Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 05:00

 

 

 

 

  

Rebel
Les Renegades, tome 3

Rebecca YARROS

Harlequin - 2018
Ebook (Epub) - 479 pages

  

 

 

 

 

 

 

Dès l'instant où je l'ai vue, j'ai su : elle allait bouleverser ma vie.

Elle, c'est Penna Carstairs, mieux connue sous le nom de Rebel. La fille la plus célèbre, la plus sexy et la plus prometteuse du moment. Il n'y a aucun obstacle qu'elle n'a pas franchi, aucun record qu'elle n'a pas pulvérisé. Elle est le feu et la passion. Elle, c'est aussi la femme avec laquelle j'ai passé une nuit inoubliable - et que je pensais ne jamais revoir. Mais la vie est pleine de surprises. Car je suis Cruz Delgado, le plus jeune prof du campus. Et Penna Carstairs vient juste d'entrer dans ma classe.

 

 

J'avais assez peur de me lancer dans cette lecture. En effet, j'avais déjà lu l'un des tomes précédents  - Nova - et j'avais vraiment eu du mal à apprécier l'univers des Renegades.

Clairement, il m'a fallu un mois pour venir à bout  de ce tome mais je ne mets pas cette fois en cause l'histoire que j'ai plutôt bien aimée. En fait, une de mes amies est devenue maman et j'ai davantage eu envie de me concentrer sur la couture pour le petit Tom que sur ma PAL… Sans compter l'abonnement ADN qu'on a pris pour regarder les dernières saisons de My Hero Academia : autant dire que l'on essaie de tout binch watcher dans le mois ! Bref, en mars, la lecture est vraiment passée au second plan.

 

Vraiment, j'ai apprécié la complexité des relations personnelles de Cruz et Penna avec leurs sœurs. Ces deux intrigues secondaires sont très intéressantes, jouent sur différentes cordes sensibles et nous sortent un peu de la romance lambda. J'aurais aimé en savoir plus sur la rivalité de Brooke et Penna mais, pour le coup, j'imagine que je dois surtout lire les tomes précédents de la saga. Par contre, j'ai trouvé très prenant ce que Cruz veut faire pour sa sœur Elisa : j'ai trouvé le final assez too nuch et plusieurs éléments pas franchement crédibles… Mais bon… N'étant pas une spécialiste de Cuba, je vais m'en tenir là n'ayant pas d'arguments pour soutenir ces impressions.

J'ai bien aimé la façon dont la romance entre Penna et Cruz se construit. Par contre, je ne les ai pas trouvés très fute-fute de ne pas éclaircir immédiatement la situation au vu de leurs enjeux personnels. C'était sur que leur secret allait être éventré et, clairement, ils me semblaient plus malins que ça. C'était tellement évident que cela se terminerait mais que je ne comprends pas comment ils n'ont pas pu prendre les devants pour assurer leurs arrières ! Surtout quand on vient de l'armée ou que l'on fait partie des Renegades : quand on a l'habitude de tout prévoir en avance, cela semble logique de prendre des précautions. Et ce n'est pas les avocats qui manquent dans leur entourage…

Cela dit, j'ai aimé le dynamisme de leur histoire et les nombreux rebondissements. J'ai trouvé assez sensuel la manière dont ils se tournent autour avant de céder à la tentation. J'ai également apprécié le piment de leur aventure secrète. Certes, je maintiens que ce n'était pas malin mais leur histoire n'en est que plus addictive !

Bon, par contre, je n'ai pas vraiment été sensible à l'épilogue qui m'a paru bien trop conventionnel pour ce groupe d'amis. Cela dit, j'ai aimé le fait que les difficultés à la procréation soient abordées. C'était la première fois que je voyais ça dans une romance mais j'ai trouvé ça trop rapide en quelques lignes par rapport à la complexité du sujet. Clairement, ce type de sujet mérite un livre entier et pas seulement un épilogue.

 

Je ne me souvenais pas du tout de Penna en commençant ce roman, du coup, je n'avais pas vraiment d'apriori sur elle si ce n'est un sentiment global plutôt négatif sur la petite bande d'ami. J'ai vraiment apprécié découvrir ses fragilités et toutes les questions qu'elle se pose, notamment sur sa guérison : cela la rend beaucoup plus humaine à mes yeux en la faisant sortir de ce schéma d'ados casse-cous un peu fous. Par contre, le flan autour de sa virginité m'a agacée : autant je suis d'accord pour dire que ça reste un moment important, autant ça ne doit pas la rendre plus précieuse qu'une autre femme. 

Cruz m'a également bien plu dans sa détermination et les relations qu'il a avec sa sœur et sa grand-mère. Je suis assez impressionnée du lien qu'il a avec Elisa alors qu'ils ont grandi à des kilomètres l'un de l'autre. Au fond, même si j'ai apprécié le personnage, je ne trouve pas que son histoire soit crédible.

Autant ma vision de Penna s'est adoucie, autant j'ai gardé un œil assez négatif sur le reste de la petite bande. J'ai trouvé qu'ils y avaient pleins de mauvaises ondes entre eux, notamment du fait du jugement des filles, de la présence des caméras ou de la surprotection des garçons.

 

J'ai trouvé l'écriture de Rebecca YARROS plutôt agréable. J'ai aimé le dynamisme de son écriture qui colle bien aux Renegades ainsi qu'aux voyages incessants des personnages. Tout est toujours en mouvement dans ce livre et j'ai trouvé ça vraiment stimulant. J'ai également apprécié les moments plus doux, notamment entre Penna et Cruz qui nous rappellent que l'on est avant tout dans une romance ;)

Une jolie découverte.

 

 

[les +] Loin de mes aprioris, une relation amoureuse respectueuse et bienveillante.
[les -] Des amis pleins de mauvaises ondes, quelques passages qui manquent de crédibilité.

 

 

Lu dans le cadre de :

    

Service presse - Harlequin
Challenge Bookineurs en Couleurs #5.6 : Blanche

 

 

Du même auteur :

Les Renegades tome 2 : Nova

Repost0
4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 06:00

 

 

 

 

L'Enfant du Sud
Amélie GREGOIRE

City - 2021
351 pages

 

 

 

 

 

  

 

Au cœur de l'Amérique des années 1950, Joyce est au chevet de sa grand-mère. Avant de rendre son dernier souffle, la vieille dame lui révèle qu'elle l'a adoptée à sa naissance. Un secret de famille bouleversant pour la jeune femme qui décide de retrouver ses vrais parents.

Un seul indice la guide : une simple carte postale de la Nouvelle-Orléans que sa grand-mère lui a léguée. Avec son courage et sa détermination pour seuls bagages, Joyce part en direction du Sud en espérant trouver les réponses à ses questions.

Peu à peu, elle remonte le fil de son histoire familiale. Une histoire commencée 23 ans plus tôt, alors qu'une jeune femme blanche issue de la bourgeoisie étouffe dans le carcan parental. En quête de liberté, elle tombe amoureuse d'un musicien de jazz. Noir. Le point de départ d'un drame dont personne n'est sorti indemne…

 

 

S'il y a bien un livre que j'étais aussi impatiente qu'inquiète de découvrir, c'était celui-là. Le truc, c'est que je connais bien Amélie GREGOIRE (pour tout vous dire, c'est à côté d'elle que je me suis assise le jour de la rentrée en 6e) et que, par conséquent, même si je suis super heureuse qu'elle ait réalisé son rêve - d'autant plus que les chroniques sont toutes globalement très positives - , j'avais peur de ne pas aimer. Alors, j'ai fait traîner l'achat de L'Enfant du Sud jusqu'à nos vacances en Auvergne dans la famille de Timothée et la perspective de passer un moment avec Amélie, qui a d'ailleurs eu la gentillesse de me le dédicacer ;)

Cela dit, dès que je l'ai enfin eu entre les mains, je n'ai pas pu me retenir de le lire et, quelques heures plus tard, il était déjà fini.

 

J'ai trouvé l'ambiance très bonne et entraînante. J'ai aimé les airs de jazz dans l'air qui donnent le sourire même à ceux qui n'ont pas grand chose. C'est suave et lourd de sens en comparaison à la vie aseptisée des blancs et notamment de la famille de Joséphine. Les deux univers tranchent réellement et il est donc impossible de ne pas faire de comparaisons. 

L'intrigue m'a également beaucoup plu. Comme vous le savez, j'ai toujours un faible pour les sagas familiales et j'ai été séduite par le fait de suivre simultanément les destins de Joséphine et de Joyce. Les liens entre les deux histoires se font au fur et à mesure, tout en douceur. Le rythme est indolent et un peu triste, à l'image de cette chanson écrite par Marvin que l'on découvre dans les pages de ce bouquin.

Par contre, j'ai trouvé un peu dommage que Joyce tombe aussi facilement sur l'entourage de ses parents, même si le secret est difficile à percer, et sans  réels indices. La coïncidence est presque trop belle… Après, il est vrai aussi que le quartier en question n'est pas si grand et que tout le monde s'y connait.

La fin m'a beaucoup touchée et j'ai versé quelques larmes. L'histoire des parents de Joyce est belle mais elle a aussi fait du mal à beaucoup de monde, les impliquant sans le vouloir. Alors, forcément, devant autant d'émotions aussi positives que négatives, il est difficile de rester insensible.

 

Joyce et Josephine m'ont beaucoup plu. D'une certaine façon, elles se ressemblent beaucoup avec leur amour de la musique, de la liberté mais aussi leur caractère fonceur. Je les ai toutes les deux trouvées très touchantes : Joséphine en essayant de se libérer de son carcan pour vivre la vie qu'elle a choisi aux côtés de Marvin et Joyce en s'efforçant de faire parler ceux qui se taisent pour connaître la vérité sur son histoire. L'une comme l'autre ne lâchent rien et se battent contre un monde qui les repousse.

Globalement, j'ai apprécié l'ensemble des personnages : Hannah, Auguste, Oliver, Dorrie... Tous sont dans la bienveillance même s'ils restent heurtés par le poids du secret. J'ai également aimé le fait que l'on ne découvre Marvin que par la vision des autres personnages : son aura n'en est que plus mystique et légendaire. Bizarrement, j'ai également apprécié Leslie malgré sa rancœur : c'est dommage qu'elle n'a pas pu passer à autre chose après toutes ces années, mais j'ai été touchée par sa culpabilité et tout ce qu'elle a dû abandonner. Ça n'a pas dû être facile pour elle de renoncer à l'avenir qu'elle se construisait à cause de quelque chose qu'elle a tout fait pour éviter.

 

J'ai trouvé l'écriture d'Amélie très agréable à lire. Je me suis vraiment laissée portée par ses mots et ai lu L'Enfant du Sud d'une traite. Mes craintes de ne pas aimer ce livre  se sont vite estompées et, clairement, je vais forcer la main à tout mon entourage pour qu'ils lisent également ce livre (depuis, ma maman l'a lu et a également beaucoup aimé) !

J'ai beaucoup aimé le fait que L'Enfant du Sud soit écrit à deux voix, alternant à chaque chapitre la vie de Joséphine et celle de Joyce. Cela dynamise vraiment le texte et nous permet d'avoir un certain temps d'avance. 

Par contre, j'aurais apprécié que le personnage soit reprécisé en début de chapitre : après ma pause lecture pour aller dîner, je ne savais plus à qui j'étais rendue et ça m'a un peu perturbée sur le coup. Je pense que ça aurait aussi pu être utile pour les derniers chapitres où cette alternance est (un peu) mouvementée.

Le deuxième roman d'Amélie doit sortir courant mai. Concrètement, je n'attendrais pas aussi longtemps pour l'acheter et pour le lire :)

Une très chouette lecture.

 

 

[les +] Une romance différente, du jazz dans l'air, des personnages attachants.

[les -] Une mise en page qui ne précise pas les changements de personnages.

 

 

Lu dans le cadre de :

  
Challenge gourmand #16 : Vin

 

 

Du même auteur :
Les Vents d'Aventures

Repost0
2 mars 2022 3 02 /03 /mars /2022 06:00

 

 

 

 

 

 

Un Été de rêve
Maya BLAKE
Carol MARINELLI
Jennie LUCAS

Harlequin - 2020
Ebook (Epub) - 448 pages

 

  

 

 

 

 

 

Un Été de rêve avec un milliardaire grec - Maya BLAKE

"Vous irez en prison, à moins de vous faire passer pour ma fiancée." 

Lorsque Draco Angelis lui impose cet odieux chantage, Arabella tombe des nues. Pourquoi devrait-elle payer pour un crime qu'elle n'a pas commis ? Hélas, elle se voit contrainte d'accepter l'offre du milliardaire. Non sans se demander si elle n'a pas perdu la raison Car, bien malgré elle, elle ne peut s'empêcher de désirer cet homme si séduisant

 

 

Quand je parle des histoire Harlequin qui m'agacent, c'est typiquement de ce genre d'histoire auxquelles je fais allusions. L'histoire d'Arabella et Draco est clichée au possible et regroupe bon nombre de répliques macho et peu modernes.

 

Rien que la rencontre entre ces deux-là m'a fait lever les yeux au ciel tant Arabella y apparaît un peu comme un objet. Et puis, sérieusement, c'est quoi cette idée de faire du yoga dans un bureau entièrement vitré (qui n'est pas le sien) pour attendre un rendez-vous ?

Ensuite, il y a ce chantage qui est fait par Draco pour qu'elle se fasse passer pour sa fiancée afin qu'il ne la dénonce pas et ne l'envoie pas en prison alors que, visiblement, il la prend pour une traînée et ne se prive pas de lui faire une remarque cinglante toutes les trois pages.

Honnêtement, je n'ai pas aimé voir se construire l'histoire d'amour entre ces deux-là : je la trouve très déséquilibrée avec les remarques paternalistes de Draco, ses erreurs passées qu'il lui renvoie à la figure alors qu'elle commençait tout juste à se pardonner et la soumission d'Arabella. Personnellement, ça ne me fait pas rêver. Et encore mois après avoir vu Drago s'adoucir en comprenant la virginité de la jeune femme (c'est quoi ces idées datées ?!).

 

Bref, comme vous l'aurez compris, les personnages n'ont pas su faire fondre mon cœur.

Drago, avec son caractère colérique et un brin forceur, m'a clairement déplu. Les gens qui ont trop de pouvoir ont tendance à me faire peur tant ils écrasent tout sur leur passage. Là, c'est exactement le cas : il n'est pas dans l'écoute, juste dans la condamnation et, sincèrement, je ne vois pas comment on peut être heureux en amour avec quelqu'un d'aussi égoïste.

Arabella ne m'a pas vraiment convaincue. Elle est finalement assez effacée et il est difficile de deviner qui elle est vraiment.

 

L'écriture de Maya BLAKE est plutôt agréable à lire. Tout s'enchaîne fluidement et se comprend aisément. Il n'y a pas de temps mort dans son histoire sans pour autant que l'on ai l'impression que tout s'enchaine trop vite. Le rythme est agréable et propose des temps plus calme. Clairement, c'est vraiment l'histoire qui m'a déplu et non l'écriture de l'auteure.

 

***

 

Un Été de rêve avec un héritier italien - Maya BLAKE

Indocile et indépendante, Abby Ellison n'est pas le genre de femmes que Matteo a l'habitude de fréquenter. Seulement, afin de récupérer un précieux collier appartenant à sa famille, il doit se rapprocher de la jeune femme. Son but ? La séduire pour mettre la main sur le bijou. Un plan simple. Pourtant, à mesure qu'il côtoie Abby, Matteo prend conscience qu'il ne sera pas si aisé de quitter la belle insoumise.

 

 

J'ai davantage aimé cette deuxième histoire qui, bien qu'elle reste très typée Harlequin, montre un couple plus équilibré.

 

L'ambiance de la course automobile m'a bien plu. Je n'y connais absolument rien mais j'ai aimé que l'écurie Boucher soit détenue par une femme : Abby. J'ai aimé découvrir l'envers du décor de ces courses ainsi que toute la préparation nécessaire à ces événements.

Par contre, je n'ai pas du tout été séduite par la raison de la rencontre entre Abby et Matteo. Pour tout dire, je l'ai trouvée vraiment nulle. Au fond, c'est une jolie ambition pour Matteo de vouloir rapporter le collier à son grand-père mais c'est dommage que cela doit en passer par la manipulation de la jeune femme. Leur histoire ne m'a donc pas transportée : le coup du jeune séducteur qui refuse de s'attacher bien qu'il soit déjà amoureux, c'est vu et revu. Ça reste plaisant à lire mais ça ne m'émeut pas.

De même, j'ai trouvé la deuxième intrigue autour d'Abby et de son ex traitée un peu rapidement. J'ai plutôt apprécié le regard négatif de l'auteure sur ces événements mais je trouve qu'elle reste assez légère : je ne pense pas que cela puisse s'oublier aussi facilement et, clairement, ce n'est pas avec les poings que cela  se résout mais devant la justice.

 

Le personnage d'Abby m'a plutôt bien plu. J'ai aimé son caractère indépendant et sa volonté de mener sa vie comme elle le souhaite. J'ai aimé sa franchise et son naturel dans un monde d'apparence.

J'ai également été surprise par Matteo qui n'est pas vraiment celui qu'il a l'air d'être. Je l'ai trouvé étonnamment respectueux et droit dans ses bottes malgré la réputation qu'il tente de se donner.

 

Ce n'est pas la première fois que je lis une histoire de Carol MARINELLI et j'ai, une fois de plus, passé globalement un bon moment. De toutes celles que j'ai lu, Un Été de rêve avec un héritier italien est sans doute celle que j'ai le moins aimé mais j'ai tout de même apprécié son écriture fluide et dynamique.

 

***

 

Un Été de rêve avec un play-boy brésilien - Jennie LUCAS

Laura est révoltée. Comment Gabriel Santos ose-t-il exiger qu'elle l'accompagne à Rio de Janeiro pour affaires ? A l'époque, elle avait voulu croire que leur incroyable nuit d'amour avait du sens pour lui, mais, devant sa froideur, elle avait préféré prendre la fuite. Aujourd'hui, pourtant, elle n'a d'autre choix que de suivre Gabriel. Au risque de retomber sous son charme magnétique…

 

 

Comme pour l'histoire précédente, même si j'ai plutôt apprécié la lire, l'intrigue ne m'a pas charmée. Je l'ai trouvée un peu datée et clairement pas dans l'air du temps. Ce n'est franchement pas une situation qui me fait rêver et je trouve ça tout sauf romantique de jouer la fausse copine du mec qui me fait craquer  - et qui est sans s'en douter le père de mon enfant - pour une grosse somme d'argent. Rien qu'au niveau des valeurs, ça coince. Je n'ai pas été non plus sensible au relooking à la Pretty Woman qui a continué à m'agacer par cette vision de la femme objet, ni par l'omniprésence des remarques de Gabriel quand à son envie de coucher avec Laura (c'est tellement lourd que ce n'est pas du tout sensuel) et pas non plu par la conclusion digne d'un Disney (ils vécurent heureux et eurent quarante chambres à remplir d'enfants).

Au final, même si je n'ai pas passé un mauvais moment avec la lecture de cette histoire, beaucoup de choses m'ont agacée pendant ma lecture. Je pense que c'est surtout ma vision moderne de la femme et du couple qui a durement tranché avec ce qu'on lit dans Un Été de rêve avec un play-boy brésilien.

 

Laura m'a plutôt touchée par son côté un peu perdue, ne sachant pas quoi réellement faire et faisant, du coup, les mauvais choix. Je ne me suis pas reconnue en elle et son côté petite chose fragile ne m'a pas convaincue. Cela dit, je l'ai trouvée plutôt agréable à suivre.

Gabriel m'a déplu. Il fait clairement partie des personnages qui devraient se payer une thérapie plutôt que de projeter leurs traumatismes et de faire du mal aux autres. Son enfance ne m'a pas touchée tant ça m'a agacée que cela soit devenu une excuse pour ne pas avancer dans la vie.

 

C'était le premier livre de Jenny LUCAS que je lisais. J'ai trouvé son écriture plutôt agréable et dynamique. J'ai aimé l'alternance des points de vue des personnages qui permettent de voir des deux côtés du miroir de la réalité. Même si je ne suis pas d'accord avec ce qu'elle écrit, j'ai apprécié lire cette histoire (c'est toujours une fois que l'on referme le livre que l'on râle ;D).

 

 

[les +] Des personnages sympathiques.

[les -] Je n'ai vu ni l'été, ni le rêve. La vision du couple et de la femme est assez archaïque.

 

 

Lu dans le cadre de :

    

Service presse - Harlequin
Challenge gourmand #16 : Vin
Challenge Bookineurs en Couleurs #5.6 : Blanche

 

 

De Maya BLAKE :

 À la merci de son ennemi

De Carol MARINELLI :

 Mariage à l'hôpital  Un bébé pour le Dr. McClelland

Repost0
25 février 2022 5 25 /02 /février /2022 06:00

 

 

  

 

 

Fusion, tome 1
Lexa ADLER

Sharon Kena - 2015
Ebook (Epub) - 61 pages

 


 

 

 

 

Séduire Vita Calligaris, la jolie prof de chimie de la fac, aussi fascinante qu'inaccessible ? Quand Abbie décide de relever le défi, elle ne s'imagine pas une seule seconde que son attirance envers la scientifique pourrait être réciproque. Et pourtant Entre désir et responsabilités, le cœur de Vita balance. Quand on commence à jouer, il est difficile de s'arrêter

 

 

Je ne sais plus exactement comment j'ai eu ce livre. Il y a quelques années (j'ai l'impression que ce n'est plus le cas), les éditions Sharon Kena faisaient gagner un de leur  texte toutes les semaines… Il y avait relativement peu de participants et j'ai donc eu la chance d'être tirée au sort à plusieurs reprises. Ou alors, tout simplement, il se peut que c'était une nouvelle gratuite sur leur site internet…

 

Toujours est-il que je ne m'attendais absolument pas du tout à ça. La littérature érotique, ce n'est pas vraiment mon truc. Je trouve que la narration n'est généralement pas tip-top dans ces bouquins et que, par conséquent, on s'y ennuie ! (Sauf la fois où dans le train, j'étais à côté d'une petite Mamy qui lisait par-dessus mon épaule et qui m'a demandé, très poliment, de retourner en arrière puisqu'elle n'avait pas eu le temps de tout lire avant que je tourne la page ;D). Bref, tout ça pour dire que je n'étais pas trop emballée par l'idée de cette lecture avant même de la commencer…

 

J'ai été assez surprise de tomber sur une romance entre deux femmes. Je ne pense pas avoir lu beaucoup de livres sur une relation homosexuelle, encore moins entre deux femmes et c'était bien la première fois pour une histoire érotique. Au vu de mon orientation clairement hétéro', ce n'est pas le genre de bouquin vers lequel je me dirigerais (quoique, il y a peut-être moins de rapport de force qui m'agacent au plus haut point) mais je suis contente de cette découverte. C'est bien aussi de lire quelque chose qui nous ressemble pas mais je dois dire que ma curiosité déplacée sur les questions d'ordre pratique m'ont dérangée. Mon attitude n'était clairement pas la même que si j'avais découvert les ébats d'un couple hétérosexuel et, du coup, je me suis jugée assez irrespectueuse avec mes réflexions du genre "Ah bon ? C'est comme ça que ça se passe ?!". Honnêtement, je ne m'étais  jamais posée la question… Bien sûr que j'en avais une vague idée mais il ne m'était jamais venu à l'esprit de questionner mes amies sur le sujet ou d'en faire une recherche google. Ne me tenez pas rigueur de ces remarques. Pour tout dire, je me sens un peu honteuse de les écrire, moi qui soutient les droits LGBT. Après, c'est sur qu'étant une première découverte, j'étais sans doute plus dans l'observation : d'ici une dizaine de lectures de ce genre, vous aurez de nouveau droit à mes soupirs lassés devant aussi peu d'inventivité ;)

 

Cela dit, l'histoire en elle-même ne m'a fait ni chaud ni froid. L'idée du défi est plutôt séduisante et n'étant pas inspirée par le côté sensuel entre Vita et Abbie, j'ai apprécié que les scènes de sexe soient relativement discrètes. La romance est toutefois un peu bateau et je dois dire que l'esprit pratico-pratique de Vita quand à la poursuite de leur relation m'a assez amusée. Cela dit, j'ai trouvé que ce côté sérieux tranchait un peu trop avec l'idée du jeu du début de l'histoire. J'ai été assez étonnée que l'histoire se termine sur une note "à suivre"… Pour le coup, je trouvais qu'elle faisait une conclusion satisfaisante pour une nouvelle de quelques dizaines de pages. Honnêtement, elle ne m'a pas vraiment donné envie de lire la suite mais, si l'occasion se présentait, je ne serais pas non plus fermée à cette lecture.

 

J'ai trouvé la lecture agréable même si, clairement, je ne suis pas le public cible, tant par mon aversion pour la littérature érotique que par le fait que les scènes en question n'éveillent absolument rien en moi. Cela dit, j'ai apprécié la narration calme et sensuelle de Lexa ADLER. Son texte reste dynamique et ne s'éternise pas sur les différentes situations vécues par les personnages.

Une lecture surprenante.

 

 

[les +] Une histoire originale et crédible.
[les -] Des personnages un peu trop cabossé et trop d'inconnu pour me sentir parfaitement à l'aise.

 

 

Lu dans le cadre de :

Ici et maintenant, Ann BRASHARES

Lucky Day - Sharon Kena

Repost0
24 février 2022 4 24 /02 /février /2022 06:00

 

 

 

 

 

 

Arrêtez-moi
D.D. Warren, tome 7

Lisa GARDNER

Editions Albin Michel - 2014
Ebook (Epub) - 466 pages

 

 

 

 

 

 

Que feriez-vous si vous connaissiez le jour et l'heure exacts de votre mort ? Le 21 janvier à 8 heures précises, dans 4 jours, Charlie Grant est certaine d'être assassinée. Comme ses deux meilleures amies. Et elle souhaite que ce soit l'inspectrice D.D. Warren de la police de Boston qui se charge de l'enquête. Prise par la traque d'un tueur de pédophiles, D.D. accepte à contre cœur. Mais au fur et à mesure qu'elle plonge dans le passé de la jeune femme, son instinct lui souffle qu'elle lui cache quelque chose

 

 

Généralement, quand je vois que mon prochain livre comporte plus de 400 pages, je râle. Il faut dire aussi que je ne lis plus autant ni aussi vite qu'il y a quelques années et que je déteste m'encrouter dans un texte quand je n'apprécie pas ma lecture (et comme je ne veux pas renoncer, ça dure parfois des semaines voire des mois). Cela dit, quand j'ai vu que c'était un policier de Lisa GARDNER, j'étais contente. Déjà parce que ça faisait longtemps que je n'en avais pas lu (et que ça change de la romance) mais surtout parce que je garde de très bons souvenirs de mes lectures précédentes des romans de l'auteure.

 

Effectivement, encore une fois, j'ai passé un très bon moment à découvrir son histoire. J'ai trouvé l'ambiance de ce roman très prenant, un peu angoissante et surtout très addictive. Clairement, c'était dur de m'arrêter de lire le matin pour aller travailler : J'ai aimé le décor donné pour chacune des intrigues et la façon dont, plus l'on avance dans l'histoire, plus elles se répondent. Chaque intrigue est réellement travaillée indépendamment avant de rencontrer les autres et je trouve que ça leur donne une sacrée force, beaucoup de crédibilité et que cela facilite également notre attachement aux différents personnages.

Certaines intrigues ne sont pas faciles à suivre tant elles touchent à des sujets sensibles. Je dois dire que j'ai suivi avec une certaine horreur les aventures du petit Jesse. Bien que l'on sent que le pire va arriver, je n'en ai pas moins été surprise (alors que beaucoup d'indices avaient déjà été distillés).

La résolution est assez surprenante. Pour le coup, je crois que j'ai deviné en même temps que les personnages ce qu'il se passait. Et j'ai bien aimé le fait de ne pas m'être doutée de l'identité de certains personnages avant : la surprise est bonne et intéressante. J'ai aimé comment tous les liens entre les différentes intrigues se resserrent comme un étau autour de la conclusion. J'ai trouvé tout ça très bien mené, addictif et dynamique.

 

J'ai apprécier retrouver le personnage de D.D. Warren, que j'avais déjà rencontré dans des précédents livres de l'auteure. J'aime bien cette jeune femme, son esprit d'ouverture et son dynamisme. Je trouve également plutôt intéressants les chapitres sur sa vie privée qui permettent d'un peu mieux la comprendre. 

J'ai également apprécié suivre le petit Jesse et Jenny sa maman. Tous les deux ont eu un faux départ dans leur vie mais je les ai trouvés très touchants. Je suis également admirative de leur façon de se battre pour une vie meilleure.

J'ai beaucoup aimé suivre Charlie et comprendre au fur et à mesure qui la poursuit et pourquoi. Par son passé chaotique et douloureux, c'est compliqué de s'identifier à la jeune femme mais je l'ai trouvée très touchante. J'ai aimé sa détermination et sa façon de ne pas accepter ce qui se profile. J'ai également apprécié la suivre le soir dans ses nuits d'opératrice du 911 : c'est un métier méconnu et terriblement important, ça m'a donc plu d'en apprendre davantage sur celui-ci.

 

J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture de Lisa GARDNER. Son écriture est fluide et très dynamique. Sans compter que sa façon de jouer avec les intrigues est très addictive et nous rend difficile le fait de s'arrêter dans notre lecture. J'ai aimé sa façon de créer des liens entre les différentes histoires des personnages, discrètement, afin de rendre la conclusion logique sans pour autant que l'on devine tout par avance.

Une histoire prenante.

 

 

[les +] Des intrigues complexes qui se répondent entre elles, des personnages sympathiques, une lecture agréable.
[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre de :

    

Service presse - Harlequin
Challenge gourmand #16 : Vin
Challenge Bookineurs en Couleurs #5.6 : Blanche

Repost0
22 février 2022 2 22 /02 /février /2022 06:00

 

 

 

 

 

M...
Greg HOCFELL

Editions L'ivre-Book 2016
Ebook (Epub) - 8 pages

 

 

 

 

  

 

"Suis au bord de la route, elle-même au bord de la côte"

 

 

Je ne sais pas vraiment quoi penser de cette nouvelle. Je l'ai trouvée assez plate. En fait, je n'ai pas trouvé qu'elle portait un message particulier et n'en ai donc pas trouvé l'intérêt… 

La conclusion sonne creux et n'apporte rien de plus comme élément : c'est dommage de ne pas avoir le droit à un chute un peu originale (ou mois prévisible) pour achever ces quelques pages.

L'intrigue aurait pu être sympa mais, dès le début, elle n'est pas vraiment crédible. Le pire, c'est que l'auteur lui-même n'y croit pas en mettant en scène un rêve. Je trouve ça dommage puisque les histoires sont aussi l'occasion de faire l'impossible : un peu plus de conviction n'aurait donc pas fait de mal !

 

Les personnages sont clairement survolés et restent donc très superficiels. On sait finalement très peu de choses d'eux, même si, dès l'apparition de la jeune femme blonde, on se doute de son identité. Du coup, quand celle-ci est révélée, ça tombe  à plat et l'on se dit "Et alors ?!". Pour le coup, elle n'a tellement rien à voir avec la représentation que je m'en fais d'elle que c'est quasiment du vol d'identité ;)

Quand au personnage principal, on en sait trop peu sur lui. Il reste assez insipide et il est donc difficile de se reconnaître en lui.

 

L'écriture de l'auteur est sympathique et agréable à lire mais elle reste également dans le ton de l'intrigue : assez plate. J'aurais aimé quelque chose de plus dynamique, entraînant et convaincu afin de rendre les choses plus réelles.

Dommage.

 

 

[les +] Une écriture plutôt agréable.
[les -] Une histoire à laquelle même l'auteur ne croit pas.

 

 

Lu dans le cadre de :

    
Challenge Bookineurs en Couleurs #5.6 : Blanche

Repost0
21 février 2022 1 21 /02 /février /2022 06:00

 

 

 

 

 

Les Vœux secrets des sœurs McBride
Sarah MORGAN

Harlequin - 2019
Ebook (Epub) - 513 pages

 

 

 

  

 

 

 

Dans la région enneigée des Highlands d'Ecosse, Suzanne McBride est impatiente que ses trois filles adoptives la rejoignent pou fêter Noel. Hannah elle, se passerait bien de ces festivités familiales : elle croule sous le travail et, surtout, sous le poids du secret qui va bientôt changer sa vie. Beth, quant à elle, est en pleine crise existentielle et tout ce que la mère de famille souhaite pour l'instant c'est du temps pour elle et du calme afin de décider si elle est prête à reprendre le travail. Posy, enfin, doit composer avec la sensation tenace qu'elle passe à côté de sa vie ; mais changer de voie est risqué quand on a la charge de ses parents. Enfin, toujours moins risqué que de craquer pour Luke, son nouveau voisin... Face aux problème de ses filles, Suzanne n'a d'autre choix que de compter sur la magie de Noël pour que ces fêtes se passent bien. Avec un peu de chance et plein d'amour, peut-être comprendront-elles qu'ensemble elles sont assez fortes pour affronter tous les obstacles... Y compris un Noël en famille !

 

 

Pour le coup, j'étais très contente de commencer la session blanche du Challenge Bookineurs en Couleurs par ce livre. J'aime bien commencer par le plus gros afin de ne pas le garder en boulet et c'est donc tombé sur cette romance. Jusqu'à présent, j'ai toujours plutôt bien accroché à l'univers de Sarah MORGAN et j'étais donc enthousiaste à l'idée de me plonger dans ce roman.

 

J'ai mis un peu de temps à le lire - une semaine pour être exacte - mais cela n'a rien à voir avec la qualité de la lecture. J'étais en pleine réalisation de sacs en cuir pour les anniversaires de mes amies et les bouquins sont donc passés au second plan de mes soirées (sans compter que l'on regarde un à deux épisodes de My Hero Academia tous les soirs avec Timothée #tropcool). Bref, tout ça pour dire que c'est davantage une question d'organisation. 

En tout cas, j'ai beaucoup aimé l'ambiance de ce roman. C'est en période des fêtes de Noël mais ce n'est pas non plus too much : cela offre un joli décor à l'histoire sans prendre pour autant la place principale. Je dois cependant dire que j'aurai apprécié un peu plus d'Ecosse : ce pays est absolument magique et j'ai trouvé dommage que l'on y parle que d'alpinisme alors qu'il y a tellement de charme dans ses paysages si variés. Cela dit, j'ai aimé cet esprit de village où tout le monde se connait et où les nouvelles circulent plus vite que sur internet (faut dire aussi qu'il faudrait déjà réussir à capter là-bas !). J'ai également aimé les silences sous les non-dits qui montrent une réelle affection entre les personnages, même si certains propos pourraient parfois nous en faire douter. Après, en famille, c'est facile de piquer là où ça fait mal…

Plus que tout, j'ai aimé le côté saga familiale de ce livre : j'aime beaucoup suivre plusieurs intrigues avec plusieurs personnages en même temps. Je trouve que cela donne vraiment une jolie dynamique à l'histoire et permet de mieux les rencontrer en découvrant leurs pensées. Sans compter que les quatre intrigues de ce roman 'ont particulièrement touchées : les trois sœurs ont sensiblement mon âge et je me suis retrouvée dans certaines de leurs interrogations. Même si elles ne me concernent pas directement, je pense que toute femme se pose un jour ces questions-là.

La conclusion est très jolie. Pour le coup, c'est vraiment un happy end à l'américaine sur fond de dinde rôtie et de sapin de Noël. J'ai beaucoup aimé la façon dont les problèmes se résolvent ensemble pour créer cette jolie harmonie familiale.

 

Les quatre femmes de cette histoire m'ont beaucoup touchées. Suzanne - la maman - est vraiment d'une grande générosité. Je me suis reconnue en elle dans sa façon de s'imposer trop de choses à faire et d'être dépitée de voir que c'était impossible. J'ai aimé voir un personnage tricoter et, malgré notre différence d'âge, je me suis retrouvée dans ses projets créatifs et ses café-tricot ! J'ai aimé ses bons conseils donnés sans jugement, son sens de l'observation ainsi que la complicité qu'elle partage avec Stewart - son mari.

Hannah m'a également bien plu. J'ai aimé découvrir ses failles et ses incertitudes sous sa carapace de femme forte et indépendante. J'ai trouvé que, psychologiquement, Hannah était le personnage le plus intéressant de l'histoire.

Beth est sans doute  la sœur qui m'a le moins plu même si son éclat dans les premiers chapitres m'a scotchée : il faut être un peu dingue pour faire ça mais ça en valait clairement la peine. Je crois que c'est à cause de ses enfants que je ne e suis pas tant reconnue en elle : elle ne vit que par eux et, n'en ayant pas, je ne m'identifie pas à ses sentiments.

Cependant, bien que je sois très différente de Posy, j'y ai reconnue une de mes amies. J'ai aimé son dynamisme et sa confiance dans la vie. J'aime bien sa philosophie sur le fait que les blessures passent et qu'il ne faut donc pas se poser trop de questions face aux choses qui nous font envie.

Les personnages masculins sont forcément un peu plus stéréotypés mais ils m'ont tous beaucoup plu. Ce sont des fonceurs qui n'hésitent pas à relever les défis qu'on leur propose.

 

J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture de Sarah MORGAN. J'aime la sérénité dans la tempête qui se dégage de son histoire, cette force tranquille qui nous fait nous interroger et nous remettre remettre gentiment en question. On a souvent des choses à apprendre des personnages des livres et je pense que c'est particulièrement le cas des McBride ;)

J'ai vraiment apprécié sa narration à plusieurs voix qui donne beaucoup de dynamisme et de profondeur à cette histoire.

Une belle découverte.

 

 

[les +] Quatre histoire en une, des personnages sympathiques et bienveillants, du tricot ;)

[les -] Trop d'alpinisme et pas assez d'Ecosse

 

 

Lu dans le cadre de :

    

Service presse - Harlequin
Challenge gourmand #16 : Vin
Challenge Bookineurs en Couleurs #5.6 : Blanche

 

 

Du même auteur :

Destination Happy End
 
■ Coup de foudre à Manhattan tome 1 : Nuit blanche à Manhattan  tome 5 : Un été dans les Hamptons 

■ Les frères O'Neil  tome 1 : La danse hésitante des flocons de neige  tome 2 : L'exquise clarté d'un rayon de lune tome 3 : La douce caresse d'un vent d'hiver

Repost0
15 février 2022 2 15 /02 /février /2022 06:00

 

 

 

 

 

Cher Père Noël, je voudrais un mec !
Caro M. LEENE

Harlequin - 2020
Ebook (epub) - 320 pages

 

 

 

 

 

 

 

"Canon, gentil, attentionné, généreux (sexuellement parlant, j'entends) et fidèle." Facile à trouver, non ?

C'est la dernière fois qu'Aly écoute les conseils foireux de sa meilleure amie ! Ecrire sa liste au Père Noël ? D'accord, c'était drôle comme idée, jusqu'à ce que sa poisse légendaire fasse encore des siennes et qu'Aly envoie par erreur ladite liste par mail à... Son patron, Evan Sanders, qui est plutôt du genre Père Fouettard. Non seulement il va savoir que son voeu le plus cher est de se trouver un mec  - ou, à défaut, de découvrir de beaux sex-toys sous le sapin - mais, en plus, il va apprendre qu'elle fantasme sur lui (qu'est ce qui lui a pris d'avouer qu'elle ne le repousserait pas s'il lui saurait dessus ?). Sa carrière professionnelle est foutue, c'est sûr. Tout compte fait, Aly ne souhaite plus qu'une seule chose pour Noël : un miracle.

 

 

En fait, c'est la deuxième fois que je lis ce roman. La première fois, je ne l'avais pas chroniqué immédiatement et, avec le temps passant, cela aurait été plutôt ridicule de le faire. Du coup, je l'ai laissé dans ma PAL (d'autant plus que la lecture avait été plutôt plaisante)  et ai attendu le bon moment pour le relire #sessionrougechallengebookineursencouleurs

Je ne sais plus exactement de quand datait ma première lecture mais j'imagine que cela faisait bien au moins un an. Le résumé me disait vaguement quelque chose mais sans plus… Par contre, dès le premier chapitre, des souvenirs sont remontés. Il faut dire que cette histoire est riche en rebondissements assez originaux !

J'aime vraiment cette ambiance assez chick-lit, pleine d'humour et de situations invraisemblables (un peu comme la salle de sport). C'est frais, amusant et ça reste crédible. J'ai aimé cette atmosphère féminine avec l'amitié complice d'Aly et Maureen : quand on les voit ensemble, on se reconnaît facilement avec nos copines. J'ai également aimé le côté plus Noël de cette ambiance même si elle est assez secondaire : clairement, que ce soit à cette période n'influence par grand chose mais rend cette rencontre plus jolie avec son fil conducteur autour de la liste au Père Noël. Cependant, les allusions aux fêtes de fin d'année sont habillement distillées et ajoutent du charme à l'histoire.

J'ai bien aimé la façon dont se développe la relation entre Aly et Evan. Je suis plutôt réceptive aux couples qui ont un mauvais départ : je trouve que ça donne toujours beaucoup d'humour au texte. Dans le cas de ces deux-là, c'est assez frappant la façon dont ils s'aimantent l'un et l'autre alors qu'ils essaient (enfin Ali) de s'agacer au plus haut point. 

La fin est très mignonne mais finalement un peu plate au vu des rebondissements que l'on découvre tout au long de ce roman. Le clin d'œil est certes sympa' mais ça reste trop conventionnel à mon goût.

 

Aly m'a bien plu même si je la trouve très typée click-lit par son côté parfois sans gêne un poil agaçant. A certains moments de la lecture, elle en paraîtrait presque idiote alors que ce n'est clairement pas le cas. J'ai vraiment aimé sa force de caractère et sa manière d'aller de l'avant : quand elle est décidée, rien ne peut plus l'arrêter.

Evan est également très sympathique mais il reste assez superficiel du fait que l'on le découvre uniquement par Aly. Cela dit, j'ai beaucoup aimé sa façon de faire les choses sans se trahir.

Maureen et Betty, leurs meilleures amies, m'ont également beaucoup plu. J'ai apprécié le vent de fraîcheur et d'humour qu'elles apportent à l'histoire tout en nous permettant de nous raccrocher à un discours plus terre à terre.

 

J'ai vraiment passé un bon moment en relisant ce livre. J'avais un peu peur de la relecture, surtout avec un roman aussi léger, craignant de m'ennuyer. Mais pas du tout : l'humour a immédiatement refait mouche ainsi que les situations assez rocambolesques qui arrivent à Aly. L'auteure sait nous présenter des situations inédites tout en les rendant très crédibles. J'ai aimé son écriture fluide et dynamique qui nous permet de lire ce roman très rapidement.

Une chouette relecture.

 

 

[les +] Agréable, une lecture fluide et rapide.

[les -] Une intrigue plutôt classique, des personnages stéréotypés.

 

 

Lu dans le cadre de :

    

Service presse - Harlequin
Challenge gourmand #16 : Vin
Challenge Bookineurs en Couleurs #5.5 : Rouge

 

 

Du même auteur :

Je te ferai aimer Noël !

Repost0
14 février 2022 1 14 /02 /février /2022 06:00

 

 

 

  

 

Mystification
Fanny RIEUBON

Editions L'ivre-Book 2017
Ebook (Epub) - 19 pages

 

 

 

 

 

 

 

En pleine crise existentielle, Pierre croise le regard d'une femme mystérieuse au cours d'une soirée. Les jours suivants, alors qu'une série de meurtres défiant les lois de la raison frappe plusieurs des invités, envoûté par son aura puissante, il se met à sa recherche, en dépit des avertissements de son ami Ludovic. Pierre parviendra-t-il à retrouver la créature au charme occulte ?

 

 

Je me suis lancée dans la lecture de cette nouvelle un peu au dernier moment. Officiellement, la session Rouge du Challenge Bookineurs en Couleurs est terminée mais c'était le dernier livre qu'il me restait sur ma liste... Du coup, je ne l'ai clairement pas lu au bon moment en me lançant dedans à 22:30 passée (alors que je pars bosser à 07:00 - enfin officiellement ;D), après avoir fini avec Timothée la première saison de My Hero Academia (vraiment très chouette !) et alors que mes yeux me piquaient déjà de sommeil. Bref, je m'étais dit que 20 pages passeraient mais ça a été dur ;)

 

A cause de ça - ou non  -je suis restée plutôt insensible à cette lecture. L'intrigue surnaturelle avait tout pour me plaire mais je l'ai trouvée un peu plate : tout s'enchaîne trop vite pour avoir le temps de creuser et les réflexions restent alors assez superficielles. C'est d'autant plus dommage que la ligne directrice de cette histoire est assez originale et prenante !

Cela dit, j'ai beaucoup aimé le fait que le fantastique soit encré dans notre réalité, le rendant très concret et crédible. Du coup, j'ai particulièrement apprécié que Pierre - le personnage que l'on suit - soit humain. Par contre, j'ai trouvé assez peu logique la façon dont les personnages ont l'air de trouver évident ce qu'il se passe sans que personne n'agisse.

La chute ne m'a pas particulièrement plu. Pour le coup, elle ne m'a pas surprise. On savait depuis le début comment cela allait se finir et j'ai trouvé dommage de ne pas avoir droit à un rebondissement au long de cette histoire.

 

J'ai vu que j'avais déjà lu une nouvelle de cette auteure mais je ne m'en souvenais pas… Il faudrait que j'aille relire ma chronique pour voir ce que j'en avais pensé et si mon avis est sensiblement le même sur ces deux-lectures. Là, pour le coup, j'ai trouvé l'écriture très agréable et fluide. Par contre, j'aurais aimé un peu plus de dynamisme et de suspense : cette histoire s'y serait particulièrement bien prêtée !

Une lecture en demi-teinte.

 

 

[les +] Un univers intéressant, un personnage sympa à suivre.
[les -] Ça reste plat.

 

 

Lu dans le cadre de :

    

Challenge Bookineurs en Couleurs #5.5 : Rouge

 

Du même auteur :

  Peureux Noël

Repost0
13 février 2022 7 13 /02 /février /2022 06:00

Pour cette cinquième session de la saison 5 du Challenge Bookineurs en Couleurs, nous avons été 15 lectrices réunies autour de 85 lectures.

Bravo à toutes ! D'autant plus que c'est la session la plus importante de la saison depuis la bleue (qui bat toujours tous les records !).

 

 

***

 

Suite à vos votes, la nouvelle session sera donc...

 

Session #5.6 : BLANCHE

Lectures du 13.02.2022 au 13.04.2022

 

N'oubliez pas de partager vos chroniques ou avis ici ou sur le topic Livraddict pour que vos lectures soient prises en compte !

Vous pouvez également utiliser le #bookineursencouleur sur instagram

 

***

 

Mes lectures [8] :

Les vœux secrets des soeurs McBride - Sarah MORGANM... - Greg HOCFELLArrêtez-moi - Lisa GARDNERFusion, tome 1 - Lexa ADLERUn été de rêve - Corol MARINELLI, Jennie LUCAS & Maya BLAKELa Immrama - Joren EDENLes Renegades, tome 3 : Revel - Rebecca YARROSAnthologie Numérique Eternelle - COLLECTIF

 

Vos lectures [51] : 

ALHWEDER [10] : Everything everything - Nicola YOONToutes les saveurs - Ken LIUEn attendant le vote des bêtes sauvages - Ahmadou KOUROUMAComme ton ombre - Elisabeth HAYNES • Les Vacances de Jésus & Bouddha, tome 1-2 - Hikaru NAKAMURAContes glacés - Jacques STERNBERG • Inconnu à cette adresse - Kressmann TAYLORGoldfinger - Ian FLEMINGLa côte sauvage - Jean-René HUGUENINLes saints fondateurs de Bretagne et des Pays celtes - Jean MARKALE

BRIJOUDU93 [2] : L'archipel des lärmes - Camille GREBELe tueur intime - Claire FAVAN

CENDRE [7] : Empereur du Japon, tome 1 - Issei EIFUKU, Junichi NOUJOU & Kazutoshi HANDOMères Anonymes - Gwendoline RAISSON & Magali LE HUCHEIl fallait que je vous le dise - Aude MERMILLIODLes Crocodiles - Thomas MATHIEU • Quelques jours à vivre - Xavier BETAUCOURT & Olivier PERRET • Empereur du Japon, tome 2 - Issei EIFUKU , Junichi NOUJOU & Kazutoshi HANDOCome Prima - ALFRED

COPER [11] : Un pingouin dans ma chambre - Pascal PREVOT & Olivier LATYK • Mon dino à moi - Claire WORTEMANN & Stéphane DESCORNESUne photo, père Noël ! - Blandine AUBIN & Gwen CHAPRON • Pitikok et les drôles de cocos - Christian JOLIBOIS & Christian HEINRICH • Cher Grand-père - Catarina SOBRALAu cochon d'Emile - Stéphane HENRICHMarcel le Cowboy : La forêt qui pique - Eva MUSZYNSKI & Karsten TEICH • Louis au ski - Guy DELISLELa Forêt de travers - Marie COLOT & Françoise ROGIER • Au loup tordu ! - PEF • Les doigts dans le nez - SAN-ANTONIO

GREATCOFFEETRAGEDY [4] : A kinkdom of flesh and fire - Jennifer L. ARMENTROUTHouse of Earth and Blood - Sarah. MAAS Throne of glass - Sarah J. MAAS • Great goddesses - Nikita GILL

LA3TI [3] : Simple - Marie-Aude MURAIL • L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes - Karine LAMBERTAgatha Raisin and the Vicious Vet - M.C. BEATON

MYPIANOCANTA [3] : La Ballade de Pern, Intégrale 5 - Anne McCAFFREYLa comtesse de Charny - Alexandre DUMAS • La fille dans la tour - Katherine ARDEN

POMPINETTE34 [2] : Le Petit Prince - Antoine DE SAINT-EXUPERYCode 612 : Qui a tué le Petit Prince ? - Michel BUSSI

VERDORIE [8] : Winter station - Christophe BEC & Christi PACURARIURachel Rising, intégrale 1 et 2 - Terry MOOREBretzel Blues - Rita FALKMoins qu'hier (plus que demain) - FABCARODescender, tome 2, 3 et 5 - Jeff LEMIRE & Dustin NGUYEN • Faut pas prendre les cons pour des gens - Emmanuel REUZE & Nicolas ROUHAUD

 

Repost0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs