Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/104/104600/couv2853958.jpgSelena Alvarez en est persuadée : l’affaire sur laquelle elle et sa coéquipière Regan Pescoli enquêtent est hors normes. D’abord parce que les victimes — toutes des femmes — se ressemblent étonnamment : ossature du visage, peau claire, cheveux auburn, yeux verts. Ensuite parce que le tueur, qui s’attaque méthodiquement et froidement à ses victimes, semble insaisissable et tout proche à la fois. Comme si, caché dans l’ombre, épiant ses victimes jusqu’à s’imprégner de leurs moindres habitudes, il attendait son heure pour frapper, de nouveau. En pleine période de Thanksgiving, dans ce Montana de ténèbres et de glace que les décorations de Noël peinent à réchauffer, Selena sait qu’elle va devoir faire preuve d’une ingéniosité et d’un courage sans égal pour arrêter ce tueur implacable. Et pour révéler au grand jour le terrible secret qui le pousse à agir…

 

 

 

Quand on m'a proposé de découvrir De glace et de ténèbres, je n'ai pas hésité un seul instant : les trois roman de Lisa Jackson que j'avais eu l'occasion de découvrir jusqu'à présent m'avaient tous beaucoup plu. C'est donc sans surprise que je suis une nouvelle fois sous le charme de l'une de ses histoires !

J'ai trouvé l'intrigue de De glace et de ténèbres redoutablement bien menée : jusqu'à la fin, de nouvelles révélations viennent sans cesse tout remettre en question. Du coup, j'ai toujours été sur le qui-vive et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Cela dit, c'est vrai que quand arrive la fin, l'on sait déjà plus ou moins qui est le tueur. Et puis, la fin reste assez classique sans que ce soit pour autant réellement dérangeant.
J'ai trouvé très intéressant la dimension familiale et la place de l'ADN dans cette histoire.

Les différents personnages sont également très sympathiques. Notamment Kacey et Thrace : ils sont tous les deux d'une grande gentillesse. Et puis, ils ont également un grand côté "Monsieur et Madame Toutlemonde" qui fait que l'on se sent tout de suite proche de ces deux-là.
Alvarez et Regan sont également très sympathique, d'autant plus que l'on ne les suit pas que dans leur vie professionnelle de flic mais aussi dans leur vie personnelle. Cela dit, je ne me suis pas particulièrement sentie proche d'eux : j'imagine que leur métier impose une certaine distance avec la plupart des lecteurs.

Encore une fois, j'ai trouvé l'écriture de Lisa Jackson très agréable : elle ne manque pas de dynamisme et de suspense ! Du coup, l'on ne s’ennuie pas du tout en lisant son roman ;)
De glace et de ténèbres est une lecture très agréable. 

 

 

[les +] du suspence, des personnages sympathiques, une intrigue intéressante

[les -] ...

 

 

Merci beaucoup aux Editions Harlequin de m'avoir permis de redécouvrir Lisa Jackson et leur collection MOSAIC :)

 

Du même auteur :

Ce que cachent les murs  Dernier soupir La fille dans l'ombre Le couvent des ombres Linceuls de glace Le secret de Church Island Ne réveille pas le passé Passé à vif

Repost0
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/103/103914/couv31399276.jpg"Ce matin, Léa a reçu un drôle de paquet par la poste. Une boite enrubannée, au papier légèrement déchiré sur les côtés. Bizarre ! D’autant plus qu’il n’y a pas d’adresse. Il est juste indiqué : « Pour Léa ». Et dans un coin, en lettres minuscules, on a rajouté : « Expéditeur, Pays des Doudous »."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme toujours, j'étais très curieuse de découvrir la nouvelle gratuite de la saison éditée à La planète des couleurs. Cette fois-ci, ils nous permettent de découvrir Babette, la toute nouvelle auteur, avec une nouvelle qui s'adresse aux enfants.

J'ai beaucoup apprécié de lire ce petit texte aussi mignon que sa couverture !

 

J'ai beaucoup aimé le côté un peu fantastique de cette histoire avec ce "pays des doudous" : c'est mignon et puis ça fait rêver un peu aussi ! J'ai aimé voir tous ces doudous s'amuser et s'occuper des enfants.
Les différents personnages m'ont beaucoup plu et touchée : notamment Léa et Lapinette qui sont vraiment très gentilles et viennent en aide aux doudous les plus mal lotis. J'aime beaucoup cette idée comme quoi ils faut aider les autres.

 

Les quelques illustrations que l'on croise au détour de ces 12 petites pages m'ont beaucoup plu. Elles sont toutes en simplicité ce qui ne les empêche pas d'être très jolies.

La narration de Babette m'a une nouvelle fois beaucoup plu par sa douceur et l'affection qu'elle a pour ses personnages.

L'hôpital des doudous est une nouvelle enfantine à découvrir !

 

 

[les +] de jolis illustrations, une histoire très sympathique et mignonne

[les -] ...

 

 

Du même auteur :
  10 histoires pour dormir Le cerf-volant de Maya

Le choix d'Ivan Safran, blanc, vert

Repost0
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/103/103916/couv38480475.jpgC'est les vacances ! Maya et Charlotte vont pouvoir s'amuser sur la plage, comme tous les ans ! Se raconter des secrets, manger des gaufres, se détendre, quoi ! Mais leurs papis ont une surprise, ils veulent participer à un concours de cerf-volant. Le problème, c'est que ces vieux machins, ça n'intéresse pas du tout Maya...

 

 

 

 

Dès que j'ai vu que La planète des couleurs publiait un nouveau livre jeunesse, je n'ai pas hésité un seul instant avant de le télécharger ! D'autant plus que je trouve le principe des livres jeunesses en format numérique très intéressant...

 

J'ai trouvé l'intrigue très mignonne : Maya veut s'amuser avec Charlotte pendant ses vacances, alors les vieilleries de son grand-père ne l'intéresse pas plus que ça... Cette histoire m'a d'autant plus amusée qu'elle a un côté très crédible : quand on est petit, les adultes tentent toujours de nous faire jouer avec leurs jeux de leur jeunesse alors que bon... Y'avait beaucoup mieux quand même ! (mais bon, vu que j'ai soigneusement gardé ma collection de Barbie pour quand j'aurais une fille, je ne peux rien dire !).

J'ai également beaucoup apprécié la morale de l'histoire (si je peux appeler ça comme ça) qui trouve une noble cause aux cerfs-volants des grands-pères des deux jeunes filles.

D'autant plus que j'ai trouvé les différents personnages tous très sympathiques.

 

Les illustrations m'ont également beaucoup plu : j'ai beaucoup apprécié la finesse des dessins et le jeux des ombres et des couleurs. Par contre, j'aurais aimé que les contours des personnages et objets soient plus foncés parce que j'ai eu parfois du mal à distinguer ce qui était distingué : certains dessins sont un peu "flous".

La narration m'a également beaucoup plu : je l'ai trouvé très agréable et facile d'accès.

Le Cerf-volant de Maya est un joli album numérique.

 

 

[les +] une narration agréable, une histoire mignonne et crédible

[les -] des dessins parfois "flous"

 

 

Du même auteur :
  10 histoires pour dormir L'hôpital des doudous

Le choix d'Ivan Safran, blanc, vert

Repost0
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/102/102739/couv7563562.jpgVingt et un ans plus tôt, ils ont été les témoins d’un crime atroce.
Aujourd’hui, ils vont payer pour leur silence.
Alors qu’elle court, comme tout les matins, dans le parc près de chez elle, le médecin légiste Lucy Trask découvre avec horreur le corps affreusement mutilé d’un homme. Un homme qu’elle a autrefois bien connu, comme l’enquête de la police de Baltimore va vite le révéler. En plaçant le corps à cet endroit, le tueur voulait-il attirer l’attention de Lucy ? Et que signifie la lettre, ou le chiffre, tracé sur le dos de la victime ?
La découverte d’un deuxième corps, lui aussi mutilé, plonge Lucy dans l’angoisse et le désarroi. Car cette nouvelle victime, comme la première, vient d’Anderson Ferry, la petite ville où elle a vécu enfant. Qu’est-ce qui la relie à ce tueur violent, sadique, que rien n’arrête, et qui, elle le pressent, se cache dans son entourage? Et parviendra-t-elle, au prix d’une éprouvante plongée dans ses souvenirs les plus sombres, à rassembler les pièces du puzzle macabre qu’il semble vouloir lui proposer ?
Pour faire éclater la vérité, et pour survivre, Lucy ne peut compter que sur l’inspecteur Fitzpatrick. Même si ce dernier a visiblement du mal à lui faire confiance. Et même si l’attirance qu’elle ressent pour lui ne fait que la déstabiliser un peu plus…

 

 

Quand on m'a proposé de découvrir ce livre, je n'ai pas hésité un seul instant : le résumé donne vraiment envie d'en savoir plus sur cette histoire ! Et je suis vraiment ravie d'avoir accepté : j'ai passé un très bon moment avec ce roman.

 

Ce qui m'a plu dans cette intrigue, c'est le fait que l'on ne sache pas du tout où cette histoire va nous mener. Dès le début, on sent que quelque chose nous échappe, que les personnages eux-mêmes ne maîtrisent pas tout et que ça va beaucoup plus loin que ce qu'il nous semble.

J'ai également beaucoup aimé le fait que ces meurtres ont une vraie histoire, très profonde, qui remonte à très longtemps. Il y a toute une dimension derrière ces meurtres, presque familiale, et j'ai trouvé ça aussi "envoûtant" que dérangeant.

 

J'ai beaucoup apprécié découvrir Lucy : elle n'est pas vraiment ce qu'elle a l'air d'être et j'aime beaucoup ça. Elle est assez mystérieuse, un peu froide et finalement assez fragile. J'ai trouvé intéressant de la suivre puisqu'elle est au coeur de cette intrigue et que les meurtres ont visiblement un rapport direct avec elle : a certains moments, on en vient presque à douter de sa bonne fois...

Les autres personnages ne m'ont pas forcément plu : ils sont très différents de "monsieur toutlemonde". Cela dit, Fitzpatrick à un bon potentiel sympathique.

 

C'était la première fois que j'avais l'occasion de découvrir un roman de Karen Rose. J'en avais envie depuis un moment mais l'occasion ne se présentait pas ! C'est maintenant chose faite et je ne pense pas que ce sera la dernière fois : j'ai trouvé son style très agréable et ai particulièrement apprécié les changements de rythme.

Tout près du tueur est un thriller très prenant.

 

 

[les +] une intrigue qui va beaucoup plus loin que ce qu'on pourrait penser, une écriture et une héroïne agréables

[les -] des personnages dont l'on ne se sent pas particulièrement proche

 

 

Merci beaucoup aux Editions Harlequin de m'avoir permis de découvrir Karen ROSE et leur collection MOSAIC :)

 

 

Du même auteur :
Dors bien cette nuit La cible de trop Le silence de la peur Personne pour t'entendre Tes larmes et ton sang

Repost0
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/101/101492/couv3676451.jpgWashington, juin 1865.
Tandis qu’une paix fragile s’installe dans le pays à la suite de la guerre de Sécession, Cameron Campbell a le cœur empli d’amertume. Bien sûr, sans cette guerre, elle n’aurait pas épousé le capitaine Jackson Logan, l’homme dont elle est amoureuse depuis toujours. Mais elle serait encore à Elmwood, le domaine auquel elle est passionnément attachée. Aussi n’a-t-elle plus qu’un désir depuis que les combats ont cessé : retourner dans le Mississippi et donner naissance chez elle, sur la terre de ses ancêtres, à l’enfant qu’elle porte. Un projet que Jackson condamne violemment : selon lui, Elmwood est en ruines et le Sud rongé par la misère et les rancœurs. Pourtant rien n’y fait : Cameron, furieuse de se voir dicter sa conduite par un époux éternellement absent, demeure déterminée à suivre son instinct. Alors, quand Jackson se rend à Baltimore pour une énième mission, elle s’empresse de prendre la fuite, au mépris du danger…

 

 

J'avais beaucoup aimé le premier tome, du coup j'étais très curieuse de découvrir la suite des aventures de Cameron et de Jackson. Alors, forcément, quand on m'a proposé de découvrir Retour dans le Mississippi, je n'ai pas hésité un seul instant ! Et j'ai bien fait : j'ai passé un très bon moment avec ces deux-là !

 

Ce que j'apprécie dans cette série, c'est que l'histoire est sentimentale et plutôt "romantique" et pourtant, elle est loin d'être cul-cul la praline, elle n'est pas non plus vulgaire et ne manque pas de sel !  J'aime le fait que tout ne soit pas toujours tout rose, sans pour autant que ce qu'il s'y passe soit trop gros : bon, évidement, l'histoire est assez hors du commun, mais elle reste crédible et personnellement j'ai eu très envie d'y croire, alors j'y ai cru...

Par contre, je dois dire que la dimension historique avec l'approche de la guerre dans le premier tome m'avait énormément plu, mais elle est plus anecdotique dans Retour dans le Mississippi. Bon, c'est vrai que les années ont passé, et tout... mais je m'attendais à retrouver ce point qui m'avait beaucoup plu dans ce tome.

 

J'ai beaucoup apprécié retrouver les différents personnages, notamment Cameron et Jackson qui me plaisent beaucoup avec leurs caractères hauts en couleurs. Je n'appouve pas toujours leurs choix et ils ont une sacré tendance à m'énerver à se prendre la tête pour pas grand chose ou au contraire à ne pas tenir compte l'un de l'autre...

Taye garde ma préférence. Elle a également beaucoup de caractère même si elle est plus effacée et plus calme que sa soeur. J'aime bien aussi son côté un peu innocent et son respect des gens. J'aime beaucoup ce qu'il se passe pour elle dans ce tome !

 

J'ai trouvé l'écriture de Rosemary Rogers très agréable : j'aime beaucoup le fait qu'elle ne ménage pas forcément ses personnages même si on sent toute l'affection qu'elle a pour eux. Le rythme est souvent changeant et du coup, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et ai vraiment dévoré Retour du Mississippi.

Un très bon second tome.

 

 

[les +] des personnages attachants, une écriture agréable, une histoire sentimentale mais pas cul-cul ou vulgaire

[les -] un cadre historique moins important que dans le premier tome

 

 

Merci beaucoup aux Editions Harlequin de m'avoir permis de redécouvrir Rosemary ROGERS et leur collection MOSAIC :)

 

[Edit du 22/03/2020]Le titre me disait quelque chose, l'auteure aussi... Effectivement, c'est un livre que j'avais déjà eu l'occasion de lire une première fois en 2013 ! En toute honnêteté, 7 ans et des milliers de livres plus tard cette première lecture, j'ai relu ce livre comme si c'était une première fois : l'ambiance était familière, mais je ne me souvenais plus du tout des grandes lignes de l'histoire.  En relisant ma chronique précédente, je me rends compte que mon avis à plutôt changé entre ces deux lectures ;)

J'ai trouvé que Jackson et Cameron étaient plutôt attachants, mais ils ne sont pas du tout à l'écoute l'un de l'autre. On sent qu'ils ont pas mal de ressentis dans leur relation et qu'ils se préoccupent davantage de leurs besoins que de ceux l'autre. Clairement, même s'ils sont fait pour être ensemble, leur couple ne peut pas fonctionner de cette façon. En tant que jeune femme, je me suis davantage rangée du côté de Cameron et ai été assez agacée par le côté "je suis l'homme de la maison, c'est moi qui décide" de Jackson : il a beau être extrêmement sympathique (et carrément sexy) ainsi que d'un autre siècle, cette façon de penser m'exaspère. Ok, le Mississippi est dangereux et y vivre n'est pas une bonne solution. Mais qu'est ce qui l'empêche de conserver et de remettre en l'état ce bien familial qui tient tant à cœur à Cameron ?
Taye a eu ma préférence. Elle est plus mesurée, plus douce et plus discrète. Et, pourtant, ça ne l'empêche pas de déplacer des montagnes. J'ai beaucoup aimé la fidélité dont elle fait preuve envers sa famille et Thomas, même s'ils ne le mériteraient pas toujours. Les prémices de son histoire avec Falcon sont mignons et donnent envie de les retrouver par la suite.

J'ai trouvé l'écriture de Rosemary ROGERS agréable mais, clairement, j'ai trouvé son roman un peu long et lent. Certains passages sont redondants ou s'éternisent et n'apportent pas forcément à l'histoire. Cela dit, beaucoup d'entre eux sont utiles pour aider à comprendre la complexité de cette histoire et les enjeux qui en découlent.
Une relecture comme une première fois.

 

 

Du même auteur :
La belle du Mississippi

Summerville Twins tome 1  : Un palais sous la neige tome 2 : L'intrigante tome 3 : Une passion russe 

Repost0
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/102/102737/couv8800336.jpgLe peuple d'Estelle marche depuis si longtemps qu'il a oublié pourquoi. Mais quand un Fennec lui parle, un jour où on l'envoyait chercher de l'eau, Estelle décide de partir en quête pour libérer son peuple.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je dois dire qu'au départ, ce roman ne me tentait absolument pas. Mais bon, comme je fais une confiance aveugle aux éditions de La planète des couleurs, je l'ai tout de même téléchargé, lu... et je l'ai beaucoup apprécié !

La marcheuse des Dunes est vraiment une très bonne surprise :)

 

L'histoire m'a beaucoup plu. Elle m'a fait pensé à un autre livre, mais je ne saurais réellement dire lequel... Peut-être aux écrits de Voltaire comme Candide ou La princesse de Babylone. J'ai aimé le fait que l'histoire d'Estelle ressemble à une quête, qu'elle marche vers l'inconnu, rencontre d'autres façons de vivre et de grandir que la sienne et en ressorte grandie à chaque fois.

J'ai également beaucoup aimé le côté magique de l'histoire comme le fait qu'Estelle se retrouve transformé en vieille dame et qu'elle rencontre des magiciens (pour le coup, là, ça m'a fait pensé au Chateau de Hurle/Le château ambulant).

Habituellement, j'ai tendance à râler quand une histoire me fait penser à une autre, mais là, ça ne m'a pas dérangée du tout. Parce qu'elles n'ont tout simplement rien à voir.

 

Estelle m'a beaucoup plu : j'ai notamment apprécié sa maturité et sa volonté d'aider et de comprendre les choses. Sans compter qu'elle fait preuve de beaucoup de courage. Par dessus tout, j'ai apprécié que malgré le fait qu'elle agisse comme "une grande", elle reste tout de même une adolescente.

Les autres personnages m'ont moins touchés, même si j'ai beaucoup apprécié le fennec et le cheval.

 

L'écriture de L.D. m'a beaucoup plu : j'ai trouvé qu'elle dégageait beaucoup de force et de maturité. J'ai beaucoup aimé également le ton calme et posé que l'on retrouve tout au long de l'histoire... Par contre, la curieuse que je suis se demande vraiment quel nom peut se cacher derrière ces initiales ;)

La marcheuse des Dunes est une très jolie surprise !

 

 

[les +] des personnages sympathiques, une histoire pleine de magie et de découverte, une écriture calme et forte

[les -] ...

Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/102/102738/couv30040433.jpgJack passait des vacances parfaites, avant qu'un accident ne le transforme en fantôme avant l'heure. Envoyé dans un village-vitrine, il découvrira qu'il n'est pas le seul à avoir des problèmes. Une ancienne souveraine cherche à reprendre le pouvoir, et veut faire emmerger la cité d'Ys, quoi qu'il en coûte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai été assez surprise quand La planète des couleurs à annoncé la sortie de ce nouveau roman de Marie Grousset comme "une nouvelle version de Jack Bittersweet destinée aux jeunes adultes" : je ne voyais pas vraiment comment la jeune auteur avait pu adapter son histoire jeunesse à un public plus âgé et donc aux attentes différentes...

 

Pour le coup, il me semble en fait - mais je dois dire que ça fait un moment que j'ai lu Jack Bittersweet "pour enfant" donc je ne me souviens plus vraiment de l'histoire - que les deux histoires sont très différentes l'une de l'autre et qu'au final, les deux Jack - à part leur nom - n'ont plus grand chose en commun.

Repose en paix m'a davantage plus que Le portail des ombres. Bon, bien sur, les deux histoires ont des éléments en commun et pas mal de ressemblance, mais je trouve que ce roman est davantage approfondis que le précédent.

J'ai beaucoup aimé les différents évènements qui se produisent dans ce roman et leur conséquences. Par contre, j'ai trouvé que trop de pistes étaient lancées en même temps et que du coup, il devenait facile de tout mélanger...

 

Les différents personnages m'ont également bien plu : ils sont tous très sympathiques et ont une histoire personnelle intéressante.

Par contre, comme je le disais un peu plus haut, je trouve également que les personnages principaux sont un peu trop nombreux et que du coup, il devient aisé de se perdre en route.

 

L'écriture de Marie Grousset dans Repose en paix m'a beaucoup plu même si j'ai été un peu déçue de ne pas retrouver toutes les références livresques, cinématographiques et musicales qui peuplent habituellement s'est écrit. J'ai trouvé son écriture très mature et avec des rythmes changeants très intéressants.

Bref, j'ai passé un très bon moment avec Repose en paix.

 

 

[les +] des personnages sympathiques, un rythme entraînant, une intrigue intéressante

[les -] beaucoup de personnages et d'histoire qui s'entremêlent

 

 

Du même auteur :
Des chrysanthèmes pour Zoey Bredig

Jack Bittersweet tome 1 : Le portail des ombres

Repost0
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/100/100841/couv5790660.jpgRecueil de poèmes sur Dieu, sur la nature, et sur la beauté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'avais énormément apprécié le recueil précédent de poème de Dalphane, du coup, quand j'ai vu que La planète des couleurs venait de publier un autre recueil de poème de l'auteur, j'avais vraiment hâte de m'y plonger. Et, malheureusement, c'est un peu une désillusion cette fois-ci.

 

Même si les consonances particulièrement bien choisies m'ont beaucoup plu, même si les phrases sont très agréables et sonnent très bien à l'oral, force m'est de reconnaître que Dalphane et moi-même ne sommes plus vraiment sur la même longueur d'onde...

 

Autant, dans La mise en incubation, je m'étais retrouvée dans certains questionnement que l'on découvrait dans ses poèmes et j'avais été charmée par les jolis mots qu'il employait dans ses poèmes "amoureux", autant dans Fermentation, il n'est question que de Dieu. Il faut savoir que la religion n'a jamais fait partie de ma vie et que depuis quelques mois, je suis vraiment fâchée avec Dieu. Alors le lire se faire louer, de lire qu'on lui doit tout, le voir avoir une place si importante, encore plus importante que les "vivants", ça m'a vraiment dérangée. Ça m'a rappelé les phrases toutes faites que l'on entend toujours aux cérémonies religieuses, autant dire que ça ne m'a pas émue du tout. J'ai même eu l'impression qu'on essayait de me convertir...

Après, il est vrai aussi que ces textes tombent aussi au mauvais moment dans ma vie. Il y a quelques mois, je n'aurais sûrement pas été aussi réfractaire à ces louanges, bien que je ne connaissais absolument rien de la religion. Mais bon, il y a des évènements dans nos vies qui font qu'on ne veut plus entendre parler de certaines choses. Bref, tout cette dévotion pour Dieu m'a un peu mise en colère (bien que je respecte la croyance de l'auteur).

 

Bref, que dire de plus ? Je crois que malheureusement, je ne retiendrais que cet aspect religieux de ce recueil. Pour le coup, j'ai vraiment eu l'impression de lire un livre de prière, mais en bien mieux écrit. Mais bon, pour le coup, c'est vraiment une impression très personnelle, surtout que - comme je le dis depuis le début - ce n'était pas vraiment le bon moment pour me parler de religion. Je suppose que les autres lecteurs sauront faire la part des choses (contrairement à moi) et apprécieront bien plus la beauté des mots !

De jolis poèmes mais une religion trop présente.

 

 

[les +] de belles sonorités, des tournures de phrases intéressantes

[les -] trop de religion

 

 

Du même auteur :

La vox du sage, Liqueurs, La mise en incubation

Repost0
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/100/100838/couv60911663.jpgPeut-être parce qu’elle avait toujours eu une imagination débordante, Zoey Bredig ne fut pas plus choquée que ça en voyant la Mort tomber du plus haut des cieux jusque dans son jardin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ça faisait un petit moment que je ne vous avais pas parlé d'une publication de La planète des couleurs ! Et bien, je vais y remédier tout de suite en vous parlant de la nouvelle offerte par la maison d'édition pendant tout le printemps (pour la télécharger, c'est ici) : Des chrysanthèmes pour Zoey Bredig, un réçit fantastique de Marie Grousset (que j'avais déjà découvert à travers son roman Le portail des ombres).

 

L'histoire de cette nouvelle est toute simple et pourtant, bien qu'elle soit très courte (13 pages), elle est surtout très addictive : j'ai beaucoup aimé cette histoire d'amour impromptu entre la mort et la jolie jeune femme qu'est Zoey. Évidemment, on sent un peu le coup venir, mais personnellement, ça ne m'a pas dérangée du tout, surtout que je ne voyais pas trop comment l'auteur allait pouvoir conclure sa nouvelle.

Et c'est justement ce point qui m'a un peu laissée de marbre : autant toute la nouvelle m'a beaucoup plu, autant je suis un peu déçue de la fin qui arrive - je trouve - un peu comme un cheveu dans la soupe. Je l'ai trouvé très rapide et du coup, elle m'a jeté un peu comme un froid. D'un autre côté, elle est parfaitement logique et avec une petite touche d'humour, du coup, je pense qu'elle plaira à la majorité des lecteurs !

 

J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture de Marie Grousset : elle ne manque pas d'humour et j'aime beaucoup les petits références que l'on retrouve un peu partout dans son texte. Il y a un côté assez "Peter Pan" dans son écriture, un côté enfantin sans pour autant que ce soit dérangeant : du coup, sa nouvelle ne manque pas de dynamisme et de fraîcheur !

Des chrysanthèmes pour Zoey Bredig est une nouvelle très agréable.

 

 

[les +] de l'humour, de la fraîcheur, une intrigue assez addictive

[les -] une fin un peu brusque

 

 

Du même auteur :

Jack Bittersweet : Repose en paix

Jack Bittersweet tome 1 : Le portail des ombres

Repost0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/97/97400/couv26315503.jpgEntraînés malgré eux dans les performances et autres happenings de Caleb et Camille Fang, leurs parents, dont l'ambition est de faire de leur propre vie une oeuvre d'art, Annie – surnommée « Enfant A » – et Buster – « Enfant B » –, n'ont jamais connu les joies de la normalité. Arrivés à l'âge adulte, ils comprennent que le chaos dans lequel ils ont grandi les a rendus pour le moins inadaptés à la société et au monde réel. Tandis qu'ils essaient tant bien que mal de réaliser leurs projets personnels et de trouver une forme d'équilibre, ils sont, une fois, de plus happés par la folie créatrice des deux artistes, qui, pour couronner leur carrière, ont imaginé une mise en scène dépassant de loin toutes les précédentes.
Dans cette comédie tour à tour grinçante et émouvante, Kevin Wilson brosse un tableau au vitriol du milieu de l'art doublé d'une réflexion amère sur les effets qu'ont les ambitions démesurées des parents sur leurs enfants.

 

 

Quand on m'a proposé de découvrir ce roman, j'ai trouvé le résumé tellement étonnant, que je n'ai pas pu refuser tellement j'étais curieuse de découvrir ce livre. Et j'ai bien fait ! Malgré son côté très déconcertant, La famille Fang est un roman très agréable.

 

L'intrigue du roman est vraiment des plus destabilisantes : je dois dire que certains passages m'ont parfois gênée ou mise à mal à l'aise, mais pourtant, en soit, cela ne m'a pas plus dérangée que ça.

J'ai trouvé l'histoire de la famille Fang assez troublante tellement qu'elle est hors du commun. C'est assez étrange de découvrir ces parents forçant leurs enfants à mettre le bazar dans des lieux publics pour l'art... D'autant plus que c'est la première image que l'on a d'eux ! Et pourtant, plus l'on avance dans le livre et plus on apprend à apprécier ces bizarreries. Alors, forcément, quand l'histoire a pris un tournant plus policier, j'ai tout de suite été conquise !

 

La bizarrerie de Camille et Caleb est tellement importante que je ne me suis pas du tout sentie proche d'eux, par contre, du coup, elle m'a rapporchée d'Annie et Buster qui aimerait bien avoir une vie banale et rangée.

Par contre, tout au long du roman, l'on garde une certaine distance voire une froideur avec cette famille, mais en soit, cela ne m'a pas dérangée : certains évènements sont tellement décalés que je crois qu'en tant que lecteur, l'on a besoin de se recul.

 

L'écriture de Kevin Wilson m'a bien plu : le langage est simple, la narration est claire. C'est pile ce qu'il fallait vu le côté décalé de l'histoire. Si son écriture avait été chichiteuse ou compliquée, il aurait dressé une barrière supplémentaire avec le lecteur et rendu par la même occasion La famille Fang hors de porté de la majorité des lecteurs...

La famille Fang est un onvi littéraire très agréable !

 

Un grand merci à Laura et  aux éditions Presses de la cité de m'avoir permis de découvrir La famille Fang.

 

 

[les +] une histoire décalée et sympathiques, des personnages hors du commun, une narration agréable.

[les -] une histoire sans aucun doute trop bizarre pour certains.

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs