Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2020 2 23 /06 /juin /2020 04:00

 

 

 

 

 

 

 

Les gens de la rivière
Mary Lester, tome 15

Jean FAILLER

Harlequin - 2019
320 pages

 

 

 

 

 

 

"Savez-vous combien de personnes ont péri de mort violente sur l'Odet cette année ?"

L'onde de "la plus jolie rivière de France", s'il faut en croire les dépliants touristiques, n'est pas seulement peuplée de saumons et de bars. Y passent parfois, entre deux eaux, entre deux marées, de mystérieux macchabées. Accidents ? crimes ? La question, posée à Mary Lester par un correspondant anonyme, l'amène à pénétrer le petit peuple de l'estuaire, un monde refermé sur lui-même, où le paisible promeneur côtoie le braconnier, le trafiquant, le hobereau imbu de prérogatives obsolètes depuis deux siècles... Combien de personnes ont péri de mort violente sur l'Odet ? Ah la bonne question ! Mary Lester va s'efforcer d'y répondre et ses recherches, entre Quimper et Bénodet, entre noyés, accidentés et disparus, vont la mener à de bien surprenantes découvertes.

 

 

J'ai toujours plaisir à me plonger dans une des aventures de Mary Lester. C'est une de mes meilleures amies qui m'avait fait découvrir cette série à l'adolescence et j'en avais ensuite acheté quelques tomes... Quand France Loisirs s'est mis à les éditer, j'ai profité de l'occasion pour acheter les tomes manquants dont Les gens de la rivière.

 

Bien que je vive maintenant en Bretagne, je ne connais pas très bien la région qui ne manque pourtant pas de charme ! Du coup, avant de me plonger dans ce tome, je n'avais jamais entendu parler de l'Odet et encore maintenant, je ne saurai le placer précisément sur une carte même si j'ai cru comprendre que ce n'était pas très loin de Quimper (il ne faut pas m'en vouloir, je ne me suis pas trop éloignée de ma région des Pays de la Loire). J'ai donc apprécié découvrir ce petit coin au cours de ma lecture.

Ce que j'aime également dans ces romans, c'est le côté un peu daté des histoires. Clairement, elles se passent il y a presque vingt ans et les technologies ont bien fait évoluer notre monde depuis ! J'y retrouve les codes de mon adolescence et apprécie cette bulle d'air où les réseaux sociaux n'ont pas encore tout-à-fait leur place ;)

 

J'ai trouvé l'histoire de Les gens de la rivière prenante et bien menée. J'ai apprécié le fait que l'enquête ne parte de rien, si ce n'est une simple question posée anonymement. Concrètement, rien n'avait prédestiné Mary Lester à enquêter là-dessus si ce n'est sa légendaire curiosité. Pas de mort médiatique, pas d'inquiétude exacerbée des habitants, juste une succession de faits divers auxquels personne n'a prêté attention jusqu'à présent...

Au fur et à mesure que Mary enquête, l'histoire se complexifie et prend des tournants inattendus et aborde des thèmes rarement présents dans les livres policiers, comme la maltraitance des personnes fragiles. Ce que j'ai apprécié puisqu'il me semble que rien ne vaut une bonne histoire pour sensibiliser le grand public.

Bien que les coupables se devinent facilement, l'histoire reste agréable à suivre et la conclusion est plaisante. Elle a d'ailleurs un petit côté ironique qui m'a beaucoup plu et amusée.

 

J'ai eu plaisir à retrouver Mary Lester qui n'hésite jamais à enfoncer des portes entrouvertes. Son dynamisme et son côté fonceur sont très agréable à suivre et nous garantissent des enquêtes hautes en couleurs. J'apprécie la gentillesse de la jeune femme et l'écoute dont elle fait preuve avec les personnes qu'elle rencontre au cours de ses aventures.

Comme toujours, Fortin est là, à veiller sur Mary et à prendre part à ses idées les plus abracadabrantes. J'aime la force silencieuse qu'il dégage et son engagement - en toute confiance - pour mettre les mauvais à mal. On retrouve également le commissaire Fabien qui en bave une fois de plus avec ces deux-là qui ne peuvent s'empêcher de le faire tourner en bourrique.

Dans Les gens de la rivière, j'ai apprécié faire la connaissance du Comte de Lanédou. Je l'ai trouvé très touchant dans sa simplicité d'esprit qui le fait ressembler à un grand enfant, tout en gentillesse et en amour pour son chien.

 

Encore une fois, j'ai passé un excellent moment grâce à l'imagination de Jean FAILLER et à son écriture très agréable. J'aime beaucoup l'humour dont il fait preuve et son univers tout en simplicité qui garde son charme malgré les années qui passent.

Une jolie lecture !

[les +]  Sympathique, prenant, une lecture rapide.
[les -] Un petit manque de modernité malgré le charme des années 2000.

 

Lu dans le cadre de :

     

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.7 : Jaune
Challenge Gourmand #13 : Fromage

 

 

Du même auteur :

 Bouboule est mort  La mort au bord de l'étang  L'homme aux doigts bleus  Marée blanche  Mort d'une rombière  Roulette russe pour Mary Lester

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs