Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 05:00

 

 

 

 

 

Quatre enquêtes d'Erem de l'Ellipse

Anthony BOULANGER

Mots & Légendes - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

Dans une France médiévale à l’histoire revisitée par les Clans et les rituels, Erem du Clan de l’Ellipse met ses déductions hors du commun au service de la justice pour élucider les crimes et les énigmes les plus étranges de son monde.
Suivez son histoire depuis Paris, en passant par Strasbourg, Rouen et Provins, où il affrontera, tour à tour les mystères et les dangers de ces villes, qu’ils prennent la forme d’une simple lettre, de reptiles humanoïdes, de pétrifications et de complot.

Meurtre à Provins, l'une des quatre nouvelles de ce recueil, a été récompensée par le prix Zone Franche 2011 lors de sa première publication dans le webzine Mots & Légendes 3.

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier Ludovic des éditions Mots & Légendes pour l'envoi de cet ebook. Ayant déjà lu la plupart des nouvelles publiées par cette maison (et émasculé un de leurs auteurs - Siel - ainsi que râlé pendant des plombs et des plombs à propos d'une histoire de majuscules), j'ai vraiment été flattée par cette proposition que je ne pouvais pas refuser !

 

Franchement, j'ai passé un excellent moment dans l'univers d'Anthony Boulanger que j'ai redécouvert par cette même occasion. Je ne saurais pas vraiment comment décrire l'ambiance de ce livre - historique ? fantastique ? steampunk ? - mais toujours est-il qu'elle est bien présente et m'a emmenée très loin de chez moi. Ce décor français revu m'a beaucoup plu et fait voyagé dans des villes que je ne connaissais pas.
J'ai trouvé que les différentes enquêtes étaient superbement menées : les indices sont minces mais cohérents et la découverte du coupable toujours surprenantes (même si, des fois, on s'en doutait un peu quand même !). J'ai bien aimé le ton assez froid et professionnel qui donne un côté assez Sherlock à l'histoire.
Les quatre nouvelles sont assez différentes les unes des autres ce qui fait qu'elles se complètent bien. J'ai beaucoup aimé le fait qu'elles se passent systématiquement dans des lieux différents et avec des personnages différents ce qui donne à ce recueil une grande richesse.
Ah, et j'ai failli oublier d'écrire le plus important ! J'ai trouvé que la particularité de l'univers d'Erem était très bien expliqué grâce à la première nouvelle : il est toujours difficile de comprendre des choses aussi complexes que des castes (c'est plus compliqué que ça en vrai), mais là, c'est très bien fait et clair.

 

Le personnage d'Erem m'a autant plu qu'il m'a déstabilisé. On sait finalement assez peu de choses sur lui et il y a peu de facteurs temporels dans ces nouvelles... Du coup, je ne saurais dire quel âge il a dans chacune de ses enquêtes (sauf dans la première où il est adolescent) et ça m'a assez perturbée. D'autant plus qu'il a l'air d'avoir beaucoup d'expérience et de maturité : bref, entre un quarantenaire et un soixantenaire, mon coeur balance !

 

Anthony Boulanger m'a assez bluffée par ses nouvelles. Comme je le disais plus haut, j'ai été très étonnée de la richesse de son univers (le prix Zone Franche 2011 est plus que mérité) et notamment par la simplicité avec laquelle il nous présente des choses compliquées. Son écriture est fluide et plein de caractère : j'ai vraiment pris plaisir à suivre les aventures d'Erem que j'espère retrouver très prochainement dans un nouveau recueil (Anthony, Ludovic, le message est passé ! ;p).
Un recueil aussi étonnant que prenant !

 

 

[les +] Un univers riche, mystique et magique, une écriture simple et fluide.
[les -] Bref, il est vieux ou pas Erem ?

 

 

Lu dans le cadre :

Service presse - Mots & Légendes

 

 

Du même auteur :
 41 unités temporelles  Sur les ruines du monde : 10 histoires apocalyptique

Repost0
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 05:00

 

 

 

 

A perdre la raison

Sébastien BREGEON

Sébastien Brégeon - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Qu'il est doux de ne pas avoir tort ! Qu'il est bon d'avoir raison !
Une soirée endiablée où vous vivrez pour le jeu, vous ne penserez plus qu'à une chose, avoir raison.

Un jeu de questions-réponses avec remise de prix immédiate. Tout pour devenir accroc en peu de temps.
Les questions s'enchaînent, les récompenses aussi. Les prix deviennent rapidement intéressants, font tourner la tête, jusqu'à atteindre des sommets vertigineux de volupté.
Mais faites un faux pas et c'est la descente aux enfers !

Le 1er prix ? Répondez correctement sans jamais vous tromper pour le découvrir et passez à la postérité.
Dans votre quête, vous partirez à la découverte de plaisirs insoupçonnés, mais faites attention à ne pas perdre la raison.

 

 

Un grand merci à Sébastien Brégeon pour l'envoi de cette nouvelle vraiment pas comme les autres !

 

En effet, celle-ci m'a pas mal perturbée dans le sens où je ne m'attendais pas du tout à lire ce genre d'histoire ! Dans A perdre la raison, on perd le côté horrifique des nouvelles pour rentrer dans une ambiance plus charnelle et érotique... Cependant, l'univers reste très soft : concrètement, on n'entre pas du tout dans les détails.

Personnellement, une fois l'effet de surprise passé, j'ai assez bien accroché à cette histoire avec ses créatures mystérieuses et son ambiance de couple plutôt explosive ! J'ai bien aimé l'ironie des situations même si j'ai trouvé la relation du couple assez malsaine : je ne sais pas si ils se rapprochent doucement de la rupture, mais, en tout cas, ils ne m'ont pas fait rêver.

 

Du coup, forcément, Pierre et Sophie ne sont pas franchement sympathiques : le fait de les voir par les yeux de l'autre renforcent leurs défauts et leurs mauvais côtés ce qui accentue également l'ambiance très dérangeante de cette nouvelle.

 

La fin m'a bien plu : on se doute assez rapidement de ce qui est en train de se passer sous nos yeux mais ça ne m'a pas dérangée. En effet, c'est assez envoûtant mine de rien !

J'ai beaucoup apprécié retrouver l'écriture de Sébastion Brégeon notamment avec ce changement d'ambiance qui m'a fait un peu peur au début ! Cela dit, il s'en est très bien tiré et l'émotion est encore une fois au rendez-vous :)

Une nouvelle très différente des précédentes mais tout aussi bien !

 

 

[les +] une ambiance particulière, beaucoup d'imagination.

[les -] des scènes pouvant mettre mal à l'aise les plus jeunes lecteurs.

 

 

Lu dans le cadre :

 

 

Du même auteur :

Fantastiques nouvelles tome 0 : A bras raccourcis tome 1 : A couteau tiré tome 2 : L'eau qui dort tome 3 : L'envers du décor tome 4 : Grain de sable tome 5 : Amour éternel tome 7 : Volte-face

Repost0
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 05:00

 

 

 

 

Iris Chevalier et la pierre élémentaire
Florence CABRE

Florence Cabre - 2015
ebook - PDF

 

 

 

 

 

 

En ce début d’année scolaire, Iris Chevalier est assaillie par le doute. Elle souffre de maux de tête incompréhensibles quand elle télépathe. Son grand-père Nekoha, roi déchu, lui annonce des changements notoires au collège de Vinci. Pour couronner le tout, il lui est impossible de se rappeler ce qui s’est passé le jour de l’ouverture de la porte vers la Galoucie !
Et alors qu’elle a perdu tout espoir de retrouver son père, elle reçoit une enveloppe mystérieuse contenant une lettre énigmatique et une boussole qui n’indique pas le nord.
Il n’en faut pas plus à Iris, pour se lancer avec ses deux amis galouks, Lucas et Angèle, dans une nouvelle quête qui leur fera vivre une aventure fantastique singulière pétrie de rebondissements !

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier Florence CABRE pour l'envoi d'Iris Chevalier et la pierre élémentaire : je gardais un bon souvenir du premier tome, du coup, j'ai été ravie de retrouver cette jeune fille très surprenante !

 

J'ai été d'autant plus ravie par cette lecture que les petites choses qui m'avaient dérangées dans le premier tome ont visiblement disparues (ou presque !) dans celui-ci, notamment en ce qui concerne Iris. J'ai trouvé l'adolescente beaucoup plus mature et en accord avec son âge dans cet épisode : elle a moins de réflexions "bébés" et déforme beaucoup moins les expressions françaises (ce qui rend ces rares cas plutôt drôles !).

Les autres personnages sont également sympathiques, notamment les amis d'Iris même si j'ai eu un peu de mal avec le nouveau venu - Tito - et Arisi : je trouve que ces deux-là sonnent assez faux...

 

J'ai trouvé ce second tome des aventures d'Iris amusant et ai particulièrement apprécié les moments passés à l'académie. Les changements ayant trait à celle-ci m'ont d'ailleurs bien plu : j'aime beaucoup le côté "Harry Potter" que prend l'histoire par cette occasion.
Comme pour le premier tome, j'ai été assez étonnée par le fait que la recherche du papa d'Iris reste finalement assez secondaire. Bien sûr, cette idée ressort régulièrement, mais ce n'est pas vraiment l'intrigue principale.

 

Encore une fois, j'ai beaucoup apprécié l'écriture de Florence Cabre tout en finesse et en bonne humeur : elle se lit facilement et je pense que les enfants se reconnaitront dans le caractère aventureux d'Iris. Son texte est fluide et amusant : j'ai passé une excellent moment !

Un roman jeunesse d'aventure fantastique plein d'humour !

 

 

[les +] Drôle, entraînant, magique.

[les -] Une structure étonnante.
 

 

Lu dans le cadre :

 
 
Du même auteur :
Pointe Noire : Mordue 
Iris Chevalier    tome 1 : Iris Chevalier et les secrets du jardin
Repost0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 05:00

 

 

 

 

 

Le goût de la vie

Anouska KNIGHT

Harlequin - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

Dans sa vie, Holly n’a que trois priorités : sa famille (même s’il faut avouer que, ces derniers temps, sa sœur, enceinte jusqu’aux dents, lui tape prodigieusement sur le système), son chien Dave (boule d’amour probablement issue d’un croisement entre un labrador et une vache) et sa boutique de pâtisserie, Cake, qu’elle tient avec son meilleur ami, Jesse. Le reste, elle s’en fiche : plus rien n’a d’importance à ses yeux depuis que Charlie, son mari, son âme sœur, est mort dans un accident de voiture.
Mais voilà que déboule dans sa vie un certain Ciaran. Ciaran est beau, Ciaran est riche, Ciaran est écossais. Mais, surtout, Ciaran la trouble profondément et provoque en elle des sensations inattendues… Non, non et re-non, l’amour, elle y a déjà goûté et cela lui a laissé un terrible goût amer. Un goût de douleur et de solitude, de larmes et de regrets. Et, pourtant, une part d’elle ne peut s’empêcher de croire qu’il est – peut-être – l’ingrédient qui manque à sa vie…

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Harlequin pour m'avoir permis de découvrir Le goût de la vie.

 

Ce roman est assez différent des romans chick-lit habituels : il est assez triste en fait. Quand on rencontre Holly, elle ne s'est pas encore remise de la disparition de son époux, deux ans plus tôt, et vit totalement dans ses souvenirs. Bizarrement, en revivant avec elle certaines situations passées, j'ai eu l'impression que son couple n'allait plus très bien et qu'une rupture avec Charlie était proche... Puis, Holly rencontre Ciaran et reprend peu à peu goût à la vie ! Alors, forcément, ça ne se fait pas d'un seul coup, mais ces changements sont crédibles et assez mignon.

J'ai beaucoup apprécié les relations et les histoires que l'on découvre entre Holly et sa soeur, Martha. Bien qu'elles soient terriblement différentes, les deux soeurs s'entendent à merveille et sont vraiment très proches.
En grande gourmande, j'ai également beaucoup aimé le cadre pâtissier de l'histoire même si je pense que l'auteur aurait pu jouer davantage avec.

 

Holly est vraiment une jeune femme touchante et agréable : difficile d'imaginer que quelqu'un puisse lui vouloir du mal ! Elle est douce, avenante et, visiblement l'on peut compter sur elle.
Ciaran est un peu plus stéréotypé dans le genre du BG affreusement riche et profitant à fond de son célibat avant d'oublier toutes les filles en croisant le regard d'Holly. Bon, c'est mignon, mais déjà vu.
Par contre, le personnage de Jesse m'a assez choquée : comment ce-fait-il que ce stéréotype gay ne le soit justement pas ?! Bref, un mystère à résoudre ;)

C'était la première fois que je découvrais l'écriture d'Anouska Knight et la découverte est bonne : le ton est fluide et nous fait passer par toutes les émotions. Par contre, beaucoup de mes questions sont restées sans réponses et certaines réactions de personnages m'ont semblées difficiles à croire : après, c'est sans doute aussi que je suis très différente d'eux.

Un roman chick-lit agréable et différent.

 

 

[les +] Une palette d'émotion, des personnages agréables.
[les -] Certaines réactions m'ont semblées étranges par rapport à ce que j'aurais fait.

 

 

Lu dans le cadre :

Repost0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 05:00

 

 

 

 

Amour Eternel

Sébastien BREGEON

Sébastien Brégeon - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Seul en pleine mer, un accident peut vite tourner au drame. Et lorsque le soleil étouffant, accablant, attaque sans relâche, l'agonie est un vrai supplice.

Giorgio va connaître cette mauvaise fortune, se retrouvant face à lui-même et ses démons. L'insolation va le faire gamberger. Ses secrets les plus profonds, les plus noirs vont ressurgir et le hanter.

Il va devoir affronter son pire ennemi, lui-même, avant de découvrir la signification d'une promesse qui lui a été faite il y a très longtemps.

 

 

Un grand merci à Sébastien Brégeon pour l'envoi de cette nouvelle.

 

Pour être franche, je l'ai moins appréciée que les précédentes. J'ai trouvé l'histoire moins prenante et impressionnante, elle m'a moins touchée et je l'ai trouvée plus banale que les autres... Attention, ça ne veut pas dire qu'elle n'est pas bien !
Pourtant, pour une fois, j'avais trouvé directement le fils conducteur entre cette nouvelle et la précédente (Grain de sable) (facile ! La mer !) et l'histoire reste sympathique. J'aime beaucoup les histoires de pêcheurs et celle-là à plutôt un bon potentiel... Mais, je ne sais pas... Je crois que ce n'est pas ce à quoi je m'attendais : peut-être une histoire de monstres marins ou, encore mieux, de sirènes !

Cependant, j'ai beaucoup aimé la différence de ton entre les souvenirs de Giorgio et ce qui se passe dans le présent : les deux ambiances sont vraiment différentes et j'ai beaucoup apprécié cette dualité.

 

Giorgio et Amandine ne m'ont pas vraiment été très sympathiques : quand ils sont ensemble, ils sont particulièrement niais et, quand ce n'est pas le cas, ils deviennent totalement amères... Bref, aucune de ces situations ne m'a vraiment plu !

Par contre, j'aurais bien aimé en savoir un peu plus sur leurs relations à l'époque et notamment vis à vis de leurs parents...

 

Comme toujours, j'ai passé un bon moment en lisant cette nouvelle de Sébastien Brégeon : le ton y est et nous donne envie de croire à cette histoire d'amour pas comme les autres. Par contre, j'ai trouvé la fin très étrange et assez perturbante : ça fait assez sciences-fiction tout ça ! ;)
Une nouvelle agréable.

 

 

[les +] Deux ambiances, un ton agréable.
[les -] Un peu en-dessous des nouvelles précédentes.

 

 

Lu dans le cadre :

Service Presse - Sébastien BREGEON

 

 

Du même auteur :

Fantastiques nouvelles tome 0 : A bras raccourcis tome 1 : A couteau tiré tome 2 : L'eau qui dort tome 3 : L'envers du décor tome 4 : Grain de sable tome 6 : A perdre la raison tome 7 : Volte-face

 

Repost0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 05:00

 

 

 

 

Se lever à nouveau de bonne heure

Joshua FERRIS

JC Lattès - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Paul O’Rourke est un dentiste hors-pair, un New-Yorkais qui entretient avec sa ville des rapports ambigus, un athée convaincu, un supporter désenchanté des Red Sox, et grand amateur de mokaccino. Et pourtant il est hors du monde moderne. Son métier, certes, occupe ses journées, mais ses nuits ne sont qu’une succession de regrets ; il ressasse les erreurs qu’il a commises avec Connie, son ex-petite amie (qui est également l’une de ses employées) et, tour à tour, vitupère ou s’émerveille devant l’optimisme du reste de l’humanité.
Ainsi va sa vie, jusqu’à ce que quelqu’un se fasse passer pour lui sur le web. Impuissant, Paul O’Rourke voit, avec horreur, paraître en son nom un site internet, une page Facebook et un compte Twitter, qui semblent vouloir faire l’apologie d’une religion ancienne tombée dans l’oubli. Mais cette imposture on line, bientôt, ne se contente plus d’être une simple et odieuse atteinte sa vie privée. C’est son âme même qui se retrouve en danger, car son double numérique est peut-être bien meilleur que sa version de chair et de sang. Ce nouveau roman de Joshua Ferris, vertigineux d’inventions, emprunt d’un humour caustique, s’attaque aux trois fondamentaux de notre existence moderne : le sens de la vie, l’inéluctabilité de la mort, et la nécessité d’avoir une bonne hygiène dentaire.

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions JC Lattès pour l'envoi de ce roman. Son résumé m'avait beaucoup intriguée et, en effet, j'ai passé un très bon moment avec ce roman très surprenant.

 

Se lever à nouveau de bonne heure n'est pas franchement un livre comme les autres, notamment à cause de son ambiance. Ce n'est vraiment pas avec cette histoire que vous allez rêver de gentils petits bisounours ! Non, pas qu'elle fasse peur, juste que l'atmosphère est particulièrement lourde et pesante... Le ton de l'histoire m'a également déstabilisée : ce livre ne respire pas la joie et l'on sent réellement toute la profondeur du désespoir de Paul.
J'ai bien aimé l'intrigue avec le pirate virtuel même si j'ai beaucoup moins accroché avec la philosophie qu'il met en avant : tout ce charabia religieux m'a assez effrayée... C'est assez sectaire en faire.
J'ai également bien aimé les histoires du bureau et notamment la relation de Paul avec Connie, les frasques de Betsy et les silences d'Abby. Cela dit, ce sont tout de même les histoires de dentistes et ces bouches dans un sale état qui m'ont le plus passionnée (je sais, je sais, je suis bizarre ! #medecinemapervertie).

 

Du coup, Paul n'est pas particulièrement sympathique : il faut dire qu'il n'a pas franchement fait le deuil de sa relation avec Connie et que son métier de dentiste ne le passionne pas... Bref, il déprime un peu ce qui n'aide pas forcément à se reconnaitre en lui.
Les autres personnages sont davantage sympathiques mais on les croise finalement assez peu souvent dans ce roman. Cela dit, j'ai beaucoup aimé les réflexions de Betsy qui m'ont beaucoup amusée !

 

L'écriture de Joshua Ferris est agréable et fluide. J'ai beaucoup apprécié la diversité des émotions qu'il m'a procuré tout au long de son histoire et ai été surprise par le côté crédible de la nouvelle "religion" qu'il nous décrit : elle est très détaillée, avec des textes à l'ambiance sacrée. Il doit y avoir un gourou qui se cache en cet auteur ! ;)
Une belle découverte, très différente et assez perturbante !

 

 

[les +] Une ambiance particulière, une ambiance pas comme les autres, une réelle envie de prendre soin de ses dents après l'avoir lu (on était pourtant prévenu dans le résumé !)

[les -] Paul n'est pas franchement sympathique, des textes "religieux" pas toujours évidents à suivre.

 

 

Lu dans le cadre :

Se lever à nouveau de bonne heure, Joshua FERRISSe lever à nouveau de bonne heure, Joshua FERRIS

Service presse - JC Lattès

Challenge Gourmand #3 - thé
 

Repost0
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 05:00

 

 

 

Desserts faciles et bluffants

Hervé PALMIERI

Solar - 2015
168 pages

 

 

 

 

 

 

 

Pour son premier livre, Hervé cuisine a choisi de faire partager sa passion pour les desserts. Des donuts à la tarte meringuée au citron, il nous propose quelque 80 recettes, qui font à coup sûr leur effet. Desserts de grand-mère, cookies pour les goûters, gâteaux à étages pour les anniversaires, des tartes pour les repas entre copains, tarte bounty, moelleux coulants, whoppies cakes, ... Pour toutes les occasions, dans une ambiance chaleureuse de partage et d'humour, ce jeune blogueur populaire propose des recettes colorées et originales, dans ce livres abondamment illustré. Les gestes les plus techniques sont agrémentées de pas à pas. Pour chaque recette, Hervé nous confie ses astuces pour que même les débutants puissent bluffer leurs amis.

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et Louise des éditions SOLAR pour l'envoi de ce livre. Ce n'est pas rare que je coche des livres de cuisine dans le cadre d'une masse critique, mais c'était la première fois que j'en recevais un, du coup, j'ai été un peu déstabilisée ! Mais l'expérience a été très bonne (même si, par cette occasion, j'ai repris plus d'un kilo ces dernières semaines *pas contente*) et je pense que je ne vais pas tarder à renouveler cette expérience. Peut-être même que j'arriverai à vous glisser deux-trois conseils diététiques dans mes articles (histoire que mon diplôme ne me serve pas à rien !).

 

 

#hervecuisine #dessertsfacilesetbluffants #madeleinesauchocolat #cakeauxpommes

Une photo publiée par Chloé (@chloe.lz) le

 

Franchement, j'ai trouvé assez drôle de tomber justement sur le livre d'Hervé Cuisine qui me fait souvent pousser des cris quand je regarde ses vidéos tellement son vocabulaire de cuisinier n'est pas maitrisé (les gens qui appelle "tartes" des "quiches" m'exaspèrent)... Même si ce n'est pas sa formation, c'est un professionnel de la cuisine maintenant, et ça, c'est tout sauf pro' !
Cela dit, je n'ai rien vu de tel dans son bouquin. D'un autre côté, je n'ai pas lu chacune de ses recettes à la recherche de la moindre approximation pour crier "Ah, je le savais ! Il s'est encore planté !".

 

J'ai trouvé l'objet-livre très beau : le papier est de bonne qualité, les photos sont superbes et donnent envie de tout manger. Les explications sont claires et plutôt bien détaillées : je pense que n'importe qui peut les suivre sans problèmes.

J'ai également apprécié les à-côtés du livre tels que l'interview d'Hervé ou ses conseils cuisine.

 

 

#hervecuisine #dessertsfacilesetbluffants #madeleinesaucitron

Une photo publiée par Chloé (@chloe.lz) le

 

A la maison, nous avons donc réalisé quatre recettes du bouquin et bizarrement, ce sont tous des cakes :

• Madeleines au chocolat coeur fondant : très faciles à faire, mais la cuisson est compliquée (les 10 minutes conseillées ne sont vraiment pas adaptées)  car le nutella mouille la pâte et l'empêche donc de cuire normalement.

• Cake aux pommes à l'ancienne : personnellement, je n'ai pas aimé. Je n'aime pas la cannelle et j'ai trouvé que cette saveur prenait trop le dessus sur les autres (même en réduisant de moitié la dose). Mais les autres convives ont bien aimé : le soir, il n'y en avait plus !

• Les madeleines citron et miel - sans miel : un délice, on sent bien le citron sans qu'il soit trop présent en bouche.

• Marbré chocolat-vanille moelleux, que j'ai fais pour résister au WEI : Il est vraiment super bon et moelleux. Je n'ai pas utilisé un plat adapté, du coup, la cuisson a nécessité plus de temps mais le résultat est là. Ah, et je n'ai mis que du beurre vu qu'il ne me restait pas assez d'huile.

En soit les recettes sont effectivement faciles, mais je ne les ai pas trouvé particulièrement bluffantes : elles restent des classiques de la pâtisserie française de tous les jours (surtout les recettes que j'ai testées en fait).

 

 

#hervecuisine #dessertsfacilesetbluffants #marbrevanillechocolat

Une photo publiée par Chloé (@chloe.lz) le

 

D'ailleurs, vous pouvez découvrir gratuitement quelques recettes du bouquin en cliquant ici ou tenter de remporter un des trente exemplaires mis en jeu ici par les éditions SOLAR.

A propos - petit aparté pour les éditions SOLAR -, "50 millions de vidéos vues sur internet", grammaticalement parlant, ça voudrait dire qu'il aurait publié environ 17000 vidéos par jour pendant 8 ans. Il est  drôlement fort ce Hervé  ! ;)

Bref, j'aime et je testerais d'autres recettes !

 

 

[les +] de chouettes photos, de bonnes recettes bien expliquées, des bonus intéressants.

[les -] je ne suis pas particulièrement bluffée.

 

 

Lu dans le cadre :

Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 05:00

 

 

 

 

 

Des mensonges dans nos têtes

Robin TALLEY

Editions MOSAIC - 2015

384 pages

 

 

 

 

 

Les filles sont faites pour se marier… Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… Linda ne doit pas aimer Sarah. Rien que des mensonges? 1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté. C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les coeurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…

 

 

Un grand merci à Camille des éditions MOSAÏC pour cette découverte : ce livre est une tuerie. Une semaine plus tard, je suis toujours sous le choc de cette lecture !

 

Il faut dire aussi que j'ai tout de suite craqué en lisant son résumé : du nouveau catalogue de MOSAÏC, je crois que c'est le titre qui m'a le plus interpellée... Depuis quelques années, et notamment depuis ma découverte de La couleur des sentiments, j'apprécie découvrir en lecture cette facette de l'histoire américaine. Je trouve que cette période sombre est le théâtre d'histoires très positives qui me donnent envie de changer le monde ! Des mensonges dans nos têtes ne fait pas exception, d'autant qu'il parle également d'un autre de mes sujets de révolte fétiche : l'homosexualité. Bref, j'aime ! C'est plein d'amour, de remises en question et de petites actions qui deviennent grandes...

L'ambiance est vraiment le point fort de cette histoire : les premières visions que l'on a de ce lycée sont justes horribles. J'envie la force et le courage de Sarah et de ses amis : personnellement, devant tant de haine et de préjugés, je n'aurais pas su faire face... Ce qui me dérange encore plus, c'est que je suis certaine que ce roman est super soft par rapport à la réalité des choses de l'époque. Ce qui se passe dans ce roman fait franchement mal au ventre. C'est poignant, triste mais quelque part, on sait tous que si ça ne c'était pas passé comme ça à l'époque, notre présent ne serait pas le même aujourd'hui...

 

Sarah m'a beaucoup plu : cette nana est vraiment au top ! Elle est belle, intelligente et ses attentions envers ses proches et notamment sa petite soeur sont vraiment touchantes. Franchement, j'adorerais avoir une amie comme elle : elle m'a appris énormément au cours de cette histoire.

Linda m'a moins touchée, sans doute parce qu'elle nous apparait comme une petite peste dès les premières pages. Cela dit, en fait, elle vaut vraiment la peine d'être connue. Même si elle attire assez les catastrophes avec ses provocations...

 

C'était la première fois que je découvrais l'écriture de Robin Talley et j'espère sincèrement que ce n'était pas la dernière ! J'ai beaucoup aimé son ton posé, sans jugement qui donne encore plus de poids à ces horreurs.

De même, je trouve que le récit à deux voix est vraiment une bonne idée : il nous permet de ne pas donner de préférence à l'un des deux camps et a connaitre toujours les deux versions... Au final, il n'y a pas de mauvais rôles, juste des incompréhensions.

Pour finir, j'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteure décrit les sentiments de ses personnages et notamment leur évolution. De totalement fermés, ils apprennent à se connaître et à changer de regard les uns sur les autres. C'est vraiment une belle leçon d'humanité qu'elle nous donne dans ce roman.

A lire, c'est sans appel !

 

 

[les +] De l'amour, de la tolérance, de belles valeurs.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre :

Repost0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 05:00

 

 

 

 

Zen

Maxence FERMINE

Michel Lafon - 2015

135 pages

 

 

 

 

 

 

« Chaque jour, de l’aube au crépuscule, Maître Kuro pratique l’art subtil de la calligraphie. Une activité mêlant la peinture à l’écriture dont la frontière est si ténue qu’elle en paraît invisible. »

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier Florian des éditions Michel Lafon pour l'envoi de ce roman que j'ai beaucoup apprécié.

 

Quand il m'a proposé de découvrir ce livre, j'ai tout de suite été très enthousiaste : Neige m'avait énormément plu et je gardais un souvenir assez ému de ce bouquin (alors, qu'en soi, j'en lis tellement que j'ai d'habitude assez de mal à me souvenir des histoires). Du coup, je n'avais qu'une hâte : le lire !

Pour être honnête avec vous, je l'ai déjà lu deux fois : une première fois à sa réception fin juillet et une seconde il y a quelques jours. Bon, bien sûr, si il était trois fois plus gros, je ne suis pas certaine que je l'aurais fait mais là, j'ai apprécié mes deux lectures.

J'aime beaucoup le calme qui se dégage de cette histoire : son titre, Zen, lui va comme un gant ! L'ambiance est là, douce, prévoyante... je me suis vraiment sentie bien en le lisant : c'est un livre assez apaisant. Et, au fur et à mesure que l'intrigue se met en place avec ses péripéties, l'histoire gagne en dynamisme sans pour autant perdre son "zen" ce qui m'a assez bluffée : la sensation est assez bizarre, un peu comme si on était emporté dans un tourbillon mais que l'on le vivait de l'extérieur...

Personnellement, j'ai beaucoup aimé l'intrigue de Zen : elle est assez simple et originale. J'ai beaucoup aimé le côté "amour interdit" et le fait que ce soit Yuna qui les fasse sortir de l'impasse.

 

Les personnages sont vraiment agréables : ils ont ce calme et cette sérénité dont je les envie. Ils savent prendre les choses du bon côté et ont une patience inébranlable ! Personnellement, je ne pense pas que je pourrais m'exercer aussi longtemps qu'eux pour acquérir parfaitement un geste ! Bref, ils m'ont impressionnée ;)

 

L'écriture de Maxence Fermine est vraiment très agréable : j'aime beaucoup le calme et la douceur qui s'en échappe. Comme je le disais tout à l'heure, son texte n'en est pas pour autant "mou" : ça avance bien, même très vite ! A peine a-t-on commencé le livre qu'on a l'impression d'être déjà en train de lire la dernière page. Et personnellement, je ne m'en lasse pas : je pense que je ne tarderai pas à le re-relire ;)

Une histoire douce et bluffante !

 

 

[les +] Crédible, doux, mignon.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre :

Zen, Maxence Fermine

Service Presse - Michel Lafon

Challenge gourmand #3 : Thé

 

 

[l'avis de la petite soeur]

Du même auteur :

Neige

Repost0
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 05:00

 

 

 

La chambre rouge
Les nouvelles aventures de Carnacki, saison 1

Frédéric LIVYNS

L'ivre-book - 2015
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Dans cette enquête, Carnacki sera confronté à une entité mystérieuse qui sévit dans un hôtel.
Une série de morts inexpliquées, survenant toujours dans la même pièce de l’établissement, une présence inquiétante… Il n’en faut pas plus pour attiser la curiosité de notre enquêteur.
Mais, en décidant de résoudre ce mystère, Carnacki sera confronté à l’horreur qui habite dans ce que les journalistes ont appelé « La chambre rouge ».

 

 

Un grand merci à Frédéric Livyns et aux éditions L'ivre-Book pour l'envoi de ce premier épisode des Nouvelles aventures de Carnacki. En plus, il est gratuit sur le site des éditions ;)

 

Honnêtement, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre en ouvrant ce livre : le nom de Carnacki n'évoquait absolument rien pour moi (il faut croire que je suis jeune et aussi fraîche que la rosée du matin !). La surprise a été bonne du coup : c'est totalement le genre d'histoire que j'apprécie lire. J'ai notamment aimé le vocabulaire d'une autre époque qui donne un petit côté british à l'histoire.

J'ai beaucoup apprécié le côté "enquête de l'étrange" d'autant plus que celle-ci n'est pas facile à résoudre : j'ai eu beau faire marcher mon cerveau à 100 à l'heure, j'étais loin d'avoir tout démêlé (alors que je ne suis pas mauvaise à ce petit jeu habituellement). La fin est vraiment bonne, personnellement, elle m'a convaincue d'autant plus qu'elle est assez ironique. Cela dit, elle est loin d'être drôle !

Je trouve que le format par épisode se prête bien à cette première histoire : du coup, elle est rapide, mais ça ne m'a pas dérangée. C'est peut-être aussi pour ça que le coupable est plus difficile à trouver ! Bref, le format est intéressant et permet sans aucun doute de mieux gérer ses peurs car, mine de rien, La chambre rouge est assez inquiétante comme histoire.

 

Pour le moment - je dis bien pour le moment : j'imagine que ça viendra avec les épisodes suivants - je ne me suis pas particulièrement attachée à Carnacki.  Cependant, j'ai apprécié son intelligence ainsi que sa sympathie : il est agréable et l'on suit facilement ses aventures ainsi que le fil de ses pensées.

 

J'ai beaucoup aimé découvrir l'écriture de Frédéric Livyns dans cette nouvelle : elle est assez différente des textes que j'ai pu lire de lui auparavant et j'ai beaucoup apprécié cette nouvelle facette de son univers. Il y a sans doute plus de distance mise entre les personnages et les lecteurs et, personnellement, j'ai beaucoup apprécié cette enquête aussi compliquée que facile à suivre !

Un premier épisode que je vous conseille :)

 

 

[les +] Bien menée, compliquée, fantastique.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre :

Sutures, Frédéric LIVYNSLes nouvelles aventures de Carnacki, saison 1 : La chambre rouge, Frédéric LIVYNS
 
 
 
Du même auteur :
Danse de sang Le souffle des ténèbres   Le train du désir   L'obscur Sutures Zone d'ombres
Les nouvelles aventures de Carnacki, saison 1 épisode 2 : Le placard qui chuchote épisode 3 : Ce qui murmure
Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs