Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 09:26

http://www.livraddict.com/covers/20/20837/couv59032646.jpgLe père de Jill Jekel vient d'être assassiné. Après que l'été soit passé, elle doit retourner en cours et affronter les chuchotements de ses camarades.
Mr. Messerschimdt, son prof' de chimie l'informe qu'elle et deux de ses camarades : Darcy et Tristan Hyde, ont été sélectionner pour participer à un grand concours de chimie national, le gagnant remporterai ainsi une bourse de 30 000 dollars. Jill n'est pas très motivée, jusqu'au jour ou elle découvre que son père à dilapidé son compte en banque destiné à payer ses études.
Elle se rappelle alors de la boîte caché dans le laboratoire de son père, qu'elle n'a pas le droit d'ouvrir : elle contiendrait le secret de la transformation du célèbre Dr. Jekyll en son alter égo maléfique, Mr. Hyde. Elle demande ainsi à Tristan de reformer ce duo le temps du concours. Mais les motivations du jeune homme sont beaucoup plus obscures et dangereuses.
Parviendront-ils à résister au pouvoir de l'élixir ?

 

 

J'ai beaucoup aimé ce livre : il présente à la fois tout ce qu'on attend d'un roman d'inspiration bit-lit sans les vampires (transformation, histoires d'amour...) et beaucoup inattendu.

Je m'inquiétais un peu en ouvrant ce livre, ne connaissant pas du tout l'Histoire du Dr. Jekyll et de Mr. Hyde et ce fut une agréable surprise : le premier donne tout à fait d'ouvrir le second. Il a absolument tout pour plaire : l'auteur ne cherche pas à être tendance, juste à se faire plaisir. Cela se ressent énormément à travers les lignes qu'on lit : on affiche un grand sourire du début à la fin de la lecture.

L'écriture de Beth Fantaskey reste fidèle à elle-même dans Alchimie : le dynamique, le sérieux et l'humour qu'on avait découvert dans Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, sont toujours là, et même encore plus présents. L'auteur use pas mal de l'auto-dérision, mais de façon discrète ce qui est vraiment agréable. On a l'impression d'être dans la confidence, d'être le seul à être au courant de ce qui se passe... On passe vraiment un très bon moment avec Alchimie.

Alchimie se lit d'une traite : l'histoire est captivante et originale. Les fins de chapitre laissent un suspense si insoutenable qu'on se sens obligé de tourner la page.
Il serait dommage de ne pas se laisser envouter une nouvelle fois par Beth Fantaskey dans Alchimie
.

 

 

Du même auteur :

Comment se débarrasser d'un vampire amoureux tome 1 : Comment se débarrasser d'un vampire amoureux tome 1.5 : Le mariage tome 2 : Comment sauver un vampire amoureux

Repost0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 08:52

http://www.livraddict.com/covers/28/28783/couv16117527.jpgClaire est une jeune médecin qui se lasse de son compagnon, Michel. Quand elle décide de s'en séparer, elle rencontre Thomas, qui ressemble à s'en méprendre à l'homme idéal. Avec leur histoire naissante, elle devient éperdument amoureuse de lui, au point de collectionner tout les objets qui lui rappelle les bons moments passés avec lui. Cependant, à chaque rendez-vous, Thomas ne reste qu'une heure et quart... Pourquoi ?

Mais voilà, qu'un beau jour, elle apprend que Thomas est marié et a deux enfants, qu'il ne quittera jamais. Claire se met ainsi à fantasmer sur sa vie de famille : elle imagine la vie quotidienne de la femme de Thomas, ses enfants...

Claire va-t-elle réussir à passer à autre chose ? Thomas va -t-il quitter sa femme pour elle ?

 

 

L'auteur nous offre une histoire très surprenante : la relation que Claire à vis à vis de Thomas est très spéciale. Le lecteur rentre presque dans le rôle de voyeur, ce qui déplaira surement à quelques uns. Cette impression est renforcé par le vocabulaire simple, la rapidité des actions et la facilité avec laquelle on lit ce livre. C'est surtout ça, qui est dérangeant : on est dans un rôle de voyeur et c'est tellement bien écrit qu'on apprécie.

Cependant, Claire reste un personnage très attachant : beaucoup de femmes pourront se reconnaître en elle. Seuls ses sentiments, plus que passionnés, marquent une limite entre la plupart des lecteurs et l'histoire.

Emmanuèle Bernheim à un style d'écriture bien à elle : a la fois dérangeant et agréable. Dans Sa Femme, les actions s'enchaînent à une allure folle : on a plus le temps de réfléchir, ce qui s'accorde très bien avec la passion de Claire. Cela étant dit, cela n'est pas forcément toujours très agréable : on a vite l'impression de subir le livre.

Sa Femme à reçu le Prix Médicis de 1993, et cela est compréhensible par bien des aspects. Emmanuèle Bernheim saura vous entrainer dans son monde : il serait dommage de ne pas en prendre le risque.
 
Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 11:53

http://img.livraddict.com/covers/23/23030/couv64093081.jpg 

Gisèle, jeune française de 19 ans, est partie à New York pour devenir danseuse à Broadway.
Alors qu'elle est en train de passer un casting sur la scène du Fairhall, elle sent une étrange caresse sur son corps. Comme toutes les autres fois ou elle dansera dans ce lieu... Jusqu'au jour ou la caresse se transforme en un garçon sexy, un danseur mort au Fairhall.

 

 

 

 

 

 

 

Quand on ouvre Obsession, on ne sait pas vraiment à quoi s'attendre. La quatrième de couverture est très énigmatique et laisse entrevoir vraiment peu de chose. On se demande si c'est de la fantasy, une histoire de vampire ou une histoire d'amour...

Catherine Kalengula use du suspense. On ne sait pas vraiment ce qui se passe, tout est un peu embrumé, ce qui est à la fois dérangeant et agréable. Terriblement efficace en somme.

L'auteur décrit des personnages à la fois simple et complexe. Ils sont autant passe-partout que particulier. On se reconnait en eux, mais pas toujours. Ce sont des personnages indépendants, qui mènent leur propre vie. L'avantage c'est qu'ils pourraient réellement exister, on les imagine vraiment très bien se baladant dans la rue, ils sont crédibles. Du coup on a envie de croire à cette histoire. Et on y croit.

Obsession est vraiment pour moi une très très belle surprise. En l'ouvrant, je m'attendais bien à tout (enfin, presque), sauf à ça. L'histoire est littéralement envoutante et il est quasiment impossible d'en décrocher. Je pense que ce livre fera partit des coups de coeur de nombreuses jeunes filles et cela se comprends très bien.
Pour tout le bien que j'ai entendu de ce livre : il serait vraiment dommage de ne pas donner sa chance à Obsession de Catherine Kalengula.

 

 

Du même auteur :

  Pierre, feuille, ciseaux

Repost0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 13:36

http://www.livraddict.com/covers/15/15401/couv68139166.jpgGina est censée est morte dans un accident de voiture, mais voilà qu'elle se réveille dans un cimetière, et c'est Bobby le beau gosse du lycée qui la ramenée à la vie.
Quoi de plus normal ? Bobby est un Vampire : mignon, attentionné, intelligent et capable de lire dans les pensées !

Tous les deux doivent faire face à un autre clan de Vampire, celui de Mellisande. Elle désire accomplir une ancienne prophétie qui ferais triompher le mal sur la Terre... La voici, partie défendre les humains en botte a talon et mini-jupe !

 

 

 

Bon, personnellement, le livre est drôle, mais ne casse pas quatre pattes à un canard ! Lucienne Diver étant éditrice, l'amalgame est difficile à évité... Le livre, nous laisse un condensé des succès du genre dans la tête, sympa comme premier livre vampirique, mais pour les adepte du genre, je ne suis pas convaincue...
Mais cela reste un avis personnel !

Les personnages ne sont pas particulièrement exceptionnels, pas vraiment crédible. je n'ai jamais rencontré des personnes comme ça et je ne suis pas persuadée qu'elles puissent existent. Ce sont des stéréotypes de gamins riches et populaires que tout le monde aime et envie. Remarque, si ils existeraient je n'aimerais pas être à leur place.

L'histoire ne m'a pas fait rêver, c'est quand même un comble ! Quand on lit, c'est pour se dérider l'esprit, être ailleurs quelques heures, et là, j'étais vraiment contente quand j'ai vu que j'arrivais au dernier chapitre. Au final, je n'ai pas retenu grand chose de l'histoire, ce qui est dommage. Je ne lui ai pas trouvé d'intérêt particulier.

L'histoire est fade et peu crédible, les personnages pas vraiment attachants ou attrayants. J'ai vraiment été déçue par cette lecture.
Cependant je ne condamne pas la série, peut-être que les nouveaux tomes seront beaucoup plus sympa à lire... En tout cas, je l'espère !

Repost0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 13:36

http://img.livraddict.com/covers/49/49353/couv7726784.jpgSarah est une petite fille juive de 10 ans. Cette nuit là, elle entends la police française frapper à la porte de son appartement. Quand sa Maman leur ouvre, ils leur demande de préparer leur affaires et de les suivre. Sarah à juste le temps d'enfermer à clef Michel, son petit frère de 4ans dans un placard - leur cachette secrète. C'est qu'une fois rendue dans le stade qu'elle comprend qu'elle ne pourra jamais aller chercher Michel.
Cette nuit était celle du 16 février 1942, celle du Vel' d'hiv'.

60 ans plus tard.
Julia, une journaliste américaine, mariée à un Parisien, doit faire un article sur le Vel d'Hiv' pour son journal. Elle découvre avec stupeur le lien qui l'unit à la petite Sarah et part sur ses traces.

 

 

Ce livre m'a véritablement percuté de plein fouet.
Le style de Tatiana De Rosnay est efficace, précis, sérieux et nous emprisonne le temps de lire son livre : on ne peut le quitter des yeux. L'histoire est très émouvante, et nous ramène 60 ans en arrière, vers l'impensable. Le livre reste accessible à tous, malgré sa précision dans les faits et l'époque sanglante : on ne peut que l'apprécier. Il met en avant, le Vel' d'Hiv' que très peu connaisse : Elle s'appelait Sarah en deviendrait presque un documentaire...

Les différents personnages sont vraiment tous très attachants, très humains et crédibles. On se projette véritablement dans l'histoire. Lire ce livre nous offre à un véritable raz de marrée des sentiments, on ne peut y échapper si on lit réellement ce livre. L'histoire est bouleversante, car très bien écrite, mais cela est surtout du aux personnages auquel on s'identifie sans aucun mal. On pourrait totalement faire parti de cette histoire.

Elle s'appelait Sarah nous expose, à la fin de la lecture, à de nombreuses questions et réflexions. C'est un livre coup de poing.

Cependant les aller-retour, à chaque chapitre, entre le présent et le passé m'ont quelque peu dérangé. La fin se laisse deviner, mais de façon imprécise, ce qui reste agréable et laisse une grande part de surprise.
Elle s'appelait Sarah est un très bon livre dont il serait dommage de passer à côté.

 

 

 

Du même auteur :

Rose

Repost0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 12:12

http://www.livraddict.com/covers/28/28966/couv13317208.jpg1890.
Anna, fille d'un producteur d'amandes, et Martin, fils d'un industriel, sont fous amoureux l'un de l'autre. Mais, Martin épouse Mathilde peu de temps après, sans prévenir Anna, qui se sent trahie et fini par se jeter dans les bras d'Armand, le fil du pâtissier.
La vie suivant son cours, Anna et Armand ouvrent une boutique de nougat qui devient vite la renommée du village et de la région. Ils ont deux enfants, cependant Anna ne parvient toujours pas à oublier son Martin...

Ce livre parle de sujets très variés et différent : les mère-filles, l'abandon des enfants, les mutilés de la première guerre mondiale, l'amour éternel, le mensonge, la résistance contre l'armée Hitlérienne...

 

 

 

Françoise Bourdon nous offre une histoire passionnante et tumultueuse. Son style d'écriture est très dynamique, ce qui permet de ne pas perdre le fil entre les nombreux personnages. Ceux-ci, grâce à leur grand nombre, permettent une meilleure identification du lecteur au livre : on se retrouve forcément dans un des personnages, et il en va de même pour notre entourage qui nous apparaissent également dans cette histoire.
L'auteur nous fait passer par toutes les émotions, du rire aux larmes, de la joie à la déception...
Les changements de personnages seront peut-être dérangeant pour certains, mais ils restent essentiels à l'histoire.

C'est une histoire qui peut parfois être un peu choquante, parce qu'elle est terriblement crédible. Elle est régionale, de chez nous, en France. C'est peut-être ça le pire, se dire que ça aurait pu arriver à n'importe qui, à des personnes qu'on connaît, qu'on aurait pu connaître, à des gens de notre famille. On se projette vraiment dans La Nuit de l'Amandier et c'est ça qui fait de cette histoire un livre coup de poing. On se rend compte de se qui aurait pu se passer, de se qui s'est passé. On se ré-approprie notre Histoire et pas n'importe laquelle, ce n'est pas la plus heureuse...

La nuit de l'Amandier pourrait presque être un livre polémique : les sujets choisis ne sont pas des plus faciles, mais ils sont abordés avec une grande sagesse, du calme et beaucoup de douceur... Certains préjugés seront, ainsi, sans doute abolit chez certains.
La nuit de l'Amandier détient une belle promesse.

 

 

Du même auteur :

La combe aux oliviers Le mas des Tilleuls

Repost0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 16:00

http://www.livraddict.com/covers/28/28969/couv26149170.jpgDans une forêt allemande, un couple amoureux retrouve le corps saccagé d'une jeune femme accroché à un arbre...

Leona sortait de chez le dentiste, quand une femme se jeta par la fenêtre de son appartement et s'écrasa à ses pieds. A ce moment là, elle se retrouve projeté dans le monde d'Eva, la jeune suicidée : Lydia, sa voisine solitaire, Bernhard, son ex-mari qui la trompait avec ses étudiantes et Robert, son frère.
Quand elle apprend que son mari la trompe et qu'il veut se séparer d'elle, Leona se réfugie dans les bras de Robert. Mais au fil que le temps passe, celui-ci se montre de plus en plus jaloux et Leona commence a se sentir en danger avec lui...

Après sa rupture avec Robert, les coïncidences morbides sont de plus en plus présentes. Robert y serait-il pour quelque chose ?


Dans Le soupirant, Charlotte Link, comme à son habitude, mêle suspense et histoire de cœur. Et tant mieux, car elle le fait très bien. Son personnage central est très touchant, et sans doute n'importe qui, surtout une femme, peut s'identifier à Leona. La plupart des personnages ne sont pas très complexes, facile à comprendre et à cerner, malgré quelques fausses pistes semées par l'auteur.

Les actions s'enchainent à un bon rythme, ni trop rapide, ni trop lent, ce qui nous permet de bien poser le décor et d'imaginer la suite.
Cependant, l'identité du meurtrier se devine aisément, mais la fin va à l'encontre de tout ce qu'on pourrait imaginer bien que nos espérances soient réalisées.

C'est une histoire vraiment extrême, comme dans tout les livres policiers. On y croit mais sans le vouloir tellement ce qui se passe est peu enviable. On a vraiment peur pour Leona et fatalement, on se met à sa place. Bon, on ne se focalise pas non plus sur toutes les nouvelles rencontres masculines qu'on fait après cette lecture, mais une fois la lecture finie, la nuit qui suit, on rêve quand même du livre.

C'est une très bonne lecture. On passe vraiment un très bon moment avec ce livre entre les mains. C'est un vrai plaisir de le lire.
Ce livre est très agréable et très bien écrit. Il mérite d'être lu !
 
 
Du même auteur :
Illusions mortelles  L'enfant de personne Le péché des anges Les trois vies de Margareta Une femme surveillée
Repost0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 09:26
http://vivi1205.unblog.fr/files/2009/03/9782266129930.jpgClaire est une jeune femme dynamique et débrouillarde dans son travail, de plus elle est d'un grand soutient moral pour son amie Lorna qui passe par tous les sentiments...
 
Jusqu'au jour ou elle apprend que sa tante Mary, qu'elle n'a vu qu'une seule fois, toute petite, lui a légué, à sa mort, le charmant Paradize cottage. Pas si charmant que ça en fait, plutôt en ruine...
Elle se lance alors dans la rénovation de celui-ci avec l'aide du beau Aidan, son voisin.

 

" Ah oui ? alors si vous en êtes si sûre, prouvez-le-moi. Prouvez-moi que vous pouvez rénover ce cottage. Il fouilla dans sa poche arrière, puis plaqua un billet sur le bar. Cinquante livres que vous échouerez ! "
Peinture Fraîche, zoë BARNES

Personnellement, j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire : le début va trop vite à mon goût. J'ai mis du temps à comprendre qui était qui, qui habitait avec qui, leur métier, leur relation entre eux...

Il fait parti des livres que je sais d'avance que je ne relirais sans doute pas. L'histoire ne m'a pas passionnée et malheureusement il était vraiment très épais (ce qui est toujours un détail qui compte dans ces cas là...). Je ne me suis reconnue dans aucun des personnages : ils sont sans réelle substance, pas vraiment crédible, ni équilibré d'ailleurs. Ca m'étonnerait réellement qu'ils puissent exister. (et si s'était le cas, je pense que je les fuierais...)

Je n'ai pas cru à l'histoire et c'est bien dommage car elle est bien écrite. Il manquait un petit quelque chose pour faire que ça passe, mais bon... (ou supprimer des passages quasiment inutiles comme des descriptions...)

Cependant, dès le début, ce livre m'a fait rire. L'écriture de Zoë Barnes est très décalée et agréable à lire. Elle manie à la perfection les intrigues amoureuses, les rendant vraiment crédibles. Cela étant dit, on devine facilement la fin, ce qui peut être dommage.
Peinture Fraiche est un livre sympa, bon enfant, mais un peu facile.
Repost0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 12:45

http://www.livraddict.com/covers/28/28959/couv68901792.jpgChloé Fallon prépare son mariage avec le beau Dan, mais mauvaises surprises sur mauvaises surprises se déclarent : un échange de carton d'invitation dans le magasin et elle se rend compte que Dan a déjà été marié avec une certaine Nicola.

Quand à Laura, elle aussi future mariée, elle est avec Nicola quand elle découvre l'échange de carton, alors que celle-ci commençait tout juste à se remettre de leur divorce. Un problème de plus a gérer, avec le nom soutient de sa famille lorsque qu'elle leur a annoncé qu'elle souhaitait créer sa propre entreprise avec l'aide de son futur mari. Même sa meilleure amie depuis toujours, Helen, ne l'encourage pas !

Mais il faut bien dire qu'Helen a aussi des problème : elle n'arrive pas à faire accepter sa fille de 5ans auprès de ses compagnons, et voici qu'en plus la petite développe un trouble du langage !

 

 

En ouvrant Mariée dans l'année !, je pensais avoir affaire à quelque chose de mielleux, de cul-cul la praline, de facile... J'avais beaucoup d'a priori ! Cependant, au fil des pages, l'histoire qui se forme sous nos yeux devient de plus en plus inattendue et prends des proportions très profondes. En vérité, bien que très abordable, Melissa Hill nous offre une histoire très complexe, touchante et agréable à lire.

L'auteur écrit avec beaucoup d'humour et de fantaisie, ce qui est d'autant plus agréable. Bien que les sujets abordés ne soit pas toujours des plus faciles, elle aide à dédramatiser par des personnages proches de nous et très humains.

C'est un livre à la fois très léger et profond. La différence entre les deux peut-être choquante, mais elle est, en vérité, très agréable. Du coup, il est quasiment impossible de deviner ce qui va se passer par la suite, c'est un vrai plaisir ! On entrevoit ce qui va se passer, sans le savoir réellement. La légèreté avec laquelle les thèmes difficiles sont abordés est géniale : on décompresse rapidement, pas de fardeaux sur les épaules. La rapidité du dénouement, des révélations dans les derniers chapitres est choquante, mais incroyable. Cela rend la lecture inoubliable, c'est vraiment très agréable.

Cette lecture est une réelle bonne surprise. Il serait dommage de passer à côté de Mariée dans l'année !.


Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 13:17

http://img.livraddict.com/covers/17/17944/couv32504506.jpgOn est en 1323, sur l'Île aux Perles, dans la mer des Caraïbes. Tonina, une jeune fille étrange pour ses voisins - bien différentes d'eux physiquement -, pêcheuse de perles,est envoyée chercher une fleur magique et rare sur le "Grand Continent" pour sauver son grand-père d'une maladie. Cependant, la maladie est imaginaire : Tonina a été trouvée, bébé, dans un panier poussé par des Dauphins sur le bord de la plage. Ses grands-parents adoptifs ont décidé de la laisser partir à la recherche de ses origines et de son clan sur le "Grand Continent". Elle découvre alors la culture Maya, l'aventure et l'amour... Mais parviendra -t- elle à élucider le mystère de ses origines ?

 

 

 

 


Étant fan de Barbara Wood, je ne pouvais pas passer à côté de La Femme aux mille Secrets. Et, en aucun cas je n'ai été déçue.

Les personnages sont proches de nous : chaque lecteur peut ainsi se miroiter dans l'un d'entre eux. Ils gardent tous, cependant, un zeste de mystère, qui s'évaporera au moment choisit, renforçant alors la proximité avec le lecteur... Leurs différences et leurs nombres importants fait qu'on s'identifie assez simplement à eux. Ils sont tout à fait crédibles, très humains, malgré le monde mystique qui les entoure.

L'intrique très simple au début, se complexifie au fil des pages, d'une manière simple, sans équivoque, ce qui est très agréable. En aucun cas, la fin ne se laisse deviner. On se laisse simplement porter par l'histoire, comme si on en faisait partie. Le dénouement est ainsi une réelle bonne surprise. Il reste cependant quelques questions qui nous trottent en tête une fois La Femme aux mille Secrets refermé, mais celles-ci, c'est à nous d'y répondre...( et pour la plus grande joie de certain !)

Barbara Wood, dans La Femme aux mille Secrets, répond, encore une fois, à toutes ses promesses. C'est une très belle histoire qui vaut le coup d'être lue.

 

 

 

Du même auteur :

  La femme du bout du monde  La fille du loup La Pierre Sacrée La Terre Sacrée  Les battements du coeur Les fleurs de l'Orient

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs