Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2019 4 28 /03 /mars /2019 06:00

 

 

 

 

 

 

Ici la terre
Véro-Lyse MARCQ

Editions L'ivre-Book 2017
ebook - epub

 

 

 

 

 

  

 

"À l'heure qu'ilest, Alceste se demande ce qui est le plus affreux : le fait qu'il se trouve enfermé là ou celui qu'il puisse s'en rendre compte.

- Au secours ! À l'aide ! Faites-moi sortir d'ici !

Il tambourine, les pongs fermés contre les parois qui semblent constituées de bois. Il fait noir. Il a la trouille. Pour la première fois de sa vie il a envie de hurler."

 

 

C'est vraiment avec ce genre de lecture que je me rends compte de la perte qu'est la disparition de la maison d'éditions L'ivre-book : leur calendrier de l'avant était vraiment une belle occasion de découvrir de nouveaux auteurs grâce à des nouvelles. Ici la terre fait vraiment partie des très belles découvertes qui restent en tête.

Pour tout vous dire, je l'avais déjà lu à sa sortie mais je n'avais jamais pris le temps de le chroniqué, résultat, il était resté en non-lu dans ma PAL. Du coup, avec le challenge Bookineurs en Couleurs et sa session verte, je me suis replongée avec plaisir dans cette histoire pas comme les autres.

Ici la terre est vraiment une histoire différente de ce que j'ai pu lire à présent, mêlant avec talent et suspense les genres. Au début, on pourrait penser qu'il s'agit d'une histoire horrifique vu l'endroit ou se trouve Alceste, puis quand il en sort vivant  - on ne sait par quelle magie ancienne - cela devient fantastique et enfin, tout le reste de la nouvelle est consacré à comprendre comment Alceste  a atterri dedans et à le venger, nous faisant prendre un tournant plus thriller. Clairement, je me suis faite menée en bateau d'un bout à l'autre de l'histoire : tout est si incroyable que je n'ai pas vu les pièges tendus par l'auteure. Bref, j'ai trouvé la fin très surprenante (et totalement rageante).

 

J'ai vraiment pris plaisir à découvrir l'univers de Véro-Lyse MARCQ avec sa richesse, son intelligence et sa fluidité. L'histoire d'Alceste n'est pas simple mais l'auteure a réussi à nous l'expliquer simplement. En toute honnêteté, j'ai rarement lu des nouvelles aussi qualitative : les auteurs étant souvent soit bon en nouvelle soit en roman. Du coup, je suis vraiment curieuse de découvrir le coeur de l'univers de Véro-Lyse MARCQ.

Une lecture surprenante et prenante.


 

[les +] Mystérieux, bien mené, ironique.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre de : 

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.2 : Vert

Repost0
26 mars 2019 2 26 /03 /mars /2019 06:00


 

 

 

 

 

Le sacrifice
Les filles de la Lune, tome 5

Lynne EWING

éditions Du Rocher - 2005
154 pages

 

 

 

 

 

 

 

Nom : Killingsworth.
Prénom : Séréna.
Âge : 15 ans.
Lieu de résidence : Los Angeles, Etats-Unis.
Qualité : lit dans les pensées.
Défaut : ne contrôle par toujours son pouvoir et peut se laisser envahir par les pensées des autres. Manque de confiance en elle, en particulier avec les garçons.
Meilleures amies : Jimena, a des prémonitions mais ex-membre de gang est encore en liberté surveillée ; Vanessa, peut se rendre invisible mais disparaît chaque fois que son petit ami tente de l'embrasser ; Cathy, peut voyager dans le temps mais doit travailler ses atterrissages. 
Missions : Filles de la Lune, elles vont devoir livrer un combat sans merci contre l'Atrox et ses Suiveurs, voleurs d'âmes et d'espoir. Tout en continuant, bien sûr, à suivre leurs cours au lycée et à sortir au Planet Bang, leur boîte préférées de Los Angeles ! 

 

 

J'ai de nouveau profité d'un week-end angevin pour avancer dans la série, qui a pour mérite de se lire rapidement et de permettre une surveillance du fameux lapin (Arwenn fait bêtises sur bêtises).

En toute honnêteté, ça fait plusieurs semaines que je l'ai lu et j'ai du mal à me remettre l'histoire en tête. Et, manque de bol, la série n'étant pas connue du tout, ce ne sont pas les chroniques spoliantes qui court sur le net... ;)

L'histoire reste globalement la même que dans les tomes précédents. On en apprend davantage sur l'univers et leur mission, mais concrètement on est dans un épisode d'une série : il se passe de nouvelles choses mais je n'ai pas eu l'impression d'avancer vers le grand final.

En tout cas, j'ai apprécié que l'histoire suive Stanton. Mine de rien, ça m'a beaucoup appris sur l'univers des Filles de la Lune qui est visiblement beaucoup plus riche que ce à quoi je m'attendais. Stanton nous permet de découvrir l'envers du décor, celui des suiveurs, du coup c'est vraiment intéressant de découvrir son point de vue sur l'histoire.

Encore une fois, j'ai trouvé l'histoire trop rapide : à peine commencé que c'est déjà fini. Les filles sont un peu malmenées dans ce tome, mais tant mieux ! Les précédents étaient un peu trop gentillets à mon goût... Le happy end est tout de même là, rassurez-vous !

 

J'ai de nouveau pris plaisir à suivre l'écriture simple et fluide de Lynne EWING. J'apprécie son attachement à ses personnages et son humour mignon glissé avec soin entre les lignes.

Une lecture sympathique.

 

  

[les +] Un joyeux mélange entre fiction adolescente et fantastique.

[les -] Parfois trop rapide.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.2 : Vert

 
Du même auteur :
 Les filles de la lune  tome 1 : Déesse de la nuit  tome 2 : Dans le froid de l'enfer tome 3 : Les ombres de la nuit  tome 4 : Le parchemin secret
Repost0
13 février 2019 3 13 /02 /février /2019 06:00

 

 

 

 

 

 

L'enfant des ronces
J.E. BRIFFA

Editions L'ivre-Book 2016
ebook - epub

  

 

 

 

  

Dans un village reculé, un jeune couple récemment installé donne naissance à une petite fille. Quelques mois plus tard, un mal mystérieux décime les habitants.

 

 

L'enfant des ronces faisait partie du Calendrier de l'Avant 2016. 

Cette nouvelle commence plutôt bien, dans un univers Moyenâgeux qui a tout pour me plaire et me laisser présager une histoire typée fantasy. On y parle de sorcellerie et j'adore ça ! Mais au fur et à mesure que les pages défilent, je sens la déception pointer le bout de son nez... En fait, ça n'a rien a voir avec ce que j'attendais.  De temps en temps, un nouvel événement me tient en haleine mais rien n'est clairement dit et, finalement, je n'ai jamais la révélation que j'attendais. Au final, beaucoup de mes questions sont restées sans réponses ne me permettant pas de comprendre la nouvelle dans se globalité. Je n'ai pas compris la réaction des villageois et encore moins celle du père : pourquoi change-t'il comme ça du tout au tout en un clin d’œil ? Pourquoi a-t'il épousé sa femme vu comment il a l'air de la considérer ? Je ne comprends pas d'autant plus qu'il nous est montré plutôt sous un bon jour : il est plutôt facile de s'identifier à lui...

Quant à la fin... elle arrive comme un cheveu sur la soupe. Il n'y a pas l'air d'avoir de lien avec le reste de l'histoire et donc elle casse tout. Bref, une nouvelle fois, je n'ai pas compris ce qu'il se passait même si, pour le coup, c'est dit très clairement. 

 

Malgré tout, j'ai plutôt bien apprécié l'écriture de J.E. BRIFFA qui va droit au but sans s'encombrer de descriptions inutiles. J'ai aimé le rythme de son histoire très entraînant ainsi que son univers.

 

 

[les +] Un univers intéressant.

[les -] Pas assez de lien entre les différentes scènes : on saute du coq à l'âne.

 

 

Lu dans le cadre de : 

 

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.2 : Vert

Repost0
12 février 2019 2 12 /02 /février /2019 06:00

 

 

 

 

 

Eclat
Christelle DUMARCHAT

Editions L'ivre-Book 2017
ebook - epub

 

 

 

 

  

 

Marine est une jeune personne qui apprécie les promenades, la nature, l'univers aquatique dans lequel elle est come chez elle. Mais elle déteste le froid et surtout ne pas pouvoir agir comme elle l'entend tout le temps. Un jour, elle aperçoit dans un trou d'eau, dans un recoin rocheux de la plage où elle a ses habitudes, un éclat. Mais voilà, malgré sa curiosité très forte, elle ne peut voir de quoi il s'agit. Elle va revenir, jusqu'à ce q'elle puisse voir de quoi il en retourne...

 

 

Eclat fait également partie des nouvelles du Calendrier de l'avent 2017 de L'ivre-book.

Eclat est une nouvelle qui joue avec le mystère : rien n'est vraiment dit, tout se devine. Bien sûr, une fois que le doute est devenu certitude les mots sont posés mais l'auteure s'amuse avec notre imagination et notre patience. Personnellement, je ne suis pas fan de ça : jouer un peu ne me dérange pas, mais en continu, ça m'agace. Ici, c'est typiquement ça : le récit devient descriptif et les phrases alambiquées pour mieux semer le doute. Bref, la lecture s'alangui et perd en rythme et en intérêt. Surtout quand, comme ici, l'intrigue n'est pas vraiment palpitante et que l'objet de la quête s'avère décevant.

Cependant, j'ai apprécié la façon dont Chrystelle DUMARCHAT décrit les sentiments de Marine. En tant que lectrice, j'ai vraiment réussi à entrer dans sa tête et comprendre ce qu'elle ressent. Seul le fait de ne pas savoir réellement qui elle est dans les premières pages créé de la distance, difficile à rattraper dans les pages suivantes.

Une lecture douce.


 

[les +]  Mystérieux.

[les -] Du potentiel non exploité.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.2 : Vert

Repost0
11 février 2019 1 11 /02 /février /2019 06:00

 

 

 

 

 

Dragon burger sauce bichon
Sylvain DESVAUX

Editions L'ivre-Book 2017
ebook - epub

 

  

 

 

  

 

Un mage et un barbare chassant les monstres dans un réseau de galerie naines, quoi de plus classique ? En revanche, lorsque ledit réseau de galeries se trouve sous la ville de Paris, il y a dragon sous roche...
Heureusement, la sauce est de Bichon !


 

J'avais téléchargé cette nouvelle dans le cadre du Calendrier de l'avant de l'Ivre-Book.  J'aimais beaucoup ce principe de permettre de découvrir gratuitement les auteurs de leur répertoire pendant les fêtes. Bon, du coup, je les avais tous téléchargé mais pas lu...

En toute honnêteté, rien que le titre de Dragon burger sauce bichon ne m'inspirait pas. Tout dedans sent la pâle fantasy bourrée d'humour potache. J'adore la fantasy classique mais ai en horreur les histoires plus bidons qui ne sont que prétexte à humour vulgaire. Malheureusement pour moi, mes craintes se sont avérées vraies et nous sommes davantage dans la seconde catégorie.

Cela dit, j'ai bien plus apprécié l'histoire que ce à quoi je m'attendais. Ok, y'a pas vraiment d'intrigue, ok il est difficile de s'identifier aux personnages qui sont un peu bê-bêtes mais la chute est vraiment bien pensée. Elle a ce côté assez scotchante qui nous fait la relire une deuxième fois pour être sur d'avoir tout bien compris !

J'ai également aimé le fait que l'histoire se déroule à Paris, dans NOTRE Paris vraisemblablement à notre époque. En fait, rien que cette situation est amusante, tout comme imaginer les héros de cette quête coincés dans ce bar-restaurant. J'ai aimé le mélange de ces deux mondes qui n'ont absolument rien à voir.

 

Bon, par contre, comme je m'en doutais, à part la situation de base, l'humour de Sylvain DESVAUX ne m'a pas fait rire du tout. Je préfère l'humour plus fin ou jouer sur les mots. A part ça, j'ai apprécié son écriture directe et l'importance des dialogues qui font avancer plus vite l'histoire.

Bref, j'ai passé un bon moment malgré les apparences.

 

 

[les +] Surprenant.

[les -] Gras.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.2 : Vert

Repost0
10 février 2019 7 10 /02 /février /2019 06:00


 

 

 

 

Le parchemin secret
Les filles de la Lune, tome 4

Lynne EWING

éditions Du Rocher - 2005
154 pages

 

 

 

 

 

 

Nom : Reese.
Prénom : Catty.
Âge : 15 ans.
Lieu de résidence : Los Angeles, Etats-Unis.
Qualité : peut voyager dans le temps.
Défaut : ne maîtrise pas totalement son pouvoir, ce qui l'entraîne parfois dans des situations difficiles. Adoptée dans des circonstances étranges, aimerait retrouver sa mère naturelle.
Meilleures amies : Séréna, lit dans les pensées, mais vit un amour difficile ; Vanessa, peut se rendre invisible, mais disparaît chaque fois que son petit ami tente de l'embrasser ; Jimena, peut connaître l'avenir par ses prémonitions, mais avec une forte incertitude.
Missions : Filles de la Lune, elles vont devoir livre un combat sans merci contre l'Atrox et ses Suiveurs, voleurs d'âmes et d'espoir. Tout en continuant, bien sûr, à suivre leurs cours au lycée et à sortir au Planet Bang, leur boîte préférées de Los Angeles ! 

 

 

J'ai réussi à partir en week-end sans ma liseuse. Heureusement, je ne sais plus très bien pour quelle raison, mais j'avais emporté deux livres papier de ma PAL verte du Challenge Bookineurs en Couleurs. Deux livres piqués à la petite soeur que je m'étais promis de lire depuis un bon moment.

J'ai eu un peu de mal à me replonger dans l'univers des Filles de la Lune : cela fait presque 6 ans maintenant que j'ai lu le tome 3. Je ne me souvenais pas vraiment de l'histoire mais, heureusement pour moi, Lynne EWING a tout prévu et redonne au fur et à mesure des pages les éléments importants de l'histoire.

J'ai bien aimé ce quatrième tome : j'apprécie la dualité entre le fantastique et le roman d'ado qui se passe au lycée. C'est un peu superficiel, très rapide et assez addictif. Il est vrai aussi que le livre est très court (environ 150 pages) ce qui permet de le lire en moins d'une heure. Bref, une fois commencé, je ne l'ai pas lâché. Par contre, je ne suis pas certaine d'avoir tout compris au sujet du parchemin notamment pendant le grand final : c'est vraiment très rapide et finalement, j'ai l'impression que l'on se concentre davantage sur les histoires de coeur des filles plutôt que sur l'intrigue des Filles de la Lune. Après, ça ne m'a pas dérangée plus que ça.

 

Je n'avais absolument aucun souvenir de Catty mais j'ai aimé apprendre à la découvrir dans ce tome. J'ai aimé son côté intrépide et sa relation un peu barrée avec sa maman d'adoption. On sent qu'elle tient tout particulièrement à elle et à ses amies, notamment Vanessa, et qu'elle ferait n'importe quoi pour elles.

J'ai apprécié retrouver les quatre amies et leurs histoires d'adolescente ainsi que Maggie.

 

J'apprécie l'écriture tout en simplicité de Lynne EWING : avec elle, tout est rapide, concis et plutôt clair. Elle ne s'embarrasse pas de description ennuyeuse retardant le récit, elle ne disserte pas des heures, elle va droit au but et à ce qui intéresse réellement le lecteur : voyager dans une autre vie.

Le cinquième tome est également dans ma PAL verte et, du coup, j'ai plutôt hâte de l'en sortir !

Une lecture sympathique.

 

  

[les +] Un joyeux mélange entre fiction adolescente et fantastique.

[les -] Parfois trop rapide.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.2 : Vert

 
Du même auteur :
 Les filles de la lune  tome 1 : Déesse de la nuit  tome 2 : Dans le froid de l'enfer tome 3 : Les ombres de la nuit  tome 5 : Le sacrifice
Repost0
3 novembre 2018 6 03 /11 /novembre /2018 06:00

 

 

 

 

 

 

Balades indiennes
Chitra BANERJEE DIVAKARUNI
Anita NAIR
Bulbul SHARMA

France Loisirs - 2015

182 pages

 

 

 

 

 

 

Un voyage fascinant au pays des épices, des saris et des mariages arrangés : des portraits de femmes à des moments importants de leurs vies, des secrets, des instants de bonheur ou de peine, des décisions lourdes de conséquences à prendre. Quatre nouvelles à la saveur exotique pour un périple en Inde inoubliable.

Les nouvelles :
L'échographie - Chitra BENERJEE DIVAKARUNI
Une liaison - Chitra BENERJEE DIVAKARUNI

À flot - Anita NAIR
En sandwich ! - Bulbul SHARMA

 

 

Encore un livre ressorti pour la session rose du Challenge Bookineurs en couleurs et que, du coup, j'aurai dû chroniquer bien plus tôt... Autant dire que je me souviens vaguement des nouvelles mais clairement pas assez pour en parler individuellement. Par contre, je me souviens parfaitement de mon impression globale du livre et des émotions que j'ai ressenti.

 

J'ai aimé ce voyage dans la culture indienne. En Inde donc, certes, mais pas que ! Ce n'est pas forcément une culture facile à comprendre pour nous, les Occidentaux, tant elle est différente de la notre et que nos valeurs peuvent sembler opposées.  J'ai l'impression que ce qui défini les Indiens c'est le "respect" : respect des traditions, respect de la famille... Tandis que pour nous ce serait plutôt la "liberté" : de faire, d'agir, de penser. Après, ça ne veut pas dire que les indiens ne sont pas libres et inversement ! Juste que, parfois, les deux valeurs s'opposent et que c'est sûrement pour ça aussi que l'intégration indienne est parfois compliquée à l'étranger.

J'ai aimé me plonger dans la vie de ces femmes aux destins très différents. J'ai aimé essayer de les comprendre et me dire que je n'agirai pas forcément de la même manière. J'ai aimé encore plus réaliser que, bien que l'on est différentes, que l'on a été 'programmées" différemment, on se ressemble tout de même et que l'on ressent les mêmes choses.

Bref, Balades indiennes est un petit recueil de nouvelles, très sympathique qui nous ouvre à une autre culture très riches et intéressante !

Un bon moment !

 

 

[les +] De jolies rencontres

[les -] Difficile de s'identifier aux personnages

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge Bookineurs en couleurs #3.10 - Rose

Repost0
9 septembre 2018 7 09 /09 /septembre /2018 05:00

 

 

 

 

 

 

Un soupçon d'interdit
Françoise BOURDIN

France Loisirs - 2009
432 pages

 

 

 

 

 

 

 

Daphné, trente-cinq ans, aime à se retrouver au domaine de la Jouve, chez ses beaux-parents, malgré les souvenirs douloureux que ce lieu fait naître en elle. c'est dans cet endroit idyllique qu'elle a vécu son grand amour avec Ivan, le fils cadet de la famille. Mais c'est aussi le lieu où Ivan est mort lors d'une violente dispute avec son père. Quel est le terrible secret qui a provoqué ce drame ?
huit années ont passé. Pendant tout ce temps, Daphné et Dimitri, son beau-frère, ont partagé une belle et émouvante complicité amicale jusqu'à ce qu'ils se découvrent une attirance troublante l'un pour l'autre...

 

 

Que j'aime les épopées familiales ! Et clairement ce roman en est une ;)

Difficile de croiser l'un des personnages de ce livre sans sa famille autour... Mais ça ne m'a pas dérangée : j'ai assez l'impression que, chez moi, on est assez pareil avec notre QG, nos rendez-vous incontournables et cette tendresse silencieuse qui nous unie. Bref, j'aime ce genre de roman parce que je nous y retrouve (les drames en moins).

Je me suis sentie chez moi à La Jouve et bien entourée. C'est clairement un endroit idyllique, un havre de paix et d'amour où, une fois entré, on ne veut plus jamais partir. J'ai aimé ces murs qui rassemble cette famille depuis des générations et le fait que, bien que ceux-ci sont tâchés des horreurs qui s'y sont produites, on ne le ressent pas. Ce que j'ai aimé aussi, ce sont les liens forts qui unissent les frères et soeurs, leur maman et Daphné. Il y a quelque chose d'inconditionnel dans tout ça, et je trouve ça vraiment très beau. 

Je dois dire que j'ai davantage été intéressée par l'épopée familiale que par l'histoire d'amour entre Daphné et Dimitri. Leur histoire est classique tandis que l'on retrouve rarement dans les bouquins les valeurs familiales qui sont partagées avec nous ici : l'acceptation de la différence, le respect et surtout le pardon. C'est pas facile de pardonner puisque ça veut avant tout dire essayer de comprendre l'autre... mais c'est avant tout une belle preuve de courage et de sagesse.

 

Globalement, j'ai aimé tous les personnages sauf Max, le papa qui ne partage pas ces valeurs que j'aime tant. Entre jalousie et mépris, je n'ai pas aimé la façon dont il parle de ses enfants. Je n'ai pas aimé non plus la façon dont il se comporte en patriarche diffusant la bonne parole sans tenir compte des sentiments que l'on ressent en face. Je suis triste pour lui : je suis persuadée qu'en s'ouvrant davantage au monde qui l'entoure, il aurait été bien plus heureux dans la vie.

 

J'ai eu plaisir à retrouver l'écriture de Françoise BOURDIN. Ça faisait un petit moment que je n'avais pas ouvert un de ses livres et je pense pouvoir dire que Un soupçon d'interdit fait désormais partie de mes préférés de l'auteure. Cela dit, le rythme est lent, c'est agréable mais parfois un peu plan-plan.

Un livre plein de jolies valeurs.

 

 

[les +] Respect, entraide, compréhension.

[les -] Un rythme lent. 

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Bookineurs en couleurs #3.10 - Rose

 

 

Du même auteur :

 BM Blues  Comme des frères  Dans le silence de l'aube

Repost0
8 septembre 2018 6 08 /09 /septembre /2018 05:00

 

 

 

 

 

 

Un été en Toscane
Elizabeth ADLER

France Loisirs - 2005
382 pages

 

 

 

 

 

 

 

Gemma Jericho, divorcée, vit avec sa fille Livvie, une adolescente de quatorze ans, et sa mamma Nonna, veuve italienne. un beau jour, Nonna reçoit une lettre de Bella Piacere, son village natal en Toscane : un mystérieux héritage l'y attend. Sur place, les choses se corsent : feu le compte de Bella Piacere a légué à la famille de Nonna une villa de rêve. problème, le notaire s'est volatilisé avec le testament. Pire, l'actuel occupant de la villa prétend en être le seul et véritable propriétaire. ce riche Américain, ben Raphael, est divorcé, très distingué et, ma foi, fort séduisant. 

 

 

Ma maman est souvent à l'affut de mes envies lectures, résultat, quand je lui ai dit que nous étions en pleine session rose du Challenge Bookineurs en Couleurs, elle m'a ramené la semaine suivante tout un tas de bouquins roses qui traînaient à la maison. Donc Un été en Toscane que je n'avais pas encore eu l'occasion de lire.

 

Je trouve que la couverture est très fidèle à l'histoire en elle-même : avec elle, je n'ai pas eu besoin de lire le résumé... je savais exactement dans quelle genre d'aventure j'allais me lancer. Rien qu'avec l'objet en lui-même on sent la romance venir et le soleil nous chauffer la peau !

Ce n'est pas tellement le genre d'histoire que j'ai lu ces derniers temps, mais j'ai beaucoup aimé me plonger dans cette jolie histoire d'amour plus mature que les dernières que j'ai lu. Il y a des rebondissements, beaucoup même, mais je trouve ici que les sentiments sont plus profonds et exploités que ce que j'ai lu dernièrement... et ça m'a fait du bien !

L'histoire en elle-même est jolie et un peu stressante : c'est agréable de traverser l'océan Atlantique à la recherche des racines de mamma Nonna et de son héritage. J'ai beaucoup aimé la chaleur et la curiosité des habitants de Bella Piacere qui nous donnent l'impression d'être nous aussi parmi les nôtres. J'ai aimé ce côté famille et l'entraide que l'on retrouve dans ce village, même chez les habitants les plus excentriques !

Comme je le disais plus haut, le rythme est plus doux dans ce genre de romance : on prend plus le temps de vivre, d'attendre, de se connaître... et j'apprécie tout ça. C'est tranquille, souvent amusant et ça colle parfaitement à l'idée que je me fais de la Dolce Vita.

 

J'ai bien aimé Gemma et sa famille : les trois femmes s'entraident, s'aiment sans condition et acceptent leurs différences et leurs envies. Elles ont de belles valeurs et je suis heureuse de les avoir suivi dans ce voyage.

J'ai moins accroché à Ben Raphael et sa fille qui sont davantage emprisonnés dans un carcan superficiel... Ça vaudrait le coup de les recroiser dans quelques années pour voir comment ils ont évolués !

 

De mémoire, je ne crois pas avoir déjà eu l'occasion de lire un roman d'Elisabeth ADLER. Malgré le côté classique de l'histoire, j'ai aimé sa douceur, son rythme tranquille et la sagesse et ses mots malgré les bêtises de ses personnages. 
Une chouette lecture !

 

[les +] Tranquille, respecteux, "Dolce Vita"

[les -] Une histoire classique

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Bookineurs en couleurs #3.10 - Rose

Repost0
15 août 2018 3 15 /08 /août /2018 05:00

 

 

 

 

 

 

Opération Cendrillon
Hope TARR

Édition Milady - 2014
Ebook - Epub

 

 

 

 

 

 

 

Le plan était presque parfait...

Rédactrice dans un célèbre magazine, Macie Graham est bien décidée à se venger de Ross Mannon, star de la radio, qui a critiqué son dernier article. pour dénicher des dossiers compromettants, la jeune femme s'introduit incognito dans la vie de Ross en se faisant passer pour la gouvernante dont il a besoin pour éduquer sa fille délurée. L'animateur n'avait pas prévu de tomber sous le charme de son employée en talons aiguilles. Lorsque Macie découvre enfin le secret qui pourrait détruire sa réputation, elle ne sait plus si elle doit étouffer l'affaire au risque de perdre son travail ou la rendre publique, au risque de gâcher ce qui pourrait être un conte de fées...

 

 

Au vu du titre du livre, je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'histoire... C'est aussi ça, les surprises avec les liseuses : le résumé n'étant pas accessible, quand on choisi un livre dans sa bibliothèque, on ne mise que sur le titre et la couverture... Rose, en l'occurence pour le challenge Bookineurs en couleurs ! ;) 

 

Pour le coup, je ne pense pas pouvoir dire que j'ai aimé ce livre : c'est trop cliché pour moi et je ne suis pas sûre d'être en accord avec les valeurs du bouquin. Pour tout dire, je ne suis même pas certaine de pouvoir dire clairement ce qu'elles sont. J'ai eu l'impression que pour l'auteure, les démocrates, la religion et l'image d'une famille parfaite étaient importantes et qu'elle avait tendance à diaboliser les modes de vie plus libérés. Ce sont toutes ces petites remarques dites à demi-mots qui m'ont agacée : sérieusement, la tolérance est un chouette truc !

Pour en revenir avec le titre et son rapport avec l'histoire, je suis également un peu échaudée... Pour moi, le seul rapport s'exprime par une paire de chaussures - les chaussures de Cendrillon - dont nous entendons parler seulement trois fois dans le bouquin. Un peu léger pour figurer dans le titre, non ?

Sinon, je dois dire que je me suis tout de même prise au jeu de l'histoire. Elle est classique, vue et revue dans les téléfilms qui passent l'après-midi à la télé, mais elle fonctionne plutôt bien ! C'est plutôt amusant, on s'attache assez facilement aux personnages et on a envie de découvrir cet affreux secret (qui est très loin de l'être). La fin se devine, mais, encore une fois, c'est ce que l'on avait envie de lire.

L'autre point positif, c'est que le côté puritain du livre m'a évité les scènes de sexe à la pelle et sans intérêt qui m'agacent dans les bouquins du genre.

 

J'ai trouvé Macie plutôt attachante bien qu'elle soit clichée. Au début, on la rencontre terriblement ambitieuse et perdue pour la retrouver, à la fin du bouquin, en petite femme parfaite. Du coup, c'est vraiment l'entre-deux que j'ai apprécié : ce moment où elle n'était ni vraiment l'un, ni vraiment l'autre... Quand elle se posait des questions et était tolérante, elle était plutôt chouette.

Ross m'a assez laissée de marbre. Il a peut-être tout pour plaire mais ses idées arrêtées m'ont vraiment dérangées.

 

C'était la première fois que je lisais Hope TARR et, franchement, je ne suis pas totalement convaincue... Entre ces valeurs loin des miennes et son histoire déjà-vue, je n'ai pas eu tellement d'atomes crochus avec son univers. Peut-être qu'il en serait différemment avec un autre de ses romans ?

Une lecture qui m'a laissée de côté...

 

 

[les +] Sympathique, peu de sexe

[les -] Déjà vu, des valeurs différentes des miennes

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Bookineurs en couleurs #3.10 - Rose

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs