Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 06:15

http://www.livraddict.com/covers/7/7884/couv19426175.jpgLe défilé a eu lieu avec un résultat surprenant. Yukari doit maintenant faire le point sur sa relation avec Georges et son devenir? A-t-elle un brillant avenir de mannequin ? Hiroyuki, de son côté, ne sait toujours pas comment avouer sa flamme à Yukari. Il ne veut pas être dans l'ombre de Georges. De plus, son ancienne relation avec Miwako semble obscurcir le tableau de ses sentiments. Cette série très fashion ne peut que se conclure en beauté !

 

 

 

 

 

 

 

 

Je dois dire que je suis un peu déçue par ce tout dernier tome de Paradise Kiss : je m'attendais vraiment à un tome très différents des autres, avec une histoire plus marquée et finalement jusqu'au bout j'ai eu du mal à savoir où Ai Yazawa voulait en venir.

 

En effet, j'ai vraiment trouvé que la conclusion mettait trop de temps à venir et du coup, je l'ai trouvé bien trop rapide. D'autant plus que je n'ai pas trouvé vraiment d'intérêt au début du tome : c'est comme si on avait tiré sur l'histoire histoire de faire un tome de plus sans vraiment rajouter des détails à l'histoire. Pour le coup, c'était vraiment trop comme les quatre tomes précédents, c'est exactement la même histoire qui s'y déroule encore.

Du coup, la conclusion tranche totalement avec cette histoire si lente et répétitive. Sans qu'on sache vraiment comme ça arrive, en une dizaine de page on se retrouve avec des tas d'informations sans lien avec ce qui s'était passé précédemment. Bref, c'était trop soudain et trop rapide et du coup ce n'est qu'une fois le livre refermé que j'ai totalement compris ce qu'il c'était passé.

J'aime beaucoup Ai Yazawa, mais bon, ça ne m'empêche pas d'être déçue par ce grand final. Peut-être que j'en attendait trop d'elle.

 

En tout cas, encore une fois, j'ai beaucoup apprécié ses dessins : j'aime beaucoup le chic qui s'en dégage. Ils sont vraiment très sophistiqués et donne envie de se (re)lancer dans la couture :)

Paradise Kiss est tout de même une serie manga très sympa.

 

 

Du même auteur :

Gokinjo, une vie de quartier tome 1 tome 2 tome 3 tome 4 tome 5 tome 6
Je ne suis pas un ange tome 1 tome 2 tome 3 tome 4

Nana tome 1 tome 2 tome 3 tome 4 tome 5 tome 21

Paradise Kiss tome 1 tome 2 tome 3 tome 4

Repost0
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 06:15

http://www.livraddict.com/covers/2/2192/couv57002023.jpg"Lycéen, Kimihiro Watanuki est poussé malgré lui par une force étrange qui le fait entrer dans la maison d'une médium, Yûko Ichihara, qui attendait cette visite inéluctable. Face à ses déclarations, Kimihiro reste perplexe, et afin de parer à son scepticisme, la médium lui révèle des détails concernant son passé, notamment un lourd secret lié aux forces occultes. Pour se débarrasser des visions qui l'assaillent, Kimihiro accepte un petit boulot d'homme de ménage chez cette médium plutôt difficile à vivre..."

 

 

 

 

 

 

Ce deuxième tome est une bonne surprise : le premier ne m'avait pas plu plus que ça. Il était vraiment très étrange et je ne voyais vraiment pas où les auteurs voulaient en venir.

Le deuxième tome ne nous en dit pas forcément plus sur les histoires à venir, mais j'en ai apprécié le fil conducteur.

 

J'ai beaucoup aimé l'histoire de ce tome qui tournait autout des prévisions de la destiné et donc des voyants. En soit, elle n'est pas vraiment originale, mais ça m'a bien plu. Surtout l'humour des situations : Kimihiro est un peu neuneu parfois et visiblement il se fait souvent avoir.

Par contre, j'aurais beaucoup aimé découvrir d'autres clients 'addict' de la sorcière : dans ce tome l'on ne découvre que Sakura et ses amis (que l'on avait déjà vu dans le tome précédent) et personnellement j'ai trouvé ça un peu léger. C'est vraiment ce que j'avais adoré dans le premier tome, alors forcément, je suis déçue de ne pas avoir vu de nouveau l'une de ces situations.

En tout cas, j'apprécie de plus en plus Himihiro et la sorcière. Ils me sont vraiment de plus en plus sympathiques. Et puis, la 'copine' de Himihiro m'a beaucoup amusée.

 

Les dessins de CLAMP sont vraiment très jolie : j'aime beaucoup leur côté glamour et sophistiqué.

xxx HOLIC est vraiment un manga prometteur.

 

 

Des mêmes auteurs :

 xxx HOLIC tome 1 tome 3 tome 4 tome 5 tome 6 tome 7 tome 8 tome 9 tome 10 tome 11

Repost0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 06:15

http://www.livraddict.com/covers/0/476/couv66821763.jpgJules César nargue Cléopâtre : les Romains construisent des temples et des forums magnifiques alors que les Égyptiens ne construisent plus rien depuis les pyramides. Vexée, Cléopâtre charge son architecte Numérobis de bâtir un palais pour César en trois mois. Pour Numérobis, sa seule chance de venir au bout de cette tâche malgré l'obstruction des Romains est de demander l'aide de son vieil ami Panoramix. Le druide part donc pour l'Égypte lui prêter main-forte, accompagné d'Astérix et Obélix.

 

 

 

 

 

 

Je continue donc sur ma lancée avec Astérix et Cléopâtre que, contrairement aux autres dont je vous ai parlé jusqu'à présent, j'avais déjà lu il y a quelques années. A la sortie du film pour être exacte. Et j'ai de nouveau passé un très bon moment : rien a dire, il est tout de même vachement meilleur que le film ;)

Décidément, il est impossible de s'ennuyer avec Astérix et ses amis !

 

J'aime beaucoup cette ambiance de défi : c'est agréable de voir qu'il n'y a pas seulement les irréductibles gaulois pour mettre des batons dans les roues de César. Pour le coup, je ne peux que reconnaître que Cléopâtre est sacrément doué pour cet art !

J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié les scènes pleines d'humour entre ces deux-là où encore relative au défi de César lancé à Cléopâtre : il semblerait que le Monsieur soit un tatillon mauvais joueur...

Par contre, je dois dire que je n'ai pas eu de réelles surprises avec ce tome, mais c'est surtout du au fait que je connaissais déjà le film avant de lire cette bande dessinée.

 

Les différents personnages sont - encore une fois - très sympathiques et irrésistibles. On s'attache immédiatement à eux, surtout que l'humour et les scènes cocasses ne sont jamais bien loin.

Je les apprécie d'autant plus que j'aime le soin apporté à leur nom : ces jeux de mots m'amusent beaucoup. Par exemple Numerobis pour l'architecte égyptien...

J'ai également beaucoup aimé recroisé le chemin des pirates même si ce fut de courte durée !

Astérix et Cléopâtre est vraiment une BD très sympathique et amusante.

 

 

De GOSCINNY :

Astérix tome 1 : Astérix le gaulois tome 2 : La serpe d'or tome 3 : Astérix chez les Goths tome 4 : Astérix gladiateur tome 5 : Le tour de Gaule d'Astérix tome 35 : Astérix chez les Pictes
Les Aventures du Grand Vizir Iznogoud tome 1 : Le grand Vizir Iznogoud

D'UDERZO :

Astérix tome 1 : Astérix le gaulois tome 2 : La serpe d'or tome 3 : Astérix chez les Goths tome 4 : Astérix gladiateur tome 5 : Le tour de Gaule d'Astérix tome 35 : Astérix chez les Pictes

Repost0
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 06:15

http://www.livraddict.com/covers/1/1507/couv74560264.jpgLa jeune et ravissante Elizabeth lange est hantée par la mort tragique de sa soeur, une star de l'écran et la scène, tombée de la terrasse de son appartement à New York dans les circonstances pour le moins mystérieuses.
A-t-elle été assassinée par son amant, l'irrésistible magnat des affaires Ted Winters, lui-même en proie à des tourments secrets ? S'est-elle suicidée ? Mais pourquoi Leila aurait-elle voulu se supprimer alors qu'elle était heureuse et au sommet de sa gloire ? Quelqu'un d'autre l'aurait-il tuée - mais qui pourrait en vouloir à une jeune femme aimée et admirée ? Minée par le chagrin, Elizabeth est invitée parla baronne Minna von Schreiber, sa plus vieille amie, à venir se reposer dans le luxueux institut de remise en forme de Cypress Point, en Californie.
Mais au lieu d'y trouver le calme et la détente, elle va être confrontée non seulement à Ted, mais aux meilleurs amis de sa soeur qui ont tous un motif pour l'avoir tuée...

 

 

J'ai eu du mal à trouvé un livre pour ma participation au challenge Un mots, des titres de Calypso : je pensais qu'il y avait beaucoup plus de livre avec beau/bel/belle dans leur titre que ça ! Alors mon choix s'est finalement porté sur Ne pleure pas ma belle que j'avais déjà lu quand j'étais petite.

Je gardais de l'histoire un bon souvenir et ma relecture confirme ce sentiment.

 

J'aime beaucoup la simplicité des intrigues de Mary Higgins Clark qui font que l'on rentre toujours immédiatement dans l'histoire : c'est concis et facile à comprendre. Surtout pas casse tête. Et pourtant, l'intrigue n'est pas forcément facile à résoudre : une fois n'est pas coutume mon radar à meurtrier ne s'est pas déclenché sur la bonne personne ! Je dois dire que j'ai grandement apprécié ce dernier point, d'autant plus que ça n'empêche pas la révélation d'être crédible.

J'ai bien aimé le côté tape-à-l'oeil de l'histoire : pour tout dire, ça m'a même fait rire ! J'ai aimé l'ironie des situations et la façon dont l'auteur se moque (gentiment) des "nouveaux riches" et de ces starlettes les faisant parait à côté de la plaque (d'un autre côté, je me demande si ce dernier point n'est pas plutôt du à l'époque de l'écriture : les "hit" des années 90 ne sont plus vraiment d'actualité 20 ans plus tard...).

 

J'ai beaucoup apprécié le personnage d'Elisabeth : elle est à la fois fragile et forte. C'est vraiment très intéressant. En tout cas, j'ai vraiment apprécié la façon dont elle se bat pour savoir le dernier mot de l'histoire du meurtre de sa grande soeur. Tout comme j'ai aimé le fait de découvrir quelques brides de leur enfance.

Les autres personnages m'ont moins plu (sauf Sammy) : le fait qu'ils soient tous potentiellement des meurtriers à nos yeux ne les rendent pas facilement sympathiques.

 

Pour finir, il ne me reste plus qu'à dire que j'ai encore une fois beaucoup apprécié l'écriture de Mary Higgins Clark : elle n'en fait pas des tonnes ce qui rend son écriture très abordable et entraînante. Si j'avais du le faire, j'aurais eu du mal à lâcher Ne pleure pas ma belle ;)

Pas franchement le meilleur de l'auteure mais tout de même un bon policier.

 

 

Du même auteur :

Nous n'irons plus au bois

Repost0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 06:15

http://www.livraddict.com/covers/7/7883/couv50801312.jpgYukari vit chez George depuis 6 jours mais les nouvelles expériences se bousculent tellement? De plus, elle n'arrive pas à bien communiquer avec lui. Ils ne peuvent s'empêcher de s'envoyer des paroles blessantes. Est-ce normal, se demandet-elle ? Quelle est vraiment la profondeur de leur amour !
Qui plus est, parallèlement à ses débuts de mannequins, Yukari est forcée par sa mère de reprendre le chemin du lycée afin de terminer quand même son année scolaire. Entre les rattrapages, les examens, les essayages, les photos et les amours, cela ne sera pas de tout repos !

 

 

 

 

 

Sans être déçue par ce quatrième tome de Paradise Kiss, je dois pour autant dire que je suis moins sous le charme que pour le précédent : j'ai trouvé qu'il n'y avait pas franchement d'originalité dans ce tome et que l'auteur (que j'adore pourtant) se reposait un peu sur ses lauriers.

 

Autrement dit, je n'ai pas été surprise : c'est pile ce à quoi je m'attendais et ce pour à peu près tout les détails de l'histoire. Du coup, sans m'être ennuyée pour autant, je n'ai pas trouvé ce tome folichon. Mais ça ne veut pas dire que l'histoire est désagréable, au contraire ! J'ai même aimé ce qu'il se passait dans ce tome.

C'est juste que c'est trop monotome : un peu comme manger des pâtes tous les jours...

 

J'aurais également aimé en savoir un peu plus sur les personnages : personnellement, je n'ai rien appris de nouveaux sur eux dans ce tome. Et cette constatation m'est d'autant plus amère que c'est l'avant-dernier tome et que j'ai encore des tas de questions sans réponses au sujet de quasiment tous les personnages.

Cela dit, cette remarque ne s'applique pas à Isabella : on entrevoit un point de son histoire personnelle dans ce tome. Même si je ne m'en souvenais déjà plus il y a quelques minutes, je dois dire que j'ai beaucoup apprécié le fait de découvrir une minuscule partie de son enfance.

 

Cependant, j'ai encore une fois beaucoup apprécié les dessins d'Ai Yazawa et notamment le soin apporté aux tenues des personnages : vu le thème du manga, c'est pile ce qu'il fallait.

Un tome agréable mais pas autant que les précédents.

 

 

 

Du même auteur :
Gokinjo, une vie de quartier tome 1 tome 2 tome 3 tome 4 tome 5 tome 6
Je ne suis pas un ange tome 1 tome 2 tome 3 tome 4

Nana tome 1 tome 2 tome 3 tome 4 tome 5 tome 21

Paradise Kiss tome 1 tome 2 tome 3 tome 5

Repost0
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 06:15

http://www.livraddict.com/covers/31/31815/mincouv70690742.jpgAnna Claramond ne se souvient plus de rien.
Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché.
Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?

 

 

 

 

Bien que ce fut une agréable lecture, je ne suis pas sous le charme de Bal de Givre à New York. Cela dit, cela tient uniquement au fait que je n'ai pas trouvé l'histoire et encore moins les sentiments des personnages très crédibles.

 

En effet, les rapports entre les personnages m'ont beaucoup dérangés. Je pense notamment à Wynter qui se donne à fond dans ses sentiments : le côté "dès que je t'ai vu je suis tombé fou amoureux de toi. Viens, enfuiyons-nous et marrions-nous !" m'a totalement laissé de glace. Voire fait ricaner. Je ne trouve pas du tout ça crédible et c'est quelque chose qui m'énerve particulièrement dans les histoires d'amour. Peut-être que j'ai trop les pieds sur terre, mais personnellement, ça ne me fait pas rêver du tout.

Sans compter que l'histoire au fil des pages devient rapidement un grand n'importe quoi. Tellement que, quand j'ai enfin su le dernier mot de l'histoire et le pourquoi du comment, j'ai trouvé ça bien trop facile. Comme si l'auteur ne croyait pas lui-même à son histoire : ça m'a fait pensé à mon prof de français en cinquième qui nous avait demandé de croire aux rédactions de sujet fantastiques qu'ils nous faisait écrire et qu'il ne voulait surtout pas voir un "Je me reveillais, tout ça n'était qu'un rève."... Pour le coup, c'est exactement ce que fais Fabrice Colin.

 

Cependant l'auteur à vraiment une écriture très agréable et il a parfaitement su m'emmener dans son univers. L'on ressent parfaitement les émotions d'Anna et c'est vraiment un très gros plus pour moi. Je me suis vraiment laissée emporté pas son histoire (même si, visiblement, ça ne m'a pas empêché de râler !).

 

D'autant plus que les personnages ont vraiment quelque chose en plus :

Anna est fragile et sensible : un peu comme ces poupées de porceleine qui pourrait se casser à tout moment sans pour autant que ça arrive un jour. Elle est pleine de force.

Tandis que Wynter est un personnage très fascinant : il est très difficile de savoir à quoi s'attendre avec lui. Cela dit, plus l'on avance dans l'histoire et plus l'on le déteste.

Bal de givre à New York est une jolie histoire pas franchement crédible (même si la fin tendrait à nous dire le contraire).

Repost0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 06:15

http://www.livraddict.com/covers/40/40564/couv45987512.jpgAfin de protéger Kotohiki, la fille de son cœur, Sugimura affronte Kiriyama dans un duel à mort. Abandonnant tous ses principes de justice, Sugimura se jette furieusement sur Kiriyama. Mais son adversaire contre-attaque et le blesse gravement. Son attaque pleine de fougue ayant échoué, le désespoir étreint Sugimura qui prend conscience que son adversaire est un " démon " pour qui les mots justice et peur n'existent pas. Comment Sugimura va-t-il combattre cette situation désespérée, qui semble sans issue ?! Véritable incarnation du combat de l'homme face au mal, le duel entre Sugimura et Kiriyama est à son paroxysme !! Encore 7 survivants !

 

 

 

Je m'attendais à être très émue par la lecture de ce tome mais finalement pas tant que ça. L'un de mes chouchous était tout de même en très mauvaise posture et il ne fallait pas être un génie pour deviner que ça allait très mal se terminer pour lui.

Cela dit, je me suis tout de même spolié la fin (merci le tableau récapitulatif des personnages vivants...) et je pense que ça à pas mal atténué mes réactions. Ce qui ne m'a pas empêché d'être tout de même un peu choquée par la violence des combats.

 

Par contre, je dois dire que je n'ai pas tout bien compris et que je reste assez étonné de certains passages : je n'ai pas totalement compris ce que venait faire l'"énergie" dans l'histoire. Ce côté "magie noire" ne colle pas du tout avec l'image "crédible" que j'avais de Battle royale. Ça ne m'a pas dérangée plus que ça, mais ça fait partie des mauvaises surprises : cela dit, peut-être que j'apprécierais davantage ce côté dans les tomes futurs.

Cependant, j'ai beaucoup aimé d'autres passages de l'histoire, notamment ceux qui parlent de sentiments. Bon, ça fait très "amour maudit", mais j'ai apprécié que les choses soient dites avant que les personnages succombes.

 

Encore une fois, les dessins ne laissent pas de place au doute (le dessinateur à visiblement une passion pour les viscères et les cerveaux) autrement dit, Battle royale n'est pas franchement à mettre entre les mains de n'importe qui.

Cela dit, l'histoire est à découvrir.

 

Des mêmes auteurs :

  Battle royale tome 1 tome 2 tome 3 tome 4 tome 5 tome 6 tome 7 tome 8 tome 9 tome 10 tome 11 tome 13 tome 14 tome 15

Repost0
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 06:15
Chronique de septembre 2010

http://affinitiz.s3.amazonaws.com/member/patrice/2B36F40C-A5D9-4E9C-AA48-E1148ABC78C9.image.jpg?101208055657Que pensent les anges de nous ? Que peuvent-ils faire pour nous aider ? Qu'attendent-ils de l'humanité en général ? Lorsque Michael Pinson (stupidement tué dans un accident d'avion percutant un immeuble) a passé avec succès l'épreuve de la « pesée des âmes », il a accédé au royaume des anges. Mais passé le premier émerveillement, il découvre l'ampleur de la tâche. Le voilà chargé de trois mortels, qu'il devra désormais guider et aider tout au long de leur vie. Ses moyens d'action les rêves, les signes, les médiums, les intuitions, les chats. Cependant, il est obligé de respecter le libre arbitre des hommes. Il s'aperçoit que ceux-ci essaient de réduire leur malheur au lieu de construire leur bonheur. Que faire pour leur montrer la voie ? Et puis comment s'occuper intelligemment au Paradis, un endroit bien sympathique mais sans cinéma, sans musique, sans restaurant ? Après Les Thanatonautes, Bernard Werber nous donne une fois de plus à réfléchir sur notre statut d'être humain, en mélangeant sagesse ancienne, philosophie moderne et humour. En suivant l'initiation d'un ange, on découvre une perspective étonnante à notre état de simple mortel. 
 
 

Ce livre est réellement une bonne surprise. Bien meilleur que le premier tome, enfin, je trouve. C'est une suite qui peut se lire sans avoir déjà lu le premier tome, et je trouve ça vraiment très agréable.
L'Empire des Anges nous emmène dans un monde totalement inconnu, mais qui reste hypothétique. Qu'est ce qui nous dit que ça ne se passe pas réellement comme cela en fait, hein ? Personne n'a le moyen de nous prouver le contraire...
 
On retrouve les personnages du premier tome, dans une situation très différente de la première, mais ils restent tels quels. C'est très agréable de les retrouver, même si il se passe peut de temps entre la dernière fois qu'on les a vu et celle-ci : ils n'ont pas vraiment eu le temps d'évoluer, mais cela n'est pas dérangeant : on les voit évoluer sous nos yeux.
 
L'Empire des Anges est une histoire vraiment surprenante : on ne s'attend pas vraiment à tout ça quand on ouvre ce livre.
Mais je n'ai pas été déçue, au contraire. Il y a beaucoup d'éléments que j'aime dans cette histoire, elle est assez proche de ce que j'attends d'un livre.
En soit, ce qu'il m'a marqué avec un sujet pareil, c'est que la religion n'est pas abordé : et cela est vraiment géniale. En mentionnant une religion cela aurait vite été polémique, dérangeant et  peut-être même "limite"... Là l'auteur nous laisse vraiment livre de nos choix sans nous "inciter" à penser comme lui.
 
Dans ce livre Bernard Werber s'éloigne un peu de son style d'écriture habituel. Ce roman est écrit d'une façon plus classique que ses autres œuvres. Elle est moins scientifique ce que j'ai trouvé très agréable. Ce livre se lit en toute simplicité, on se pose des questions mais plus accessibles que celles qu'on se pose en lisant Les Fourmis (par exemple).
L'Empire des Anges est une sacrée surprise : lisez-le, vous verrez !
Du même auteur :
Le cycle des Anges tome 1 : Les thanatonautes Les fourmis tome 1 : Les fourmis
Repost0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 06:15

http://www.livraddict.com/covers/40/40563/couv13542775.jpgGardant cachés au fond de son cœur ses sentiments pour Kayoko Kotohiki, Hiroki Sugimura continue à chercher sa bien-aimée. Tourmenté par la fragilité de sa propre " justice ", Sugimura se rappelle le sang-froid effrayant de Kazuo Kiriyama qui n'hésite jamais à terrasser ses adversaires et à leur ôter la vie. C'est alors qu'il tombe sur Kayoko. Durant le peu de temps dont ils vont disposer, les deux vont se dévoiler petit à petit leurs sentiments. S'étant jurer de la protéger, Sugimura finit par affronter le pire des ennemis, Kiriyama ! Qu'importe la " justice ", qu'importe la " force "... C'est lorsque son avenir s'assombrit que les ressources d'un homme se révèlent. Le combat continue pour les sept survivants !

 

 

 

 

Ça faisait un moment que je ne m'étais pas plongée dans cette histoire et ça s'est bien ressenti lors de ma lecture : certaines scènes m'ont franchement mise mal à l'aise et j'ai sauté pas mal de passage sanglant à cause des dessins, et pourtant, il y a quelques semaines encore j'étais totalement habituée à cette violence.

Du coup,  j'ai trouvé ce tome un peu plus agréable que les autres : le fait d'être de nouveau dégoûtée par cette violence apporte vraiment un regard supplémentaire sur l'horreur de cette histoire.

 

Je n'ai pas trop apprécié l'histoire de ce tome. L'idée de base m'a beaucoup plu mais je crois que j'ai été déçue par la personnalité de Kotohiki : elle est si gamine et totalement désinhibée ! Elle m'a plus énervée qu'autre chose... Je ne pensais pas que mon petit chouchou qu'est Sugimura puisse être attirée par une fille comme elle : ils sont si différents... Mais, bon... pourquoi pas ?

 

Comme je le disais précédament, j'ai un peu sauté quelques pages, notamment à la fin du tome qui est très violente. Mais bon, elle ne m'empêche pas de vouloir savoir la suite : l'histoire se termine tellement mal, qu'il est difficile de ne pas penser à avoir une mauvaise surprise dans le tome précédent. Du coup, j'ai très envie de découvrir le tome suivant pour avoir le fin mot du combat, mais je suis également assez inquiète...

Battle royale n'est vraiment pas une histoire comme les autres.

 

 

Des mêmes auteurs :

Battle royale tome 1 tome 2 tome 3 tome 4 tome 5 tome 6 tome 7 tome 8 tome 9 tome 10 tome 12 tome 13 tome 14 tome 15

Repost0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 06:15

http://www.livraddict.com/covers/4/4871/mincouv12972289.jpgRichard Mayhew vit à Londres une vie sans histoire, travaille dans un bureau, s'apprête à se marier, lorsqu'il sauve la vie de Porte, une jeune fille qui a le don de savoir ouvrir tout ce qui peut s'ouvrir. Cet évènement fait basculer sa vie. Sa fiancée le quitte, ses proches ne le voient plus, sa vie semble n'avoir jamais existé.

Il découvre alors qu'il existe un Londres d'En Bas, souterrain, peuplé de mendiants qui parlent aux rats, et de toute une société féodale et magique. Il décide de suivre Porte à la recherche des assassins de son père, dans l'espoir de trouver un moyen de reprendre une vie normale.

 

 

 

 

Neverwhere fait parti de ces livres que je lis parce qu'on m'a conseillé de le lire et pourtant... j'ai vraiment beaucoup de mal avec les écrits de Neil Gaiman. Ce roman n'échappe pas à la règle : l'histoire est sympathique, mais je suis totalement passée à côté. Décidément Neil Gaiman n'arrive vraiment pas à me captiver (cela dit, de lui, j'avais tout de même beaucoup aimé L'étrange vie de Nobody Owens).

C'est bête à dire, mais je crois que si cette histoire avait été écrite par quelqu'un d'autre, je l'aurais beaucoup plus appréciée.

 

En effet les personnages ne m'ont pas paru sympathique du tout. Mathew m'a profondément agacée tout au long du roman : c'est comme si il était emprisonné dans sa vie et qu'il ne voulait pas en sortir malgré toute la souffrance que cela lui cause. Bizarrement, même dans le Londres d'en bas, je l'ai perçu de cette façon. Du coup, je ne l'ai pas vu évoluer et changer au fil des pages ce qui m'aurait beaucoup plu...

De la même façon, les personnages du Londres d'en bas ne m'ont pas convaincue : ce n'est pas qu'ils ne sont pas sympathiques, c'est juste que je ne sais pas assez de choses sur eux et que du coup, ils m'ont paru fantomatiques. Du coup, je n'y ai pas cru.

 

Pourtant, l'idée de base me plaisait beaucoup : le coup de la rencontre avec une seule personne qui change radicalement la vie de l'autre m'a énormément plu. Tout comme l'idée que du jour au lendemain l'on ne puisse plus exister au yeux des personnes que l'on fréquentait, tout comme ne plus être perçu du tout. C'est tout de même une idée forte et inquiétante !

 

Que dire sur l'écriture ? Je ne sais pas vraiment ce qui me rebute chez Neil Gaiman, d'autant plus que ça fait des années que j'essaye de mettre des mots sur ce ressenti. Ce n'est pas qu'il écrit mal, c'est juste qu'il est un peu trop brusque pour moi. Mais bon, je crois surtout que je n'arrive pas à entrer dans son univers...

Neverwhere est un livre assez dérangeant...

 

 

Du même auteur :

American gods Coraline De bons présages L'étrange vie de Nobody Owens

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs