Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 05:00

 

 

 

 

 

Plus loin, plus près
Hannah HARRINGTON

MOSAÏC - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd’hui, ma grande sœur a décidé de mourir. C’est moi qui l’ai trouvée et depuis je ne tourne pas rond. June avait une vie parfaite, bien plus belle que la mienne, alors pourquoi ? Je croyais la connaître par cœur et je me suis trompée… Pourtant, il y a une chose dont je suis tout à fait sûre : June n’a pas pu m’abandonner. Elle m’a forcément laissé un signe, quelque chose, elle me tend la main quelque part. Peut-être en Californie où elle rêvait d’aller vivre. Ma meilleure amie est de mon avis et Jake, ce confident secret de June, est d’accord aussi. Alors, même si pour trouver ce que je cherche on doit traverser tout le pays et aller jusqu’en Californie, on va le faire. Ensemble.

 

Quand les éditions MOSAIC m'ont proposé de découvrir ce livre, je n'ai pas pu résister : la couverture est magnifique (oui, oui, ça ne fait pas tout !) et le résumé me promettait un road trip des plus émouvants... A peine l'avais-je reçu, qu'il était déjà fini : j'ai adoré ce roman ! Je crois que je peux même dire que j'ai eu un coup de coeur pour lui :)

 

En fait, par moment, ce roman m'a rappelé Le ciel est partout de Jandi Nelson que j'avais également adoré : entre la mort d'une soeur, l'amour qui tombe au mauvais moment et cette ambiance un peu "hippie"... les histoires ont beau être totalement différentes, elles se ressemblent un peu.
J'ai beaucoup aimé le principe de ce road trip : je comprends totalement les inquiétudes des parents, mais je comprends aussi que c'est un moyen pour Harper de faire son deuil... Elle apprend à mieux connaitre sa soeur en réalisant un de ses rêves et c'est touchant de la voir aller de mieux en mieux et de lui pardonner ce geste.

 

Harper est vraiment une jeune fille touchante : elle est à la fois totalement mature par certains côté tout en restant une petite fille de l'autre... Elle sait où elle va et ce qu'elle veut de la vie. J'ai beaucoup aimé pouvoir me dire qu'elle arrivera à surmonter la mort de June et à aller de l'avant : bien sur c'est triste et c'est difficile, mais c'est positif.

Laney, sa meilleure amie, m'a également beaucoup plu : elle est douce, réellement gentille et c'est une vraie bonne amie. Par contre, elle a une vie aux moeurs légèrement dissolu pour une jeune fille de son âge, et, effectivement, les problèmes ne tardent pas à arriver... Personnellement, même si j'ai été soulagée, j'ai trouvé la "résolution" de son "problème" un peu trop facile.

Quant à Jake, c'est un jeune homme absolument adorable bien que très mystérieux. J'ai vraiment apprécié voyager en sa compagnie et découvrir qu'on avait à peu près les mêmes goûts musicaux ! J'ai vraiment apprécié le découvrir au fil des pages.

 

L'écriture de Hannah Harrington  est vraiment très agréable : j'ai vraiment eu l'impression de faire partie de ce road trip et de voyager avec les trois amis. Son écriture est convaincante, doute et met parfaitement en valeur les émotions des différents personnages.
Je vous recommande ce roman !

 

[les +] des sentiments, un voyage, de la bonne musique.

[les -] quelques résolutions "un peu faciles".

 

 

Lu dans le cadre :

Service presse MOSAÏC

Challenge gourmand #3 : Thé

 

Repost0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 05:15

 

 

 

 

 

 

Moi & Moi, Vive Versa

Sarah MLYNOWSKI

HQN - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

On m’a toujours répété que, dans la vie, on ne peut pas tout avoir – une collection de Louboutin et un banquier content, un McDo quotidien et la silhouette de Scarlett Johansson, une vie sentimentale épanouie et une carrière réussie. Eh bien, il faut croire que je suis l’exception qui confirme la règle. Car, plutôt que de choisir entre un job de rêve (dans une chaîne d’infos à Manhattan) et l’homme de ma vie (qui m’a demandée en mariage, mais ne veut pas me suivre à New York), j’ai décidé d’avoir les deux. Pourquoi ? Parce que je n’aime pas choisir. Comment ? Parce que je le peux ! Je ne sais pas si je dois remercier Dieu, Chronos ou Banesh, mais j’ai découvert que je possède un étrange – et génialissime ! – pouvoir : je peux me dédoubler.
A moi les vies parallèles !

 

Comme pour les romans précédents, j'ai pu découvrir cette histoire dans le cadre d'un service presse avec les éditions HQN. Le résumé me donnait très envie et, je dois dire, qu'en le lisant, je ne m'attendais pas du tout à ce que l'histoire soit aussi riche en rebondissement et en fantastique !

 

En effet, Gaby n'arrivant pas à se décider entre partir à New York et réaliser son rêve de toujours (être productrice d'une grande émission télévisée) ou rester dans sa campagne, avec son amoureux et sa chaîne télé peu excitante... Elle va alors formuler un voeux et... vivre deux vie à la fois : dans la première vie, elle rejoint New York, son rythme de vie excitant et ses beaux célibataires tandis que dans l'autre, elle reste avec Cam et prépare son mariage sous les ordres (et le mauvais goût) d'Alice, sa future belle-mère.

Au début, j'ai eu un peu de mal à comprendre ce qu'il se passait dans cette histoire : je pensais que Gaby rêvait et non pas que sa vie s'était dédoublée... cependant, j'ai compris tout de même assez vite ce qu'il se passait ce qui fait que je n'ai pas trop été dérangée dans ma lecture.

 

Gaby est vraiment une jeune femme intéressante et à laquelle je me suis identifiée : elle sait bien ce qu'elle veut même si ce n'est pas forcément possible... J'ai aimé son professionnalisme, son dynamisme et sa gentillesse dans sa vie New Yorkaise tandis que j'ai détesté son manque de présence et sa passivité dans la deuxième. C'est dingue à quel point les personnes que l'on côtoie et les activités que l'on fait font ce que nous sommes !

Cam, quand à lui m'a déçu une bonne partie de ce roman : il tient plus au bonheur de sa mère qu'à celui de sa future femme... et j'ai trouvé assez dingue le fait qu'il ne veuille pas faire de compromis.
Heather, la colloc new-yorkaise m'a beaucoup amusée avec son caractère virulent et ses conseils modes... Cela dit, je suis très heureuse de ne pas vivre avec elle !

 

L'écriture de Sarah Mlynowski est très agréable et dynamique : je trouve qu'elle traduit parfaitement les sentiments de ses personnages tout en exacerbant les nôtres. Sans oublier qu'elle est plutôt amusante : j'ai beaucoup rit en lisant son roman tant pour les répliques de ses personnages que pour les situations cocasses.

Un roman chick-lit que je vous recommande !

 

 

[les +] De l'humour, des personnages intéressants, une belle écriture.

[les -] Quelques baffes qui se perdent ;p

 

 

Lu dans le cadre :

Colocs (et plus), Emily BLAINEColocs (et plus), Emily BLAINE

Service Presse - HQN

Challenge Gourmand #3 : Thé

Repost0
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 05:00

 

 

 

 

 

Hot Love Challenge

Cécile CHOMIN

HQN - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Hot, comme Julien, alias mon boss terriblement sexy qui est aussi l’être le plus irritant, le plus odieux et le plus détestable du monde. Julien, qui m’oblige à le vouvoyer alors qu’on s’est connu à l’époque où on était bourrés d’hormones et de boutons, et qui, accessoirement, est également l’heureux invité du mariage de ma meilleure amie Sophia.

Love, parce que je suis réquisitionnée à J-7 pour aider Sophia dans les derniers préparatifs de son mariage – privilège ô combien réjouissant réservé à mon statut de témoin. Sophia est folle amoureuse de son futur mari. Et folle tout court, ce qui augure d’une semaine très, très chaotique. Surtout avec Julien dans les pattes.

Challenge, comme le défi que me lance la vie pour les sept jours à venir : assurer en tant que témoin, ne pas tuer Julien. Ah, et surtout : ne pas coucher avec Julien.

 

Comme le livre précédent, j'ai découvert cette histoire dans le cadre d'un service presse avec les éditions HQN et franchement, c'est une très bonne découverte ! Après Colocs (et plus) qui m'avais un chouilla déçue, j'avais un peu peur de me relancer directement dans un autre livre du genre mais celui-ci m'a énormément surprise et en bien !

 

L'histoire est toute simple et pourra paraitre déjà vu : une jeune femme, déterminée, jolie et brillante se retrouve au mariage de sa meilleure amie où l'un des invités est son très séduisant patron qui lui mène la vie dure au travail. Forcément, malgré quelques clashs, ils vont se rapprocher et arrivera ce qu'il doit arriver !
Bien que l'histoire soit assez prévisible, je me suis beaucoup amusée en la lisant : les moments croustillants ne manquent pas tout comme les dialogues bien piquants... Les situations sont drôles, parfois inimaginables mais restent toujours assez crédibles.

 

Lydia m'a bien plu : je me suis assez reconnue en elle par ses choix de carrière et sa simplicité relative. Je trouve qu'elle représente bien les femmes modernes d'aujourd'hui, un peu trop carriéristes, qui savent exactement ce qu'elles veulent et où elles vont.
Julien, quant à lui, ne m'a guère impressionnée au départ : je le trouvais assez infecte. Mais, au fur et à mesure des pages et des évènements, j'ai appris à la connaitre et à l'apprécie. Au final, il se révèle très touchant et agréable.
Sophia et Maïa, les deux meilleures amies de Lydia, m'ont également bien plu : elles sont très différentes l'une de l'autre mais elles sont vraiment amusantes et de bonnes amies.

 

J'ai beaucoup apprécié découvrir l'écriture de Cécile Chomin qui se révèle très colorée et plutôt fun : la narration est claire, simple et ne manque pas de piquant et le ton est très amusant. Hot Love Challenge est vraiment une lecture drôle, sympa et sans prise de tête.
Un roman que je vous recommande !

 

 

[les +] de l'humour, des scènes croustillantes, une histoire sans prise de tête.
[les -] un chouilla prévisible et potentiellement déjà vu.

 

 

Lu dans le cadre :

Colocs (et plus), Emily BLAINE

Service Presse - HQN

 

 

Du même auteur :

■ Hot love  Intégrale

Repost0
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 05:00

 

 

 

 

 

Colocs (et plus)

Emily BLAINE

HQN - 2014
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Parfois, les hommes font vraiment des choses stupides. Comme noter le prénom de leur conquête d’un soir au creux de leur main pour ne pas l’oublier au réveil, par exemple. Ou bien promettre de ne jamais toucher à la sœur de leur meilleur ami. Connor n’échappe pas à la règle. Connor, c’est le meilleur ami de mon frère. Le mec le plus canon que j’aie jamais rencontré. Et accessoirement l’heureux élu avec qui je me suis honteusement envoyée en l’air j’ai passé un délicieux moment lors d’une soirée très arrosée à la tequila. Une nuit intense, passionnée, mémorable… suivie d’une douche froide quand il a compris qui j’étais et qui j’allais devenir – sa colocataire. Là, il a vraiment eu l’air paniqué. Je me demande bien pourquoi : a-t-il peur que je révèle notre petit secret à mon frère ? À moins qu’il ne redoute que nous ne succombions une fois de plus à la tentation…

 

Quand les éditions HQN m'ont proposé de découvrir ce livre, je n'ai pas hésité bien longtemps : ça faisait très longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de lire de la chick-lit et j'étais assez en manque de lecture légère, sans prise de tête et assez girly... Colocs (et plus) avait donc tout pour me plaire !

 

En soit, j'ai bien aimé ce roman : effectivement, il est frais, il se lit bien et l'histoire n'est pas prise de tête. J'ai beaucoup aimé le fait que l'histoire soit raconté à deux voix - celle de Conor et celle de Maggie - ce qui permet d'être vraiment au coeur de l'histoire et de comprendre tout ce qui se passe dans la tête de nos héros.

 

J'ai également beaucoup apprécié la double intrigue que l'on a grâce à Sophia et Austin. On sent tout de suite que ces deux-là ont un lourd secret qui pèsent sur leurs épaules : pas besoin d'être un divin pour savoir ce qu'ils nous cachent mais il est vrai que ça ajoute beaucoup de piment à l'histoire.
Par contre, je dois dire que j'ai été assez agacée par les nombreuses scènes de sexe à répétitions : quand nos héros ne s'envoient pas en l'air, soit ils pensent le faire soit ils en parlent. Personnellement, ça ne m'intéresse pas d'être autant plongée dans l'intimité des personnages surtout que, notamment dans ce roman, ça ralenti l'histoire et n'apportent rien de nouveau.


Les personnages sont plutôt sympathiques surtout Maddie qui a tout de la bonne copine : elle est mignonne, drôle et ne se prend pas la tête. C'est vraiment le genre d'amie que j'aimerais avoir ! Par contre, Ashley, sa meilleure amie, ne m'a pas vraiment fait le même effet : j'ai trouvé qu'elle était trop libérée et pas assez sérieuse...

Connor m'a laissé une impression assez mitigée : il est adorable comme garçon et a tout pour lui mais il le sait et en profite un peu trop. Résultat : la plupart du temps, il se comporte comme un absolu crétin (ce que ne manque pas de lui faire remarquer Maddie). Il a beau être mignon et sympathique, son mode de vie ou plutôt son comportement me met assez hors de moi !

 

J'ai apprécié découvrir l'écriture d'Emily Blaine : elle est simple, dynamique et plutôt drôle ! Malgré l'histoire d'amour prise de tête entre Maddie et Connor, son livre, lui, ne l'est pas : c'est amusant, frais et très agréable à lire. Je serais vraiment curieuse de découvrir son écriture dans une autre histoire.
Une histoire agréable mais qui traine parfois un peu trop en longueur.
 



[les +] De la fraîcheur, de l'humour et une jolie histoire d'amour.

[les -] Trop de scènes de sexe sans intérêt.

 

 

Lu dans le cadre :

Colocs (et plus), Emily BLAINEColocs (et plus), Emily BLAINE

Service Presse - HQN

Challenge Gourmand #3 : Thé

 

Du même auteur :

 All I want for Christmas  L'amour est très gourmand Mon bonheur entre tes mains  Passion sous contrat  Si tu me le demandais  T'embrasser sous la neige Tombée pour toi

 ■ Colocs  bonus

Dear you acte 1  Intégrale Les bonus

■ Toi. Moi. Maintenant ou jamais  épisode 1 Intégrale

Repost0
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 05:15

 

 

 

 

 

Le fils de mon boss !
Laure IZABEL

Sharon Kena - 2014

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Il fallait que ça me tombe dessus maintenant, à trente-sept ans !

Toute une existence à vivre dans le conformisme imposé par feu ma Môman, et BAM ! Il suffit qu'il débarque avec son indolence, son sourire ravageur et son regard déstabilisant pour que j'en prenne plein la vue... et le cœur.

Je suis supposé réagir comment, moi ? Dois-je lutter ou enfin m'accepter ?

D'autant que ce rebelle n'est pas n'importe qui : c'est le fils de mon boss !

 

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Sharon Kena pour l'envoi de ce livre dans le cadre d'un Lucky Day. J'ai franchement passé un bon moment avec ce livre qui m'a beaucoup surprise : en effet, rien dans le résumé ne me laissait présagé qu'il s'agissait d'un Boy's love (une histoire érotique masculine). Pour tout vous dire, c'était la première fois que je lisais ce genre d'histoire et je ne suis pas certaine que je me serais dirigée de moi-même vers ce genre... mais la découverte a été bonne, du coup, je ne pense pas du tout que ce sera le dernier ! ;p

J'ai bien aimé la toile de fond de l'histoire : le flic homo' qui ne s'assume pas ou plutôt, qui n'a pas pris conscience de ce qu'il était. C'est intéressant la façon dont Louka évolue entre le début du roman et la fin. On sent qu'il prend réellement conscience de ses envies et de sa "nature" et surtout qu'il n'y a pas de honte à sortir du schéma classique amoureux... J'ai beaucoup aimé ce côté "initiatique" de l'histoire et surtout voir qu'il n'y a pas d'âge pour l'amour (que ce soit pour rencontrer l'amour comme pour les différences d'âges dans un couple).

Ethan me laissera sans doute un souvenir moins fort : il est jeune, beau, rebelle, expert en séduction... Il est sans aucun doute un peu trop parfait pour moi. Bien sur, il a des fêlures que l'on exploite vraiment dans cette histoire mais, personnellement, je ne me suis pas sentie autant concernée par son combat que par celui de Louka.

 

Le fait que Le fils de mon boss ! soit écrit par une femme m'a tout de suite frappé : ça se sent ! Bien que l'on sent une volonté de masculiniser ses propos - je vais écrire un truc cliché mais le vocabulaire est assez vulgaire par moment - son écriture reste féminine et assez sentimentale. Ce n'est pas une critique, c'est même un point positive de mon point de vue : elle a su me mettre à l'aise et je ne me suis pas sentie dans un rôle de voyeur. Bien que les personnages soient des hommes, cela reste une romance et plus particulièrement une jolie histoire d'amour qui, comme toutes les histoires d'amours, nous fait forcément un peu rêver...

Une jolie histoire d'amour.

 

 

[les +] des personnages sympathiques, une écriture chaleureuse, un récit presque initiatique.

[les -] un Ethan qui passe un peu au second plan.

 

 

Lu dans le cadre :

Lucky Day - Sharon Kena

Repost0
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 06:15

 

 

 

 

 

 

Safran, blanc, vert

Sophie BELIN

Editions Oskar - 2015

114 pages

 

 

 

 

 

 

Delhi, printemps 1947.
Alors que l'Inde vit ses dernières heures sous le joug colonial, Kate, une adolescente anglaise, se bat pour rester dans le pays qui l'a vue grandir. Des Mountbatten à Nehru et Gandhi qu'elle croise au cœur du pouvoir, sa détermination à suivre le grand vent de l'histoire la conduit à se rebeller, elle aussi, et embrasser la liberté safran, blanc, vert, les couleurs de la jeune nation indienne.

 

Je tiens tout d'abord à remercier Sophie Belin pour l'envoi de ce roman qui m'a beaucoup plu : j'ai vraiment pris plaisir à découvrir davantage l'histoire de l'indépendance de l'Inde à travers Kate et ses amis.

 

J'ai beaucoup aimé découvrir cette partie de l'histoire que l'on étudie finalement très peu en cours à travers un roman jeunesse : les termes choisis sont simples et les explications historiques ne se perdent pas dans des détails finalement assez peu intéressants... Kate, à travers les rencontres qu'elle fait, nous donne un bon aperçu des différents avis autour de l'indépendance du pays, ce qui nous permet d'avoir un certain "libre arbitre" sur la question. C'est intéressant d'avoir autant d'avis différents selon les ethnies, les façons de vivre... sur la façon de voir un pays que tous aime profondément.

J'ai vraiment eu l'impression de vivre avec eux cette partie de l'histoire indienne : je me suis vraiment prise au jeu des "enquêtes" que mène Kate pour en savoir un peu plus sur ce qu'il se passe dans son pays et tenter de rester vivre en Inde...

 

Les différents personnages sont vraiment agréables, Kate évidemment mais également mademoiselle Annie à laquelle je me suis très rapidement attachée et identifiée. Toutes les deux ont vraiment une curiosité du monde qui les entoure et, il devient donc rapidement addictif de les suivre dans leurs aventures.

John et Badri sont plus distant dans Safran, blanc, vert et sont présentés tout d'abord d'une façon assez négative... Mais, au fur et à mesure qu'on les côtoie et que les deux jeunes filles les découvrent, on apprend à les apprécier.

 

Encore une fois, j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre les aventures de Kate. Sophie Belin - qui a également publié des livres sous le pseudo Babellea vraiment une écriture très agréable, fraîche et dynamique à l'image de ses personnages.
Un roman jeunesse historique que je vous recommande.

 

[les +] Des personnages sympathiques, une part de l'Histoire intéressante, une narration agréable.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre :

Service presse Sophie BELIN

Challenge gourmand #3 : Thé

 

 

Du même auteur :

10 histoires pour dormir Le cerf-volant de Maya L'hôpital des doudous
Le choix d'Ivan

Repost0
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 06:15

 

 

 

 

Le choix d'Ivan

Sophie BELIN

Editions Oskar - 2014

127 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le train luxueux qui convoie Nicolas II et les siens à travers la Russie médiévale, Ivan est engagé comme domestique. Lui, fils de paysan, découvre une famille régnante unie et chaleureuse, et se lie avec Anastasia, fille cadette du tsar. Comment résister à une petite princesse vive et charmante, qui vous offre son amitié ? Pourtant, le cœur d'Ivan est resté dans son village, auprès de sa femme Sophia, tandis que celui de la Russie bat de plus en plus fort, de plus en plus rouge. A l'heure où les bolchéviques partent à l'assaut du pouvoir, menaçant la vie même des Romanov, chacun devra faire ses choix, Ivan comme Anastasia, grande-duchesse passée entre les mailles de l'Histoire.

 

Je tiens tout d'abord à remercier Sophie Belin pour l'envoi de son livre qui m'a beaucoup plu : quand j'étais petite j'adorai le dessin animé Anastasia et j'ai vraiment pris plaisir à me replonger dans ce grand mystère de l'histoire russe...

C'était la première fois que je découvrais un livre publié par les éditions Oskar et je dois dire que j'ai été très agréablement surprise : l'histoire est agréable, romancée mais pas trop, bien adapté aux enfants curieux d'en apprendre un peu plus sur l'histoire, et j'ai énormément apprécié le petit doc à la fin du bouquin nous expliquant les détails du passage historique choisi.

 

Honnêtement, je suis incapable de démêler le vrai du faux dans Le choix d'Ivan, mais, pour une fois, ça ne me gène pas tellement : c'est une partie de l'histoire européenne que je ne connais pas bien, qui m'intéresse mais qui est tellement entourée de mystères qu'une supposition de plus ou de moins ne change pas tellement la donne...

J'ai beaucoup aimé cette supposition de plus : Anastasia reste fidèle à l'image que j'avais d'elle et Sophia et Ivan sont vraiment deux personnes adorables. Leur histoire est pleine de tendresse, de courage et de dévouement pour leur pays : elle est vraiment touchante.

Sans oublier que le prologue à vraiment un rôle clef dans cette histoire : il donne beaucoup de mystère à l'histoire même si on se doute déjà de certaines choses et notamment de l'identité de cette Anna A. ...

 

L'écriture de Sophie Belin est très agréable et plutôt simple : malgré les faits historiques et politiques plutôt compliqués, on suit facilement se qu'il se passe dans Le choix d'Ivan sans être gênés par des détails que l'on ne maîtrise pas... J'ai beaucoup apprécié le dynamisme qui se détache de son écriture et son affection palpable pour les personnages auxquels elle a donné vie.

Une lecture que je vous recommande, à tout âge !

 

 

[les +] Une belle narration, des faits historiques, des aventures addictives !

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre :

Service presse Sophie BELIN

Challenge gourmand #3 : Thé

 

Du même auteur :

10 histoires pour dormir Le cerf-volant de Maya L'hôpital des doudous
Safran, blanc, vert

Repost0
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 06:15

 

 

 

 

 

Tes larmes et ton sang

Karen ROSE

MOSAÏC - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Oublier. Voilà pourquoi Dana Dupinsky se consacre vingt-quatre heures sur vingt-quatre au foyer qu’elle dirige à Chicago, et se dévoue autant aux femmes victimes de violence qu’elle y accueille. A ces femmes, elle met un point d’honneur à ne jamais poser de questions sur leur passé. Pourtant, elle donnerait cher pour cerner la véritable personnalité de Jane Smith, une nouvelle pensionnaire qui lui inspire un malaise profond. Pourquoi a-t-elle l’impression que cette femme au regard étrange cache quelque chose de trouble ? Et pourquoi Alec, son fils de douze ans, est-il si léthargique, si absent ?
Sa sombre intuition va se confirmer tragiquement : quelques jours seulement après son arrivée, Jane prend la fuite avec l’enfant. Horrifiée, Dana apprend alors que sa pensionnaire est en réalité une dangereuse psychopathe tout juste sortie de prison, et qu’Alec n’est pas son fils : elle l’a enlevé. Pour le retrouver, Dana n’a pas le choix : elle doit affronter Jane et sa folie meurtrière. Affronter aussi les terrifiants souvenirs resurgis dans son sillage. Un combat rendu plus périlleux encore par la troublante et perturbante présence à ses côtés d’Ethan Buchanan, le parrain d’Alec, lui aussi prêt à tout pour sortir l’enfant des griffes de Jane.

 

Je tiens tout d'abord à remercier l'équipe des éditions MOSAÏC pour l'envoi de ce livre que j'ai dévoré. J'avais déjà eu l'occasion de lire des Karen Rose dont un se passait dans ce foyer il me semble, mais je crois que c'est celui-ci qui m'aurait le plus passionnée.

 

En effet, le cadre de l'histoire m'a particulièrement plu. J'adore ce Hanover House et encore plus le fait que de tels foyers puissent exister. Dana et ses copines ont vraiment un travail formidable dont peu de personnes seraient capables de faire : j'ai beaucoup d'admiration pour se qu'elles font surtout qu'elles sont super gentilles.

J'ai bien aimé le fait qu'il y a deux intrigues voire trois dans ce livre : l'enlèvement du petit Alec, les choses étranges qui se passent dans le foyer et la relation amoureuse de Dana... En soit, dès le début, l'on sait que tout est lié, mais ça ne m'a pas empêchée d'être totalement portée par cette histoire : j'étais vraiment curieuse de découvrir comment les personnages découvriraient tous ces liens et surtout comment ils allaient faire pour arrêter tout ça !

 

Je me suis beaucoup attachée à Dana au cours de cette histoire : c'est une vraie gentille et elle est adorable avec toutes les personnes qu'elle est amenée à côtoyer. Bon, honnêtement, elle m'a un peu agacée par moment, mais j'ai vraiment apprécié suivre ses aventures.

Ethan est vraiment un personnage agréable : c'est assez le mec parfait en soit tellement il est gentil, drôle et visiblement plutôt beau garçon.

On côtoie finalement assez peu Randi et Alec pour les apprécier mais je pense qu'ils gagnent à être connu. Quant à Jane, j'espère ne jamais croiser sa route !

 

J'ai trouvé l'écriture de Karen Rose très agréable : on suit facilement les aventures de ses personnages, sans s'ennuyer et avec beaucoup de plaisir !

Je vous recommande Tes larmes et ton sang.

 

[les +] une narration et des personnages agréables, des intrigues intéressantes.

[les -] ...

 

Lu dans le cadre :

Service presse MOSAÏC

Challenge gourmand #3 : Thé

 

Du même auteur :

Dors bien cette nuit La cible de trop Le silence de la peur Personne pour t'entendre Tout près du tueur

Repost0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 06:15

 

 

 

 

 

Petits délices et grand amour

Nora ROBERTS

éditions MOSAÏC - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

La force d’un regard
Des palaces et des tables prestigieuses, Summer en fréquente chaque jour, elle qui est devenue en quelques années l’un des chefs les plus réputés au monde. Mais lorsque Blake Cocharan, propriétaire d’une chaîne de grands hôtels, lui propose de travailler pour lui, elle décline fermement son offre : comment, alors qu’elle chérit par-dessus tout son indépendance, pourrait-elle accepter d’exercer son art sous les ordres de quiconque ? Elle ignore que Blake, peu habitué à ce qu’on lui résiste, va tout faire pour la convaincre. Elle ne soupçonne pas non plus qu’elle-même, attirée dès le premier regard par le séduisant homme d’affaires, aura bien du mal à lui tenir tête.

Envoûtante passion
New York. Son rythme fou. C’est à cette vie-là que Juliet Trent aspirait en quittant sa petite banlieue paisible. Cette vie-là, et le travail de ses rêves : à vingt-huit ans, Juliet travaille enfin comme attachée de presse dans une grande maison d’édition. Un job merveilleux qui l’amène à organiser une tournée de promotion pour Carlo Franconi, le célèbre chef italien qui vient de publier son nouveau livre de recettes. Pour Juliet, le défi est clair : faire un succès du livre de Carlo, sans fondre de désir devant lui sous peine de se voir rejetée dans trois semaines, lorsque leurs chemins se sépareront.

 

Je tiens tout d'abord à remercier l'équipe des éditions MOSAÏC qui m'a permis de découvrir ces deux histoire écrites par Nora Roberts.
Honnêtement, j'ai mis pas mal de temps à lire ce roman : j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans la première histoire... cependant, j'ai lu la deuxième d'une traite.

 

En fait, je crois que mon problème avec la première histoire La force d’un regard - était que je ne me reconnaissais dans aucun des deux personnages et qu'ils ne me paraissaient pas forcément très sympathiques : je ne me suis pas attachée à eux. Pourtant Summer et Black ont vraiment tout pour eux mais je crois que, du coup, ils en deviennent assez artificiels : ils sont beaux, intelligents, riches et ils ont le monde à leurs pieds. Mais, je les ai trouvé assez froids et blasés... je n'ai pas eu l'impression qu'ils aimaient la vie. Et, pourtant, en les recroisant dans la seconde histoire, je les ai trouvé beaucoup plus sympathiques. Je ne sais pas si ce n'est qu'une impression ou non, mais j'ai trouvé qu'ils avaient beaucoup évolués.

 

La deuxième histoire - Envoûtante passion - m'a davantage plu et, je crois, que c'est grâce au personnage de Carlo. Il apporte une telle chaleur à l'histoire que c'est difficile de ne pas la suivre avec plaisir bien qu'elle reste également prévisible. Du coup, même si je n'avais pas spécialement d'atomes crochus avec Juliet, j'ai compris et approuvé ses différentes décisions : on a rien en commun mais il est certain que j'aurais agit de la même façon qu'elle dans son cas.

 

J'ai beaucoup aimé le fait que ces histoires se passaient au milieu de la culture gastronomique (et pas seulement parce que, grâce à lui, j'ai pu gagner des points au Challenge Gourmand !) : c'est assez rare dans ce genre de livre. Ce n'est pas forcément un milieu qui fait rêver même si dans ces deux histoires, il se révèle assez glamour !

 

J'ai encore une fois apprécié l'écriture de Nora Roberts tout en simplicité et en charme. J'ai pris plaisir à suivre les aventures de ses personnages même si celles-ci restent assez prévisible mais, dans tout les cas, elle m'a donné envie d'y croire.
Une lecture sympathique.

 

 

[les +] Un milieu original, une narration qui donne envie de croire à ces histoire.

[les -] Prévisible.

 

Lu dans le cadre :

Service presse MOSAÏC

Challenge gourmand #2 : Chocolat

Challenge gourmand #3 : Thé

 

Du même auteur :

Coupable Innocence

Repost0
7 mai 2015 4 07 /05 /mai /2015 06:15

 

 

 

 

 

Nouvelle tête

Sham MAKDESSI

House Made of dawn - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Cardon est l'un de ces pauvres types qui vit dans les étages inférieurs des tours gigantesques de la ville. Un statut social médiocre, un salaire misérable et peu de perspectives d'avenir. Oui, mais Cardon aime les belles choses. Ce bras bionique, par exemple, le modèle S50. Alors quand il se réveille un matin et qu'il s'aperçoit qu'on lui a volé son bras pendant la nuit, il s'embarque dans une histoire qui va le dépasser. Jusqu'à accepter de participer à une nouvelle expérimentation douteuse, immorale et illégale.

 

Je tiens tout d'abord à remercier Renaud des éditions House Made of Dawn de m'avoir envoyé ce livre qui m'a beaucoup surprise et avec lequel j'ai passé un très bon moment.

 

La maison d'édition présente cette nouvelle comme une dystopie et je dois dire que, connaissant bien les parutions de celle-ci, je me demandais ce qu'ils pouvaient bien entendre par ce terme... Effectivement, on est assez loin des dystopies jeunesses à la Hunger games, mais, il n'empêche que ça en est bien une !
J'ai beaucoup aimé l'univers que nous a créé Sham Makdessi dans cette nouvelle : il est futuriste avec ses nouvelles technologies et ses tours d'immeubles aussi hautes que les nuages... Pendant toute ma lecture, j'ai eu en tête un décor à la "cinquième élément".
J'ai également apprécié la façon dont se déroule l'histoire, mais aussi toute sa profondeur et sa complexité que l'on ne devine pas au premier abord : elle va vraiment très, très loin ! Le thème des greffes technologiques m'est assez dérangeant (dans le bon sens) et est vraiment bien travaillé ici : du coup, j'ai trouvé assez ironique qu'il existe un conseil d'éthique dans ce monde ;)
 

Cardon est un personnage assez étrange : au départ, on pourrait le prendre pour un "pauvre mec", un peu con, qui n'a pas franchement réussi socialement et qui noit son mal-être dans l'alcool... mais, au fur et à mesure que l'on avance dans cette histoire, on l'apprécie de plus en plus. Effectivement, il ne fait pas forcément rêver mais il a du courage, de la fierté et, surtout, il a un certain sens de la justice. Ça me plairait de savoir ce qui est devenu - et ce qu'il a fait - quelques années plus tard...

 

C'était la première fois que je découvrais l'écriture de Sham Makdessi et je suis plutôt conquise par cette rencontre bien que les débuts furent assez compliqués : il a une écriture vraiment très "nature" et imagée sans pour autant tomber dans le vulgaire. Du coup, une fois passé au dessus du côté "grande gueule" j'ai vraiment réussi à apprécier l'ironie des évènements et le dynamisme du style de l'auteur.
Une nouvelle que je vous conseille !

 

[les +] Une nouvelle décoiffante, dynamique et surprenante.
[les -] Un style d'écriture assez "grande gueule" qui m'a dérangée au début.
 

 

Lu dans le cadre :

Service Presse - House Made of Dawn Editions

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs