Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2021 2 08 /06 /juin /2021 05:00


 

 

 

 

 

Take Me Away
Lorraine JOY

Harlequin - 2019
Ebook - Epub - 544 pages

 

 

 

 

 

 

 

Elle a vécu l'enfer, il voit en elle l'espoir. La survie, Angelia connaît bien. Pendant 17 ans, elle a vécu l'enfer auprès d'un père violent, avant d'être placée en famille d'accueil. Mais vivre le quotidien d'une lycéenne normale, elle s'en sent incapable. L'insouciance, les cours, les amis... tout cela lui est étranger. Et malheureusement, son intégration au lycée repose sur le bon vouloir de Zac, le fils de sa famille d'accueil, chargé contre son gré de veiller sur elle. Sauf que ce garçon volcanique, à la réputation sulfureuse, l'ignore superbement. Du mois, c'est ce qu'elle croyait. Car au fil des jours, elle découvre que, sous son masque d'arrogance, Zac est capable de deviner exactement ce qu'elle ressent et sait apaiser ses peurs. Comme s'il était lui-même hanté par ses propres démons...

 

 

Je ressors de cette lecture assez mitigée : j'ai beau avoir passé un excellent moment avec ce roman, j'ai l'intime conviction que je vais vite l'oublier. Pour être honnête, je ne suis pas vraiment fan de la Romance New Adult qui est publiée en ce moment... Je trouve qu'elle est bien plus sombre que nécessaire et que les relations, surtout aussi jeunes, ne doivent pas être liées à tant de malheurs. Certes, l'amour peut guérir mais il y a un âge pour tout (et des psy' dont c'est le métier). Je pars vraiment du principe que pour qu'une histoire soit belle et qu'elle dure, il faut être bien dans ses baskets et prêt à ce moment-là. Alors, forcément, même si je trouve assez logique le rapprochement entre Angelia et Zac, j'ai du mal à voir leur relation durer sur le long terme. 

Je crois que le point fort de Take Me Away, c'est vraiment l'ambiance globale qui est plutôt malaisante. Pour le coup, l'auteure réussi un vrai tour de force en nous imposant aussi fortement les sentiments de ses personnages et notamment d'Angelia. Clairement, sa compagnie - notamment dans les premiers chapitres - m'a mise très mal à l'aise. Les thème abordés dans ce roman ne sont pas simples et je trouve que Lorraine JOY s'est globalement bien débrouillée même si, à mon sens, elle ne s'est pas franchement mouillé non plus : on en parle, mais ça reste sage.

Bizarrement, j'ai trouvé ce roman aussi original que conventionnel. L'histoire d'Angelia a quelque chose de différent et de fascinant dans l'horreur. Ce qu'elle a pu ressentir se transmet réellement au lecteur et nous glace le sang. Par contre, je trouve le schéma global de l'histoire vraiment bateau : l'héroïne est bizarre, elle se rapproche du beau-gosse torturé, la reine du lycée lui fait la misère, ils se font tous du mal puis se réconcilient et c'est l'amour fou. Bref, aucune surprise ! Cela dit, c'est fatalement ce que l'on a envie de lire en ouvrant ce genre d'histoire.

 

Bien qu'Angelia soit très touchante, elle ne m'a pas franchement plu. Elle a trop de malheur en elle, trop de peine pour que l'humain prédomine… Pour le coup, elle est un peu comme un robot et ça se comprend parfaitement vu les horreurs qu'elle a vécues. Cela dit, cela ne facilite pas l'identification. J'ai aimé son mutisme qui rend les mots d'autant plus beaux.

Zac ne m'a pas franchement plu non plus. Il est vraiment cliché dans le genre Bad Boy colérique et sexy… En fait, c'est le personnage type des romances New Adult qui vient à la rescousse alors qu'on penserait tout l'inverse de lui. En soit, il est plutôt touchant, mais je ne l'ai pas vraiment trouvé crédible.

Par contre, j'ai trouvé la famille de Zac, et plus particulièrement Lily sa petite sœur, au top. J'ai aimé leur sens de l'écoute et leur absence de jugement. Ce doit être très compliqué d'être famille d'accueil et d'héberger chez soi des jeunes perdus et isolés, mais avec des personnes comme ça, l'on ne doute pas qu'ils puissent s'en sortir.

 

J'ai trouvé l'écriture de Lorraine JOY plutôt agréable et fluide. Le roman se lit vraiment d'une traite et tout s'enchaine avec logique et a un bon rythme. J'ai vraiment apprécié la place qu'elle laisse aux sentiments de ses personnages et la certaine douceur qu'elle procure à son texte pourtant assez violent.

Une chouette lecture mais pas inoubliable.

 

 

 

[les +] Une histoire qui mêle habilement romance et enquête tout en remettant en question nos aprioris sur l'handicap. Des envies de voyage en Corse ;)
[les -] Un peu cliché et classique.

 

 

Lu dans le cadre de :

     

Challenge gourmand #15 : Jus

Service presse - Harlequin

Challenge Bookineurs en Couleurs #5.1 : Bleu

Repost0
1 juin 2021 2 01 /06 /juin /2021 05:00

 

 

 

 

 

 

Ne jamais coucher avec son boss
Cléo BALLATORE

Harlequin - 2021
ebook - epub - 276 pages

 

 

 

 

  

 

Finir la soirée avec son patron sexy ? De loin, la pire idée qu'elle aie eue !

Virginia n'avait pas du tout prévu de boire autant à cette soirée d'entreprise. Ni de se réveiller - pour de vrai et pas dans ses rêves, cette fois - à côté des fesses rebondies de Jérémie, son boss. C'est sûr : elle a commis la plus grosse erreur de sa vie. Et, comme tous les employés de la boîte les ont vus partir ensemble, il est trop tard pour faire comme s'il ne s'était rien passé. Dès lundi, ils vont avoir droit aux messes basses de leurs collègues. Heureusement, son patron a un plan imparable : prétendre qu'ils sont en couple ! Et, au point où elle en est, Virginia est prête à tout pour sauver les apparences. Même si, pour elle qui fantasme secrètement sur Jérémie depuis toujours, ce petit jeu s'annonce des plus risqués…

 

 

Un de mes jeux favoris à la maison est de lire les titres de mes livres - surtout des romances - à Timothée, mon compagnon. Pour le coup, il est un peu prude et est rapidement gêné à l'idée qu'un visiteur, un s'approchant un peu trop près d'une de nos bibliothèques, pourrait nous juger sur le titre d'un livre… Autant dire que celui-ci Ne jamais coucher avec son boss lui donne des sueurs froides ! ;)

Je comprends un peu sa réaction, travaillant dans un milieu aussi masculin que macho - et ayant un poste à responsabilité - il ne me viendrait pas à l'idée de lire ce livre pendant ma pause. Je suis sûre que j'aurai des remarques un peu moqueuse… et c'est bien dommage parce que j'ai vraiment passé un bon moment en lisant ce livre ! Bref, ne vous fiez pas à son titre et à sa couverture : il vaut la peine d'être lu.

 

L'histoire entre Virginia et Jérémie est plutôt classique. Ce n'est pas la première fois que vous lirez une romance ayant pour fil conducteur une jeune femme craquant sur son patron. Cela dit, j'ai été assez étonnée du jeu du chart et de la souris qui s'installe entre eux, les faisant passer pour un couple pour que Virginia ne soit pas décrédibilisée au travail après un rapprochement fait à la vue de tous. J'ai trouvé leur idée totalement tarte - d'autant plus que Virginia était déjà mordue - mais il est clair qu'elle ajoute pas mal de piment à l'histoire. J'ai trouvé intéressant la manière dont ils se rapprochent en tombant dans le piège de ce qu'ils veulent faire croire à leurs collègues. Cela dit, j'ai trouvé leur histoire malgré tout plutôt saine et honnête.

L'ambiance de ce roman m'a également plu. J'ai bien aimé le cadre de la start-up très énergivore avec tous ses passionnés et son ambiance jeune et bon enfant. C'est un milieu de travail plutôt particulier, aussi motivant qu'usant et qui, je trouve, a été bien reporté dans ce roman. J'ai eu l'occasion de faire un stage dans une start-up agroalimentaire pendant mes études et j'ai vraiment eu l'impression de me replonger dans cette ambiance si particulière. Je trouve que ce cadre se prête particulièrement à la relation "en mode projet" de Virginia et Jérémie.

 

Virginia m'a bien plu, j'ai aimé la dualité de son personnage que l'on voit plutôt froide et dure alors qu'elle a un cœur chamallow. J'ai aimé ses incohérences entre ce qu'elle montre et ce qu'elle est réellement à l'image de son appartement ;) J'ai également apprécié son côté plutôt solitaire même si elle ne rechigné jamais à aller boire un verre avec ses collègues. Au fond, je crois que l'on se ressemble assez (sauf que dans mon cas, mon bureau est autant en désordre que mon appart ;D).

Jérémie est plus cliché et m'a moins plu. Il faut dire aussi qu'il n'est pas vraiment le genre d'homme sur qui je me retourne. Les ambitieux m'ennuient assez rapidement tant ils ont tendance d'oublier de vivre. Cela dit, je dois reconnaitre qu'il est sympathique et a un certain charme.

 

J'ai beaucoup aimé ce premier roman (je n'en ai pas vu d'autre) de Cléo BALLATORE et particulièrement l'humour léger discrètement disséminé au fur et à mesure des pages. Les joutes verbales entre Virginia et Jérémie sont très amusantes et j'ai aimé leur complicité. La narration est très douce et apporte un certain sérieux à cette histoire. J'ai également aimé le rythme soutenu de ce roman qui le fait se lire très rapidement.
Une jolie découverte.

 

 

[les +] De l'humour, une écriture agréable, une ambiance sympathique.

[les -] Une intrigue qui tourne autour d'une idée à la c*n ;)

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge gourmand #15 : Jus
Service presse - Harlequin

 

Repost0
30 mai 2021 7 30 /05 /mai /2021 05:00

 

 

 

 

 

 

Rock My Love
Emilie GOUDIN-LOPEZ

Harlequin - 2021
ebook - epub - 454 pages

 

 

 

 

 

 

 

Depuis ce jour où son ex l'a abandonnée devant l'autel, Wendy ne veut plus entendre parler d'amour. Terminées les illusions et les histoires qui lui brisent le coeur. Désormais, elle ne comptera que sur elle, même si cela implique de faire en solo ce road trip aux Etats-Unis qu'elle planifie depuis des mois. Ce voyage, personne ne le lui gâchera. Pas même Alan Ford, le rockeur ténébreux, aux cheveux mi-longs, qu'elle croise déjà pour la deuxième fois depuis son arrivée à Denver. Ce mec a beau être canon avec son look badass et ses pectoraux parfaitement dessinés, Wendy s'est fait une promesse et rien ne pourra la faire changer d'avis. Même si Alan envahit chacune de ses pensées et que le destin semble s'acharner à le remettre sur sa route...

 

 

Pour le coup, en ouvrant ce roman, je ne m'attendais pas du tout à ça. Entre le titre, le résumé et la couverture, tout me laissait penser à une romance sur fond de road trip américain en compagnie d'un charmant rocker... Autant dire que je n'avais pas du tout vu venir la seconde intrigue bien palpitante qui donne vie à ce roman !

 

Il faut dire aussi que le roman commence doucement sur une histoire que l'on a déjà lue plusieurs fois : on fait donc la connaissance de Wendy, ex-future mariée plantée par son fiancé pour les yeux doux de son meilleur ami (beau timing !), et qui décide donc de partir en voyage de noce toute seule en pleurant toutes les larmes de son corps... Bref, plutôt classique !

Cela dit, l'arrivée du beau gosse - Alan - m'a beaucoup plu. Autant je ne suis pas trop bad boy musclé, autant vous me sortez un rocker aux cheveux longs, la midinette en moi se pointe immédiatement ! J'ai aimé leur première rencontre plutôt explosive et leurs échanges vifs à chaque rencontre. On sent tout de suite qu'ils ne sont pas indifférents et l'on n'attend plus qu'une chose : que la glace se brise enfin. J'ai bien aimé l'alchimie qui nait entre eux, plutôt naturelle et évidente. Ils sont des opposés mais le couple qu'ils forment est très mignon et plutôt complémentaire.

J'ai également beaucoup apprécié ce qui se cache derrière le road-trip initié par Wendy. Outre la manipulation dont elle est la victime, j'ai trouvé intéressant la façon dont elle retourne les choses à son avantage. J'ai trouvé cette intrigue très surprenante et plutôt dans l'air du temps. Certains éléments sont un peu gros mais, au final, cela m'a tout de même paru plutôt crédible. La conclusion m'a bien plu : je l'ai trouvée juste.

 

Wendy m'a agréablement surprise. L'on ne fait pas sa connaissance lors du meilleur jour de sa vie et elle en pâtie un peu… Alors, j'ai vraiment apprécié la découvrir au fur et à mesure des chapitres. J'ai aimé son caractère fort et sa volonté de ne pas se laisser marcher sur les pieds. J'aime bien les pirouettes qu'elle imagine pour se libérer des situations un peu critiques : clairement, elle est maligne et ça lui réussi.

Alan m'a également plu, outre le fait qu'il a tout pour me faire craquer. J'ai bien aimé le fait qu'il soit "davantage" que ce qu'on pourrait croire et la façon qu'il a de s'impliquer pour aller au bout de ses idées. Je ne cautionne pas tous ses actes mais j'ai aimé sa façon de les assumer.

 

C'était le premier roman d'Emilie GOUDIN-LOPEZ que je lisais et j'ai vraiment passé un bon moment. Ça m'a vraiment plu de me laisser surprendre par cette intrigue que je n'avais pas vu venir et qui prend de l'importance au fur et à mesure que les pages se tournent. J'ai aimé la narration volontaire à la troisième personne qui se prête à merveille à ce cadre assez "action" pour une romance. C'est dynamique, entraînant et plutôt amusant.

Une belle découverte.

 

 

[les +] Surprenant, dynamique, dans l'air du temps.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge gourmand #15 : Jus
Service presse - Harlequin

Repost0
25 mai 2021 2 25 /05 /mai /2021 05:00

 

 

 

 

 

 

Tu n'auras pas le dernier mot
Aëla LIPER

Harlequin - 2021
ebook - epub - 250 pages

 

 

 

 

 

 

 

En ce moment, la vie de Loeiza est aussi palpitante qu'un fondant au chocolat sans chocolat. Son projet le plus excitant cette semaine ? Commencer le tome 2 de sa saga préférée, qu'elle a enfin pu emprunter à la médiathèque, et retrouver l'héroïne badasse qui (elle au moins !) ne vit pas son existence par procuration. Mais, entre les pages du livre, elle découvre un petit mot à son attention signé de la main d'un inconnu. Le mystérieux correspondant a trouvé sa liste des "choses à faire avant 35 ans", qu'elle avait oubliée dans le tome 1 (voilà où elle l'avait mise !), et semble vouloir l'aider à les réaliser. L'occasion rêvée pour Loeiza de pimenter un peu son quotidien, avec un tout nouvel objectif en tête : découvrir l'identité de cet homme mystère...

 

 

J'ai été très agréablement surprise par ce roman. C'était la première fois que je lisais une romance avec ce genre de fil conducteur et cela m'a particulièrement charmée. Il faut dire aussi que, en tant que lectrice acharnée, recevoir des mots doux par l'intermédiaire de ma série de bouquins préférés empruntée à la bibliothèque aurait de quoi me faire succomber. Quoique ! S'il s'agit de mes bouquins préférés, il serait plus logique que je les ai achetés ;)

 

J'ai beaucoup aimé l'ambiance de ce roman qui ressemble fort à la vraie vie avec sa routine qui s'installe, peut-être un peu trop durablement. Je trouve ça intéressant que l'auteure met en avant un couple qui a déjà quelques années et ses difficultés. On a tendance à vouloir que la passion des premiers jours dure une vie mais le vrai challenge d'une vie à deux, c'est de transformer le quotidien et ses galères en quelque chose de solide. Par contre, je suis un peu déçue que ce manque d'éclat soit l'occasion de se laisser séduire ailleurs. Je crois que, pour une fois, j'aimerai bien lire une histoire d'un couple encrouté dans la routine et qui arrive à remettre des paillettes (et des moulures au plafond #coucouiris) ! Je trouve ça parfois trop simple de jeter l'éponge et de prendre quelqu'un de nouveau quand cela ne va plus plutôt que de se battre pour changer les choses et les mettre à notre image.

Cela dit, comme je le disais plus haut, j'ai apprécié le jeu qui s'installe entre Loeiza et Aël. J'aime beaucoup cette idée de séduction par correspondance et autour d'une liste d'envie à réaliser avant ses 35 ans. Ces défis que se lance la jeune femme sont vraiment très stimulants et donnent envie de réaliser ses propres souhaits. C'est très motivant de lire les aventures de quelqu'un qui se dépasse.

La conclusion est logique et c'est celle que la plupart des lecteurs auront envie de lire (vous savez ce que j'aurais préféré ;D). Personnellement, j'ai trouvé assez simplement qui se trouvait derrière Aël. C'était de loin le personnage le plus craquant de l'histoire, du coup, je n'aurais pas compris que ce ne soit pas lui… J'ai également aimé les différentes révélations que l'on apprend sur lui, même si, elles se laissaient également deviner.

 

J'ai trouvé le personnage de Loeiza plutôt sympathique. D'une certaine façon, elle m'a rappelée un peu Bridget Jones, encroutée dans une vie qui ne lui convient pas. J'ai beaucoup aimé la façon dont elle se motive et relève les défis qu'elle se fixe un à un. J'ai été déçue pour elle qu'elle ne soit pas davantage soutenue par son compagnon mais c'était visiblement un mal pour un bien. 

Les autres personnages du roman sont plutôt agréables. J'ai aimé cette ambiance où l'on se découvre de nouvelles amitiés avec des collègues de services plus lointain. J'ai aimé l'entraide et la bienveillance qu'ils ont entre eux.

 

C'était le premier livre de Aëla LIPER que je lisais et j'ai vraiment passé un bon moment avec. J'ai aimé son humour léger qui en fait un parfait roman feel-good et son histoire libératoire sur ce que doivent ressentir beaucoup de personnes coincées dans une certaine routine. J'ai aimé son ton décomplexant et la bienveillance de ces défis pour une meilleure vie. Tu n'auras pas le dernier mot ! est une lecture assez boostante qui met de bonne humeur. De même, j'ai été séduite par son chauvinisme breton assumé : ce n'est pas parce qu'il pleut chez nous que l'on est malheureux ! ;D #beurresalé #sisirennesestenbretagne

J'ai également How You Found Me de la même auteure dans ma PAL et je dois dire que je suis plutôt curieuse de l'en sortir ;)

Une lecture pep's et positive.

 

 

[les +] Différente, motivante et amusante.
[les -] Le coup de la bucket-list, c'est déjà vu...

 

 

Lu dans le cadre de :

     

Challenge gourmand #15 : Jus

Service presse - Harlequin

Challenge Bookineurs en Couleurs #5.1 : Bleu

Repost0
24 mai 2021 1 24 /05 /mai /2021 05:00

 

 

 

 

 

Tattooed Heart, tome 2
Axelle VEGA

Harlequin - 2021
ebook - epub - 532 pages

 

 

 

 

  

 

Lowell. Quand Samantha reconnaît sur son écran l'home qui la hante depuis cinq ans, tout bascule. Lowell, son Instructeur, son ange noir, l'homme à qui elle aurait tout donné et qui lui a tout pris. Elle ne l'a pas revu depuis ce jour où elle a fui le Château, et apercevoir ce visage si parfait et le corps sculpté qu'elle a caressé tant de fois est une véritable torture. Mais pas autant que de croiser son regard, vide et dénué de toute émotion. A cet instant, Samantha comprend qu'elle est prête à affronter son passé ; surtout, elle a besoin que Lowell réponde à ses questions. Et, pour ça, elle sait exactement quoi faire : intégrer Battle Star, le célèbre concours de danse auquel il participe, et devenir sa partenaire.

 

 

J'ai été un peu perdue en commençant ce roman n'ayant pas lu le premier tome. J'ai tout de suite senti qu'il s'était passé des trucs importants dedans qui n'étaient pas du tout expliqués dans ce volume… J'ai l'impression que ces deux tomes sont plutôt différents l'un de l'autre et qu'il n'y a pas vraiment de rapport entre ces deux histoires. J'ai également le pressentiment d'avoir ouvert le bon volume : les quelques remarques faisant références au premier tome me laissent penser qu'il ne m'aurait pas vraiment plu, mettant en scène un rapport de force dérangeant dans le couple (je confirme après avoir lu le résumé, qu'effectivement, j'aurais probablement passé mon temps à râler en le lisant).

 

Pour être honnête, l'histoire entre Sam et Lowell ne m'a pas du tout passionnée. Il y a quelque chose dans leur couple qui me dérange sans que je puisse réellement définir quoi. J'ai l'impression qu'ils ne sont pas au même niveau et qu'il y a des rapports de force assez malsains entre eux. Sans pour autant qu'ils se manquent de respect, ils me laissent l'impression que cela pourrait vite déraper et qu'ils pourraient avoir un mauvais ascendant l'un sur l'autre. Certes, ce n'est que de la fiction mais, comme je le dis toujours, j'ai une préférence pour les histoires mettant en avant des jolis couples sains.

Par contre, j'ai adoré l'ambiance du concours de danse télévisé. La danse, ce n'est pas du tout mon truc mais je trouve ça très joli à regarder. J'ai aimé suivre Sam dans son apprentissage et voir l'alchimie se créer entre les personnages au moment de danser. Je trouve qu'il y a une belle sensualité dans ces scènes de danse, bien plus que dans les moments du roman qui se veulent érotiques.

Au final, il n'y a pas de grandes surprises dans ce roman. Tout comme il n'y a pas vraiment d'intrigue. Il donne un peu l'impression d'avoir été écrit pour faire fantasmer les lecteurs plus que pour les divertir en leur offrant une jolie histoire d'amour.

 

Sam m'a bien plu. J'ai aimé sa façon de conquérir le monde en allant de l'avant et en renonçant à se poser des questions. J'ai trouvé intéressant la manière dont elle décide de renouer avec son passé, se libérant de ses entraves (c'est à dire de son mec) pour faire les choses pleinement. Pour le coup, j'ai été assez sensible à cette idée de destinée que l'on ressent en découvrant ce qu'elle fait pour Lowell.

Lowell ne m'a pas franchement plu. Plus ça va et moins j'apprécie les personnages de Bad Boy torturé. Là, je pense que c'est aussi dû aux sous-entendus sur le premier tome et ce que ça nous laisse imaginer de glauque sur lui. Au fond, il n'a pas l'air d'un mauvais bougre, c'est juste qu'il ne semble pas heureux et que l'on se demande s'il arrivera à l'être un jour.

 

Ce n'est pas la première fois que je découvre l'univers d'Axelle VEGA par contre, je suis restée plutôt insensible à cette nouvelle facette de son univers que j'ai découvert avec Tattooed Heart. Autant je garde un bon souvenir de Only For A Night, autant je ne pense pas qu'il en sera de même pour ce roman. Cela dit, j'ai de nouveau apprécié son écriture dynamique et entrainante ainsi que la sensualité de la narration. Même si l'histoire ne m'a pas vraiment plu, j'ai trouvé ce roman plutôt agréable à lire.

Une lecture entre deux eaux.

 

 

[les +] Un concours de danse prenant et joliment sensuel.
[les -] Un couple déséquilibré et torturé et donc pas très sain.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge gourmand #15 : Jus
Service presse - Harlequin

Repost0
20 mai 2021 4 20 /05 /mai /2021 05:00

 

 

 

 

 

 

 

You Got Me
Léonie LONVAL

Harlequin - 2021
ebook - epub - 221 pages

 

 

 

 

 

 

Ce qu'il se passe à Rome reste à Rome.

Léonore n'arrive pas à croire à ce qui vient de se passer. Elliot, son Elliot, avec qui elle a vécu une histoire passionnelle à Rome il y a quelques semaines, a prétendu ne pas la reconnaître. Et devant les clients du restaurant dans lequel elle travaille, en plus ! Evidemment, c'est facile d'ignorer une petite serveuse quand on est un client VIP à qui rien ne résiste. Mais Léo n'aurait jamais imaginé un tel comportement de sa part, elle qui se souvient encore de ses caresses sensuelles. En Italie, Elliot était séduisant, drôle, attentionné Bien différent de celui qu'elle a retrouvé ce soir. Pourtant, impossible d'oublier l'éclat qu'elle a aperçu dans ses yeux au moment où il a croisé son regard. Et si, en réalité, il ne l'avait pas oubliée ?

 

 

Je ne m'attendais pas du tout à ça en ouvrant ce roman. Bon, certes, j'avais encore zappé de relire le résumé avant de me lancer dedans, mais avec une couverture et un titre (en anglais en plus pour une histoire en France et écrite en français --') aussi bateau... Je n'avais pas vu la jolie romance débarquer.

 

J'ai particulièrement aimé l'ambiance de cette histoire et la façon dont elle démarre en Italie. Ça sent la dolce vita a plein nez et c'est très agréable de flâner dans les rues ensoleillées aux côtés de Léonore et Eliott. J'ai aimé leur rencontre sans prétention et leur rapprochement qui n'engage à rien pendant ces quelques jours de vacances. Ça a un petit goût d'interdit mais c'est vraiment très agréable de se laisser porter par ces ondes positives...

J'ai également apprécié leurs retrouvailles à Paris qui dénotent totalement de ce qu'ils ont pu vivre quelques mois auparavant. J'ai trouvé leur difficulté à inclure le retour de leur parenthèse amoureuse de vacances dans leur quotidien très crédible. Malgré ces obstacles, j'ai trouvé leur histoire très douce et respectueuse. Elle a un côté naturel, aussi chaleureux que réconfortant, tant cela semble logique.

Mes yeux de midinette ont également brillé par les paillettes qui entourent Eliott. J'ai beaucoup aimé le fait que Léonore fasse sa connaissance sans savoir qui il est et, du coup, sans préjugés. C'est sans doute aussi pour cette raison que cela matche si bien entre eux. Après, je ne vous cache pas que l'univers du foot (et ses joueurs) ne me fait ni chaud ni froid.

 

J'ai beaucoup apprécié Léonore et Eliott que j'ai trouvé particulièrement sympathiques et crédibles. J'ai aimé leur côté mesuré et le respect qu'ils ont pour leur entourage et leurs engagements. Je me suis beaucoup retrouvée en eux et dans leurs valeurs. J'ai aimé leur simplicité et leur douceur.

 

You Got Me est le premier livre de Léonie LONVAL que je lis et j'ai vraiment passé un très bon moment avec cette lecture. J'ai aimé la douceur et le naturel qui s'en dégage alors que cette histoire entre Léonore et Eliott a un côté assez extraordinaire. C'est doux, c'est tendre, ça fait du bien au moral et réchauffe le coeur. Et, surtout, ça se lit tout seul.

Une jolie lecture.

 

 

[les +] Une romance douce et reposante, des personnages crédibles et sympathique.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge gourmand #15 : Jus
Service presse - Harlequin

Repost0
12 mai 2021 3 12 /05 /mai /2021 05:00

 

 

  

 

 

My fucking boss
Orlane PEGGY

Harlequin - 2021
ebook - epub - 501 pages

 


 

 

 

 

Elle le déteste
Elle le désire

Raphael Lockwood est un enfoiré hautain, méprisant et aussi désagréable que séduisant. C'est aussi le nouveau patron de Zoey, qui vient d'être embauchée pour être son assistante personnelle, et, accessoirement, le PDG de la puissante entreprise Lockwood Industries. Si Zoey, tout juste diplômée, n'a aucune expérience pour ce poste, elle a bien compris que sa principale mission consiste à satisfaire toutes les exigences de monsieur Lockwood et, surtout, de le faire en silence. Le problème ? Elle n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds ou à tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler. D'ailleurs, sa langue aimerait plutôt explorer la bouche de son patron : ça aurait le mérite de le faire taire.

 

 

Je ne suis pas fan du titre de ce livre My fucking boss... En fait, ça m'agace un peu tous ces titres en anglais alors que les livres sont écrits en français. J'imagine que ça aide aussi à mieux faire passer le gros mot sur la couverture mais, personnellement, je ne trouve pas que le vulgaire soit attirant. Pour le coup, c'est vraiment le résumé qui m'a donné envie d'en savoir plus sur cette histoire.

Et, effectivement, j'ai passé un très bon moment avec ce roman qui se lit vraiment très vite. Je crois que lorsqu'on le commence, l'on est tout de suite atteint du syndrome "Allez, encore un chapitre !" qui nous fait nous tenir éveillés jusque tard dans la nuit (et avancer comme un zombie une fois au travail ;D). J'ai trouvé l'ambiance de ce roman vraiment très prenante : l'on va de rebondissements en rebondissements et c'est vraiment difficile de s'arrêter en plein milieu pour aller faire autre chose !

J'ai trouvé la relation entre Zoey et Raphael très sympa'. Tous deux sont amusants dans la façon qu'ils ont de se chercher sans cesse, sans vouloir s'avouer que ça cache bel et bien un loup. Leurs rapports sont explosifs et m'ont beaucoup amusée : ils passent vraiment leur temps à se faire tourner en bourrique ! Le tournant plus charnel de leur relation n'en est que logique tout comme les sentiments naissants.

J'ai beaucoup apprécié la relation entre Zoey et son meilleur ami Ryan. J'ai aimé leurs rapports à la fois fusionnels et fraternels et l'entraide dont ils font preuve. Ils ne sont pas forcément d'accord l'un avec l'autre mais j'ai aimé l'écoute entre eux et la jolie alchimie qui les unie. A contrario, j'ai été un peu gênée par la rivalité de Zoey avec sa sœur Gwen : je ne l'ai pas trouvée très crédible tant ça prend des proportions importantes. Les raisons nous sont expliquées au cours de cette histoire mais cela ne m'a pas semblé suffisant pour en arriver là.

La conclusion est étonnamment douce vu l'ambiance volcanique de ce roman. Mais, au fond, c'est plutôt une bonne chose : l'apaisement appelle souvent le bonheur.

 

Je ne me suis pas du tout reconnue dans les personnages mais j'ai passé un bon moment à les découvrir. Zoey et Raphael se ressemblent beaucoup dans leur façon de partir au quart de tour à la moindre étincelle. Tous les deux sont des joueurs et ne lâchent jamais l'affaire. Ils sont assez clichés dans leur personnage du grand, jeune et séduisant PDG et de son assistante débutante mais je leur ai trouvé beaucoup de charme. J'ai également été très touchée par leur lien avec la petite fille de Raphael - Raphaella - qui est juste à croquer.

 

J'ai passé vraiment un très bon moment avec cette première découverte de l'univers d'Orlane PEGGY. Je pense vraiment que son écriture y est pour beaucoup ! Elle a vraiment su rendre addictive cette histoire qui a pourtant des airs de déjà-vu grâce à sa narration dynamique et pleine d'humour. J'ai aimé le rythme soutenu qu'elle impose par les nombreux rebondissements et la sympathique de l'on ressent à travers ses mots pour ses personnages.

Une découverte très sympathique.

  

 

[les +] Une histoire amusante et sympathique.
[les -] Des personnages très clichés, une histoire déjà vue.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge gourmand #15 : Jus
Service presse - Harlequin

 

Repost0
9 mai 2021 7 09 /05 /mai /2021 05:00

 


 

 

 

 

Je te déteste de me troubler
Brune LUCAS

Harlequin - 2021
ebook - epub - 240 pages

 

 

 

 

 

 

 

Des conneries, il en fait... mais craquer pour sa psy est de loin la pire !

Raphaël le sait : Maxine et lui n'appartiennent pas au même monde. Une psychologue guindée comme elle ne pourra jamais s'intéresser à un jeune rappeur de banlieue au passé torturé. Pourtant, depuis leur rencontre, pas un instant ne passe sans qu'il pense à elle. Son corps, aux courbes délicieuses, sa voix suave, véritable appel au vice Tout chez elle le rend fou. Mais, si se rapprocher de Maxine est tentant, c'est aussi bien trop dangereux. Car Raphaël ne peut pas prendre le risque de perdre le contrôle en sa présence. Et encore moins la laisser découvrir le secret qu'il cache depuis des années et qui le pousse à suivre une thérapie. Il doit se rendre à l'évidence, s'il veut avoir une chance de la fréquenter, il vaudrait mieux pour lui qu'elle ne l'apprenne jamais

 

 

Avec une couverture pareille, je ne m'attendais pas à découvrir une héroïne comme Maxine derrière. Cela dit, une fois que l'on apprend à la connaitre, il est clair que le titre lui colle à la peau !

 

J'aime bien les romances avec des rencontres inattendues voire presque interdites. Tout oppose Maxine et Raphaël et, pourtant, dès que l'on les voit ensemble, cela devient évident. A la base, je ne suis pas fan des relations où l'un des deux à un ascendant sur l'autre comme c'est le cas ici, Maxine étant la psy' de Raphaël. Cependant, même si le lien médical entre les deux induit une sorte de pouvoir et d'influence sur l'autre, cela ne m'a pas vraiment dérangée. Tous les deux font la part des choses et quittent cette situation assez rapidement.

J(ai trouvé intéressant la façon dont leur relation se développe alors que tout les oppose. Je trouve ça assez magique de voir deux univers entrer en collision pour en créer un spécial, à la limite des deux. On met souvent en avant les différences dans un couple comme étant un frein sur le long terme, de mon côté, je vois ça plutôt comme une chance de s'ouvrir à la nouveauté et d'apprendre tous les jours ! Pour le coup, j'ai apprécié la façon dont ces deux-là se mouvent pour s'adapter l'un à l'autre et j'ai trouvé très beaux les efforts qu'ils font pour que cela fonctionne.

La romance prend vraiment beaucoup de place dans ce roman et j'aurai aimé que cette histoire laisse davantage de place à des intrigues secondaires. D'autant plus que le cadre possède déjà pas mal d'éléments pour le faire comme la vie de famille de Maxine depuis sa séparation avec son ex ou encore les rivalités dans le milieu de la musique avec Raphaël. D'ailleurs, à ce propos, j'ai été plutôt sensible à l'ambiance du roman entre musique et soins, deux milieux pour lesquels je porte un grand intérêt.

 

Je ne me suis reconnue ni en Maxime ni en Raphaël. Pour le coup, je crois que je suis un juste milieu de ces deux-là. Par contre, je les ai trouvé tous les deux très sympathiques et crédibles. J'ai aimé la froideur apparente de Maxine et son calme à toute épreuve. Elle sait où elle va et elle garde la tête froide. J'aime bien ces personnages qui ne laissent pas de place à l'improvisation et qui mènent leur barque sans embuches. Pour le coup, elle m'a rappelée ma sœur ou encore certaines de mes amies pour qui l'échec n'est pas une éventualité.

Chez Raphaël, j'ai apprécié la dualité que l'on sent en lui. C'est un personnage public et pourtant il est d'une grande discrétion. Il se livre en musique, néanmoins l'on ne connait pas grand chose de lui.

 

J'ai passé un très bon moment pour cette première plongée dans l'univers de Brune LUCAS. J'ai trouvé son écriture vraiment agréable à suivre et paisible. Elle a un côté très doux et réconfortant, sans pour autant que la narration manque de dynamisme.

J'ai également aimé le fait que l'histoire se fasse à deux voix, alternant les visions de Maxine et de Raphaël. J'aime avoir les différentes facettes de l'histoire et je trouve que cela permet aussi d'avance à bon pas sans se perdre dans les questionnements des personnages.

Une jolie découverte.

 

 

[les +] Loin de mes aprioris, une relation amoureuse respectueuse et bienveillante.
[les -] S'oubliera sans doute vite.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge gourmand #15 : Jus
Service presse - Harlequin

Repost0
7 mai 2021 5 07 /05 /mai /2021 05:00

 

 

 

 

 

Silence
Sorcières & Chasseurs, tome 3
Charlotte MUNICH

Amazon publishing - 2019
506 pages

 

 

 

 

  

 

Depuis les évènements désastreux de Bretagne, Leila est en cavale. Pour sauver l'homme qu'elle aime, Arthur, des griffes des chasseurs, elle est prête à tout. y compris à s'allier à son pire ennemi, le chasseur renégat Satie.

Après une évasion catastrophe, Leila et Arthur sont recueillis par une communauté de femmes en fuite sous la protection magique de Nora, la tante de Leila. Ils sont à l'abri pour l'instant... mais le séjour d'Arthur chez les chasseurs l'a changé, et maintenant, l'organisation secrète veut étendre son emprise sur lui.

Sans Harmonie pour se défendre, Leila doit enquêter sur sa magie et l'histoire de sa famille. Mais son ennemi est étonnamment plus puissant et faire éclater la vérité lui coûtera très cher.

 

 

Le fantastique et la fantasy font partie de mes genres favoris. Du coup, j'étais plutôt enthousiaste à l'idée de découvrir Silence qui, en plus de parler de magie, est une histoire française. Sauf que... je n'ai pas franchement accroché à cette histoire.

 

Pour être honnête, Silence est un tome 3 et c'est aussi le premier de cette série que je lis. Je ne pense pas que cela a particulièrement joué sur mon ressenti (mon père achète les livres au résumé sans se soucier des éventuelles sagas : depuis que je suis petite, je suis donc habituée à lire les tomes dans un pseudo-désordre) mais je dois reconnaître que prendre une histoire en cours de route ne joue pas forcément en sa faveur. Cependant, l'auteure donne des petits rappels réguliers de ce qui a pu se passer avant, ce qui a très largement facilité ma compréhension de cette histoire.

En fait, ce qui m'a déplu, c'est le côté méli-mélo de cette histoire : c'est juste le bazar. L'univers du livre est déjà assez compliqué entre les sorcières, les chasseurs et les codes qui régissent tout ça. Et, en plus, s'y ajoutent des intrigues également complexes. Il se passe trop de choses en même temps et cela m'a perdue, d'autant plus que les rebondissements sont très nombreux et s'enchaînent rapidement. En fait, je n'ai pas eu le temps de me poser pour analyser ce qu'il se passait autour de moi et cela m'a manqué pour bien comprendre certaines situations. Au final, j'ai trouvé que ce "trop plein" était plutôt contre-productif et jouait sur la crédibilité du roman : en y réfléchissant, certains aspects des intrigues m'ont semblées un peu bancales.

La conclusion n'en est pas vraiment une avec le quatrième tome qui suit, du coup, elle ne m'a pas vraiment contentée. Après, il est vrai aussi que j'ai une préférence aux "vraies fins" qui ne débouchent pas sur un cliffhanger. Cela dit, j'ai le tome suivant dans ma PAL et je le lirais donc avec plaisir (mais plus tard, j vais enchaîner avec une lecture plus calme !).

 

Leïla ne m'a pas particulièrement plu, je l'ai trouvée aussi instable que l'histoire de ce roman. Elle saute sans cesse du coq à l'âne ce qui est fatigant. Du coup, je ne me suis pas vraiment reconnue en elle, d'autant plus qu'elle aligne les alliances un peu contre-nature : personnellement, ça n'a pas du tout fait écho en moi.

Les autres personnages ne sont pas particulièrement développés, notamment dû au fait que l'histoire est racontée par Leïla. Cela dit, j'ai beaucoup apprécié rencontrer Nora et Sarah en qui je me suis davantage reconnue. J'aurais également aimé en apprendre davantage sur Duncan qui est assez mystérieux dans son rôle de méchant. Par contre, j'ai trouvé Satie et Arthur plutôt insignifiants.

 

J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire de Silence mais aussi à avancer dedans. L'écriture de Charlotte MUNICH est agréable mais je l'ai trouvée assez dilettante : c'est un peu confus et elle ne me donnait pas les éléments dont j'avais besoin au bon moment et à d'autres endroits, c'était presque too much. Au final, je ressors de cette lecture aussi déçue que fatiguée.

Une histoire compliquée à suivre.

 

 

[les +] Un univers intéressant.
[les -] Une écriture et une histoire aussi fouillis que confuse.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Amazon Publishing (Montlake)
Challenge gourmand #15 : Ju

Challenge Bookineurs en Couleurs #5.1 : Bleue

 

Du même auteur :​​​​​​​
Sorcières & Chasseurs tome 3 : Silence

Repost0
6 mai 2021 4 06 /05 /mai /2021 05:00


 

 

 

 

 

 

Let Me Undress You
Nelsa PIRAS

Harlequin - 2021
ebook - epub - 196 pages

 

 

 

 

 

 

Elle n'aura jamais été aussi vulnérable que nue devant lui...

Pas de doute, Gil vient de croiser le regard de Gavin, ce barman agaçant qu'elle a rencontré l'autre soir. Et il l'a forcément reconnue. Ce qu'elle a toujours redouté vient donc d'arriver : quelqu'un a découvert le secret qu'elle tente de cacher depuis des années Si elle est étudiante en médecine le jour, la nuit elle devient danseuse au Golden, un club de strip-tease de luxe. C'est le seul moyen qu'elle a trouvé pour offrir un avenir meilleur à sa sœur. Et maintenant, Gavin risque de tout foutre en l'air s(il révèle la vérité. Alors, Gil se le promet, ce bad boy irrésistible ne l'empêchera pas d'atteindre son but : garder coûte que coûte sa double vie privée : Et, pour ça, elle compte bien le faire taire. Par tous les moyens

 

 

J'étais assez curieuse de découvrir Let Me Undress You mais je dois dire que j'avais également un peu peur de lire quelque chose de déjà-vu : l'étudiante qui fait du strip-tease pour permettre à sa famille de joindre les deux bouts tout en le cachant à ses amis de la bonne société... Ce n'est pas vraiment original !

 

Et, effectivement, je n'ai pas eu de grandes surprises lors de la lecture de ce roman qui reste plutôt cliché si ce n'est l'ambiance étrangement saine. je m'attendais à quelque chose d'un peu glauque mais je dois dire que le bar où travaille Gil à l'air plutôt safe. Bon, ce n'est pas le cas de l'ensemble de l'histoire qui prend des tournures un peu gênantes par moment, que ce soit dans les choix professionnels de l'héroïne (demander de l'aide, c'est bien aussi) ou dans la vision personnelle du consentement chez Gavin. J'ai trouvé plutôt intéressant la façon dont chacun se sort de ses mauvais pas même si, personnellement, je pense que l'on lâche un peu rapidement l'affaire face aux personnages qui abusent de leur pouvoir. Pour le coup, dans ma vision un peu éducative des livres, je pense que l'on peut envoyer un message un peu plus combatif aux victimes qui pourraient se reconnaître dans ce qui arrive à Gil et Ashley.

La romance entre Gavin et Gil est plutôt classique. Je dois dire que je ne suis pas fan de ces débuts de relation où l'un des deux à davantage de pouvoir que l'autre en connaissant un secret à monnayer. Gavin n'en joue pas plus que ça mais je ne trouve pas que ce sont de bonnes bases pour une relation équilibrée. Cela dit, j'aime beaucoup la façon dont leurs sentiments se développent et dont ils se viennent en aide l'un et l'autre. La conclusion est plutôt jolie et promet un bel avenir à ces deux-là.

 

J'ai bien aimé le personnage de Gil et son envie de s'en sortir seule. C'est assez impressionnant tout ce qu'elle déplace comme montagne pour ne rien laisser paraître à ses amis et donner une jolie vie à sa petite sœur. D'ailleurs, j'ai trouvé le lien entre ces deux-là très touchant et mignon. Par contre, je n'ai pas trouvé Gil très crédible : pour être passée par médecine et avoir été noyée sous le boulot en première année, je ne comprends pas comment Gil peut s'en sortir à la fac, avoir un job et sortir si souvent. Clairement, quand révise-t-elle ?

Gavin est tout aussi stéréotypé. Il fait partie de la catégorie des gros durs au sourire moqueur tout tendres à l'intérieur. J'ai cependant trouvé intéressant son histoire personnelle et ses liens avec ses parents. Cela donne un peu de profondeur au personnage et permet d'avoir une seconde intrigue plutôt sympathique (même si elle est aussi déjà-vue).

 

C'était la première fois que je lisais un roman de Nelsa PIRAS et j'ai plutôt passé un bon moment. J'ai apprécié son écriture dynamique et enjouée, malgré les passages un peu plus sombres. Son ton démontre une certaine affection pour ses personnages. J'ai également aimé la narration à deux voix qui nous permettent de découvrir les deux facettes de l'histoire et d'avancer à bon pas.

Une lecture clichée mais agréable

 

[les +] Une romance sympathique et dynamique.

[les -] Clichée et déjà-vue.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Service presse - Harlequin

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs