Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/59/59196/couv34184509.gifTyran sanguinaire, empereur féroce, despote criminel : le seul nom de Néron provoque des frémissements d'horreur. C'est ce que Racine a bien compris : pour sa première tragédie romaine - terrain traditionnel de son vieux rival Corneille - Néron tombe à point nommé pour provoquer la crainte et la pitié. Il choisit donc d'en faire son héros maléfique, le double ignominieux de son frère Britannicus, innocent bientôt immolé à la formation machiavélique du jeune empereur. Car ce qui intéresse Racine, ce ne sont pas tant les crimes de Néron que les méandres de son âme. Il veut saisir et peindre sur le vif le moment où tout bascule, où l'élève de Sénèque choisit le crime contre la vertu, la ruse et la dissimulation contre la sincérité, le pouvoir par la force, sans la justice, dans l'abjection et dans la honte.

 

 

 

De Racine, je n'ai lu que très peu de pièce de théâtre : j'ai beau avoir beaucoup aimé ses histoires que j'ai eu l'occasion de lire, je reste fidèle à Corneille. Du coup, c'est dans le cadre du Baby-challenge Théâtre de Livraddict que je me suis lancée dans cette lecture que j'ai bien aimée.

 

Dans Britannicus, j'ai beaucoup aimé la part de vérité et d'histoire que l'on retrouve dans cette histoire : ça m'a rappelé les  cours de latin où l'on découvrait Néron en tyran sanglant et Aggripine en vieille bique bien accrochée à la vie. Britannicus, par contre, c'est bien la première fois que j'en entendais parler.

Ce que j'ai aimé dans cette pièce, c'est redécouvrir Néron : dans les premières scènes, il n'a rien du tyran sanglant de mes cours de collège, mais plus on avance dans les actes, plus il se laisse bouffer par la jalousie et plus il devient le "monstre" qu'on apprend à l'école... J'ai vraiment trouvé cette évolution très intéressante et très bien faite. Ça m'a vraiment scotchée.

Aggripine, quant à elle, est vraiment fidèle à l'image que je gardais d'elle dans mes souvenirs : elle est vraiment assoiffée par le pouvoir !

J'ai été assez surprise de découvrir Britannicus dans un rôle secondaire : il n'apparait vraiment que dans très peu de scènes. C'est assez troublant d'autant plus que, du coup, ça accentue son rôle de victime...

 

C'est vraiment avec plaisir que j'ai retrouvé l'écriture de Jean Racine que j'avais eu l'occasion de découvrir à travers Phèdre et Andromaque. J'ai beaucoup aimé la force de ses phrases et des émotions qu'elles transcrivent bien qu'elles soient en alexandrin. Et, plus que tout, j'ai beaucoup apprécié la façon dont, avec un mot seulement au détour d'une phrase, il arrive à nous montrer l'évolution de Néron...

Britannicus est vraiment une très belle découverte.

 

 

[les +] une histoire chargée d'Histoire, très bien menée et touchante

[les -] un côté un peu trop attendu, sans réelle surprise...

 

 

Du même auteur :
Andromaque

Partager cet article

Repost 0

commentaires

eimelle 23/09/2013 19:36

il faudrait que je le relise!

George 23/09/2013 11:33

J'aime beaucoup Racine et cette pièce en particulier !

Luna 24/09/2013 09:08



Comme je te comprends ! ;)



Elsinka 22/09/2013 21:13

Ah, le "côté un peu trop attendu", c'est obligé, vu que c'est une tragédie. ^^ Le charme est ailleurs. Surtout dans l'écriture, je trouve, en fait. C'est le genre de livre que je me surprends à
lire à haute voix lol
Ceci étant dit, pour une tragédie, "Britannicus" a ceci de particulier qu'on peut parfois flirter avec la comédie lorsqu'on la met en scène. Je l'avais déjà senti lors de ma lecture (surtout
lorsque Néron se cache) ; puis, plus tard, j'ai vu une représentation de cette pièce, et c'était justement leur parti pris. D'habitude, je déteste les représentations de tragédie, je trouve ça
ennuyeux à mourir, mais là j'avais plutôt aimé.
Bonne soirée !

Luna 23/09/2013 07:56



C'est vrai que vu que c'est une tragédie... cela dit, y'en a plusieurs qui m'ont beaucoup étonnée ! J'aime bien les répliques un peu à double sens aussi, Racine était assez doué pour ça ;)



Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs