Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 07:15

http://img.livraddict.com/covers/103/103541/couv50293143.jpgHazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

 

 

 

 

 

Je ne pensais vraiment pas arriver à l'emprunter aussi rapidement à la médiathèque vu son succès en librairie, mais bon, par coup de chance, j'ai l'impression que peu de gens prennent la peine de regarder dans le bac "nouveautés" de la bibliothèque ;) J'aurais bien aimé lire ce livre dans le cadre de la session bleue du challenge Bookineurs en couleurs, mais je l'ai commencé quelques jours trop tard ! Tant pis, il me permet tout de même de participer aux baby-challenge jeunesse et romance de livraddict.

 

J'ai beaucoup aimé ce roman que j'ai trouvé très émouvant : il m'a beaucoup émue. La fin, particulièrement, m'a beaucoup fait pleurer : on a beau s'y attendre avec ce genre d'histoire tellement dramatique, mais il n'empêche que quand ça arrive, on est tout de même sous le choc.

L'histoire est vraiment très belle et touchante, on peu difficilement rester de glace devant, mais, personnellement, j'ai trouvé que le ton était un peu trop "à faire pleurer dans les chaumières". C'est horrible ce qu'il se passe, mais ça m'a dérangée cette façon qu'à l'auteur de nous montrer que les personnes malades n'ont pas le droit au bonheur dans sa façon d'aborder l'histoire. Je ne parle pas de l'histoire en elle-même qui propose tout de même de jolis moments, mais du ton quasi-larmoyant mettant en avant des détails un peu sordides. Ça m'a pas mal dérangée de voir ces personnages ne vivre qu'à travers leur maladie alors que, dans la vraie vie, la plupart des malades savent vivre avec elle et non pas à travers elle.

 

Le personnage d'Hazel ne m'a pas particulièrement plu : ce que j'ai écrit au-dessus s'applique particulièrement à elle, du coup, ça m'a dérangée que la seule chose que je retiendrais d'elle sara sa maladie et non pas sa volonté d'avoir le fin mot des histoires et celle d'aider ses amis... Après, peut-être aussi que tout ça est du à l'omniprésence de sa mère qui fait tout pour qu'elle aille mieux et qui, du coup, a tendance à l'étouffer.  J'ai eu l'impression que dès que la maman n'était plus dans les parages, Hazel était plus elle-même et qu'on oubliait plus facilement ses petits malheurs pour se concentrer sur ses instants de bonheur.

Gus, est vraiment le personnage clé de l'histoire : c'est un peu le mec parfait, celui dont on rêve toutes, juste trop beau pour être réel. Il a une force de caractère assez impressionnante et j'ai apprécié son dévouement envers sa famille, ses amis et leur bonheur. Ce qui lui arrive m'a vraiment dégoûtée et beaucoup touchée, mais bon, quelque part, l'auteur à fait le meilleur choix...

J'avais déjà eu l'occasion de découvrir la plume de John Green et j'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver son univers. Comme je le dis plus haut, le ton m'a un peu dérangée car je l'ai trouvé très négatif et finalement peu représentatif des gens malades depuis très longtemps... Mais, j'ai vraiment apprécié son histoire et ce qu'il s'y déroule : il y a des étincelles d'espoir dans Nos étoiles contraires, et, même si ça ne marche pas à tous les coups, je trouve important quelles soient présentes. L'écriture est fluide et douce ce qui l'a rend vraiment très agréable.

Nos étoiles contraires est un roman à découvrir !

 

 

[les +] De l'espoir, des personnages intéressants, une narration agréable.

[les -] Un ton qui m'a agacée car trop larmoyant.

 

 

[l'avis de la petite soeur]

Du même auteur :

Qui es-tu Alaska ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nana Ash 03/04/2014 14:01

C'est vrai que quand on y réfléchit le ton est un peu larmoyant, mais je trouve quand même l'histoire vachement bien :p

Luna 19/04/2014 16:07



Après, c'est vrai qu'avec mes études dans le monde de la santé, j'ai sans doute un regard plus dur sur ce genre d'histoire...



misspendergast 23/03/2014 11:38

je compte l'emprunter bientôt, il y a tellement de bonnes critiques que ça donne envie de le lire!

Luna 30/03/2014 09:14



J'espère qu'il te plaira :)



roxou06 21/02/2014 15:40

Hello... tu me donnes vraiment envie de me pencher sur ce livre :)

Luna 24/02/2014 18:19



J'espère qu'il te plaira !



topobiblioteca 10/02/2014 07:11

Ce livre me fait peur justement parce que j'appréhende de trouver ce ton triste et larmoyant. J'ai envie de découvrir la plume de l'auteur, et l'histoire d'amour tragique ( car j'ai un faible pour
cela ), mais le ton de l'histoire m'effraie. Je le tenterai un jour...

Luna 24/02/2014 18:13



Mais bon, visiblement je suis la seule à l'avoir ressenti de cette manière, donc tu devrais pouvoir apprécier cette lecture !



_ananas_ 07/02/2014 19:57

Je ne suis pas d'accord avec toi, justement, dans le livre on voit qu'un malade peut être heureux. Certes ça ne dure pas longtemps, mais c'est possible... Et puis, je ne trouve pas qu'Hazel ne vit
pas avec sa maladie, au contraire, elle essaye de faire avec... En plus, là, elle n'a aucune change d'être sauvée, je ne suis pas sûre que l'on est envie de faire beaucoup d'effort dans ce cas là,
et pour elle s'éloigner des autres, c'est aussi une façon de les protéger !
En tout cas, moi j'ai bien aimé, mais c'est plutôt la fin qui m'a déçue. J'aurais aimé savoir ce qui arrivait après !

Luna 24/02/2014 18:00



Je dis juste que moi, j'aurais aimé la voir essayer profiter de sa vie.
Je n'ai vraiment pas retrouvé en elle certaines personnes malades que j'ai eu l'occasion de cotoyer dans ce genre de moment...



Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs