Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 08:57

http://img.livraddict.com/covers/3/3824/couv70202248.jpg Une jeune fille est accueillie par son professeur pour une leçon. Il commence par tester ses connaissances en lui demandant de réciter les saisons. Ensuite, il passe à une leçon d'arithmétique très simple mais que l'élève ne comprend pas alors qu'elle trouve les résultats de multiplications très complexes. Le professeur perd son calme, la bonne lui adresse de mystérieux avertissements. C'est alors qu'il passe à l'étude des langues néo-espagnoles interrompue de nombreuses fois par la distraction de l'élève à cause de ses maux de dents. Le professeur ne se contrôlant plus, menace l'élève avec un couteau... Puis une nouvelle élève arrive pour la leçon.

 

 

 

 

Bizarrement La Leçon est une pièce qui me parle beaucoup plus que La Cantatrice Chauve. Elle est largement absurde bien qu'elle reste loufoque. Et entre les lignes on peut entrevoir un message.
 
Eugène Ionesco à travers La Leçon se moque des gens qui sont persuadés d'avoir toujours raison et qui font en sorte que ce soit le cas bien qu'ils aient tord. C'est ainsi que la conclusion de la pièce est totalement inattendue : personnellement une telle fin ne m'avait vraiment pas effleuré l'esprit.
 
Dans La Leçon, il n'y a que trois personnages : la bonne, le professeur et l'élève. Cependant la bonne n'est présente que dans trois scène, quasiment toute la pièce se déroule en tête à tête entre le professeur et son élève.
Les personnages ne sont pas vraiment réalistes, ni crédibles, mais cela ne dérange pas grace au style absurde de la pièce. Eugène Ionesco joue sur ce style pour marquer d'autant plus le lecteur/spectateur sans pourtant trop en faire, ce qui est très agréable.
 
J'aurais bien aimé voir La Leçon en "vrai". La fin est tellement bizarre que j'aurais bien aimé savoir ce que ça donne sur scène. Ionesco à su me convaincre à travers cette pièce, je ne suis vraiment pas déçue de l'avoir découverte.
La Leçon équivaut à un très bon moment de lecture, essayez, vous verrez !



Du même Auteur :
La Cantatrice Chauve Rhinocéros

Partager cet article

Repost0

commentaires

C

J'ai découvert l'absurde avec Ionesco, j'ai été très emballée par Rhinocéros, mais ces deux pièces là sont, d'une certaines façon, beaucoup plus impliquées dans l'absurde et moins intéressante.
J'ai trouvé que le message implicite y était plus simpliste que dans Rhinocéros et moins saisissant. Mais j'ai vu la Cantatrice chauve au théâtre, et plus qu'une pièce, c'était une expérience
vraiment déstabilisante. Mais j'en suis contente car c'est toujours intéressant d'aller voir de l'absurde au théâtre pour l'adaptation qui en est faite et la surprise qui vous est faîtes.


Répondre
L


J'imagine.


Je n'aime pas lire Labiche, mais j'aprécie ses pièces au théâtre...



E

Tiens, je viens de voir un commentaire sur le rapprochement qui a été fait entre "La leçon" et le nazisme. Ca me fait penser à une explication de texte que j'ai faite avec des élèves l'an dernier
(je suis assistante pédagogique). Le moment le professeur empêche totalement l'enfant de parler, se fichant bien qu'il ait mal aux dents par ailleurs. On avait dit qu'à un premier niveau d'analyse,
cela représentait le dogmatisme et le fait que certains profs ont du mal à admettre que certains élèves en savent autant qu'eux voir davantage. On avait dit également qu'en second niveau d'analyse,
cette scène faisait penser à l'endoctrinement nazi (et à celui des totalitarismes en général, mais la pièce ayant été écrite en 1950...).


Répondre
L


Ah, sur le coup, je ne peux plus contredire...


C'est vrai qu'on peut y penser, mais moi, je suis totalement passée outre --'



A

Je garde plus de souvenirs de La cantatrice chauve que de la leçon, d'ailleurs ce serait bien que je la relise car je ne me souviens de rien.
A paris presque tous les soirs, il y a une représentation de la cantatrice chauve et/ou de la leçon au théâtre de le huchette. Elle est jouée depuis plus de 50 ans je crois. Si jamais tu passes par
là, je te le conseille.


Répondre
L


Je note : je pense qu'elle me toucherait en "vrai" :)



S

Bonjour et d'abord merci pour les visites! Je m'aventure enfin sur votre blog et c'est un vrai plaisir la spontanéité et l'intelligence de vos chroniques. Nous avons vraiment des goûts communs. En
fait, j'ai un autre blog http://serialreader.unblog.fr/ où je suis plus éclectique... Bonne continuation à vous aussi. Et je reviendrai à la pêche aux idées :-)


Répondre
L


Merci, je passerais :)



V

J'ai dû lire ce livre au collège, mais je n'en garde pas un grand souvenir....


Répondre
L


Ah ?


Dommage... d'un autre côté, c'est loin d'être son meilleur (vision personnelle) !



Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs