Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 12:53

http://img.livraddict.com/covers/26/26339/couv44033048.jpgEn ce début de treizième millénaire, l'Empire n'a jamais été aussi puissant, aussi étendu à travers toute la galaxie. C'est clans sa capitale, Trantor, que l'éminent savant Hari Seldon invente la psychohistoire, une science nouvelle permettant de prédire l'avenir. Grâce à elle, Seldon prévoit l'effondrement de l'Empire d'ici trois siècles, suivi d'une ère de ténèbres de trente mille ans. Réduire cette période à mille ans est peut-être possible, à condition de mener à terme son projet : la Fondation, chargée de rassembler toutes les connaissances humaines. Une entreprise visionnaire qui rencontre de nombreux et puissants détracteurs... Récompensé par le prix Hugo de la "meilleure série de science-fiction de tous les temps Le cycle de Fondation est l'œuvre socle de la S-F moderne, celle que tous les amateurs du genre ont lue ou liront un jour.

 

 

 

Lire Isaac Asimov est toujours pour moi une source de grand plaisir. A travers ses mots, on a l'impression d'être dans un autre monde, une autre galaxie et ses livres tiennent souvent plus de l'encyclopédie que du roman, notament Fondation.

On est rapidement transporté dans un autre monde, ou la façon de vivre des gens est très bien détaillée, ainsi que leur politique et le monde qui les entourent. On ferme un Asimov et on en sort aussi informé qu'après avoir regardé un documentaire animalier sur Arte. (Veuillez m'excusez cette comparaison malheureuse.)

Tout ça pour dire qu'on ne lit pas Fondation, on le vit. On est présent, comme un figurant, comme un Ange-Gardien qui guette d'en haut ce qui se passe plus bas.

Malgré tout, cela reste de la Science Fiction : les repères ne sont plus les mêmes, on ne sait plus très bien qui est qui, en quelle année et où. L'écriture détaillée de l'auteur devient alors un atout, avec ses multiples descriptions qui en l'inquiéteront sans doute quelques uns. Mais cela n'empêche pas Fondation d'être un livre passionnant, qui mêle des sujets et des visions différentes (ce qui n'arrange pas toujours la vision spatio-temporelle...). Je regrette cependant le manque de présence féminine dans ce livre, bien que tous les personnages présents soient extrêmement intéressant à suivre.
Il serait dommage de ne pas découvrir Fondation d'Isaac Asimov.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

E

Très beau commentaire sur le best seller d'Asimov. C'est bien écrit et agréable à lire.
Tes autres articles sont également très intéressants.
A bientôt


Répondre
L


Merci beaucoup !



P

Prélude à Fondation, l'aube de la fondation, Terre et Fondation, seconde fondation, fondation foudroyée, etc... Sachant qu'il y a le cycle des robots. Je les ai tous lu. Il faut savoir qu'une
double lecture est possible. En effet, le cycle de la Fondation, parle aussi des USA et du monde contemporain de son époque, l'empirisme américain n'est pas si éloigné de Trantor. C'est ça qui est
bon, d'avoir deux lectures. :) !


Répondre
L


ça c'est certain :)


 



L

T'inquiète... ce sera peut-être dans 40 ans, quand j'aurai attrapé Alz dans ma cervelle et que je ne me souviendrai plus de rien ! :-D


Répondre
L


Peut-être :)



L

Renan a raison : lorsqu'on a lu le cycle des robots, je pense qu'on appréhende encore mieux l'Histoire. J'ai lu Fondation avant les Robots. Maintenant que j'ai lu ces derniers, je me dis qu'il faut
que je relise Fondation. Mais je n'aime pas relire, en fait. Peut-être que je me ferai violence quand même ?


Répondre
L


Euh... je suis d'avis qu'il ne faut jamais se forcer... c'est un coup à se dégouter et se dégouter d'Asimov, c'est vraiment triste quand même !



V

Asimov est un auteur très rarement ennuyeux (le seul roman un peu lourdingue est son adaptation du film "le Voyage fantastique") parce qu'il s'embarrasse rarement de descriptions, préférant faire
passer les développements par les dialogues, ce qui rend ses récits souvent agréablement rythmés (alors qu'il n'est pas du tout un écrivain de l'action, comme Farmer par exemple). "Fondation" en
est un exemple marquant, c'est très étudié et politisé, et pourtant on en retient avant tout les tribulations des différents Maires de Terminus et autres princes-marchands, qui nous font vivre à
travers eux cette revisitation de la chute de l'empire romain.
Très bon choix de lecture, il faut lire "Fondation".


Répondre
L


Je le pense aussi : il FAUT le lire. =)


Jolie critique ! (que je partage !)



Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs