Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 05:00

 

 

 

 

 

Happy Ending
Victoria VAN TIEM

Harlequin - 2017
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

La vie, c'est pas une comédie romantique.
Shane Bennett. C'est le Hugh Grant de mon Journal de Bridget Jones personnel, le Richard Gere de mon Pretty Woman, le Patrick Swayze de mon Dirty Dancing. Bref, le garçon qui m'a brisé le coeur. Et qui choisit le jour où j'annonce mes fiançailles avec M. Parfait pour faire son grand retour dans ma vie. La seule chose à faire ? L'ignorer. Sauf qu'il tient mon avenir professionnel entre ses mains. Si je ne le convaincs pas de me confier le lancement de son nouveau restaurant, je perds mon job. Mais il ne signera qu'à une condition : que je rejoue avec lui les scènes cultes des dix comédies romantiques que nous aimions tant regarder ensemble à l'époque où je croyais encore à notre happy ending...

 

 

Un grand merci aux éditions Harlequin pour l'envoi de ce roman.

 

Ça, c'est la bonne surprise du mois. La lecture qui s'annonçait déjà vue et qui se révèle originale et très agréable ! Autant le résumé m'avait emballé que la couverture beaucoup moins : elle est vraiment loin d'être représentative de l'humour du livre ainsi que des étincelles qui y figurent !

Déjà, comme toute bonne héroïne chick-lit qui se respecte, Kenzi à une famille... particulière. On sent tout de suite que sa relation avec sa maman est quasi-volcanique, son père un peu trop silencieux et qu'elle est absolument entièrement jalouse de sa belle-soeur au job de rêve, à la plastique de mannequin et qui est la chouchoute de la famille. Les rencontres familiales sont vraiment le prétexte aux situations cocasses et plutôt rageante... franchement, je ne sais pas comment elle fait pour survivre aux événements familiaux.

Franchement, ce que j'ai préféré dans Happy endingc'est la pluralité des intrigues : une amoureuse avec Bradley-Shane, une familiale comme je l'évoquais et une davantage professionnelle. Et j'ai d'autant plus apprécié tout ça qu'au fur et à mesure que l'on avance dans le livre, on se rend compte que tout est assez lié.

J'ai apprécié la façon dont tout part en cacahuète dans un dérapage plutôt bien contrôlé : ça fait des étincelles dans tous les sens, mais tout est parfaitement sous le contrôle de Victoria Van Tiem. Du coup, c'est drôle, amusant, frais et on en redemande.

Happy ending est également l'occasion de renouer avec les films cultes du cinéma romantique et nous procure une liste de films à voir (si ce n'est pas déjà le cas). Personnellement, j'ai beaucoup apprécié redécouvrir différemment ces quelques scènes cinématographiques qui sont au coeur du défi qu'impose Shane à Kenzi. Franchement, ce livre ferait un très bon film ! D'autant plus que la fin a vraiment été à la hauteur de mes espérances. C'est pile ce qu'il me fallait.

 

Kenzi m'a beaucoup plu par sa dualité : il y a un grand fossé entre ce qu'elle voudrait être et celle qu'elle est vraiment. Du coup, c'est assez amusant de voir sa carapace voler en éclat avec le retour de Shane. J'ai beaucoup aimé son dynamisme et sa franchise.

Shane est également une bonne découverte : j'ai notamment apprécié son côté joueur et taquin qui le pousse à imposer ce défi à Kenzi.  Il est également très rassurant par son côté protecteur envers Kenzi.

Quant à Bradley et à la famille de Kenzi, je n'ai pas eu particulièrement d'atomes crochus avec eux. Ils sont plus froids, distants, "maîtrisés". Cela dit, la belle-soeur de Kenzi mérite vraiment d'être connue : mon avis sur elle n'a fait qu'évoluer positivement tout au long de ce roman.

 

C'était la première fois que je découvrais l'écriture de Victoria Van Tiem et je suis vraiment ravie de cette belle découverte. Comme je le disais en haut de ma chronique, je ne m'attendais pas du tout à passer un aussi bon moment avec ce roman qui s'est révélé aussi original que drôle !

Une belle découverte.

 

 

[les +] Original, déjà un peu culte, drôle.

[les -] Il lui manque ce petit quelque chose pour en faire un coup de coeur.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Lire Sous la Contrainte #32 - Pas de déterminant

Challenge Bookineurs en Couleurs #3.3 : Rouge

Challenge Gourmand #6 - Gâteau 

Repost 0
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 05:00

 

Il est temps de révéler la couleur pour cette deuxième session...
Vous avez été 24 à voter pour la couleur de votre choix : merci !

 

 

Vous pouvez dorénavant sortir les livres NOIRS de votre PAL ;)

 

Pour rappel des règles, il s'agit donc de lire des livres dont la couverture est a dominante noire et de nous donner votre avis ! Cette session dure deux mois et vous aurez ensuite une semaine pour voter pour la prochaine couleur.

 

Session #3.1

- Vote pour la couleur : du 17.04 au 30.04

- Lecture des romans : du 01.05 au 02.07

 

N'oubliez pas de partager vos chroniques ou avis ici ou sur un des topics dédiés (livraddictbabelio) pour que vos lectures soient comptabilisées !

 

Mes lectures noires [1] :

 

 

Vos lectures noires : 

ANGELEBB [1] : La prunelle de ses yeux - Ingrid DESJOURSJournal d'un vampire en pyjama - Matthias MALZIEU • 

CELESTINA [1] : Journal d'un vampire en pyjama - Matthias MALZIEULa mécanique du coeur - Matthias MALZIEUMiss Peregrine et les enfants particuliers - Ransom RIGGSHollow city - Ramson RIBBSLa bibliothèque des âmes - Ransom RIGGSLes derniers jours - Rabbit HAYES & Anna MacPARTLIN

CINNAMON [1] : Bad Chilli - Joe R. LANDALEL'armée fuieuse - Fred VARGASLe cimetière du diableDe soie et de sang - Qiu XIAOLONGLes carnassières - Catherine FRADIERHard revolution - George P. PELACANOLa vie aux aguets - William BOYDMétropolice - Didier DAENNICKXLa 25eheure - Virgil GHEORGHIU

ELENA88 [1] : 10 minutes à perdre - Jean-Christophe TIXIERAux animaux la guerre - Nicolas MATHIEU

FOXFIRE [1] : Alors Belka, tu n'aboies plus ? - Ideo FURIKAWAOne Punch man T3 - MURATAZorro et le trésor du Pérou

GAOULETTE [4] : Moi Peter Pan - Machael ROCHDisparue - Darcey BELLLoin de tout - J.A. REDMERSKIAdieu gloria - Megan ABBOTTDiabolic - J.S. KINCAIDDompteurs d'anges - Claire FAVANLes règles du jeu - James FREYCelle qui devait mourir - Laura LIPPMANSweet ache - K. BROMBERGNightfall - Jake HALPERNLa rencontre du dernier espoir - Kekkey YORKQuelques minutes après minuit - Patrick NESS

LADYSHANIA [1] : Cyanure - Camilla LÄCKBERG

MISSMOLKO1 [2] : La photo qui tue - Anthomy HOROWITZLe crime, histoire d'amour, Arni TorarinssonJournal d'un vampire en pyjama - Matthias MALZIEUL'oiseau de mauvais augure - Camilla LÄCKBERGRendez-vous d'amour dans un pays en guerre - Luis SEPULVIDAL'enfant allemand - Camilla LÄCKBERG

PARLONSLITTERATURE [1] : A sa place - Ann MORGAN

PIKA010 [1] : The elder scrolls V : Skyrim - Histoires et PersonnagesL'année du loup garou - Stephen KINGJe me vengerai - Pierre BELLMAREBlade runner - Philip K. DICKL'apprenti épouvanteur - Joseph DELANEYCarrie - Stephen KINGL'auto-stoppeur - Anthony HOROWITZ2061 : odyssée 3 - Arthur C. CLARKEThe one - Daniel SWEREN-BECKER

RIZ-DEUX-ZZZ [1] : Les yeux du dragon - Stephen KINGLe baiser du rasoir - Daniel POLANSKIJusqu'au bout - Alexandre OLIVALa faiseuse d'ange - Sandrine DESTOMBES

 

Repost 0
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 05:00

 

 

 

 

 

Never Forget, tome 1
Monica MURPHY

Harlequin - 2017
ebook - epub

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand Ethan s'est lancé à la recherche de Katie, la fille qu'il a sauvée des griffes de son kidnappeur, huit ans plus tôt, il voulait simplement s'assurer qu'elle allait bien, qu'elle avait repris le contrôle de sa vie, qu'elle était heureuse, peut-être. Enfin, ça, c'est l'excuse qu'il s'est donnée, car, à la seconde où il a posé les yeux sur elle, il a su qu'il voulait plus. Beaucoup plus. Alors, il a fait tout ce qu'il s'était toujours interdit : il est entré dans sa vie, sous son nouveau nom, sa nouvelle identité. Et, chaque jour qui passe, il s'enfonce un peu plus dans le mensonge. Mais comment faire autrement, alors qu'il est le fils du monstre qui a changé sa vie à jamais ?

 

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Harlequin pour l'envoi de ce roman.

 

En ouvrant ce roman, j'étais loin de m'attendre à ça comme histoire. Je m'attendais à une romance classique, young adult, mignonne et un peu sexy... Autant dire que je me suis plantée sur toute la ligne tellement cette histoire est différente de ce qu'on peut lire habituellement.

Tout d'abord, j'ai trouvé plutôt sympa' le petit mot de l'auteure en première page qui nous averti sur le contenu de l'histoire qui va suivre. Quand, comme moi, on ne lit pas les résumés (ou plutôt, on les oublie) ça permet d'établir les règles et d'éviter quelques déconvenues. Surtout quand des thèmes aussi difficiles sont abordés.

J'ai trouvé l'histoire de Never Forget assez fascinante. Tant par son horreur que par la vie actuelle de Katie qui reste entièrement à reconstruire dix ans plus tard. On ne peut pas se mettre à sa place, comprendre ce qu'il se passe dans sa tête... On peut seulement essayer de comprendre pourquoi elle réagit comme ça et lui apporter notre plus fervent soutien mental.

Dans les faits et les sentiments, j'ai trouvé ce roman extrêmement réaliste. Je ne doute pas à un seul instant que cette histoire, aussi horrible soit elle, aurait pu être réelle. Par contre, au niveau de la romance et de son déroulement, je suis davantage dubitative : certains événements sont un peu trop parfaits pour moi.

La fin se termine carrément au mauvais moment : grrr ! J'aurais bien lu la suite immédiatement si je l'avais eu à portée de main !

 

Katie est vraiment une jeune femme sympathique qui nous donne tout de suite envie de la protéger. Elle est pleine de douceur mais aussi de doutes... On sent qu'elle a envie de se battre et qu'elle est prête à le faire mais que ça reste encore difficile pour le moment. Du coup, cela a vraiment été un plaisir de la voir grandir et s'épanouir à travers ces différents chapitres.

Ethan m'a laissée davantage de marbre. Autant l'adolescent m'a beaucoup plus, autant l'adulte m'a agacée par sa pseudo-perfection mais, surtout, par sa façon d'en demander toujours plus à Katie. Je l'ai trouvé un peu trop assoiffé pour ne pas être respectueux et, dans une moindre mesure, ne pas devenir inquiétant (si les comportements peuvent être génétiques, ça pourrait devenir flippant).

J'ai également apprécié la famille de Katie très présente et rassurante et également sa petite voisine, qui a tout d'une fouine mais qui se révèle plutôt sympathique.

 

Avec Never Forget, j'ai découvert l'univers de Monica Murphy et j'en suis ravie ! J'ai aimé l'importance qu'elle accorde aux sentiments de ses personnages sans pour autant trop s'épancher dessus. J'ai également apprécié le récit à plusieurs voix, tant dans le présent que dans le passé, qui nous permettent d'avoir un regard circulaire sur l'histoire et de nous faire notre propre opinion.

Je lirai la suite avec plaisir !

 

 

[les +] Crédible, émouvant, réaliste.

[les -] Un Ethan un peu flippant.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Challenge Lire Sous la Contrainte #32 - Pas de déterminant

Challenge Bookineurs en Couleurs #3.3 : Rouge

Challenge Gourmand #6 - Gâteau 

Repost 0
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 05:00

 

La session ROUGE est enfin terminée !

Elle a réuni pas moins de 23 lecteurs et 51 livres :)

 

 

Bravo à Chaaa (9 lectures), Gaoulette (8 lectures), Cinnamon (7 lectures) et à Pika010 (7 lectures) !

 

 

***

Ce challenge se déroule en deux temps :

* Durant 15 jours, vous pourrez voter pour la couleur de votre choix

* Ensuite, vous aurez 2 mois pour lire autant de livres que vous souhaitez dont la couverture est dans la couleur dominante désignée par le vote.

 

Session #3.4

- Vote pour la couleur : du 17.04 au 30.04

- Lecture des romans : du 01.05 au 02.07

 

Alors, tentés ?

Repost 0
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 05:00

 

 

 

 

Oraison pour une île
Lynda GUILLEMAUD

Editions Librinova - 2015

ebook - epub

 

 

 

 

 

 

Une femme, un homme. Une île. Pas déserte, mais presque. Pas paradisiaque, mais quelque part entre ciel et mer. Bréhat la secrète ne se révèle qu'à ceux qui veulent bien la regarder avec leurs yeux d'amants. Caroline y échoue avec son mal-être dans la maison d'hôte de Cordélia. Or, à Bréhat, il n'y a rien, ou presque. Rien que des rochers, des fleurs, une atmosphère atemporelle. Des couchers de soleil, des balades labyrinthiques, des croix de granit perdues au détour des sentiers changeants. Et la mer, omniprésente. il y a aussi Joshua, un jeune gomme énigmatique et mystérieux, à la personnalité ambivalente. Dans ce lieu hors du temps où l'on n'a rien de mieux à faire que de profiter de ce qui existe, Caroline et Joshua vont-ils trouver ce qu'ils cherchent ?

 

 

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Livrinova pour l'envoi de ce roman. 

 

Franchement, je ne m'attendais pas du tout à ça en commençant ce roman : j'ai vraiment été surprise et conquise par la chute de l'histoire que je n'ai absolument pas vue venir ! Après, en y réfléchissant posément, ce n'est pas étonnant : c'est vraiment logique et un tas de petits indices avaient été disséminés tout au long du texte.

J'ai également beaucoup apprécié l'ambiance de l'histoire, très forte notamment en sentiments. Les différents personnages sont réellement à fleur de peau et nous communiquent parfaitement leur état, dans les moments positifs mais également dans ceux qui sont plus tristes. Du coup, l'histoire devient rapidement mélancolique du fait de l'état de Caroline à son arrivée à Bréhat. Il est vrai aussi que cette petite île joue vraiment un grand rôle dans l'ambiance de ce livre : c'est vraiment comme si on y était et que l'on sentait l'air marin sur notre visage. Cela en deviendrait presque troublant !

Le ton est plutôt doux et mélancolique, assez lancinant aussi du coup. Oraison pour une île fait partie de ces livres où il ne se passe pas grand et où tout se joue sur les sentiments que les personnages partagent avec nous. Du coup, il faut savoir y faire fasse parce que c'est le genre d'histoire qui peut mettre mal à l'aise ou nous plonger dans des sentiments forts parfois négatifs.

 

Personnellement, je n'ai pas eu vraiment d'attachement envers les personnages. Le poids du mal-être de Caroline est difficile à supporter. Quand c'est quelqu'un que l'on connait déjà et que l'on apprécie, on peut faire des efforts pour tenter de passer au-dessus, mais avec un personnage -  nouveau en plus - c'est beaucoup plus compliqué. Cependant, j'ai apprécié la façon dont elle arrive à remonter la pente grâce à Cordélia, Bréhat et Joshua.

Quant à ce dernier, il est vraiment intriguant. On sent tout de suite qu'il a quelque chose de différent, de presque mystique. Du coup, j'ai été assez étonnée que Caroline lui fasse confiance aussi vite : il a beau être adorable, il a quelque chose d'assez instable. Cependant, une fois que son secret est révélé, tout devient clair et c'est beaucoup plus facile de lui faire confiance.

Je crois que Cordélia est ma préférée dans cette histoire : j'ai apprécié son aide discrète, sa chaleur, ses bons conseils et les livres qu'elle laisse traîner un peu partout chez elle !

 

C'était la première fois que je découvrais l'univers de Lynda Guillemaud et je suis très heureuse de l'avoir fait. Je pense que j'aurais du mal à enchaîner plusieurs de ses histoires si elles ressemblent à celle-ci tant les sentiments décrits ont un poids difficile à porter. Cependant, je serai très curieuse de découvrir ses autres textes : j'ai vraiment apprécié l'ambiance forte de ce livre qu'elle a su nous imposer ainsi que son calme et ses bons sentiments.

Une belle découverte.

 

 

[les +] Une ambiance forte, des sentiments bien présents, une narration douce et calme.

[les -] Une réelle détresse dans les sentiments qu'il faut être capable de supporter.

 

 

Lu dans le cadre de :

Repost 0
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 05:00

 

 

 

 

 

Plus jamais sans elle
Mikaël OLLIVIER

France Loisirs - 2013

272 pages

 

 

 

 

 

 

 

Le jour de ses dix-huit ans, Alan n'a qu'un souhait, rencontrer celle qu'il n'a jamais vue, dont il ne sait rien, pas même le nom : sa mère. Un voeu qui va faire basculer sa vie.

Car pour rejoindre Ellen, cette femme armée, rebelle et solitaire, mais surtout pour la sauver et rester à ses côtés, il va lui falloir devenir un autre.

Lui qui n'a jamais voyagé va parcourir l'Europe de Londres jusqu'à Sofia, en passant par Prague et le Grand Nord. Lui qui a toujours obéi va transgresser les lois et affronter police et truands. Lui que son père a toujours protégé va apprendre à n'avoir peur de rien... Sauf de perdre celle qu'il a  eu tant de mal à retrouver.

 

 

Mikaël Ollivier est l'un de mes auteurs doudous, de ceux dont je garde les livres pour une occasion spéciale. Plus jamais sans elle était le dernier de l'auteur qui traînait dans ma PAL, autant dire que je le couvais jusqu'à la session rouge du Challenge Bookineurs en Couleurs. Après tout, il n'allait pas rester là indéfiniment !

 

Franchement, je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'histoire. Bon, encore une fois, si j'avais lu le résumé j'aurais su. Cela dit, la surprise a été très bonne ! J'aime beaucoup ce genre de roman ou l'aventure se mêle à une intrigue plus policière. J'ai aimé le prétexte à cette histoire et le mystère qui perdure presque tout au long de ce livre : qui est donc sa mère ? Comment son père l'a rencontrée ? 

J'ai trouvé intéressant la façon dont les événements s'enchaînent, à bon rythme. On a du mal à comprendre ce qu'il se passe, tout comme les personnages. L'émotion est là, la tension aussi. J'ai réellement pris plaisir à essayer de démêler le vrai du faux et tenter de comprendre comment ils ont pu en arriver là.

J'ai également apprécié la conclusion et ce que l'on apprend sur la famille d'Alan : tout est d'une logique troublante. Ce n'est pas forcément facile à comprendre, parce que l'on a pas la même vie qu'eux, mais leurs choix sont compréhensibles et crédibles. 

La fin pourrait être triste, mais finalement c'est surtout l'espoir que je retiens et ce, sous plein de forme différente. L'espoir d'être réuni, celui que les gens que l'on aime aillent bien, que la vie continue. 

 

Alan est un jeune homme très attachant : il a ce côté un peu trop lisse du gamin parfait, mais, sous le feu de l'action, on en vient un peu à l'oublier pour n'en voir que son courage et son envie de se battre. Le moment de la plage m'a beaucoup touchée, parce qu'au fond, on sent vraiment que c'est quelqu'un de bien avec des valeurs fortes et qu'il en va de même pour son père qui ferait vraiment tout pour qu'il aille bien. J'aime beaucoup la force tranquille que dégage ce dernier.

Ellen est quelqu'un de très surprenant : en partant à sa rencontre, on se pose vraiment des tas de question pour essayer de déterminer qui elle est vraiment et ce qu'il en est de la réalité voire même de la vérité. Elle est assez surprenante mais le regard de mère qu'elle pose sur Alan réchauffe incroyablement bien les coeurs.

 

J'ai vraiment pris plaisir à découvrir ce livre de Mikaël Ollivier mais je suis maintenant bien embêtée : j'ai très envie de lire un de ses petits derniers mais je n'en ai plus dans ma PAL ! ;)

J'apprécie vraiment son écriture sans complexe, imagée et qui parle aussi bien aux adolescents qu'aux parents. C'est le genre d'histoire un peu difficile qui sont abordées tranquillement et avec simplicité ce qui nous permet également de se poser pour réfléchir calmement à toutes ces questions...

Un bon moment !

 

 

[les +] Une histoire riche en rebondissement, un sujet qui amène à réflexion.

[les -] Un ton un peu plus adulte ne m'aurait pas déplu.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Gourmand #6 - Gâteau 

Challenge Bookineurs en Couleurs #3.3 : Rouge

 

 

[l’avis de la petite sœur]

Du même auteur :

 Celui qui n'aimait pas lire  Hier encore mon père était mort

Repost 0
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 05:00

 

 

 

 

 

60 gags de Boule et Bill
Boule et Bill, tome 3

ROBA

Editions Dupuis - 2017
48 pages

 

 

 

 

 

 

Je ne les ai pas compté, mais a priori, 60 nouveaux gags de nos deux chenapans. Des petits riens de la vie qui tourne ici souvent à la grosse bêtise, à la catastrophe ou a l'éclair de génie incongru. Ce n'est que le troisième tome, nous continuons donc de découvrir les divers intervenants, Boule le garçon imaginatif et pas toujours très obéissant, son chien Bill, imaginatif et encore moins obéissant, le papa, qui subit les affres de sa progéniture et la maman, qui essaie de consoler tout ce petit monde.

 

 

Encore une BD que je connais parfaitement par coeur tellement je l'ai lue et relue depuis qui je suis toute petite. Qu'on soit petit ou grand, elle a tout pour nous plaire : des histoires courtes, des bêtises indémodables et surtout, beaucoup d'humour ! 

C'est le genre de BD doudou que l'on relis de temps en temps, quand ça ne va pas très fort ou que l'on a cinq minutes devant soi sans savoir trop quoi faire... Boule et Bill, c'est un peu la solution de facilité, mais ça marche à tous les coups !

Ces histoires ont étonnamment bien vieilli au vu de leur âge : presque 50 ans tout de même ! Mais elles vont tellement à l'essentiel, en se basant sur les choses simples de la vie que l'on se reconnait un peu tous dans Boule et même un peu Bill ;)

Il en va de même pour les dessins : bon, évidemment, ils sont assez différents de ceux des BD d'aujourd'hui, mais ils ont tout de même ce petit quelque chose d'intemporel qui les rends faciles à regarder !

A découvrir si ce n'est pas encore fait !
 

[les +] Des histoires d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

[les -] ...

Lu dans le cadre de :

Challenge Bookineurs en Couleurs #3.3 : Rouge

 

 

Du même auteur :

 Boule et Bill  tome 6 : 60 gags de Boule et Bill

Repost 0
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 05:00

 

 

 

 

Le cas Lagaffe
Gaston, tome 9

André FRANQUIN

Editions Dupuis - 1971
54 pages

 

 

 

 

 

 

Présente-t-on Gaston Lagaffe ? Ce personnage rêveur et inventif, aux trouvailles aussi inattendues que catastrophiques, est l'un des plus fameux de toute la bande dessinée. Qu'il se mêle d'améliorer la vie de bureau, de s'occuper d'un chat ou d'une mouette, d'inventer des instruments de musique ou de perfectionner sa voiture, Gaston déclenche immanquablement explosions, incendies et désastres, pour la plus grande joie des lecteurs écroulés de rire.

 

 

Gaston, c'est un peu le personnage doudou avec lequel on se réfugie quand ça va moyen et que l'on a besoin d'une bonne tranche de rire, c'est aussi celui avec qui l'on dépense les cinq minutes que l'on a à perdre... Et Dieu seul sait tout le temps que j'ai pu perdre avec Gaston depuis que je suis toute petite !

Le cas Gaston est sans doute l'un des tomes que je préfère : en lui, est rassemblée toute l'étendue des bêtises qu'il peut inventer. On y retrouve toute sa ménagerie ainsi que leurs bêtises, les contrats de De Mesmaecker, quelques déguisements, la fameuse voiture accompagné de Longtarin l'inspecteur.

Ça ne vole pas très haut (surtout les mouettes !) mais c'est d'une efficacité redoutable : la simplicité a du bon et ce livre en est la preuve ! C'est le genre d'humour qui parle à tous le monde, quelque soit son âge : petit ou grand, on rit !

L'autre point que j'aime beaucoup avec Gaston, c'est qu'il ne se démode pas bien qu'il ne soit plus tout jeune. Les thématiques abordées restent, bizarrement, d'actualité comme sa voiture polluante ou encore les machines qu'il invente...

Les dessins sont simples et ont ce petit côté désuet d'une époque révolue. Pour une fois, ça ne me dérange pas mais il faut dire aussi que cette BD fait partie des souvenirs d'enfance et que, forcément, je suis beaucoup plus tolérante dans ces cas-là... Une chose est sûre : je n'ai pas fini de relire encore et encore cette histoire ! ;)

Une BD qui ne vieillit pas !

 

 

[les +] De l'humour, des personnages attachants.

[les -] Des dessins un peu datés. 

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Bookineurs en Couleurs #3.3 : Rouge

 

 

Du même auteur :

 Le Marsupilami  tome 3 : Mars le noir

Repost 0
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 05:00

 

 

 

Spirou à Moscou
Spirou et Fantasio, tome 42

Philippe TOME
JANRY

Editions Dupuis - 1990
48 pages 

 

 

 

 

 

 

Piégés par le KGB, nos intrépides amis se voient obligés de combattre un adversaire de longue date. 

 

Autant, plus jeune, j'aimais beaucoup les aventures du Petit Spirou autant celles de l'adulte de m'avaient absolument jamais tentée. Ce qui est sans doute dû aux dessins que je ne trouve pas très jolis : c'est trop précis et pointu pour moi. Du coup, c'est vraiment pour la session rouge du Challenge Bookineurs en Couleurs que je me suis lancée dans cette BD en espérant que j'accroche enfin a cet univers des plus connus...

 

Et j'ai plutôt bien aimé, assez pour passer un bon moment mais pas assez pour me souvenir de l'histoire plusieurs semaines après (j'ai dû relire un peu en diagonale pour pouvoir écrire ma chronique).

J'ai beaucoup aimé l'humour de la bande dessinée que l'on retrouve à travers les jeux de mots, les situations mais surtout les dessins. Il y a des tas de détails auxquels il faut faire attention pour être sûr de passer un bon moment : en fait, j'ai été beaucoup plu sensible à ceux-ci qu'à l'histoire en elle-même.

Celle-ci est effectivement sympa mais vu que je n'avais pas lu les 41 tomes précédents, je pense qu'il me manquait deux ou trois références pour vraiment tout comprendre de cette histoire. Cependant les événements sont logiques - mais pas toujours très crédibles - et m'ont permis de passer un bon moment. Ça fonctionne et tant mieux !

 

Mais, comme je le disais plus haut, les dessins restent un peu ma bête noire dans cette BD : j'ai vraiment du mal avec ce genre d'illustration qui sont "d'une autre époque" dans ma tête... C'est un argument débile mais il est vraiment que je préfère les dessins plus "ronds" et "unis".

Cependant la narration est très agréable et m'a permis de passer un bon moment.

Un classique plutôt sympa'.

 

 

[les +] Beaucoup d'humour, une histoire sympa.

[les -] Des dessins trop "carrés".

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Gourmand #6 - Gâteau 

Challenge Bookineurs en Couleurs #3.3 : Rouge

 

 

De JANRY :

 Le petit spirou  tome 5 : "Merci" qui ?

De TOME :

 Le petit spirou  tome 5 : "Merci" qui ?

Repost 0
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 05:00

 

 

 

 

 

Sur invitation
Campus, tome 2

Kate BRIAN
 

France Loisirs - 2011

336 pages

 

 

 

 

 

 

 

L'avenir de Reed Brennan s'annonce aussi brillant que les deux carats de diamants aux oreilles de ses nouvelles colocataires. Admise à Easton, elle a accompli l'impossible: intégrer le cercle "très fermé" des Billings.

Son nouveau statut suscite le respect et l'envie, et Reed va vite en faire les frais... Lors d'une soirée, quelqu'un prend des photos compromettantes d'elle et les utilise pour la faire chanter. Reed se trouve face à un choix cruel : dénoncer les agissements des Billings ou quitter l'Académie d'Easton.

Depuis la fugue de Thomas, Reed est désemparée. Une mystérieuse "fête de l'Héritage" se prépare à New York, avec des invités triés sur le volet. La rumeur dit que Thomas y fera une apparition. Reed n'est pas conviée, mais elle est prête à tout pour retrouver son amoureux...

 

 

J'avais eu l'occasion de lire le premier tome de cette saga il y a... hum... très longtemps. Et je n'avais pas vraiment été emballée par cette histoire se déroulant dans un monde assez pompeux. Mais bon, avec la session rouge du Challenge Bookineurs en Couleurs c'était l'occasion de sortir ce deuxième tome de ma PAL et la découverte a été plutôt bonne...

Je me suis assez facilement prêtée au jeu des magouilles que l'on retrouve dans Easton et notamment au chantage dont Reed fait les frais. Il y a beaucoup de mystère chez les filles Billings et j'étais plutôt curieuse de les découvrir avec la jeune fille. De même, j'ai apprécié les petits bouts de l'enquête policière que l'on perçoit à travers la disparition de Thomas mais j'aurai aimé en avoir plus : j'ai trouvé que, globalement, l'histoire restait plutôt creuse.

Et, effectivement, je suis restée assez insensible face au déploiement de richesse que l'on trouve à Easton. Personnellement, je trouve ça assez vulgaire de parler autant d'argent, surtout que les personnages sonnent globalement assez creux.

Toutefois, les révélations finales sont plutôt sympa' et donnent envie d'en connaître la suite : j'ai d'ailleurs beaucoup aimé le fait que les apparences ne sont pas exactement ce qu'elles ont l'air d'être.

 

Reed est une adolescente qui attire plutôt la sympathie : j'aime assez sa façon de penser et son intelligence ce qui ne l'empêche malgré tout pas de tomber dans des pièges et de faire des bêtises. Mais bon, elle en a l'âge et il faut les faire pour grandir.

J'apprécie également le personnage de Constance, que l'on voit peu mais qui est plutôt attachante même si certains côtés que j'ai découvert d'elle dans ce tome m'ont assez déplu.

Par contre, je n'ai vraiment pas d'atomes crochus avec les autres personnages du livre qui ne font clairement pas partie de mon monde et qui sonnent assez creux pour moi. J'ai l'impression que l'auteure ne voit que leur argent en eux.

 

Kate Brian a une écriture plutôt douce et tranquille, c'est facile à lire et ça coule tout seul. J'ai également aimé le ton qui parlera a un adolescent sans pour autant l'infantiliser. Par contre, j'aurai apprécié que son histoire soit davantage crédible ou, du moins, pour ma réalité... ;)

Une lecture sympathique.

 

 

[les +] Des événements qui donnent envie d'en savoir plus.

[les -] Beaucoup de personnages creux.

 

 

Lu dans le cadre de :

Challenge Bookineurs en Couleurs #3.3 : Rouge

 

 

Du même auteur :

 Campus  tome 1 : Bienvenue à Easton

Repost 0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs