Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 06:00

http://s.excessif.com/mmdia/i/94/1/glee-saison-2-serie-creee-par-ryan-murphy-brad-falchuk-ian-brennan-10380941ptori.jpg?v=1

Les « New Directions » reprennent le chemin de l’école. Malgré leur défaite de l’année dernière aux qualifications régionales du concours des chorales, les chanteurs du lycée McKinley comptent bien gagner cette année. Mais ils rencontreront encore beaucoup d’obstacles, aussi bien musicaux que sentimentaux.

 

 

 

 

Ça fait un moment déjà que j'aurais du faire cet article, depuis la fin de la diffusion de la deuxième saison sur M6 en fait soit... au moins deux mois ! Du coup, j'ai forcément oublié pas mal de détails, mais bon, tant pis : j'ai aimé cette deuxième saison est c'est tout ce que je souhaite en retenir.

 

Bizarrement, les personnages de Glee ne me plaisent pas vraiment, même pas du tout dans leur grande majorité, la plupart me donnant vraiment envie de leur donner pas mal de baffes et pourtant je ne me lasse pas de regarder leur déboires.

Mes deux chouchous sont Kurt et Artie : je trouve, qu'au fond, ce sont les deux personnages les plus normaux de la série. Bon, Kurt c'est totalement le cliché même de l'homosexuel efféminé qui s'assume mais c'est ce qui le rend d'autant plus touchant. Et puis, Artie, en soit à part le fait qu'il soit en fauteuil roulant, il est vraiment comme pas mal d'ado', pas très bien dans leur peau, un peu ringard, et que les filles font tourner en bourrique...

Et puis il y a Jean, la petite soeur de Sue, c'est ma chouchoute parmis mes chouchous (j'ai vraiment pleuré comme une madeleine lorsqu'on apprend qu'elle est morte, sans compter à son enterrement) : elle me touche énormément.

 

D'un autre côté, ce n'est pas du tout le manque de crédibilité qui me déplait, au contraire ! Glee, ça part dans tous les sens, ça n'a parfois ni queue ni tête, mais ça me fait toujours rire. J'aime cet esprit de compétition et leur volonté de faire de leur mieux, ainsi que celle de Sue de leur mettre sans cesse des bâtons dans les roues.


Sans oublier que j'aime beaucoup la façon dont on redécouvre certaine chanson : je n'aime pas tous les morceaux qu'ils nous proposent, mais j'aime beaucoup la modernité et l'esprit qui leur sont apportés.

Je ne peux que vous encouragez à regarder (au moins !) un épisode de Glee !

 

 

 


  N'hésitez pas à me prévenir si le lien est mort...
Repost 0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 06:15

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv38933857.jpgLena vit dans un monde où le gouvernement impose aux jeunes de 18 ans une opération pour les immuniser contre l’amour. A la veille de son opération, Lena découvre ce sentiment interdit avec Alex et ensemble ils décident de s’enfuir. Mais seule Lena y parvient. Après s’être échappée de Portland dans le Maine, Lena rejoint une communauté d’Invalides - les résistants au système - réfugiée dans la Nature. Là-bas, elle se transforme en guerrière de la résistance. Un futur sans Alex semble d’abord inimaginable, mais Lena va de l’avant. Elle combat pour lui et pour un monde où l’amour ne serait plus considéré comme une maladie. Entraînée dans un mélange explosif de révolution et de contre-insurrection, Lena doit lutter pour survivre et croire encore que l’amour est possible, et plus encore : souhaitable...

 

 

Ce second tome de Delirium m'a beaucoup plu, bien plus que le premier. Je n'ai toujours pas de réponses aux questions que je me posais dans le premier tome sur le protocole, mais j'ai beaucoup aimé découvrir la face caché de ce monde - ou plutôt les deux - que l'on découvre dans Pandenium.

 

J'ai beaucoup aimé retrouvé Lena même si je ne me souvenais plus trop de ce qu'il se passait dans le tome précédent, du coup, j'ai eu un peu de mal au début du livre : il me manquait quelques informations et du coup, j'ai eu un peu de mal à me remémorer tous les éléments du tome précédent qui ont une importance capitale pour le second.

Bref, j'ai beaucoup aimé redécouvrir Lena : elle n'est plus vraiment la même que celle que l'on a découverte dans Delirium. Elle a grandit, elle est plus mature et prend en considération bien plus de chose que précédement.

J'ai beaucoup aimé rencontrer les nouveaux personnages notament Raven et ses amis : ils ont vraiment un truc en plus, d'autant plus qu'ils sont loin d'avoir les mêmes préocupations que nous... Je me suis sentie à des années lumières de ce qu'ils vivent, mais pourtant je me suis sentie très proche d'eux.

Et puis, il y a Julian qui est vraiment la bonne surprise du livre même si il est assez prévisible. Cela dit, son histoire m'a beaucoup touchée.

 

J'ai beaucoup aimé me replonger dans l'univers de Lauren Oliver, même si, comme pour le premier tome, l'histoire reste assez prévisible, du moins entre les grandes lignes. Cela dit, ça m'a moins dérangée que pour le premier tome : l'histoire est moins conventionnelle dans ce tome par rapport aux autres dystopies.

Pandenium est vraiment une très très chouette lecture !

 

 

 

[l'avis de la petite soeur]

Les autres participants de la LC :

[Nelly17] [Tousles livres] [Mia] [reveline] [LesYeuxPlusGrosQueLeTemps] [Nane42] [Styx2005] [Arcaalea] [Elenah] [Felina] [Simi]

Du même auteur :

Delirium tome 1

Le dernier jour de ma vie

Repost 0
Published by Luna - dans Nights & LC
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 06:15

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv34721812.jpg

Oldsmill, le maître de la ville, est un tigre blanc.
Karup, le chef de la police, un ours blanc.
Huk, l’âme damnée de Karup, un renard blanc.

Avec les autres animaux à pelage immaculé, ils forment la société WASP (W pour White, AS pour Anglo-Saxon, P pour Protestant).
Tous les autres habitants, de la pie noire au renard brun-roux en passant par le chat tacheté et la biche châtain,ne sont que racaille. Et si la police n’est pas capable de maintenir l’ordre des blancs, les gros bras d’Arctic-Nation, le parti raciste, cagoulés et vêtus de robes blanches, s’en chargent sans états d’âme. Ils ont les cordes et les croix enflammées qu’il faut.
Dans cette ambiance pas câline, câline, Blacksad, le chat détective privé, enquête sur la disparition d’une enfant de couleur. La mère de Kyle, Dinah, travaillait comme femme de ménage chez le même Karup et, selon quelques bonnes âmes, serait au mieux avec le fils Oldsmill.
Un vrai nœud de vipères dans lequel Blacksad plonge les pattes et joue au justicier prompt à griffer si nécessaire… Son seul appui est Weekly, le reporter d’un magazine à scandale, un fouille-merde qui sera utile à John. Et ça vaut mieux. Coups bas et coups tordus vont pleuvoir comme à Gravelotte...

 

 

J'avais beaucoup aimé le premier tome de Blacksad lorsque je l'avais découvert l'année dernière : le fait que les personnages soient des animaux m'avait beaucoup inquiété (je déteste les animaux --') mais finalement j'avais beaucoup aimé ces physiques qui donnaient une saveur encore plus particulière à l'ambiance de cette BD par comme les autres.

Je dois dire que je ressors tout aussi ravie de la lecture du second tome :)

 

J'ai beaucoup apprécié retrouvé cette ambiance si sombre. D'autant plus que l'intrigue de ce tome m'a plus plu que celle du premier : je l'ai vraiment trouvé plus complète et complexe. D'un autre côté, le sujet des affrontements raciaux m'a toujours énormément touchée, mais le fait de le voir transposé à une petite ville anglo-saxone change : c'était bien la première fois que je voyais ça dans une bande-dessinée. Pour une fois que ça ne se passe pas aux Etats-Unis !

 

De la même façon, j'ai beaucoup aimé retrouvé Blacksad : ce chat à vraiment un sale caractère (d'un autre côté, c'est un truc de chat, non ?). Même si il n'est pas franchement sympathique, j'apprécie de plus en plus sa compagnie et son indépendance.

D'autant plus que sa rencontre avec Weekly m'a beaucoup amusé : on ne pouvait pas trouver plus différents que ces deux-là, mais au final leur duo marche bien. J'espère bien revoir Wleekly dans les tomes suivants !

 

Pour conclure je dirais que les dessins m'ont tout autant plus que dans le premier tome. Je suis loin d'être une pro' des BD et des dessins, mais je reste vraiment admirative du travail du dessinateur. Les personnages ont énormément de caractère dans leur physique et il reproduit à merveille les mouvements, sans compter que les couleurs choisies, un peu ternes, sont en parfaitement adéquation avec l'ambiance de l'histoire.

Bref, si vous voulez lire un polar différent, Blacksad est fait pour vous !

 

 

 

Des mêmes auteurs :

Blacksad tome 1 : Quelque part entre les ombres tome 3 : Ame rouge tome 4 : L'enfer, le silence

Repost 0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 06:15

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv9854133.jpgDe nouveaux problèmes surviennent dans le quartier de Yopougon, Côte d'Ivoire. Les Sissoko refusent de croire que leur fils est le père du bébé d'Adjoua. Bintou, amoureuse d'un Parisien, oublie ses amies. Les Ivoiriens délaissent la bière et la société du père d'Aya s'en ressent. Mais aussi le concours de Miss Yopougon se prépare.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai vraiment beaucoup aimé me replonger dans l'univers d'Aya de Yopougon. J'aime vraiment cette ambiance si particulière qu'on y découvre : c'est calme, paisible et pourtant il se passe des tas de choses.

 

Aya n'est toujours pas au coeur de l'histoire, mais on la voit de plus en plus en tournant les pages. Cela dit, j'ai eu l'impression de voir plus souvent Bintou et Adjoua mais c'est sans doute parce que leurs histoires personnelles sont plus "palpitantes".+

En tout cas, j'ai beaucoup aimé en apprendre un peu plus sur elle : c'est vraiment une chic fille ! Même si je n'apprécie pas toujours la façon dont elle parle à Hervé (mais bon, peut-être que face à lui, je manquerais aussi de patiente) mais en tout cas j'aime beaucoup la façon dont elle l'aide.

 

J'ai trouvé ce tome un peu meilleur et plus palpitant que le premier : les histoires qu'on y découvre ne sont pas franchement communes (enfin, je l'espère) mais elles restent très réalistes et agréables à découvrir.

Sans oublier que les dessins, tout comme les dialogues, me semble très conforme à ce qu'est réellemnt la Côté d'Invoire : un mélange entre tradition et modernité.

Je ne peux que vous encouragez à vous lancez dans l'univers d'Aya de Yopougon !

 

 

Des mêmes auteurs :

Aya de Yopougon tome 1 tome 3 tome 4 tome 5

Repost 0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 06:00

http://b0.img.v4.skyrock.net/b03/pr1cesrockcherry/pics/3094620291_1_3_E0hzc7BX.jpg

 

Ceux qui me suivent sous facebook en ont pas mal entendu parler ces derniers temps : voici le fameux marque-page que j'ai fait et offert à ma maman pour la fête des mères.

Pour le soucis du détail (et parce que c'est plus sympa'), j'ai utilisé les couleurs des couvertures des livres qu'on lui a offert également avec la petite soeur (celle-ci et celle-là).

Bref, je suis assez contente de moi !

 

Le support vient de Créa Couleur et les perles de La cabane aux perles.

Repost 0
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 06:15

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv51190707.jpgA Manhattan ou à Rio, en Balenciaga ou en Prada. Theodora Van Alen défile maintenant pour les couturiers les plus hype et fréquente en secret Jack Force. Hélas, la suspicion enfle dans le petit monde des vampires. Qui sait réellement d'où vient la jeune fille ? Tous les regards se tournent vers elle, et pas seulement ceux des photographes. Lorsque les sang-bleu sont invités à un dîner de gala au Brésil, Theodora croit échapper aux rumeurs. Mais quelqu'un l'attend à Rio et le danger est plus grand qu'une chute en Stiletto.

 

 

 

 

 

 

 

Ce n'était pas la première fois que je lisais ce premier tome même si j'étais loin de me souvenir ce qu'il s'y passait. C'est une lecture agréable même si pour un troisième tome, je trouve qu'elle manque un peu de profondeur. D'un autre côté, ce n'est pas franchement dérangeant non plus : Theodora et ses compagnons évoluent dans un univers tellement superficiel que l'on reste dans le thème.

 

J'aime beaucoup la diversité et la complexité de certaines relations. Certaines sont assez vues et revues, mais le contexte de New York gouverné par des vampires donne une dimension différente et agréable : je pense notamment au carré amoureux Mimi-Jack-Theodora-Oliver.

 

Les révélations sur les sang-d'argent m'ont également beaucoup plu : au final, après la lecture des deux premiers tomes, on ne sait pas grand chose sur cette catégorie bien particulière de vampire, mais dans ce tome des Vampires de Manhattan, tout ce qu'on a pu apprendre sur eux devient réellement concret.

Avec  ce qu'il se passe dans ce troisième tome, je ne saurais pas du tout prédire ce qu'il se passe dans le suivant (que je ne me rappelle plus du tout avoir lu ou non...) : je pense que je vais avoir de belles surprises !

 

Pour conclure, je dirais que je craque totalement face à cette ambiance à la Gossip girl et à son côté paillette & champagne : j'aime beaucoup ce côté plus girly et moins dans l'action qui fait toute la différence pour cette histoire de vampire.

Les vampires de Manhattan est une chouette série jeunesse !

 

 

 

[l'avis de la petite soeur]

Les autres participants de cette lecture commune :

[Mia] [CLN] [Reveline]

Du même auteur :

Les Vampires de Manhattan tome 1 : Les vampires de Manhattan tome 2 : Les sang-bleu

Repost 0
Published by Luna - dans Nights & LC
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 06:00
http://1.bp.blogspot.com/-rInnDl5s5uA/TncXY8M0RoI/AAAAAAAAANc/ptl1zRxCqhY/s200/TopTenTuesday.jpg
Rendez-vous initialement créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.
Chaque semaine, un nouveau thème est proposé pour la liste du top 10.


 

Les 10 livres que vous ne lirez jamais

 

Encore un top qui ne s'adresse pas franchement à moi : j'ai beau être encore plus têtue qu'une mule, en matière de livre, il n'est pas difficile de me convaincre de changer d'avis ! D'autant plus que je suis quelqu'un de très curieux : j'aime bien lire un peu tout, quitte à critiquer (ça aussi, je suis douée pour le faire !).

Bref, je ne sais pas du tout quoi mettre dans ce top...

 

 

   http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv23409883.jpg1.  Les livres de Dan BROWN.

Je n'ai absolument jamais lu un livre de lui mais l'auteur m'énerve particulièrement. Je n'aime pas franchement sa façon de parler avec les journalismes et encore moins la façon dont il aborde la religion : du coup, je n'ai absolument pas envie d'ouvrir un de ses livres même si on ne fait que de me les conseiller. Cela dit, je le ferais peut-être : si les films issus de ses livres m'ont bien plu !

 

 

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv50698874.jpg2.  D.A.R.Y.L., Nancy H. KLEINBAUM.

J'ai détesté l'écriture de l'auteur dans Le cercle des poètes disparus qui me tentait pourtant beaucoup. Du coup, je n'ai aucunement envie de retenter l'aventure avec l'une de ses autres histoires !

 

 

 

 

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv70762202.jpg3. Le petit copain, Donna TARTT.

J'ai eu du mal à finir Le maître des illusions, heureusement que j'ai de la volonté (et dommage que ça ne s'applique qu'aux livres et pas aux petits gâteaux ;D) ! Son écriture m'a paru tellement prétentieuse avec ses tournures de phrases si savantes : j'aime la simplicité, c'est souvent gage de naturel... Alors, ça m'étonnerait franchement que le me

 

 

 

 

 

Et toi, ton top, il donne quoi ?

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 06:15

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv35350059.jpgVous ne trouverez pas ici le résumé de ce livre car il est important de le découvrir sans savoir de quoi il parle. On dira simplement qu'il s'agit de l'histoire du jeune Bruno que sa curiosité va mener à une rencontre de l'autre côté d'une étrange barrière. Une de ces barrières qui séparent les hommes et qui ne devraient pas exister.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je n'aurais certainement jamais lu ce livre si je n'avais pas eu la bonne idée de reprendre le classement des top livres de Livraddict pour faire ma liste de futurs emprunts à la bibliothèque (le croisement avec les top livres et le catalogue de la bibli' donne vraiment de très belles surprises !). Et je serais vraiment passée à côté de quelque chose : ce livre est bouleversant et poignant, d'autant plus que l'on parle de choses gravissimes racontées avec toute l'innocence de l'enfance... Je ne suis pas passée loin du coup de coeur !

Cela dit, au vu du résumé peu bavard, je conseille à tous ceux qui n'auraient pas lu ce livre de ne pas lire la suite de mon avis qui sera sans aucun doute bourré de spoiler (sans que je ne puisse réellement faire autrement). Mais bon, c'est à vos risques et périls !

 

Le point fort de cette histoire c'est vraiment le personnage de Bruno, ce petit garçon de 9 ans attaché au confort et à sa ville de Berlin et qui se retrouve propulsé dans une maison beaucoup moins intéressante et loin de ses copains. J'ai beaucoup aimé le regard plein d'innocence qu'il porte sur les années de seconde guerre mondiale qu'il est en train de vivre sans savoir ce qu'il se passe réellement. Toute l'innocence avec laquelle il nous parle ne rend que plus horrible encore ce qu'il s'est passé.

De la même façon j'ai beaucoup aimé Shmuel : il a beau vivre de l'autre côté de la barrière en "pyjama rayé", il n'a pas l'air plus au courant de ce qu'il se passe vraiment. Il a un regard très différent de celui de Bruno sur ce qu'il se passe, mais pour autant on retrouve la même innocence (plus fatigué et plus mure pour autant) dans ces paroles.

 

Depuis la rencontre de ces deux-là, je sentais la fin venir. Ou du moins, plutôt, j'en avais peur. Cela dit, je ne vois vraiment pas comment John Boyne aurait pu écrire une fin différente : celle-ci est tellement bouleversante et frappante...

 

Par contre, mon seul bémol à cette histoire réside en l'écriture de John Boyne : il a la fâcheuse habitude, comme les sympathisants politiques, de répéter en boucle certaines phrases ce qui m'a franchement agacée. J'ai trouvé ça assez énervant qu'il justifie sans cesse le regard innocent de Bruno en rappelant encore et encore son âge : qu'il le dise une ou deux fois, ça passe encore, mais plusieurs fois par chapitre, ça devient franchement lourd...

En bref, si vous n'avez pas peur des récits de guerre, n'hésitez pas à lire Le garçon en pyjama rayé : c'est vraiment une très belle lecture.

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 06:00

http://4.bp.blogspot.com/-AoZZI-FSTqU/TYIkmUKPmYI/AAAAAAAAADM/YJXS2xOBQCs/s1600/toggle_log.pngrendez-vous initié par Mallou et proposé par Galleane

 

 

 

CE QUE J'AI LU LA  SEMAINE PASSEE2154p 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv67703785.jpghttp://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv6198899.jpghttp://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv16668726.jpghttp://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv60239512.jpghttp://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv51190707.jpghttp://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv979108.jpghttp://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv41087230.gifhttp://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv49089362.jpg

Blacksad T3-T4, Juan DIAZ CANALES & Juanjo GUARNIDO : intrigant, sombre & ouvert. [ tome 3 ]

Ikigami, préavis de mort T3-T4, Motorô MASE : prenant, dérangeant & intriguant. [tome 3]

Combien ?, Douglas KENNEDY : différent, intéressant & agréable. [mon avis]

Le chagrin du roi mort, Jean-Claude MOURLEVAT  : épique, vivifiant & multiple. [mon avis]

Les vampires de Manhattan T3, Melissa DE LA CRUZ : bling-bling, jeunesse & drôle. [ LC du 05.06]

L'immeuble d'en face, VANYDA : intéressant, amusant & terrien. 

 

  

 

 CE QUE JE LIS EN CE MOMENT

 http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv39182253.jpg

Le couvent des ombres, Lisa JACKSON. 

 

 

 

CE QUE JE VAIS LIRE CETTE SEMAINE

    http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv46895135.jpghttp://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv38933857.jpg

Le tailleur de pierre, Camilla LÄCKBERG.

Delirium T2, Lauren OLIVER. [LC du 09.06]

 

 

 

Et vous, que lisez-vous ?

Repost 0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 06:15

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv49892328.jpgAout 1781...

En route pour Abomey, Isa doit se rendre au coeur de l'afrique pour rencontrer le roi Kpëngla. Celui-ci a convoqué les "blancs" pour assister au jugement d'une affaire de sérail. Estienne de Viaroux a juré de posséder Isa, il a donc fait empoisonner Hoel...

Zo-ouenou, c'est le temps du feu... mais c'est aussi l'heure du serpent! suivi comme son ombre par l'énigmatique Aouan, Isa devra affronter des pouvoirs qui la terrifient et des puissances qui la dépassent.

 

 

 

 

Plus j'avance dans cette bande-dessinée et plus je suis sous son charme : je connais bien le sujet de la traite des nègres (ce qui est assez normal quand on a été à l'école dans LA ville négrière française) et j'apprécie d'autant plus que François Bourgeon en parle extrèmement bien.

On voit qu'il a beaucoup de connaissance sur le sujet et ça me plait, surtout que la vie des africains sur les négriers tout le monde la connait, pareil pour leur vie dans les champs de plantation. Mais c'est bien la première fois que j'ai l'occasion de lire une histoire sur leur vie en Afrique. C'est très plaisant.

 

De la même façon, j'aime de plus en plus Isabeau : tout lecteur de notre époque s'identifiera à elle, ou du moins à ses idées (enfin je l'espère) : on sent qu'elle tente de comprendre comment on en est arrivé- là et qu'elle n'a pas de préjugés sur les couleurs de peau. C'est très agréable de découvrir ses interrogations.

Hoël m'a un peu manqué dans ce tome : on ne le voit pas beaucoup. C'est dommage car j'aime bien la fraicheur qu'il apporte, ce marin breton, au milieu de l'aristocratie. Cela dit, je dois reconnaitre qu'on avait pas franchement besoin de le voir dans ce tome et que le rôle qu'il a est tout de même très important.

 

Pour finir, je dirais que j'apprécie vraiment de plus en plus les dessins de François Bourgeon : j'aime beaucoup la précision qu'il leur donne sans pour autant en faire trop.

Si vous avez l'occasion de découvrir Les passagers du vent, n'hésitez pas !

 

 

Du même auteur :

Les passagers du vent tome 1 : La fille sous la dunette tome 2 : Le ponton tome 3 : Le comptoir de Juda tome 5 : Le bois d'ébène tome 6 : La petite fille Bois-Caïman, partie 1 tome 7 : La petite fille Bois-CaÏman, partie 2

Repost 0

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs