Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 07:15

http://www.livraddict.com/covers/21/21366/couv52647257.jpgChez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée.
Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot.
Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

 

 

Au vu de son thème, ce livre avait vraiment peu de risque de me déplaire. J'ai toujours aimé les livres réalistes qui prônent la tolérance et qui donne envie de se bouger pour faire changer les choses. De ce côté là, La couleur des sentiments n'a pas pour thème quelque chose d'actuel (quoique ça m'étonnerait franchement qu'il règne aujourd'hui une parfaite égalité entre les "noirs" et les "blancs"), mais en tout cas, il est certain qu'il s'en dégage quelque chose de très particulier.

Bref, c'est un très joli coup de coeur !

 

Dans ce roman, Kathryn Stockett, nous met face au racisme de tous les jours qu'on vécu les afro-américains pendant des années au milieu du XXe siècle (sans oublier qu'au temps des esclaves, c'était pire encore...). Elle s'attache particulièrement au point de vue des bonnes ainsi qu'à la jeune Skeeter qui tente de raconter leur vie dans un livre anonyme. Pour cela, trois personnages nous racontent le temps d'un chapitre leurs (mes)aventures.

Après ma lecture, je me suis dit que ça aurait pu être intéressant d'avoir un point de vu différent supplémentaire. Parce que finalement, même si on a des brides de ce que pense les personnages qui voient les "noirs" comme des gens sales et porteurs de maladies, ce ne sont que des pensées fugaces. D'un autre côté, je trouve justement très intéressant de n'avoir que des intervenants qui essayent de faire bouger les choses : je trouve que ça donne un côté plus positif à l'histoire.

 

J'ai beaucoup aimé les trois personnages qui nous racontent leur histoire.

Notamment Aibileen qui s'acharne à donner confiance en elle à la petite qu'elle garde et dont la mère ne prête pas attention. Ça m'a plu de la voir aimer les enfants qu'elle gardait comme si c'était les siens, tout comme l'histoire de son fils m'a profondément touchée. J'aime beaucoup la façon dont elle garde le sourire en toute occasion et, même si elle est à double tranchant, la conclusion à son histoire. C'est vraiment mon personnage préféré de celle-ci.

Minny m'a également beaucoup touchée : j'ai aimé la façon dont elle n'arrive jamais à se taire même si ça doit un jour lui porter préjudice. Je ne reviens toujours pas du culot dont elle peut faire parfois preuve ! Sans compter qu'elle m'a par moment fait beaucoup rire.

Skeeter m'a beaucoup plu. C'est à elle que je me suis le plus identifiée même si nos deux vies sont vraiment très différentes. J'ai beaucoup aimé son hésitation à prendre le risque d'écrire son livre et le fait qu'elle continue même si ça doit lui fermer toutes les portes. Sans compter qu'elle m'a beaucoup touchée à essayer de comprendre ce qui s'était passé pour Constantine, sa bonne.

 

L'écriture de Kathryn Stockett m'a beaucoup plu : elle est douce, calme, posée bien qu'elle reste dynamique. C'est pile ce qu'il me fallait pour comprendre que ça se passait encore il y a quelques dizaines d'années au Etats-Unis et pour me sentir impliquée dans cette histoire : Skeeter ne pouvait vraiment pas échouer vu toutes les ondes positives que je lui ai envoyé ;)

La couleur des sentiments est vraiment un très beau livre. Je suis curieuse de découvrir le film maintenant ;)

Partager cet article

Repost0

commentaires

A
Tu vis complètement ta lecture, on dirait.
Répondre
L


Pour celle-ci, c'est exactement ça. Elle m'a pas mal remuée et je crois que la prise de conscience à été assez douloureuse...


J'ai jamais été douée en anglais et ce passage de l'histoire, je ne l'ai étudié que dans cette matière. Du coup, tout n'a pas été dit, et je n'avais aussi surement pas tout compris...



A
Je ne connais que le film, que j'ai adoré. Je ne pense pas que je ferais l'effort de lire le livre. La raison peut-être parce que dans le film, à la fin il y a beaucoup plus de personnages qui
interviennent, qui se lancent, dévoilent la vérité pour venir étoffer le livre. Et ça m'a beaucoup suffit. Le livre comme le film continuent de bien se vendre, je suis heureuse que l'auteur
rencontre beaucoup de succès et a réussi à faire connaître son histoire.
Répondre
L


C'est vrai que la fin du livre est peut-être un peu abrupte. Ce que tu dis du film me donne encore plus envie de le découvrir :)



M
Un livre très agréable à lire et qui fait réfléchir sur ce qui se passait il y a quelques dizaines d'années...
Moi aussi, il faut que je regarde le film.
Répondre
L


J'espère qu'il nous plaira !



T
j'ai adoré le livre et le film. C'est très touchant tout en restant un peu "léger". J'ai trouvé l'écriture vraiment remarquable surtout quand on passe d'un point de vue à l'autre.
Répondre
L


C'est exactement ça : il n'y a pas de trous ou de longueurs dans son histoire :)



J
Coucou,

Moi je n'ai seulement vu que le film (il y a quelques semaines seulement)et je l'avais trouvé plutôt sympa ! Maintenant, j'ai envie de découvrir le livre, grâce à toi =)
Répondre
L


Et moi, j'ai hâte de découvrir le film ;)



Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs