Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 06:15

 

 

 

 

Le choix d'Ivan

Sophie BELIN

Editions Oskar - 2014

127 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le train luxueux qui convoie Nicolas II et les siens à travers la Russie médiévale, Ivan est engagé comme domestique. Lui, fils de paysan, découvre une famille régnante unie et chaleureuse, et se lie avec Anastasia, fille cadette du tsar. Comment résister à une petite princesse vive et charmante, qui vous offre son amitié ? Pourtant, le cœur d'Ivan est resté dans son village, auprès de sa femme Sophia, tandis que celui de la Russie bat de plus en plus fort, de plus en plus rouge. A l'heure où les bolchéviques partent à l'assaut du pouvoir, menaçant la vie même des Romanov, chacun devra faire ses choix, Ivan comme Anastasia, grande-duchesse passée entre les mailles de l'Histoire.

 

Je tiens tout d'abord à remercier Sophie Belin pour l'envoi de son livre qui m'a beaucoup plu : quand j'étais petite j'adorai le dessin animé Anastasia et j'ai vraiment pris plaisir à me replonger dans ce grand mystère de l'histoire russe...

C'était la première fois que je découvrais un livre publié par les éditions Oskar et je dois dire que j'ai été très agréablement surprise : l'histoire est agréable, romancée mais pas trop, bien adapté aux enfants curieux d'en apprendre un peu plus sur l'histoire, et j'ai énormément apprécié le petit doc à la fin du bouquin nous expliquant les détails du passage historique choisi.

 

Honnêtement, je suis incapable de démêler le vrai du faux dans Le choix d'Ivan, mais, pour une fois, ça ne me gène pas tellement : c'est une partie de l'histoire européenne que je ne connais pas bien, qui m'intéresse mais qui est tellement entourée de mystères qu'une supposition de plus ou de moins ne change pas tellement la donne...

J'ai beaucoup aimé cette supposition de plus : Anastasia reste fidèle à l'image que j'avais d'elle et Sophia et Ivan sont vraiment deux personnes adorables. Leur histoire est pleine de tendresse, de courage et de dévouement pour leur pays : elle est vraiment touchante.

Sans oublier que le prologue à vraiment un rôle clef dans cette histoire : il donne beaucoup de mystère à l'histoire même si on se doute déjà de certaines choses et notamment de l'identité de cette Anna A. ...

 

L'écriture de Sophie Belin est très agréable et plutôt simple : malgré les faits historiques et politiques plutôt compliqués, on suit facilement se qu'il se passe dans Le choix d'Ivan sans être gênés par des détails que l'on ne maîtrise pas... J'ai beaucoup apprécié le dynamisme qui se détache de son écriture et son affection palpable pour les personnages auxquels elle a donné vie.

Une lecture que je vous recommande, à tout âge !

 

 

[les +] Une belle narration, des faits historiques, des aventures addictives !

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre :

Service presse Sophie BELIN

Challenge gourmand #3 : Thé

 

Du même auteur :

10 histoires pour dormir Le cerf-volant de Maya L'hôpital des doudous
Safran, blanc, vert

Repost0
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 06:15

 

 

 

 

 

Tes larmes et ton sang

Karen ROSE

MOSAÏC - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Oublier. Voilà pourquoi Dana Dupinsky se consacre vingt-quatre heures sur vingt-quatre au foyer qu’elle dirige à Chicago, et se dévoue autant aux femmes victimes de violence qu’elle y accueille. A ces femmes, elle met un point d’honneur à ne jamais poser de questions sur leur passé. Pourtant, elle donnerait cher pour cerner la véritable personnalité de Jane Smith, une nouvelle pensionnaire qui lui inspire un malaise profond. Pourquoi a-t-elle l’impression que cette femme au regard étrange cache quelque chose de trouble ? Et pourquoi Alec, son fils de douze ans, est-il si léthargique, si absent ?
Sa sombre intuition va se confirmer tragiquement : quelques jours seulement après son arrivée, Jane prend la fuite avec l’enfant. Horrifiée, Dana apprend alors que sa pensionnaire est en réalité une dangereuse psychopathe tout juste sortie de prison, et qu’Alec n’est pas son fils : elle l’a enlevé. Pour le retrouver, Dana n’a pas le choix : elle doit affronter Jane et sa folie meurtrière. Affronter aussi les terrifiants souvenirs resurgis dans son sillage. Un combat rendu plus périlleux encore par la troublante et perturbante présence à ses côtés d’Ethan Buchanan, le parrain d’Alec, lui aussi prêt à tout pour sortir l’enfant des griffes de Jane.

 

Je tiens tout d'abord à remercier l'équipe des éditions MOSAÏC pour l'envoi de ce livre que j'ai dévoré. J'avais déjà eu l'occasion de lire des Karen Rose dont un se passait dans ce foyer il me semble, mais je crois que c'est celui-ci qui m'aurait le plus passionnée.

 

En effet, le cadre de l'histoire m'a particulièrement plu. J'adore ce Hanover House et encore plus le fait que de tels foyers puissent exister. Dana et ses copines ont vraiment un travail formidable dont peu de personnes seraient capables de faire : j'ai beaucoup d'admiration pour se qu'elles font surtout qu'elles sont super gentilles.

J'ai bien aimé le fait qu'il y a deux intrigues voire trois dans ce livre : l'enlèvement du petit Alec, les choses étranges qui se passent dans le foyer et la relation amoureuse de Dana... En soit, dès le début, l'on sait que tout est lié, mais ça ne m'a pas empêchée d'être totalement portée par cette histoire : j'étais vraiment curieuse de découvrir comment les personnages découvriraient tous ces liens et surtout comment ils allaient faire pour arrêter tout ça !

 

Je me suis beaucoup attachée à Dana au cours de cette histoire : c'est une vraie gentille et elle est adorable avec toutes les personnes qu'elle est amenée à côtoyer. Bon, honnêtement, elle m'a un peu agacée par moment, mais j'ai vraiment apprécié suivre ses aventures.

Ethan est vraiment un personnage agréable : c'est assez le mec parfait en soit tellement il est gentil, drôle et visiblement plutôt beau garçon.

On côtoie finalement assez peu Randi et Alec pour les apprécier mais je pense qu'ils gagnent à être connu. Quant à Jane, j'espère ne jamais croiser sa route !

 

J'ai trouvé l'écriture de Karen Rose très agréable : on suit facilement les aventures de ses personnages, sans s'ennuyer et avec beaucoup de plaisir !

Je vous recommande Tes larmes et ton sang.

 

[les +] une narration et des personnages agréables, des intrigues intéressantes.

[les -] ...

 

Lu dans le cadre :

Service presse MOSAÏC

Challenge gourmand #3 : Thé

 

Du même auteur :

Dors bien cette nuit La cible de trop Le silence de la peur Personne pour t'entendre Tout près du tueur

Repost0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 06:15

 

 

 

 

 

Petits délices et grand amour

Nora ROBERTS

éditions MOSAÏC - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

La force d’un regard
Des palaces et des tables prestigieuses, Summer en fréquente chaque jour, elle qui est devenue en quelques années l’un des chefs les plus réputés au monde. Mais lorsque Blake Cocharan, propriétaire d’une chaîne de grands hôtels, lui propose de travailler pour lui, elle décline fermement son offre : comment, alors qu’elle chérit par-dessus tout son indépendance, pourrait-elle accepter d’exercer son art sous les ordres de quiconque ? Elle ignore que Blake, peu habitué à ce qu’on lui résiste, va tout faire pour la convaincre. Elle ne soupçonne pas non plus qu’elle-même, attirée dès le premier regard par le séduisant homme d’affaires, aura bien du mal à lui tenir tête.

Envoûtante passion
New York. Son rythme fou. C’est à cette vie-là que Juliet Trent aspirait en quittant sa petite banlieue paisible. Cette vie-là, et le travail de ses rêves : à vingt-huit ans, Juliet travaille enfin comme attachée de presse dans une grande maison d’édition. Un job merveilleux qui l’amène à organiser une tournée de promotion pour Carlo Franconi, le célèbre chef italien qui vient de publier son nouveau livre de recettes. Pour Juliet, le défi est clair : faire un succès du livre de Carlo, sans fondre de désir devant lui sous peine de se voir rejetée dans trois semaines, lorsque leurs chemins se sépareront.

 

Je tiens tout d'abord à remercier l'équipe des éditions MOSAÏC qui m'a permis de découvrir ces deux histoire écrites par Nora Roberts.
Honnêtement, j'ai mis pas mal de temps à lire ce roman : j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans la première histoire... cependant, j'ai lu la deuxième d'une traite.

 

En fait, je crois que mon problème avec la première histoire La force d’un regard - était que je ne me reconnaissais dans aucun des deux personnages et qu'ils ne me paraissaient pas forcément très sympathiques : je ne me suis pas attachée à eux. Pourtant Summer et Black ont vraiment tout pour eux mais je crois que, du coup, ils en deviennent assez artificiels : ils sont beaux, intelligents, riches et ils ont le monde à leurs pieds. Mais, je les ai trouvé assez froids et blasés... je n'ai pas eu l'impression qu'ils aimaient la vie. Et, pourtant, en les recroisant dans la seconde histoire, je les ai trouvé beaucoup plus sympathiques. Je ne sais pas si ce n'est qu'une impression ou non, mais j'ai trouvé qu'ils avaient beaucoup évolués.

 

La deuxième histoire - Envoûtante passion - m'a davantage plu et, je crois, que c'est grâce au personnage de Carlo. Il apporte une telle chaleur à l'histoire que c'est difficile de ne pas la suivre avec plaisir bien qu'elle reste également prévisible. Du coup, même si je n'avais pas spécialement d'atomes crochus avec Juliet, j'ai compris et approuvé ses différentes décisions : on a rien en commun mais il est certain que j'aurais agit de la même façon qu'elle dans son cas.

 

J'ai beaucoup aimé le fait que ces histoires se passaient au milieu de la culture gastronomique (et pas seulement parce que, grâce à lui, j'ai pu gagner des points au Challenge Gourmand !) : c'est assez rare dans ce genre de livre. Ce n'est pas forcément un milieu qui fait rêver même si dans ces deux histoires, il se révèle assez glamour !

 

J'ai encore une fois apprécié l'écriture de Nora Roberts tout en simplicité et en charme. J'ai pris plaisir à suivre les aventures de ses personnages même si celles-ci restent assez prévisible mais, dans tout les cas, elle m'a donné envie d'y croire.
Une lecture sympathique.

 

 

[les +] Un milieu original, une narration qui donne envie de croire à ces histoire.

[les -] Prévisible.

 

Lu dans le cadre :

Service presse MOSAÏC

Challenge gourmand #2 : Chocolat

Challenge gourmand #3 : Thé

 

Du même auteur :

Coupable Innocence

Repost0
7 mai 2015 4 07 /05 /mai /2015 06:15

 

 

 

 

 

Nouvelle tête

Sham MAKDESSI

House Made of dawn - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Cardon est l'un de ces pauvres types qui vit dans les étages inférieurs des tours gigantesques de la ville. Un statut social médiocre, un salaire misérable et peu de perspectives d'avenir. Oui, mais Cardon aime les belles choses. Ce bras bionique, par exemple, le modèle S50. Alors quand il se réveille un matin et qu'il s'aperçoit qu'on lui a volé son bras pendant la nuit, il s'embarque dans une histoire qui va le dépasser. Jusqu'à accepter de participer à une nouvelle expérimentation douteuse, immorale et illégale.

 

Je tiens tout d'abord à remercier Renaud des éditions House Made of Dawn de m'avoir envoyé ce livre qui m'a beaucoup surprise et avec lequel j'ai passé un très bon moment.

 

La maison d'édition présente cette nouvelle comme une dystopie et je dois dire que, connaissant bien les parutions de celle-ci, je me demandais ce qu'ils pouvaient bien entendre par ce terme... Effectivement, on est assez loin des dystopies jeunesses à la Hunger games, mais, il n'empêche que ça en est bien une !
J'ai beaucoup aimé l'univers que nous a créé Sham Makdessi dans cette nouvelle : il est futuriste avec ses nouvelles technologies et ses tours d'immeubles aussi hautes que les nuages... Pendant toute ma lecture, j'ai eu en tête un décor à la "cinquième élément".
J'ai également apprécié la façon dont se déroule l'histoire, mais aussi toute sa profondeur et sa complexité que l'on ne devine pas au premier abord : elle va vraiment très, très loin ! Le thème des greffes technologiques m'est assez dérangeant (dans le bon sens) et est vraiment bien travaillé ici : du coup, j'ai trouvé assez ironique qu'il existe un conseil d'éthique dans ce monde ;)
 

Cardon est un personnage assez étrange : au départ, on pourrait le prendre pour un "pauvre mec", un peu con, qui n'a pas franchement réussi socialement et qui noit son mal-être dans l'alcool... mais, au fur et à mesure que l'on avance dans cette histoire, on l'apprécie de plus en plus. Effectivement, il ne fait pas forcément rêver mais il a du courage, de la fierté et, surtout, il a un certain sens de la justice. Ça me plairait de savoir ce qui est devenu - et ce qu'il a fait - quelques années plus tard...

 

C'était la première fois que je découvrais l'écriture de Sham Makdessi et je suis plutôt conquise par cette rencontre bien que les débuts furent assez compliqués : il a une écriture vraiment très "nature" et imagée sans pour autant tomber dans le vulgaire. Du coup, une fois passé au dessus du côté "grande gueule" j'ai vraiment réussi à apprécier l'ironie des évènements et le dynamisme du style de l'auteur.
Une nouvelle que je vous conseille !

 

[les +] Une nouvelle décoiffante, dynamique et surprenante.
[les -] Un style d'écriture assez "grande gueule" qui m'a dérangée au début.
 

 

Lu dans le cadre :

Service Presse - House Made of Dawn Editions

Repost0
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 06:15

 

 

 

 

 

Une fille parfaite

Mary KUBICA

MOSAÏC - 2015

ebook - pdf

 

 

 

 

 

 

« Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux ni comment est son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt. » Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle vient de commettre une grave erreur. Et que rien, jamais, ne sera plus comme avant.

 

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Mosaïc et Sibylle pour l'envoi de ce livre qui m'a beaucoup plu ! Chers lecteurs, vous pourrez le découvrir en librairie à partir du 29 avril.

J'ai vraiment passé un bon moment avec ce roman aussi prenant que déstabilisant : les apparences sont vraiment trompeuses avec ce livre !

La narration est peu commune et pourra peut-être en agacer plus d'un : l'on suit trois personnages (Eve - la maman de Mia -, Gabe - l'enquêteur - et Colin - l'homme du bar -) sur l'"après" et le "précédemment" de la disparition de la jeune fille. Du coup, l'on change sans cesse de point de vue et d'époque : bien que ça ne m'est pas spécialement dérangée, je dois dire que ça m'a un peu ralenti dans ma compréhension de l'histoire : j'ai mis un peu plus de temps que d'habitude pour résoudre le mystère !

La fin est surprenante : même si j'y avais pensé, je ne m'attendais pas du tout à une telle chute. Bizarrement, elle remet beaucoup de choses en questions notamment sur nos "sentiments" envers certains personnages. Certains sont beaucoup moins réglo' que ce qu'ils essayaient de nous faire croire (les petits cachotiers !).
 

Je me suis attachée à tous les personnages au cours de ma lecture sauf James - le papa de Mia - qui est tout simplement imbuvable ! Dans le genre prétentieux, froid et moralisateur, on pourrait difficilement faire pire que lui...

Colin, Mia, Gabe et Eve sont tous les quatre des personnages assez attachants. Bien que j'avais une première image assez négative de certains d'entre eux au premier abord, j'ai appris à les aimer : ils m'ont tous beaucoup touchée.
C'est un peu différent pour le personnage de Mia : son histoire est plus sombre et on a plus de mal à la suivre dans ses choix, d'autant plus qu'on ne connait pas son point de vue sur les différents évènements. Même si elle parait adorable, il y a beaucoup de mystère dans sa vie ce qui met un peu de distance entre elle et le lecteur.

 

L'écriture de Mary Kubica est très agréable : on suit facilement les aventures des personnages. Heureusement que son écriture est simple parce que vu le format de son roman, une écriture compliquée aurait rendue quasi-impossible ma compréhension de l'histoire ! J'ai beaucoup aimé la tendresse avec laquelle elle tisse des liens entre les différents personnages : j'ai vraiment eu envie de croire à son histoire.
Un roman très différent !


[les +] beaucoup de mystère, des personnages touchants, une écriture simple et agréable.
[les -] une narration compliquée qui agacera certains.

 

 

Lu dans le cadre :

Challenge gourmand #2 : Chocolat

 

 

Du même auteur : 

 L'inconnue du quai

Repost0
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 06:15

 

 

 

 

Vent glacial sur trace numéro 6

Nicolas VILLAIN

House Made of Dawn - 2015

ebook - epub
 

 

 

 

 

 

 

Entre Gibson et K.Dick, Nicolas Villain nous dépeint une société dystopique et violente sur un fond original : celui du ski extrême.
D’un côté, les Urbains, êtres humains accros à la technologie qui modifient leur corps sans limite. De l’autre côté, les Sliders, accros à la vitesse et à la glisse, naturels de la tête aux pieds.
Au milieu, tels des charognards, les revendeurs d’organes qui lorgnent sur les physiques sans défaut des Sliders et les décortiquent jusqu’au dernier muscle pour les revendre aux Urbains en manque de chair fraiche et pure.


 

Depuis que j'en ai entendu parler pour la toute première fois sur le FB de la maison d'éditions, ce livre m'étonne : il est vraiment très très bizarre ce titre ! Pendant un bon moment, j'ai cru qu'il s'agissait d'une sorte de magazine publié par House Made of Dawn contenant des infos sur leurs dernières publications et des extraits de bouquins... Mais pas du tout ! Vent glacial sur trace numéro 6 est bien une histoire et, sans aucun doute, aussi intrigante que son titre ;p
Merci, Renaud, pour cet envoi : j'ai franchement passé un très bon moment avec cette nouvelle !

J'ai trouvé cette histoire aussi intrigante que déstabilisante : l'organisation du livre n'est vraiment pas commune ! En effet, il est construit comme une multitude de tranches de vie avec plusieurs personnages et, au fur et à mesure que l'on avance dans le texte, on se rend compte que leur chronologie est également assez aléatoire. Personnellement, ça ne m'a pas dérangée plus que ça, perturbée tout au plus... mais je pense que, pour certains lecteurs, cette organisation pourrait être un frein à leur lecture : c'est original mais je dois reconnaitre que ça a tout de même pas mal ralenti ma progression et ma compréhension de l'histoire.
Celle-ci est également très originale et fait même un peu peur. Ce sont des idées dérangeantes qui sont abordées dans cette nouvelle et, même si on sait que ça n'existe pas dans notre région du monde (ou très peu), ça reste tout de même inquiétant. L'image de ce corps en vie, totalement pillé, restera surement gravé en moi pendant très longtemps...
La chute de l'histoire m'a beaucoup plu : je l'ai trouvé très ironique ! C'est triste mais personnellement le coup de l'arroseur-arrosé m'a fait assez rire (jaune, je vous l'accorde).

 

Même si l'on croise plusieurs fois les mêmes personnages au cours de ce livre, je ne me suis pas attachée à eux. Je crois que c'est surtout du à l'ambiance très lourde de l'histoire : il y a un stress permanent dans ce livre qui est amplifié par le fait que l'on ne sait pas très bien qui sont les gentils et les méchants de l'histoire...
Pour une cinquantaine de pages numériques, ça ne m'a pas dérangée plus que ça. C'est même une bonne chose. Par contre, si ce livre aurait du être un roman, je pense que ça aurait été vraiment gênant pour notre progression dans l'histoire.

A travers Vent glacial sur trace numéro 6, j'ai pu découvrir l'écriture de Nicolas Villain qui, comme vous avez pu le comprendre, m'a beaucoup plu mais que j'ai également trouvée très complexe. Je suis vraiment contente que cette histoire ne soit pas plus longue car, même si j'ai beaucoup aimé ce texte, je sais pertinemment que l'auteur aurait fini par me perdre...
Du coup, j'ai hâte de découvrir une autre de ses histoires : je pense qu'il doit vraiment avoir un univers très riche !
Une nouvelle très spéciale à découvrir !


[les +] un univers étrange, une écriture déstabilisante, une histoire dérangeante...
[les -] ... qui peuvent être de trop pour certains lecteurs.

 

 

Du même auteur :

 Agonie sous ciel vert

Repost0
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 06:15

 

 

 

 

Les temps d'avant, tome 1
Jusqu'au Crépuscule

Laurent ANDRE

Christelle HEDIN

AETH - 2013
ebook - PDF

 

 

 

 

Paris, 13ème arrondissement, été 70, cinq enfants font connaissance.
Une belle amitié va naître entre Marie, Julie, Christophe, Philippe et Lucas, intemporelle malgré les années qui passent. Espiègles, débordants d'énergie et de lubies, ils se lient un peu plus chaque jour, partageant jeux, activités sportives, découvertes technologiques, fous rires, peines et drames familiaux.
Les cinq amis grandissent, toujours animés par cette même amitié devenue fusionnelle, et vivent leur premier amour, leur première expérience sexuelle. Qui n'a pas un jour rêvé de revivre ses premières fois exaltantes ?
Une histoire qui vous transporte dans les années 70-80 et vous immerge dans la vie trépidante de ces cinq enfants à la vie, à la mort…

 

Je tiens tout d'abord à remercier Steven des éditions AETH qui m'a fait parvenir ce livre. Je ne connaissais pas du tout cette maison d'édition avant ce partenariat et, à travers lui, j'ai vraiment fait une belle découverte.
Ah, et il me fait également gagner un point supplémentaire pour le Challenge Gourmand autour du chocolat ;p

Jusqu'au Crépuscule est vraiment une très belle histoire, pleine de vie et de sentiments forts. J'ai beaucoup aimé cette intemporalité des choix et des actions de ces enfants : j'ai beau être née une vingtaine d'années plus tard, je me suis reconnue dans ce livre (et j'ai adoré les références à Indochine : j'adore tellement ce groupe !).
On suit cette bande d'amis de leur rencontre au bac (à sable) à leur passage du bac(calauréat), entre temps on découvre leurs bêtises, leurs lubies et leurs premiers amours... Je me suis reconnue dans la cohésion de leur groupe et dans mes amitiés qui durent depuis... oulà !... au moins quinze ans pour certaines. Parce que c'est vrai que quand on rencontre certaines personnes, on sait très bien qu'on fera un long chemin avec eux et que c'est exactement ce qui se passe pour Lucas, Christophe, Philippe et la jolie Marie (et un peu plus tardivement Julie).
J'ai aimé la crédibilité des différents évènements même si ceux-ci paraissent parfois assez extraordinaires (je pense notamment à la vie de Lucas après ses évènements familiaux ou aux différents passe-temps des amis parfois très dangereux).
La fin de ce roman m'a vraiment choquée : je m'attendais bien a tout sauf à ça ! Mais du coup, je comprends beaucoup mieux le choix de ce titre... Je suis très curieuse de découvrir ce qu'il va arriver ensuite aux amis.

Les personnages m'ont énormément plu, surtout Marie : elle et moi sommes vraiment très différentes l'une de l'autre et pourtant, je me suis reconnue à travers elle grâce à ses principes (même si je ne partage pas certains de ses choix).
J'ai été assez déçue de ne pas en apprendre plus sur Philippe qui est, d'après moi, le plus touchant de la petite troupe. Il est tellement discret et timide que je trouve dommage qu'on ne puisse pas en savoir plus sur lui... Et sur Julie également.
Lucas est le personnage le plus abordé dans ce roman et même si son histoire est assez exceptionnelle, touchante et fascinante, je n'ai pas tellement accroché au jeune homme : il est beaucoup trop parfait, trop lisse. Cela-dit, cette remarque s'applique à toute la bande d'amis : tout est beaucoup trop facile pour eux et ça perd en charme...

C'était la première fois que je découvrais l'écriture de Christelle Hédin et Laurent André et je suis totalement ravie par cette rencontre : je n'ai pas du tout remarqué de différences d'écritures au cours de ma lecture (j'ai absolument horreur de ce genre de choses). J'ai vraiment pris plaisir à suivre les aventures de ces jeunes gens et j'ai franchement hâte de découvrir la suite de leur aventure (surtout avec cette fin...).
Un premier tome que je vous conseille chaudement.

 

 

[les +] beaucoup d'émotion, des souvenirs partagés avec le lecteur, un extrait "de vie".
[les -] des personnages un peu trop "parfaits" pour être vraiment crédibles.

 

 

Repost0
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 07:15

 

 

 

 

Rossetti & MacLane, tome 4

Trois balles dans le buffet

Jérôme DUMONT

éditions Jérôme Dumont (2013)

ebook - epub

 

 

 

 

 

Alors que Gabriel se prépare à marier Martinez, son meilleur ami, son emploi du temps va être bouleversé : on a tiré sur Ange, le parrain du quartier du Port !
Il n’en faut pas plus pour entraîner Gabriel Rossetti et Amandine MacLane sur la piste de ce qui ressemble à un classique règlement de comptes.
Cette nouvelle enquête touche personnellement le désormais célèbre avocat et aura des répercussions inattendues sur son entourage.
Plongez au cœur d’une nouvelle enquête riche en rebondissements qui n’aura de cesse de vous surprendre !

 

Comme pour les trois tomes précédents, je remercie chaleureusement Jérôme Dumont pour l'envoi de ce livre  : j'ai, encore une fois, passé un excellent moment en compagnie de Gab' et Dine.
Je crois même que ce tome est mon préféré de la saga (du moins pour l'instant) : l'histoire ne tourne pas autour d'Amandine ce qui lui confère une touche d'originalité par rapports aux romans précédents. De même, j'ai beaucoup apprécié en apprendre enfin un peu plus sur Ange.

J'ai aimé cette histoire au coeur du grand banditisme : il y a finalement assez peu d'auteurs qui s'y attaquent et, dans le cas de Trois balles dans le buffet, ça a le mérite d'être bien fait. Bon, il faut dire aussi que si ça marche aussi bien, c'est sans doute également dû au fait que ça concerne Ange, que l'on a déjà aperçu plusieurs fois dans la série.
J'ai également bien accroché à l'histoire concernant les policiers : ce tome ne manque décidément pas de piquant !
Sans oublier le fait que c'est décidément très plaisant de voir Robert et Chloé aussi heureux ensemble ;p

Je crois que la chose qui m'a le plus plu dans ce tome, c'est vraiment le fait d'en apprendre enfin davantage sur Ange : on le croise régulièrement depuis le premier tome, mais, en soit, on ne savait rien du tout du personnage. Bon, ce n'est pas totalement vrai non plus, mais il est clair qu'on fait difficilement plus mystérieux que lui (quoiqu'il y a aussi M. André - mais on ne le croise pas dans ce tome). J'appréciais déjà Ange avant ce tome mais, maintenant, il est certain que j'ai vraiment du respect pour lui : il est inquiétant mais il ne manque pas de parole.
J'ai également apprécié revoir Gabriel et Amandine mais je n'ai pas eu l'impression d'en apprendre davantage sur eux-deux. Sans être une déception, c'est tout de même un petit regret.

J'ai encore passé un très bon moment à travers les mots de Jérôme Dumont. C'est vraiment un excellent écrivain plein de fluidité et de dynamisme. Certes, ses histoires sont toujours assez incroyables mais, avec lui, on a envie d'y croire !
Une saga à découvrir !

 

 

[les +] Des révélations sur Ange, une histoire inovante, une jolie narration.

[les -] Aurait-on déjà fait le tour de Gabriel et Amandine ?

 

 

Du même auteur :
Just Married Sacrifiées
■ David Atlan  tome 1 : Le bout du tunnel tome 2 : Le dessous des cartes
Rossetti & MacLane tome 1 : Jeux dangereux tome 2 : Une enquête cannoise tome 3 : Une affaire de famille tome 4 : Trois balles dans le buffet tome 5 : Un froid de loup tome 6 : Scoumoune niçoise  tome 7 : Tension à bord tome 8 : L'Arlésienne tome 9 : La preuve par neuf tome 10 : Des cadavres dans le placard tome 11 : Quitte ou double

Repost0
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 07:15

http://img.livraddict.com/covers/146/146992/couv51603973.jpg

 

 

 

 

Et la mort perdra tout empire

Jean BURY

House Made of Dawn Editions (2015)

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

La guerre totale est engagée et il est maintenant évident qu’aucun camp n’en sortira vainqueur. Mais la lutte doit continuer jusqu’à la dernière munition, jusqu’au dernier soldat, jusqu’à la dernière étincelle. Dans ce brouillard de sang et de poudre, une musique perce timidement : celle du fifre. Et quelques vers dont l’origine est inconnue résonnent en chœur avec elle.

Plus un cri de mouette à leurs oreilles
Ni de fracas de vagues sur les rivages ;
Là où la fleur surgissait, aucune fleur
Ne poussera plus sous les déluges ;
Ils seront morts et fous, simples clous,
Mais les têtes martelées jailliront entre les fleurs
Au soleil jusqu’à l’effondrement du soleil,
Et la mort perdra tout empire.

 

Je tiens tout d'abord à remercier les Editions House Made of Dawn pour m'avoir – une nouvelle fois – envoyé leur dernier Court Lettrage.
Franchement, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre avec cette nouvelle : au moment de la commencer, je n'avais plus de connexion internet, donc autant dire que je ne savais pas du tout de quoi pouvait bien parler cette histoire ! Surtout au vu de son titre bien énigmatique (Hé ! Tant que j'y pense, ça me fait un point de plus pour le challenge lire sous la contrainte 'mort' !)...

En fait, Et la mort perdra tout empire est une histoire de guerre fantastique, dans un futur proche, européen, entre des humains et des loups. La découverte à été vraiment bonne : j'ai passé un excellent moment en découvrant cet univers !
J'ai beaucoup aimé le fait que l'on découvre l'histoire sous plusieurs angles, grâce à l'avis éclairé et aux impressions à chaud de personnages clef de l'histoire : le caporal Barraine, le fifre Absil, le médecin-colonnel Bruneau le sergent Liatochinski et le caporal Alain. Au début, j'avais l'impression que tous les avis allaient dans le même sens à cause du fait que tous ces personnages soient du même camps, mais en fait c'est loin d'être le cas ! Jean Bury m'a bien eu ! J'ai du relire à plusieurs fois un passage pour être sure d'avoir bien compris tellement que ça me semblait peu possible : vous le verrez par vous-même, la fin est vraiment très surprenante ;)

D'une certaine façon, je me suis beaucoup attachée à certains personnages. Seulement deux en fait : Absil et Liatochinski. Ces deux-là sont de loin ceux qui nous montrent le plus leur part humaine, qui s'investissent surement le plus dans l'histoire mais aussi ceux qui semblent le plus proche de nous : quelque part, ils n'ont pas été perverti par la guerre et garde ces réactions que l'on a tous aujourd'hui face aux horreurs de celle-là.
Par ça, je ne veux pas dire que le caporal Barraine, le médecin et le caporal Alain ont perdu toutes émotions, non. Juste qu'ils sont trop pris par la guerre et la volonté de la gagner qu'ils en oublient un peu tout le reste, mais aussi qu'ils ont vu trop de morts pour pouvoir réellement prendre ceux-là en considération.

C'était la première fois que je découvrais l'écriture de Jean Bury, et, il est certain que ce ne sera pas la dernière ! J'ai tout de suite été entrainée dans son histoire, captivée en fait par ce qu'il se passait et je n'ai pas pu m'arrêter de lire avant que la nouvelle soit terminée (même si en soit elle ne fait qu'une soixantaine de pages virtuelles). Il a vraiment une écriture fluide, dynamique et intrigante, j'ai vraiment été surprise en découvrant Et la mort perdra tout empire !
Une nouvelle que je vous conseille, vraiment.

 


[les +] du suspense, de bonnes surprises, des personnages attachants et une écriture très agréable.
[les -] A quand votre prochaine nouvelle, M. Bury ? ;p

 

 

Du même auteur :

Faon   Tous les robots s'appellent Alex

Repost0
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 07:15

 

 

 

 

Les enfants de Karia
Anthony HOLAY

House Made of Dawn Editions (2015)
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Depuis plusieurs mois, les enfants de la petite ville de Karia disparaissent mystérieusement. Les villageois effrayés parlent d’une sorcière et d’êtres revenus d’entre les morts…
Kenan, un jeune Redresseur de Foi est envoyé pour mener l’enquête.

 

Quand, ce mois-ci, j'ai reçu en partenariat le nouveau court lettrage des Editions House Made of Dawn et que j'ai vu qu'il s'agissait d'une nouvelle d'Antony Holaydont j'avais adoré Incubes – j'ai cru que je ne pourrai jamais attendre avant de le lire ! C'est quand même impressionnant que j'ai pu tenir une dizaine de jours du coup ;p

L'histoire des Enfants de Karia est assez particulière et compliquée, du coup, j'en ai peut-être un peu moins profité que ce à quoi je m'attendais : personnellement, je ne savais pas du tout ce qu'était un redresseur de foi et j'ai fait un peu trop confiance à Kenan – le personnage principal – sur ses motivations pour atterrir dans cette ferme : du coup, quand les vraies raisons ont été mises à jour, je n'ai rien compris du tout à ce qu'il se passait !
Cela dit, mise à part ça, j'ai franchement passé un excellent moment : cette histoire est très agréable, fantastique comme je les aime et suffisamment tordue (bien qu'assez prévisible) pour être surpris et passer un bon moment.

Kenan est un personnage très agréable à suivre, du coup, j'espère que l'on aura potentiellement la chance de découvrir d'autres de ses aventures. Bizarrement, il m'a un peu fait penser au personnage de l'Epouvanteur de la série éponyme : tous deux courent après les créatures fantastiques pour les chasser, les emprisonner ou bien les tuer. Bref, j'ai tout de suite adhéré aux valeurs de Kenan qui m'a semblé bien droit dans ses bottes et, du coup, ça à été vraiment un plaisir de suivre ses aventures.
Par contre, les personnages de la ferme m'ont tout de suite déplu, même les plus sympathiques : ils sonnaient faux. Du coup, je n'ai pas été vraiment surprise de découvrir la réelle identité des fauteurs de troubles. Seule la vieille femme m'a réellement surprise et j'ai vraiment été triste de découvrir ce qui lui était arrivé.

 

L'écriture d'Anthony Holay est vraiment très agréable. Personnellement, j'ai trouvé très différentes les ambiances de ses deux nouvelles : Incubes m'avait franchement mise mal à l'aise tandis que je trouve Les enfants de Karia plutôt adapté à un public plus jeune (ça doit être à cause de l'Epouvanteur ça)... En tout cas, son écriture est fluide, dynamique et c'est un vrai plaisir de suivre son histoire !
Une courte nouvelle que je vous conseille si vous aimez les histoires qui font (gentiment) peur !

 


[les +] Une belle narration, une histoire un peu inquiétante et prenante, des personnages mystérieux.

[les -] Un peu prévisible et quelques passages qui m'ont embrouillée.

 

 

Du même auteur :

Incubes

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs