible : peut-être pas à ce point-là, mais je suis sure qu'il y a des hommes qui se sont fait accuser à tord de viol et dont, au final, on ne saurait probablement jamais ce qu'il s'est réellement passé. D'autant plus que, dans ce genre d'histoire, l'on laisse toujours le bénéfice du doute à la femme...

L'histoire est également assez prévisible : l'on suit tour à tour les pensées des différents personnages, du coup, l'on devine aisément certains évènements ou encore la naissance de certains liens.

Plus l'on avance dans Tu seras à moi et plus l'on se rend compte que l'histoire de Kalyna ne tient pas la route. Et plus l'on avance dans l'histoire et plus l'on se rend compte également à quel point la jeune femme est obsédée, manipulatrice, dangereuse et surtout prête à tout. Sa folie est assez addictive : on se demande constamment ce qu'elle va pouvoir inventer de nouveau.
J'ai trouvé la conclusion de l'histoire intéressante puisqu'elle nous apporte un élément nouveau que, personnellement je n'avais pas vu venir : on est tellement centré sur Kalyna qu'au final, on oublie de voir certaines choses...

 

J'ai trouvé les différents personnages assez intéressants. Luke est vraiment un stéréotype du mec parfait, il a un assez bon potentiel "Ken" (surtout que j'imagine qu'il y a forcément eu une édition de l'époux de Barbie "Ken militaire" ;D) : je crois qu'il est difficile de ne pas l'apprécier.

Kalyna est vraiment tout son contraire : elle est manipulatrice, calculatrice, voleuse, menteuse et nymphomane. Et vraiment déterminée. Pourtant je ne l'ai pas haïe : je crois que j'étais trop sous le choc de ce qu'elle est capable de faire pour ça !

C'est Ava qui m'a le plus étonnée dans cette histoire : on la découvre en jeune femme assez coincée, ne vivant que pour son travail et un peu jalouse du physique de ses associées... Et au fil des pages, on en apprend toujours un peu plus sur elle et l'on fini par vraiment l'apprécier.

 

C'était la première fois que je découvrais Brenda Novak et ce ne sera sûrement pas la dernière : elle a une écriture très agréable et a su "m'occuper" l'esprit avec certains détails finalement sans importance (ou presque) pour que je ne vois pas tout venir ;)
Tu seras à moi est vraiment un roman à découvrir !

 

 

[les +] une histoire addictive, des personnages sympathiques et intéressants, une écriture agréable.

[les -] je n'en vois pas.

 


Merci beaucoup aux Editions Harlequin de m'avoir permis de découvrir Brenda NOVAK et leur collection MOSAIC :)

 

 

Du même auteur :
Repose en enfer

Repost0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/94/94134/couv548708.jpgEn compagnie de Jon, son fils de quinze ans, Kate Summers mène une vie paisible à Hopewell, une petite ville de l'Oregon recouverte comme chaque année d'un manteau de neige. Une vie paisible en apparence seulement... car elle reste hantée par la peur : et si, un jour, quelqu'un venait lui réclamer cet enfant qui n'est pas le sien et qui ignore le secret de sa naissance ? D'autant que Jon lui a récemment confié faire des cauchemars qui le terrorisent, dans lesquels un homme qui prétend être son père essaie de le tuer...
Aussi Kate est-elle envahie par la terreur quand elle s'aperçoit que l'inconnu qui vient d'emménager dans la maison voisine de la sienne essaie par tous les moyens d'entrer en relation avec Jon... Qui est cet homme séduisant et mystérieux qui semble dissimuler de lourds secrets ? Pourtant, ce que Kate ignore encore, c'est qu'elle et son fils sont déjà cernés par le mensonge et la trahison. Et surtout par des gens qui ne reculeront devant rien, pas même le meurtre, pour parvenir à leurs fins...

 

 

Ça fait maintenant un peu moins d'un an que j'ai découvert Lisa Jackson, mais j'ai vraiment eu un coup de coeur pour cette auteur. D'autant plus que c'était mon tout premier partenariat avec MOSAIC et que maintenant je guette chacune de leurs parutions des romans de cette dame ;)

Du coup, comme vous vous en doutez déjà sûrement, quand on m'a proposé de découvrir Passé à vif, le nouveau roman traduit en français de Lisa Jackson chez MOSAIC, je n'ai pas pu résister bien longtemps à l'envie (je n'ai d'ailleurs même pas essayé !) et j'ai bien fait : cette histoire est un pure régal !

 

J'ai trouvé l'histoire très intéressante même si elle se révèle très vite assez prévisible. D'un autre côté, avec cette intrigue là, je ne pense pas qu'il aurait été possible de rendre ce roman moins prévisible : il était assez aisé de deviner que la famille de Jon chercherait un jour à le récupérer après son adoption. Tandis que les liens qui se nouent au fil des pages sont clairement ceux que l'on avait envie de voir naître : autrement dit, ce côté prévisible des grandes lignes de l'histoire n'a vraiment pas été un problème pour moi. D'autant plus que j'avais hâte de voir certaines choses se produire : Passé à vif est vraiment une histoire assez addictive !

 

Les trois personnages principaux de l'histoire m'ont beaucoup plu : Jon, Kate et Daegan, ont tous trois fait des erreurs, ce qui les rendent d'autant plus sympathique à nos yeux qu'on se rend rapidement compte qu'ils sont en fait de "vrais" gentils. Ils sont vrais, crédibles et les liens qui les unissent font que l'on se retrouve forcément en eux à un moment ou à un autre.

La soeur de Kate, Laura, m'a également bien plu : elles ont vraiment toutes les deux une très jolie relation...

Par contre, je ne peux pas en dire autant des Sullivan : cette famille est vraiment antipathique !

 

J'ai beaucoup aimé la narration de Lisa Jackson : comme je l'ai dis plus haut, Passé à vif est assez prévisible dans les grandes lignes, mais l'auteure en profite un peu pour jouer avec le lecteur sans pour autant nous frustrer. On sent que certaines choses vont se passer très prochainement, mais c'est souvent remis à plus tard !

J'ai également apprécié les différentes nuances de son écriture, parfois très dynamique et parfois bien plus douce...

Passé à vif est un très chouette roman policier !

 

 

[les +] des personnages sympathiques, une histoire et une narration agréable

[les -] une histoire quelque peu prévisible.

 


Merci beaucoup aux Editions Harlequin de m'avoir permis de redécouvrir Lisa Jackson et leur collection MOSAIC :)

 

 

Du même auteur :
Ce que cachent les murs De glace et de ténèbres Dernier soupir La fille dans l'ombre Le couvent des ombres Linceuls de glace Le secret de Church Island Ne réveille pas le passé

Repost0
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/95/95582/couv58819770.jpgEn enquêtant sur la mort de sa femme, un père de famille lève le voile sur les secrets bien gardés d'une petite ville en apparence tranquille.

La femme de Glen Garber vient de mourir dans un accident de voiture. Selon la police, Sheila était ivre morte. Pour son mari, c'est impossible : Sheila ne buvait pas. Alors, que s'est-il vraiment passé ?
Bientôt, un nouveau drame frappe de plein fouet une autre famille du quartier. Hasard ou coïncidence ? Que se passe-t-il dans cette banlieue si paisible ? Sheila s'est-elle embarquée dans un jeu dangereux ? Glen va tout faire pour le savoir, pour sa femme, mais aussi pour leur fille Kelly, huit ans.
Mais à vouloir découvrir ce qui se trame derrière les portes closes, il va vite devenir gênant ...

 

 

Quand on m'a proposé de découvrir ce livre, j'ai tout de suite accepté : j'ai vraiment adoré Crains le pire du même auteur. Du coup, je dois dire que j'ai été assez étonnée en découvrant les chroniques de blogueurs déçus par Contre toute attente, d'autant plus que, moi, je l'ai beaucoup aimé ce livre...

 

En effet, j'ai beaucoup apprécié le côté crédible du livre, bien que, forcément, ce qu'il s'y passe reste assez extraordinaire : tout le monde ne trempe pas dans l'univers de la contrefaçon (et heureusement !).

Je pense que cette impression tient surtout à Glen, le personnage principal et notamment à ses réactions : il tente avant tout à découvrir la vérité sur la mort de sa femme - qu'il ne comprend pas - et à protéger sa fille de 8 ans, Kelly, des évènements bizarres qui se produisent dans son entourage.

J'ai beaucoup aimé la façon dont en tournant seulement une page, tout l'histoire change du tout au tout : au début Glen semble mener avec sa famille une vie tout à fait normale, puis d'un seul coup avec l'arrivée d'Arthur, l'on se rend compte en même temps que lui que finalement c'est assez loin d'être le cas...

 

J'ai également beaucoup apprécié les différents personnages : ils ne me sont pas forcément sympathiques, mais je trouve qu'ils sont vraiment bien décrits. A chaque chapitre, on découvre de nouvelles choses sur eux : on gratte toujours un peu plus la peinture rose pour découvrir que ce qu'il y a en dessous s'avère de moins en moins positif... J'ai trouvé cette façon de faire très intéressante et assez enrichissante.

Pour autant, les personnages de Glen, Kelly et Fiona m'ont particulièrement plus.

 

Linwood Barclay à choisi de nous raconter cette histoire selon deux points de vu : celui de Glen mais aussi celui d'un narrateur externe qui nous décrit ce qu'il se passe quand Glen n'est pas dans les parages. J'ai cru comprendre que certains blogueurs avaient trouvé cette façon de faire assez déroutante, mais, personnellement, ça ne m'a jamais dérangé. J'ai d'ailleurs trouvé ceci très intéressant puisque ça nous permet d'en savoir un peu plus sur ce qu'il se passe chez les autres personnages...

Je trouve d'ailleurs qu'il a une écriture très agréable : assez détaillée ce qui nous permet de faire pas mal de supposition sur la fin de l'histoire (même si j'étais totalement à côté de la vérité !), tantôt calme et tantôt dynamique.

Contre toute attente est un policier très sympa.

 

 

[les +] beaucoup de suspense, des personnages qu'on a jamais réellement fini de découvrir, une écriture agréable.

[les -] une narration à deux temps qui en a chagriné beaucoup...

 

 

Du même auteur :

Crains le pire

Repost0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/94/94420/couv48433540.jpg

J'ai un gros, un gros gros problème. Je n'ai plus de place pour dormir dans mon lit. Que faire ? À partir de 2 ans.

 

 

 

 

 

Quand j'ai vu que La planète des couleurs publiait un album pour enfants de Loetitia Meyer-Manent, j'ai été assez surprise et très curieuse de le découvrir : le seul livre que j'ai eu l'occasion de lire de la jeune femme était à des années lumières de ce genre.

J'ai beaucoup apprécié J'ai un gros, un gros gros problème avec mes yeux d'adultes, mais je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'il en aurait peut-être été différemment si j'avais eu 10 ans de moins (cela dit, vu que je n'avais pas d'enfants "du bon âge" sous la main, ce n'est qu'une possibilité).

 

En effet, j'ai trouvé l'esthétique de l'album très joli, mais surtout très sombre : les dessins sont en noir et blanc, apposé sur du papier journal avec des petites bulles en papier blanc déchiré pour le texte. Comme sur la couverture donc, mais avec encore moins de couleur. Je trouve ça vraiment très joli et recherché.

Par contre, je ne peux pas m'empêcher de me dire que les enfants aiment les couleurs...

 

L'histoire en elle-même est toute simple et toute mignonne. Elle s'adresse vraiment aux jeunes enfants et est suffisamment courte pour qu'ils restent concentrés tout du long (et qu'ils ne restent pas trop longtemps devant un écran..). D'autant plus, que je pense que pas mal se reconnaîtront dans cette histoire : elle a un côté réaliste qui me plaît beaucoup !

Et puis, j'ai beaucoup apprécié ressentir "la maman" qui se cache derrière cette album : l'histoire est tendre et "sent" le vécu, sans oublié la dédicasse de Loetitia Meyer-Mayent à ses enfants qui est très touchante.

J'ai un gros, un gros gros problème est un album numérique pour jeunes enfants très sympa.

 

 

[les +] un design recherché, une histoire mignonne et réaliste.

[les -] pas assez de couleur à mon goût...

 

 

Du même auteur :

Poupée de chiffon

Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/93/93749/couv23662373.jpgSeuls ceux qui connaissent la magie peuvent pénétrer dans le tronc creux de l'Arbre, et interroger l'esprit qui vit là sur les vérités du passé, du présent et du futur. Mais la jeune magicienne qui vient d'entrer est-elle prête à entendre la réponse à sa question ?

