Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 06:00

 

 

 

 

 

 

Port-à-Lucerne
Mathieu DUGAS

Editions L'ivre-Book 2016
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Originaires de la petite filouterie de Lucerne, Maw Straw, son jeune fils et sa nouvelle compagne décident de quitter la ville pour prendre un nouveau départ dans leur vie. Ils jettent leur dévolu sur Port-à-Lucerne, situé juste à côté, mais isolé de tout et de tous, une sorte de microcosme absolu ouvert sur l'océan qui réagit étrangement à l'arrivée des nouveaux résidents. Ont-ils eu raison de s'installer ici ? Max finit par se le demander...

 

Cette nouvelle fait partie de l'opération calendrier de l'avant proposé par les éditions L'ivre-Book : vous pouvez la télécharger gratuitement sur le site des éditions.

 

Cette nouvelle est sans doute plus conventionnelle que les trois précédents : l'histoire est sympathique mais elle fait tout de suite écho à d'autres histoires ou films... Cependant, il ne se passe pas exactement ce à quoi l'on pourrait s'attendre bien que certains éléments de l'histoire se devine vraiment à l'avance.

J'ai beaucoup aimé cette aura mystérieuse planant autour de la famille de Max et cette brume inquiétante entourant ce village et ses habitants. On sait tout de suite que ça va mal finir et effectivement, c'est bien le cas.

Par contre, j'ai trouvé le texte un peu trop flou par moment : l'univers est complexe tout comme le passé de Max et les éléments guidant notre compréhension sont livrés au compte goutte. J'ai donc eu parfois du mal à raccrocher les wagons et ai dû faire des déductions toutes personnelles malgré une lecture attentive.

Cependant, ce n'était la première fois que je découvrais l'écriture de Mathieu Dugas et je suis réellement curieuse de découvrir ses autres textes : cette ambiance à la Sleepy Hollow m'a vraiment convaincue !

Une belle découverte.

 

 

[les +] Un univers convaincant.

[les -] Un récit pas toujours très clair.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Bookineurs en couleurs #3.2 – Vert

Challenge Des gages ta PAL #7

 

 

Du même auteur :

 Au nom d'Athée

Repost 0
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 06:00

 

 

 

 

 

Double face de l'horreur
Frédéric GYNSTERBLOM

Editions L'ivre-Book 2016
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Confrontez-vous à l'horreur absolue. Vous pensez passer des vacances idylliques à l'île Maurice ? Plongez plutôt dans les noirs secrets de certains de ses habitants et tremblez devant la face ricanante du démon.

Vous auriez préféré suivre l'intimité d'une splendide jeune femme, étoile montante de la mode ? A votre guise, mais méfiez-vous, car la notion de beauté est différente selon qu'il s'agisse de vous ou du cerveau dérangé d'un psychopathe.

Deux histoires, deux faces de l'horreur, faites votre choix, au péril de votre âme.

 

 

Cette nouvelle fait partie de l'opération calendrier de l'avant proposé par les éditions L'ivre-Book : vous pouvez la télécharger gratuitement sur le site des éditions.

 

Sous un soleil de plomb

Cette première nouvelle est très mystérieuse et nous emmène dans un univers particulier bien qu'il puisse nous sembler familier... Et, pourtant, les règles que l'on y découvre ne sont pas totalement les mêmes que celles auxquelles nous sommes habitués. J'ai trouvé intéressant le caractère familiale de cette histoire et sa fin qui nous laisse à penser que le pire reste encore à venir...

 

Perfection 

Cette seconde nouvelle est glaçante et malaisante. Elle nous met face à des choses réellement dérangeante d'autant plus que l'on devine assez rapidement ce qu'il se cache derrière cette intrigue et cela devient un supplice de voir se réaliser ce que l'on avait deviner. Bref, Frédéric Gynsterblom maîtrise son histoire et nous glace le sang. Comme d'habitude donc ;)

 

 

[les +] Malaisant, glaçant, différent.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Des gages ta PAL #7

 

 

 

 

Du même auteur :

 Help me  Nema   Par delà le gouffre des étoiles

Repost 0
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 06:00

 

 

 

 

 

Jour d'intempéries
Caroline GAYNES

Editions L'ivre-Book 2016
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Un jour d'intempéries et la vie de Manon bascule. Simple coïncidence ou aléa du destin ? L'avenir peut parfois réserver bien des surprises et si celle de la jeune femme avait été de le rencontrer, lui ? 

 

 

Cette nouvelle fait partie de l'opération calendrier de l'avant proposé par les éditions L'ivre-Book : vous pouvez la télécharger gratuitement sur le site des éditions.

 

Cette histoire est une bonne surprise : je ne m'attendais pas du tout à ça en lisant Jour d'intempéries et "romance" sur la couverture et tant mieux ! Ce n'est pas mielleux, ce n'est pas spécialement cliché et c'est encore moins déjà-vu. J'ai vraiment passé un très bon moment avec cette nouvelle très courte qui n'en est pas pour autant moins prenante !

L'histoire est vraiment mignonne avec ce petit truc d'assez incroyable pour nous donner envie d'y croire sans pour autant que cela tienne du rêve. Le ton est calmé, posé, sans gnan-gnantise. C'est romantique mais certainement pas niais !

Personnellement, j'ai beaucoup apprécié la façon dont l'histoire commence et qui suffit pour nous happer et nous emmener directement dans l'univers de Caroline Gaynes.  J'ai également apprécié l'humour subtil de l'auteure avec ces coïncidences qui nous mettent des étoiles plein les yeux...

Une belle découverte !

 

 

[les +] Mignon, crédible, original.

[les -] ...

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Des gages ta PAL #7

Repost 0
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 06:00

 

 

 

 

Nouvelles

Corinne TOUPILLIER

Editions L'ivre-Book - 2016

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Succubes... Stryges... Vampires... Goules... Vouivres... Créatures de la nuit... Démones de l'angoisse... Elles rôdent, inquiétantes, envoûtantes, ensorcelantes, pleines d'un charmes mortel...

 

 

Ce recueil de deux nouvelles fait partie du Calendrier de l'avant L'ivre-Book. Vous pouvez le télécharger gratuitement sur le site des éditions.

 

Le charme pernicieux de la Succube

Cette première nouvelle est assez envoûtante. J'aime beaucoup sa dualité qui met assez mal à l'aise, tant la situation parait incongrue. J'apprécie la façon dont la thématique des succubes est abordée dans cette histoiree, plutôt en retenue : ce n'est pas une nouvelle érotique et je n'en suis que plus heureuse ! ;)

La conclusion est assez triste mais prévisible. Nous seuls, lecteurs, savons ce qui s'est réellement passé, tandis que les médecins et la famille devront rester dans l'incertitude...

 

Les enfants de Cardéa

Cette seconde nouvelle m'a davantage plu que la première : le suspense est à son comble et je me suis vraiment laissée prendre au jeu de ces soeurs se battant contre les créatures du mal. J'ai aimé suivre en parallèle l'histoire d'Adèle, jeune maman, tentant de trouver un travail pour retrouver son bébé, abandonné dans l'hôpital des soeurs. 

Par contre, j'ai dû lire plusieurs fois l'épilogue pour bien le comprendre. Et revenir un peu en arrière pour retrouver un petit détail qui m'avait échappé.

 

 

[les+] Différent, original, prenant.

[les -] On en voudrait davantage !

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Des gages ta PAL #7

Repost 0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 06:00

 

 

 

La fille dans l’ombre

Lisa JACKSON

Editions Harper Collins2016

Ebook - epub

 

 

 

 

 

En plein tournage du film Dead Heat, la doublure de la star hollywoodienne Allie Kramer s’effondre : l’arme utilisée par son partenaire était réellement chargée. Pour Cassie Kramer – sœur d’Allie et scripte sur le tournage – cela ne fait aucun doute : Allie était la cible. Sa sœur qui, inexplicablement, ne s’est pas présentée sur le plateau le lendemain. Les premiers soupçons de la police se portent logiquement sur Cassie. Elle, la fille instable qui n’a pas réussi, l’éternelle jalouse de sa brillante cadette, est forcément à l’origine de la disparition de sa sœur…

 

L’annonce de la sortie d’un nouveau titre de Lisa Jackson est toujours une bonne nouvelle pour moi, signe d’un bon moment à venir et d’un petit casse-tête pour deviner qui est le coupable avant la grande révélation finale. Du coup, j’étais vraiment ravie en découvrant La fille dans l’ombre d’autant plus que l’univers où évoluent les personnages est à des années lumières de ce à quoi l’auteure nous a habitués jusqu’à présent.

Le truc, c’est que j’ai été assez déçue par cette lecture. L’univers choisi ne m’a pas convaincue : je ne me suis pas retrouvée dedans et, du coup, je ne me suis pas projetée dans cette histoire. La vie des personnages est bien trop différente de la mienne pour que je puisse réellement me sentir concernée par ce livre.

Pourtant le suspense est réellement au rendez-vous et jusqu’à la fin, je n’avais vraiment aucune piste concernant le coupable ou même un début de piste ! J’ai vraiment été intriguée par cette histoire plutôt tordue. Bizarrement, j’ai trouvé que l’on suivait cette histoire un peu comme l’on suit une affaire dans les tabloïds…

 

Je pense que l’autre point qui m’a laissée de côté est le choix des personnages : l’on suit surtout l’affaire du point de vue de Cassie, la sœur d’Allie assez instable psychologiquement. Ce n’est pas le personnage le plus sympathique du monde et est assez bizarre par moment… Pourtant elle évolue au cours de l’histoire mais je crois que je suis restée coincée sur ma première image d’elle, dans l’HP.

Les autres personnages sont assez énigmatiques et restent superficiels. Du coup, il est également difficile de s’identifier à eux…

 

Cependant, malgré cet engouement plutôt modeste pour ce roman, j’ai encore une fois passé un bon moment de lecture avec Lisa Jackson. L’intrigue est menée d’une main de maître et le suspense est bel et bien au rendez-vous ! J’espère seulement que son prochain roman sera dans un univers qui me parlera davantage…

Pas le meilleur de l’auteure.

 

[les +] Une écriture plaisante.

[les -] Un univers superficiel.

 

Lu dans le cadre de :

Service Presse – Harper Collins
Challenge Lire sous la contrainte #31 – Article défini

 

 

Du même auteur :

Ce que cachent les murs De glace et de ténèbres Dernier soupir Le couvent des ombres Linceuls de glace Le secret de Church Island Ne réveille pas le passé Passé à vif

Repost 0
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 06:00

 
Repost 0
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 06:00

x

Repost 0
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 06:00

 

 

 

 

La novice
La trilogie du Magicien Noir, tome 2

Trudi CANAVAN

Editions Milady2016

758 pages

 

 

 

 

 

Aujourd’hui, vous avancez d’un pas sjur la route qui fera de vous des mages. Vous êtes des novices, vous devez jurer de respecter les lois de la Guilde et de ne jamais, jamais jeter de sort sans la présence d’un magicien ? Le plus important, pour un mage est la connaissance. Et même si ses pouvoir se manifestent d’eux-mêmes, il mourra s’il ne sait pas les contrôler.

Tous les novices de la Guilde des magiciens viennent de familles puissantes… sauf Sonea. Mais elle sait bien qu’elle peut se tourner vers ses maîtres Dannyl et Rothen pour leur demander de l’aide. En tout cas, jusqu’à ce que d’infâmes rumeurs commencent à courir sur elle – et qu’Akkarin, le haut seigneur, intervienne. Nommé ambassadeur de la Guilde, le seigneur Dannyl part pour la cours d’Elyne ou il entreprend une mission secrète : reprendre la quête que le haut seigneur lui-même entama puis abandonna il y a longtemps, à la recherche d’anciens savoirs magiques. Cependant, ignorant les motivations réelles de sa mission, Dannyl fait bientôt face à des dangers inattendus… Sonea, quant à elle, a presque oublié le sombre secret d’Akkarin ; mais cacher la vérité est peut-être une grave erreur…

 

 

J’avais beaucoup aimé le premier tome qui m’avait étonnée et j’ai davantage aimé encore ce deuxième. Heureusement que le Challenge Un mot, un titre est là pour déterrer les pépites enfouies dans ma PAL.

Dans le tome un, on laisse Sonea en bonne compagnie à la Guilde mais aussi détentrice d’un terrible secret, du coup, on la retrouve avec plaisir dans ce tome pour la voir faire ses premiers pas à l’école des magiciens. Malheureusement pour elle, c’est un peu plus compliqué que ce qu’elle espérait : venant des bas quartiers, elle est tout de suite mise de côté par ces gosses de riche et un petit c** prend la tête de la méchante troupe pour lui en faire voir de toutes les couleurs : intimidation, agression, rumeurs… elle en voit de toutes les couleurs. J’ai trouvé intéressant le fait qu’elle ne cherche pas à tout prix à se défendre avec la magie : ce serait la solution de facilité et ça ne résoudrait pas tous les problèmes pour autant…

L’autre intrigue intéressante dans ce livre est le penchant vers le côté obscur du Haut Seigneur, Akkarin, découvert par Sonea, Dannyl et Rothen. Autant dire que quand Akkarin apprend que son secret est découvert, ils n’en mènent pas large, surtout quand il devient le tuteur de Sonea. Personnellement, même si il ne se passe pas grand-chose du côté de cette ligne directrice dans ce tome, elle m’intrigue beaucoup : Akkarin laisse entendre à plusieurs reprise qu’il pratiquerait cette magie pour d’autres raisons que celles qui nous viendrait naturellement en tête… Serait-il possible qu’il soit gentil, du coup ?

La fin m’a bien plu et m’a donnée envie de me ruer sur le tome suivant : j’ai hâte !

 

J’ai retrouvé avec plaisir Sonea dans ce deuxième tome : la jeune femme a bien évolué entre ces deux histoires et on la voit plus déterminée et travailleuse que jamais. Elle perd également un peu de se naïveté pour gagner en maturité et en respect envers les magiciens. C’est intéressant de la voir faire ses preuves pour gagner la confiance des différents magiciens de la guilde, même si, finalement c’est encore loin d’être gagné…

J’ai également apprécié le personnage de Regin qui, malgré sa méchanceté, se révèle intéressant : il m’a fait un peu penser à Drago Malefoy. C’est totalement le personnage que l’on adore détester !

 

J’ai retrouvé avec plaisir l’écriture de Trudi Canavan et sa douceur quasi-maternelle. J’ai trouvé ce tome plus tranquille ou posé que le précédent : on ne court plus partout et l’on se pose davantage avec les sentiments de Sonea. J’ai franchement hâte de découvrir le dernier tome !

Une belle découverte.

 

 

[les +] Une école de la magie

[les -] Trop tranquille ?

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge Un mot, des titres #44 - Noir

Challenge Gourmand #6 - Gâteau

 

 

Du même auteur :

■ La trilogie du Magicien Noir  tome 1 : La guilde des magiciens

Repost 0
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 06:00

 

 

 

 

L’Amant furieux
La confrérie de la dague noire, tome 3

J.R. WARD

Editions Milady2010

565 pages

 

 

 

 

 

 

Profondément marqué aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, le guerrier vampire Zadist croit qu’il est indigne de toute compassion ou même du grand amour. Une nuit, une étincelle d’espoir croise son chemin sous la formen d’une jeune civile : Bella. Mais égal à lui-même, il la repousse. Quand l’ennemi de leur race kidnappe Bella, Zadist se refuse à se reposer tant qu’il ne l’aura pas sauvée et quand c’est le cas, il se retrouve face à un danger encore plus grand alors que le destin lui offre une dernière chance de retrouver enfin la paix.

 

 

Enfin ! Enfin ce livre n’est plus dans ma PAL. Autant dire que sans la session « noir » du Challenge Un mot, des titres, il y serait encore. Et pourtant, j’avais plutôt bien apprécié les deux premiers tomes bien que les histoires ne m’aient jamais passionnées…

Mais là, clairement, ça a été le pompon : j’ai l’impression que d’un tome à l’autre, on change les prénoms des personnages et on recommence la même histoire tant le déroulement est le même. Histoire qui est vue et revue dans la plupart des livres bit-lit. Du coup, j’ai encore plus l’impression d’avoir fait le tour du genre d’autant plus que, dans le cas de la Confrérie de la dague noire l’histoire n’est pas vraiment mignonne (c’est cul-cul et remplit de scènes de sexe où ils font toujours la même chose : bonjour l’imagination des vampires au pieu ! – Ah, ah ! Jeu de mots !) et encore moins drôle. Le ton est vraiment sérieux, désespéré et, malheureusement, ça ne marche pas avec moi.

La fin est prévisible – comme la totalité du bouquin, en fait – donc je n’ai pas vraiment été surprise par ce que j’y ai lu. Ah, si ! Il y a beaucoup moins de sexes que dans les tomes précédents ce qui est tout de même un sacré bon point (mais qui donne moins de passages à sauter en l’occurrence).

Quant à la fin, elle s’est révélée sans surprises.

 

Bella et Zadist ne m’ont pas particulièrement plu : je les ai trouvés très superficiels et pas vraiment approfondi. On les voit davantage agir que se dévoiler et c’est toujours un peu gênant dans les livres puisque ça ne donne pas vraiment de raison au lecteur pour s’identifier à un personnage et donc entrer dans l’histoire. Ils sont plutôt sympathiques mais surtout cliché notamment Zadist dans son rôle de vampire torturé.

 

L’écriture de J.R. Ward est agréable : le ton est parfois doux, parfois dynamique, les scènes sont écrites avec minutie ce qui nous donnerait presque l’impression d’y être et, pour une fois, elle n’abuse pas avec les scènes de sexe. Le problème c’est juste que l’histoire reste totalement superficielle, déjà-vue et clichée.

Une lecture dont on est content quand elle se termine.

 

[les +] Une écriture plaisante.

[les -] Cliché, déjà-vu, superficiel.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge Un mot, des titres #44 - Noir

Challenge Gourmand #6 - Gâteau

 

 

 

[l‘avis de la petite sœur]

Du même auteur :

 La Confrérie de la Dague Noire  tome 1 : L'amant ténébreux  tome 2 : L'amant éternel

Repost 0
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 06:00

 

 

 

L’ombre d’une reine noire
La guerre des serpents, tome 1

Raymond E. FEIST

Editions Milady2013

598 pages

 

 

 

 

 

Erik de Darkmoor, fils illégitime d’un baron, s’enfuit vers la cité de Krondor après avoir tué accidentellement son demi-frère. Condamnés à mort, Erik et Rupert, son ami d’enfance, échappent à leur sort en acceptant une mission désespérée contre les Pantahians. Ces créatures reptiliennes préparent la conquête de Midkemia et le retour de leur déesse Alma-Lodaka.

 

 

Encore un livre piqué dans la bibliothèque de mon père pour vider un peu ma PAL « Noir » en vue de la dernière session du Challenge Un mot, des titres. La couverture ne me donnait pas du tout envie de me lancer dans cette lecture, pas même le nom de l’auteur qui ne m’était pourtant pas inconnu…

 

Quelle n’a donc pas été ma surprise quand j’ai découvert un nom bien connu au détour d’une ligne : Krondor. Cette découverte m’a ramené quelques années en arrière (bon, ok, au moins dix) quand mon père m’avait fait découvrir Pug et sa saga La guerre de la faille.

Le début de l’histoire m’a vraiment emballée : Erik et Rupert sont très sympathiques et leur histoire m’a tout de suite plu. J’ai apprécié la course poursuite avec les forces de l’ordre suite à leur meurtre ainsi que leur procès qui était vraiment impressionnant. Puis, l’histoire est devenue assez bizarre : le camp d’entrainement était tout de même assez intéressant mais ils m’ont perdu en chemin lors des derniers préparatifs de la bataille… Il faut dire aussi que ça ne collait plus tellement avec le début du livre, du coup, je n’étais plus dans le même état d’esprit.

Par contre, j’ai apprécié les différents voyages et la diversité des gens que l’on rencontre et qui ne sont pas forcément ceux qu’ils ont l’air d’être. Je pense notamment aux compagnons de bagne des deux amis qui se révèlent plutôt cools même si ce sont tous des assassins (ou presque).

J’ai également apprécié la dimension plus discrète que l’on découvre dans cette histoire et dans laquelle on revoit rapidement Pug.

La fin est assez chouette : en soit, c’est une vraie fin ce que j’aime beaucoup. On peut s’arrêter là sans soucis : on a une jolie conclusion. J’aime bien ce principe de ne pas forcer les gens à acheter la suite pour connaitre la fin d’une histoire (même si, les gens achèteront tout de même la suite !).

 

Erik et Rupert sont tous les deux très sympathiques bien qu’ils soient très différents l’un de l’autre. Rupert est un tchatcheur tandis qu’Erik est davantage brut de décoffrage bien que l’on sente très bien ses racines nobles dans ses faits et gestes mais également dans certaines de ses valeurs. Leur amitié est vraiment apaisante : ils peuvent réellement compter l’un sur l’autre dans les moments les plus difficiles et sont comme des frères. Difficile d’imaginer que leur chemin pourrait se séparer un jour…

 

J’ai été ravie de retrouver l’écriture de Raymond E. Feist même si, comme je le disais plus haut, au début, j’avais totalement zappé qui était le bonhomme ! Son écriture dynamique et ses personnages humains sont vraiment une force pour la crédibilité de ses romans et je lirais avec plaisir la suite de cette histoire.

Un très bon début.

 

 

[les +] Un début vraiment bien.

[les -] Une suite très différente.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge Un mot, des titres #44 - Noir

Challenge Gourmand #6 - Gâteau

Repost 0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs