Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 06:00

 

 

 

 

 

L'assassin royal, T7 : Le Prophète blanc

Robin HOBB

France Loisirs - 2004

442 pages

 

 

 

 

 

Quinze années ont passé.
Loin de la cour, et le coeur blessé, Fitz s'est réfugié dans une chaumière isolée avec son inséparable oeil-de-loup pour unique compagnon. Il espère enfin avoir trouvé la paix et rompu avec son terrible passé. Mais c'est compter sans son destin. Car, bientôt, des visiteurs inattendus viennent tour à tour troubler sa retraite avec des motifs déguisés : Umbre, son vieux mentor ; Astérie, la ménestrelle avec laquelle il entretient épisodiquement des relations amoureuses ; et le fou, toujours plein d'entrain, sur qui les années semblent n'avoir aucune prise.
À mots plus ou moins couverts, tous trois lui soufflent la même chose : on a besoin de lui à Castelcerf, où règne la reine Kettricken, pour retrouver le prince héritier Devoir, qui a disparu dans de mystérieuses conditions. Après un long combat intérieur, Fitz décide de se mettre en route. Mais, pour éviter d'être reconnu, c'est en valet qu'il s'introduit à la cour et commence la difficile quête du prince sur lequel se portaient tous les espoirs.
Les obstacles ne vont pas tarder à surgir de tous les côtés.

 

 

Une fois fois, c'est grâce à Naramaya et sa lecture commune que j'ai pu me replonger dans les aventures de Fitz. Ce dont je suis particulièrement heureuse car bien que je connais pas coeur le premier cycle de L'assassin royal c'est loin d'être le cas de ce second et, fatalement, j'ai l'impression de revivre totalement ma première lecture et d'aller de surprises en surprises !

 

Ce septième tome est assez lent, mais ça ne m'a pas dérangée : on retrouve Fitz quinze ans plus tard et beaucoup de données ont forcément changées. Il a une nouvelle vie, de nouveaux compagnons et est resté totalement à l'écart de Castelcerf. Du coup, quand j'ai compris qu'on y retournait, c'est limite si je n'ai pas fait de bonds de joie tellement j'étais contente de retrouver Kettricken !
Ce tome nous apporte également quelques précisions sur ce qui s'est passé dans le tome précédent et nous permet de comprendre ce qui a eu lieu entre les deux. Il y a beaucoup de choses à emmagasiner, mais c'est tellement bien écrit qu'on ne s'en rend pas compte.

 

J'ai été très heureuse de faire la connaissance de Heur, le petit protégé de Fitz. J'ai trouvé très amusant qu'il partage la même vision de la vie que Fitz mais aussi, ce qui est assez paradoxal, de Burrich. De même, j'ai été heureuse d'avoir des nouvelles de Molly et de sa famille à travers l'Art.

 

Forcément, comme toujours, j'ai passé un excellent moment avec Robin Hobb : cette dame à vraiment de l'or dans les méninges et au bout des doigts ! J'aime beaucoup la façon dont elle nous raconte son histoire, avec lenteur et délectation, tout en finesse et en détails... Du coup, à chaque lecture, on découvre de nouvelles choses qui nous donnent l'impression de vivre quelque chose de totalement différent !
Bref, à lire !

 

 

[les +] Tranquille, courageux, nostalgique.
[les -] Pourquoi la suite est-elle chez mes parents ? Je veux la lire tout de suite !

 

 

 
Les autres participants de la LC :
[Naramaya] [salhuna] [amarüel] [Mademoiselle Books] [Thadea]
Du même auteur :

Retour au pays
L'assassin Royal tome 1 : L'apprenti assassin tome 2 : L'assassin du roi tome 3 : La nef du crépuscule tome 4 : Le poison de la vengeance tome 5 : La voie magique tome 6 : La Reine solitaire tome 8 : La secte maudite  tome 9 : Les secrets de Castelcerf   tome 10 : Serments et deuils   tome 11 : Le dragon des glaces tome 12 : L'homme noir   tome 13 : Adieux et retrouvailles
Les cités des anciens tome 1 : Dragons et serpents tome 2 : Les eaux acides
Le soldat chamane tome 7 : Danse de terreur tome 8 : Racines

Repost0
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 05:00

 

 

 

L'assassin royal, tome 6
La Reine solitaire

Robin HOBB

France Loisirs - 2004

396 pages

 

 

 

 

 

 

Voici donc la fin de la route pour Fitz Chevalerie, et tous les chemins de sa vie semblent aboutir au même endroit : dans cette région désolée au-delà du Royaume des montagnes où vivaient les Anciens, dont le retour devrait sauver les Six Duchés.
Mais si Vérité, le roi légitime, fils de Subtil Loinvoyant, espère le soutien des anciens pour sauver son royaume de la terrible vengeance outrilienne, son frère, Royal, l'usurpateur qui règne d'une main de fer sur les duchés de l'intérieur abandonnant les duchés côtiers aux exactions des pirates rouges, a d'autres plans pour la réalisation desquels il a formé de nombreux clans d'Artiseurs. L'art imparfait de Fitz suffira-t-il à sauver la situation et pourra-t-il sauver son Roi et sa Reine de l'implacable soif de pouvoir de Royal. Royal l'assassin parviendra-t-il à retrouver la paix dans les bras de son Aimée et de leur fille ?

 

 

Comme toujours ces derniers temps, je dois cette relecture de ce tome de L'assassin royal à Naramaya et sa lecture commune. Franchement, je ne me souvenais que de quelques brides de l'histoire et j'ai véritablement redécouvert celle-ci : croyez-moi, ce tome en vaut vraiment le coup !

 

Il faut savoir que ce tome et les deux précédents n'en forme qu'un seul et unique dans la version originale. Celui-ci est donc particulièrement lié aux deux autres bien que son histoire soit plus dynamique et rythmée : on n'a pas le temps de s'ennuyer, il se passe énormément de choses dans ce tome ! Ce qui est bien normal vu qu'il s'agit du dernier tome du premier cycle de L'assassin royal. Cette conclusion est d'ailleurs très belle même si elle m'a rendu assez triste, notamment en ce qui concerne Molly et ce que ça signifie pour Fitz.

Personnellement, j'ai trouvé le dénouement assez rapide depuis le temps qu'on l'attendait : je pense qu'en lisant la version originale, cette impression doit être encore plus forte ! En soit le dénouement est assez long puisqu'il représente la moitié du bouquin, mais tout s'enchaîne tellement vite qu'on ferme la dernière page en un clin d'oeil !

 

J'ai été très heureuse de retrouver les personnages que l'on côtoie depuis deux tomes maintenant : bien que l'on les connait bien, on en apprend toujours plus sur eux.
D'ailleurs, j'ai été ravie de découvrir (enfin !!) Caudrun et son histoire qui explique bien de ses comportements étranges.
J'ai toujours abordée la vieille dame avec respect et un peu de méfiance, mais, connaitre son histoire m'a permis de l'apprécier encore plus : on sait dorénavant pourquoi elle est aussi dévouée à cette cause.

 

Comme toujours, j'ai suivi avec beaucoup de plaisir les mots de Robin Hobb : cette dame est vraiment talentueuse et sait faire vivre à ses lecteurs des aventures vraiment passionnantes. Je dois dire que je suis un peu anxieuse à l'idée de lire le deuxième cycle : à chaque fois que je les enchainais, c'est toujours à ce moment là que je craquais... Fitz n'est plus vraiment le même avec les années qui passent et je me reconnaissais moins en lui ! Pourvu que cette fois, je tienne ! :D

Une conclusion d'un premier cycle absolument parfaite !

 

 

[les +] des révélations, un dénouement assez magistral, une belle conclusion.
[les -] trop rapide ? J'en voulais plus !

 

 

Lu dans le cadre :

 
 
Les autres participants de la LC :
[salhuna]
Du même auteur :
Retour au pays
L'assassin Royal tome 1 : L'apprenti assassin tome 2 : L'assassin du roi tome 3 : La nef du crépuscule tome 4 : Le poison de la vengeance tome 5 : La voie magique tome 7 : Le Prophète blanc tome 8 : La secte maudite  tome 9 : Les secrets de Castelcerf   tome 10 : Serments et deuils   tome 11 : Le dragon des glaces  tome 12 : L'homme noir tome 13 : Adieux et retrouvailles
Les cités des anciens tome 1 : Dragons et serpents tome 2 : Les eaux acides
Le soldat chamane tome 7 : Danse de terreur tome 8 : Racines
Repost0
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 05:00

 

 

 

 

 

L'assassin royal, tome 4

La voie magique

Robin HOBB

France Loisirs - 2002

404 pages

 

 

 

 

 

 

 Ravagé, pillé, le royaume des Six-Duchés plie sous le joug de l'envahisseur. Les navires de guerre ne parviennent plus à tenir les pirates rouges en respect. Dans le pays, les dissensions éclatent entre les duchés côtiers, qui doivent supporter les incessantes attaques de l'ennemi, et les duchés intérieurs qui se désintéressent de leur sort. La cour elle-même, où le vieux souverain est manipulé par Royal, n'est plus qu'un théâtre d'intrigues où règnent en maîtres le soupçon, la traîtrise et le mensonge. Aussi le prince Vérité décide-t-il d'entreprendre une quête insensée : aller trouver les anciens, par-delà les montagnes, pour leur rappeler leur serment de venir en aide au royaume dans ses heures les plus sombres... 


 

Encore une fois, c'est grâce à Naramaya et sa lecture commune que j'ai pu me replonger dans les aventures de Fitz. Franchement, c'était vraiment la lecture parfaite pour ma journée périple à l'aéroport pour rejoindre Nürnberg et assister au mariage de ma copine B. (et, franchement, ça valait le coup ! C'était vraiment un très joli mariage plein d'amour ! *étoiles plein les yeux* coeur-coeur-love-love). Du coup, j'ai profité de la compagnie de Fitz pour faire passer le temps en attendant mon vol et, franchement, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde !
 
Avant de commencer ce tome, il faut savoir que la version originale regroupe les tomes français 4 à 6. Du coup, il est vrai qu'avec eux, on a l'impression d'enchainer les tomes "léthargiques", que l'histoire n'avance pas d'un tome à l'autre... ce qui est tout à fait normal ! Puisqu'il s'agit en fait du même tome ;)
Personnellement, cette ambiance ne me dérange pas : c'est dans la continuité, on découvre les personnages principaux en train de se reconstruire après leur nouvelle vie et je trouve qu'il se passe tout de même pas mal de choses !
J'aime beaucoup les révélations qui sont faites à propos du fou : ça faisait également parti des choses que j'avais oubliée et j'ai franchement pris plaisir à les redécouvrir. De même, je serais curieuse d'en apprendre un peu plus sur Gaudrun : cette petite dame m'émeut beaucoup et j'ai l'impression qu'avec elle, je ne suis pas au bout de mes surprises !
 
J'aime beaucoup la façon dont Robin Hobb nous raconte son histoire : elle est pleine de détail qui la rend encore plus crédible. Je pense notamment à la souffrance de Kettricken qui est plus que palpable : plus on tourne les pages et plus l'on se rend compte à quel point la jeune femme à changé...
Son ton est calme, détendu : j'aime beaucoup la façon dont elle nous expose les faits sans jamais juger ses personnages. C'est très agréable d'être en compagnie d'un auteur qui ne nous dit pas comment penser !
Une série à découvrir !
 
 
[les +] Des révélations, une quête, des reconstructions.
[les -] Un peu mou pour certains...
 
 
 
 
Les autres participants de la LC :
[Naramaya] [salhuna]
Du même auteur :
Retour au pays
L'assassin Royal tome 1 : L'apprenti assassin tome 2 : L'assassin du roi tome 3 : La nef du crépuscule tome 4 : Le poison de la vengeance tome 6 : La Reine solitaire tome 7 : Le Prophète blanc tome 8 : La secte maudite   tome 9 : Les secrets de Castelcerf   tome 10 : Serments et deuils   tome 11 : Le dragon des glaces  tome 12 : L'homme noir tome 13 : Adieux et retrouvailles
Les cités des anciens tome 1 : Dragons et serpents tome 2 : Les eaux acides
Le soldat chamane tome 7 : Danse de terreur tome 8 : Racines
Repost0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 05:00

 

 

 

L'assassin royal, tome 4
Le poison de la vengeance

Robin HOBB

France Loisirs - 2004

414 pages

 

 

 

 

Royal le fourbe, après avoir assassiné le souverain légitime, est monté sur le trône des Six-Duchés. Avec son entourage, le lâche usurpateur s'est replié à l'intérieur des terres. Dans son fief natal, certain de ne plus être inquiété par Fitzchevalerie, son ennemi intime, qu'il croit mort.

Grossière erreur, car le jeune bâtard, retiré loin de la cour, caché, est toujours vivant. Bien décidé à se venger. Mais il lui faut d'abord réapprendre à vivre, sous la patiente égide de Burrich et d'Umbre. Et choisir sa voie : celle de la civilisation... ou celle d'une empathie plus forte que jamais, grâce au pouvoir du vif, avec oeil-de-nuit ?

 
 

Chronique d'avril 2011 (promis, je n'en ai pas d'autres en stock pour cette saga) mais revue depuis (bref, là, il faut comprendre mercredi dernier ;P)

Honnêtement, je ne me souvenais plus du tout de l'histoire de ce tome bien que j'ai dû le lire - oula ! - au moins une dizaine de fois. Du coup, grâce à Naramaya et sa lecture commune, je pourrais dire que j'ai vraiment redécouvert cette histoire.
 
Ce tome est un peu plus mou que les tomes précédents, mais il me semble beaucoup plus important que les autres : c'est encore un tome de transition. Fitz n'est officiellement plus vivant, il ne peut plus habiter à Castelcerf. Du plus, après avoir passé quelque temps dans la peau de son ami Œil de Nuit, il faut qu'il renoue avec son passé d'Homme, ce qui est un peu difficile - là il faut comprendre "un peu long voir parfois trop long" - mais très intéressant pour le lecteur !
J'ai beaucoup aimé vivre cette re-transformation avec lui : c'est assez dingue de se dire qu'il ne suffit que de quelques jours pour oublier toutes ses manières d'Homme... J'ai apprécié voir Fitz recouvert peu à peu la mémoire et redécouvrir ainsi les moments clefs des tomes précédents.

 
Pour le coup, ce tome est vraiment celui de la nouveauté : on quitte enfin les Six-Duchés et les territoires côtiers pour partir en plein coeur du Royaume sur les traces de Royal.  Même si je n'approuve pas forcément les raisons du pèlerinage de Fitz, j'ai apprécié ces moments passés avec lui sur les routes à découvrir une nouvelle facette des Six-Duchés.
J'ai trouvé également intéressante la vision plus "politique" que l'on gagne avec Le poison de la vengeance : c'est plutôt agréable de découvrir ce que pense les habitants de Royal et les choses - effrayantes - qu'il a mises en place.
 
On découvre également de nouveaux visages et des personnages qui deviendront importants par la suite. De même, des traits cachés de certains personnages se dévoilent : il est vraiment très agréable de se rendre compte qu'on a pas fait le tour de leur personnalité ! Et je suis vraiment ravie d'avoir passé un peu de temps avec Burrich, Umbre et Molly avant que tout ne soit plus comme avant... J'espère que ce ne sont pas des adieux mais j'ai tout de même profité de tous les petites miettes de temps grappillées auprès de ces trois-là.
 
Encore une fois et, sans surprise, j'ai passé un excellent moment avec ce roman. Franchement, je ne peux que vous conseillez de découvrir les histoires de Robin Hobb si vous appréciez la fantasy : en 13 ans - Déjà ?! - elle ne m'a pas déçue une seule fois ;p
Comment pourrais-je vous déconseiller ce livre ?

 

[les +] De nouvelles aventures sur de nouvelles routes
[les -] Dis, dis ! On reverra Burrick, Umbre, Dame Patience et Molly, hein ?
 
 
 
 
Les autres participants de la LC :
[Naramaya] [salhuna]
Du même auteur :
Retour au pays
L'assassin Royal tome 1 : L'apprenti assassin tome 2 : L'assassin du roi tome 3 : La nef du crépuscule tome 5 : La voie magique tome 6 : La Reine solitaire tome 7 : Le Prophète blanc tome 8 : La secte maudite   tome 9 : Les secrets de Castelcerf   tome 10 : Serments et deuils  tome 11 : Le dragon des glaces tome 12 : L'homme noir tome 13 : Adieux et retrouvailles
Les cités des anciens tome 1 : Dragons et serpents tome 2 : Les eaux acides
Le soldat chamane tome 7 : Danse de terreur tome 8 : Racines

 
Repost0
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 05:00

 

 

 

 

 

L'assassin royal, T3 : La nef du crépuscule

Robin HOBB

France Loisirs - 2002

497 pages

 

 

 

 

 

 

 Ravagé, pillé, le royaume des Six-Duchés plie sous le joug de l'envahisseur. Les navires de guerre ne parviennent plus à tenir les pirates rouges en respect. Dans le pays, les dissensions éclatent entre les duchés côtiers, qui doivent supporter les incessantes attaques de l'ennemi, et les duchés intérieurs qui se désintéressent de leur sort. La cour elle-même, où le vieux souverain est manipulé par Royal, n'est plus qu'un théâtre d'intrigues où règnent en maîtres le soupçon, la traîtrise et le mensonge. Aussi le prince Vérité décide-t-il d'entreprendre une quête insensée : aller trouver les anciens, par-delà les montagnes, pour leur rappeler leur serment de venir en aide au royaume dans ses heures les plus sombres... 


Chronique d'avril 2011 (oui, oui, ça date !), mais revisitée !

C'est toujours avec beaucoup de plaisir que je me replonge dans les aventures de Fitz et, cette fois n'est pas coutume, c'es Naramaya et sa lecture commune qui m'a accordé ce petit plaisir (malgré mes cinq mois - oula ! - de retard : promis, je tâcherai d'être à jour pour la rentrée de septembre !).  Comme d'habitude, j'ai adoré me plonger dans cette lecture quitte a raconter en quasi-totalité l'histoire de ce tome à ma copine L. qui a la (douloureuse) tâche de devoir me supporter pendant notre stage Turinois.
 
Bref, j'aime particulièrement ce tome : en fait, quand on connait davantage l'histoire (et surtout les tomes suivants), l'on se rend compte que c'est un véritable pivot dans l'histoire de la saga : des tas de petits détails à première vue insignifiant deviennent des indices de grande importance quand à la suite des aventures de Castelcerf.
Quand à la fin, elle nous fait rapidement comprendre que plus rien ne sera jamais comme avant...
 
J'apprécie également le fait que l'on apprend de plus en plus a connaitre la véritable personnalité des personnages. Il y en a certains que l'on croise depuis très longtemps mais que, finalement, l'on ne voit sous leur vrai jour que dans ce tome : du coup on en apprend beaucoup plus sur eux, et c'est un vrai plaisir, on les voit évoluer au fil des pages et cela ne peut nous donner que de très bons augures pour les prochains tomes.
Molly reste ma chouchoute parmi mes chouchous : j'apprécie son tempérament de feu et sa force de décision. Cette nana est un vrai roc qui tient contre tempête et marée : elle m'impressionne à chaque tome de plus en plus. Il en va de même pour Kettricken qui me bluffe toujours plus à chaque page : c'est vraiment une excellente souveraine même si elle dénote au sein des courtisans de Castelcerf...
Quand à Royal... Je dois reconnaitre qu'il ne manque pas de ressources pour mener à bien ses projets...

L'écriture de Robin Hobb  est vraiment très agréable : on ne le voit pas forcément au premier coup d'oeil, mais j'apprécie sentir la femme qui se cache derrière cette série... Il y a dans cette saga une sensibilité qu'il n'y a pas forcément dans les autres chef d'oeuvre de la fantasy : j'apprécie les petits détails sur les sentiments des personnages, les ragots du chateau, ces personnages un peu étrange et ces histoires d'amours...
Une saga que je vous conseille chaudement !
 
 
[les +] De l'action, de l'amour, une belle écriture !
[les -] Difficile de ne pas se ruer sur le tome suivant.
 
 
 
 
Les autres participants de la LC :
[Naramaya] [salhuna] [amarüel] [Mademoiselle Books]
Du même auteur :
Retour au pays
L'assassin Royal tome 1 : L'apprenti assassin tome 2 : L'assassin du roi tome 4 : Le poison de la vengeance tome 5 : La voie magique tome 6 : La Reine solitaire tome 7 : Le Prophète blanc tome 8 : La secte maudite  tome 9 : Les secrets de Castelcerf   tome 10 : Serments et deuils   tome 11 : Le dragon des glaces tome 12 : L'homme noir tome 13 : Adieux et retrouvailles
Les cités des anciens tome 1 : Dragons et serpents tome 2 : Les eaux acides
Le soldat chamane tome 7 : Danse de terreur tome 8 : Racines
Repost0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 07:15

http://img.livraddict.com/covers/24/24187/couv62287677.jpgAu château de Castelcerf le roi Subtil Loinvoyant règne sur les Six Duchés ; il est aidé dans sa lourde tâche par son fils Chevalerie qui comme son père et tous les nobles du royaume porte le nom de la qualité que ses parents espéraient le voir développer. Ainsi le frère du Roi-servant s'appelle t'il Vérité et leur demi-frère, né d'un second lit, Royal.

Suite à une aventure restée inconnue de tous, Chevalerie donne à la lignée un nouveau descendant : un bâtard, dont la simple existence va bouleverser le fragile équilibre qu'avait établi le roi pour contrôler ses turbulents fils. Ce héros malgré lui, nommé Fitz, voit son avenir s'assombrir au fil du temps. Alors que les autres enfants ont déjà leur place à la cour et dans ses intrigues, lui devra la mériter et servir la couronne en devenant ce que personne ne voulait être : l'Assassin royal. Au service de son roi il apprendra les poisons, le meurtre et la trahison..
 
Robin Hobb dans ce nouvel opus, nous donne la digne suite du premier tome. Le destin de Fitz se concrétise, et par de là-même, celui du peuple. Dans ce deuxième tome, il n'est plus en apprentissage, on a besoin de lui, non plus comme élève, mais comme assassin.
J'ai été assez déroutée au début de le retrouver malade, faible et vieillit... Je ne m'en souvenais pas du tout ! D'autant plus qu'en le laissant à la fin du tome précédent, je n'avais pas l'impression que son état était aussi précaire. Je crois que l'effet est d'autant plus important qu'on le voit un bon moment dans cet état, à lutter contre ses crises et à le voir se rétablir lentement dans les montagnes mais aussi à Castelchef.

On retrouve également nos pirates rouges, toujours aussi menaçants ainsi que les forgisés peu humain et de plus en plus inquiétants.
J'ai beaucoup aimé revoir Molly, toujours aussi bluffante avec son caractère haut en couleur. Pendant mes précédentes lectures, il y avait pas mal de choses que je n'avais pas comprise vis à vis d'elle et de sa relation avec Fitz : je n'avais pas compris l'importance de son image et l'amour impossible qui lie ces deux-là. Ça me rend triste pour eux de savoir qu' ils ne pourront jamais avoir une vie normale.
L'autre point qui m'a plu, c'est l'assurance de Kettricken et la satisfaction de la voir devenir une bonne reine servante. Ce qu'elle a fait avec les forgisés est simplement admirable.

L'Assassin du Roi est un livre un peu plus mature que le premier volume. Fitz à grandi et à maintenant des préoccupations d'adultes, et un rôle d'adulte. Les actions, les péripéties, tout s'enchaine rapidement, sans qu'on comprenne vraiment ce qui se passe, comme si on y était vraiment. Ce livre est tout à fait agréable à lire, comme le précédent.

L'histoire se déroule sur une période très limité, on ne peux deviner ce qui va se produire par la suite. Bien sur, on entrevoir certaine continuité. Comme l'amour avec Molly ou les pirates rouges. Cependant, on ne sait pas vraiment à quoi s'attendre dans le prochain volume, et ça, c'est vraiment très agréable.
Il serait dommage de ne pas prendre le temps de lire L'Assassin Royal, tome 2 : L'Assassin du Roi de Robin Hobb.

[les +] une histoire complexe, envoûtante qui se dévore.
[les -] ...


Les autres participants de la LC :
[naramaya] [achille49] [salhuna] [felicity] [stelphique] [figaro] [auroree] [thadea] [amarüel] [melymelo] [Riz-Deux-ZzZ] [Quaidesamoureux] [ayala] [Leelys] [CamLennon] [Asuna] [angelebb] [Ollie] [deedee1310]
Du même auteur :

Retour au pays
L'assassin Royal tome 1 : L'apprenti assassin tome 3 : La nef du crépuscule tome 4 : Le poison de la vengeance tome 5 : La voie magique  tome 6 : La Reine solitaire  tome 8 : La secte maudite   tome 9 : Les secrets de Castelcerf   tome 10 : Serments et deuils  tome 11 : Le dragon des glaces tome 12 : L'homme noir tome 13 : Adieux et retrouvailles
Les cités des anciens tome 1 : Dragons et serpents tome 2 : Les eaux acides
Le soldat chamane tome 7 : Danse de terreur tome 8 : Racines
Repost0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 06:15

http://img.livraddict.com/covers/112/112264/couv16397742.jpgLe jour de l'affrontement final approche.
Jerry sait maintenant qu'Eléa n'est pas le Champion des Fées qui affrontera l'infâme duc Korta. C'est Axel qui va devoir jouer ce rôle. Son père, le roi de Pandème, était arrivé à cette même conclusion des années auparavant. Mais craignant pour son fils, il lui demande de revenir à ses côtés, en Akal, où l'alliance des deux royaumes a été scellée. Pourtant le peuple de Leïlan a besoin d'Axel : Korta met le pays à feu et à sang, obligeant les habitants de la Forêt Interdite à se sacrifier avant le Dernier Combat, pour assurer ainsi sa victoire contre les Fées.
C'est l'heure où les derniers masques tombent. De cruels dilemmes assaillent chacun des héros de Leïlan. La situation semble désespérée, mais les Fées n'ont peut-être pas encore dit leur dernier mot...

 

 

 

J'avais organisé une lecture commune pour cette trilogie, mais avec mes stages, je n'avais pas prévu que je serais aussi éloignée d'internet et, celle-ci est un peu tombée à l'eau... Du coup, c'est avec deux mois de retard que je publie mon avis sur ce troisième tome.

 

Même si j'ai beaucoup aimé ce troisième tome, je suis un peu déçue par la conclusion qu'il offre à la trilogie : je trouve le dénouement un peu trop facile. Bien sûr, il y a des rebondissements, bien sûr il y a des blessés et des morts, n'empêche que les héros s'en sortent plutôt facilement pour le coup. Je pense par exemple à la fuite des princesses, affaiblies après plusieurs jours passés dans des cachots sans manger, quand elles sont rattrapées dans les marais par Korta et ses hommes, je trouve ça un peu gros qu'elles ne se fassent pas reprendre face à ces hommes sur-entraînés...

De même, même si elle est très belle et très sympathique, la fin est un peu trop "happy end" pour moi : ça coule un peu trop de source et je n'ai pas été réellement surprise par les révélations. Bien sûr, il y a la prophétie, mais ça n'empêche pas de glisser quelques évènements inattendu. Cela dit, j'exagère un peu : l'avenir de Jerry m'a bien surprise !

 

J'ai apprécié retrouver les différents personnages des tomes précédents : Eléa et Axel évidemment, mais surtout Eline et Eloïse. On découvre vraiment les deux princesses dans ce tome ce que j'ai trouvé vraiment très agréable. Je trouve que la place donnée à Eline est vraiment plus importante dans Une nuit sans lunes : on l'a découvre davantage ce qui nous permet de voir qu'elle fera une excellente reine. De même, j'ai apprécié découvrir Eloïse : elle se réveille en tant qu'adolescente mais elle grandit de jour en jour.

J'ai également aimé partir sur les traces du roi dans sa ville : c'est un personnage que l'on côtoyait peu et j'ai apprécié le connaitre davantage à travers ses craintes et son dévouement pour ses sujets.

 

L'écriture de Magali Ségura s'est révélée une fois de plus fluide et agréable. J'apprécie son ton posé et ses passages imagés qui nous font réellement vivre les batailles de l'intérieur. J'ai hâte de retrouver son univers à travers le premier tome d'Eternité qui vient tout juste de rejoindre ma PAL !

Une trilogie fantasy sans prétention que je vous recommande.

 

 

[les +] Une narration imagée et agréable, des personnages touchants, une histoire prenante.

[les -] Une fin un peu trop "Happy End" sans réelle surprise.

 

 

Les autres participants de la LC :

[Klo] [lamiss59283] [Salsera15] [Sandra] [Sphinxou] [Sylly]

Du même auteur :
Éternité tome 1 : Le prix d'Alaya
Leïlan tome 1 : Les yeux de Leïlan tome 2 : Pour Eloïse Bonus : A Chloé

Repost0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 06:15

http://img.livraddict.com/covers/35/35127/couv20553705.jpgEn déjouant la malédiction qui pèse sur elle, Doubhée a découvert le plan machiavélique de la secte des Assassins : restaurer le règne d'Aster le Tyran. Accompagnée du magicien Lonerin, la guerrière part retrouver Sennar, disparu du Monde Émergé depuis plus de quarante ans. Avant cela les deux jeunes gens devront affronter le plus terible des ennemis : Rekla, la Gardienne des Poisons, qui ne pardonne pas à Doubhée de s'être enfuie en trompant sa vigilance...

 

 

 

 

 

 

 

 

J'avais organisé une lecture commune pour la lecture de cette série, mais c'est tombé à l'eau. Du coup, je me suis accordé un peu plus de temps pour la lecture de ce tome (et du troisième !). Le premier tome m'avait beaucoup plu : bien qu'il reste assez superficielle, l'histoire m'avait plu par son originalité. Aussi, j'étais curieuse de découvrir Les deux combattantes.

Cette lecture a été tout aussi agréable que la première, même si l'histoire est plus classique. On part ainsi à la recherche de Sennar en compagnie de Doubnée et de Lorenin. J'ai beaucoup aimé le duo formé par ces deux-là et ce qu'il se passe entre eux. D'ailleurs, la conclusion de ce point m'a beaucoup plu : c'est assez rare que ça se passe comme ça pour ne pas être surpris. Du coup, ça m'a beaucoup amusée.
J'ai bien aimé voir Rekla sur leurs traces, par contre, j'ai trouvé peu crédibles certaines scènes. Je veux bien croire que les assassins sont sur-entraînés, mais personnellement, je trouve assez louche le fait qu'ils rattrapent en une journée, plusieurs jours de courses effrénées... Mais bon. L'entrainement donc.

Et puis, il faut reconnaitre que l'histoire est bien menée et ne manque pas de rebondissement. J'ai beaucoup aimé les différents affrontements entre les deux jeunes femmes : ça ne manquait pas de piquant ! Mine de rien, même si elles sont totalement différentes, elles se ressemblent beaucoup dans leur caractère et leur façon de défendre les idéaux. Dans le même camp, elles auraient été redoutables !

 

J'ai également beaucoup apprécié retrouver Ido, mais, je n'arrive pas du tout à imaginer l'âge qu'il peut avoir aujourd'hui ! Il me semble un peu éternel (tandis que Sennar, lui, à vraiment pris un sacré coup de vieux)... J'ai apprécié le voir, toujours présent, à défendre la famille de Nihal.

D'ailleurs, j'ai beaucoup aimé découvrir San. Il est encore petit, tout mignon, un peu timide, mais je n'ai pas de doute sur le fait qu'il deviendra un grand. C'est bien le sang de ses grand-parents (Sennar et Nihal) qui coule dans ses veines...

 

La plume de Licia Troisi est toujours aussi agréable même si son histoire reste toujours un peu superficielle. Après, il est vrai aussi qu'elle s'adresse à un public assez jeune, ce qui peut expliquer la chose... Mais je me pose souvent des questions sur la crédibilité de certaines choses, ce que je trouve dérangeant, surtout pour de la fantasy ! Cela dit, Les deux combattantes est une lecture très agréable.

Une suite très sympathique.

 

 

[les +] De nouveaux personnages très prometteurs, une histoire agréable, des conclusions inattendues.
[les -] Une histoire un peu superficielle, peu creusée par moment.

 

 

Les autres participants de la Lecture Commune :

[Dévoreuse de Livre] [Salsera15]

Du même auteur :

Chroniques du Monde emergé tome 1 : Nihal de la Terre du Vent tome 2 : La mission de Sennar tome 3 : Le Talisman du pouvoir

Guerres du Monde emergé tome 1 : La secte des Assassins

Repost0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 06:15

http://img.livraddict.com/covers/72/72222/couv1189781.jpg35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.
Quand la dystopie rencontre le conte de fées !

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne...
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d'Illeá, la « Sélection » s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d'office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu'elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles...
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés : l'existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu'elle n'aurait jamais osé imaginer ?

 

 

La couverture et son résumé faisant penser à un conte de fée, ça faisait un bon moment que ce livre me faisait de l'oeil. D'où le pourquoi du comment, je me suis débrouillée pour qu'il atterrisse dans la PAL de la petite soeur et donc, dans la mienne ! o:D

Et j'ai profité d'une lecture commune pour me plonger dans ce roman qui se lit, très, très vite.

Honnêtement, je suis un peu déçue par cette découverte que j'ai trouvée assez superficielle et encore plus par sa fin qui, pour moi, n'a rien d'une fin.

 

D'une certaine façon, La sélection est un mix entre Hunger games (le monde post-apocalyptique, les caméras, la compétition...) et Le dernier jardin (le monde post-apocalyptique, le prince, le château, les jolies robes...). Sauf qu'il n'y a pas vraiment d'action dans ce livre : il est calme, posé, et quand les personnages sont en dangers, ils s'enferment dans des bunkers. Rien de bien palpitant donc ! Je crois que c'est surtout ça qui m'a déçu au final : Kiera Cass profite de la vague dystopie sans en jouer réellement le jeu... c'est... tellement dommage !

Au final, l'histoire se concentre sur la compétition entre les nenettes pour gagner le coeur de Maxon, le prince charmant. C'est amusant à lire, entre coup bas et réelles amitiés qui se tissent, mais au final j'ai trouvé ça un peu plat : ça manque d'action ! Même le triangle amoureux ne joue pas dans ce sens : c'est bien pensé, bien que prévisible, mais ça reste assez superficiel. Ça n'empêche cependant pas l'histoire d'être sympathique.

Par contre, la fin est juste une catastrophe ! C'est tellement abrupte que je n'ai même pas compris pourquoi le livre s'arrêtait là !

 

America m'a beaucoup plus : elle a tout pour devenir une reine. Elle est belle, intentionnée et traite exactement tout le monde de la même façon. J'ai beaucoup aimé les passages où elle était avec ses domestiques : c'est réconfortant cette façon qu'elle a de voir au-dessus des barrières sociales.

Maxon est également un personnage très agréable. J'ai vu que beaucoup de lectrices étaient assez fan de lui, personnellement je le trouve un peu niais ! Il est drôle et intéressant, mais il est un peu trop gentil et influençable...

Aspen lui, par contre, ma vraiment déplu. Il est assez archaïque comme mec ! Son côté "Moi homme viril ! Femme m'appartient" m'a beaucoup énervée, sans oublier que je l'ai trouvé incorrect à retourner sans cesse sa chemine face à America. Il a beau être très sympathique en tant normal, certaines choses restent impardonnables.

 

J'ai beaucoup aimé l'écriture de Kiera Cass : elle a une façon de raconter son histoire avec beaucoup de fluidité et de finesse. L'on sent vraiment qu'elle croit en son histoire et c'est sans doute pour ça que, malgré ses défauts, j'ai très envie de connaitre la suite !

Un premier tome un peu plat mais prometteur.

 

[les +] Un joli conte de fée des temps modernes, des personnages sympathiques, une lecture fluide.

[les -] Une histoire plate et sans action, une fin abrupte.

 

 

Les autres participants de la LC :
[Chroniques Aléatoires]  [Liloonee] [Liliselivre] [Myu01] [Aurelie91] [Océane34] [lilli] [bountyfrei] [Nnyl] [Love_sets] [melicia] [bella333] [Croc-Book] [isa1977] [Yukarie] [Joanskingdom] [Gayelle] [Olympe16] [anaisfleur] [Bianca28] [Emma__1052_] [Il était une fois...] [anissia]

Du même auteur ;

La Sélection tome 1 tome 2 : L'élite

Repost0
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 06:15

http://img.livraddict.com/covers/112/112264/couv16397742.jpgPeut-on échapper à une prophétie ?
A cause de celle des Trois Fées, le prince Axel ne pourra plus jamais connaître l'amour. Pourtant, il est tombé amoureux des yeux d'Eléa, la jeune justicière qui s'oppose à l'infâme duc Korta. Pour elle, Axel affronte le Monstre de la Forêt Interdite lors d'un duel mortel. Pour elle, les résistants resserrent leurs rangs.
Chacun se lance dans un combat contre la mort. Les compagnons de la forêt décident d'armer les villageois pour contrer l'oppresseur. Parmi eux, Chloé, une petite fille de cinq ans, semble douée d'un étrange pouvoir. Est-ce l'atout majeur dont les justes ont besoin?
Car Muht, le chef de guerre allié au duc Korta, pourrait bien devenir l'Adversaire qu'attend Eléa pour l'ultime affrontement...

 

 

 

J'avais organisé une LC pour sortir enfin cette trilogie de ma PAL (si vous souhaitez vous joindre à nous, c'est par ici !) et le premier tome m'avait beaucoup plu. Du coup, c'est vraiment avec plaisir que je me suis lancée dans ce deuxième tome.

 

Même si j'ai passé un très bon moment avec Pour Eloïse, j'ai été moins charmée par ce deuxième tome. Je pense que c'est en parti à cause du fait que l'on connaissait déjà un peu le monde Leïlan et que du coup, on est moins surpris. Pour le coup, il faut dire aussi, que les deux tomes se suivent vraiment : du coup, c'est un peu comme si le premier tome n'avait pas vraiment de fin...
Par contre, j'ai apprécié découvrir une nouvelle facette de Leïlan à travers la forêt interdite. J'ai beaucoup aimé ce petit havre de paix au milieu de ce monde de brut. Du coup, on se retrouve dans une ambiance totalement différente de celle du premier tome : c'est assez étonnant de voir à quel point les deux histoires se suivent tout en étant très différente !

 

J'ai aimé les relations qui se construisent dans ce tome, notamment entre Vic' et les princesses. C'est étrange la façon dont tous les sépare à la base dans leur mode de vie et la vitesse à laquelle elles se reconnaissent et s'approvisent. Bon, il est vrai aussi qu'un lien fort les unisse !

J'aime également la façon dont évolue l'histoire entre Vic' et Axel, notamment avec ce qu'on apprend sur Jerry. Mine de rien, l'avancée de leur relation dépend surtout de lui alors, quand on comprend qui il est vraiment, ça change pas mal de choses pour nos deux tourtereaux...

Je trouve également la relation entre Axel et la petite Chloé intéressante : j'ai bien ce secret qui les unit. Seuls eux-d'eux et Imma savent exactement ce qu'ils se passent tellement les autres habitants préfèrent ne pas voir certaines choses... Du coup, j'ai beaucoup apprécié les moments où l'on retrouvait ces trois là, parce qu'on apprend vraiment des trucs intéressants avec eux ! Et puis, on en apprend également un peu plus sur certaines populations...

 

L'écriture de Magali Segura a été une nouvelle fois très agréable. J'aime beaucoup sa fluidité, sa douceur et son dynamisme. Je trouve qu'elle retranscrit particulièrement bien les émotions de ses personnages : on se sent à leur place et c'est ça qui fait que ça marche aussi bien !

Un deuxième tome très intéressant.

 

 

Les autres participants de la LC :

[Angelebb] [Klo] [lamiss59283] [Salsera15] [Sandra] [Sphinxou] [Sylly]

Du même auteur :

Éternité tome 1 : Le prix d'Alaya
Leïlan tome 1 : Les yeux de Leïlan tome 3 : Une nuit sans lunes  Bonus : A Chloé

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs