Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 06:21

http://www.livraddict.com/covers/0/795/couv6053094.jpg

"Prisonnier des nazis, Monsieur B., en dérobant un manuel d'échecs, a pu, à travers ce qui est devenu littéralement une folle passion, découvrir le moyen d'échapper à ses bourreaux. Libéré, il se retrouve plus tard sur un bateau où il est amené à disputer une ultime partie contre le champion Czentovic. Une partie à la fois envoûtante et dérisoire... Quand ce texte paraît à Stockholm en 1943, Stefan Zweig, désespéré par la montée et les victoires du nazisme, s'est donné la mort l'année précédente au Brésil, en compagnie de sa femme. La catastrophe des années quarante lui apparaissait comme la négation de tout son travail d'homme et d'écrivain. Le joueur d'Echecs est une confession à peine déguisée de cette désespérance."




 

Le Joueur d'Echecs est une réelle découverte, bonne même. Cependant, je n'ai pas aimé l'histoire. J'ai aimé le livre car l'auteur à su me captiver et m'emmener jusqu'au bout de son réçit. L'histoire est captivante, inquiétante et anormale.
Mais bon, ça parle d'échec, et moi les échecs... ben, c'est pas ça...
 
Les personnages sont vraiment hors du commun : on peut facilement croire qu'ils puissent exister dans la réalité, pourtant ils semble hors du temps, impalpable.
Ils restent cependant fascinant de par leurs histoires mais aussi de par leurs actions.
 
Au début, on ne sait pas vraiment ou Le Joueurs D'Echecs va nous emmener, à la fin non plus d'ailleurs. On subit le livre d'un bout à l'autre et les évènements sont tellement inattendu qu'on ne peut poser le livre. Tout dans ce livre est une surprise, jusqu'à présent je n'avais jamais rien lu de tel, surtout sur un sujet qui ne me passionne pas.
 
L'auteur à vraiment un style bien à lui, différent des autres, personnels. Il sait parfaitement rendre son récit palpitant pour un sujet pas vraiment folichon. Il sait parfaitement amener les mots pour créer un suspense. Stefan Zweig écrit vraiment très bien, comme un poète. Rien que ses mots nous envoutent et ça devient rapidement un plaisir de le lire !
A lire pour la beauté des mots et se faire quelques frayeurs...
Du même auteur :
La confusion des sentiments Lettre d'une inconnue Le voyage dans le passé Vingt-quatre heures de la vie d'une femme

Partager cet article

Repost0

commentaires

Frankie 28/10/2012 17:59

J'ai bien aimé l'histoire pour ma part, même si je ne suis pas férue d'échecs et le style est vraiment bien. Une bonne découverte.

Luna 29/10/2012 07:49



Ravie que cette lecture t'ai plu :)


Je dois dire que personnellement mon souvenir reste bloqué sur une histoire qui ne m'a pas parlé mais aussi sur un très joli texte !



Elsinka 15/03/2011 16:07


C'est bizarre en effet ; je ne suis moi-même pas fan des échecs en soi ^^ Trop se creuser le cerveau pour n'arriver à rien, ce n'est pas mon truc. xD


Luna 15/03/2011 17:07



Exactement tout pareil :)


C'est trop prise de tête pour mloi !



Pauline 13/03/2011 19:16


Très bonne analyse de ce roman.

C'est un auteur impressionnant pour la justesse des situations qu'il crée, il arrive à capter un sentiment et arrive à le nommer, à le faire vivre mêlant le doute, la peur, le courage. A travers
d'autres livres tels que "la confusion des sentiments" où il raconte l'admiration, la fascination plutôt d'un élève pour son maître, il trouve les bons mots, ceux qui sont les plus importants pour
raconter la fougue, le désespoir, la perdition d'un jeune homme en proie à des fantasmes morbides. Son écriture étonne pour sa simplicité et sa précision, c'est -je crois- grâce à cela qu'il a su
toucher tous les types de public.

Bonne soirée


Luna 14/03/2011 16:47



Je ne pourrais pas mieux dire :)



Elsinka 13/03/2011 14:13


Je me rappelle avoir beaucoup apprécié ma lecture du "Joueur d'échecs". =) Je l'ai littéralement dévoré.


Luna 14/03/2011 16:48



Moi aussi :)


C'est assez bizarre de dévorer un livre dont le sujet ne nous parle pas ...



Luthien 13/03/2011 12:58


Je n'ai encore jamais lu de livres de Stefan Zweig. Je me laisserai bien tenter par ce titre.


Luna 14/03/2011 16:50



Tu peux, il le mérite :)



Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs