Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/24/24740/couv6593507.gifDepuis qu'Askeladd, un chef de guerre fourbe et sans honneur, a tué son père lorsqu'il était enfant, Thorfinn le suit partout dans le but de se venger. Mais bien qu'il soit devenu un guerrier redoutable, il ne parvient toujours pas à vaincre son ennemi. Au fil des ans, enchaînant missions périlleuses et combats afin d'obtenir des duels contre l'homme qu'il hait plus que tout, le gentil Thorfinn est devenu froid et solitaire, prisonnier de son passé et incapable d'aller de l'avant. Jusqu'à ce que la vie le force à regarder le Monde différemment...

 

 

 

 

 

J'ai découvert ce premier tome de Vinland saga dans le cadre du Baby-challenge manga 2013 de Livraddict et vu que sa couverture est bleue, je peut également l'inclure dans le Challenge Bookineurs en couleurs de Liyah.

J'aime beaucoup l'univers des vikings, du coup, j'étais vraiment curieuse et emballée par ce premier tome... Cependant, je l'ai trouvé un peu commun et parfois un peu confus.

 

En effet, surtout au début du livre, j'ai eu du mal à faire le lien entre les différents évènements, les différents personnages et leurs actions. On arrive en plein champs de bataille, et personnellement, je n'ai pas compris qui se battait contre qui et qui était allié à qui... D'autant plus que l'on ne connaît pas les différents personnages et que l'on les voit qu'en coup de vent : on n'a pas le temps de les "enregistrer".

Et, pile au moment ou tout devient plus clair dans notre esprit, tout change du tout au tout : on retourne 10 ans plus tôt, dans un autre lieu, avec de nouveaux personnages et une nouvelle histoire (en laissant donc en plan l'intrigue précédente)... et d'après la fin, c'est plutôt à cette époque que va se dérouler l'histoire des tomes précédents.

Tout ça pour dire que j'ai trouvé l'histoire assez confuse et pas forcément très claire. Cependant, je dois totalement reconnaître qu'elle est très sympathique et assez addictive : j'ai vraiment envie de lire la suite. Bon, elle reste assez commune comme histoire de viking, mais ses personnages sont très sympathiques et l'on a envie d'en savoir plus sur leur histoire.

 

J'ai trouvé les dessins assez agréable : je ne suis pourtant pas fan des traits anguleux et de la multitude des détails, mais ils collent parfaitement à l'histoire et donnent du caractère aux différents personnages. Je trouve d'ailleurs la couverture du manga très jolie : si je n'avais pas voulu lire ce premier tome spécifiquement, je suis quasiment sure que je me serais tout de même arrêtée dessus grâce à sa couverture.

Le premier tome de Vinland saga est très prometteur !

 

 

[les +] des personnages sympathiques, des dessins de caractères, une histoire intéressante et assez addictive.

[les -] des passages assez confus.

Repost0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/91/91415/couv64098271.jpgLes ténèbres tombent sur la Grande Verte, et le Monde Ancien est cruellement déchiré.
Sur les champs de batailles autour de Troie, la cité d'or, se réunissent les armées fidèles au roi mycénien, Agamemnon. Parmi ces troupes se trouve Ulysse, le fameux conteur, devenu leur allié malgré lui. Il sait que rien n'arrêtera Agamemnon pour s'emparer du trésor que renferme la cité,et qu'il devra bientôt affronter ses anciens amis en un combat à mort.
Malade et amer, le roi de Troie attend. Ses espoirs reposent sur deux héros: Hector, son fils préféré, le plus puissant guerrier de son époque, et le redoutable Hélicon, détermine à venger la mort de son épouse aux mains des mycéniens.
La guerre a été déclarée. Même si ces ennemis, qui sont aussi des parents, laissent libre cours à leur soif de violence, ils savent que certains d'entre eux, hommes ou femmes, deviendront des héros, dont les exploits vivront à tout jamais dans un récit transmis à travers les âges...

 

 

Je ne pensais pas lire aussi vite ce troisième tome que j'ai reçu à Noël, mais le verdict est tombé il y a un mois et demi avec la révélation du mot pour le Challenge Un mot des titres de Calypso : Roi. Ça tombait à pic !

Ce troisième tome est vraiment à la hauteur des deux précédents : sans surprise, c'est un gros coup de coeur ;)

 

Ce que j'aime particulièrement dans cette trilogie écrite par Gemmell, c'est le respect de la mythologie : bien sur, elle a été réécrite, mais les différents évènements font écho à ce que l'on a appris petit. Il y a du sang, beaucoup de batailles (surtout dans ce tome), des héros de légende et des jeunes femmes dont le courage n'est plus à prouver. Étonnamment, les différents Dieux ne sont pas présents, ce qui ne fait que rendre plus crédible encore ce qu'il s'y passe : pas d'interventions divines, pas d'évènements inexpliqués, chaque cause à son effet, tout est possible.

 

J'ai vraiment apprécié le fait de retrouver les différents personnages des deux tomes précédents : d'une certaine façon, ils m'avaient manqué. Notamment Hélicon qui reste mon chouchou parmi les chouchous ! J'apprécie leur caractère fort et les montagnes qu'ils déplacent... ils se donnent les moyens de réussir ce qu'ils entreprennent et ça me plaît.

 

Encore une fois, j'ai beaucoup aimé le style et l'écriture de Gemmell : tout est très détaillé sans pour autant que l'on croule sous les détails. Ces 700 pages se lisent comme on boirait du petit lait !

J'apprécie également son humour et le dynamisme dont il fait preuve : impossible de s'ennuyer !

Troie est vraiment une trilogie à découvrir ;)

 

 

[les +] de l'humour, des batailles, un respect de la mythologie, des personnages attachants et une écriture très agréable.

[les -] un pavé qui pourrait effrayer par sa taille.

 

 

Du même auteur :

Légende

Troie tome 1 : Le seigneur de l'arc d'argent tome 2 : Le bouclier du tonnerre

Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/15/15365/couv30918447.jpgVanessa a quinze ans. Elle peut devenir invisible et disparait chaque fois que Michael tente de l'embrasser. Elle a des amies aux propriétés tout aussi extraordinaires: Catty voyage dans le temps, Serena lit dans les pensées et Jimena a des prémonitions. Filles de la Lune, elles doivent livrer un combat contre des voleurs d'âmes, tout en continuant à aller au lycée et à fréquenter la boîte de nuit la plus branchée de Los Angeles.

 

 

 

 

 

 

 

La petite soeur avait acheté toute la série dans un destocker car elle était quasiment donnée, mais bon, je dois bien avouer qu'elle ne me tentant pas plus que ça. D'autant plus que la série à l'air tout droit sortie d'une série TV sans grand intérêt pour minette... Du coup, dans le cadre des Challenges ABC de Nanet et Bookineurs en couleurs de Liyah, je me suis enfin décidée à sortir ce premier tome de ma PAL. Et je dois dire que c'est plutôt une bonne surprise, une très bonne même ;)

 

L'univers qu'on y découvre m'a bien plu : j'ai aimé cette idée des filles de la lune, née pour faire le bien et des suiveurs, une sorte "d'âmes déchues" que l'on créé pour faire le mal... Bon, ce n'est pas la première fois que l'on lit ça, mais ça reste sympathique.

J'ai également bien aimé le côté girly du bouquin avec les histoires d'amour assez compliquées de Vanessa, et ses histoires de copines et d'"ennemies".

 

Les différents personnages m'ont bien plu, surtout les filles de la lune qui ne manquent décidément pas de caractère ! Vanessa est plus posée que les autres, plus timide aussi, mais pas forcément plus fade pour autant. J'ai d'ailleurs trouvé intéressant le fait qu'elle rejette son pouvoir au début de l'histoire : ce n'est pas vraiment commun dans ce genre de livre...

 

J'ai trouvé l'écriture de Lynne Ewing assez agréable : elle est fluide et ne manque pas de dynamisme. Je suis vraiment curieuse de découvrir le second tome ce cette série.

Déesse de la nuit est un premier tome très prometteur.

 

 

[les +] des personnages sympathiques, une histoire un peu girly, une trame intéressante.

[les -] une histoire qui peu avoir des aspects de "déjà-vu".

 

 

[l'avis de la petite soeur]

Du même auteur :
Les filles de la lune tome 2 : Dans le froid de l'enfer tome 3 : Les ombres de la nuit tome 4 : Le parchemin secret  tome 5 : Le sacrifice

Repost0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/35/35049/couv52044629.jpgC'est en rendant visite à son ancienne gouvernante, Madame Stowner, que William Jones rencontre Emma, la domestique de la maison. Autour d'un portrait de William enfant, ils font connaissance et très vite William s'aperçoit qu'il n'est pas indifférent au charme de la soubrette. Pour la revoir, il va volontairement oublier ses gants.
Une histoire d'amour impossible entre un bourgeois gentilhomme et une domestique en plein coeur de l'Angleterre victorienne.

 

 

 

 

 

 

Depuis que je l'ai vu dans la liste du Baby-challenge manga 2013 de Livraddict, j'ai vraiment très envie de découvrir cette série. Du coup, j'ai profité d'un petit détour par la médiathèque pour emprunter les deux premiers tomes... Et puis, comme sa couverture à une dominante de bleu (sur les deux pages), j'ai décidé de l'inclure dans mon challenge Bookineurs en couleurs de Liyah.

Comme je m'y attendais, j'ai eu un petit coup de coeur avec ce premier tome : je suis vraiment ravie d'avoir emprunté la suite en même temps !

 

L'histoire elle-même m'a beaucoup plu : j'ai trouvé excellent le fait que le tout Londres courtise Emma, simple femme de chambre. Elle n'a vraiment pas le profil type d'un bourreau des coeurs, n'en joue pas, ne s'en vente pas et pourtant tous veulent se marier avec elle...

J'ai également trouvé très intéressant le fait que l'on suive l'histoire de deux points de vu : du sien (Emma) mais aussi de celui de William, l'un de ses prétendants. Forcément, l'on a envie qu'ils finissent ensemble... mais rien ne nous permet d'affirmer que ce sera un jour le cas (quoique...).

 

J'ai beaucoup apprécié les différents personnages que l'on découvre dans ce premier tome : Emma et William forcément, mais aussi l'ami indien du jeune homme et son ancienne gouvernante. Ils ont tous des caractères très forts ce qui nous promet de belles aventures !

 

Pour finir, il ne me reste plus qu'à vous écrire que j'ai trouvé la narration de Kaoru Mori très agréable, tout comme son coup de crayon. Par contre, je ne trouve que tous les hommes présents dans le livre sont le portrait craché de William !

Emma est un manga très prometteur :)

 

 

[les +] une histoire et des personnages sympathiques, une narration et des dessins très agréables.

[les -] des personnages qu'on identifie parfois difficilement.

 

 

[l'avis de la petite soeur]

Du même auteur :
Emma  tome 2

Repost0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/72/72450/couv48275566.jpgParce qu'elle ne bouge pas et ne pleure pas, se bornant à quelques fonctions essentielles - déglutition, digestion, excrétion -, ses parents l'ont surnommée la Plante.
L'intéressée se considère plutôt, à ce stade, comme un tube. Mais ce tube, c'est Dieu. Le lecteur comprendra vite pourquoi, et apprendra aussi que la vie de Dieu n'est pas éternelle, même au pays du Soleil levant... Avec cette " autobiographie de zéro à trois ans ", la romancière de Stupeur et tremblements, Grand Prix du roman de l'Académie française en 1999, nous révèle des aspects ignorés de sa personnalité et de la vie en général, tout en se montrant plus incisive, plus lucide et plus drôle que jamais.

 

 

 

 

J'adore Amélie Nothomb, du coup, j'achète toujours ses livres, sans forcément avoir lu leur résumé (tiens, tiens, mais c'est que ça me rappelle le  TTT de ce matin !). Souvent, ce sont des bonnes surprises, de très bonnes même, mais parfois, comme aujourd'hui - pour vider ma PAL bleue dans le cadre du Challenge Bookineurs en couleurs de Liyah -, je reste assez perplexe...

 

En effet, le début de La métaphysique des tubes m'a énormément déroutée : je ne voyais pas du tout où elle voulait en venir, ni même comment elle allait pouvoir faire une histoire avec les différents éléments qu'elle met en place. Du coup, j'ai eu un peu de mal à accroché au début, puis le personnage se réveille et tout devient beaucoup plus attrayant d'un seul coup.

Ce que je retiendrais de cette histoire c'est beaucoup d'ironie : il faut vraiment tout prendre au second degré pour l'apprécier pleinement, sinon, je pense que l'on prend Amélie Nothomb pour une mégalo et l'on ne profite pas de l'humour des différentes situations.

De la même façon, le fait de ne pas savoir réellement où s'arrête la réalité et où commence la fiction m'a beaucoup plu : l'on place nous même les limites de ce que l'on a envie de croire ou non.

 

J'ai encore une fois beaucoup apprécié l'écriture d'Amélie Nothomb : elle sait rester calme et pourtant son écriture ne manque pas de dynamisme. J'apprécie vraiment son imagination qui me semble sans limite : elle a vraiment cette folie douce si agréable, d'autant plus avec son écriture si posée.

Dommage que le début m'ai autant déstabilisée, sinon, je crois bien que ce livre aurait été un nouveau coup de coeur.

La métaphysique des tubes est une histoire étrange mais très agréable.

 

 

[les +] une histoire intéressante et originale, une limite indéterminée entre réalité et fiction, une écriture dynamique et douce.

[les -] un début très déstabilisant.

 

 

Du même auteur :

Barbe bleue Cosmétique de l'ennemi La nostalgie heureuse  Pétronille Stupeur et tremblements Tuer le père Une forme de vie

Repost0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/2/2463/couv24968456.jpgTout avait été prévu pour que ce soit une semaine studieuse ! Pauvre Pauline ! Elle comptait se mettre au vert pour préparer sa maîtrise de philo… La nuit recouvre la forêt bretonne, et la « deuche » vient de tomber en panne d’essence juste devant chez Erwan. A vingt kilomètres de tout village.
Erwan lui propose de partager sa soupe et de l’héberger pour la nuit... Contrainte par les circonstances, elle finit par accepter… Il est du genre homme des bois solitaire, et vit entouré d’objets étranges. Tandis qu’elle mange, il lit un vieux grimoire traitant du petit peuple. Cynique et cassante, elle ricane de ces sornettes.

Elle ignore, alors, que ce bouquin sera, pour elle, le point de départ vers un autre univers qui aura de dramatiques conséquences sur le sien. Que plus rien n’aura vraiment le même goût pour elle, après… Elle va découvrir un autre elle-même. Deux autres elle-même, en fait…

 

 

A peine mon père avait-il acheté cette BD que j'étais déjà en train de la lire. Je pensais que ce premier tome venait tout juste de sortir, mais en regardant sur Livraddict, je viens de voir qu'il y avait déjà quatre tomes de parus.

Larmes d'abeille m'a beaucoup plu, du coup, j'espère que papounet va rapidement craquer et acheter la suite ;)

 

Pourtant, le début m'a un peu perturbée : il est vraiment encré dans la réalité par rapport à ce que me laissait présager la couverture. On y découvre Pauline, jeune étudiante, qui descend de Paris vers une campagne paumée pour réviser tranquillement avant les examens... le début ne laisse vraiment pas présager des aventures fantastiques et c'est bien ça qui m'a un chouilla dérangée à ce moment là : j'avais du mal à voir où les auteurs voulaient en venir ! Puis, dès qu'elle rencontre Erwan, toute l'histoire change...

J'ai beaucoup aimé l'idée de ce monde minuscule qui vivrait parmi nous sans que l'on s'en rendent compte : ça m'a un peu fait penser à Arthur et les Minimoys.

Les différents personnages que l'on rencontre m'ont bien plu. Pauline à vraiment un sale caractère, mais elle n'a pas eu le temps de m'agacer pendant ce tome. Erwan, André et le maître ont vraiment une patience d'ange !

 

J'ai beaucoup aimé les dessins du Grand Mort. Ce n'est pas vraiment une esthétique que j'apprécie d'ordinaire, mais les visages ont vraiment du caractère et je trouve que le choix du physique des différents personnages collent tout à fait avec leur personnalité.

Larmes d'abeille est un premier tome très prometteur !

 

 

[les +] une histoire intéressante, des illustrations de caractères, des personnages sympathiques.

[les -] un début quelque peu déroutant (même si il s'avère très utile au reste de l'histoire).

 

 

Des mêmes auteurs :

Le Grand Mort tome 2 : Pauline...

De LOISEL :
Peter Pan tome 1 : Londres

Repost0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/37/37748/couv3903750.jpgAvis de recherche : Ella et John Robina, couple de citoyens américains à la retraite, vus pour la dernière fois au volant de leur camping-car le Cherche-bonheur, aux abords de Detroit. Si vous avez des informations, merci de contacter au plus vite leurs enfants au numéro qui suit...
Après une longue vie et soixante ans de mariage, la santé chancelante et la mémoire qui flanche, Ella et John savent que leurs jours d'autonomie sont comptés. Si John ne se souvient plus nécessairement si on est mardi ou jeudi, il peut encore conduire. Ella le « kidnappe » donc, avec une seule idée en tête : partir une dernière fois à l'aventure. C'est le début d'un périple extraordinaire...

 

 

 

 

Parfois, j'ai l'impression de débarquer sur la bloggosphère. Surtout quand je découvre le titre d'un livre et que je m'aperçois juste après que tout le monde en parle depuis des lustres sur internet. Ce fut le cas avec Le cherche-bonheur, et je dois dire que pour une fois, je suis ravie que ce soit le cas : c'est un coup de coeur et je crois que si j'en avais entendu parler avant, il m'aurait peut-être déçue...

 

J'ai vraiment été touchée par cette histoire. J'ai aimé suivre Ella et John qui s'aiment depuis plus de 60 ans dans leur fuite vers la côte de Los Angeles. On les découvre au naturel : John, gravement atteint d'Alzheimer qui n'est lui-même que quelques (trop courtes) minutes par jour et Ella, en phase terminale d'un cancer, bourrée de médicament à longueur de journée. Elle est la tête et il est les jambes.

J'ai aimé les voir reprendre leur revanche sur les enfants qui agissent maintenant avec eux comme si ils étaient des enfants, sur les médecins qui ne les apprécient qu'en "cobaye" et sur le vie.

Tout deux sont vraiment attachant, on sent leur amour l'un pour l'autre. J'ai aimé la façon dont un rien avec eux devenait un petit plaisir. J'ai apprécié découvrir avec eux leurs souvenir sur leur rétroprojecteur les soirs, sur la paroi de leur camping-car, j'ai aimé les rencontre qu'ils font le long de leur voyage et l'importance qu'ils leurs donnent...

 

J'ai adoré les différents sentiments que j'ai ressenti avec eux tout au long de ce livre (rien que d'y repenser, j'ai les larmes qui me montent aux yeux). J'ai aimé voir qu'en débit de tout, ils s'aiment vraiment, qu'ils sont bien ensemble et qu'ils arrivent a profiter de chaque instant qu'ils passent ensemble, malgré la maladie et malgré les souvenirs qui s'effacent... Ils m'ont beaucoup émus et je dois dire que je les envie un peu ;)

Et puis, malgré tout, ce texte est bourré d'humour : Ella ne se fait pas d'illusion sur leurs capacités. Elle se voit telle qu'elle est vraiment et ne s'en cache pas, cela dit, elle prend tout du bon côté et c'est vraiment agréable.

Et, il y a la fin, que j'ai trouvé magnifique, bien qu'elle soit assez terrible. La dernière phrase m'a beaucoup plu "Ce n'est pas à vous d'en jugez." C'est exactement ça, je crois que tout est dit !

 

Finallement, j'ai tellement été transporté dans ce texte que j'ai oublié que derrière Ella et John, il y avait un auteur, Michael Zadoorian. C'est vraiment une sensation que j'ai adoré : le fait de pouvoir oublier que tout ça n'est pas réel. Bref, c'est une mission réussie pour cet auteur ;)

Le cherche-bonheur est un réel coup de coeur !

 

 

[les +] beaucoup d'émotion très variées, des personnages attachants, une histoire si crédible qu'on en oublie qu'elle ne s'est jamais passée, une écriture agréable.

[les -] je n'en vois pas !

Repost0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/46/46634/couv30056947.jpgAu programme : méditation et visite de gourou à domicile, séduction minute pour la fille de la famille, rêveries pour un papa plutôt naïf et angoisses existentielles pour une maman qui lutte contre son âge. Le tout mixé avec un humour décapant.

 

 

 

 

 

 

 

 

Je dois dire que je ne suis pas une grande fan de cette série BD. Mais l'autre jour, en tombant dessus, j'ai eu envie de la relire. Mais bon, je ne l'ai pas plus apprécié que la dernière fois !

 

En fait, je n'accroche pas avec l'humour de La Smala : les sketch ne me font pas rire, ce qui est assez bête puisque c'est le seul intérêt de cette BD vu qu'elle n'a pas d'histoire à proprement parlé. Je trouve ce qu'il s'y passe trop tordu, pas assez réaliste, pas assez crédible. Rien dans cette BD ne me rappelle la vraie vie ou encore des épisodes de ma vie. Bien sûr certaines pages s'y rapproche, mais sans plus... Du coup, je trouve l'humour de ce livre plus lourd qu'autre chose.

 

De la même façon, puisqu'il ne me rappelle pas des personnages de ma connaissance, je n'ai pas franchement d'affinité avec les différents personnages. De la même façon, je ne les trouve vraiment pas crédible. Sauf éventuellement le père et le petit frère (et encore !).

 

Pour finir, il ne me reste plus qu'à dire que je n'accroche pas vraiment aux dessins. Cependant, j'aime beaucoup la profusion de couleur qu'on y trouve : elles mettent de bonne humeur !

La Smala est une BD vraiment farfelue !

 

 

[les +] des histoires farfelues, qui sortent de l'ordinaire, beaucoup de couleur.

[les -] peu de crédibilité, de l'humour assez "lourd".

Repost0
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/95/95807/couv64522718.jpg«Un bois à cheval sur deux comtés et plusieurs communes, un corps assoupi de verdure, que seul vient briser ici ou là un drôle de pin qui fait des siennes, maigrichon, fantasque avec ses broutilles égarées de chaque côté, en forme de croix. A l'intérieur, le vent piégé répand le frémissement d'une mer lointaine, et les grands troncs élancés des épicéas sont tellement serrés les uns contre les autres que les écorces prennent une couleur brun gris, que la lumière devient de plus en plus sombre en une chambre de non-lumière. A l'entrée la plus éloignée, sous le versant d'une montagne songeuse, une cabane de bois engorgée de ronces et d'églantiers où une chèvre morte s'est décomposée et a empesté au cours de ces folles journées, suspendues et affligeantes. C'est alors que le bois perdit son ancien nom et son innocence d'antan dans le cœur des gens.»
S'inspirant d'un fait divers qui bouleversa un petit village des tourbières irlandaises, Edna O'Brien décrit dans une écriture syncopée et polyphonique le délire psychotique d un meurtrier, puis traque pas à pas son effort de rédemption.

 

J'avais décidé de lire ce livre dans le cadre du Challenge ABC de Nanet. Je n'avais pas d'autres motivations que celle que trouver un auteur en "O" et c'est peut-être à cause de ça que j'ai été assez déçue par cette lecture.

 

En effet, j'ai eu beaucoup de mal à suivre cette histoire : je n'ai pas vraiment trouvé d'évènements auxquels me raccroché et du coup, j'ai été perdue tout au long de ma lecture. Je n'arrivais pas à mettre de nom sur les différents personnages et du coup, je n'arrivais pas à faire les liens entre eux et entre les différents évènements.

 

Du coup, les personnages ne m'ont pas particulièrement plu, ni même touchée. Je ne crois pas que je serais capable de donner un seul nom ! Je ne me suis pas non plus identifiée à l'un d'eux, ni même trouvé l'un d'eux sympathique.

 

Pourtant, le résumé me tentait bien et j'avais assez hâte de découvrir comment l'auteur pourrait traiter ce fait divers et le réécrire sans que ça ne "se voit trop" ou manquer de respect aux personnes ayant réellement été concernées par ces évènements atroces.

En fait, je crois que c'est l'écriture de l'auteure qui a fait que je sois totalement passée à côté de cette histoire : je n'ai pas du tout accroché à sa façon d'écrire et je crois que c'est ce qui m'a perdue tout au long de ma lecture. Personnellement, j'ai trouvé qu'elle passait régulièrement d'un évènement à un autre sans nous donner beaucoup d'informations. Et puis, elle écrit en phrases très courtes, assez sèches ce qui donne une impression de rapidité constante qui m'a assez déplu.

Dans la forêt aurait pu être une lecture très sympathique.

 

 

[les +] une histoire qui se base sur des faits réels.

[les -] une écriture trop rapide et sèche, des personnages pas forcément agréable, une histoire assez floue.

Repost0
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 07:15

http://www.livraddict.com/covers/8/8531/couv66304237.gifArriman le Terrible, grand sorcier du Nord, souhaite prendre épouse.
Il convie donc toutes les sorcières de la région à un grand concours afin de choisir la plus maléfique. Très vite, la cruelle Mme Olympia se révèle être la concurrente la plus redoutable. Face à elle, Belladonna se dit qu'elle n'a aucune chance avec sa magie trop blanche... Hélas ! car elle est tombée follement amoureuse d'Arriman et voudrait devenir sa Femme. Mais comment ?

 

 

 

 

 

 

 

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge ABC de Nanet. Le résumé me tentait beaucoup, alors, je l'ai tout de suite inclu dans ma liste pour ce challenge.

Au final, c'est une bonne découverte !

 

J'ai trouvé l'histoire très sympathique même si elle reste très prévisible. J'ai beaucoup aimé l'idée de ce concours de magie et le fait qu'Arriman le terrible ai du mal à cacher son dégoût pour les différentes sorcières. Du coup, l'histoire est vraiment pleine d'humour et l'on ne s'ennuie pas !

 

Les différents personnages m'ont beaucoup plu : Belladonna, forcément, m'a beaucoup touchée. J'ai beaucoup aimé le fait que même si ça l'agace d'être blanche, elle continue à le faire de bonne grâce. D'autant plus qu'elle n'est pas idéalisée : on sent vraiment que tout le monde profite d'elle et au final que personne ne l'écoute vraiment, même les animaux...

Les autres sorcières m'ont également bien plu, surtout qu'elles sont tournées au ridicule ce qui m'a beaucoup fait rire.

Arriman ne m'a pas vraiment touchée. Cela dit, j'ai beaucoup apprécié ses serviteurs et surtout le petit Terence. Lui, c'est vraiment mon coup de coeur : il est si différent !

 

J'ai trouvé l'écriture d'Eva Ibbotson très agréable et simple à comprendre. Elle sait parfaitement choisir le mot juste pour nous faire ressentir la bonne émotion et elle est loin de manquer d'humour !

Recherche sorcière désespérément est une très bonne découverte :)

 

 

[les +] de l'humour, une histoire et des personnages sympathiques, une écriture facile d'accès et agréable.

[les -] une histoire assez prévisible.

 

 

[l'avis de la petite soeur]

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs