Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 06:15

http://www.livraddict.com/covers/7/7880/couv70792252.jpgLa très sérieuse lycéenne Yukari n'a qu'une obsession: réussir son entrée à l'université. Son assiduité aux études n'a d'égale que sa phobie excessive des gens. Aussi, quand un garçon tente de l'aborder, puis qu'un travesti lui barre la route, elle s'effraie au point qu'elle s'évanouit! Lorsqu'elle se réveille au "Paradise Kiss", une sorte de bar tenant lieu d'atelier de couture, elle apprend que ses "agresseurs" sont des étudiants d'une école de mode qui travaillent à leur création de fin d'année. Isabella, le travesti, Arashi, le garçon, et Miwako, sa copine, s'activent à réaliser une robe dessinée par leur ami Georges. En raison de sa taille et de sa minceur, Yukari est pour eux le mannequin idéal pour présenter ce modèle. Quels sacrifices devra-t-elle faire pour entrer dans ce monde bizarre qui l'attire pourtant ?

 

 

 

Comme vous vous en êtes déjà surement appercue, j'aime tout particulièrement le manga Nana, alors forcément, quand j'ai vu que Paradise Kiss du même auteur était dans ma bibliothèque municipale, je ne pouvais que l'emprunter !

Et bien, je dois dire que je ne suis pas franchement sous le charme de cette histoire. Elle m'a bien plus, mais sans plus : il m'a manqué le petit détail qui tue pour en faire une lecture aussi addictive que Nana.

Cela dit, je pense aussi que c'est parce que j'en attendais un peu trop : Nana fait vraiment parti de mes mangas favoris, si ce n'est pas mon manga préféré. D'autant plus que j'avais lu quelques avis assez déçu de fan de Nana... Alors autant dire que je n'étais pas franchement dans les meilleurs dispositions pour découvrir cette histoire.

 

L'héroïne ne m'a pas particulièrement plu : elle a vraiment un sérieux détonnant pour son âge et d'autant plus avec mon point de vue d'occidentale : y'a pas à dire l'éduction au Japon, on ne rigole pas avec ça ! Ça m'a assez dérangé le fait qu'elle mette sa vie personnelle entre parenthèse malgré son jeune âge, d'autant plus qu'elle n'a pas vraiment l'air d'avoir de but mais plutôt l'envie de suivre le chemin que ses parents lui destine. Que l'on fasse ses choix en sachant parfaitement où l'on veut aller et pourquoi ne me dérange pas, mais le faire sans se poser de questions me dérange vraiment... D'autant plus que Yukari est vraiment très sympathique.

Les autres personnages m'ont bien plu, mais je n'arrive pas franchement à les cerner ce qui me dérange assez : je suis curieuse d'en apprendre un peu plus sur eux dans les prochains tomes.

 

L'histoire en elle-même me plait bien mais elle ne m'accroche pas plus que ça. Elle est agréable et tout et tout, mais j'ai du mal à deviner jusqu'où elle va nous emmener... Je n'aime pas trop ça : je ne suis pas vraiment adepte de l'inatendu !

 

La comparaison est facile et pas franchement justifiée avec le manga Nana mais bon... Pour finir, je dirais que j'ai préféré les dessins de ce dernier plutôt que ceux de Paradise Kiss. Cela dit, je craque totalement devant les robes et les tennues que nous dessine Ai Yazawa.

J'espère vraiment que les tomes suivants me plairont davantage !

 

 

Du même auteur :

Gokinjo, une vie de quartier tome 1 tome 2 tome 3 tome 4 tome 5 tome 6
Je ne suis pas un ange tome 1 tome 2 tome 3 tome 4

Nana tome 1 tome 2 tome 3 tome 4 tome 5 tome 21
Paradise Kiss tome 2 tome 3 tome 4 tome 5

Partager cet article

Repost0

commentaires

C
Ta critique est très intéressante ! Je viens de découvrir ton blog et je ne peux pas m'empêcher de réagir à ton article.

Pour ma part, j'apprécie Nana mais je trouve que Paradise Kiss le surpasse. Du coup, j'avoue avoir été étonnée de lire ton avis. Ce que tu décris comme un point qui te dérange (la façon dont Yukari
ne se pose pas de questions sur son avenir), je le qualifierais plutôt de force. C'est vraiment surprenant de voir que la perception d'une même oeuvre peut être différente d'une personne à
l'autre.

Pour ma part, je trouve qu'Hikari est très réaliste. Un adolescent ne sait pas forcément ce qu'il veut faire. Suivre la voie que ses parents tracent pour lui, ça a quelque chose de confortable. Il
évite ainsi les angoisses liés à son avenir, d'autant plus que le système scolaire le pousse à trouver une orientation. C'est comme ça que je vois Yukari, pour ma part.

En tout cas, je t'encourage vivement à continuer ta lecture (surtout si tu empruntes les livres à la bibliothèque : ça ne coute rien) car tu pourras voir l'évolution de l'héroïne. J'espère que tu
chroniqueras les autres volumes car je suis curieuse d'avoir ton avis une fois ta lecture achevée.
Répondre
L


En fait je la trouve bien trop épuisante à se poser toutes ces questions, surtout qu'elle passe plus de temps à se lamenter plutôt que d'essayer de les résoudre ! J'avais juste envie de la
secouer pour qu'elle se décide enfin à agir... Je n'aime pas les gens qui se pleingne alors qu'ils pourraient très bien se sortir de là en deux-trois mouvements !



L
Tout comme toi, je n'avais pas été franchement emballée par ce manga : j'ai dû lire les 3 ou 4 premiers et me suis arrêtée, par manque de motivation. L'histoire est beaucoup moins adulte que celle
de Nana et l'héroïne manque un peu de caractère. Dans le même monde, j'avais aussi essayé Gokinjo Monogatari (l'héroïne n'est autre que la petite blonde à couettes qui apparait dans Paradise Kiss)
mais en étais venu à la même conclusion...
Répondre
L


Ah ?
Je dois dire que plus j'avance dans l'histoire et plus j'ai envie de connaitre la fin ! Mais par contre c'est vrai qu'elle ne m'emballe pas plus que ça...



A
Petite question en passant, il est fini ou pas le manga Nana ? J'hésite encore à me lancer dans sa lecture.
Répondre
L


Bah pour l'instant, pour raisons médicales, l'auteur ne peut pas écrire la suite pour l'instant... Du coup, en soit il n'est pas terminé, mais le dernier tome paru pourrait tout à fait être une
fin (bon, il y a quelques questions tout de même qui restent sans réponse !).



M
moi j'ai bien aimé ParaKiss (moins que Nana bien sûr), mais cela principalement à cause du lien - ténu, certes - qu'il a avec Gokinjo (un autre manga de Yazawa, antérieur aux deux précités), que
j'ai adoré.
Répondre
L


Je dois dire que j'apprécie plus la suite ! C'est un bon présage :)



Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs