Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2022 2 22 /02 /février /2022 06:00

 

 

 

 

 

M...
Greg HOCFELL

Editions L'ivre-Book 2016
Ebook (Epub) - 8 pages

 

 

 

 

  

 

"Suis au bord de la route, elle-même au bord de la côte"

 

 

Je ne sais pas vraiment quoi penser de cette nouvelle. Je l'ai trouvée assez plate. En fait, je n'ai pas trouvé qu'elle portait un message particulier et n'en ai donc pas trouvé l'intérêt… 

La conclusion sonne creux et n'apporte rien de plus comme élément : c'est dommage de ne pas avoir le droit à un chute un peu originale (ou mois prévisible) pour achever ces quelques pages.

L'intrigue aurait pu être sympa mais, dès le début, elle n'est pas vraiment crédible. Le pire, c'est que l'auteur lui-même n'y croit pas en mettant en scène un rêve. Je trouve ça dommage puisque les histoires sont aussi l'occasion de faire l'impossible : un peu plus de conviction n'aurait donc pas fait de mal !

 

Les personnages sont clairement survolés et restent donc très superficiels. On sait finalement très peu de choses d'eux, même si, dès l'apparition de la jeune femme blonde, on se doute de son identité. Du coup, quand celle-ci est révélée, ça tombe  à plat et l'on se dit "Et alors ?!". Pour le coup, elle n'a tellement rien à voir avec la représentation que je m'en fais d'elle que c'est quasiment du vol d'identité ;)

Quand au personnage principal, on en sait trop peu sur lui. Il reste assez insipide et il est donc difficile de se reconnaître en lui.

 

L'écriture de l'auteur est sympathique et agréable à lire mais elle reste également dans le ton de l'intrigue : assez plate. J'aurais aimé quelque chose de plus dynamique, entraînant et convaincu afin de rendre les choses plus réelles.

Dommage.

 

 

[les +] Une écriture plutôt agréable.
[les -] Une histoire à laquelle même l'auteur ne croit pas.

 

 

Lu dans le cadre de :

    
Challenge Bookineurs en Couleurs #5.6 : Blanche

Repost0
14 février 2022 1 14 /02 /février /2022 06:00

 

 

 

  

 

Mystification
Fanny RIEUBON

Editions L'ivre-Book 2017
Ebook (Epub) - 19 pages

 

 

 

 

 

 

 

En pleine crise existentielle, Pierre croise le regard d'une femme mystérieuse au cours d'une soirée. Les jours suivants, alors qu'une série de meurtres défiant les lois de la raison frappe plusieurs des invités, envoûté par son aura puissante, il se met à sa recherche, en dépit des avertissements de son ami Ludovic. Pierre parviendra-t-il à retrouver la créature au charme occulte ?

 

 

Je me suis lancée dans la lecture de cette nouvelle un peu au dernier moment. Officiellement, la session Rouge du Challenge Bookineurs en Couleurs est terminée mais c'était le dernier livre qu'il me restait sur ma liste... Du coup, je ne l'ai clairement pas lu au bon moment en me lançant dedans à 22:30 passée (alors que je pars bosser à 07:00 - enfin officiellement ;D), après avoir fini avec Timothée la première saison de My Hero Academia (vraiment très chouette !) et alors que mes yeux me piquaient déjà de sommeil. Bref, je m'étais dit que 20 pages passeraient mais ça a été dur ;)

 

A cause de ça - ou non  -je suis restée plutôt insensible à cette lecture. L'intrigue surnaturelle avait tout pour me plaire mais je l'ai trouvée un peu plate : tout s'enchaîne trop vite pour avoir le temps de creuser et les réflexions restent alors assez superficielles. C'est d'autant plus dommage que la ligne directrice de cette histoire est assez originale et prenante !

Cela dit, j'ai beaucoup aimé le fait que le fantastique soit encré dans notre réalité, le rendant très concret et crédible. Du coup, j'ai particulièrement apprécié que Pierre - le personnage que l'on suit - soit humain. Par contre, j'ai trouvé assez peu logique la façon dont les personnages ont l'air de trouver évident ce qu'il se passe sans que personne n'agisse.

La chute ne m'a pas particulièrement plu. Pour le coup, elle ne m'a pas surprise. On savait depuis le début comment cela allait se finir et j'ai trouvé dommage de ne pas avoir droit à un rebondissement au long de cette histoire.

 

J'ai vu que j'avais déjà lu une nouvelle de cette auteure mais je ne m'en souvenais pas… Il faudrait que j'aille relire ma chronique pour voir ce que j'en avais pensé et si mon avis est sensiblement le même sur ces deux-lectures. Là, pour le coup, j'ai trouvé l'écriture très agréable et fluide. Par contre, j'aurais aimé un peu plus de dynamisme et de suspense : cette histoire s'y serait particulièrement bien prêtée !

Une lecture en demi-teinte.

 

 

[les +] Un univers intéressant, un personnage sympa à suivre.
[les -] Ça reste plat.

 

 

Lu dans le cadre de :

    

Challenge Bookineurs en Couleurs #5.5 : Rouge

 

Du même auteur :

  Peureux Noël

Repost0
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 06:00

 

 

  

 

 

Ad vitam - Ad mortam
Marielle RANZINI

Editions L'ivre-Book 2017
Ebook (Epub) - 19 pages

 


 

 

 

 

Elle ne demandait rien d'autre que de vivre sa mort en toute tranquillité mais ils étaient là, dans l'ombre

"L'espace d'un instant, je fus bien un macchabée, mais un homme spécial, une créature comme il n'en existe que dans les histoires à faire peur, me sauva la vie, ou plutôt la mort."

 

 

Comme je le dis à chaque fois, j'étais vraiment sous le charme du calendrier de l'avant des Editions L'Ivre-book qui nous permettait de faire de belles découvertes. Ce la dit, la maison d'éditions avait également un beau choix de nouvelles téléchargeables gratuitement sur son site. Je déplore encore aujourd'hui la disparition de cette entreprise qui m'avait fait découvrir pas mal de bons auteurs francophones.

 

Bref, j'ai été vraiment déroutée par cette courte nouvelle de 20 pages. Il faut dire aussi qu'avec ces nouvelles, c'est toujours le grand plongeon dans l'inconnu : à part une petite phrase en guise de résumé et le genre écrit sur la couverture, il n'y a guère d'indices quand au sujet de cette nouvelle. Clairement, je ne m'attendais pas du tout à ça et je suis plutôt ravie de cette découverte. 

Pour être franche, je l'ai lue aux aurores ce matin et elle me tourne encore en tête plusieurs heures plus tard (et un nouveau roman amorcé). Je trouve que l'ambiance plutôt banale y est pour beaucoup alors que ce qu'on y découvre ne l'est pas du tout. J'ai aimé le mélange des genre et le fait que le méchant ne soit pas celui qu'on pourrait croire (même si de nombreux indices nous laissent comprendre assez rapidement ce qui va se passer).

La conclusion m'a laissée assez de marbre, le fait à un changement de narrateur de dernière minute qui nous fait soudainement prendre beaucoup de recul face à la réalité des choses. Cela dit ,c'est sans doute positif : cela diminue d'une certaine façon l'horreur des évènements. Je trouve également que la conclusion prend des airs de prologue d'un roman. En soit, j'aimerai assez découvrir la suite de l'histoire en compagnie d'Aidan.

 

Ce que j'ai aimé, également, ce sont les questions que m'a fait me poser cette nouvelle sur le viol, balayant au passage quelques certitudes que j'avais sur le sujet. [En fait, l'héroïne parle de viol  (alors qu'elle était consentante) du fait du changement d'attitude de son partenaire. En lisant ce passage, je n'ai pas compris pourquoi le mot ressortait, d'autant plus que c'est ce qu'elle semblait vouloir quelques lignes plus haut.] Cependant, en prenant du recul, je comprends que n'étant pas OK avec ce qu'il se passe, elle n'était plus dans le consentement et qu'il ne faut pas oublier que celui-ci est donnée pour une pratique à un instant T. Bref, je comprends pourquoi les tribunaux s'arrachent les cheveux sur cette question.

 

Les personnages m'ont bien plu même s'ils sont très clichés : Léa fleur-bleue, Lucas séducteur piquant et Aidan sex-friend sexy.

 

Ce n'est pas la première fois que je lisais un teste de Marielle RANZINI et j'ai de nouveau passé un très bon moment. J'ai son écriture fluide malgré le mystère qu'elle arrive à conserver tout du long de sa nouvelle. Et, plus que tout, j'aime la banalité surprenante de son histoire magnifiée par son écriture agréable et précise. Je dois dire également que Locronan est un très joli village (mais ne vous aventurez pas dans ses rues étroites avec votre voiture ! C'est l'expérience qui parle, n'est-ce-pas Papa ? :D)

Une nouvelle étonnante.

  

 

[les +] Une histoire originale et crédible, des questions à se poser.
[les -] Un changement de narrateur de dernière minute qui nous fait sortir de l'histoire.

 

 

Lu dans le cadre de :

    

Challenge Bookineurs en Couleurs #5.5 : Rouge

 

 

 

Du même auteur :

 Une nuit

Repost0
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 06:00

 

 

 

 

 

 

Ma Vampire est là
Arnaud MOUSSART

Editions L'ivre-Book 2017
Ebook (Epub) - 10 pages

 

 

 

 

 

 

Arpenter les rues et les quartiers de la ville d'Union Town n'est pas sans danger ni surprise, si bien que le quotidien finit par côtoyer l'insolite... Les récits situés dans cette ville s'inspirent, parfois librement, des chansons et des ambiances musicales du groupe LadyH. On y suit les déambulations d'un même narrateur qui rencontre une galerie de personnages souvent marqués du sceau de l'étrangeté. Se dessine ainsi, au fil des pages, un univers qui tend vers le western urbain post-apocalyptique où la musique joue un rôle prépondérant.

 

 

J'adorais le calendrier de l'avant des Editions L'ivre-book : avec sa nouvelle quotidienne pour patienter jusqu'aux fêtes de fin d'année, l'on découvrait le répertoire des différents auteurs de la maison d'éditions. Pour le coup, ça me donnait souvent envie de découvrir davantage certains univers !

 

Je ressors de la lecture de Ma Vampire est là un peu interdite : je n'ai pas vraiment compris l'intérêt de ce texte qui ressemble davantage à une préface ou à un premier chapitre qu'à une nouvelle. En fait, il n'y a pas de chute. C'est d'autant plus dommage que l'univers que l'on devine à travers cette rencontre est plutôt mystérieux et attirant : j'ai envie d'en savoir plus ! Pour le coup, j'espère qu'il s'agit d'une amorce à un roman… Mais en me renseignant sur internet, je n'ai rien trouvé allant dans ce sens.

 

L'écriture d'Arnaud MOUSSART est plutôt agréable. J'ai aimé son ton dynamique et plutôt dans la séduction. C'est vraiment la construction de cette nouvelle qui fait un plat.

Dommage.

 

 

[les +] Un univers captivant.
[les -] Pas de rebondissements.

 

 

Lu dans le cadre de :

    

Challenge Bookineurs en Couleurs #5.5 : Rouge

 

Repost0
18 novembre 2020 3 18 /11 /novembre /2020 05:00

 

 

 

 

Je les ai connus tous les deux
Anne LANIECE

L'ivre-book - 2017
ebook - epub - 24 pages

 

 

 

 

 

 

 

Un récit habité par un objet symbolique circulant de génération en génération. Cet objet nous guide dans une aventure universelle étayée sur des faits, éclairée par des rêves.

Un voyage dans l'histoire et sur la mappemonde.

 

Aujourd'hui, c'est de nouveau un livre du calendrier de l'avent 2017 des éditions L'ivre-book que je vous présente. J'aimais beaucoup cette initiative de la maison d'éditions - aujourd'hui disparue - qui nous permettait de découvrir ses auteurs et leur univers lors de cette période de fête, toujours un peu spéciale. Je n'avais pas pris le temps de découvrir cette nouvelle jusqu'à présent et, clairement, sans le Challenge Bookineurs en Couleurs et sa session marron & beige, il serait resté dans ma PAL encore un bon moment.

 

Honnêtement, je n'ai pas particulièrement été séduite par cette histoire. En soit, je trouve assez rare de tomber vraiment sur une bonne nouvelle… Dans ce cas précis, si l'idée est bonne et séduisante, elle n'a pas été exploitée d'une manière qui me convient.

J'aime cette idée d'un objet qui traverse le temps, magique ou non, je trouve ça incroyable. Là, c'est d'autant plus le cas que c'est aux côtés d'illustres personnages… Ces petites tranches de vie volées à leur côté ont quelques choses d'impalpable et de très excitant.

Par contre, je n'ai pas aimé ces aller-retours dans le temps. Ce n'est pas quelques choses qui me dérange habituellement, mais là… combiné à la narration, ça ne m'a pas plu. Je pense que choisir une traversée du temps linéaire aurait été bien plus agréable, que ce soit du plus vieux au plus récent comme l'inverse.

 

En fait, c'est vraiment la narration à laquelle je n'ai pas accroché. Il y a beaucoup de flou et de non-dits dans cette histoire et je n'aime pas ça. C'est le genre de chose qui est assez quitte ou double : dans la plupart des bouquins, c'est plutôt chouette de deviner ce qui va se passer, mais là… je me suis sentie un petit peu bête de ne pas tout saisir - d'autant plus que ça concernait l'Histoire française (et que je ne rate pas un seul épisode de Secrets d'Histoire ;D !). On n'a pas tous la même culture, ni la même histoire, alors tout n'a pas la même évidence pour chacun. J'aurais apprécié qu'Anne LANIECE explicite davantage les passages et personnages que l'on croise dans cette histoire afin de la rendre accessible à un plus grand nombre de lecteurs.

Une belle promesse, pas exploitée comme je l'aurais aimée.

 

 

[les +] Des voyages, des compagnons mythiques, une jolie traversée du temps.

[les -] Un manque de cohérence, du flou, des non-dits, une petite phrase qui m'a braquée.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.10 : Marron & beige

 

Repost0
16 novembre 2020 1 16 /11 /novembre /2020 05:00

 

 

 

 

 

Artus Pic
Nathalie VIGNAL

L'ivre-book - 2017
ebook - epub - 15 pages

 

 

 

 

 

 

 

Artus Pic est enquêteur du roi. Pourtant, en ce lendemain de tempête, son carrosse file vers le Louvre où l'attend le Cardinal de Richelieu pour un entretien qui n'a rien d'anodin.

 

Cela fait plusieurs années maintenant que cette nouvelle est dans ma PAL. Même si je déplore aujourd'hui la disparition de la maison d'éditions L'ivre-Book, je dois dire que j'ai eu autant de bonnes que de mauvaises surprises en découvrant leurs nouvelles gratuites… 

Arthus Pic ne m'a pas franchement convaincue. J'ai trouvé compliqué d'entrer dans cette histoire, ce qui est d'autant plus dommage qu'elle est courte : à peine 15 pages ! Je pense que c'est notamment dû à la narration de Nathalie VIGNAL aussi froide que distante, ainsi qu'aux tournures de phrases complexes. Je comprends tout l'intérêt de ce genre d'écriture pour une histoire se passant au 17e siècle mais là, c'est too much. Entre les phrases alambiquées qu'il faut relire plusieurs fois pour les comprendre et le manque d'informations, la lecture n'est ni facile, ni fluide. Concrètement, je n'ai pas eu de plaisir à lire cette nouvelle dont le sujet m'intéressait pourtant. Je regrette également la narration passive proposée par l'auteure qui ne nous met pas dans l'action alors que la nouvelle est classée dans la collection "Cape et épée"... C'est d'autant plus dommage que je pense sincèrement que si la narration avait été plus simple et moins floue, j'aurai passé un super moment.

 

L'histoire est plutôt sympathique dans les grandes lignes. Comme je le disais plus haut, n'ayant pas tout compris de ce qu'il se passait, je suis restée sur le bas côté et n'ai pas plongé dans cette histoire. Je m'attendais à ce que ce soit une série et qu'il y ait plusieurs épisodes : je trouve qu'un personnage comme Arthus Pic s'y prêterai bien !

L'intrigue est plutôt intéressante et semble bien menée. La narration est tellement floue que l'on ne voit pas la révélation venir et, une fois faite, les sous-entendus sont tellement présents, que je n'ai pas bien compris les enjeux qui en découlent… Bref, encore une fois, je suis restée sur ma faim.

 

Je n'ai pas eu l'occasion de lire d'autres histoires de Nathalie VIGNAL et ne sait donc pas vraiment si elle écrit toujours comme ça ou non… Malheureusement, pour le coup, je ne suis pas sûre de vouloir retenter l'aventure. Mais bon, n'aimant pas rester sur une déconvenue, si je croise le chemin d'une autre de ses histoires, je la lirai afin de découvrir une autre facette de son univers et - je l'espère - de son écriture.

Une narration qui freine l'histoire.

 

 

[les +] un sujet intéressant.

[les -] beaucoup de flou et de non-dit, une narration qui empêche l'action, lente et compliquée.

 

 

Lu dans le cadre de : 

 

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.10 : Marron & beige

Repost0
6 avril 2020 1 06 /04 /avril /2020 04:00

 

 

 

 

 

London Calling
Clarissa RIVIERE

Editions L'ivre-Book 2017
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Dans un café londonien, Lise attend son amant. Il est en retard, elle s'assombrit peu à peu à mesure que le temps passe. Gilles est toujours débordé de travail, il n'a jamais de temps à lui consacrer. Compte-t-elle un peu pour lui ? Une rencontre imprévue dans l'Eurostar va vite lui rendre le sourire.

 

 

Ce que j'aimai particulièrement chez les éditions L'ivre-book, c'est qu'ils mettaient facilement et régulièrement à disposition des lecteurs, des nouvelles - indépendantes de leurs romans et séries - de leurs auteurs nous permettant de découvrir gratuitement leur univers. Grace à ça, j'ai découvert bon nombre de pépites et d'auteurs que je lis régulièrement.

 

Pour le coup, London Calling ne fera pas parti des pépites en question. Malgré l'impression que je peux donner, je n'ai rien contre les romans érotiques tant qu'il y a une vraie histoire derrière. C'est pour ça que les scènes de sexe dans les romans m'agacent autant quand elles sont répétées et qu'elles me donnent l'impression de lire quelque chose d'identique au chapitre précédent... Pour le coup, ces scènes font souvent preuve de plus d'imagination dans ces romans étiquetés "érotiques". C'est d'ailleurs plutôt le cas dans cette nouvelle bien que ce ne soit pas franchement original.

Clairement, ce qui m'a dérangée, c'est que je n'ai pas senti un vrai "ok" de la part de Lise face aux demandes de Gilles et de sa rencontre dans l'Eurostar. Et, dans ses pensées, on voit qu'elle n'est pas pour coucher de cette façon avec Gilles et qu'elle n'a qu'une envie : partir. De même, elle se laisse faire avec le deuxième sans qu'à aucun moment l'on sente qu'elle en a envie et pire, ses réactions laissent penser qu'elle n'a pas vu le truc venir. Pour le coup, a ne pas se défendre et les discours étant peu présents, je me suis demandée si Lise avait toutes ses capacités intellectuelles ce qui expliquerait ses non-réactions. Je l'ai vue un peu comme une biche prise dans les phares d'une voiture. Peut-être qu'elle est juste dans le faire plaisir et ne sait pas dire non à son Gilles. Mais, il y a aussi cet inconnu de l'Eurostar avec qui elle reste stoïque dès qu'il commence à la toucher... Bref, pour moi, l'on est sur des scènes que l'on pourrait qualifier de viols sans que l'auteure ne les abordent de cette manière. Le ton est trop léger, rendant tout ça banal. Et, plus que tout, je déteste l'idée de faire une histoire érotique à propos d'une histoire comme celle-ci : je trouve ça glauque et malsain.

Je passe mon chemin.

 

 

[les +] ?

[les -] Malsain, glauque.

 

 

Lu dans le cadre de :

    

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.7 : Rose

 

 

Du même auteur :

 Soirée dansante

Repost0
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 04:00

 

 

 

 

 

 

 

Rien que toi
Laura BLACK

Editions L'ivre-Book 2016
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Tout est question de Karma dans la vie, non ?

Eh bien moi, pas de chance, j'ai écopé d'un Karma pourri. Comment je le sais ? Je suis tombée amoureuse d'un homme qui ne m'a jamais vue autrement que comme une amie. La poisse, quoi ! Résultat : je me suis enrôlée dans la marine il y a dix ans, comme si cette fuite en avant pouvait me faire oublier Silas. Vaste plaisanterie, bien sûr, qui me ramène aujourd'hui chez moi avec le sentiment d'être dans une impasse. Sauf que, cette fois, j'ai décidé d'affronter mon destin et de tourner la page ! Au fait, je vous ai dit que Silas est carrément canon et qu'il affole mes hormones d'un simple sourire ?...

 

 

J'avais déjà lu ce livre il y a quelques années et n'avais pas pris le temps de le chroniquer. Du coup, il était toujours dans ma PAL sur Livraddict et j'avais totalement oublié l'avoir déjà lu jusqu'au moment où je me suis replongée dedans. Rien que toi faisait partie, je pense, du Calendrier de Noël de L'ivre-book. J'appréciais beaucoup cette initiative de la maison d'éditions numérique, aujourd'hui disparue, qui permettait de découvrir ses auteurs et de nous donner envie d'en savoir plus sur leurs univers.

 

Rien que toi est le seul livre de Laura BLACK que j'ai lu. J'ai apprécié la simplicité de l'histoire, à la fois classique et mignonne, qui nous permet de mettre en lumière les sentiments des personnages. Clairement, tout l'intérêt de l'histoire résonne dans ce que ressent Sam' et qui nous est parfaitement transmis. J'ai aimé ce jeu du chat et de la souris entre Silas et elle et les révélations un peu tardives que tous attendaient. Ainsi que les scènes de jalousie à peine masquées ! Je pense que beaucoup pourraient se reconnaître dans cette histoire ! Pour le coup, je l'ai trouvée très jolie mais un peu triste... mais bon, tout est toujours question de timing.

J'ai été moins sensible à une scène érotique que j'ai trouvée assez peu crédible. Le respect de chacun fait partie de mes valeurs fondamentales et, pour le coup, lors de cette scène, j'ai trouvé que Sam et Silas en manquaient clairement envers quelqu'un. Les plus romantiques des lecteurs tomberont peut-être sous le charme de cet élan de phéromones, mais perso', j'ai trouvé ça assez nul.

 

L'écriture de Laura BLACK est très agréable et tout en finesse. Avec son sens du détail, elle nous permet de vraiment comprendre les émotions de ses personnages et plus particulièrement de Samantha. C'est clairement un gros plus en mon sens, mais je trouve aussi que c'est à double tranchant : le trop plein de détails m'a également paru ralentir l'histoire par moment.

Une jolie découverte.

 

 

[les +] Des sentiments mis en lumière.

[les -] Une scène pas en accord avec mes valeurs.

 

 

Lu dans le cadre de :

    

Challenge Gourmand #12 - Cocktail
Challenge Bookineurs en Couleurs #4.7 : Rose

Repost0
19 juin 2019 3 19 /06 /juin /2019 05:00

 

 

 

 

 

 

 

Celui qui n'est pas

Chris B. HONSPACQ

Editions L'ivre-Book 2016
ebook - epub

 

 

 

 

 

D'étranges phénomènes se produisent dans la maison que Lisa habite depuis peu, avec son époux et leur fille. Mais sont-ils réels ou le fruit de l'imagination de la jeune femme ? Lisa n'est plus sûre de rien...

 

 

Cette nouvelle faisait partie de l'édition 2017 du Calendrier de l'Avant L'ivre-book. Ce n'est que récemment, grâce à  la session rouge du Challenge Bookineurs en couleurs  que je l'ai enfin sorti de ma PAL.

 

J'ai tout de suite accroché à cette nouvelle. Il faut dire aussi que je trouve la première page de cette histoire très drôle. Pour le coup, ce n'est que la première page qui l'est : au fur et à mesure que l'on avance dans le récit et plus celui-ci devient sombre et inquiétant. Je suis impressionnable, notamment avec les histoires de fantôme, mais j'ai beaucoup apprécié celle-ci : le mystère et la crédibilité sont-là. Il faut dire aussi que c'est plutôt facile de mettre de la distance avec cette histoire gentiment inquiétante grâce au lien qui unit Lisa au fantôme : celui-ci est tellement rare et spécifique que je peux difficilement le retranscrire dans ma propre vie !

La fin m'a moins plu : j'ai du mal à comprendre pourquoi cela se fini comme ça. Rien dans ce qui avait été écrit ne me laissait présager ça ou, après lecture, peut me confirmer que cette fin est vraiment la bonne.

 

Je ne connaissais pas encore l'univers de Chris B. HONSPACQ et ai été agréablement surprise. J'ai beaucoup aimé la fluidité et la neutralité de son écriture nous permettant, à tout moment, de nous faire notre propre avis de cette histoire pas comme les autres. Je serai curieuse de découvrir une autre de ses créations.

Une jolie découverte.

 

 

[les +] Une histoire prenante, une écriture agréable.

[les -] Une fin que je ne comprends pas.

 

 

Lu dans le cadre de :

 
Challenge Bookineurs en Couleurs #4.3 : Rouge

Repost0
18 juin 2019 2 18 /06 /juin /2019 05:00

 

 

 

 

 

 

J'arrive dans une seconde
Patricia LE SAUSSE

Editions L'ivre-Book 2017
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Qu'y a-t-il dans l'espace infiniment petit qui sépare les secondes de notre existence ? Et si un jour, tel un film, votre vie passait de la vitesse normale à celle plus lente la montrant image par image... Si un jour vous découvriez entre chacune de ces vues d'autres images incrustées montrant la même vie, ou presque, dans un monde parallèle, inaccessible, mais tellement meilleur ? Comment réagiriez-vous ? Y croiriez-vous ?

 

 

Encore une fois, c'est grace à la session rouge du Challenge Bookineurs en couleurs que je me suis enfin décidé à sortir ce livre de ma PAL après quelques années... J'arrive dans une seconde avait été mise à disposition gratuitement dans le cadre du Calendrier de l'Avant 2017 de L'ivre-book.

 

J'ai bien aimé cette nouvelle mais elle ne m'a pas transportée. Il y a eu des passages où je n'ai pas compris immédiatement ce qu'il se passait et que j'ai dû relire plus lentement pour bien comprendre la situation. C'est totalement le genre de chose qui me sort totalement d'une histoire. Pourtant celle-ci est plutôt sympa, notamment par les quelques éléments scientifiques que l'on y trouve... Je crois aussi que les mondes miroir ne m'intéresse pas : Coraline m'avait également laissé sur le carreau. Il y a un truc qui me dérange et m'inquiète profondément dans ces univers parallèles qui me met mal à l'aise et qui font que je mets beaucoup de distance dans ces histoires.

La fin m'a également dérangée. Elle m'a donné l'impression que Pierre fuyait plutôt que d'affronter la réalité. N'étant pas maman, j'imagine que je ne peux pas comprendre et que beaucoup de parents feraient comme lui à sa place... mais pour le coup, j'ai trouvé ça trop facile.

 

Il me semble que c'était la première fois que je lisais une histoire de Patricia LE SAUSSE. Clairement, je n'ai pas tellement accroché à son écriture que j'ai trouvé assez neutre et impersonnelle. Cependant, comme je le disais plus haut, n'étant pas à l'aise avec ce genre d'histoire, il se peut aussi que je me suis imposé une certaine distance pour la lire. Je serai donc curieuse de lire une autre de ses crétions pour mieux découvrir son univers.

Agréable mais je n'y ai pas accroché.

 

 

[les +] Agréable, gentiment scientifique.

[les -] Dérangeant.

 

 

Lu dans le cadre de :

  
Challenge Bookineurs en Couleurs #4.3 : Rouge

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs