Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2020 1 23 /11 /novembre /2020 05:00

 

 

 

 

Où tu iras j'irai
Jojo MOYES

France Loisirs - 2020
727 pages

 

 

 

 

 

 

Avec le recul qui vient de l'expérience, il aurait pu se dire que la passion qui l'animait était caractéristique d'un premier amour et que ses sentiments finiraient par s'atténuer avec le temps. Mais tout ce qu'il savait  l'époque, c'est qu'à partir du moment où ses yeux s'étaient posés sur elle, il avait été incapable de penser à autre chose.

Passionnée par les chevaux, Sarah espère intégrer la prestigieuse école d'équitation du Cadre Noir. Elle s'entraîne sans relâche avec l'étalon que son grand-père lui a offert. Lorsque le vieil homme tombe malade, Sarah doit jongler entre la famille d'accueil, le collège, l'équitation et les visites à l'hôpital. 

Natasha, brillante avocate, a connu des jours meilleurs : son mariage s'est soldé par un désastre, son nouveau compagnon ne se montre pas à la hauteur et elle est contrainte de vivre sous le même toit que son ex-mari le temps de revendre leur maison. Pourtant, quand elle croise le chemin de Sarah, elle décide de la prendre sous son aile. Mais l'adolescente cache un secret qui risque de bouleverser plus d'une vie.

 

 

Ce livre, je n'avais clairement pas prévu de le lire. Pour tout dire, je ne savais même pas qu'il existait. À la fin de la session jaune du Challenge Bookineurs en Couleurs, lors d'un week-end chez mes parents, ma maman me l'a mis entre les mains : "Tiens, lis-le, il est jaune et il est bien." Malgré le fait que je lis de moins en moins souvent des livres papier (avec la liseuse on peut lire dans le noir !) et que j'ai toujours une appréhension avec les pavés (727 pages quand même !), j'ai suivi les conseils de maman… et j'ai passé un excellent moment. La preuve ? Plusieurs mois après ma lecture, je me souviens parfaitement du bouquin.

Je dois dire que le côté chevaux, équitation, Cadre Noir et compagnie m'a fait un peu peur : je ne suis clairement pas une fille à animaux, j'en ai eu longtemps peur et ai donc un peu de mal à comprendre le lien inconditionnel qui unit les maîtres à leurs animaux. J'étais donc inquiète que l'histoire parle trop de tout ça et m'oublie en coin de page… Mais pas du tout ! Même si ce sujet ne m'intéressait pas plus que ça, j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir l'univers de Sarah et de son grand-père et à suivre ses aventures.

Ce que j'ai vraiment aimé dans ce bouquin, c'est cette rencontre improbable entre Natasha et Sarah : elles viennent de deux mondes radicalement différents mais elles s'accordent à merveille et vont changer positivement la vie l'une et l'autre. J'ai aimé cette relation pas évidente entre elles, viscérale pour Natasha et comme une bouée de secours pour Sarah. Clairement, c'est un beau coup du destin.

J'ai trouvé les différents rebondissements de l'histoire très crédibles. On dit toujours que les problèmes n'arrivent pas seuls et c'est clairement le cas dans ce bouquin : c'est une vraie série noire qui s'abat sur Sarah et Natasha. J'en ai aimé leur diversité (argent, amour, travail…) qui font échos au quotidien de certains : ce sont des choses qui pourraient nous arriver (peut-être pas en allant si loin) ou à nos proches.

J'ai également beaucoup aimé voir Sarah se battre pour réaliser son rêve. Clairement, elle n'a pas les deux pieds dans le même sabot (ha, ha !) et fait preuve d'une belle détermination. Tout comme Natasha que j'ai aimé se voir ouvrir et aimer de nouveau. La conclusion est belle, sans toutefois être idéalisée : c'est ce qu'on voulait lire, en mieux. 

 

J'ai trouvé Sarah très attachante. Elle m'a notamment beaucoup touchée dans sa relation fusionnelle avec  Henri, son grand-père : j'aime ces liens intergénérationnels dans lesquels je me reconnais. Sa détresse face à l'hospitalisation de son grand-père m'a beaucoup émue et m'a rappelée des souvenirs bien enfouis. Bizarrement, j'ai également aimé son lien avec son cheval : je crois que quand l'on est en train de perdre quelqu'un dont on était vraiment proche, tout ce qui a pu avoir un lien avec lui devient extrêmement précieux : je ne doute pas que Boo l'était déjà à ses yeux mais, clairement, il ne l'est que plus encore. Sarah a un côté adolescente à problèmes mais la fragilité qu'elle dégage nous donne envie de la protéger : pas facile de tout lui pardonner mais toutes ces erreurs vont l'aider à grandir et à trouver sa place.

Natasha m'a également beaucoup plu. Nous sommes très différente l'une de l'autre mais je me suis reconnue en elle et dans son envie de prendre soin de Sarah. On sent qu'elle n'est pas très heureuse quand on la rencontre, qu'elle n'a pas forcément fait les bons choix et qu'elle n'est pas très bien accompagnée… Alors, la voir changer de regard en s'occupant de Sarah est vraiment très plaisant à voir.

J'ai également apprécié ma rencontre avec Mac qui n'a pas vraiment le bon rôle au départ mais dont on sent très rapidement qu'il est un roch sur lequel l'on peut s'appuyer. J'ai aimé ses conseils avisé et sa présence silencieuse. Il apparait un peu envahissant au début mais nul doute qu'il est toujours là quand on a besoin de lui et que sa patience sera récompensée.

 

Je connais assez mal l'univers de Jojo MOYES n'ayant lu que très peu de ses livres. D'elle, je garderai toujours l'image des mètres de livres alignés et mis en avant dans les librairies allemandes, sans compter que c'est l'une des rares auteures à avoir réussi à faire couler une petite larme à la petite soeur ! ;)

Toujours est-il que j'ai apprécié la crédibilité de son histoire et la justesse des mots choisis : malgré le pavé, son livre se lit très rapidement et nous donne l'impression de plonger à pieds joints dans cette histoire qui n'est pourtant pas la nôtre, mais qui pourrait très bien l'être ! Son écriture est fluide et laisse une belle part aux sentiments des personnages. Tout coincide, les ficelles sont tirées avec discrétions et précisions pour nous offrir une jolie histoire prenante et émouvante.

Une belle découverte.

 

 

[les +] Crédible, émouvant, prenant, des liens intergénérationnels touchants.

[les -] 

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge gourmand #13 : Fromage
Challenge Bookineurs en Couleurs #4.8 : Jaune

 

 

Du même auteur :

 Sous le même toit

Partager cet article

Repost0

commentaires

F
Je n'ai lu que 2 romans de cette auteure mais pas celui-là
Répondre
L
Ah, oui ? Lesquels ? Tu me les conseilles ?
J'ai vraiment passé un bon moment avec "Où tu iras j'irai", alors si l'occasion se présente pour toi de le lire et que tu as bien aimé les autres de l'auteure, n'hésites pas !

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs