Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 06:00

 

 

 

 

 

Dents

Milan NOVA

House Made of dawn - 2016

ebook - epub

 

 

 

 

Quand Augustin apprend qu'un oncle éloigné lui a légué une exploitation viticole, le Domaine du Loup Noir, il n'hésite pas une seule seconde.
La vie londonienne ne le satisfait plus et il a besoin d'un nouveau projet dans sa vie.
Mais une fois arrivé à Lorient-sous-les-pins, un minuscule village perdu dans les collines, il s'apercevra vite que son oncle lui a légué bien plus qu'un vignoble.
Et tous les héritages ne sont pas bons à prendre...

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier les édition House Made of Dawn pour l'envoi de cette nouvelle. Comme toujours, avec eux, j'ai été vraiment surprise par cette histoire. 

 

En effet, avec un titre pareil et un résumé des plus énigmatiques, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre ! J'aurai plutôt parié sur un fantôme de chirurgien-dentiste fou ;)

Du coup, quand j'ai découvert la créature en cause, j'ai été assez surprise et plutôt en bien. Personnellement, elle ne m'a pas fait très peur, mais j'ai apprécié l'histoire que l'on découvre tout autour d'elle. Le côté héritage est vraiment présent et bien fait : on sent tout le poids des conventions, du passé dans Dents et surtout qu'il est difficile, voire totalement impossible, d'y échapper.

La fin m'a assez surprise : je ne m'attendais pas à ce que Augustin fasse ce choix. C'est vraiment un choix difficile et, personnellement, je ne pense pas que j'aurai fait le même... Ainsi, la dernière lettre d'"Augustin" est vraiment terrible tant on sait tout ce qu'elle signifie. Après, je pense aussi que l'on pourrait chacun l'interpréter d'une façon différente : finalement, le choix d'Augustin n'est pas forcément marqué clairement et, on peut voir dans ce courrier ce que l'on a envie d'y lire...

 

Personnellement, j'ai beaucoup aimé la narration sous forme de lettres. Augustin et sa soeur ont l'air vraiment proche et il lui dit vraiment tout. Je trouve que ces courriers apportent vraiment une saveur supplémentaire à l'histoire et jouent beaucoup dans ses effets de surprises.

 

C'était la toute première fois que je découvrais l'écriture de Milan Nova et j'ai passé un très bon moment avec celui-ci. J'ai aimé le ton assez guidé et désuet employé par Augustin qui nous projette tout de suite dans une autre époque et un autre monde !

Franchement, j'espère avoir de nouveau l'occasion de le lire !

Un court-lettrage que je vous conseille.

 

 

[les +] Une histoire qui n'est pas réellement ce qu'elle a l'air d'être.

[les -] Pas aussi terrifiante que ce que je m'imaginais.

 

Lu dans le cadre :

Colocs (et plus), Emily BLAINE

Service Presse - House Made of Dawn Editions

Challenge Gourmand #4 : Vin

Repost0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 06:00

 

 

 

 

 

Journal d'une infection

Roman H. GREY

House Made of dawn - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Les zombies de Roman H.Grey ne mangent pas de cervelle humaine en avançant les bras tendus. Ils sont complètement ancrés dans la réalité et donc bien plus tragiques.
Le ZCV, nouveau virus sexuellement transmissible transforme ses victimes de manière pernicieuse, autant physiquement que psychologiquement.

L'ombre du sida rôde sur ce texte incisif et personnel qui offre une version fraîche du genre zombie.

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions House made of Dawn pour l'envoi de ce court lettrage. Ça faisait un moment que je ne m'étais pas plongée dans les histoires sombres de la maison d'édition et j'ai beaucoup apprécié cette lecture tumultueuse.

 

L'histoire de Journal d'une infection m'a beaucoup déstabilisée : comme d'habitude, je n'avais pas vraiment pris le temps de lire le résumé avant de me décider enfin à le lire. Du coup, grosse surprise : cette arrivée de zombies ressemble beaucoup au SIDA.

L'histoire m'a mise mal à l'aise par rapport à l'image qu'elle me renvoie. On n'a plus vraiment peur du SIDA aujourd'hui, il s'est démocratisé en quelque sorte... Alors le ZCV nous renvoie vraiment au début de cette épidémie, quand on ne le connaissait pas et qu'il nous faisait encore peur.

 

J'ai trouvé intéressant la façon dont est racontée cette histoire, à travers un journal. On se rend vraiment compte des sentiments du narrateur et les différents stades par lesquels il passe. On ressent sa honte d'être malade, la lourdeur du traitement, sa santé qui décline... C'est vraiment effrayant.

J'ai été choquée par la vitesse où sa vie change : ça parait inévitable mais pas aussi rapidement. Du jour au lendemain, il n'a plus rien. Ce qui m'a dérangée dans ce fait, ce n'est pas tellement que ce soit lié à la maladie mais plutôt que ce soit lui qui décide de fermer certains pans de sa vie.

 

C'était la première fois que je découvrais l'écriture de Roman H. Grey et j'ai vraiment passé un excellent moment. Journal d'une infection fait parti de ces textes dont je me souviendrai longtemps tant les sentiments qu'ils m'inspirent sont forts.

Bref, à lire !

 

 

[les +] Un texte fort, déstabilisant.
[les -] ...

 

Lu dans le cadre :

Colocs (et plus), Emily BLAINE

Service Presse - House Made of Dawn Editions

Challenge Gourmand #4 : Vin

Repost0
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 06:15

 

 

 

 

Vent glacial sur trace numéro 6

Nicolas VILLAIN

House Made of Dawn - 2015

ebook - epub
 

 

 

 

 

 

 

Entre Gibson et K.Dick, Nicolas Villain nous dépeint une société dystopique et violente sur un fond original : celui du ski extrême.
D’un côté, les Urbains, êtres humains accros à la technologie qui modifient leur corps sans limite. De l’autre côté, les Sliders, accros à la vitesse et à la glisse, naturels de la tête aux pieds.
Au milieu, tels des charognards, les revendeurs d’organes qui lorgnent sur les physiques sans défaut des Sliders et les décortiquent jusqu’au dernier muscle pour les revendre aux Urbains en manque de chair fraiche et pure.


 

Depuis que j'en ai entendu parler pour la toute première fois sur le FB de la maison d'éditions, ce livre m'étonne : il est vraiment très très bizarre ce titre ! Pendant un bon moment, j'ai cru qu'il s'agissait d'une sorte de magazine publié par House Made of Dawn contenant des infos sur leurs dernières publications et des extraits de bouquins... Mais pas du tout ! Vent glacial sur trace numéro 6 est bien une histoire et, sans aucun doute, aussi intrigante que son titre ;p
Merci, Renaud, pour cet envoi : j'ai franchement passé un très bon moment avec cette nouvelle !

J'ai trouvé cette histoire aussi intrigante que déstabilisante : l'organisation du livre n'est vraiment pas commune ! En effet, il est construit comme une multitude de tranches de vie avec plusieurs personnages et, au fur et à mesure que l'on avance dans le texte, on se rend compte que leur chronologie est également assez aléatoire. Personnellement, ça ne m'a pas dérangée plus que ça, perturbée tout au plus... mais je pense que, pour certains lecteurs, cette organisation pourrait être un frein à leur lecture : c'est original mais je dois reconnaitre que ça a tout de même pas mal ralenti ma progression et ma compréhension de l'histoire.
Celle-ci est également très originale et fait même un peu peur. Ce sont des idées dérangeantes qui sont abordées dans cette nouvelle et, même si on sait que ça n'existe pas dans notre région du monde (ou très peu), ça reste tout de même inquiétant. L'image de ce corps en vie, totalement pillé, restera surement gravé en moi pendant très longtemps...
La chute de l'histoire m'a beaucoup plu : je l'ai trouvé très ironique ! C'est triste mais personnellement le coup de l'arroseur-arrosé m'a fait assez rire (jaune, je vous l'accorde).

 

Même si l'on croise plusieurs fois les mêmes personnages au cours de ce livre, je ne me suis pas attachée à eux. Je crois que c'est surtout du à l'ambiance très lourde de l'histoire : il y a un stress permanent dans ce livre qui est amplifié par le fait que l'on ne sait pas très bien qui sont les gentils et les méchants de l'histoire...
Pour une cinquantaine de pages numériques, ça ne m'a pas dérangée plus que ça. C'est même une bonne chose. Par contre, si ce livre aurait du être un roman, je pense que ça aurait été vraiment gênant pour notre progression dans l'histoire.

A travers Vent glacial sur trace numéro 6, j'ai pu découvrir l'écriture de Nicolas Villain qui, comme vous avez pu le comprendre, m'a beaucoup plu mais que j'ai également trouvée très complexe. Je suis vraiment contente que cette histoire ne soit pas plus longue car, même si j'ai beaucoup aimé ce texte, je sais pertinemment que l'auteur aurait fini par me perdre...
Du coup, j'ai hâte de découvrir une autre de ses histoires : je pense qu'il doit vraiment avoir un univers très riche !
Une nouvelle très spéciale à découvrir !


[les +] un univers étrange, une écriture déstabilisante, une histoire dérangeante...
[les -] ... qui peuvent être de trop pour certains lecteurs.

 

 

Du même auteur :

 Agonie sous ciel vert

Repost0
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 07:15

http://img.livraddict.com/covers/146/146992/couv51603973.jpg

 

 

 

 

Et la mort perdra tout empire

Jean BURY

House Made of Dawn Editions (2015)

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

La guerre totale est engagée et il est maintenant évident qu’aucun camp n’en sortira vainqueur. Mais la lutte doit continuer jusqu’à la dernière munition, jusqu’au dernier soldat, jusqu’à la dernière étincelle. Dans ce brouillard de sang et de poudre, une musique perce timidement : celle du fifre. Et quelques vers dont l’origine est inconnue résonnent en chœur avec elle.

Plus un cri de mouette à leurs oreilles
Ni de fracas de vagues sur les rivages ;
Là où la fleur surgissait, aucune fleur
Ne poussera plus sous les déluges ;
Ils seront morts et fous, simples clous,
Mais les têtes martelées jailliront entre les fleurs
Au soleil jusqu’à l’effondrement du soleil,
Et la mort perdra tout empire.

 

Je tiens tout d'abord à remercier les Editions House Made of Dawn pour m'avoir – une nouvelle fois – envoyé leur dernier Court Lettrage.
Franchement, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre avec cette nouvelle : au moment de la commencer, je n'avais plus de connexion internet, donc autant dire que je ne savais pas du tout de quoi pouvait bien parler cette histoire ! Surtout au vu de son titre bien énigmatique (Hé ! Tant que j'y pense, ça me fait un point de plus pour le challenge lire sous la contrainte 'mort' !)...

En fait, Et la mort perdra tout empire est une histoire de guerre fantastique, dans un futur proche, européen, entre des humains et des loups. La découverte à été vraiment bonne : j'ai passé un excellent moment en découvrant cet univers !
J'ai beaucoup aimé le fait que l'on découvre l'histoire sous plusieurs angles, grâce à l'avis éclairé et aux impressions à chaud de personnages clef de l'histoire : le caporal Barraine, le fifre Absil, le médecin-colonnel Bruneau le sergent Liatochinski et le caporal Alain. Au début, j'avais l'impression que tous les avis allaient dans le même sens à cause du fait que tous ces personnages soient du même camps, mais en fait c'est loin d'être le cas ! Jean Bury m'a bien eu ! J'ai du relire à plusieurs fois un passage pour être sure d'avoir bien compris tellement que ça me semblait peu possible : vous le verrez par vous-même, la fin est vraiment très surprenante ;)

D'une certaine façon, je me suis beaucoup attachée à certains personnages. Seulement deux en fait : Absil et Liatochinski. Ces deux-là sont de loin ceux qui nous montrent le plus leur part humaine, qui s'investissent surement le plus dans l'histoire mais aussi ceux qui semblent le plus proche de nous : quelque part, ils n'ont pas été perverti par la guerre et garde ces réactions que l'on a tous aujourd'hui face aux horreurs de celle-là.
Par ça, je ne veux pas dire que le caporal Barraine, le médecin et le caporal Alain ont perdu toutes émotions, non. Juste qu'ils sont trop pris par la guerre et la volonté de la gagner qu'ils en oublient un peu tout le reste, mais aussi qu'ils ont vu trop de morts pour pouvoir réellement prendre ceux-là en considération.

C'était la première fois que je découvrais l'écriture de Jean Bury, et, il est certain que ce ne sera pas la dernière ! J'ai tout de suite été entrainée dans son histoire, captivée en fait par ce qu'il se passait et je n'ai pas pu m'arrêter de lire avant que la nouvelle soit terminée (même si en soit elle ne fait qu'une soixantaine de pages virtuelles). Il a vraiment une écriture fluide, dynamique et intrigante, j'ai vraiment été surprise en découvrant Et la mort perdra tout empire !
Une nouvelle que je vous conseille, vraiment.

 


[les +] du suspense, de bonnes surprises, des personnages attachants et une écriture très agréable.
[les -] A quand votre prochaine nouvelle, M. Bury ? ;p

 

 

Du même auteur :

Faon   Tous les robots s'appellent Alex

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs