Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 05:00

 

 

 

 

 

 

 

Destinations
Olga MEDVEDKOVA

TriArtis - 2017
63 pages

 

 

  

 

 

 

Partir ? Aller ailleurs ? Pour quelle raison impérieuse, affichée ou secrète, les personnages de ces nouvelles éprouvent-ils le besoin de quitter le lieu où ils demeurent et d'arriver l)-bas, de revenir peut-être... ?
Ces hommes et femmes, jeunes ou vieux, on cru choisir librement une destination sous un prétexte ou un autre, mais à leur insu ils subiront l'emprise de ces villes toutes-puissantes que sont Rome, Vienne, Palerme, Lisbonne, Athènes, Venise, Madrid et Jérusalem. Chacune de ces villes réclame en effet des rituels, trace ses parcours, régit les heures, dicte ses lois et ses rencontres, prescrit une contenance à observer, trompe ou déçoit, et, en s'imposant au visiteur, elle oriente le cours de sa vie. il devient impossible au nouvel arrivant d'habiter ce lieu naïvement, ne serait-ce qu'un instant, de trouver ce qu'il cherche. C'est le destin que subiront les héros ordinaires ou extraordinaires de ces huit destinations situées à différents moments du temps. Car ces récits se passent autrefois, aujourd'hui ou demain... Le simple déplacement vers leur destinée s'est transformé, par la magie de la ville, en un véritable voyage intérieur.

 
 
Rome
Une première nouvelle un peu étrange : j'ai eu du mal a la situer dans une époque et ai dû relire la fin pour être sûre d'avoir tout bien compris. Le ton est doux, décisif et solennel. Pour sûr, une fois fini, j'ai eu envie d'en savoir plus sur cette mystérieuse jeune femme tant il est difficile de déterminer le vrai du faux avec une telle conclusion !
 
Vienne
Comme pour la première nouvelle, celle-ci se déroule très vite. Tellement vite que j'ai eu l'impression d'entrer dans un tourbillon d'événements. Tout se précipite et l'on n'a pas le temps de se poser pour comprendre ce qui se passe réellement... Comme pour Yasha. J'ai aimé cette rencontre entre ces deux religions et la compréhension de l'autre mêlée à la méfiance que l'on peut avoir face à l'inconnu.
 
Lisbonne
Pour le coup, je n'ai absolument rien compris à cette nouvelle. Elle est aussi crédible qu'irréaliste, surprenante que prévisible. Par contre, pour moi, elle manque de clarté : qui est François ? Qu'a-t-il donc ?
 
Palerme
Ici, le ton est plus doux, de celui des amours qui durent et qui, parfois, lassent sans pour autant que l'on puisse imaginer sa vie sans l'autre. Entre admiration et jalousie, ce séjour à Palerme se révèle assez ironique ce qui m'a bien plu.
 
Athènes
Cette nouvelle a quelque chose de très dérangeant dans sa chute. Elle pourrait représenter le bonheur parfait jusqu'à ce que l'on la lise... La façon dont ça se déroule n'est pas forcément malsaine, c'est seulement le poids de l'héritage et des révélations qui nous rend mal à l'aise. Bref, j'ai bien aimé !
 
Venise
J'ai moins accroché à cette nouvelle : le ton est contemplatif et c'est quelque chose qui me dérange dans les histoires. J'ai besoin de mouvement, d'actions et de dynamisme : je ne me sens pas à l'aise avec les questionnements intérieurs des gens. Cela aurait été un dialogue, cela aurait pu en être autrement... Du coup, tous ces sentiments et questionnements parasites l'histoire l'a rendant moins claire à mes yeux. Dommage.
 
Madrid
Cette nouvelle a également quelque chose de dérangeant, sans que je puisse réellement mettre un mot dessus. C'est un peu comme si il me manquait une donnée... Est-ce réel ? Est-rêvé ? On retourne tellement vite dans une réalité "normale" que l'on ne sait plus trop ce que l'on a lu et ce qu'il s'est passé...
 
Jérusalem
Cette histoire est sans aucun doute plus terre à terre que les autres, plus concrète mais aussi plus compréhensible. C'est clair, l'on sait où l'on va et l'on devine ce qu'il va se passer tout en espérant secrètement le contraire, comme lors des mauvais présages.
 
 
C'est difficile de parler de la plume d'Olga Medvedkova tant elle est imprévisible et fuyante. Elle n'est ni douce, ni posée, ni vraiment fluide d'ailleurs. C'est dérangeant mais, en même temps, c'est agréable... Un peu comme une sensation de vertige : c'est malaisant mais, au moins, on se sent vivant. Il suffit de trouver son rythme pour apprécier cette lecture...
Déstabilisant et différent.
 
 

  

[les +]  Différent, arythmique.

[les -] Parfois malaisant.

 

 

Lu dans le cadre de :

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

A
Le style de l'auteur m'intrigue.
Répondre

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs