Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2018 2 14 /08 /août /2018 05:00

 

 

 

 

 

 

Si tu me le demandais
Emily BLAINE

Éditions Harlequin - 2017
Ebook - Epub

 

 

 

 

 

 

 

Elle est sa deuxième chance d'être heureux.

En un regard, un sourire et quelques phrases échangées, Julianne a bouleversé la vie de Cooper. Le temps de leur conversation fortuite sur la terrasse d'un hôtel, elle est parvenue à apaiser les plaies de son âme et, pour la première fois depuis huit ans, Cooper n'a plus senti le poids de son chagrin. Car, depuis qu'il a perdu sa femme, il se débat chaque jour avec la douleur de l'absence du grand amour de sa vie ; une lutte qu'il mène pour leur fille, Cecilia, désormais adolescente. Mais, lorsqu'il recroise par hasard Julianne, Cooper comprend qu'il doit prendre en main son destin : s'il veut une deuxième chance d'être heureux, il va devoir conquérir cette femme qui le trouble.

 

 

Un grand merci aux éditions Harlequin pour l'envoi de ce roman.

 

Après avoir lu de la chick-lit, je dois dire que j'avais assez envie de continuer avec un roman à l'eau de rose : passer à quelque chose d'hyper sérieux aurait été assez déstabilisant ! Le moment était donc parfait pour me lancer dans Si tu me le demandais  d'Emily BLAINE.

 

Bon, en vrai, ce roman n'est pas franchement léger. C'est même plutôt le contraire. Cependant, ça n'ôte absolument rien à la romance, ça l'a rend juste plus compliquée. Il faut dire aussi que dans Si tu me le demandais, les émotions sont vraiment pesantes et oppressantes... Cooper, le personnage central que l'on suit est vraiment bloqué dans sa douleur et a quasiment arrêté de vivre. Les moments passés avec lui sont donc très malaisants, du moins, au début. Et puis, Julianne arrive et l'espoir refait surface : le temps d'un instant, l'innocence revient... Puis, on se dit au revoir et l'on replonge dans les abîmes de l'âme torturée de Cooper. 

L'histoire en elle-même est jolie, mais elle reste très simple et classique. C'est vraiment la force des sentiments décrits qui lui donne sa saveur particulière. En effet, ce ne sont pas des émotions que l'on choisi, en tant que lecteur, mais des émotions dures qui nous sont imposées. Du coup, c'est presque soulagée que je suis ressortie de cette lecture, pressée comme un citron.

Il faut dire aussi que ce petit jeu de chat et de la souris est assez fatiguant : je croyais que quand on tombait amoureux plus vieux, on savait mieux ce que l'on voulait ce qui permettait d'avancer plus vite... Visiblement ce n'est pas le cas de Julianne et Cooper ! Ils m'ont épuisée a ne pas faire ce qu'ils avaient réellement envie de faire au fond. Et pour le coup, ça ne sert à rien de s'égosiller devant le bouquin : ils ne risquent pas de nous entendre ;)

 

Pour le coup, j'ai bien aimé Julianne et sa délicatesse. On sait qu'elle est passée par des moments difficiles, on le sent également. Mais elle tente d'avance dans la vie en tirant un trait sur le passé. Elle est fragile mais elle vit la vie comme s'il n'y avait pas de lendemain et cette innocence fait un bien fou dans un roman aussi intense.

Par contre, j'ai eu plus de mal avec Cooper dont on est sans cesse plongé dans les sentiments qui sont douloureux. Cette profusion de mal-être est sans doute too-much : ressasser sans cesse n'aide pas à avancer et a tendance par finir par saouler, même les oreilles les plus attentives... Bref, même s'il l'est surement, il est difficile de trouver sympathique l'homme en train de chouiner continuellement, même en comprenant ses raisons.

Cecilia est une chouette fille : dommage qu'elle n'apparaisse pas davantage dans le bouquin !

 

Encore une fois, j'ai passé un très bon moment dans l'univers d'Emily BLAINE. J'ai aimé la simplicité de son histoire exacerbée par la puissance des sentiments que l'on peut y trouver. Le scénario est certes classique, mais son histoire ne l'est pas au final.

Une lecture agréable.

 

 

[les +] Des sentiments forts

[les -] Un scénario classique

 

 

Lu dans le cadre de :

Colocs (et plus), Emily BLAINE

Service Presse - Harlequin

 

 

Du même auteur :

 All I want for Christmas  L'amour est très gourmand  Les tartines sont meilleures quand on les partage à deux  Mon bonheur entre tes mains  Passion sous contrat  Tombée pour toi 
■ Colocs  tome 1 : Colocs (et plus)  bonus 
 Dear you  acte 1  Intégrale  Les bonus 
■ T'embrasser sous la neige  tome 1 : T'embrasser sous la neige  tome 2 : Rendez-vous au chalet des coeurs oubliés  
■ Toi. Moi. Maintenant ou jamais  épisode 1  Intégrale

Repost0
8 juillet 2018 7 08 /07 /juillet /2018 05:00

 

 

 

 

 

Mémoire froissée
Christine MACHUREAU

Editions du 38 2015
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

 

Anne a six ans lorsque sa mère est emmenée par l'Inquisition. Elle ne la reverra jamais. Elle s'apprête à suivre son exemple en devenant herboriste et guérisseuse. À travers la France, un destin hors normes la jettera dans une vie semée de violences, de douleurs, de passions, d'émeutes, de recherches alchimiques. L'amour et un enfant la sédentariseront en Champagne. À Troyes, elle fera des rencontres exceptionnelles qui la mèneront à Paris sous la Régence de Charles VI le Fol, sur fond de guerre de Cent Ans.
 

 

Tout d'abord, je tiens à remercier très chaleureusement les Éditions du 38 pour l'envoi de ce roman ainsi que leur patience à toute épreuve !

 

Ces derniers temps, j'ai du mal à me poser pour lire et clairement ça me manque. Il y a des périodes qui deviennent charnières dans nos vies et je pense que je suis actuellement en plein dedans : nouveau job assez loin de mon petit chez moi, nouvelle vie à deux... Ce qui demande pas mal de compromis. Et pour le coup, entre lecture et sommeil, le physiologique à repris ses droits. 

 

Du fait du Challenge Bookineurs en Couleurs, je me suis tout de même plongée dans un livre dans les coloris marrons : Mémoire froissée de Christine MACHUREAU. Ce n'est pas vraiment le genre de lecture que je privilégiais ces derniers temps : elle n'est ni douce, ni rapide, ni drôle. C'est même tout le contraire : un peu prise de tête, beaucoup de pages et assez terrible !

Mais j'ai bien aimé : ça m'a changé d'univers et ouvert à de nouvelles horizons... J'étais en train de m'enfermer dans un genre et ça m'a réouvert certaines portes.

L'histoire est plutôt sympa' : j'ai beaucoup aimé partir sur les routes en compagnie d'Anne. Ce roman, c'est une épopée de vie : de belles rencontres, des moments terribles et des adieux en douceur. Je crois que c'est ça d'ailleurs qui ma le plus touchée : de voir que des personnes importantes le sont de moins en moins dans nos vies jusqu'au moment où ils en disparaissent totalement. C'est d'autant plus terrible en bouquin : la notion du temps est toute relative et cet abandon est d'autant plus déchirant pour moi !

Ce qui est assez étonnant avec ce roman c'est que certaines rencontres semblent importantes et puis, finalement, il n'en est rien. On est souvent stoppé par autre chose qui nous emmène sur un chemin bien différent de ce que l'on avait prévu à la base. Bref, c'est la vie ;)

Si j'ai été touchée et happée par la vie d'Anne, je dois dire que j'ai été moins sensible à la série de malheurs qui lui est tombée dessus. Je n'étais pas forcément en phase avec ce que je lisais - on tombait un peu trop dans le pathos pour moi - ce qui m'a fait me déconnecter du livre par moment.

 

Anne est une belle rencontre. J'ai vraiment été très heureuse de profiter de ses conseils d'herboriste accomplie mais aussi de faire avec elle tout ce joli chemin. Elle est douce, compréhensive et dotée d'un sacré caractère !

J'ai été moins sensible aux autres personnes, certes très sympathiques et mystérieux mais sans doute moins travaillés. Après, ce sont davantage des rencontres que de véritables personnages : on les croise à un moment de nos vies puis l'on passe à autre chose...

 

Je découvrais l'écriture de Christine MACHUREAU  et ai passé un très bon moment. Je n'ose imaginer le nombre d'heures de recherche qui se cachent derrière ce roman ! C'est clair, bien expliqué et même en ne connaissant absolument rien à cette époque, l'on n'est pas perdu... Je dois dire que j'ai même été très agréablement surprise de découvrir un petit village dans ce roman où habite une amie - Payns à prononcer "pain". Pour le coup, je ne m'y attendais absolument pas ;)

Une belle découverte !

 

 

[les +] Des voyages, de belles rencontres, un personnage fort.

[les -] Un peu de pathos, beaucoup d'adieux non dits.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Bookineurs en couleurs #3.9 : MARRON
Challenge Bookineurs en couleurs #9 : MIEL
Services presse - Editions du 38

Repost0
1 avril 2018 7 01 /04 /avril /2018 05:00

 

 

 

 

Et tes larmes retenir 
Charlotte ORCIVAL

Editions &H - 2017
ebook - epub

 

 

 

 

Que feriez vous si vous retrouviez l'amour de vos 16 ans ? Laisseriez-vous passer votre chance une seconde fois ? Julien, 32 ans, photographe, papa et divorcé, doit très vite répondre à ces questions lorsqu'un mois exactement après les attentats du 11 septembre, il retrouve dans un avion pour New York, Anna, l'amoureuse de son adolescence. Ébloui par la jeune femme qu'elle est devenue, Julien fait rapidement le choix de l'amour et se jette à cœur perdu dans une grande opération de séduction. Mais le monde dans lequel ils sont rentrés tous les deux de plein fouet est devenu incertain, fragile, difficile, à l'image de la relation qu'ils rebâtissent tous les deux... Alors, voilà bien la vraie question à laquelle Julien et Anna vont devoir répondre : sont-ils prêts à donner tout ce qu'il faut pour vivre enfin leur histoire ?

 

 

Tout d'abord, je tiens à remercier chaleureusement les éditions Harlequin pour la confiance et le partage de ce roman.

 

En le commençant, je ne m'attendais à rien de spécial. Pour tout dire, entre le moment où je l'avais téléchargé et ma lecture, j'avais totalement oublié le résumé... Du coup, au vu de la couverture, je m'attendais surtout à une romance, assez classique, avec des scènes olé-olé et des rebondissements comme on en trouve chez Harlequin.

Autant dire que j'étais loin du compte, très loin du compte même. Et tes larmes te retenir  est certes une romance mais elle a un côté dramatique auquel je ne m'attendais pas du tout. L'histoire en elle-même n'est pas faite de catastrophes, au contraire, mais c'est le passé d'Anna qui assombri la romance. Celui-ci est terriblement présent et pesant même si, quand on la rencontre dans cet aéroport, on ne s'en douterait pas une seconde.

A part ce passé trouble, j'ai trouvé l'histoire plutôt classique mais agréable. Bon, il y a quelques envolées dramatiques au cours de la lecture qui, pour moi, n'ont pas vraiment d'intérêts : dans tous les cas, avec ou sans ces événements, je pense que l'histoire de Julien et Anna se serait déroulée de la même manière. Ces rebondissements m'ont fait davantage l'effet de catalyseurs que de "bouleversements profonds" (ce qui n'enlève absolument rien à l'horreur de ce qu'il s'est passé bien évidement, juste que je ne suis pas certaine qu'ils aient réellement un rôle dans les amours de ces deux-là).

Ah, et il n'y a pas de scène de sexe, ce qui, personnellement me ravie. J'aime quand les personnages gardent une certaine intimité... Et ça m'évite l'impression désagréable de lire la même chose continuellement.

 

Julien m'a tout de suite beaucoup plu : il n'est clairement pas ce qu'il a l'air d'être au premier abord. Il essaye de se donner un genre, mais finalement, il se trombe sur toute la ligne ! J'ai aimé son amour pour son fils Malo et la solide présence qu'il impose à Anna. Au delà de l'image de beau parleur, il est plutôt amusant et vraiment digne de confiance.

Anna m'a moins touchée : de part son histoire et ses drames, elle est davantage fuyante et donne l'impression de ne plus vouloir s'attacher aux gens qui l'entoure. Evidemment, quand on connaît son passé, ça se comprend, mais, personnellement, ça me met assez mal à l'aise. Cependant, sa spontanéité et sa gentillesse m'ont beaucoup touchée.

 

Je ne pense pas avoir déjà eu l'occasion de lire du Charlotte Orcival... Honnêtement, je ne pense pas que je me souviendrais longtemps de cette histoire qui, malgré tout, reste assez classique. Cependant, le ton est touchant et sentimental. Par contre, je suis toujours impressionnée quand des femmes écrivent des histoires où des hommes sont des personnages principaux et vice-versa : bon, ça se ressent toujours à la lecture. Mais, personnellement, je pense que j'en serai totalement incapable.

Une lecture agréable.

 

 

[les +] Touchant, mignon, platonique.

[les -] Classique, quelques scènes dramatiques potentiellement inutile.

 

 

Lu dans le cadre de :  

Service Presse - Editions Harlequin

Challenge Bookineurs en Couleurs #3.8 - GRIS

Challenge Gourmand #8

Challenge Des gages ta PAL #11

Challenge Lire sous la contrainte #31 - Articles définis

 

 

Du même auteur :  

 Un homme comme lui

Repost0
22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 05:00

 

 

 

 

 

 

 

Passagères
Isabelle COUSTEIL

TriArtis - 2016
63 pages

 

  

 

 

 

 

 

Sept instantanés.
Des mères ou des filles, amoureuses, déchirées, silencieuses.
De simples passagères ou aventurières confrontées aux aiguillages d'une vie, aux rencontres inattendues, au poids des souvenirs, aux rêves d'échappées, à l'irréparable parfois.
Des femmes fortes de leurs émotions.
Et dans l'ombre, toujours, des hommes...

 

 

Aiguillages
J'ai bien accroché avec cette première nouvelle : dès qu'il est question de musique, je suis conquise. Alors, je comprends parfaitement cette jeune femme qui aimerait résister au charme de ce clarinetiste italien mais qui, emportée par la beauté de sa musique ne sait plus trop où elle en est... J'ai bien aimé la fin, protectrice et rassurante.

 

Les Silencieuses
Ce texte est plus sombre, plus douloureux. C'est difficile de se plonger dedans, tant ce genre de situation est rare dans la vie du commun des mortels. Ça existe, oui, mais chez les autres ! C'est poignant, déchirant mais vraiment crédible.

 

Cargo
J'ai bien aimé ces effluves d'un autre temps, compliqué mais plutôt fascinant. Jeanne me plait avec son empathie et ses allures de femme moderne, de féministe de la première heure. C'est le genre de personnage avec qui l'on aimerait bien prendre un café en sa compagnie pour entendre ses différents récits de voyage...

 

Abbesses Labès
Une histoire mystérieuse qui nous laisse bien imaginer ce que l'on veut. C'est glamour, sensuel et ça me laisse un peu rêveuse... Cette grand-mère me touche par son silence et sa proximité avec la petite Emma. Que s'est-il donc passé là-bas ?

 

La Cérémonie
Il pourrait être léger ce texte, mais il ne l'est pas. Et pourtant, il commence doucement, de manière routinière avec douceur et concentration. Puis tout s'écroule... avant de partir à la conquête des choses perdues. Je comprends aisément pourquoi cette nouvelle a été primée !

 

Demain
Encore une histoire sombre. Je lui trouvais un air inquiétant en la commençant et c'est effectivement le cas mais pas de la même manière que ce que je m'imaginais. Et tant mieux ! C'est toujours étrange de suivre les aventures de petites filles déterminées... et cette histoire en fait partie.

 

Une femme de bonne volonté
Il est étrange ce récit. A la fois crédible et irréel. En tout cas, j'ai aimé l'ambiance et cet amour inconditionnel que l'on ressent entre ce jeune couple.

 

C'était la première fois que je découvrais l'univers d'Isabelle Cousteil et j'en suis vraiment ravie. J'ai aimé son écriture fluide, claire et incisive. Les différentes nouvelles sont crédibles et prenantes et nous permettent de rêver à une vie différente... Je me suis attachée à ces femmes, aux parcours différents mais à la volonté inébranlables. Sûr que l'on aimerait toutes avoir leur force de caractère !
Une très belle découverte !

 

 

[les +] Touchant, crédible, engageant.

[les -] Trop court.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Editions TriArtis
Challenge Des gages ta PAL #9Challenge Des gages ta PAL #9

Repost0
21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 05:00

 

 

 

 

 

 

 

Destinations
Olga MEDVEDKOVA

TriArtis - 2017
63 pages

 

 

  

 

 

 

Partir ? Aller ailleurs ? Pour quelle raison impérieuse, affichée ou secrète, les personnages de ces nouvelles éprouvent-ils le besoin de quitter le lieu où ils demeurent et d'arriver l)-bas, de revenir peut-être... ?
Ces hommes et femmes, jeunes ou vieux, on cru choisir librement une destination sous un prétexte ou un autre, mais à leur insu ils subiront l'emprise de ces villes toutes-puissantes que sont Rome, Vienne, Palerme, Lisbonne, Athènes, Venise, Madrid et Jérusalem. Chacune de ces villes réclame en effet des rituels, trace ses parcours, régit les heures, dicte ses lois et ses rencontres, prescrit une contenance à observer, trompe ou déçoit, et, en s'imposant au visiteur, elle oriente le cours de sa vie. il devient impossible au nouvel arrivant d'habiter ce lieu naïvement, ne serait-ce qu'un instant, de trouver ce qu'il cherche. C'est le destin que subiront les héros ordinaires ou extraordinaires de ces huit destinations situées à différents moments du temps. Car ces récits se passent autrefois, aujourd'hui ou demain... Le simple déplacement vers leur destinée s'est transformé, par la magie de la ville, en un véritable voyage intérieur.

 
 
Rome
Une première nouvelle un peu étrange : j'ai eu du mal a la situer dans une époque et ai dû relire la fin pour être sûre d'avoir tout bien compris. Le ton est doux, décisif et solennel. Pour sûr, une fois fini, j'ai eu envie d'en savoir plus sur cette mystérieuse jeune femme tant il est difficile de déterminer le vrai du faux avec une telle conclusion !
 
Vienne
Comme pour la première nouvelle, celle-ci se déroule très vite. Tellement vite que j'ai eu l'impression d'entrer dans un tourbillon d'événements. Tout se précipite et l'on n'a pas le temps de se poser pour comprendre ce qui se passe réellement... Comme pour Yasha. J'ai aimé cette rencontre entre ces deux religions et la compréhension de l'autre mêlée à la méfiance que l'on peut avoir face à l'inconnu.
 
Lisbonne
Pour le coup, je n'ai absolument rien compris à cette nouvelle. Elle est aussi crédible qu'irréaliste, surprenante que prévisible. Par contre, pour moi, elle manque de clarté : qui est François ? Qu'a-t-il donc ?
 
Palerme
Ici, le ton est plus doux, de celui des amours qui durent et qui, parfois, lassent sans pour autant que l'on puisse imaginer sa vie sans l'autre. Entre admiration et jalousie, ce séjour à Palerme se révèle assez ironique ce qui m'a bien plu.
 
Athènes
Cette nouvelle a quelque chose de très dérangeant dans sa chute. Elle pourrait représenter le bonheur parfait jusqu'à ce que l'on la lise... La façon dont ça se déroule n'est pas forcément malsaine, c'est seulement le poids de l'héritage et des révélations qui nous rend mal à l'aise. Bref, j'ai bien aimé !
 
Venise
J'ai moins accroché à cette nouvelle : le ton est contemplatif et c'est quelque chose qui me dérange dans les histoires. J'ai besoin de mouvement, d'actions et de dynamisme : je ne me sens pas à l'aise avec les questionnements intérieurs des gens. Cela aurait été un dialogue, cela aurait pu en être autrement... Du coup, tous ces sentiments et questionnements parasites l'histoire l'a rendant moins claire à mes yeux. Dommage.
 
Madrid
Cette nouvelle a également quelque chose de dérangeant, sans que je puisse réellement mettre un mot dessus. C'est un peu comme si il me manquait une donnée... Est-ce réel ? Est-rêvé ? On retourne tellement vite dans une réalité "normale" que l'on ne sait plus trop ce que l'on a lu et ce qu'il s'est passé...
 
Jérusalem
Cette histoire est sans aucun doute plus terre à terre que les autres, plus concrète mais aussi plus compréhensible. C'est clair, l'on sait où l'on va et l'on devine ce qu'il va se passer tout en espérant secrètement le contraire, comme lors des mauvais présages.
 
 
C'est difficile de parler de la plume d'Olga Medvedkova tant elle est imprévisible et fuyante. Elle n'est ni douce, ni posée, ni vraiment fluide d'ailleurs. C'est dérangeant mais, en même temps, c'est agréable... Un peu comme une sensation de vertige : c'est malaisant mais, au moins, on se sent vivant. Il suffit de trouver son rythme pour apprécier cette lecture...
Déstabilisant et différent.
 
 

  

[les +]  Différent, arythmique.

[les -] Parfois malaisant.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Repost0
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 05:00

 

 

 

 

 

 

Grace Kelly, l'amour et moi
Libby Lomax, tome 3

Lucy Holliday

HarperCollins  2017
Ebook – epub

 

 

 

 

 

 

 

Libby Lomaxa une vie épanouie : sa marque de bijoux rencontre le succès, son ex envahissant est tenu à distance et Ollie, son meilleur ami, est sur le point de se marier avec une fille formidable. Mais la jeune femme ne peut s'empêcher de commettre des maladresses. Grace Kelly, à la veille de son mariage, lui vient en aide en lui prodiguant quelques conseils.

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier chaleureusement les Éditions HarperCollins pour l'envoi de ce roman.

 

J'ai découvert Libby à sa sortie en France et ses aventures, ou plutôt ses rencontres avec des stars de l'âge d'or d'Hollywood, m'avaient tout de suite captivée. Ça a quelque chose de magique sans pour autant perdre en crédibilité. Ainsi, j'ai suivi son évolution à travers les trois tomes et mon petit doigt me dit que celui-ci sera malheureusement le dernier...

Ce que j'ai aimé dans Grace Kelly, l'amour et moi, c'est que l'on quitte définitivement le monde des paillettes et du bling-bling : oublié la Libby actrice et la Libby vivant dans le fast ! La jeune femme renoue avec les valeurs simples de la vie comme les amis, la joie d'avoir un travail épanouissant et le partage en famille (même si sa mère et sa sœur peuvent devenir rapidement inquiétantes).

J'aime beaucoup l'allure que prend le temps dans cette série : quand ces étoiles sortent de son canapé, c'est comme si le temps s'arrêtait tant elles détonnent avec nos vies d'aujourd'hui et du coup, on n'en garde que le meilleur : une classe sans faille, de la tendresse et beaucoup d'amour. Les conseils que prodiguent Grace à Libby sont parfois étonnant mais sont de bons sens et font mouches.

J'ai trouvé ce tome un peu plus triste que les deux autres tant l'on sent qu'une page se tourne presque définitivement. J'ai trouvé ça dur de voir Ollie et Libby faire des choix par défaut pour avancer et ne plus regarder en arrière. Mais heureusement pour nous, un déclic va se produire pour que l'on puisse avoir la fin que l'on espérait depuis longtemps ! ;)

 

Libby se révèle de plus en plus attachante au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire. Je me souviens que dans le premier tome, je l'avais trouvé assez déconnectée de ma réalité, mais, aujourd'hui ce n'est plus du tout le cas ! J'aime beaucoup la façon dont elle rejette une vie de luxe pour la simplicité : je trouve que c'est une belle valeur et qu'elle fait preuve de courage.

J'ai également eu beaucoup de plaisir à retrouver Ollie. Il y a des personnages dans les romans auxquels on en vient à regretter qu'ils n'existent pas dans la vie réelle, et le jeune homme en fait partie. J'apprécie sa simplicité, son humour et ses attentions.

Comme je le disais plus haut, la maman et la sœur de Libby gagnent en profondeur dans ce tome : elles restent bizarres, égocentriques et arrivistes mais on découvre enfin leurs bons sentiments envers la jeune femme. Et ça, ça fait chaud au cœur !

 

Comme précédemment, j'ai pris beaucoup de plaisir à me plonger dans l'univers de Lucy Holliday : c'est amusant, doux et son histoire prend des allures de rêves éveillés ! J'apprécie la tendresse communicative qu'elle a pour ses personnages et les bonnes intentions qu'elles leur prête : dans son monde, personne n'est foncièrement méchant ce qui est assez rare pour être souligné.

Un troisième roman très agréable !

 

 

[les +] Une jolie histoire où se mêlent paillettes et simplicité.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre de :

Service Presse - HarperCollins
Challenge Bookineurs en Couleurs #3.5 : Jaune
Challenge Des gages ta PAL #9

 

 

Du même auteur :

 Libbie Lomax  tome 1 : Audrey Hepburn, la vie et moi  tome 2 : Marilyn, les hommes et moi

Repost0
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 05:00

 

  

Raisons de peluches
Yves HIRSCHFELD

TriArtis - 2014
70 pages

 

 

 

 

Cet album est destiné aux ex-tendes-enfants-méchants. À ceux qui ont cajolé, torturé, aimé, jeté leur nounours. À ceux que la pensée de leur ours en peluche attendrit encore. Mais l'adulte qui les dessine aujourd'hui n'a plus rien du petit innocent. Et les ours eux-mêmes ayant grandi osent transgresser tous les interdits. Un livre à ne pas mettre entre les mains des grands qui ne sont pas encore sorti de l'enfance. Les dessins de cet artiste qui a inventé la mauvaise foi vous feront sans doute rire.

 

 

Tout d'abord, je souhaite remercier les éditions TriArtis pour l'envoi de cette bande dessinée vraiment pas comme les autres.

 

Et, effectivement, je ne sais pas du tout quoi en penser. Je n'ai été séduite ni par le trait de crayon de l'auteur, ni par son humour. Je crois, en fait, que l'avertissement s'adressait à moi : je ne dois pas être encore suffisamment sortie de l'enfance pour pouvoir apprécier rigoler de ces choses-là... Et pourtant... quand Martine m'a proposé de découvrir l'univers de sa maison éditorial, le résumé de cette BD m'a vraiment donné envie d'en savoir plus !

 

Cependant, malgré tout, j'ai plutôt bien accroché à la construction de l'histoire : ce sont des scènes de vie, sans rapport aux unes ou aux autres, rassemblées par thématiques qui avancent chronologiquement dans les âges de la vie. C'est une idée plutôt simple, mais elle est efficace et m'a bien plu.

Ce qui m'a dérangée dans ce livre, c'est la sexualisation de l'ours. Je ne suis pas très à l'aise avec la sexualité dans les histoires et, clairement, il y en a trop pour moi dans Raisons de peluches. En soit, en regardant de plus près, il n'y en a pas tant que ça (7 planches au total) mais elles sont toutes rassemblées dans une partie nommée "erotic'ours' : je suppose que ça a fait trop pour moi d'un seul coup et que, plusieurs semaines après ma lecture, je ne me souviens donc plus que de ça !

Par contre, je dois dire que j'ai plutôt bien accroché avec l'esprit bad boy de l'ours en peluche et notamment les scènes un peu plus sanglantes. Ça sort de l'ordinaire et de l'esprit Ted entre sexe, alcool et drogues. 

Une lecture surprenante.

 

 

 

[les +] Original.

[les -] Des planches parfois dérangeantes.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Editions TriArtis
Challenge Des gages ta PAL #9Challenge Des gages ta PAL #9

Repost0
12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 05:00

 

 

 

 

 

 

 

Sacrifiées
Jérôme DUMONT

Autoédition - 2017
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Ex-enquêtrice aux crimes majeurs de Boston, Lizzie Petrell, quelque peu désabusée, décide de poursuivre sa carrière de flic à Bar Habor, sa ville natale dans l'état du Maine. Elle espère ainsi faire la paix avec ses vieux démons et retrouver un semblant de sérénité. Mais ce jour d'automne où elle découvre, en faisant son jogging, le cadavre atrocement mutilé d'une jeune femme, toutes ses bonnes résoltions volent en éclats.

Le mode opératoire utilisé par le tueur ressemble étrangement à un meurtre commis dix années auparavant dans le New Jersey. Une troublante similitude, la marque d'un tueur en série. Assistée d'un profiler aux méthodes peu orthodoxes, Lizzie Petrell s'engage dans une course contre la montre, une enquête sans temps mort dans laquelle les évidences recèlent peut-être autant de fausses pistes...

 

 

Un grand merci à Jérôme Dumont pour l'envoi de son roman.

 

Que dire de ce livre ? Je ne sais pas vraiment par où commencer mais, en tout cas, il est clair que j'ai passé un excellent moment avec !

Personnellement, j'ai toujours un peu de mal avec les histoires se passant dans un lieu où l'auteur ne vit pas, d'autant plus quand c'est un pays : dans ces cas-là, je trouve que les détails sont souvent tirés par les cheveux tant le côté culturel me semble à des années lumières de la réalité. Mais, avec Sacrifiées je n'ai pas du tout eu ce ressenti ! Peut-être que je m'adoucie avec l'âge ou, peut-être simplement que l'auteur est convaincant. ;)

Dans tous les cas, je me suis réellement prise au jeu de cette ambiance méfiante et mystérieuse de la ville de Bar Habor. Ce bord de mer est habituellement un lieu paisible et calme mais cette sombre histoire de meurtre vient entacher la tranquillité apparente de la ville. J'ai trouvé intéressant la façon dont l'auteur joue avec les rumeurs et les réputations dans ce lieu où tout le monde se connaît : entre respect et mépris, on se croirait réellement dans la vraie vie !

J'ai également trouvé l'intrigue bien ficelée : les liens qui se dessinent au fur et à mesure entre les différents meurtres, les rapprochements entre les victimes et des personnages clefs de la ville... L'intrigue est rigoureusement maîtrisée et l'on suit son avancée à bon rythme, nous faisant totalement mener par Lizzie dans cette enquête. Certains indices nous permettent de deviner un peu à l'avance la réalité de l'histoire mais, en aucun cas, ne nous gâchent le plaisir de la révélation.

La fin est une bonne surprise : comme je le disais plus haut, les indices nous mènent au fur et à mesure vers cette possibilité mais, pour moi, l'effet de surprise a tout de même opéré ! Ca a beau être logique, les raisons ne sont pas forcément évidente au premier abord. J'ai également apprécié la conclusion pour Lizzie, en aspirant que ce soit le prétexte pour suivre de nouvelles aventures en sa compagnie.

 

Lizzie, je la connaissais déjà, l'ayant déjà croisée dans Just married. Elle m'avait fait une excellente première impression et, du coup, j'ai vraiment été ravie de la retrouver dans Sacrifiées. J'apprécie son caractère volontaire et sa faculté a aller de l'avant. Bon, par contre, je suis moins sensible a son passé "douloureux" qui, pour moi, aujourd'hui ne la retient plus vraiment à Bar Harbor.

David et Matt sont également de jolies découvertes : tous les seuls ont ce côté rassurant des personnes qui maîtrisent leur sujet et ont de l'empathie. C'est agréable d'évoluer en leur compagnie tant leur calme dégage une sensation de sécurité. La fin me permet de penser que j'aurai l'occasion d'en apprendre davantage sur David si une nouvelle aventure de Lizzie voit le jour mais je garde tout de même espoir de recroiser Matt.

 

Comme toujours, c'est réellement avec plaisir que j'ai retrouvé l'univers de Jérôme DumontJ'apprécie énormément la fluidité de son écriture qui fait passer avec souplesse des intrigues parfois compliquées. Je suis également sensible à la sincérité de ses personnages qui rajoutent à la crédibilité de son histoire : comment douter que Lynn, Ruby et Terry ont réellement été assassinées ?

Un roman prenant, qui se dévore.

 

 

[les +] Maîtrisé, fluide, crédible.

[les -] Un passé de Lizzie un peu "boulet".

 

 

Lu dans le cadre de :

  Service Presse - Jérôme DUMONT

Challenge Gourmand #7 : Bière
Challenge Des gages ta PAL #9

 

 

 

Du même auteur :

Just Married

■ David Atlan  tome 1 : Le bout du tunnel  tome 2 : Le dessous des cartes 

 Rossetti & MacLane  tome 1 : Jeux dangereux  tome 2 : Une enquête cannoise  tome 3 : Une affaire de famille  tome 4 : Trois balles dans le buffet  tome 5 : Un froid de loup  tome 6 : Scoumoune niçoise  tome 7 : Tension à bord tome 8 : L'Arlésienne tome 9 : La preuve par neuf tome 10 : Des cadavres dans le placard tome 11 : Quitte ou double

Repost0
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 05:00

 

 

 

 

 

 

French girl
Julie DERUSSY

Éditions du 38 - 2017

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

Quand Charlène débarque à New Haven pour une année d'échange universitaire, elle ne s'attend pas à ce qu'on lui propose une colocation avec deux parfaits inconnus. Pourtant, la voilà bientôt installée avec Warren, l'homme au sourire irrésistible, et Finn, qui la trouble terriblement.

Problème : elle ne sait pas lequel des deux elle préfère.

Règles à respecter absolument :

1. Ne pas coucher avec Warren.

2. Ne pas coucher avec Finn.

3. Ne pas tomber amoureuse.

L'année s'annonce compliquée.

 

 

Tout d'abord, je tiens à remercier très chaleureusement Anita des éditions du 38 pour l'envoi du roman et sa patience sans limite.

 

Je dois dire que ça m'a fait un bien fou de me plonger dans French girl. Honnêtement, je ne sais pas ce que ce livre a de si particulier mais c'était vraiment ce que j'avais besoin de lire après cette tempête qui a traversé ma vie (là, il faut comprendre la fin de ma vie d'étudiante). Je dois dire que, du coup, je suis dans une phase assez nostalgique où les vidéos du WEI de mon ex-école me plonge dans des bons souvenirs et me rend un peu jalouse. Bref, je me sens vieille. Alors, il me fallait bien un livre qui me rappelle mes deux erasmus... pile ce qu'à fait French girl.

 

Le bon côté des choses, c'est que les miens n'ont pas été aussi mouvementés et heureusement ! Par contre, j'y ai retrouvé des moments difficiles que j'ai également vécu comme le fait d'être loin de ses proches quand l'un d'entre eux tombe très malade... Alors, forcément, les passages concernant Clémence m'ont beaucoup touché notamment la force qu'elle donne a sa sœur pour qu'elle profite tout de même de cette année vraiment pas comme les autres.

Cela dit, c'est vraiment le côté romance qui m'a plus dans ce roman : la dualité entre Finn et Warren est vraiment addictive. C'est assez dingue de ce dire que ces deux jeunes hommes puissent être amis en étant aussi différents l'un de l'autre. J'ai aimé la façon dont les sentiments de Charlène sont décrits de façon aussi passionnée qu'instable. Concrètement, j'aurai détesté être a sa place ! Mais j'ai adoré suivre ses aventures ;)

Par contre, bien que j'apprécie les histoires sensuelles, j'ai trouvé celle-ci trop érotique. Pour faire simple, il y aurait eu moins de scènes de sexe, j'aurai davantage apprécié. Non pas que ça m'a dérangée, juste que leur quantité ma mise assez mal à l'aise. Après, ayant déjà lu une nouvelle de Julie Derussyje savais parfaitement que l'auteure appréciait les univers érotique.

La fin m'a beaucoup plu. C'est le genre de fin qui met des paillettes plein les yeux et nous rend un peu jalouse même si on a déjà rencontré l'amour. 

 

Je crois que l'on se reconnait facilement en Charlène : elle est douce, sympathique, dévouée envers sa famille, aime réellement son métier et est loin d'être une fille facile. C'est pour ça que, malgré ses sentiments partagés et ses erreurs de parcours, on ne la juge pas : si elle est comme nous, ça pourrait très bien nous arriver, non ?

Quand aux deux garçons... Warren est doux tandis que Finn est piquant. Le premier est attentionné tandis que le second joue au chat et à la souris. Warren est stable tandis que son ami enchaîne les conquêtes. Du coup, on se retrouve dans un choix de raison ou un choix de cœur. Connaissant la fin de l'histoire, aujourd'hui, je ferai le même choix que Charlène, mais durant ma lecture, je ne suis pas certaine que j'aurai dit la même chose !

J'ai également beaucoup aimé Abby et Clémence, les deux sœurs de l'histoire : leur dynamisme et leur joie de vivre sont communicatifs ! Sans oublier qu'elles sont les reines du conseil judicieux.

 

J'ai apprécié découvrir Julie Derussy dans ce genre un peu différent qui me convient mieux. Personnellement, j'ai beaucoup aimé le fait que l'anglais se mêle au français dans ce roman : j'ai trouvé ça assez naturel du point de vue de l'histoire et plutôt stimulant. J'ai aimé l'humour de l'auteur et la passion qu'elle dégage. Bref, j'ai passé un excellent moment !

Une très belle découverte.

 

 

[les +]  Drôle, touchant, sensuel. Une histoire crédible et addictive.

[les -] Un peu trop de sexe pour moi.

 

 

Lu dans le cadre de :

Service Presse - Editions du 38
Challenge Gourmand #7 : Bière
Challenge Des gages ta PAL #9

 

Du même auteur :
Montre-moi 
■ Alma  épisode 0 : Les débuts d'une sorcière

Repost0
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 05:00

 

 

 

 

 

Les rouages du destin
Horrible prophétie, tome 2

Victoria MARTIN

Edilivre - 2017
ebook- pdf

 

 

 

 

 

 

 

Dix ans plus tard, sur l'île de Rodia, la prophétie revient.

Quand le Grand Prince Rod demande de l'aide à Lénora, celle-ci est prête à mettre sa vie en jeu. Sur un coup de tête, elle s'embarque sur le navire d'une capitaine pirate redouté. Il l'emmènera à Rodia, mais en échange de quelque chose : elle doit devenir une pirate. C'est alors le début d'une aventure sombre, maritime, pleine de suspense et e rebondissements sur fond de magie... Mais les nombreux secrets que Lénora découvrira sur l'horrible prophétie l'entraîneront, inévitablement, à travers les rouages du destin...Horrible prophétie...

 

 

Tout d'abord, je tiens une nouvelle fois à remercier très chaleureusement Victoria Martin pour l'envoi de son roman mais aussi pour sa patience mise à mal par mon été et ma rentrée bien chargés... 

 

En toute honnêteté, il aurait fallu que je relise le premier tome pour me rappeler de l'histoire de Lenora. Mais je ne l'ai pas fait et ça ne m'a pas vraiment dérangée : bien que les deux tomes se suivent, les histoires me semblent suffisamment indépendantes pour se lire sans concertation. D'autant plus que l'auteure nous donne de temps en temps des rappels sur ce qu'il s'est passé il y a dix ans, dans le tome précédent donc.

J'ai toujours aimé les histoires de pirates et de magie : autant dire tout de suite que j'ai été aux anges avec celle-ci ! C'est dynamique, souvent drôle, et plutôt addictif ! Bref, j'ai passé un bon moment dans cet univers... 

Bizarrement, j'ai trouvé que, bien que l'on en parle régulièrement, l'histoire ne tourne pas vraiment autour de la prophétie. Mais ça ne m'a pas dérangée plus que ça : je n'ai eu d'yeux que pour les pirates ;)

 

Lors du premier tome, je n'avais pas trouvé Lenora particulièrement sympathique : elle m'avait semblé froide, manipulatrice et calculatrice. Pour le coup, j'ai totalement changé d'avis sur elle : elle fait certes beaucoup d'actions négatives, mais je ne pense pas qu'elle le fait de gaieté de cœur. Elle dirige une nation et, forcément, avec ce rôle elle doit faire des choix judicieux qui ne sont pas toujours les plus empathiques.

Dans Les rouages du destin, on fait également la connaissance de nouveaux personnages assez mystérieux et plutôt sympathique : Favran Lor le capitaine pirate, Fav la navigatrice, Nad la guérisseuse... Au premier abord, ils sont assez inquiétants mais ils gagnent vraiment à être connus ! Cela dit, concrètement, nous avons tout intérêt à être de leur côté !

 

Une nouvelle fois, j'ai trouvé l'écriture de Victoria Martin très agréable. J'ai trouvé qu'elle avait d'ailleurs agréablement progressé entre les deux tomes : celui-ci gagne en simplicité rendant ainsi cette lecture fluide et agréable. Avec un tome comme celui-ci, j'ai très envie de découvrir le prochain !

Une suite prenante !

 

 

[les +] Dynamique, drôle, mystérieux.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse - Victoria MARTIN

Challenge Gourmand #7 : Bière
Challenge Des gages ta PAL #9

 

 

Du même auteur :

Horrible prophétie tome 1 : Horrible prophétie

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs