Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 06:54

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv48400821.gifUn beau jour, dans une ferme anglaise, les animaux décide de prendre le contrôle et chassent leur propriétaire. Les cochons dirigent la ferme comme une mini société et bientôt des lois sont établies proscrivant de près ou de loin tout ce qui pourrait ressembler ou faire agir les animaux comme des humains. De fil en aiguille, ce microcosme évolue jusqu'à ce qu'on puisse lire parmi les commandements : " Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d'autres. "
Le parallèle avec l'URSS est inévitable quand on lit cette fable animalière. A travers cette société, c'est une véritable critique du totalitarisme d'état que développe Orwell.

 

 

 

 

J'adore George Orwell, le peu d'oeuvre que j'ai lue de lui a su me convaincre et La ferme des animaux en fait parti ! C'est une histoire qu'on a pratiquement tous étudié au lycée, que ce soit en français comme en histoire... et plus je la relis, plus je comprends son importance.

Et puis Orwell est né le même jour que moi, alors comment ne pourrais-je pas apprécié son talent ? (Oui, je sais, c'est débile comme raison...).

 

Les personnages ne sont pas vraiment très attachants : ils ne sont pas vraiment décrit, sauf les cochons (Bonaparte et Brille-Babil) mais ils nous évoquent plus de mépris qu'autres choses...

Boule de neige, Edmée, Douce et Malabar m'ont émue : ce sont les personnages qu'on rencontre le plus dans l'histoire, ceux qui pourraient se rendre compte de ce qui se passe, mais qui ne le voit pas toujours... Au final, c'est eux qui casquent.

Et puis, il y a Benjamin, lui il voit certaine choses, en fait part, mais son septicisme ne lui sert pas vraiment...

 

On ne peut pas éviter le lien à l'histoire occidentale, surtout soviétique. Mais je crois que l'on peut aussi faire un petit rapprochement avec le nazisme...

Je ne sais pas si La ferme des animaux est un livre qui peut nous éviter une autre montée du totalitarisme, ça je n'y crois vraiment pas. Quand le "mal" veut monter il y arrive toujours. Mais c'est le genre de livre qui nous fait réfléchir mais surtout nous invite à ne pas juger les gens qui se retrouvent entrainer là dedans.

On voit comment la mort est inévitable, à quelle fréquence à frappe, l'importance du travail, les belles paroles, l'emprisonnement moral... Je ne crois pas qu'à leur place on aurait pu agir autrement et si quelqu'un me dit que "lui aurait agit autrement", je le range aussitôt dans la cathégorie des "menteurs prétencieux" : il y a certaines choses qu'on ne peut pas savoir tant qu'on ne s'est pas retrouvé face à elles. Et La ferme des animaux le montre bien : une fois qu'on est enrôlé là-dedans, on ne se rend compte de rien, surtout face à d'aussi belles promesses de liberté, de richesse et d'abondance...

[Bon, bah j'aurais encore réussit à faire un paragraphe moralisateur --']

 

Bref, La ferme des animaux est un livre à lire, qui nous fait réfléchir, comprendre et voir plus loin. Sans compter que George Orwell écrit vraiment bien et que l'histoire est très sympa'...

Il n'y a aucunes bonnes raisons d'échapper à La ferme des animaux !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Y

Encore un livre qui attend les vacances pour être ouvert!


Répondre
L


J'espère qu'il te plaira !



S

Pourquoi "il"? C'était une jeune fille. Sans doute que cela a augmenté encore ma surprise. J'ai attaqué, oui, dans une certaine mesure, mais à la fin du débat, je n'ai pas senti que j'avais
convaincu!


Répondre
L


Ah ? Tu a dit "cette personne", puis "il"...


C'est vrai que c'est assez étonnant, j'espère que c'était une blague...



S

Je l'ai relu cette année et je l'ai davantage apprécié que la première fois (j'étais peut-être trop jeune).
La dimension critique du totalitarisme est essentielle.
J'ai quand même échangé à propos de ce livre avec quelqu'un qui m'a répondu qu'il ne voyait pas le problème avec Napoléon, que c'était le personnage le "meilleur" de l'histoire et qu'à choisir, il
vaudrait mieux être lui que ceux qui se font exploiter...
Je n'ai pas réussi à savoir si c'était du cynisme, une plaisanterie... ou un caractère de psychopathe!


Répondre
L


Ou alors qu'il aimerait avoir le pouvoir et tout contrôler... Mais c'est vrai qu'a ta place j'aurais été choquée et dans ces cas là, j'attaque ! J'espère que tu es plus diplomate que moi :)



L

je n'ai jamais lu cette fable au lycée, mais ta critique me donne envie de la découvrir :)


Répondre
L


Je n'avais jamais vu ça comme un fable... Mais je crois qu'il y a un peu de ça vu que c'est assez moralisateur !



P

Ha, oui, effectivement.
Merci d'être passée :-)


Répondre
L


de rien :)



Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs