Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/25/25439/couv21942966.jpgJ'aurais adoré être ethnologue (tome 2)… décrit de façon humoristique les aventures parentales, professionnelles de Margaux Motin : cette trentenaire doit mener de front sa vie de femme mariée à un fan de jeux vidéo qui ne comprend décidément rien à la mode, son rôle de jeune maman d'une petite fille adorable mais envahissante, et sa carrière d'illustratrice freelance décontractée mais désespérément solitaire. La chronique tendre et drôle d'une femme moderne…

 

 

 

 

 

 

J'avais beaucoup aimé le premier tome : J'aurais adoré être ethnologue, du coup, j'avais hâte de me plonger dans ce second livre de Margaux Motin. Par contre, je suis un peu déçue : peut-être que j'en gardais un souvenir un peu faussé, mais je ne me suis pas autant amusée avec La théorie de la contorsion.

Bon, c'est sûrement aussi que depuis, je ne suis pas vraiment allée suivre son blog (quasi à l'arrêt aussi) comme je me l'avais promis, du coup, je ne gardais qu'un souvenir de son style et je ne savais sans doute plus trop non plus à quoi m'attendre...

 

Le truc aussi, c'est que je me suis sentie vraiment en décalage entre ce que raconte Margaux et ce que je vis. Je n'ai pas la trentaine, je n'ai pas d'enfants et toute la BD tourne un peu autour de ces deux thèmes. En soit, le fait de ne pas avoir le même âge ne me dérange pas forcément, comme dans Joséphine par exemple (de Pénélope Bagieu), mais les scènes abordées sont moins exclusives et se prêtent un peu à tous les âges. Ce qui n'est pas forcément le cas dans La théorie de la contorsion.

Par contre, j'ai rit. Beaucoup même. Parce qu'au final, même si je ne me retrouve pas dans les situations que vit Margaux, elle les raconte bien et avec beaucoup d'humour :)

 

L'autre truc qui m'a dérangée, c'est les écritures en pattes de mouche, toutes petites et toutes serrées. Bon pas au point de devoir faire des efforts pour déchiffrer, mais suffisamment pour me déranger. Pour ma défense j'aime les choses claires qui coulent comme de l'eau de roche !

Par contre, j'aime beaucoup le coup de crayon de Margaux Motin, tout en finesse et en ligne. Je trouve que ses dessins ont beaucoup d'élégance même si ce n'est pas toujours le cas de leur contenu ;)

La théorie de la contorsion est une BD très amusante.

 

 

[les +] des histoires de la vie de tous les jours, beaucoup d'humour, un trait de crayon élégant.

[les -] des situations un peu trop propre aux trentenaires, des pattes de mouches.

 

 

Du même auteur :

J'aurais adoré être ethnologue...

Repost0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/35/35038/couv12834425.jpgJe m'appelle Diglee, j'ai 22 ans, une sœur dingo et géniale, un homme roux, une Best Friend Forever qui me supporte depuis 10 ans, une mère super canon, et trop de cellulite pour mon IMC, malgré mes chorées diaboliques sur Lady Gaga. Et comme ma vie intéresse tout le monde, hein, bah .. J'en ai fait un blog. Et puis de ce blog, j'en ai fait un livre. Voilà.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ça fait un moment que je suis le blog de Diglee, mais malgré les 2 ans qui se sont écoulés depuis la sortie de cette BD, je n'avais pas encore eu le temps de m'y plonger... Et pourtant, ce n'était pas l'envie qui m'en manquait ! J'aime beaucoup l'univers de Diglee si décalé, plein d'humour, de paillettes et de licornes ;)

Du coup, en attendant une amie, je me suis réfugiée dans le magasin culturel d'à côté pour lire en toute impunité cette BD. Et j'ai adoré !

 

C'est avec plaisir que j'ai retrouvé l'humour piquant du blog et plus encore ! Les différentes scènes sont tantôt longues, tantôt courtes mais elles ont toutes comme point commun de donner le sourire.

J'aime beaucoup le côté très girly limite princesse de la vie de Maureen. D'autant plus que celui-ci est renforcé par un dessin tout en rondeur et des couleurs très poudré. Du coup, le décalage entre l'apparence très enfantine des dessins et les histoires parfois bien adulte qui y sont décrites m'a beaucoup amusé ! Autobiographie d'une fille Gaga ne manque pas de fraîcheur !

 

J'ai été assez étonnée - bien que tout de même surprise - que la narration soit exactement comme sur le blog de Diglee. Bien sûr, j'ai vu passer quelques planches sur le blog de la demoiselle, mais je pensais que la mise en page serait différente tellement que les deux formats le sont ! Mais bon, ça ne me dérange pas, au contraire !

Autobiographie d'une fille Gaga permet de passer un très bon moment !

 

 

[les +] des décors poudrés, des situations amusantes, beaucoup de fraîcheur.

[les -] un peu trop girly pour certain.

Repost0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/72/72452/couv7483149.jpgUne comédie pétillante et so british dans la lignée de Sophie Kinsella, sur une jeune femme qui pensait contrôler sa vie, avant de se trouver confrontée au monde impitoyable des flashs et des paillettes.
Au vu des critères du XXIe siècle, Lizzy Harrison est une sorte de nonne à talons. Son quotidien dans les relations publiques est aussi funky qu'un sudoku, et sa routine bien huilée ne laisse aucune place à l'imprévu, à l'inverse de sa meilleure amie Lulu, qui change d'amant aussi souvent que de couleur de cheveux. Aussi, quand sa patronne la jette dans les bras de leur client numéro un, Randy Jones, pour qu'elle redore le blason médiatique de la star en pleine débâcle, Lizzy accepte à son corps défendant de se prêter au jeu.
L'occasion de découvrir le monde glamour et cruel des people. L'occasion aussi de comprendre qu'un bon pétage de plombs n'a jamais fait de mal à personne...

 

 

Ça fait un moment que ce livre traîne dans ma PAL, alors, comme c'est le mois vert pour le challenge Bookineurs en couleurs de Liyah et qu'il fait parti de ma liste pour le challenge New PAL de Yukarie, je me suis dit que c'était le moment ou jamais de le lire !

 

L'histoire en elle-même est loin d'être révolutionnaire et pourtant elle est très agréable. Bien sûr, comme c'est souvent le cas pour les livres de chick-lit, elle est assez prévisible, mais elle ne manque vraiment pas d'humour ! J'ai beaucoup aimé suivre Lizzy dans ses aventures et la voir essayer de se dépatouiller avec ses problèmes tout en essayant d'être celle que ses proches veulent qu'elle soit bien qu'elle tente de faire exactement le contraire ! Elle est aussi consciente que nous que ça va trop loin, et pourtant, elle n'a pas envie de faire demi-tour...D'un autre côté, je ne crois pas qu'elle aurait été la seule à sauter sur l'occasion qui s'est présentée à elle !

 

J'ai trouvé le personnage de Lizzy très sympathique, d'autant plus que, contrairement à sa meilleure amie Lulu, elle est assez banale : on s'identifie assez facilement à elle qui n'est pas vraiment extravertie alors qu'elle ne manque pas de caractère, n'est pas franchement une dingue de mode et s'entend difficilement avec sa patronne bien que son boulot lui plaise... Lizzy est un peu une madame tout le monde !

Lulu et Dan m'ont également bien plu. Bon, Lulu un peu moins... elle est vraiment exubérante ! Cela dit, ça ne l'empêche pas d'être très sympathique !

 

L'écriture de Pippa Wright m'a également plu : elle est simple, dynamique et ne manque pas d'humour ! Je ne me suis vraiment pas ennuyée en lisant Lizzy Harrison pète les plombs ;)

Un roman chick-lit très sympathique !

 

 

[les +] de l'humour, des personnages sympathique, une intrigue dynamique et une écriture agréable.

[les -] une histoire quelque peu prévisible.

Repost0
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 06:15

Chronique de janvier 2012

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv5965534.gifPage Blanche et ses compagnons ont délivré le Magohamoth et dispersé les troupes du gouverneur Van Laack.
À bord du vaisseau végétal des parents de Page, ils rejoignent Port-Fleuri où une insurrection a éclaté. La cité serait-elle enfin libre ? Pas encore : Van Laack a regroupé les restes de son armée et marche sur la ville. La bataille décisive s’engage, celle qui déterminera l’avenir de ce monde nouveau. En quête de leur famille, Page et son frère façonnent l’histoire des premiers temps de Troy.

 

 

 

 

 

 

Avec ce troisième volet des aventures de Page, on en apprend un peu plus sur ce qui l'a conduit avec sa famille à Port-Fleuri... C'était inattendu et surtout une très bonne surprise !

Et puis ça nous permet d'en apprendre encore un peu plus sur sa famille, sur elle et sur sa planète d'origine et donc sur son monde : ça fait beaucoup ! Mais bon, ça n'en est pas moins intéressant.

 

Je dois dire qu'avec ce troisième tome, j'ai enfin commencé à apprécié Page à sa propre valeur : j'ai un peu dépassé mes préjugés sur cette petite nana que je trouvais un peu vulgaire (c'est là qu'on voit que le dessinateur est un mec : entre la morphologie à rentre jalouse Marilyn Monroe et la tenue qui ferait rougir une strip-teaseuse...) et égoïste Mais bon, au final elle se révèle sympathique ! Et puis d'une grande loyauté... Dommage qu'elle fréquente le Bûcheron, j'adorerais la voir dans les bras de Léandre...

En parlant de lui, justement j'ai été assez déçue de le pas le voir un peu plus. Je l'ai trouvé moins présent que dans les deux autres tomes même si son rôle dans l'histoire reste important. En tout cas, il me fait toujours autant rire !

 

L'humour de cette BD n'est pas franchement fin et me fait penser par certains côtés au Donjon de Naheulbeuck (que je connais très très mal... je n'ai du écouter que le premier épisode et encore !) pourtant ça passe bien !

Si vous voulez une lecture sans prise de tête, celle-ci pourrait très bien vous plaire :)

Repost0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 06:15

Chronique de février 2012

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv3346268.jpg

Suite à un nouveau pari lancé par deux lords de la très haute société victorienne, Viktor Neville est envoyé en Ecosse, à Montrose Castle. Sa mission ? Retrouver la recette des succulents « black shortbreads » inventée en son temps par la Duchesse de Montrose, Moira Grantham. Face à lui, la très jolie, mais non moins dangereuse Alice Barnes (rencontrée dans Tea Party), mais aussi… son propre frère, Percy Neville, mandaté par Sir Barnes pour prêter main forte à sa fille. Les retrouvailles entre les deux frères ne manquent pas de sel. Leur père, Lawrence Neville, fut employé à Montrose Castle. Cookery Counseller de génie, il chercha en vain cette fameuse recette avant de trépasser dans d’étranges circonstances… Or, Neville père était à la fois un cuisinier virtuose et un espion de talent. Chacun de ses fils ayant hérité d’une seule de ces qualités, pourront-ils s’affronter et néanmoins mettre la main sur cette recette ?

 

 

C'est grâce à la prof' de français de la petite soeur que j'ai eu la chance de découvrir cette bande dessinée dont la couverture est juste magnifique ! Ce n'est pas l'envie de le lire qui me manquait et tant mieux ! Parce que, franchement là, c'est une grosse déception...

 

Honnêtement, sans le résumé, je n'aurais rien compris à l'histoire. Bon, je dois dire aussi, que je l'ai lu très très vite parce que la soeur doit lui rendre demain et que j'ai totalement zappé de le lire cet après-midi, ce qui m'aurait permis, en plus, de faire une pause dans mon apprentissage de l'embryologie.

Mais bon, ça ne changerait sûrement rien au fait que j'ai trouvé que l'on sautait constamment du coq à l'âne. Pour le côté confus, par contre, là, je ne peux rien affirmer.

 

L'autre truc qui m'a déplu, ce sont les illustrations : je m'attendais vraiment à retrouver des dessins aussi jolis et "chics" que sur la couverture mais bon... Ceux du livre sont trop précis et travaillé pour moi : il y a trop de détails et de minutie et ils sont trop carré : je ne sais pas comment dire, mais je ne suis pas fan des dessins bourrés de traits verticaux pour faire les zones d'ombres... J'aime quand c'est arrondis et en nuance de gris !

Cela était dit, j'aime beaucoup les vêtements d'Alice ! J'adorerais avoir son kimono (et pourtant y'a des chats dessus !).

 

Je ne doute pas que cette BD plaira à beaucoup de monde : les avis positifs un peu partout sur la toile en sont bien la preuve !

C'est plutôt qu'elle n'est pas faite pour moi...

Repost0
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 06:15

Chronique de janvier 2012

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv72393720.jpgPage Blanche et son frère Zuynn, enlevés à leur planète forestière, ont été séparés de leurs parents lors du largage sur Troy. Page Blanche s'est rapidement adaptée à la vie rude de Troy. Son talent pour le tir à l'arc ne l'a pas empêché de découvrir qu'elle avait le pouvoir de faire croître rapidement les végétaux. Seul problème à ce don, il la vide totalement de son énergie et elle s'endort profondément dès l'exploit accompli.
Accompagnés de son jeune dragonneau Doï-Dee, et de son frère Zuynn révolté comme bon nombre d'adolescents, ils sont bien décidés à retrouver leurs parents par tous les moyens Aidés de Léandre de Lyammon, et d'Eckmül le bûcheron, ils partent à la recherche du chemin des plantes et plus particulièrement de l'arbre premier !
Une piste qui leur permettra peut-être de retrouver leurs parents, mais il faudra se battre contre des oiseaux affolés, des poissons géants, mais aussi des trolls. Parviendront-ils ainsi à reconstruire leur famille ?

 

 

Effectivement, j'ai largement préféré ce second tome au premier : là, on rentre vraiment dans l'histoire et il ne s'agit plus de l'introduire.

 

On rencontre vraiment les personnages et l'on voit les différents caractères s'affermir : c'est très sympa de pouvoir réellement commercer à faire connaissance avec eux ! J'adore le personnage de Léandre : il me fait beaucoup rire ! Il est tellement à côté de la plaque et niais... Bon il est plus que stéréotypé mais ça fait du bien, c'est mon bol d'air frais...

Je n'accroche pas spécialement à Page-Blanche : elle n'ai pas franchement aussi pure que son nom pourrait le laisser penser ! Pour avoir du caractère, elle en a... mais peut-être un peu trop justement. Je ne crois pas que dans la vie on serait amie...

On ne sait pas grand chose des autres personnages, mais je suppose qu'on en apprendra plus dans les tomes suivants.

 

L'histoire se complexifie un peu et les pistes qu'on avait dans le premier tome se confirment. Et puis, on en apprend un peu plus sur Port-Fleuri ce qui est très agréable !

Rien que pour son design, cette BD est à découvrir :)

Repost0
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/59/59201/couv55798428.jpgParfois, il existe de très bonnes raisons d'avoir peur du noir...
Arlen a onze ans et vit avec ses parents dans leur petite ferme. Lorsque la nuit tombe sur le monde d'Arlen, une brume étrange s'élève du sol ; une brume qui promet la mort aux idiots qui osent affronter les ténèbres, car des démons affamés émergent de ces vapeurs pour se nourrir des vivants. Quand le soleil se couche, les gens n'ont pas d'autre choix que de s'abriter derrière des protections magiques et de prier que leurs défenses tiennent jusqu'à ce que les créatures disparaissent aux premières lueurs de l'aube. Lorsque la vie d'Arlen est détruite par le fléau des démons, il s'aperçoit que c'est la peur, plus que les créatures, qui, en réalité, paralyse l'humanité. Persuadé que son monde ne se résume pas à ça, il risquera sa vie pour quitter la sécurité des runes et découvrir une autre voie.

 

 

Ça fait un moment que ce livre traînait dans ma PAL et ce, en partie, parce qu'il ne me tentait pas du coup : il est gros, la couverture n'est pas spécialement belle et en plus le résumé ne met pas vraiment l'histoire en valeur... Mais bon, vu qu'il était dans la liste du  Baby-challenge fantasy de Livraddict et dans celle de mon challenge New PAL 2013 de Yukarie, je l'ai ajouté à ma liste pour le challenge ABC de Nanet. Et vu que ce mois-ci est vert dans le challenge Bookineurs en couleurs de Liyah, je me suis enfin décidée à l'ouvrir.

Et c'est un coup de coeur ;)

 

J'ai absolument adoré l'univers de cette histoire : le coup des ombres qui sortent la nuit pour tout détruire sur leur passage n'est pas vraiment original, mais l'univers est tellement riche que l'on découvre toujours de nouveaux éléments qui le rendent toujours un peu plus passionnant.

J'ai également beaucoup apprécié les différentes histoires des personnages que l'on suit. D'autant plus que c'est le cas sur plusieurs années, quasiment 20 ans en fait. J'ai trouvé très intéressant de pouvoir deviner certaines choses sans être pourtant sur qu'elles se réaliseront dans ce tome.

Du coup, je suis assez curieuse de découvrir le deuxième tome du Cycle des démons : le fait que l'histoire se passe sur 20 ans permet difficilement de reprendre les mêmes personnages, tout comme il parait difficile de les "abandonner"... Je suis vraiment curieuse de voir ce que l'auteur à prévu pour la suite !

 

Evidement ce sont Arlen et Leesha qui m'ont le plus touché. Ce sont surtout les personnages que l'on suit le plus et qu'on connaît le mieux au final. J'ai beaucoup aimé découvrir leur histoire en parallèle en espérant que leurs destins se croise un jour !

 

L'écriture de Peter V. Brett m'a beaucoup plu. Surtout que j'avais assez peur de la façon dont il pouvait écrire vu la taille du livre ! Au final, j'ai trouvé son écriture très agréable et simple. Elle se lit aisément et m'a totalement emportée dans l'histoire d'Arlen :)

L'Homme rune est un premier tome à découvrir !

 

 

[les +] un univers très riche, une histoire prenante, une écriture agréable, des personnages sympathiques.

[les -] des éléments un peu déjà-vus...

Repost0
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/26/26967/couv12202400.png1942. Pologne. Camp de Stutthof. Le chef suprême de la SS rencontre secrètement le scientifique en charge du plus important projet du 3e Reich.
De nos jours. États-Unis.
Jay Novacek, jeune trader new-yorkais, dépressif et alcoolique, reçoit la visite de deux émissaires de l’armée. Son père, haut gradé de l’US Air Force,vient de mourir dans d’étranges circonstances. Aussitôt, la C.I.A. dépêche une pétillante recrue pour protéger le fils du défunt.
Au même moment, près de la base de Langley en Virginie, un agent du Mossad abat un espion à l’issue d’un interrogatoire musclé. Muni de nouvelles informations, il se rend vers son prochain objectif : un certain Jay Novacek.
Venue des heures les plus sombres de l’Histoire, une terrible machination se met en branle, menaçant l’humanité tout entière. N’est-il pas déjà trop tard pour l’arrêter ?

 

 

Bon, c'est vrai que ce roman ne me tentant pas plus que ça au départ. Du coup, c'est vrai que je n'étais pas franchement enthousiaste à l'idée de le lire et qu'au final ça n'a pas du m'aider à l'apprécier. Parce que je ressors de cette lecture avec l'impression d'un thriller agréable mais sans plus : il ne m'a pas vraiment charmée.

 

Je crois aussi que je vais avoir un peu de mal à vous parler de ce roman : je l'ai terminer il y a quelques jours et mes souvenirs sont un peu flous...

L'histoire ne m'a pas vraiment marquée. Cela dit, je pense que c'est parce que je ne l'ai pas trouvé spécialement claire : j'ai trouvé que David S. Khara sautait un peu du coq à l'âne et que les changements d'époque n'était pas toujours très bien indiqués. Ce que j'ai trouvé dommage : avec les différents personnages l'on se rend rapidement compte de l'époque où l'on est, mais ces quelques petites secondes de flottements ne m'ont pas été particulièrement agréables.

Par contre, l'intrigue m'a beaucoup plu. Je l'ai trouvé très travaillée et habilement menée. C'est le gros plus de l'histoire.

 

Les différents personnages ne m'ont pas particulièrement plu. Ils ont un esprit trop carré et du coup ils m'ont parus trop froids et peu personnel. On sent leur implication pour leur travail, mais, du coup, je les ai plus perçu comme des robots que comme des humains. Et, je dois dire que ce n'est pas vraiment ce que j'apprécie dans les thrillers !

 

J'ai trouvé l'écriture de David S Khara agréable : il a su donner de l'importance aux détails sans pour autant en faire trop. Du coup, on sent tout de suite l'aboutissement du roman sans pour autant être noyés sous les informations. On sent vraiment qu'il a cru et porté son histoire !

Le projet Bleiberg est un thriller très agréable.

 

 

[les +] une écriture agréable, une intrigue bien menée.

[les -] des personnages froids et distants.

Repost0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/34/34870/couv8369249.gifPas facile de savoir quel métier faire plus tard et quel stage choisir avant. Les élèves du collège François Villon ont une idée assez floue de leur avenir proche et lointain. leur seul espoir : les conseils de Sabine et Juliette...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En ce moment, je suis vraiment à la bourre dans mes lectures. Heureusement que les vacances arrivent ! Il est temps de souffler ;)

Du coup, j'avais pour objectif d'emprunter un livre "rêve" à la bibliothèque pour le Challenge un mot, des titres de Calypso, mais le temps m'a manqué. Alors, j'ai décidé de relire Un job de rêve, que j'avais bien aimé quand je l'avais lu au collège...

 

J'étais assez curieuse si quasiment 10 ans plus tard, je serais toujours sous le charme ou non de ce livre (après tout c'est bien le cas de Journal d'une princesse) ou si l'histoire serait maintenant trop "jeune" pour moi. Force m'est de reconnaître que c'est finalement la deuxième solution : bien que l'histoire soit sympathique, je me suis sentie assez en décalage avec les personnages lors de ma lecture.

L'histoire est assez amusante : l'idée de deux collégiennes femmes d'affaires me plait bien, d'autant plus qu'elles ont une certaine maturité par rapport aux autres jeunes de leur âge. J'aime beaucoup leurs idées en peu folle et le fait qu'elles ne se posent pas de questions.

 

Bien que Sabine, Juliette et Mathieu soient très sympathique, je les trouve un peu superficiel. J'aurais apprécié qu'ils soient un peu plus décrits, plus approfondis. Parce que du coup, je crois que l'on a du mal à s'identifier à eux, quelque soit notre âge...

 

L'écriture de Sophie Dieuaide est très sympathique et pleine d'humour. Elle a parsemé son texte de réflexions amusante qui m'ont beaucoup plu.

Un job de rêve est un livre sympathique.

 

 

[les +] des personnages sympathiques, une intrigue amusante, une écriture agréable.

[les -] des personnages et une histoire peu approfondis.

Repost0
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 06:15

http://www.livraddict.com/covers/8/8360/couv51552780.jpg"Ne pleurez pas. Non, non, ne pleurez pas ! Vous voyez bien que c'est le jour de la justification. Quelque chose s'élève à cette heure qui est notre témoignage à nous autres révoltés : Yanek n'est plus un meurtrier. Un bruit terrible ! Il a suffi d'un bruit terrible et le voilà retourné à la joie de l'enfance."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai été très agréable surprise par cette pièce. Connaissant un peu son thème, je pensais que celui-ci me prendrait à rebrousse poil... Mais non, même pas ! Les idées ont beaux être totalement contraire aux valeurs que je défends, elles sont expliquées avec tellement de douceur et d'amour, que je n'ai pas pu rester insensible !

 

J'ai vraiment aimé la force de persuasion des différents personnages et leur explication sur leur vie et sur leur geste. On sent tout de suite, qu'ils ne voient que la finalité de ce que leur apportera la mort du Grand-duc et non les conséquences immédiates.
Par contre, le passage avec les enfants m'a dérangée, surtout les remarques d'un des personnages. J'ai déjà du mal à comprendre qu'on puisse vouloir tuer des gens alors lire que tuer des enfants ne pose pas de problème à quelqu'un, ça me met vraiment mal à l'aise...

 

Je ne pourrais pas dire que j'ai apprécié les différents personnages, par leurs idées opposées aux miennes, ils ne m'ont pas paru particulièrement sympathique. Cela dit, j'ai beaucoup apprécié la manière dont ils se dévoilent et dont ils expliquent leurs motivations. Ils sont très "vrais" et crédibles.

 

C'était - je crois - la première fois que je lisais Albert Camus et c'est vraiment une bonne découverte : je ne pensais pas que son style serait aussi abordable ! En tout cas, Les justes, en parlant de terrorisme, est un texte malheureusement toujours d'actualité...

Une pièce à découvrir !

 

 

[les +] un texte clair, de l'émotion, des réflexions parfois dérangeantes mais toujours bien expliquées

[les -] ...

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs