Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 05:00

 

 

 

Escalier B, Paris 12

Pierre LUNERE

Harper Collins - 2019

394 pages

 

 

 

  

Le quotidien de Pierre se partage entre son immeuble (il est gardien), son tarot (il est aussi voyant), sa colocataire et son pékinois albinos. Il n'aspire qu'à une chose : qu'on lui foute la paix. C'est compter sans Marion-Lara, nouvelle voisine et authentique cagole débarquée de son Marseille natal pour faire vibrer la capitale. Quand cette jeune flic comprend quelle est la nature des dons de Pierre, elle se dit qu'un coup de pouce surnaturel ne serait pas de trop dans son boulot.

Des prostituées chinoises sous la coupe d'un sosie de la Première Dame, des kidnappings peu professionnels, des allergies aux cacahuètes qui sentent le meurtre. Quoi de mieux qu'un peu de voyance pour aider à résoudre les enquêtes ?

 

 

Sur le papier, ce livre n'avait rien pour me plaire. Rien que la couverture, déjà ! Je la trouve moche : ces personnages old school, ces couleurs à la fois voyantes et ternes... ça ne me parle vraiment pas. Sans compter le nom de l'auteur qui me laisse présager le pire relié au commentaire de la couverture "comédie policière" : tous les indices sont là pour me faire penser que je ne vais pas adhérer à cet humour.

Et, en effet, ça commence plutôt mal avec Marion-Lara et ses clichés sudistes. A peine les premières pages tournées que ça m'épuise déjà. Et, surtout, ça ne me fait pas rire du tout. 

Étonnamment, je n'aurai pas ri une seule fois pendant toute ma lecture. Et pourtant, j'ai passé un bon moment !
En effet, même si j'ai beaucoup traîné en lisant ce livre, j'ai eu plaisir à m'endormir dessus quasiment tous les soirs ce dernier mois. Clairement, c'est rare que je passe autant de temps sur un livre mais j'avais franchement hâte de découvrir la suite des aventures de Pierre et Marion-Lara. J'ai trouvé ces deux-là touchants et un peu tordus : le duo qu'ils forment est certes bancal mais il est à toutes épreuves et fonctionne à merveille.
Je pense sincèrement que la plupart des personnages de ce bouquin sont bons à interner. Clairement, malgré son don, Pierre parait plutôt normal ce que je ne dirai pas de son entourage. Cela pourrait également être dit des habitants de son immeuble mais je pense vraiment que ce sont toutes leurs petites bizarreries qui les rendent aussi crédibles et réels.

L'histoire est plus compliquée à suivre que ce à quoi je m'attendais : il s'agit en fait de plusieurs petites enquêtes assez culottées et étonnantes. C'est loin d'être banal et cliché, mais ça m'a un peu perturbée : en passant de l'une à l'autre, j'avais l'impression de ne pas vraiment avoir la conclusion de chaque histoire. Pour le coup, je pense que j'aurais préféré avoir plusieurs livres qui permettent de bien les séparer plutôt que ce mix trop flou pour moi.

La fin est étrange et promet une suite des plus palpitantes et peut-être même amusante ! Honnêtement, je ne suis pas certaine d'avoir tout compris du pourquoi du comment ça arrive pour Pierre et je me permets donc d'espérer une explication dans le prochain épisode.

Malgré tous mes préjugés, j'ai plutôt bien accroché à l'écriture de Pierre Lunère : c'est fluide et plutôt imagé. Parfois, c'est un peu trop mystérieux pour moi : je préfère quand les choses sont dites plus clairement, mais ça colle bien avec le don de voyance de Pierre.  
Bref, je serai curieuse de découvrir la suite ! 

 

 

[les +] Une écriture agréable, un rythme entraînant.

[les -] Beaucoup de clichés.

 

 

Lu dans le cadre de : 

     

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.3 : Rouge

Repost0
1 juillet 2019 1 01 /07 /juillet /2019 05:00


 

 

 

 

 

 

Ton âme soeur (ou presque)
Blue Heron, tome 5

Kristan HIGGINS

Editions Rageot 2019
416 pages

 

 

 

 

 

  

Faits pour être ensemble... mais pas tout de suite !

Vous souvenez-vous de Colleen et Connor, les jumeaux O'Rourke, et de leur pub, l'adresse incontournable, la plus sympa et la plus cosy de tout Minningsport ?

Les revoici... sauf que cette fois, Connor tient la vedette. Lui et son amour de jeunesse, la belle et torturée Jessica. Il est beau-brillant-gâté par la vie, elle est belle-brillant et affronte une série de drames depuis sa naissance. Ils s'aiment comme des Roméo et Juliette contre lesquels le destin semble s'acharner. Alors que leur vie professionnelle est à un point d'acmé. Connor demande Jess en mariage. Le "non" est retentissant... mais est-il pour autant définitif ?

 

 

Un grand merci aux éditions Harper Collins pour l'envoi de ce roman.

 

J'étais particulièrement excitée à l'idée de me replonger dans l'univers de Kristan HIGGINS et notamment de retrouver les personnages tant appréciés de Blue Heron. Ça faisait quelques temps, si ce n'est quelques années, que cela n'avait pas été le cas, du coup, j'attendais de manière assez impatiente devant ma boîte aux lettres !

Pour le coup, j'ai vraiment retrouvé avec beaucoup de plaisir la famille Holland au grand complet mais aussi les jumeaux O'Rourke qui sont plutôt amusants. Par contre, je ne me souvenais pas du tout avoir déjà croisé Jessica dans un des tomes précédents mais c'est peut-être simplement qu'elle ne m'avait pas marquée... J'ai apprécié changer un peu de décor et passer davantage de temps dans les cuisines du pub et m'éloigner du vin : c'est un milieu que je connais bien mieux !

J'ai trouvé intéressant de revenir sur le passé de Jessica et Connor : c'est vraiment important pour bien comprendre ce qu'il se passe dans la tête de ces deux-là malgré la narration à deux voix. Cela permet réellement de ne pas juger les multiples rebondissements occasionnés par les changements d'avis et les barrières de Jessica.

J'ai également beaucoup apprécié les à-côté de l'histoire : l'arrivée de la nouvelle collègue à Blue Heron qui a tout d'une peste, la grossesse de Colleen, le retour du père de Jessica, la mésentente entre Connor et son père ainsi que la garde de Davey - le petit frère handicapé. Ceux-ci apportent du rythme à l'histoire qui pourrait facilement tourner en rond si elle se cantonnait au jeu du chat et de la souris entre Connor et Jessica.

La fin est vraiment mignonne et pleine d'espoir. J'aime beaucoup les histoires qui se terminent bien en famille et celle-ci en fait partie.

 

Ce fut réellement un plaisir de suivre Connor que l'on connaissait déjà un peu mais qui m'a permis d'en savoir davantage sur lui. Il est vraiment attachant, plein d'humour et à une patience d'ange.

Jessica m'a moins plu : il faut dire aussi qu'elle est particulièrement compliquée ce qui rend plus difficile de s'identifiée à elle. Par contre, j'ai vraiment trouvé son lien avec son frère Davey très beau. J'espère qu'elle arrivera à lui laisser davantage de liberté : je suis sûre qu'il est capable de déplacer bien davantage de montagne que ce que l'on pense à premier abord. 

 

J'ai retrouvé avec enthousiasme l'univers de Kristan HIGGINS plein d'humour et de rebondissements. J'aime particulièrement la bienveillance dont elle fait preuve avec ses personnages. Même si elle les maltraite un peu de temps en temps, on sent qu'elle a vraiment beaucoup de sympathique (et de protection) envers eux.

Une lecture très agréable.

 

 

[les +] Agréable, drôle, familial.
[les -] Une histoire centrale qui tourne un peu en rond.

 

Lu dans le cadre de :

          

Service Presse - HarperCollins

Challenge Gourmand #11 - Pain

 

 

 

Du même auteur :
 Amis et rien de plus  L'homme idéal... ou presque  Si seulement... la vie s'apprenait dans les romans d'amour  Tout sauf le grand amour  Trop beau pour être vrai  Un grand amour peut en cacher un autre 

 Blue Heron  tome 1 : A un détail près  tome 2 : Sans plus attendre tome 3 : Repartis pour un tour

Repost0
21 juin 2019 5 21 /06 /juin /2019 05:00

 

 

 

 

 

 

Tangerine
Christine MANGAN

Editions HarperCollins 2019
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Tanger, 1956. Alice Shipley n'y arrive pas.
Cette violence palpable, ces rues surpeuplées, cette chaleur constante : à croire que la ville la rejette, lui veut du mal.
L'arrivée de son ancienne colocataire, Lucy, transforme son quotidien mortifère. Ses journée ne se résument plus à attendre le retour de son mari, John. Son amie lui donne la force d'affronter la ville, de sortir de son isolement. 
Puis advient ce glissement, lent, insidieux. La joie des retrouvailles fait place à une sensation d'étouffement, à la certitude d'être observée. La bienveillance de Lucy, sa propre lucidité, tout semble soudain si fragile.... surtout quand John disparaît.

 

 

Un grand merci aux éditions Harper Collins pour l'envoi de ce roman.

 

Tangerine est un roman étonnant. Je n'avais pas relu le résumé au moment de l'ouvrir et, du coup, je ne savais plus du tout de quoi parlait cette histoire. Je me suis donc d'autant plus fait surprise par cette histoire dont je n'ai rien vu venir.

J'ai trouvé réellement impressionnant la façon l'ambiance était retranscrite tout au long du roman. Dès les premières pages l'on ressent la chaleur étouffante de Tanger, le manque de vent, le bruit des rues, l'odeur des étales... On s'y sent à la fois bien et pourtant, on ne peut s'empêcher de rester sur le qui-vive comme si un danger pourrait survenir à chaque instant. Au fur et à mesure que l'histoire avance, l'ambiance devient de plus en plus étouffante et écrasante et on sent que l'on n'en sortira pas indemne. Avec ce décor mouvant, on entre de plein fouet dans cette histoire vraiment pas comme les autres.

L'histoire se révèle plus complexe qu'elle en a l'air au premier abord. Il est vrai cependant que, dès les retrouvailles entre les deux amies, l'on sent immédiatement que quelque chose cloche et que ça manque de naturel. Au fur et et à mesure des chapitres, on voit évoluer Lucy et Alice ensemble à Tanger et le doute s'installe de plus en plus. En parallèle, on découvre aussi leur passé dans le collocation en Angleterre pas si idéale qu'on aurait pu le penser au début. Alors quand les secrets sombres refont surface, ce n'est pas réellement une surprise.

J'ai trouvé la chute du roman très bonne, aussi surprenante que logique : tout nous y menait. C'est totalement glaçant et quand on pense que le pire est arrivé, il nous suffit de tourner la page pour voir que non, ce n'était pas le cas.

 

Les personnages ont ce petit quelque chose qui nous rend difficile, voire impossible, de nous identifier à eux. Alice, tout d'abord et sa fragilité. Elle a un côté fuyant un peu agaçant jusqu'à temps que l'on se rend compte que c'est sa manière de se protéger. Une fois que l'on le comprend, on n'a plus qu'une envie : la protéger contre les dangers du monde.

Lucy, au premier abord, est extrêmement sympathique par son côté femme libre pour l'époque : elle voyage, elle a de la discussion, elle lit... J'ai tout de suite aimé son implication et sa curiosité pour le monde qui l'entoure. Cependant, on se rend compte assez rapidement qu'elle n'est pas aussi blanche qu'elle en a l'air...

 

J'ai vraiment apprécié découvrir l'univers de Christine MANGAN. Elle a vraiment une écriture extrêmement forte et un réel pouvoir pour nous entraîner avec elle dans son histoire. C'est fluide, captivant et tous les personnages ont un rôle fort à jouer. J'ai dévoré ce roman en quelques heures tant il m'était impossible de le lâcher ! Je serai très curieuse de découvrir son prochain roman.

Une lecture étonnante et détonante.

 

 

[les +] Étouffant, sombre, fort, charismatique.

[les -] Des personnages peu sympathiques.

 

 

Lu dans le cadre de :

     

Challenge Bookineurs en Couleurs #4.3 : Rouge

Challenge Gourmand #11 - Pain

Repost0
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 05:00

 

 

 

 

 

 

Grace Kelly, l'amour et moi
Libby Lomax, tome 3

Lucy Holliday

HarperCollins  2017
Ebook – epub

 

 

 

 

 

 

 

Libby Lomaxa une vie épanouie : sa marque de bijoux rencontre le succès, son ex envahissant est tenu à distance et Ollie, son meilleur ami, est sur le point de se marier avec une fille formidable. Mais la jeune femme ne peut s'empêcher de commettre des maladresses. Grace Kelly, à la veille de son mariage, lui vient en aide en lui prodiguant quelques conseils.

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier chaleureusement les Éditions HarperCollins pour l'envoi de ce roman.

 

J'ai découvert Libby à sa sortie en France et ses aventures, ou plutôt ses rencontres avec des stars de l'âge d'or d'Hollywood, m'avaient tout de suite captivée. Ça a quelque chose de magique sans pour autant perdre en crédibilité. Ainsi, j'ai suivi son évolution à travers les trois tomes et mon petit doigt me dit que celui-ci sera malheureusement le dernier...

Ce que j'ai aimé dans Grace Kelly, l'amour et moi, c'est que l'on quitte définitivement le monde des paillettes et du bling-bling : oublié la Libby actrice et la Libby vivant dans le fast ! La jeune femme renoue avec les valeurs simples de la vie comme les amis, la joie d'avoir un travail épanouissant et le partage en famille (même si sa mère et sa sœur peuvent devenir rapidement inquiétantes).

J'aime beaucoup l'allure que prend le temps dans cette série : quand ces étoiles sortent de son canapé, c'est comme si le temps s'arrêtait tant elles détonnent avec nos vies d'aujourd'hui et du coup, on n'en garde que le meilleur : une classe sans faille, de la tendresse et beaucoup d'amour. Les conseils que prodiguent Grace à Libby sont parfois étonnant mais sont de bons sens et font mouches.

J'ai trouvé ce tome un peu plus triste que les deux autres tant l'on sent qu'une page se tourne presque définitivement. J'ai trouvé ça dur de voir Ollie et Libby faire des choix par défaut pour avancer et ne plus regarder en arrière. Mais heureusement pour nous, un déclic va se produire pour que l'on puisse avoir la fin que l'on espérait depuis longtemps ! ;)

 

Libby se révèle de plus en plus attachante au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire. Je me souviens que dans le premier tome, je l'avais trouvé assez déconnectée de ma réalité, mais, aujourd'hui ce n'est plus du tout le cas ! J'aime beaucoup la façon dont elle rejette une vie de luxe pour la simplicité : je trouve que c'est une belle valeur et qu'elle fait preuve de courage.

J'ai également eu beaucoup de plaisir à retrouver Ollie. Il y a des personnages dans les romans auxquels on en vient à regretter qu'ils n'existent pas dans la vie réelle, et le jeune homme en fait partie. J'apprécie sa simplicité, son humour et ses attentions.

Comme je le disais plus haut, la maman et la sœur de Libby gagnent en profondeur dans ce tome : elles restent bizarres, égocentriques et arrivistes mais on découvre enfin leurs bons sentiments envers la jeune femme. Et ça, ça fait chaud au cœur !

 

Comme précédemment, j'ai pris beaucoup de plaisir à me plonger dans l'univers de Lucy Holliday : c'est amusant, doux et son histoire prend des allures de rêves éveillés ! J'apprécie la tendresse communicative qu'elle a pour ses personnages et les bonnes intentions qu'elles leur prête : dans son monde, personne n'est foncièrement méchant ce qui est assez rare pour être souligné.

Un troisième roman très agréable !

 

 

[les +] Une jolie histoire où se mêlent paillettes et simplicité.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre de :

Service Presse - HarperCollins
Challenge Bookineurs en Couleurs #3.5 : Jaune
Challenge Des gages ta PAL #9

 

 

Du même auteur :

 Libbie Lomax  tome 1 : Audrey Hepburn, la vie et moi  tome 2 : Marilyn, les hommes et moi

Repost0
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 05:00

 

 

 

 

 

La caresse de la mort
Andrea ELLISON

HarperCollins  2016
Ebook – epub

 

 

 

 

 

 

 

Depuis sa confrontation avec le tueur en série qui se faisait appeler le Prétendant, le lieutenant Taylor Jackson est en état de choc. Atteinte d'une balle en pleine tête, elle s'en est sortie de peu mais reste depuis privée de l'usage de la parole. Recluse dans son silence, hantée par l'horreur qu'elle a vécue, elle est assaillie de cauchemars toujours plus terrifiants. Aussi, lorsque son ami Memphis Highsmythe lui propose de venir se reposer quelque temps dans son château en Ecosse, Taylor accepte, même si son fiancé Baldwin ne voit pas cette invitation d'un très bon oeil. Alors que la beauté romantique de la demeure et les attentions de Memphis lui font presque oublier ses malheurs, une tempête de neige isole soudain le domaine du reste du monde, faisant à nouveau resurgir ses troubles anxieux. Très vite, le château se révèle une prison menaçante où les hallucinations prennent le pas sur la réalité. Taylor a alors la dérangeante impression qu'on lui en veut. Reste à savoir de qui, ou de quoi, il s'agit...

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions HarperCollins pour l'envoi de ce roman.

 

J'avais déjà eu l'occasion de découvrir l'univers d'Andrea Ellison, il y a bien 5-6 ans maintenant... Et j'en garde un très, très, mauvais souvenir : l'auteure avait fait des amalgames entre gothiques et satanistes qui m'avaient profondément agacée. Mais bon, comme il ne faut jamais rester sur un échec, j'ai décidé de retenter l'aventure avec La caresse de la mort dont le résumé me donnait envie d'en savoir plus.

Et, effectivement, j'ai plutôt passé un bon moment avec ce roman même s'il m'a manqué quelque chose pour que cette lecture soit réellement un succès. Fait-il partir d'une saga ? Les sans cesses évocations du passé peu claires m'ont laissées des zones d'ombres... C'est assez désagréable de se sentir un peu à côté de la plaque tout le long d'un roman. Cependant, suffisamment d'éléments sont tout de même donnés pour une compréhension générale du texte. 

Je pensais que cette histoire serait davantage orientée thriller mais, en fait, ce pourrait quasiment être une romance sombre tant les sentiments et les relations amoureuses sont présentes. C'est sympa', ça rajoute une dimension supplémentaire, mais je ne suis pas certaines que c'est ce que je souhaitais lire en ouvrant  La caresse de la mort.

La fin est plutôt prenante et riche en rebondissement même si elle se laissait deviner assez facilement d_s le premier tiers du bouquin. Du coup, ce n'est pas vraiment une surprise mais elle est tout de même très bien écrite et plutôt ésoufflante.

 

Personnellement, je n'ai pas trouvé les personnages particulièrement sympathiques ou attachants. Ils sont beaucoup trop torturés pour que l'on puisse se reconnaître en eux et ont un petit truc d'un peu sauvage ou inquiétant qui fait que l'on se méfie d'eux et que l'on n'est pas vraiment à l'aise en leur présence. Cependant, il est clair qu'ils sont très bien décrits et crédibles : impossibles de douer qu'ils puissent réellement exister !

 

La caresse de la mort est plutôt une bonne surprise par rapport au roman d'Andrea Ellison que j'avais précédemment découvert. Ce n'est clairement pas la surprise de l'année mais j'ai beaucoup aimé l'ambiance écossaise et ses fantômes qui m'ont rappelés mes quelques mois passés de l'autre côté de la Manche.

Une bonne surprise !

 

 

[les +] Un huis-clos rondement mené.

[les -] Un final qui se devine aisément.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Service Presse - HarperCollins

Challenge Gourmand #6 - Gâteau

 

 

Du même auteur :

L'automne meurtrier

Repost0
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 06:00

 

 

 

 

 

La vieille dame qui avait vécu dans les nuages
Maggie LEFFLER

HarperCollins  2016
Ebook – epub

 

 

 

 

 

 

A 87 ans, Mary Browning sent que le temps est venu pour elle de raconter son histoire et les secrets qu'elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve : devenir aviatrice. Cette passion, Mary l'a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour, elle a payé le prix fort, allant jusqu'à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin. A qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d'une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa soeur adorée qu'elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d'une amitié aussi belle qu'improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu'à l'émouvante révélation finale... 

 

 

Un grand merci aux Editions HarperCollins pour l'envoi de ce roman.

C'est le titre un peu rêveur qui m'a fait me retourner sur ce roman, sinon je crois bien que je serai totalement passée à côté et ça aurait vraiment été triste ! C'est sans aucun doute un des meilleurs romans que j'ai eu l'occasion de découvrir ces derniers mois !

 

J'ai toujours eu une petite préférence pour les drames. La vieille qui avait vécu dans les nuages n'en est pas un mais on s'en rapproche dangereusement. J'aime les passés compliqués, les rencontre intergénérationnelles et les découvertes improbables qui font chaud au coeur. Bref, ce roman avait tout pour me plaire et ce fut réellement le cas !

J'ai beaucoup apprécié la narration à trois voix : la jeune Miri dans les années 40', Elyse et ses problèmes d'ado' bien d'aujourd'hui et Mary, une vieille dame seule qui souhaite faire le point sur sa vie. On ne se rend pas tout de suite compte d'à quel point ces trois destins sont liés mais plus l'on avance dans l'histoire et plus l'on se doute que quelque chose de fort est en train de se créer entre Mary et Elyse.

L'ambiance est également forte et riche en émotions parfois contradictoires, surtout quand on suit Miri. Sa vie n'a clairement pas été facile tant ce qu'elle est dérange les gens autant par sa religion que par son métier de femme pilote. Elle déborde de joie et de positivité et se heurte à un monde négatif... 

La fin est très belle : on la voit un peu venir au fur et à mesure que l'on tourne les pages sans réellement y croire. En tout cas, je suis contente que ce soit le cas, ça me rassure pour Elyse, sa famille et Mary : je sais qu'elles seront capable de prendre soin les unes des autres.

 

Mary est un personnage complexe tout en facette tant son passé et son présent semblent contraire et non compatible. J'ai aimé découvrir au fur et à mesure tout ses secrets afin de comprendre les différentes références à son passé. Mary est touchante et pleine de regrets et pourtant, à mon sens, elle a toujours fait ce qu'il fallait faire...

Tant Mary est secrète, tant Miri est solaire. Elles totalement s'opposer et pourtant, on se rend rapidement compte que c'est tout le contraire...

Elyse est vraiment la bouffée de fraîcheur de ce roman avec ses problèmes d'adolescente qui pourraient paraître bien superficiels au milieu de sa douleur familiale et du lourd passé de Mary. Mais on en a besoin, surtout qu''Elyse est vraiment attachante et que l'on a réellement envie de la prendre sous notre aile.

 

C'était la première fois que je découvrais l'écriture de Maggie Leffler et c'est vraiment une belle découverte pleine de belles émotions. Le ton est neutre, sans jugement, même si il se passe des choses graves ou qui s'opposent à certaines valeurs traditionnelles... J'ai trouvé intéressant l'aparté où elle raconte comment elle s'est documenté pour raconter l'histoire de Mary : effectivement, de cette façon, tous ça ne pouvait qu'être crédible !

Une très belle découverte !

 

 

[les +] Crédible, touchant, différent.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Des gages ta PAL #7

Challenge Lire sous la contrainte #31 - Articles définis

Service Presse - HarperCollins

Repost0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 06:00

 

 

 

La fille dans l’ombre

Lisa JACKSON

Editions Harper Collins2016

Ebook - epub

 

 

 

 

 

En plein tournage du film Dead Heat, la doublure de la star hollywoodienne Allie Kramer s’effondre : l’arme utilisée par son partenaire était réellement chargée. Pour Cassie Kramer – sœur d’Allie et scripte sur le tournage – cela ne fait aucun doute : Allie était la cible. Sa sœur qui, inexplicablement, ne s’est pas présentée sur le plateau le lendemain. Les premiers soupçons de la police se portent logiquement sur Cassie. Elle, la fille instable qui n’a pas réussi, l’éternelle jalouse de sa brillante cadette, est forcément à l’origine de la disparition de sa sœur…

 

L’annonce de la sortie d’un nouveau titre de Lisa Jackson est toujours une bonne nouvelle pour moi, signe d’un bon moment à venir et d’un petit casse-tête pour deviner qui est le coupable avant la grande révélation finale. Du coup, j’étais vraiment ravie en découvrant La fille dans l’ombre d’autant plus que l’univers où évoluent les personnages est à des années lumières de ce à quoi l’auteure nous a habitués jusqu’à présent.

Le truc, c’est que j’ai été assez déçue par cette lecture. L’univers choisi ne m’a pas convaincue : je ne me suis pas retrouvée dedans et, du coup, je ne me suis pas projetée dans cette histoire. La vie des personnages est bien trop différente de la mienne pour que je puisse réellement me sentir concernée par ce livre.

Pourtant le suspense est réellement au rendez-vous et jusqu’à la fin, je n’avais vraiment aucune piste concernant le coupable ou même un début de piste ! J’ai vraiment été intriguée par cette histoire plutôt tordue. Bizarrement, j’ai trouvé que l’on suivait cette histoire un peu comme l’on suit une affaire dans les tabloïds…

 

Je pense que l’autre point qui m’a laissée de côté est le choix des personnages : l’on suit surtout l’affaire du point de vue de Cassie, la sœur d’Allie assez instable psychologiquement. Ce n’est pas le personnage le plus sympathique du monde et est assez bizarre par moment… Pourtant elle évolue au cours de l’histoire mais je crois que je suis restée coincée sur ma première image d’elle, dans l’HP.

Les autres personnages sont assez énigmatiques et restent superficiels. Du coup, il est également difficile de s’identifier à eux…

 

Cependant, malgré cet engouement plutôt modeste pour ce roman, j’ai encore une fois passé un bon moment de lecture avec Lisa Jackson. L’intrigue est menée d’une main de maître et le suspense est bel et bien au rendez-vous ! J’espère seulement que son prochain roman sera dans un univers qui me parlera davantage…

Pas le meilleur de l’auteure.

 

[les +] Une écriture plaisante.

[les -] Un univers superficiel.

 

Lu dans le cadre de :

Service Presse – Harper Collins
Challenge Lire sous la contrainte #31 – Article défini

 

 

Du même auteur :

Ce que cachent les murs De glace et de ténèbres Dernier soupir Le couvent des ombres Linceuls de glace Le secret de Church Island Ne réveille pas le passé Passé à vif

Repost0
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 06:00

 

 

 

Si seulement… La vie s’apprenait dans les romans d’amour

Kristan HIGGINS

HarperCollins2016
Ebook – epub

 

 

 

 

 

Si seulement… brosse le portrait parallèle de deux sœurs, à un tournant de leur existence. L’une, célibataire désabusée après une rupture, quitte New York pour retourner dans la ville de son enfance. L’autre, qui croyait vivre un mariage parfait, découvre qu’il est construit sur un mensonge.

Un portrait juste et sincère, plein d’un humour parfois acerbe et de désillusions désamorcées par le rire : car la vie, la vraie, ne s’apprend pas dans les romans d’amour…

 

 

En tout premier lieu, je remercie les éditions HarperCollins pour l’envoi de ce roman.

 

Kristan Higgins fait partie de ces romancières dont on achète le dernier bouquin sans se poser de questions, parce que c’est un « Higgins » et que, du coup, il est forcément bien. Mais, pourtant, ils ne sont pas pour autant sans surprise : Si seulement… est assez différents de ses autres romans.

Personnellement, j’ai beaucoup apprécié la narration à deux voix et le lien qui unit ces deux sœurs – Rachel et Jenny : elles avancent chacune de leur côté, dans leur propre direction et pourtant c’est comme si elles allaient quelque part ensemble tant elles sont proches l’une de l’autre.

L’histoire de Rachel m’a beaucoup touchée : on sent qu’elle apprécie beaucoup sa vie mais qu’elle a renoncé à beaucoup de choses pour y accéder. Ça m’a touchée de la voir se démener pour ses triplées – un cauchemar rose bonbon plutôt mignon en soit – qui lui en font voir de toutes les couleurs et à qui elle tient comme la prunelle de ses yeux. Du coup, comme elle, j’ai été extrêmement déçue de découvrir que la personne à qui elle a confié sa vie l’avait trahie et l’abreuvait de ses mensonges.

De l’autre côté, on a Jenny, une jeune femme plutôt volcanique dont le métier à tout pour nous faire rêver – design-euse de robes de mariée – qui tombe amoureuse du gérant de son immeuble qui ne veut pas s’engager dans une relation.

La fin est très juste et criante de vérité : certaines histoires se terminent mal pendant que d’autres ont des fins plus joyeuses.

 

Jenny, c’est un peu le rayon de soleil de ce roman : la fille que tout le monde apprécie qui a un mot charmant pour tout le monde. Elle est dynamique, déterminée et sait où elle veut aller. Sans oublier qu’elle est vraiment drôle : certaines de ses répliques m’ont vraiment fait rire.

Mais celle qui m’a vraiment touchée, c’est Rachel. On la sent vraiment seule, sans réelles amies à part sa sœur. Et pourtant, elle est d’une douceur incroyable et a tellement d’amour à donner !

Léo m’a également beaucoup touchée par son histoire personnelle. C’est un personnage très énigmatique et pourtant très sympathique : il n’a pas ce côté cliché que peuvent avoir habituellement les « beaux gosses » de roman.

 

Encore une fois, j’ai vraiment pris plaisir à lire du Kristan Higgins : elle arrive vraiment à nous faire passer par toutes les émotions avec ses romans colorés. Celui-ci m’a particulièrement touchée par son empreinte réelle : je ne doute pas une seconde que cette histoire puisse réellement exister… Je crois même que c’est le roman le plus réaliste de l’auteure que j’ai découvert jusqu’à présent.

Une très jolie découverte.

 

 

[les +] Réaliste, des personnages vivants, beaucoup d’émotions et d’humour.

[les -]

 

 

Lu dans le cadre de :

Service presse – HarperCollins

Challenge Bookineurs en couleurs #3.1 : Bleu

Challenge Gourmand #5 : Eau

 

 

Du même auteur :

 Amis et rien de plus  L'homme idéal... ou presque  Tout sauf le grand amour Trop beau pour être vrai  Un grand amour peut en cacher un autre 

 Blue Heron  tome 1 : A un détail près  tome 2 : Sans plus attendre  tome 3 : Repartis pour un tour

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs