Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 05:00

 

 

 

 

Comme un frère

Françoise BOURDIN

Editions Belfond - 2011

155 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y eut quelques journées que rien ne distingua des autres. Un dimanche où Justin porta ses fleurs au cimetière comme à l'accoutumée. Une ou deux visites de Marie, une ou deux colères de Nathan. Puis ce fut le mois de mars, blanc d'un givre tardif, tout frileux. Avec des chevaux encore plus bouillants que d'habitude, rendus braques par l'arrivée du printemps. Nathan et Joaquim avaient vécu leur vie. 

Dans un petit village du Jura, plongé dans un profond mutisme depuis l'horrible drame resté à jamais gravé dans les esprits, Sixte rompt le silence et raconte enfin l'histoire. L'histoire tragique et bouleversante de deux inséparables frères, Nathan et Joaquim, qui, depuis le décès de leurs parents, mènent une existence étrange et isolée, unis par des sentiments violents, et liés par une même grande passion pour les chevaux. Et tandis que rien de semble pouvoir ébranler la tendre complicité des deux frères, la rencontre avec Marie bouleverse leur vie. Un roman dur et émouvant qui retrace le destin poignant de deux frères dont l'amour démesuré va, peu à peu, les conduire à leur perte.

 

 

J'avais déjà eu l'occasion de lire des livres de Françoise Bourdin qui traînaient à la maison mais je n'avais jamais été réellement emballée par sa plume : ce n'est pas tellement le genre d'histoire qui me transportent loin de chez moi. Et, pourtant, j'apprécie leur réalisme et leur trait d'un autre temps (ou presque). Du coup, c'est clairement que pour le Challenge Bookineurs en Couleurs que j'ai enfin sorti ce livre de ma PAL... et la lecture s'est révélée plutôt bonne.

 

Effectivement, je n'ai pas accroché plus que ça : l'histoire est prenante et intrigante mais ce n'est pas vraiment ce que j'avais besoin de lire au moment où je l'ai commencé. Après, j'ai toujours eu un attrait pour les drames et celui-ci ne fait pas exception à la règle, cependant... je ne l'ai pas trouvé tellement intense, niveau émotion.

Il faut dire aussi que la relation entre Nathan et Joaquim est tellement bizarre que l'on a du mal à se projeter dans le lien qui les unit ni même dans ce que vit leur entourage : le lien qui unit les deux frères est certes très beau mais il est surtout dérangeant. On fini par se demander s'il n'y aurait pas quelque chose de plus entre ces deux-là que l'auteure ne nous aurait pas dit... 

J'ai eu notamment mal pour la femme de Nathan qui endurent une vie qu'elle n'aurait probablement pas choisi : amoureuse d'un mari qui n'en a que faire d'elle, elle se voit imposer une façon de vivre qui n'a absolument rien de celle d'un couple. Et toute sa souffrance est difficile à supporter d'autant plus que l'on la découvre par les yeux de Sixte, son papa.

La fin est terrible mais logique : concrètement, il était impossible que cette histoire se finisse bien. C'était vraiment inconcevable que ce soit le cas ! Et bizarrement, on se dit que c'est sans doute mieux comme ça, que ceux qui restent seront sans doute plus heureux après ça...

 

Nathan est un personnage assez envoûtant : il est fort, séduisant et mène tout son petit monde à la baguette. Il est dur mais il n'a pas l'air méchant pour autant... Et pourtant, bien qu'il impose un certain respect, jamais je ne me serais sentie tranquille avec lui dans les parages.

Joaquim est plus doux et sympathique, il attache davantage d'importance aux gens qui l'entourent et donne envie d'en savoir davantage sur lui.

Personnellement, je trouve que tout l'intérêt de ce roman réside dans les personnages secondaires, peu présents mais qui partagent des émotions plus compréhensibles pour nous : Sixte ou encore Suzanne, sa fille.

 

J'ai donc passé un bon moment avec les mots de Françoise Bourdin mais je ne pense pas que cette histoire restera dans ma mémoire : elle est sympathique mais je l'ai trouvé assez creuse niveau émotion que j'aurai pu partager. Cependant, j'ai beaucoup apprécié le ton juste et droit de la narration de l'auteure.

Un drame familial pas comme les autres.

 

 

[les +] Une histoire complexe, différente.

[les -] Des émotions parfois difficiles à comprendre.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Bookineurs en Couleurs #3.3 : Rouge

 

 

Du même auteur :

 BM Blues  Dans le silence de l'aube  Un soupçon d'interdit

Repost0
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 05:00

 

 

 

 

 

Nous
David NICHOLLS

Editions Belfond - 2015

475 pages 

 

 

 

 

 

 

 

Douglas Peterson, biochimiste de 54 ans, imagine déjà couler une vie tranquille de retraité auprès de sa femme. Mais celle-ci lui annonce n'être plus sûre de ses sentiments. L'homme met tout en oeuvre pour la reconquérir lors d'un tour de l'Europe, l'occasion aussi de se rapprocher de son fils adolescent.

 

 

Je ne m'attendais pas du tout à ça en ouvrant ce bouquin, la faute - comme d'habitude - au fait que je lis rarement les quatrièmes de couverture quand on me conseille de lire un livre. J'aime garder la surprise et là, concrètement, je l'ai eu.

Nous n'est pas un roman qui se lit facilement : l'ambiance est lourde, sans pour autant être dramatique, mais l'on sent tout de suite l'importance de la famille dans la vie de Douglas, opinion pas forcément partagée par les siens. Je me suis tout de suite sentie mal pour cet incompris qui a fait des erreurs qu'on ne lui pardonne pas et qui donne l'impression de se battre dans le vide pour unir les membres qui vivent chez lui. Cette impression a été d'autant plus douloureuse que sa femme, Connie, a une certaine tendance à se servir de lui sans s'en rendre compte et que son fils Albie le méprise littéralement.

J'ai beaucoup aimé la façon dont ce roman était rondement mené : tout par en cacahuète constamment, malgré tous les efforts de Douglas. Mais, comme l'espoir n'est jamais très loin, c'est quand tout est au plus mal qu'ils arrivent a remonter la pente, doucement mais sûrement.

La conclusion m'a beaucoup plu : clairement, ce n'est pas celle que j'aurais souhaité en commençant ce roman, mais c'est celle qu'il fallait. Elle est parfaite à la vue des différents événements : c'est logique, un peu triste mais l'espoir reste là.

 

Malgré le fait que Douglas ne soit pas le type le plus sympathique au monde, tout l'amour qu'il porte à sa famille le rend vraiment touchant. Son esprit cartésien de scientifique lui fait sans cesse choisir la raison, tandis que sa femme et son fils, tous deux artistes se dirigent vers les choix du coeur. Alors, forcément, ils ne se comprennent pas. Mais, nous, en tant que lecteur, on sait pertinemment qu'il fait ça pour eux et non contre eux : finalement, c'est bien Douglas l'incompris...

Connie est vraiment une femme extrêmement sympathique par contre son comportement avec Douglas m'a assez agacée : a vivre au jour le jour et suivant ses envie, elle lui souffle sans cesse du chaud puis du froid, sans tenir compte de ce qu'il pourrait ressentir et des faux espoirs qu'elle lui met en tête.

Quand à Albie, il vaut la peine d'être connu : l'adolescent rebelle a un vrai potentiel, je crois qu'il subit juste trop le laxisme de sa mère qui s'oppose forcément à l'éducation plus "droite" de Douglas.

 

J'ai eu plaisir à redécouvrir l'univers de David Nicholls que je connaissais via Un jour. J'ai été assez étonnée de voir que l'auteur restait dans les drames familiaux tout en élaborant deux histoires radicalement différentes (et tant mieux !). Le ton est lourd mais plein d'espoir et c'est ce dernier point que je retiendrai de ce bouquin...

Un drame familial où l'espoir persiste.

 

 

[les +] Une ambiance forte, des personnages crédibles.

[les -] Une ambiance lourde qui met parfois mal à l'aise.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Gourmand #6 - Gâteau 

Challenge Bookineurs en Couleurs #3.3 : Rouge

 

 

Du même auteur :

 Un jour

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs