Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 06:15

http://www.livraddict.com/covers/33/33021/couv12291716.jpgDans un couvent de Valladolid, quelque soixante ans après la découverte du Nouveau Monde, deux hommes s'affrontent : les Indiens sont-ils des hommes comme les autres ? Pour le dominicain Las Casas, ardent défenseur de la cause indienne, cela ne fait aucun doute : les Espagnols, avides de conquête, ont nié l'évidence, assujettissant et massacrant les indigènes par millions.
Face à lui, le philosophe Sépulvéda affirme que certains peuples sont nés pour être dominés. Tous deux s'entendent sur un point : le nécessaire salut des âmes.
L'issue de ce débat passionné, déterminante pour des millions d'hommes, pourrait bien être surprenante...

 

 

 

 

Je n'avais jamais entendu parler de cette pièce de théâtre jusqu'au jour où la petite soeur l'a acheté "parce que la prof' de français à dit qu'il serait bien de la découvrir".

Quatre mois après, elle ne l'a toujours pas lu, mais pour moi, c'est chose faite ! Et je dois dire que je l'ai beaucoup apprécié : elle est vraiment très intéressante !

Cela dit, comme je n'ai pas envie de faire un commentaire littéraire sur l'intérêt de cette pièce (de toute façon, je n'en serais sûrement pas capable...!), je vais vous en parler très simplement.

 

J'ai été très étonnée que ce texte soit si récent : il me semble qu'il est paru pour la première fois en 1992. J'étais persuadée que Jean-Claude Carrière devait être un contemporain de Marivaux (d'un autre côté, si j'avais réfléchi un peu, je m'en serais sans aucun doute aperçue plus tôt !).

Du coup, le langage est moderne et la pièce n'a pas franchement une forme classique : elle tient plus du récit que de la pièce de théâtre. En effet, il n'y a, à proprement parlé, ni actes ni scènes.

 

Certaines réflexions m'ont quelques peu dérangées, voir choquées. D'un autre côté, il y a un monde entre les esclavagistes du commerce triangulaire et moi (et tant mieux !). Je ne doute pas que l'on pouvait penser ainsi à une époque et même il y a quelques dizaines d'années, il n'empêche que ça m'a personnellement dérangée de lire autant de bêtises en aussi peu de temps. Ça m'a pas mal révoltée et du coup la pièce m'a beaucoup plu : je ne pense pas que je l'oublierais de sitôt.

 

Il y a peu de personnages dans cette pièce et ce n'est pas plus mal, ça simplifie totalement la situation la rendant extrêmement claire : il y a celui qui affirme que certains peuples sont fait pour être dominés (Sepulveda), celui qui prône l'égalité (Las Casas) et l'homme à convaincre.

Personnellement, je ne me suis pas franchement attachée à l'un des personnages : bien sûr Las Casas à toute ma sympathie, mais ça s'arrête là. Cela dit, la dernière scène m'a énormément plu : elle m'a bien fait rire et à totalement renforcée mon "soutient" à ce dernier.

 

J'ai beaucoup aimé l'écriture claire et sans chichi de Jean-Claude Carrière : il va a l'essentiel et j'aime beaucoup ça. Il s'agit juste de convaincre l'autre que ce que l'on est la vérité et non de faire de très jolies phrases pleines d'entourloupes façon combat de politiciens... J'ai vraiment trouvé ça très agréable d'autant plus que ça rend La controverse de Valladolid accessible à de jeunes lecteurs comme des collégiens.

La controverse de Valladolid est un livre qui ne m'a pas laissé indemne en émotion !

 

 

[l'avis de la petite soeur]

Partager cet article

Repost0

commentaires

ananas-fait-sa-salade 02/10/2013 13:44

Bah, je dois dire que parfois, je voyais ce qu'il voulait, et ça amène à se questionner même si sans aucun doute je n'aurais jamais accepté l'esclavage.

Luna 04/10/2013 08:55



ah ok... Je dois voir les choses plus dans leurs globalités alors.



ananas-fait-sa-salade 25/09/2013 17:28

Je dois dire que je n'ai pas vraiment le même avis que toi. Parce que si on se met à la place du Légat,on est là pour être convaincu et j'ai trouvé les arguments avancés par les deux camps
plausibles...

Luna 26/09/2013 09:38



Je ne dis pas le contraire. Juste que la lutte de l'esclavage est tellement encré dans notre façon de penser aujourd'hui que je trouve difficile de se laisser convaincre par les arguments de
Sepulveda...



Alex-Mot-à-Mots 04/09/2012 18:56

Pour des collégiens ? Je demande à lire....

Luna 10/09/2012 11:08



Bon, plutôt des quatrièmes ou des troisièmes... Mais ça reste des collégiens, non ?!



afaurore 04/09/2012 12:08

bon mardi

Luna 10/09/2012 11:07



Merci !



Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs