Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 05:00

Le Prestige

Christopher NOLAN - 2006 - 

L'histoire se déroule en Angleterre, à Londres, durant l'ère victrienne et partiellement à Colorado Springs aux Etats-Unis. Alfred Borden, magicien, est accusé du meurtre de son rival et ex-ami Robert Angier. Angier s'est noyé au cours d'un tour de magie, après être tombé d'une trappe dans une cuve remplie d'eau et verrouillée, l'exécution du tour ayant apparemment mal tourné. Seul témoin présent sur les lieux, Borden est condamné au vu de la vieille rivalité qui l'oppose à Angier. Dans l'attente de l'exécution, Borden reçoit le journal intime d'Angier et commence à le lire.

 

En fait, c'est vraiment étonnant : je n'ai pas du tout perçu le film comme son résumé le prévoit. Enfin, ma chronologie n'est pas la même même si, en soit, les éléments sont exactement les mêmes (ça fait beaucoup de même quand même !). L'ambiance de ce film m'a vraiment déplu : c'est beaucoup trop anglais et raide pour moi et également avec trop de longueurs... L'histoire est sympa, mais je n'ai pas vraiment compris où se cachait le fantastique là-dessous.

 

 

L'EFFET PAPILLON

Eric BRESS & J. MACKYE GRUBER - 2004 

Une théorie prétend que si l'on pouvait retourner dans le passé et changer quelques détails de notr vie, tout ce qui en découle serait modifié. On appelle cela "l'effet papillon". Evan Treborn a cette faculté. Fasciné, il va d'abord mettre ce don au service de ceux dont les vies ont été brisées dans leur enfance. Il peut enfin repartir dans le passé et sauver la seule jeune fille qu'il ait jamais aimée. mais Evan va découvrir que ce pouvoir est aussi puissant qu'incontrôlable. Il va s'apercevoir que s'il change la moindre chose, il change tout. En intervenant sur le passé, il modifie le présent et se voit de plus en plus souvent obligé de réparer les effets indésirables de ses corrections...
 

Je n'avais jamais entendu parler de ce film mais son résumé m'a tout de suite séduite : c'est totalement le genre d'histoire que j'apprécie ! Et, en effet, ce fut le cas. J'ai beaucoup aimé la façon dont s'enchaînent les conséquences et les changements à chaque nouvelle "vie" d'autant plus que c'est, à chaque fois, très crédible. Il y a tellement de possibilités qu'on ne sait jamais ce qui va se passer et même, on fini par douter que cela puisse bien finir un jour... La fin est très crédible même si elle est un peu triste. C'est vraiment un film que je vous conseille !

 

 

ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE

Neil JORDAN - 1994 

 
 
De nos jours, dans une chambre d'hôtel de San Francisco, un journaliste enregistre sur son magnétophone le récit d'un vampire vieux de plusieurs siècles.
 
 
 

Je gardais un excellent souvenir du roman d'Anne Rice du coup, j'étais très curieuse de découvrir ce film bien que j'avais un peu peur : l'ambiance du bouquin est particulièrement oppressante et inquiétante. Effectivement, l'ambiance est bien au rendez-vous et identique à celle de l'oeuvre éponyme mais sans pour autant faire réellement peur (après, connaître déjà l'histoire, ça aide !). Le film est assez long mais je ne me suis pas ennuyée une seule seconde : les évènements s'enchainent vite et on sait parfaitement ce qu'il se passe dans la tête de Claudia et celle de Louis. La petite fille m'avait déjà fascinée dans le roman et j'ai trouvé que Kirsten Dunst était vraiment faite pour ce rôle avec sa petite tête d'ange !

 

 

L'ILLUSIONNISTE

Neil BURGER - 2006 

Vienne, dans les années 1900. Surgit un jour le charismatique et mystérieux illusionniste Eisenheim, qui ne tarda pas à devenir l'homme le plus célèbre de la ville, l'incarnation vivante d'une magie à laquelle personne n'osait plus croire... Mais la gloire d'Eisenheim est intolérable au Prince héritier Leopold, dont la popularité décroît à mesure que grandit celle de ce showman consommé. rationaliste convaincu, avide de pouvoir, le Prince a une raison supplémentaire de jalouser Eisenheim : ce dernier fut le grand amour de jeunesse de sa fiancée, la belle Sophie von Teschen, qui nourrit encore pour lui de très tendres sentiments. Décidé à écarter ce ribal, Leopold charge son homme de confiance, l'inspecteur Uhl, d'enquêter sur l'illusionniste et de dévoiler ses impostures. Une partie serrée s'engage entre les deux hommes...
 

Je ne m'attendais pas du tout à retrouver Jessica Biel qui avait bercé une partie de mon enfance dans la série TV 7 à la maisonDu coup, ça m'a fait plaisir de croire une tête connue dans cette histoire. D'autant plus que, après avoir vu Le prestige, je n'étais pas franchement emballée à l'idée de me replonger dans une histoire de magicien... Mais, étonnament, j'ai bien aimé ce film et surtout son côté romance qui lui donne vraiment une saveur particulière. C'est mignon, touchant et la fin m'a agréablement surprise ! Par contre, comme pour Le prestige, je n'ai pas compris où était le fantastique dans cette histoire...

 

 

LES AUTRES

Alejandro AMENABAR - 2001 

En 1945, la Seconde Guerre mondiale est terminée mais le mari de Grace, parti combattre, n'est pas revenu du front. Dans une immense demeure victorienne isolée sur l'île de Jersey, cette jeune femme pieuse élève seule ses deu enfants, Anne et Nicholas, selon les principes stricts de sa religion. Atteints d'un mal étrange, ces derniers ne peuvent être exposés à la lumière du jour. Ils vivent donc reclus dans ce manoir qui doit constamment rester dans l'obscurité. Lorsque trois nouveaux domestiques viennent habiter avec Grace et ses enfants, ils doivent se plier à une règle vitale : aucune porte ne doit être ouverte avant que la précédent n'ait été fermée. Pourtant, quelqu'un va désobéir à cet ordre. Dès lors, Grace, ses enfant et tous ceux qui les entourent devront en subit les conséquences.
 

J'étais assez inquiète à l'idée de voir ce film : je suis du genre impressionnable et, notamment au cinéma, un rien ne me fait peur. Donc l'idée de voir un film fantastique et d'horreur seule ne faisait pas particulièrement partie des idées de génie... Mais en soit, j'ai passé un bon moment avec ce film qui ne fait pas particulièrement peur. L'ambiance est sombre, prenante mais pas glaciale et il ne se passe pas grand chose à proprement parler. La fin est intéressante, inattendue mais certaines questions que je me posais sont restées sans réponses.

 

 

SIN CITY

Robert RODRIGUEZ, Quentin TARANTINO & Frank MILLER - 2005 

Sin City est une ville infestée de criminels, de flics ripoux et de femmes fatales. Hartigan s'est juré de protéger Nancy, une strip-teaseuse qui l'a fait craquer. Marv, un marginal brutal mais philosophe, part en mission pour venger la mort de son unique véritable amour, Goldie. Dwight est l'amant secret de Shellie. Il passe ses nuits à protéger Gail et les filles des bas quartiers de Jackie Boy, un flic pourri, violent et incontrôlable. Certains ont soif de vengeance, d'autres recherchent leur salut. Bienvenue à Sin City, la ville du vice et du péché.
 
 

Ce film est vraiment très perturbant. Par son esthétique déjà : c'est toujours assez spécial de regarder un film en noir et blanc mais là, les touches de couleur lui donne un côté encore plus étrange... Et forcément, ça pousse notre regard sur des éléments sans forcément sans grand intérêt alors qu'il se passe autre chose de plus intéressant un peu plus loin ! Bon, en soit, c'est plutôt malin pour que le spectateur se fasse un peu avoir ;)

J'ai également trouvé que l'histoire partait un peu dans tous les sens : les séquences centrés sur certains personnages sont vraiment très longues tandis que d'autres sont très courtes... Du coup, ça cré un déséquilibre et donne un peu l'impression de sauter du coq à l'âne quand on abandonne un personnage pour un autre.

Bref, Sin City, c'est bien. Mais il faut s'accrocher.

 

 

UN JOUR SANS FIN

HAROLD RAMIS - 1993 - 

Phil Connors, journaliste à la télévision et responsable de la météo, part faire son reportage annuel dans la bourgade de Punxsutawney où l'on fête le "Groundhog Day" : "Jour de la marmotte". Dans l'impossibilité de rentrer chez lui ensuite à Pittsburgh pour cause d'intempéries il se voit forcé de passer une nuit de plus dans cette ville perdue. réveillé très tôt le lendemain il constate que tout se produit exactement comme la veille et réalise qu'il est condamné à revivre indéfiniment la même journée, celle du 2 février...

 

Ça fait très longtemps que j'entends parler de ce film mais je n'avais pas encore eu l'occasion de le voir jusqu'à présent. Pour le coup, je comprends totalement l'entousiasme général envers ce film même si l'esthétique des images à bien vieilli ! J'ai beaucoup aimé la façon dont l'histoire reste actuelle, plutôt amusante et la façon dont on traverse les états d'âme de Phil. Il est vraiment crédible dans sa façon de réagir ! La fin est toute mignonne et pleine d'espoir : j'ai beaucoup aimé !

 

 

LE LABYRINTHE DE PAN

Guillermo DEL TORO - 2006 

Espagne, 1944. Fin de la guerre.
Carmen, récemment remariée, s'installe avec sa fille Ofélia chez son nouvel époux, le très autoritaire Vidal, capitaine de l'armée franquiste. Alors que la jeune fille se fait difficilement à sa nouvelle vie, elle découvre près de la grande maison familiale un mystérieux labyrinthe. Pan, le gardien des lieux, une étrange créature magique et démoniaque, va lui révéler qu'elle n'est autre que la princesse disparue d'un royaume enchanté. Afin de découvrir la vérité, Ofélia devra accomplir trois dangereuses épreuves, que rien ne l'a préparé à affronter...
 

Comme pour Les autres, j'avais assez peur de me lancer dans ce film, réputé pour sa dimension horrifique. Une pression supplémentaire était que le film n'était disponible qu'en allemand sur Netflix, langue que je ne maîtrise pas encore parfaitement... Mais, franchement, je n'ai pas trouvé Le labyrinthe de Pan si effrayant que ça : bien sûr certaines scènes font un chouilla peur mais ça s'arrête là. J'ai beaucoup aimé le rapport historique de l'histoire même si ça a été assez difficile à comprendre pour moi, ignorant complètement l'histoire Espagnole. La fin est terrible mais très belle et crédible. Juste parfaite.

 

 

L'ORPHELINAT

Juan Antonio BAYONA - 2007 

Laura a passé son enfance dans un orphelinat entourée d'autrs enfants qu'elle aimait comme ses frères et soeurs. Adulte, elle retourne sur les lieux avec son mari et son fils de sept ans, Simon, avec l'intention de restaurer la vieille maison. La demeure réveille l'imagination de Simon, qui commence à se livrer à d'"tranges jeux avec 'ses amis"... troublée, Laura se laisse alors aspirer dans l'univers de Simon, convaincue qu'un mystère longtemps refoulé est tapi dans l'orphelinat...
 

J'étais également inquiète à l'idée de voir ce film a cause de sa dimension horrifique qu'on m'avait racontée. Et, comme pour Le labyrinthe de Pan, je n'ai pas eu d'autres choix que de le voir en allemand (ce qui au final est très bien aussi !). J'ai beaucoup aimé ce film que j'ai trouvé très mystérieux et pas vraiment inquiétant : il y a beaucoup d'indices sur la disparition de Simon et le secret de l'orphelinat qui sont donné tout au long du film, mais - comme pour les personnages -,  on regarde ailleurs et on ne fait pas forcément le lien avec tout ce qui s'est passé avant... La fin est plutôt jolie, bien que triste : j'ai mis un peu de temps à remettre les différents évènements dans l'ordre mais elle m'a beaucoup plu et m'a paru très crédible.

Partager cet article

commentaires

JeeretGab 07/07/2016 06:57

J'adore une histoire sans fin et Entretien avec un Vampire.
Les autres je l'ai vu mais sans plus, tout comme l'effet Papillon.

alain 06/07/2016 11:39

merci pour les livres j'adore LES AUTRES et l'ORPHELINAT

bonne journée

feflie 06/07/2016 06:39

C'est dommage que tu n'aies pas accroché au Prestige. Perso, j'ai adoré mais j'avoue qu'il est spécial. J'ai aussi beaucoup aimé SIn City, L'effet papillon et La labyrinthe de Pan :)

Frankie 05/07/2016 19:33

J'ai vu pratiquement tous les films à part l'illusionniste et L'orphelinat et j'avais à moitié vu Le prestige dans un avion. Pour les autres je les ai tous aimés, j'avais trouvé Les autres très bien, j'ai un très bon souvenir de L'effet papillon et Entretien avec un vampire, Un jour sans fin et Le labyrinthe de Pan sont super.

Alex-Mot-à-Mots 05/07/2016 19:14

J'avais beaucoup aimé Un jour sans fin. Très drôle.

Bienvenue & Bonne visite !

 

Lunazione : n.f. (italien)
Intervalle de temps entre deux retours consécutifs de la lune à la même phase.
Soit 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2.8 secondes.



Tous les textes et chroniques publiés sont écrits par moi-même sauf indications contraires.
Merci de me prévenir et de mettre un lien vers mon blog si jamais vous souhaitez utiliser l'un de mes textes, même court.



Merci d'être passé, de m'avoir lu et pour vos petits messages ♥
Bonne visite !

Luna.

 

Catégories

Créations 

•  Mornings & Knit (3)

•  Mornings & Sew (1)

•  Mornings & Pearls (1)

•  Mornings & Tuto (1)

 

Révélations

•  Noons & Tags (5)

 

Films[SOMMAIRE]

•  Afternoons & Films (16)

•  Afternoons & Cinema (14) 

•  Afternoons & Séries (8) 

•  Afternoons & Theatre (2) 

 

Musiques 

•  Evenings & Concerts (6)

 

Livres

[A-B][C-D][E-H][I-L][M-Q][R-U][V-Z]

[PAL] [PROCHAINES LC] [PARTENAIRES]

•  Nights & Books (432)

  Nights & Partnerships (38)

  Nights & LC (45)

  Nights & Challenges (27)

•  Nights & Mondays (54) 

•  Nights & Tuesdays (37) 

•  Nights & Sundays (32)

•  Nights & Concours (2) 

Challenge Bookineurs en couleurs