 

 

 

 

 

 

Ce conte étant présent dans Brèves évasions en Métaphorie, je connaissais déjà ce conte. Mais comme j'avais beaucoup apprécié le premier audiobook de La planète des couleurs également issu de ce recueil de conte, j'avais très envie de découvrir sa version audio lue par Tchoucky.

 

L'histoire en elle-même ne faisait pas partie de mes préférées du recueil, mais j'ai beaucoup apprécié la redécouvrir en audiobook et surtout lue par l'auteure. Du coup, je crois que j'ai bien plus perçue la façon dont Tchoucky avait vu son histoire que lors de ma première lecture. Je pense notamment à la colère de la Dame : je l'ai bien plus ressenti en écoutant l'audiobook qu'en lisant la nouvelle... (même si elle est très bien écrite, il me semble qu'au début j'avais plus pris ses remarque sèche pour de l'agacement que pour de la colère).

J'aime beaucoup la simplicité de l'histoire et son efficacité, d'autant plus que le clin d'oeil final est très très sympa'.

 

Comme je le disais plus haut, la lecture de Tchoucky donne vraiment un plus à l'histoire. Le ton qu'elle emploi est juste et l'on distingue parfaitement les trois personnages qui entrent en jeu. Le fond sonore m'a également beaucoup plu : il est discret sans être absent et est présent au bon moment. J'ai d'ailleurs trouvé les mélodies très jolies et elles vont parfaitement avec le thème de l'histoire.

L'Arbre version audiobook est une jolie découverte.

 

 

[les +] une histoire simple et efficace, un ton de lecture juste, des mélodies agréables.

[les -] là, je dois dire que je n'en vois pas...

 

 

Du même auteur :
Brèves évasions en Métaphorie Fragments d'outre-mémoire La Dame et le Sage La louve La pièce montée La pilule Tranche de vie d'une internaute

Repost0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/91/91691/couv30574297.jpgFille d'un riche sénateur, Cameron Campbell mène depuis toujours une existence dorée dans la plantation familiale d'Elmwood. Mais son bonheur vole en éclats lorsque le capitaine Jackson Logan, avec qui elle vit sa première romance, décide de rompre brutalement. Comment ose-t-il la traiter d'enfant gâtée alors qu'elle aurait renoncé à tout par amour pour lui ? Blessée, Cameron se persuade qu'elle ne pourra jamais lui pardonner.
Six ans plus tard, à l'aube de la Guerre de Sécession, le capitaine Logan est de retour... Et si Cameron n'a pas oublié l'affront subi autrefois, elle ne peut contenir le trouble que ces retrouvailles éveillent en elle. Pourtant Jackson, lui, ne daigne pas lui accorder la moindre attention, et semble davantage préoccupé par le mystérieux message qu'il est venu transmettre au sénateur Campbell. Un message qui, Cameron l'apprend bientôt, la contraint au pire : placer son destin entre les mains de l'homme qui l'a trahie....

 

 

Je lis assez rarement des romances, car je les trouve généralement assez semblable les unes aux autres. Mais le résumé de celle-ci me tentait beaucoup et c'est donc avec plaisir que j'ai embarqué pour le 19e siècle dans le sud des États-Unis.

 

Je crois que le trucs que je retiendrais de La belle du Mississippi, c'est son ambiance. Je l'ai trouvé vraiment bien fait et très communicante : j'ai tout de suite été transporté dans cet univers. J'ai aimé comment Rosemary Rogers nous fait ressentir les émotions de ses différents personnages que ce soit de bonheur ou de peine. Ce roman est vraiment riche en émotions variées : l'on passe vraiment du rire aux larmes (je pense notamment à la scène du bal).

Je pense que si l'ambiance m'a tellement marquée, c'est aussi parce que Cameron, l'héroïne, défend des idées très modernes (pour l'époque) contre l'esclavage et que son amitié envers Taye, une jeune métisse, fait que l'on se reconnaît facilement en elle : je crois que - à part son caractère excessivement trempé (quoique) - elle ressemblerait assez à n'importe quelle jeune femme de 25 ans d'aujourd'hui...

 

Même si j'ai beaucoup apprécié Cameron et son caractère très haut en couleur, je dois dire qu'elle ne m'a pas plus émue que ça. C'est Taye qui a su vraiment me toucher : j'ai beaucoup aimé son côté fragile qui tranche avec la force que l'on perçoit en elle. Sans oublier que son histoire personnelle est particulièrement mystérieuse et touchante. C'est totalement le genre de fille que l'on est fier de compter parmi ses amis.

De la même façon, je n'ai pas particulièrement apprécié Jackson : j'ai eu beaucoup de mal avec les rapports de force qu'il a envers Cameron notamment dans leurs moments d'intimités. Cela dit, j'ai beaucoup aimé son côté "gentil pirate".

Noami et Thomas m'ont également beaucoup plu : ce sont des personnages secondaires vraiment très sympathiques.

 

C'était la première fois que je lisais un roman de Rosemary Rogers et, sans surprise, la découverte est bonne. J'ai vraiment apprécié la façon dont elle a réussi à me faire ressentir les mêmes choses que ses personnages !

La belle du Mississippi est une romance très agréable.

 

 

[les +] beaucoup d'émotions, une intrigue sympathique, une ambiance très présente, des personnages qui méritent d'être découvert.

[les -] des scènes de sexe (parfois) inutiles.

 

 

Merci beaucoup aux Editions Harlequin de m'avoir permis de découvrir Rosemary Rogers et leur collection MOSAIC :)

 

 

Du même auteur :
Retour au Mississippi

Summerville Twins tome 1  : Un palais sous la neige tome 2 : L'intrigante tome 3 : Une passion russe

Repost0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/92/92064/couv64804690.jpgC’est la crise. Et si être chômeur devenait mortel ?
Ne comptez pas sur la société pour vous sauver. Car il n’y a pas d’issue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai eu la bonne idée, avant de me plonger dans cette nouvelle, d'aller voir si Tchoucky nous disait quelques mots dessus sur son blog. Ce qui était exactement le cas : elle nous y prévient que La pilule n'est qu'une métaphore des difficultés de se faire entendre quand les gens autour de nous sont persuadés de quelque chose et ne veulent pas comprendre qu'ils se trompent, et non pas une critique de la société. Je crois que sans ça, j'aurais pu mal comprendre la nouvelle : non pas qu'elle est mal écrite, mais qu'on a surtout tendance à lire ce qu'on a envie de lire (tiens, encore cette fameuse métaphore ;D).

 

J'ai beaucoup aimé La pilule. L'horreur de la situation est vraiment captivante : c'est un peu glauque de dire ça mais ce qui arrive au personnage central (qui n'a pas de nom, je crois) est vraiment contre-nature (d'autant plus qu'il est difficile de comprendre pourquoi ça s'applique à son cas) et du coup, l'on se demande comment il va pouvoir s'en sortir. Du coup, j'ai lu la nouvelle d'une traite.

J'ai trouvé que le côté "éliminons les personnes qui freinent la croissance de notre pays" à un côté très dystopique. Du genre où l'on se dit que c'est trop terrible pour se produire réellement dans la vraie vie mais que, pour autant, l'on ne peut s'empêcher de penser "Et si ça se passait réellement ?".

 

Le personnage principal ne m'a pas vraiment paru attachant, ni sympathique. Cela dit, il faut dire aussi que l'on le rencontre à un bien mauvais moment. Cependant, il m'a beaucoup touchée : c'est difficile de rester insensible en le voyant se débattre pour faire connaître son cas et tenter de s'en sortir, tandis que les gens qui l'entourent ne veulent pas l'écouter. Comme si il était enfermé dans une boîte et que les personnes qui le rencontre le prenne pour un menteur. Cette impression est surtout renforcée par le fait qu'il n'a pas de nom (j'espère que je ne suis pas en train de dire une bêtise) et que du coup, l'on s'idenfie beaucoup plus facilement à lui. C'est d'autant plus terrible que la situation est dramatique et que tout ses amis semblent l'abandonner...

 

Cette nouvelle est vraiment loin d'être heureuse. Pour tout dire, je n'y ai même pas vu une once d'espoir. C'est assez rare, je trouve, de trouver des textes comme celui-ci dans la littérature : même à la fin de La pilule, il est impossible (ou presque) de se dire "la vie continue".

J'ai apprécié l'écriture de Tchoucky. Elle m'a donné l'impression de s'être investie à 200% dans cette nouvelle qui à un petit arrière goût de vécu. Je suis loin de connaître ce genre de situation, mais j'ai trouvé certains passages de l'histoire vraiment concrets, comme lors de la rencontre avec une amie du couple dans la rue, ce qui ne fait que renforcer le malaise que peut procurer La pilule. C'est bien écrit, d'un ton précis et neutre ce qui encre d'autant plus cette nouvelle dans notre réalité.

La pilule n'est vraiment pas une nouvelle comme les autres. En tout cas, elle est à découvrir (d'autant plus qu'elle est offerte pendant tout l'hivers sur le site de La planète des couleurs) !

 

 

[les +] une ambiance sombre, un petit côté dystopique, une possible réalité dérangeante, une narration très "impliquée".

[les -] pour le coup, je n'en vois pas...

 

 

Un très grand merci à Tchoucky et à Typy Zoberman des éditions  La planète des couleurs pour m'avoir  permis de découvrir La pilule.http://www.la-planete-des-couleurs.fr/img/logo.jpg

N'hésitez pas à visiter le site et découvrir les belles valeurs qu'elles défendent !

 

 

 

Du même auteur :
Brèves évasions en Métaphorie Fragments d'outre-mémoire La Dame et le Sage La louve La pièce montée L'Arbre Tranche de vie d'une internaute

Repost0
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 07:15

http://www.livraddict.com/covers/87/87150/couv3152636.jpgDepuis le meurtre tragique de son père, Julia Farentino s'est juré de veiller sur sa demi-sœur, Shaylee, qui après ce drame a plongé dans une spirale de violence. Et même l'admission de Shaylee à Blue Rock Academy, un pensionnat pour adolescentes difficiles dans l'Oregon, est loin de la rassurer. Car les méthodes d'éducation de Blue Rock sont controversées et des bruits alarmants courent sur la disparition mystérieuse d'une des internes. Une rumeur d'autant plus inquiétante que, très vite, Julia reçoit un appel à l'aide de Shaylee, paniquée et convaincue d'être en danger. Pour en avoir le cœur net, Julia se fait engager comme enseignante dans l'établissement. Or à peine est-elle arrivée qu'elle apprend qu'une élève a été retrouvée morte. Désormais, il n'y a plus de doute : une menace plane sur Blue Rock et personne, derrière les hauts murs de la vénérable institution, ne semble vouloir l'affronter. Personne, excepté Cooper Trent, un professeur en qui Julia trouve un allié précieux et inattendu-tandis que l'enquête de police piétine. Avec lui, elle espère faire la lumière sur les sinistres évènements qui bouleversent le pensionnat. C'est alors qu'une violente tempête de neige se lève, les isolant totalement du reste du monde...

 

 

J'avais beaucoup apprécié ma première rencontre avec Lisa Jackson et j'avais vraiment hâte de me replonger dans son univers. Alors, forcément, quand les éditions MOSAIC m'ont proposé de découvrir Ce que cachent les murs, je n'ai pas mis de temps à me décider ! Du coup, l'envie de découvrir ce nouveau livre était bien présente, d'autant plus que je l'ai attendu plus d'un mois pour le recevoir (la poste semble un chouilla occupée en ce moment !)...

J'ai également beaucoup aimé ce roman de Lisa Jackson : je crois qu'elle va rapidement rejoindre mes auteurs chouchous !

 

L'ambiance de son roman m'a beaucoup plu. Je crois que c'est la principale force de ce roman : Blue rock (l'école) est vraiment louche sans qu'on puisse réellement mettre des mots sur ce qui nous gène par son côté mystique et initié, les professeurs sont secrets et certains élèves franchement bizarres.

Et puis, j'aime les hasards qui font les belles histoires : que Julia, en se faisant engagé en tant que professeur dans cette école pour libérer sa soeur, tombe sur son ex' qui enquête en secret sur la disparition d'une élève sous couverture m'a énormément plu. Bon, c'est vrai que la ficelle est un peu grosse, mais personnellement, ça ne m'a vraiment pas dérangée : même si on s'attend à découvrir ce qu'il va se passer, ça m'a amusée et vu que c'est bien écrit, c'est passé tout seul.

Par contre, la fin, elle, m'a vraiment surprise. Pour le coup, l'auteur m'a bien eu ! Je ne m'attendais pas du tout à ça, surtout que la solution donné précédemment me convenait totalement. Mon impression est d'autant plus positive que "la vraie fin" n'est pas du tout tirée par les cheveux.

 

Les différents personnages m'ont bien plu. J'ai beaucoup apprécié la détermination de Julia afin d'aider Shay et la force qu'elle met pour réaliser cette envie. J'ai aimé sa douceur, sa gentillesse et son dynamisme. Par contre, il est vrai que j'ai moins apprécié son côté bisounours qui ressort lorsqu'elle est avec son amoureux (lui aussi m'a beaucoup plu).

Tout comme Shay, qui m'a beaucoup surprise au point que finalement je me demande qui elle est vraiment. Elle semble forte et finalement, elle se révèle très fragile...

 

Pour finir, il ne me reste plus qu'à vous dire que j'ai beaucoup apprécié le fait de retrouver l'écriture de Lisa Jackson et que je ne suis pas du tout déçue par cette deuxième découverte de son univers. J'apprécie vraiment le calme avec lequel elle décrit ce qu'il se passe et qui, pourtant n'empêche pas son texte d'être dynamique. D'autant plus, que la fin de son récit m'a vraiment beaucoup surprise !

Ce que cachent les murs est une très chouette découverte :)

 

 

[les +] du suspense, de l'action, une écriture calme et dynamique, une fin surprenante, des personnages sympathiques.

[les -] une Julia-bisounours avec son amoureux.

 


Merci beaucoup aux Editions Harlequin de m'avoir permis de redécouvrir Lisa Jackson et leur collection MOSAIC :)

 

 

Du même auteur :

De glace et de ténèbres Dernier soupir La fille dans l'ombre Le couvent des ombres Linceuls de glace Le secret de Church Island  Ne réveille pas le passé Passé à vif

Repost0
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 07:15

http://www.livraddict.com/covers/91/91748/couv3597361.jpgOlivier, le pâtissier, fait une énorme pièce montée. Pippo et Nina, les petites souris, vont le regarder, et suivre avec nous les étapes de la création.

Ce livre contient également une recette de pièce montée, à l'attention des parents.

 

 

Ça fait un petit moment maintenant que j'ai lu cet album numérique. J'aurais aimé l'écrire plus tôt, mais comme mon absence bloggeste de ces derniers jours à du vous mettre la puce à l'oreille : ma connexion internet m'avait lâchée...

En tout cas, j'ai beaucoup aimé. Je regrette juste de ne pas avoir eu de bout de chou à proxité pour tester le format numérique en album.

 

En soit, cette idée m'a beaucoup interpellée. J'étais vraiment curieuse de découvrir comment pouvait rendre un album jeunesse numériquement parlant. Je trouve sympa l'idée de ce dire que l'on peut avoir de quoi occuper les enfants quand ils sont amenés à attendre, par exemple, en attendant un rendez-vous, surtout que j'aurais du mal à vous citer un enfant qui rechigne au fait qu'on lui lise une histoire ! Non pas que tout le monde sort avec son ordinateur portable, mais dans les transports en commun, je ne peux pas nier que je vois de plus en plus de personnes avec des liseuses ou des tablettes.

Surtout que l'histoire de Tchoucky est mignonne et surtout très courte. Ce qui pourra rassurer les parents qui n'aiment pas que leurs enfants traînent trop devant les écrans (oui, c'est pas bien pour la vue, toussa toussa...).

 

J'ai apprécié la simplicité du texte et son côté explicatif. Le sujet de la pièce montée est vraiment tout simple et l'histoire n'en pâtie absolument pas.

Cela étant dit, je dois dire que ce qui m'a vraiment le plus plu dans cette histoire c'est la qualité des dessins : Tchoucky est la première à dire qu'elle n'est pas une "dessinatrice", et objectivement c'est vrai qu'elle n'a rien d'un Benjamin Lacombe, mais pourtant ses dessins m'ont beaucoup plu. Surtout avec ce côté "maison" : j'ai adoré le fait de pouvoir deviner le "papier canson" derrière la peinture. Sans compter que je ne doute pas que les couleurs éclatantes qu'elle a choisie plairont aux enfants ! Et puis, il faut tout de même reconnaître qu'elle a un très joli coup de crayon et que Nina et Pipo, les deux sympathiques souris de l'histoire, sont vraiment très mimis.

 

J'ai également apprécié le côté DIY du livre, incitant les parents à continuer l'histoire eux-mêmes avec leurs enfants en réalisant chez eux une pièce montée avec la recette proposée. Celle-ci est vraiment toute simple et donc parfaite pour que les petits puissent aider.

Un album jeunesse numérique très sympathique !

 

[les +] de jolis dessins, des personnages sympathiques, une histoire simple, un format original.

[les -] un format numérique qui pourra rebuter certains parents.

 

Un très grand merci à Tchoucky et à Typy Zoberman des éditions  La planète des couleurs pour m'avoir  permis de découvrir La pièce montée.http://www.la-planete-des-couleurs.fr/img/logo.jpg

N'hésitez pas à visiter le site et découvrir les belles valeurs qu'elles défendent !

 

 

 

Du même auteur :
Brèves évasions en Métaphorie Fragments d'outre-mémoire La Dame et le Sage La louve La pilule L'Arbre Tranche de vie d'une internaute

Repost0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 07:15

http://www.livraddict.com/covers/90/90796/couv6777022.jpg"Après avoir avancé quelques heures dans le territoire brumeux, le palanquin s’arrêta devant une cascade. Deux chemins s’étendaient de part et d’autre et un vieil homme était assis au milieu. Il était maigre et sec, comme un vieux pain, et portait une tunique de toile grise et grossière."

 

 

 

 

 

 

Décidément, grâce à La Planète des Couleurs, je fais de belles découvertes : c'était la première fois que j'écoutais un audiolivre et j'ai très envie de renouveller l'expérience. Cela dit, je ne suis pas certaine que ce format soit vraiment fait pour moi : il a fallut que je me concentre un peu pour écouter l'histoire et ne pas faire 36 000 choses à la fois. Du coup, les 10 minutes de ce conte étaient pile ce qu'il me fallait.

 

Je connaissais déjà le conte de La Dame et le Sage que j'avais découvert dans Brève évasion en métaphorie. Je le trouve particulièrement bien écrit : le style est simple mais réellement efficace. C'est court, bien expliqué et pourtant, c'est loin d'être froid même si l'histoire n'est pas heureuse.

On ne sait pas grand chose des personnages, mais ça suffit amplement pour faire avancer l'histoire.

 

J'ai apprécié la voix de Tchoucky et le ton qu'elle a mit pour lire son histoire. Je n'ose imaginer la difficulté de l'exercice et du coup, je suis assez impressionnée de son travail, et surtout par le fait que, je crois, c'était la première fois qu'elle tentait l'expérience.

J'ai également aimé la bande son que l'on découvre derrière sa voix. Bon, par contre, j'ai eu du mal avec le bruit de la cascade (si c'était bien ça) qui ressemblait plutôt à un bourdonnement. Mais c'est peut-être du aussi à la qualité des écouteurs de mon ordinateur. Ça a beau être simple et rester discret au second plan, je sais que c'est beaucoup de travail. Et celui-ci à été très bien réalisé : chaque bruit arrive parfaitement au bon moment et pas à un autre et dure juste le temps qu'il faut.

La Dame et le Sage est une chouette découverte !

 

 

[les +] une histoire bien menée et parfaitement lu, un accompagnement musical intéressant.

[les -] quelques "bruits" difficilement identifiables.

 

 

Un très grand merci à Tchoucky et à Typy Zoberman des éditions  La planète des couleurs pour m'avoir  permis de découvrir La Dame et le Sage.http://www.la-planete-des-couleurs.fr/img/logo.jpg

N'hésitez pas à visiter le site et découvrir les belles valeurs qu'elles défendent !

 

 

 

Du même auteur :
Brèves évasions en Métaphorie Fragments d'outre-mémoire La louve La pièce montée La pilule L'Arbre Tranche de vie d'une internaute

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs