Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 06:15

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv56287857.jpgJ'ai libéré des princesses. J'ai incendié la ville de Trebon. J'ai suivi les pistes au clair de lune que personne n'ose évoquer durant le jour. J'ai conversé avec les dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.
J'ai été exclu de l'Université à un âge où l'on est encore trop jeune pour y entrer. J'y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires. Je voulais apprendre le nom du vent.
Mon nom est Kvothe.
Vous avez dû entendre parler de moi.

Un homme prêt à mourir raconte sa propre vie, celle du plus grand magicien de tous les temps. Son enfance, dans une troupe de comédiens ambulants, ses années de misère dans une ville rongée par le crime, avant son entrée, à force de courage et d'audace, dans une prestigieuse école de magie où l'attendent de terribles dangers et de fabuleux secrets...
Découvrez l'extraordinaire destin de Kvothe : magicien de génie, voleur accompli, musicien d'exception... infâme assassin.
Découvrez la vérité qui a créé la légende.

 

 

J'ai eu un gros coup de coeur avec ce pavé. Il réunit tout ce que j'aime dans la fantasy : de la musique, des cours de magie et des créatures fantastiques. Et surtout, ce n'est pas de la fantasy traditionnelle qui ressemblerait à une course poursuite : le narrateur n'est pas chassé de chez lui et il n'a pas de méchants qui le suivent. Ça m'a fait un bien fou !

 

Sans compter que dans ce premier tome, on suit Kvothe alors qu'il est tout jeune (12-14 ans) et pourtant ce n'est pas un livre jeunesse (cela dit, ça n'empêche pas les jeunes lecteurs de le lire !). J'ai beaucoup aimé ce personnage : il est talentueux et pourtant il n'a pas vraiment la grosse tête. J'ai aimé découvrir son histoire qui est loin d'être rose. Je me suis vraiment attachée à lui : je crois que c'est quelqu'un sur qui l'on peut compter, il a l'air vraiment très fidèle en amitié.

Les différents personnages m'ont énormément plu, surtout les professeurs. Ils ont vraiment une aura de mystère autour d'eux, c'est assez "happant", un peu comme pour Dumbledore dans Harry Potter (mais la comparaison avec cette série s'arrête là !). Par contre, la demoiselle vedette de l'histoire ne m'a pas vraiment convaincue : elle semble être la fille rêvée pour tout jeune homme (peut-être suis-je jalouse ?) mais je trouve que quelque chose cloche chez elle.. Elle est vraiment trop mystérieuse !

 

Par contre, les allez-retour dans le temps m'ont parfois dérangée : en effet, Kvothe (plus agé : 40 ans ?) raconte son histoire à un chroniqueur et bien que l'on soit la plupart du temps plongé dans son récit (quand il est adolescent), le retour à la réalité est parfois difficile bien que ce soit indiqué dans le titre des chapitres ("interlude").

 

Ce que j'ai particulièrement aimé dans Le nom du vent, à part l'histoire bien sûr, c'est le soin que l'auteur à apporté à celle-ci : chaque détail de l'histoire sert à quelque chose, même si sur le moment on trouve que ça n'apporte pas grand chose, deux cent pages plus tard on comprend sa présente dans le texte.

Sans compter que Patrick Rothfuss à vraiment une écriture très agréable et fuide, ce qui est vraiment très, très agréable pour ces huit cent pages !

Je ne pourrais pas ne pas vous conseillez de vous plonger dans Le nom du vent :)

Partager cet article

Repost0

commentaires

F
Je suis ravie de l'avoir enfin lu car j'ai beaucoup aimé l'histoire de Kvothe et suivre ses aventures. Vivement le tome 2.
Répondre
L


C'est vrai qu'après avoir fini ce premier tome, j'avais vraiment hâte de me plonger dans le second tome !



P
Je le note pour mon copain celui-ci, je suis sûre que ça pourrait lui plaire. Merci !
Répondre
L


De rien :)


J'espère qu'il lui plaira !



L
Ah voilà ! j'attendais avec impatience ta chronique, je suis dans l'ensemble bien emballée... je ne connais rien de cet auteur, alors je vas tenter très prochainement. Je vais faire un peu de place
dans ma pal avant ...
Répondre
L


J'ai vraiment adoré ce premier tome, j'espère qu'il te plaira si tu as l'occasion de le lire !



L
rien ne m'inspire ce jour ..... :(
il pleut il pleut bergère .....

je vais retourner hiberner ... réveille moi au premier rayon de soleil ...

***********************

Émile VERHAEREN (1855-1916)

La pluie

Longue comme des fils sans fin, la longue pluie
Interminablement, à travers le jour gris,
Ligne les carreaux verts avec ses longs fils gris,
Infiniment, la pluie,
La longue pluie,
La pluie.

Elle s'effile ainsi, depuis hier soir,
Des haillons mous qui pendent,
Au ciel maussade et noir.
Elle s'étire, patiente et lente,
Sur les chemins, depuis hier soir,
Sur les chemins et les venelles,
Continuelle.

Au long des lieues,
Qui vont des champs vers les banlieues,
Par les routes interminablement courbées,
Passent, peinant, suant, fumant,
En un profil d'enterrement,
Les attelages, bâches bombées ;
Dans les ornières régulières
Parallèles si longuement
Qu'elles semblent, la nuit, se joindre au firmament,
L'eau dégoutte, pendant des heures ;
Et les arbres pleurent et les demeures,
Mouillés qu'ils sont de longue pluie,
Tenacement, indéfinie.

Les rivières, à travers leurs digues pourries,
Se dégonflent sur les prairies,
Où flotte au loin du foin noyé ;
Le vent gifle aulnes et noyers ;
Sinistrement, dans l'eau jusqu'à mi-corps,
De grands boeufs noirs beuglent vers les cieux tors ;

Le soir approche, avec ses ombres,
Dont les plaines et les taillis s'encombrent,
Et c'est toujours la pluie
La longue pluie
Fine et dense, comme la suie.

La longue pluie,
La pluie - et ses fils identiques
Et ses ongles systématiques
Tissent le vêtement,
Maille à maille, de dénûment,
Pour les maisons et les enclos
Des villages gris et vieillots :
Linges et chapelets de loques
Qui s'effiloquent,
Au long de bâtons droits ;
Bleus colombiers collés au toit ;
Carreaux, avec, sur leur vitre sinistre,
Un emplâtre de papier bistre ;
Logis dont les gouttières régulières
Forment des croix sur des pignons de pierre ;
Moulins plantés uniformes et mornes,
Sur leur butte, comme des cornes

Clochers et chapelles voisines,
La pluie,
La longue pluie,
Pendant l'hiver, les assassine.

La pluie,
La longue pluie, avec ses longs fils gris.
Avec ses cheveux d'eau, avec ses rides,
La longue pluie
Des vieux pays,
Eternelle et torpide !
Répondre
L


C'est vrai qu'il fait moche...


j'en ai marre de la pluie !



T
Ca ne ressemble pas trop à "L'assassin Royal" ? Parce que pour l'instant, c'est l'impression que ça me donne.
Répondre
L


Ah bon ? Je dois dire que je n'avais pas fait le lien entre les deux, mais maintenant que tu le dis.. il y a effectivement quelques similitudes. Surtout au début, je crois. Du coup, je ne pense
pas que ça devrait trop freiner ta lecture. Enfin, j'espère !



Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs