Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 06:15

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv71246445.jpgIl existe une ville, aux Etats-Unis, où le temps s'arrête à minuit. Plus un être ne bouge, tout semble figé... S'ouvre alors l'heure secrète. Le monde appartient aux darklings, des créatures maléfiques qui rodent dans les ténèbres. Seuls quelques ados, nés à minuit pile, sont capables d'évoluer dans cet espace-temps. Ils se surnomment entre eux les midnighters. Tous ont des pouvoirs spéciaux. Tous, sauf Jessica Day. Pourtant, les créatures de l'ombre sentent en elle un danger redoutable et sont prêtes à l'éliminer...

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui devait arriver est arrivé : une de mes chroniques a disparue dans l'espace-temps d'Overblog. Heureusement, je dois dire que je m'en suis rendue compte assez vite ! Seulement deux mois plus tard après avoir lu L'heure secrète ! Le problème c'est qu'entre temps j'ai du lire une bonne cinquantaine de bouquin (voir plus), l'histoire n'est plus très fraiche dans ma tête... Mais ça devrait quand même aller !

 

J'ai beaucoup apprécié ce premier tome de Midnighters : jamais encore je n'avais découvert une telle histoire. Des ados différents, qui sont conscients pendant une heure à minuit pendant que toutes les autres personnes de la ville sont figées ainsi que tout les objets : impossible donc de compter sur un minuteurs pour ne pas se faire prendre par les flics - une fois réveillés - car on traine dans la rue à l'heure où l'on devrait être couché !

 

Ce que j'aime encore plus dans cette histoire, c'est que ça à l'air tout à fait crédible : les personnages sont normaux bien qu'un peu en marge du lycée, c'est dans une petite ville du fin fond de l'amérique (les trucs bizarres se passent toujours dans des petites villes du fin fond de l'amérique), il y a beaucoup de superstitions (entre les chaines en argent et les mots à 13 lettres).... Sans compter l'humour qui saura convaincre les derniers réticents !

 

Jessica, l'héroine, est vraiment une fille comme les autres, elle n'est pas "trop". Elle est vraiment plus que crédible et c'est très agréable.

Rex et Melissa, le sont également bien qu'ils sont tous les deux plus en marge de la société. Je trouve Melissa un peu clichée : j'ai le souvenir de l'avoir vu comme une gothique grincheuse qu'on trouve dans pas mal de livre ou de bouquins... J'espère que ça changera (et puis tous les gothiques que je connais sont tout sauf grincheux, alors quitte à mettre des clichés autant en mettre des vrais). D'un autre côté son amitié avec Rex, qu'on associe plus facilement à un premier de la classe, remet pas mal de "clichés" en question et c'est plutôt une bonne chose !

Et enfin Jonathan... Gentil ? Méchant ? La réponse nous est donnée à la fin, mais bon, j'ai des doutes sur sa véridicité....

 

L'heure secrète est vraiment une histoire très sympa' et comme je n'en avais jamais vu. C'est vraiment du Scott Westerfeld tout craché !

J'ai hâte de découvrir sa suite !

 

 

[l'avis de la petite soeur]

Du même auteur :

Midnighters tome 2 : L'étreinte des ténèbres
Uglies tome 1 : Uglies tome 2 : Pretties tome 3 : Specials tome 4 : Extras bonus : Secrets
Repost0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 21:48

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv70868520.jpg"Parfois, quand j'entre dans mon bureau, j'ai l'impression de marcher dans les ruines d'une ancienne civilisation. Non à cause du désordre qui y règne, mais parce que certainement cela ressemble aux vestiges de l'être civilisé que je fus jadis".

Ainsi parle Blacksad, détective privé aux méthodes musclés, mais à la sensibilité à fleur de peau. Il aimerait bien être plus guilleret, l'animal, mais la dépression le ronge, et pour une juste cause : Natalia Wilford, actrice à succès et ancien amour encore si présent, vient de se faire cruellement assassiner. Blacksad va donc, en dépis des conseils du commissaire Smirnov, tenter d'élucider la mort de son ancienne compagne afin de retrouver la paix.

Mais l'enquête est bien loin d'être aisée pour notre héros, qui se lance dans un combat dont l'opposant peut être bien plus puissant qu'il ne le soupçonne...

 

 

Cette bande dessinée est vraiment une très agréable surprise. Je m'attendais à ce qu'elle ne me plaise pas et c'est vraiment tout le contraire !

Elle ne ressemble vraiment à aucunes autres BD que j'ai déjà lu, d'un autre côté, les BD policière, je ne suis pas certaine d'en avoir déjà lue ! L'histoire est tellement innatendue qu'elle m'a scotchée, c'est pas vraiment complexe, mais ce n'est pas pour autant une histoire "facile", je crois qu'il y a de belles surprises dans les tomes suivants...

 

Je redoutais Blacksad parce que j'ai horreur des animaux, mais au final, c'est loin d'être cul-cul et ça donne vraiment beaucoup de caractère à l'histoire. Un peu comme dans La ferme des animaux  d'Orwell où l'on se sert des préjugés caractériels ("têtu comme une mule...") des animaux pour faire avancer l'histoire... Ça donne une dimension non négligeable à l'histoire et très appréciable !

 

L'histoire de Quelque part entre les ombres commence très fort : le meurtre d'une ancienne amante de l'héros, et se termine encore plus fort. Si l'histoire continue creshendo, ce qui ne m'étonnerait pas vu toutes les pistes que Cannales laisse en chemin, ça promet vraiment...

 

Sans compter que le coup de crayon de Guanido est vraiment top : classique mais avec beaucoup de caractère. Vraiment très agréable à regarder. Exactement comme l'histoire qu'il nous décrit. Ça va de pair et ça me semble assez important !

Je ne peux que vous conseillez ce premier tome de Blacksad !

 

 

Des mêmes auteurs :

Blacksad tome 2 : Artic-Nation tome 3 : Ame rouge tome 4 : L'enfer, le silence

Repost0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 05:35
J-38 ♦ Je lis Uglies, tome 1 : Uglies de Scott Westerfeld (dans le cadre du baby-challenge Science-fiction 2011)Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s'apprête à subir l'opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n'aura plus qu'une préoccupation, s'amuser... Mais la veille de son anniversaire, Tally se fait une nouvelle amie qui l'entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu'un secret d'État : une manipulation. Que va-t-elle choisir? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection?
 
 
 
 
 
J'ai toujours beaucoup aimé ce livre. Surtout parce que le plus jeune des lecteurs comprendra sans problème la critique de notre société. ça fait du bien de se dire qu'il faut accepter les différences, ou de se l'entendre dire, ou encore mieux : de le lire dans un livre aussi bien que celui-ci.
 
D'autant plus que c'est Tally qui nous le fait comprendre. Tally la jeune fille hyper complexée, qui ne jure que par le fait qu'elle sait qu'un jour elle sera belle, comme les Pretties qu'elle admire. Et c'est elle qui va comprendre et nous faire comprendre que finalement être différent ce n'est pas plus mal.
C'est parce que Tally, au fond, est une jeune fille de 16 ans comme les autres que ça marche aussi bien. Elle est touchante, courageuse et loin d'être superficielle. Elle n'est pas forcément calme et posée, mais elle est réfléchie et aime faire des bétise.
 
L'histoire en-elle même - si on enlève tout ce qui est histoire de manipulation physique et mentale de la population - est également très sympa : Tally est obligée de partir à la recherche de sa nouvelle amie Shay qui s'est enfuie avant son opération pour devenir belle. La jeune fille n'a pas vraiment le choix : si elle n'y va pas, elle restera à jamais une Uglies !
Uglies, c'est avant tout une aventure, des bêtises et des préoccupations d'adolescents. On rit beaucoup en le lisant, c'est vraiment très agréable !
 
Maintenant je n'ai plus qu'à relire les trois autres tomes ! (et cela est loin d'être une corvée !)
Vous auriez tord de ne pas découvrir l'univers d'Uglies, ça en vaut le détour :)
Du même auteur :
Midnighters tome 1 : L'heure secrète tome 2 : L'étreinte des ténèbres
Uglies tome 2 : Pretties tome 3 : Specials tome 4 : Extras bonus : Secrets
 
Repost0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 06:05
http://www.livraddict.com/covers/33/33970/couv9151535.jpgPar une nuit fatale, dans le merveilleux pays d'Alasea frappé par une malédiction, trois mages firent un ultime acte de résistance, sacrifiant tout dans l'espoir de préserver le bien. Cinq cents ans plus tard, au jour anniversaire de cette nuit sinistre, une petite fille hérite d'un pouvoir perdu depuis longtemps. Mais avant qu'elle puisse comprendre son terrible don, le Seigneur Noir lance ses monstres ailés pour la capturer et lui rapporter la magie embryonnaire qu'elle détient. Fuyant les hordes des ténèbres. Elena est précipitée vers une issue terrible... et vers la compagnie d'alliés inattendus. Formant avec eux une bande de parias et de hors-la-loi, elle va tenter de combattre les forces implacables du mal et de secourir un empire autrefois glorieux...
 
 
 
 
Ce premier tome est une bonne surprise : ça faisait un moment que je n'avais pas découvert de la "vraie" fantasy aussi bien écrite...
James Clemens écrit dans la même veine que Robin Hobb, que j'apprécie beaucoup, tout en étant très différent.
 
Bon, Le feu de la sor'cière n'est pas vraiment un livre très original : une jeune fille découvre qu'elle a des pouvoirs magiques, elle se fait repérer, sa famille est massacrée et elle fuit...
Bon, bien sur, il se passe beaucoup d'autres choses, mais l'histoire en elle même est loin d'être une grande nouveauté !
Bien sur on rencontre pas mal de nouvelles créatures, toutes plus effrayantes les unes des autres (mais qui en fait ne font pas peur - ben ouais, c'est de la fantasy).
Le feu de la sor'cière est loin d'être aussi réducteur que je le décris, j'ai réellement apprécié !
 
J'aime beaucoup le fait qu'on ne suive pas qu'Elena à travers ses aventures, mais aussi ses poursuivants. On a une dimension dans ce livre qu'on a rarement... C'est très agréable et d'autant plus prenant !
D'autant qu'Elena et ses accompagnants sont vraiment des personnages très intéressants et touchants, avec une histoire propre. C'est le genre de personnages typiques de la fantasy dont on ne se lasse pas et j'adore ça !
 
Je vous recommande Le feu de la sor'cière est un livre que je vous recommande !

Du même auteur :
Les bannis et les proscrits tome 2 : Les foudres de la Sor'cière tome 3 : La guerre de la Sor'cière tome 4 : Le portail de la Sor'cière tome 5 : L'étoile de la Sor'cière
Repost0
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 07:08

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv2702802.jpgNul n'est à l'abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s'accumulent puis tout s'accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n'a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite; elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape... Les ombres de Hitchcock et de Brian de Palma planent sur ce thriller diabolique.

 

 

 

 

 

 

Waouh !

Quelle découverte ! Les thrillers, à la base, ce n'est pas vraiment mon truc : j'en lis mais rarement, mais avec un livre comme Robe de marié, ce ne serait pas étonnant que je change rapidement d'opinon sur ce genre...

Ce livre est prenant, bizarre mais crédible, un peu inquiétant. Je crois que ce qui arrive à Sophie est notre cauchemar à tous : que notre vie ne nous appartiennent plus et ce, sans qu'on s'en rende réellement compte. L'histoire de ce livre est totalement dingue, mais passionnante.

 

Robe de marié se découpe en quatre grosses parties, clairement indiquée. Sur sa fuite, sur sa vie d'avant, sur la vérité et sur la revanche. Je crois qu'il faut avoir lu le livre pour comprendre ce que je viens de dire, mais bon tant pis !

Bizarrement, on se rend compte assez vite de la vérité de l'histoire, dès la deuxième partie on a la solution de tout ce "labyrinthe", mais ce n'est pas pour autant que la fin est donnée : elle reste une vraie surprise !

 

Sophie est, je crois, une jeune femme comme toutes les autres mais avec plus de volonté que la moyenne. Elle ne baisse pas les bras facilement et cherche vraiment à comprendre ce qui lui arrive. Je crois que toute femme s'identifie facilement à Sophie : dans son cas, on agirait sans doute pas forcément comme elle, mais je crois qu'on aurait plus ou moins le même état d'esprit...

Frantz est vraiment un personnage difficile à cerner : je me suis demandée un bon moment ses motivations et ses raisons... Il n'a vraiment pas l'air de ce qu'il est vraiment, même quand on suit l'histoire de sa propre voix, on a du mal à savoir qui il est vraiment.

 

Robe de marié est vraiment un livre essouflant et phsychologique. Il est assez "dingue", mais passionant !

C'est vraiment un livre que je vous conseille :)

Repost0
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 07:23
http://www.livraddict.com/covers/17/17240/couv75005538.jpgDans son lycée, Kaitlyn a toujours eu le sentiment d'être une étrangère. C'est une artiste, mais avec quelque chose en plus : ce qu'elle dessine se produit un jour ou l'autre.... Tout le monde la prend pour une sorcière. Le jour où elle change d'école, elle fait la connaissance d'autres personnes qui comme elle sont particuliers... Jusqu'au jour où une des expériences d'un de ses camarades crée un lien télépathique entre elle et les autres... Ils vont ainsi se rapprocher et découvrir un secret. Que faire d'un don quand celui-ci est maudit ?
 
 
 
 
 
 
 
Cette trilogie, c'est du L.J. Smith tout craché : c'est terriblement simple mais efficace.
Ce n'est pas de la grande littérature, mais ça suffit largement pour nous emporter très loin d'ici. Et je dois dire que, des lectures sans prise de tête comme celle-ci, j'aime beaucoup !
 
L'histoire est loin d'être crédible, mais dans un univers tel que celui de Prémonitions, on n'est plus à ça près ! On est dans un monde proche du notre mais où certaines personnes développent des pouvoirs psychiques :  tentant, mais avouons-le, c'est peu crédible.
Mais bon, ce n'est pas ça qui me dérange dans les personnages : Kait est la rebue de son lycée "normal" pendant 16 ans, hop, elle change de lycée et elle devient super sociale ! Tous les mecs qu'elle croise lui font du charme (mais bien sur...) et elle a un courage sans faille ! C'est typiquement le personnage qui est trop "gros" pour être vrai...
 
Sinon, l'histoire en elle-même est sympa : on parle d'aventure, d'amour de complot : tout ce qu'une adolescente "type" demande à lire...
Je n'oserais pas dire que Prémonitions est un livre très original, mais je n'ai pas encore lu énormément d'histoire dans ce style et aussi bien ficellée.
 
J'aime d'autant plus le format qui propose les trois tomes en un seul livre. Cela dit ça m'a assez chagriné en fait, mais c'est typiquement non-commercial ! Il aurait pu vendre les trois tomes séparé à 10 euros pièces, au lieu d'un format à 20 euros, ils auraient fait un sacré bénéfice, mais ce n'est pas le cas, et j'apprécie énormément !
Je ne peux que vous conseillez cette lecture sans prise de tête !
[l'avis de la petite soeur : tome 1 & tome 2 & tome 3]
Du même auteur :

Un jeu interdit

Journal de Stefan tome 1 : Origines tome 2 : La soif de sang

Journal d'un Vampire tome 4 : Le royaume des ombres

Le cercle secret tome 1 : L'initiation tome 2 : Captive tome 3 : Le pouvoir

Night World tome 4 : Ange noir tome 5 : L'élue tome 6 : Âmes soeurs tome 7 : La chasseresse tome 8 : Le royaume des secrets

Repost0
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 06:55

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv66974340.gifUn tueur en série dans les jardins de Versailles.
Une jeune reine menacée. Un agent secret vénitien. Des fables au goût de sang. Des espions anglais, des inventions diaboliques, des secrets d'alcôve, des crimes énigmatiques, des fables que vous n'oublierez jamais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les fables de sang auraient pu être un véritable coup de coeur pour moi, mais ce n'est pas le cas. Le cadre est sympa', l'histoire est top, les personnages intéressants, mais certains détails m'ont dérangé...

 

C'est un roman policier dans un cadre historique. On se retrouve quelques siècles en arrière, à Versailles en compagnie de Marie-Antoinette... Il y a de quoi en faire une très bonne histoire et c'est ce qu'Arnaud Delalande fait...

Cependant, avec le peu de connaissance que j'ai sur cette époque, certains passages de l'histoire ne m'ont pas paru vraiment crédibles, voir totalement inventés. Et c'est vraiment une choses que je ne supporte pas : que l'on réécrive des passages de l'histoire ou des croyances. Je ne dis pas que c'est le cas ici, mais j'ai trouvé la frontière un peu trop proche, après comme je le disais, peut-être que je me trompe totalement...

 

J'ai bien aimé les meurtres, sans vouloir parraître glauque ni quoi que ce soit du même genre, mais je trouve le cadre avec les fables très intéressant. Le jeu est bizarre, inquiétant et les mots deviennent limite dangereux... Il faut vraiment penser à tout et dans les détails : être sérial killer n'a pas l'air d'être de tout repos !

 

Les différents personnages sont intéressants, mais on ne les découvre pas vraiment. Ils restent lointains, on a pas trop de détails sur leur vie à eux... Bon en soit, c'est un livre policier donc on a pas besoin d'en savoir plus, mais peut-être que ça aurait apporté un petit plus à l'histoire (d'un autre côté c'est vrai qu'elle est déjà suffisament bien comme ça !).

Ça ne sera pas mon dernier Arnaud Delalande !

Repost0
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 06:05

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv68181101.jpgDans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort.

Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 - au coeur de la lutte pour les droits civiques -, connut un tel succès et reçut le prix Pulitzer en 1961. Il ne suffit pas en revanche à comprendre pourquoi ce roman est devenu un livre-culte aux Etats-Unis et dans bien d'autres pays, pourquoi, lors d'une enquête réalisée aux Etats-Unis en 1991, sur les livres qui ont changé la vie de leurs lecteurs, il arrivait en seconde position, juste après la Bible.

La vérité est que, tout en situant son histoire en Alabama à une époque bien précise, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance confrontée aux préjugés, au mensonge, à la bigoterie et au mal. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cet ouvrage tient du conte, de la court story et du roman initiatique. "Il a la légèreté et le poids que recherche le véritable amateur de roman et cette vertu si rare de pouvoir être lu à tout âge, quelle que soit l'éducation qu'on ait reçue, de quelque pays que l'on vienne, à quelque sexe que l'on appartienne. On y trouvera nécessairement un univers communiquant avec le sien par le miracle de l'écriture et de l'enfance ", écrit Isabelle Hausser dans la postface qu'elle a rédigée pour ce livre.

 

 

Bon, encore une fois je me suis faite avoir. Je savais que j'allais aimer Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, mais pas à ce point là.

C'est vraiment un livre dont quasiment toutes les filles ont entendu parlé pour un coup qu'elles aient ouvert dans leur livre un livre avec une adolescente qui étudie un livre en cours d'anglais : neuf fois sur dix c'est celui-ci. Et ça se comprend : quand on ouvre ce livre on découvre une ode à la tolérance, à la fois belle et simple qui ne demande qu'à être lue et comprise...

 

Les personnages présents sont très émouvants, parce qu'ils ont notre mentalité, celle que les gens aujourd'hui ont ou en tout cas celle qu'ils devraient avoir. Noir = Blanc. Le discours est simple, l'incompréhension des autres personnages encore plus importante. On voit à travers les yeux de Scout, une petite fille de neuf ans, qui a vraiment la mentalité d'une grande et un sens de la justice magnifique.

A travers cette tranche de vie, on rencontre également Jem, son grand frère, et Atticus son père un avocat chargé de défendre "un noir". Pendant que tout le monde se révolte, eux trois s'indignent, et par la même occasion le lecteur (en tout cas, j'espère).

Ce qui se passe est normal à cette époque et en ce lieu, mais ça leur parait tout à fait inconcevable et c'est ça que j'apprécie d'autant plus chez eux. Je ne peux éprouver que du respect pour cette famille.

 

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur est vraiment une histoire simple, mais très belle. Magnifiquement bien écrite. Harper Lee utilise à merveille les mots, elle est très agréable à lire.

Je ne peux que vous conseillez cette lecture !

Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 06:05

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv2975300.jpg"Madame Rosa, une vieille juive qui a connu Auschwitz et qui, autrefois, se défendait (selon le terme utilisé par Momo pour signifier prostitution) rue Blondel à Paris, a ouvert « une pension sans famille pour les gosses qui sont nés de travers », autrement dit une pension clandestine où les dames qui se défendent abandonnent plus ou moins leurs rejetons. Momo, jeune Arabe d'une dizaine d’années, raconte sa vie chez Madame Rosa et son amour pour la seule maman qui lui reste, cette ancienne respectueuse, grosse, laide et qu'il aime de tout son cœur. Le jeune homme accompagnera la vieille femme dans ses derniers jours."

 

 

 

 

 

Mouais.

Je ne suis pas certaine que La vie devant soi reste un souvenir considérable pour moi. J'ai bien aimé l'histoire et son rythme, l'écriture d'Emile Ajar aussi... Mais ce n'est pas un coup de coeur pour moi, dommage !

Par contre je n'ai pas du tout apprécié la forme du texte : des faux chapitres (changement de pages, mais pas plus de précisions...), pas de paragraphe, pas d'airs et d'espaces dans les pages : c'est condensé, un vrai "gros tas" à lire. Ça ne donne pas envie du tout...

 

Momo est vraiment un personnage très attachant : du haut de ses sept ans, il sait ce qui veut et à déjà un avis sur tout ! C'est parfois assez drôle et étonnant : un gamin de primaire qui parle de la prostitution d'une manière aussi détaché c'est assez "perturbant", surtout dans le fait de savoir que c'est probablement vrai pour certain. C'est un personnage crédible et très éveillé.

J'ai mis plus de temps à cerner Mme Rosa : elle fait un drôle de métier, on ne sait pas si elle aime vraiment les enfants ou si elle fait semblant... C'est une femme très haute en couleur, avec beaucoup de caractère (et de voix aussi, visiblement...). Et pourtant elle aussi est crédible, mais ça existe aussi dans la vraie vie, les gens dont on se sait pas quoi penser au premier regard... C'est vraiment au moment ou j'ai appris son s"ecret" que j'ai arrêté de me poser des questions sur elle.

 

C'est une histoire qui est très émouvante, avec des mots volontairement plus durs que tendres, mais je crois qu'ils restent tout aussi juste, si ce n'est plus.

La vie devant soi ne ma pas particulièrement séduite, mais je ne doute pas que ça sera le cas avec la plupart des lecteurs !

Repost0
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 05:28

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv42552038.jpg" - Nous allons conclure un marché, veux-tu ? Toi, Joseph, tu feras semblant d'être chrétien, et moi je ferai semblant d'être juif. Ce sera notre secret, le plus grand des secrets. Toi et moi pourrions mourir de trahir ce secret. Juré ? - Juré. " 1942. Joseph a sept ans. Séparé de sa famille, il est recueilli par le père Pons, un homme simple et juste, qui ne se contente pas de sauver des vies. Mais que tente-t-il de préserver, tel Noé, dans ce monde menacé par un déluge de violence ? Un court et bouleversant roman dans la lignée de Monsieur Ibrahim... et d'Oscar et la dame rose qui ont fait d'Eric-Emmanuel Schmitt l'un des romanciers français les plus lus dans le monde.

 

 

 

 

Woaw !

Quelle claque ! Je m'attendais bien à tout sauf à ça ! (faudrait qu'un de ses jours, je commence par lire le résumé au lieu de me jeter sur le texte...).

C'est typiquement le genre de lecture que j'apprécie. Bizarrement, je fais partie de ces personnes qui dévorent les livres sur le nazisme... J'aime beaucoup le fait qu'une fois le livre fini on se dit que ça pourrait très bien recommencé. Dans ce genre de livre, l'amour de l'humain et le respect est palpable, alors que ce sont des notions que beaucoup de gens ont tendance à oublier. L'enfant de Noé est une très bonne piqure de rappel pour ça !

 

Le personnage de Joseph est très attachant. Il est curieux, se pose beaucoup de question, a de la suite dans les idées et n'est pas stoïque... Il ne serait pas juif et l'histoire ne se passerait pas pendant la guerre, je suis certaine qu'il ferait des tas de bêtise.

Rudy, son "parrain", est un garçon également très touchant. Il a l'air assez zen, sans prise de tête... A 16 ans, j'aurais adoré l'avoir comme ami !

Par contre, bizarrement, j'ai trouvé que le Père Ponce était un personnage assez bizarre... Il n'en reste pas moins attachant, mais dans la vraie vie, il ferait parti de ces personnes dont je me méfie.

 

Je dois dire que ce qui m'a agréablement surprise, c'est que contrairement à beaucoup de livres sur ce passage de l'histoire, le regard sur les nazis reste ouvert. Bien sur, ils restent les "méchants" de l'histoire, mais certains passages nous rappellent qu'ils étaient simplement des hommes obligés d'agir comme ça (je suis certaine que vous aussi, vous n'aimeriez pas avoir la mort de vos parents, enfants, conjoint sur la conscience... - cela dit, ça ne veut pas pour autant dire que ce qu'ils ont fait est pardonnable, au contraire !). Ce n'est pas dit clairement, la plupart des lecteurs n'auront surement pas relevé, mais certains indices nous montrent que certains nazis étaient contre ce qui faisait. Et ça, je trouve ça vraiment bien. Pour une fois que "allemands ≠ méchants", j'étais obligée de le faire remarquer !

 

Parce que c'est une jolie lecture, agréable, touchante et un peu triste, lisez donc L'enfant de Noé !

 

 

Du même auteur :

Oscar et la dame rose

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs